Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Noël noir

+20
polilit
BERENICE21
Jacky-Charles
JYB
Damned
jfty
catallaxie
triple pattes
Jey
Patrick Essa
stephane
Magic
Michel Jacquemart
Laurent
Pierre
Bernard
bruno
Lion de Lisbonne
Jean-Luc
Raymond
24 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas  Message [Page 4 sur 9]

76Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 4:29

Invité


Invité

Voici un épisode qui fera date dans la série et ce, à plus d’un titre.
Nous sommes fin 1955 à l’aube d’un incident majeur dans une mine du nord de la France. Venu enquêter sur cet accident, Lefranc va se trouver mêlé, bien plus qu’il ne peut l’imaginer, à ce fait divers.
Alors qu’on pense assister à une banale course contre la montre pour sauver ces mineurs restés coincés au fond, on apprend que la seule personne qui pourrait les sauver n’est autre qu’un terroriste recherché par la police. Le scénario évite alors tout manichéisme et l’on apprendra beaucoup de ce communiste polonais et des raisons qui l’ont poussé à assassiner un général. Le drame humain évoqué est collectif : les mineurs prisonniers, les familles qui se pressent aux grilles d’entré de la mine, tout ceci est parfaitement rendu tant graphiquement que par les dialogues : on est vraiment impliqués dans l’action et on souffre avec ces gens.
Mais le drame est aussi individuel. L’héroïne de cet épisode, Luciana, partie avec Lefranc et l’équipe de sauvetage pour retrouver son mari ou son amant, le terroriste, qui sait ? constitue réellement le personnage central de cet épisode. Par petites touches, par des flash-back, les auteurs nous en apprendront ainsi sur son drame personnel, par ses confidences aussi, faites à Lefranc. On assistera alors à des scènes très fortes entre ces deux personnages, dans un huis clos oppressant où chacun, à tour de rôle, confiera à l’autre ses blessures. C’est donc une première dans la série : Lefranc va nous en apprendre sur son enfance et le clin d’œil à celle de Jacques Martin est évident. Ces moments d’émotion ne nuisent en rien à l’action qui se développe et nous réserve des surprises jusqu’à à la double fin très originale !
On le sent dès le début, cet épisode n’est pas l’œuvre de deux mercenaires, mais de vrais amoureux de l’œuvre de Martin qui font honneur à la série et à son créateur, avec leur personnalité, leur originalité, mais sans jamais en dénaturer l’esprit, je dirais même que par moments il le sublime !
Michel Jacquemart réussit, à mon avis, un épisode majeur de la série, que je préfère encore au Maître de l’atome par son caractère profondément humain et son scénario parfaitement abouti.
Régric n’est pas en reste. On le sent un peu timoré sur le début au niveau de la mise en page, mais on est vraiment bluffé par son découpage extraordinaire des pages 25 à 27, avec un sens du mouvement incroyable ! La page 27 me fait beaucoup penser, par son découpage audacieux, à une planche d’un épisode de Jhen, Les écorcheurs, représentant l’attaque d’un château, ceci dit en passant.
Les décors sont excellents et les couleurs de Loli remarquables.
Les seuls bémols viendraient des expressions de Lefranc qui sont parfois un peu caricaturales, sans que cela nuise à l’ensemble, et du fait, mais c’est tout à fait subjectif, que j’aurais préféré voir l’action se situer en Belgique, d’autant que les repérages des auteurs y ont été effectués.
Je précise que le côté documenté cher à Martin et à ses fans est tout à fait à la hauteur et, à l’inverse du dernier Jhen, accompagne ici l’action sans jamais prendre le pas sur celle-ci.
Il y aurait tellement à dire sur cet album à plusieurs niveaux de lecture, mais ce serait alors en dévoiler plus qu’il ne faudrait et ce serait vraiment dommage.
Vous prendrez énormément de plaisir à lire et à relire ce qui, à mes yeux, constitue le meilleur album de reprises de l’univers Martin.
Noël noir est une divine surprise !

77Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 9:36

Patrick Essa


alixophile
alixophile

L'album est effectivement excellent et je l'ai - longuement - lu avec un certain plaisir.Il est très didactique, très écrit, parfois au détriment de la dynamique d'ensemble, mais en celà il ravira les fans "ultras" de Jacques Martin. Le seul vrai petit "hic" c'est qu'il ne s'agit pas vraiment d'une histoire de Lefranc, mais plutôt de celle d'une émigrée italienne et de sa funeste destinée... .

http://www.dégustateurs.com

78Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 14:06

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

Jean-Marc a écrit:du fait, mais c’est tout à fait subjectif, que j’aurais préféré voir l’action se situer en Belgique, d’autant que les repérages des auteurs y ont été effectués.
Bien que n'étant pas belge, je me suis fait la même remarque. Mais peut-être l'arrière-plan politico-policier choisi (enquête de Renard qui est un policier français, guerre d'Algérie...) imposait-il que ce récit se déroule en France. Michel ?

79Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 15:50

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Noël noir - Page 4 680928



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:01, édité 2 fois

80Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 16:27

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

De toute façon, vu de chez moi, le Nord-Pas de Calais ou la Belgique... Noël noir - Page 4 Icon_wink

81Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 21:08

Jean-Luc

Jean-Luc
grand maître
grand maître

Pas grand chose à rajouter, Jean-Marc a tout dit dans son post.
Un scénario très bien construit du début à la fin et qui fait que l'on a pas envie de reposer l'album avant la fin, de magnifiques dessins de Régric (des décors de toute beauté), de belles couleurs.
Ce qui m'avait gêné quand j'avais feuilleté l'album, c'était effectivement les expressions du visage de Lefranc en particulier le dessin des yeux (de Lefranc et d'autres personnages).
Mais bon, on va dire que c'est pour pinailler car l'ensemble est une réussite complète ! Noël noir - Page 4 Icon_cheers

82Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 21:29

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

Peu de choses à ajouter à l'excellente analyse de Jean-Marc. Niveau scénario : une véritable BD pour adulte. Niveau dessin : Régric a encore quelques progrès à faire pour les visages, mais sinon il est tout à fait à la hauteur. Couleurs tout à fait adaptées au propos, notamment bien sûr pour les scènes se déroulant sous terre.
Un regret : que l'album ne fasse que 46 planches ce qui entraîne une forte densité de texte et beaucoup de petites vignettes qui auraient mérité d'être traitées en plus grand format.

Une dernière remarque : on apprend que Lefranc a 34 ans. Comme on est en 1955, il est donc né en 1921, comme Jacques Martin.

83Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 21:59

Invité


Invité

Laurent a écrit:Une dernière remarque : on apprend que Lefranc a 34 ans. Comme on est en 1955, il est donc né en 1921, comme Jacques Martin.
Bien vu, Laurent, ça m'avait échappé! Noël noir - Page 4 Icon_biggrin Il y a aussi un autre point commun plus évident concernant l'enfance de Jacques Martin, ce qui donne l'occasion à Régric de dessiner un avion comme au bon vieux temps Noël noir - Page 4 Icon_wink

84Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 22:05

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

Oui, le père mort en avion, mais ça a déjà été dit, non ?

85Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 22:10

Invité


Invité

En tous cas, là c'est dit et redit Noël noir - Page 4 Icon_surprised Dur, ce soir, ce forum!

86Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 7 Oct - 22:22

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

L'album aussi est très dur. Il faudrait presque l'interdire aux moins d'un certain âge.

87Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 8 Oct - 11:29

Raymond

Raymond
Admin

Laurent a écrit:Oui, le père mort en avion, mais ça a déjà été dit, non ?
Faut-il supprimer 1 ou 2 posts ? Noël noir - Page 4 Icon_wink


_________________
Et toujours ... Noël noir - Page 4 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

88Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 8 Oct - 11:55

Laurent

Laurent
alixophile
alixophile

Il y en a au moins deux en trop.

89Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 8 Oct - 15:33

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage

Je vais lire Noël Noir ce week-end car il fait partie des nombreux cadeaux commandés pour mon récent anniversaire (avec Le repaire du loup en fac-similé + la Sérénissime entre autres) et donc je l'attends d'un jour à l'autre avec une certaine impatience Wink

ps : Laurent j'ai enlevé les posts en double Smile

90Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 8 Oct - 16:24

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Dans son interview pour Alix Mag Régric semble regretter que Noël Noir ne soit pas un "vrai Lefranc" comme celui qu'il va réaliser avec son nouveau scénariste "qui a écrit un récit très fidèle à l'esprit « Lefranc » avec son lot de méchants déterminés et de grand péril sans oublier une pointe d'exotisme..."



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:02, édité 1 fois

91Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 8 Oct - 20:36

Jey

Jey
alixophile
alixophile

Michel Jacquemart a écrit:Dans son interview pour Alix Mag Régric semble regretter que Noël Noir ne soit pas un "vrai Lefranc" comme celui qu'il va réaliser avec son nouveau scénariste "qui a écrit un récit très fidèle à l'esprit « Lefranc » avec son lot de méchants déterminés et de grand péril sans oublier une pointe d'exotisme..."
Quel cahier des charges. Ce qu'il faut sans doute pour ne pas innover et se confiner dans la médiocrité rentière.

92Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Dim 11 Oct - 19:53

Invité


Invité

Voici une excellente critique de Shelton, grand spécialiste de Martin sur http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/21149

93Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mar 13 Oct - 20:02

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Bravo Bruno! On voit le fruit de ton travail sur les photos!!
http://www.canalbd.net/

http://alixmag.canalblog.com/

94Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 14 Oct - 20:22

triple pattes


débutant
débutant

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum et je viens de lire les différents échanges.

J'ai une question à poser à M Jacquemart. Vous dites souvent que la fin du maitre de l'atome a été modifié sans votre approbation. Vous est-il possible de nous dire en quoi votre fin aurait été différente ?

(désolé si cette question a déjà été posée ailleurs sur ce forum).

A +

95Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 14 Oct - 22:14

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître

Bonjour triple pattes.
Soit bienvenue Noël noir - Page 4 Icon_exclaim Noël noir - Page 4 Icon_biggrin
Pour ta question, qui est très intéressante Noël noir - Page 4 419400 , si je ne me trompe pas elle n’était pas encore posée ici Noël noir - Page 4 Icon_exclaim

96Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Mer 14 Oct - 22:17

Raymond

Raymond
Admin

Bienvenue Triple Pattes ! Noël noir - Page 4 Icon_biggrin

Sinon, ces quelques jours de vacances m'ont permis de mettre à jour quelques lectures. Il y avait en premier, bien sûr, Noël Noir, un Lefranc bien traditionnel que j'ai eu du plaisir à lire.

Traditionnel d'abord parce que l'histoire se place en 1955, chronologiquement juste après la Grande Menace et le Maître de l'Atome. On y retrouve cette atmosphère des années 50 avec une vie simple, une psychologie un peu naïve et un décor typique de cette époque, celui des mineurs du Nord, qui crée une ambiance réaliste.

Traditionnel ensuite parce que dessiné par Regric qui retrouve ici le plus pur des styles de la Ligne Claire, celui de Bob de Moor. Il sait comme lui mélanger avec adresse des silhouettes un peu schématisées et des décors très réalistes.

Traditionnel aussi parce qu'il se place dans un lieu précis et très vivant, comme dans les meilleurs récits de Jacques Martin. La vie de ces mines de charbon est bien sentie et la lecture de cette histoire représente un véritable voyage dans le temps.

Traditionnel encore parce qu'on y retrouve l'importance du texte, en particulier de ces longs récitatifs qui créent une ambiance (voir même une "musique") et qui replacent une action dans son contexte. Ce n'est plus du tout la mode d'expliquer l'histoire au moyen d'un commentaire et il faut maintenant tout deviner à travers les images. Cela devient souvent lassant, en particulier chez les dessinateurs dont le style est peu expressif et qui ne savent pas exprimer graphiquement toutes les nuances d'une situation (tout le monde n'a pas le talent d'un Hermann ou d'un Bourgeon). La suite d'images reste bien sûr la structure principale d'une BD mais le texte peut en devenir "la moelle", en exposant d'une façon plus détaillée les pensées d'une personne, ou en replaçant l'événement au sein d'une intrigue plus large (qu'il serait fastidieux de dessiner). Le dessin ne doit pas forcément tout exprimer et j'ai pour cette raison apprécié ces récitatifs qui prolongent le plaisir de la lecture, et qui enrichissent la dimension psychologique de certains personnages.

Traditionnel enfin parce qu'on y retrouve des personnages qui vivent leurs passions. L'enjeu de ce récit est tout simplement humain et il n'y a pas de menace planétaire ni de héros sans âme dont les aventures soulèvent à peine l'intérêt du lecteur. Les auteurs nous donnent à lire un drame dont on comprend progressivement les mystères, et qui n'est finalement élucidé qu'à la dernière page. Il me semble juste de comparer cette histoire avec le Repaire du Loup, puisqu'il présente des personnages qui ont subi une injustice et que tout cela entraîne une tardive vengeance. La dernière page me semble particulièrement réussie.

Au final, c'est un Lefranc qui tient toutes ses promesses. Je vais maintenant relire un peu plus attentivement vos commentaires (j'avais un peu évité de le faire pour ne pas gâcher la découverte du livre). Noël noir - Page 4 Icon_wink



Dernière édition par Raymond le Jeu 15 Oct - 9:05, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Noël noir - Page 4 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

97Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Ven 16 Oct - 18:30

Invité


Invité

Une autre critique de cet excellent Noël noir : http://www.krinein.com/bd/lefranc-20-noel-noir-9269.html
Je suis tout à fait d'accord avec la très belle conclusion de cette analyse :

"Une lec­ture dense, clas­sique mais riche en sur­prises, aca­dé­mique sans être figée, hu­ma­niste sans être mièvre : [i]Noël Noir
vient rap­pe­ler que le label Jacques Mar­tin n'est pas voué à four­nir
de la BD au ki­lo­mètre, mais éga­le­ment que l'éclo­sion de bons opus
dé­pend du choix des gens qui tra­vaillent des­sus..
."

Et celle-ci, tout aussi positive, ici : lhttp://nellyblogue.typepad.com/nelly_blogue/2009/10/un-lefranc-r%C3%A9volutionnaire.html

98Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 22 Oct - 12:28

catallaxie

catallaxie
lecteur émérite
lecteur émérite

On est en présence d'un Lefranc plus mature qui se met à l'écoute des
autre au point de presque s'effacer. Ce n'est pas un anti-Lefranc mais
une autre facette du personnage qui nous est dévoilé. La conclusion elle
aussi conduit à en faire un album à l'intention d'un public d'un
certain âge, un album qui incite à réfléchir, pas seulement sur
Lefranc, sur la vie en générale; la fin nous oblige à revenir sur les
premières pages avec une autre vision de l'histoire, des mots prononcés
par les personnages. Bref j'en suis sorti un peu secoué, d'abord
dubitatif, puis plutôt satisfait sans en être un fervent adepte. Une nouvelle fois Michel relève la série et parvient à lui donner un nouveau souffle. Par contre un regret sur le dessin de régric qui me semblait plus prometteur, une petite préfèrence pour la physionomie de lefranc par Taymans, même si encore une fois nous sommes loin des aberrations graphiques du dernier Alix.

99Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Jeu 22 Oct - 17:14

Raymond

Raymond
Admin

Mmm ... Lefranc n'est pas si passif que cela. Petite exception tout de même, lorsqu'il se retrouve seul en compagnie de la jeune femme au fond de la mine, et qu'il n'exprime aucun sentiment. Dans le "modèle" de ce récit qui est à mon avis Germinal, cette même séquence donne lieu à de brûlantes déclarations d'amour. Lefranc me semble en revanche bien timide. Smile


_________________
Et toujours ... Noël noir - Page 4 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

100Noël noir - Page 4 Empty Re: Noël noir Ven 23 Oct - 10:01

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage

Un album que je vais dévorer pendant mes congés toscans Wink

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 4 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sujets similaires

-

» Noël
» noël
» NOËL sur le forum
» Bulles de Noël
» Joyeux Noël

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum