Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La case mémorable

+9
Totoche Tannenen
Draculea
Murakami
eleanore-clo
Godot
Raymond
Ethan
FANTOMIALD
Pierre
13 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas  Message [Page 5 sur 11]

101La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Dim 2 Mai - 9:34

Raymond

Raymond
Admin

J'adore ces cases dessinées au lavis qui mettent bien en valeur la finesse du dessins du Cuvelier ! J'imagine que tu possèdes une édition originale, heureux homme !   Very Happy

Pour ma part, je n'ai que les rééditions Lombard des années 80 où les images sont totalement banalisées par des couleurs grossières. Le charme des images avait complètement disparu !

Voici une de tes deux images mémorables, telles que je l'ai découverte pour ma part en première lecture, au cours des années 80. Elle est triste à mourir, quand je la compare à la tienne, que j'ai mise à côté !


La case mémorable - Page 5 Corent15                   La case mémorable - Page 5 Corent16

J'étais tellement déçu que pendant les années 90, j'ai acheté une nouvelle réédition de Corentin, cette fois-ci colorisée par le dessinateur Marc-Rénier. C'était certes beaucoup mieux ... mais quand même pas aussi bien que l'édition originale.   Rolling Eyes

La case mémorable - Page 5 Corent17

Il est parfois dur d'être amateur de BD !   Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

102La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Dim 2 Mai - 9:38

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Je ne connaissais pas la version en couleur des années 80. Celle de Marc-Rénier est déjà en nets progrès. Ses couleurs sont plus claires, plus belles, laissant mieux vivre le dessin et la profondeur de l'espace. Mais il est certain que la version en lavis est la plus belle.

Ce genre de phénomène est hélas assez fréquent. Je dispose de plusieurs versions de S.O.S. Météores et il est frappant de voir combien les différentes vibrations de couleur selon'l'édition peuvent quelquefois affecter les détails même du dessin, rendant illisible certains détails.

http://www.marchenriarfeux.net

103La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Dim 2 Mai - 10:22

Raymond

Raymond
Admin

Je pensais bien que cela t'intéresserait !   Very Happy

Mais venons-en à une autre case mémorable !

Elle se trouve dans un des plus vieux albums que je possède : une édition Hachette d'un Tarzan datant de 1940 que possédait ma grand-mère maternelle. J'ai récupéré ce petit album, après sa mort mais je l'avais déjà lu bien sûr longtemps auparavant, pendant les années 60, lorsque j'avais une dizaine d'années. Cet album s'intitule Tarzan et les pygmées et son dessinateur se nomme Burne Hogarth (je n'ai su son nom que bien plus tard) et cette découverte fût également mémorable.


La case mémorable - Page 5 Tarzan15


Eh oui, seul un miracle pouvait le sauver !  

Dans cette histoire, Tarzan vient au secours d'une jeune femme qui explorait la jungle avec son père. Ce père se retrouve ensuite cloué au lit à cause d'une maladie et la jeune femme (nommée Linda) se retrouve alors seule en face du guide et des porteurs de l'expédition. Le guide est hélas un scélérat, nommé Marsada, et il entre très vite en conflit avec Linda lorsque ceux-ci rencontrent Tarzan. Marsada veut le tuer, tandis que Linda essaie de sauver Tarzan, et le guide démoniaque devient alors jaloux. Le guide est un homme violent et malveillant et tout l'album raconte le spectaculaire affrontement de Marsada et de Tarzan ... dont Linda est bien sûr amoureuse.   Wink

L'histoire devient ensuite plus compliquée lorsque l'expédition rencontre une bande de vrais hommes-singes qualifiés de "pygmées". Marsada fait alliance avec eux et demande à Linda de l'épouser si elle veut vraiment sauver la vie de Tarzan. Cette scène est bien sûr dessinée avec beaucoup de force et d'expressivité par Burne Hogarth, et l'image qui l'accompagne est devenue pour moi mémorable. La voici !

La case mémorable - Page 5 Tarzan16

il n'y a presque aucun besoin de raconter l'histoire. il suffit de regarder les visages et on a d'emblée compris la situation.   Very Happy

Hogarth est bien sûr un grand classique.  

J'ai relu beaucoup plus tard cette BD lorsqu'il y a eu la publication d'une intégrale du Tarzan (dessiné par Foster puis Hogarth) par les éditions du Soleil. Cette intégrale est parue pendant les années 90 et j'ai pu enfin connaître la fin de cette histoire ! L'album Hachette se terminait en effet un peu avant la fin du récit, avec une dernière image très énigmatique. Je me doutais bien que Tarzan allait s'en tirer mais ... comment allait-il faire ? C'est en fait une autre case mémorable de l'album !   Cool

La case mémorable - Page 5 Tarzan17

Eh oui ! Seul un miracle pouvait le sauver !

La fin réelle était toutefois inattendue et par certains côtés ...  décevante. Des amazones arrivaient sur le champ de bataille et libéraient Tarzan. Elles combattaient ensuite les pygmées et libéraient Linda, puis cette dernière retournait finalement vers son père. C'était au fond assez logique, mais j'avais imaginé bien autre chose.    

Cette édition Soleil était par ailleurs très grossièrement coloriée et le charme de cette BD y était donc assez mince. C'est souvent le problème des rééditions. Crying or Very sad

Je conserve donc très précieusement ce vieux livre qui me vient de ma grand-mère, et qui me permet de retrouver mes émotions d'enfant  !   Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

104La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Lun 3 Mai - 9:56

Raymond

Raymond
Admin

Prince Valiant ... puis Tarzan ... il me reste encore à évoquer la troisième grande BD épique de l'âge d'or des comic strips américains pendant les années 30, qui est Flash Gordon. Cette série était dessinée par Alex Raymond, autre dessinateur très académique,  et je ne l'ai découverte que plus tardivement pendant les années 70, grâce aux belles rééditions  en noir et blanc de la série qui avaient été publiées par la SERG.

Dès le premier album, j'ai été fasciné par la globalité de cette œuvre, que ce soit par son souffle épique, le romantisme exacerbé de ses aventures ou la beauté de ses personnages. Alex Raymond dessinait tout cela d'une façon élégante mais la série était parfois assez proche de la mièvrerie. Il ne fallait pas être trop exigeant en matière de réalisme.   Wink

Ce réalisme réapparaissait parfois d'une manière assez crue, et je me souviens d'avoir été choqué par une image montrant la punition subie par Dale Arden après avoir offensé une reine. C'était la première fois que je voyais une image de ce genre.   Shocked


La case mémorable - Page 5 Flash-10


Alex Raymond avait parfois des audaces étonnantes et il n'était alors plus du tout mièvre.


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

105La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Lun 3 Mai - 18:17

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

En effet ! cette case est bien inattendue quand on sait que les strips d'Alex Raymond paraissaient simultanément dans de nombreux journaux américains à une époque où une grande fraction du lectorat était corseté par le puritanisme. Sais-tu à quel volume de l'intégrale Soleil l'âge d'or correspond cette case ? Elle ne me dit rien, mais il se peut que je ne dispose pas du volume correspondant.

Comme j'avais depuis un moment l'intention moi aussi d'évoquer une case de Flash Gordon qui est pour moi mémorable, je profite donc de ton exploration de ce domaine de l'histoire de la bande dessinée pour la présenter. Elle se trouve page 11 dans le volume 2 de l'intégrale Soleil âge d'or et a été initialement publiée initialement le 25 Avril 1937. Flash et Dale accompagnés d'une petite troupe arrivent devant le palais du roi de la forêt : Barin L'élégance de cette image parfaite m'a quand je l'ai découverte laissé pantois ! Elle s'inscrit dans une planche parfaite qui associe admirablement l'élévation des architectures immaculées du royaume de la forêt aux ailes de l'oiseau et à l'ascenseur à lianes, et le courbes de la route aérienne aux enchevêtrements des racines, des troncs et des branches.


Image hébergée par servimg.com




Le palais du roi d'Arboria semble une pure apparition blanche, évoquant une fusée, au milieu des troncs spiralés et des feuillages. La forme inhabituelle de cette case participe elle aussi, en l'enchâssant parmi les autres case, à cette esthétique si élégante. C'est un pur moment de magie visuelle où tout est suspendu à la beauté aérienne des lieux.



Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




On comprend que Flash et Dale s'arrêtent le souffle coupé devant cette vision miraculeuse, ainsi que le précise le texte de la narration. Il y a là un classicisme de cette forme de science fiction si proche de l'héroïsme fantasy, alliant l'imaginaire le plus merveilleux de nos rêveries enfantines de cabanes et de maisons bâties dans des arbres, au dessin le plus délicat dans son académisme sublimé, qui ne pouvait que me séduire et me fasciner.

http://www.marchenriarfeux.net

106La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Lun 3 Mai - 20:44

Raymond

Raymond
Admin

La case que je t'ai montré provient du tome 1 de l'intégrale Soleil, à la page 89.  

Je ne souvenais sinon très bien de cette image que tu as choisie, car les plans généraux accompagnés de beaux décors sont assez rares dans le Flash Gordon d'Alex Raymond. On s'en souvient donc d'autant mieux lorsqu'il y en a une ! Cette image est d'ailleurs très réussie car le dessinateur arrive à nous faire croire à l'existence de cet improbable château aux pierres blanches au milieu d'une épaisse forêt. 

C'est non seulement beau, mais également assez ingénieux.  Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

107La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Lun 3 Mai - 22:22

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Ah ! Alors j'a vraiment tout oublié  de cette case car j'ai ce volume. Il faudra que je le relise afin de retrouver les sévices infligés à Dale ! L'éternelle fiancée de Flash est aussi l'éternelle victime de ces fiançailles car il lui arrive bien souvent de se trouver dans des situations de prisonnière, d'otage, de proie convoitée par d'avides méchants, quand elle n'a pas pour rivale la propre soeur de Barin !

http://www.marchenriarfeux.net

108La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Mar 4 Mai - 9:12

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonjour

Après les images perverse puis arcadienne de Guy l'Eclair, voici une image de paix. Elle est extraite de La Corne de Brume, le meilleur ( Question ) opus de la série Chevalier Ardent, écrite et dessinée par François Craenhals.

Notre héros revient du pays des Hongres. Et Gwendoline soupçonne "son" chevalier de l'avoir trompée avec la fille d'un gouverneur local. Jalouse, elle fait confisquer le domaine du jeune homme. Après une explication orageuse, Ardent prend le chemin de l'exil. Il part seul et s'installe  sur une plage déserte.

J'adore ce dessin. Toutes et tous, nous avons connu des moments de détresse, durant lesquels nous avons eu besoin de nous ressourcer. Cette vignette représente un lieu magique, le lieu idéal pour se régénérer. On imagine la houle déferlant vers le virage et les vagues mourant doucement sur le sable. Ce mouvement immuable symbolise ici l'éternité et la résilience de la vie. Ardent est torse nu et chevauche sans selle. Il s'est dépouillé de ses hardes pour mieux communier avec la nature, pour ressentir la caresse du vent et se baigner dans les embruns, pour communier avec la force de sa monture. Le paysage désert est un reflet de l'âme du chevalier et aussi un terreau fertile à la renaissance. Oui ! Un dessin splendide.
Et les couleurs sont magiques. Le bleu de l'océan et le blanc du ressac se marient parfaitement avec l'ocre du sable et le vert des oyats. De plus, le ciel n'est pas en reste, même si le coloriste a commis une petite erreur avec ses nuages bleus ! Bon, le reste est si beau que nous ne lui en voudrons pas  Smile
   
La case mémorable - Page 5 Ardent10

Belle journée
Eléanore

109La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Mar 4 Mai - 9:30

Raymond

Raymond
Admin

C'est amusant car je n'ai pas trop remarqué ce dessin. Il est vrai qu'il correspond un moment très émotionnel, et le paysage parait un peu tumultueux !  

En fait, c'est plutôt de toute la page dont je me souviens car c'est un moment fort !   pouce

En ce temps-là, je pensais que Craenhals était un grand maître. Qu'est-ce que cela m'a énervé par la suite, quand il a consacré tout son temps à son autre série bien plus médiocre intitulée les 4 As !      grr2


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

110La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Mar 4 Mai - 9:46

Raymond

Raymond
Admin

En 1970, il n'y avait pas que Tintin. Il y avait aussi le meilleur journal du monde qui se nommait Pilote et la première page que je regardais était celle de la Rubrique-à-Brac. L'humour de Gotlib s'y déclinait sur tous les modes et c'était un suspense sans cesse renouvelé. Qu'est-ce que Gotlib allait nous raconter cette semaine ?    Very Happy

Et puis ... ne voilà t-il pas qu'une certaine semaine, à mon grand étonnement, la Rubrique à Brac n'était plus si drôle que cela. L'image frappante de cette historiette adoptait au contraire un style assez grave !

La case mémorable - Page 5 Gotlib23

Elle avait pourtant un discours assez chaleureux, cette image, et je ne l'ai en fait pas tout de suite comprise. Le sujet apparent du récit était une petite comptine qu'un enfant répétait sans arrêt avec l'espoir de la comprendre ... enfin. Et ce petit garçon vivait à la campagne, loin de ses parents, à cause d'un orage. il m'a fallut quelques semaines avant de comprendre ce qu'était cet orage.

Il suffisait en fait de bien lire et de décoder la dernière bande de cette histoire.   Wink

La case mémorable - Page 5 Gotlib24

En 1942 ... bon sang mais bien sûr !!!  

Et ce jour-là, j'ai compris que la Rubrique-à-Brac pouvait aussi nous proposer parfois de merveilleux poèmes !    sunny

Et Pilote était le meilleur journal du monde !


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

111La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Mer 5 Mai - 16:58

Raymond

Raymond
Admin

J'ai déjà parlé dans d'autres sujets de la véritable fièvre qu'avait provoqué la sortie de Barbe-Bleue, le splendide quatrième tome de Jhen qui avait été publié en 1984.

Une image m'est restée tout particulièrement en mémoire, et c'est celle de l'horrible Gilles de Sillé qui traverse un village de paysans en brandissant une grosse bourse avec son bras tendu. L'aspect sinistre de sa silhouette vêtue de noir, la lividité de son visage et le rictus inquiétant qui nait de ses lèvres serrées soulignent l'aspect monstrueux de la transaction qu'il propose ... et que personne n'est capable d'imaginer.

La case mémorable - Page 5 Jhen-b10

Cette image était tellement réussie que Martin et Pleyers la choisirent ensuite pour faire la couverture de l'album. Elle est depuis lors devenue inoubliable.

Barbe-Bleue est resté depuis lors un des "noirs chefs d'œuvre" de Jacques Martin.


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

112La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Mer 5 Mai - 18:50

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Je partage totalement cette impression au détail près ! Cette case devenue couverture est sublime comme le parfait emblème de ce qu'elle incarne ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

113La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Jeu 6 Mai - 14:05

Raymond

Raymond
Admin

Il me revient en mémoire une autre case mémorable, parce qu'elle était terriblement provocante. On la trouve dans Piège pour Ric Hochet et je l'avais signalée dans le topic intitulé "un érotisme furtif, sous-jacent, caché".

Rappelons d'abord que cette BD a été dessinée au milieu des années 60, à une époque où les auteurs de journal Tintin n'osaient souvent même pas introduire des femmes dans leurs histoires. C'est tout dire !   Cool

Tibet et Duchâteau avaient quand même osé ajouter un intéressant personnage féminin dans cette série. Il s'agissait de la jolie Nadine, nièce du Commissaire Bourdon, qui faisait ainsi sa première apparition à côté de Ric Hochet.

Et ne voilà t-il pas qu'à la moitié du récit, Nadine décide d'aller enquêter tout seule sur place. Elle change alors de tenue pour enfiler un pullover et ... Tibet dessine bien sûr cette image d'une façon un peu coquine.

La case mémorable - Page 5 Ric-ho14

A l'époque (en 1966 ou 1967), j'en avais eu le souffle coupé ! Il faut toutefois rappeler que l'image d'une femme qui se déshabillait était alors très rare, surtout pour un enfant. La publicité et les journaux n'osaient pas en ce temps-là diffuser des images pouvant avoir le moindre soupçon d'érotisme, et cette toute petite surface de chair nue sur le ventre de Nadine était presque un appel au viol, si j'ose employer ces termes.   Wink

Je me suis même demandé par la suite si Tibet n'avait pas eu quelques ennuis avec son éditeur, à l'époque où il avait dessiné cela.   

C'est en tout cas une image réellement mémorable, qui avait fortement impressionné le jeune ado que j'étais en 1967 (j'avais entre 12 et 13 ans).  Smile


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

114La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Jeu 6 Mai - 14:24

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:

La case mémorable - Page 5 Gotlib23

En 1942 ... bon sang mais bien sûr !!!  


De quel tome de la Rubrique à brac est-elle extraite ?

Eléanore

115La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Jeu 6 Mai - 14:30

Raymond

Raymond
Admin

Dans le "Taume 2", pages 58 et 59 !   Very Happy


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

116La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Jeu 6 Mai - 14:36

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Merci Very Happy

117La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Ven 7 Mai - 11:55

Raymond

Raymond
Admin

Je me répète un peu et  ... je m'en excuse, mais il m'est impossible de parler des cases mémorable sans mentionner cette image très mystérieuse provenant de Concerto pour Pilotes, la treizième aventure de Michel Vaillant dont l'album est paru en 1968. Elle m'a obsédé pendant des années et aujourd'hui encore, je ne suis pas totalement certain de sa signification.

Là voici !

La case mémorable - Page 5 Michel20

J'ai déjà montré toute la séquence dans le sujet "érotisme furtif" mais plus que l'érotisme, c'est bien le mystère entourant la signification de cette case qui m'a longtemps interpellé. Jean Graton se réfugie en effet dans le non-dit pour mieux titiller l'imagination du lecteur.

Remontrons toute la séquence ! La scène se passe peu avant le départ des 24 Heures du Mans et Françoise Latour a envie de faire une confidence. On peut supposer que Jean Graton n'a pas osé en dévoiler le contenu parce qu'il était trop osé.

La case mémorable - Page 5 Michel21

Il est probable que c'est une déclaration d'amour mais à l'époque (j'avais 14 ans), j'avais bien de la peine à l'admettre. J'ai donc recherché désespérément d'autres explications pendant plusieurs années ... sans en trouver vraiment ! Puis à l'âge adulte, je me suis progressivement détaché de ce vrai mystère.

Bien sûr, cette case n'est plus aussi provocante de nos jours. L'érotisme et les relations hommes-femmes ont tout envahi, mais qu'est-ce que cette image avait provoqué comme agacement, lorsque j'étais encore un ado !   Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

118La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Ven 7 Mai - 19:07

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Cela dit quand on voit les épaules de Françoise au moment où elle murmure à l'oreille de Michel, on ne peut qu'éprouver un frisson mémorable ! Quelle sensualité brûlante dans cette case pourtant si réservée en apparence ! Elle me semble mille fois, plus érotique que mille cases plus explicites. Embarassed

http://www.marchenriarfeux.net

119La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Sam 8 Mai - 9:52

Raymond

Raymond
Admin

Tu as bien raison !   pouce

Sinon, j'ai beaucoup de souvenirs liés aux séries du journal Tintin de la fin des années 60, où je découvrais sans cesse des séries passionnantes. L'une d'entre elles étaient les magnifiques aventures de Bruno Brazil, dessinées par le grand William Vance.

J'était alors fasciné par cet homme élégant aux étranges cheveux blancs. Toujours impeccablement sapé et très à l'aise, il se promenait avec décontraction au milieu d'un monde de brutes et se affrontait avec aisance les multiples combats qui survenaient de façon imprévue. J'ai adoré en autres les aventures du "Commando Caïman" mais j'étais tout particulièrement attiré par le premier album de la série, intitulé le Requin qui mourut deux fois, que j'ai relu un nombre incalculable de fois.

Et pourquoi ai-je autant relu cet album qui est somme toute très ordinaire ? Il y avait deux principales raisons, en fait, la première étant que je possédais très peu d'albums à l'époque, et la seconde étant que je n'avais jamais voyagé. Bruno Brazil se promenait pour sa part dans des pays lointains, dormait dans des hôtels trois étoiles et menait une vie un peu luxueuse dont je ne pouvais bien sûr que rêver. J'étais vraiment fasciné.

il existe une case de cet album qui me revient sans cesse en mémoire, alors qu'elle est au fond très ordinaire. Elle montre Bruno Brazil qui débarque d'un avion et qui marche avec assurance sur le tarmac de l'aéroport. Le héros est souriant et on ne se douterait pas que l'image suivante va montrer la survenue d'un féroce attentat. Mais les propos ironiques et ambigus de Bruno Brazil montrent que ce dernier avait déjà tout prévu et que rien ne pouvait le surprendre. Cette savoureuse ironie ... c'était une autre des particularités que j'adorais dans cette BD.

La case mémorable - Page 5 Bruno-13


J'ai eu beaucoup de peine pour pardonner à Greg d'avoir négligemment sabordé cette magnifique série à la fin des années 70.   grr2


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

120La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Sam 8 Mai - 18:24

Godot

Godot
docteur honoris causa
docteur honoris causa

Raymond a écrit:Tu as bien raison !   pouce

Sinon, j'ai beaucoup de souvenirs liés aux séries du journal Tintin de la fin des années 60, où je découvrais sans cesse des séries passionnantes. L'une d'entre elles étaient les magnifiques aventures de Bruno Brazil, dessinées par le grand William Vance.

[...]

J'ai eu beaucoup de peine pour pardonner à Greg d'avoir négligemment sabordé cette magnifique série à la fin des années 70.   grr2

Je crois comprendre que tu étais abonné au journal Tintin à ce moment-là? Serait-ce parce que tu as suivi la parution du Bruno Brazil dans le journal Tintin que tu as vécu la fin tragique d'une partie du commando du Caïman avec autant d'émotion ?

J'ai lu cette série en album, après la moitié des années 90. Comme j'ai lu cela sur quelques semaines, je n'ai pas eu la même "amitié" que celle du lecteur qui a suivi le commando depuis des années, chaque semaine dans le journal Tintin. Au contraire, dans un premier temps, j'ai trouvé extrêmement audacieux de réserver un pareil sort à une partie du commando. (Je ne me souviens plus exactement, mais j'avais été surpris par la fusée de Des caïmans dans la rizière.)

Je ne me suis pas tellement posé la question, si le sort si brutal du commando avait un sens symbolique pour Greg, qui allait partir au USA. Ce qui me laisse surtout de l'amertume, c'est l'histoire inachevée La Chaîne rouge. Elle semblait bien débuter.

121La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Sam 8 Mai - 19:00

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Cette vignette est extraite de la première page des 7 boules de cristal. Elle représente une scène on ne peut plus ordinaire : un train arrêté dans une gare et des voyageurs qui en descendent.

Et pourtant, quelle beauté dans le banal.
La composition de la scène, une perspective magistrale, démontre une maitrise totale du dessin. Et puis, nous voyons Tintin et Milou de dos, et donc nous marchons dans la même direction qu'eux, le château de Moulinsart bien évidemment  Wink .
Un évènement se passe dehors de la scène comme en témoigne les pas empressés du chef de gare et le regard du voyageur à travers la fenêtre du train. Quel est-t-il ? Un bagage renversé ? Une personne qui est tombée en descendant les marches ? Nous ne le saurons jamais. Mais la scène n'en est que plus vivante.
Enfin, le cerisier en fleur annonce magnifiquement le printemps. Faut-il y voir une réconciliation de l'auteur avec le Japon car, dans ce pays, les sakura en fleur réjouissent les cœurs.

La case mémorable - Page 5 Gare_m11


Un dernier point pour conclure. Hergé a l'art et la manière de cacher des sens et des références dans ces œuvres. Regarder bien ce film de 1896, de Louis Lumière. Cela ne vous rappelle rien ?



Eléanore

122La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Sam 8 Mai - 20:12

Raymond

Raymond
Admin

Bravo pour "le train qui entre en gare" des frères Lumières ! Je n'y avais jamais pensé.   pouce

Sinon, il est vrai que cette image a une vie extraordinaire, et que le lecteur a l'impression de se retrouver dans une vraie gare. Cette case est en fait comparable à certains tableaux classiques ou impressionnistes qui étaient très lentement composés, que ce soit pour la mise en place des personnages ou la finition des décors. Le perfectionnisme d'Hergé y est vraiment poussé à son maximum.   Very Happy


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

123La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Sam 8 Mai - 20:26

Raymond

Raymond
Admin

Godot a écrit:
Raymond a écrit:Tu as bien raison !   pouce

Sinon, j'ai beaucoup de souvenirs liés aux séries du journal Tintin de la fin des années 60, où je découvrais sans cesse des séries passionnantes. L'une d'entre elles étaient les magnifiques aventures de Bruno Brazil, dessinées par le grand William Vance.

[...]

J'ai eu beaucoup de peine pour pardonner à Greg d'avoir négligemment sabordé cette magnifique série à la fin des années 70.   grr2

Je crois comprendre que tu étais abonné au journal Tintin à ce moment-là? Serait-ce parce que tu as suivi la parution du Bruno Brazil dans le journal Tintin que tu as vécu la fin tragique d'une partie du commando du Caïman avec autant d'émotion ?

J'ai lu cette série en album, après la moitié des années 90. Comme j'ai lu cela sur quelques semaines, je n'ai pas eu la même "amitié" que celle du lecteur qui a suivi le commando depuis des années, chaque semaine dans le journal Tintin. Au contraire, dans un premier temps, j'ai trouvé extrêmement audacieux de réserver un pareil sort à une partie du commando. (Je ne me souviens plus exactement, mais j'avais été surpris par la fusée de Des caïmans dans la rizière.)

Je ne me suis pas tellement posé la question, si le sort si brutal du commando avait un sens symbolique pour Greg, qui allait partir au USA. Ce qui me laisse surtout de l'amertume, c'est l'histoire inachevée La Chaîne rouge. Elle semblait bien débuter.

En fait, j'ai été abonné à Tintin à partir de 1969, au moment où le journal publiait "Commando Caïman". J'ai donc découvert "Le requin qui mourut deux fois" sous la forme d'un album "Jeune Europe" qui se trouve aujourd'hui encore dans ma bibliothèque. Il est bien sûr passablement usagé.  Wink

Sinon, tu as raison ! J'ai suivi toutes les histoires du Commando Caïman pendant une dizaine  d'années et je m'étais attaché à certains personnages. Dans "Quitte ou Double pour Alak 6", j'avais vraiment l'impression que Greg se débarrassait froidement de certains comparses pour malicieusement choquer ses lecteurs. Il n'était au fond pas vraiment nécessaire au récit qu'il y ait autant de morts. J'en ai donc un peu voulu à Greg, tout en reconnaissant que ce "carnage" était également assez original.   deso

Maintenant, est-ce que Greg a trucidé tous ses personnages parce qu'il allait partir aux USA ? Je ne crois pas ! Greg avait commencé à scénariser une nouvelle aventure de Bruno Brazil et l'arrêt de la série s'explique plutôt par sa décision impromptue de partir aux USA. Il faudrait toutefois relire son livre d'interview pour en être bien sûr.   Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

124La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Dim 9 Mai - 11:28

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

eleanore-clo a écrit:Cette vignette est extraite de la première page des 7 boules de cristal. Elle représente une scène on ne peut plus ordinaire : un train arrêté dans une gare et des voyageurs qui en descendent.

Et pourtant, quelle beauté dans le banal.
La composition de la scène, une perspective magistrale, démontre une maitrise totale du dessin. Et puis, nous voyons Tintin et Milou de dos, et donc nous marchons dans la même direction qu'eux, le château de Moulinsart bien évidemment  Wink .
Un évènement se passe dehors de la scène comme en témoigne les pas empressés du chef de gare et le regard du voyageur à travers la fenêtre du train. Quel est-t-il ? Un bagage renversé ? Une personne qui est tombée en descendant les marches ? Nous ne le saurons jamais. Mais la scène n'en est que plus vivante.
Enfin, le cerisier en fleur annonce magnifiquement le printemps. Faut-il y voir une réconciliation de l'auteur avec le Japon car, dans ce pays, les sakura en fleur réjouissent les cœurs.

La case mémorable - Page 5 Gare_m11

Eléanore
Quelle joie de voir reproduite et analysée si finement cette merveilleuse case qui m'a toujours ébloui. Et quelle entrée en matière d'une nouvelle historie puisqu'elle est l'une des premières de l'album ! La banalité d'une arrivée en gare au printemps devient en effet une ode à la beauté de la vie simple et tranquille, celle que ne connaîtrons cependant pas Tintin, Milou, Tournesol et Haddock, puisque le récit qui commence leur fera vivre des péripéties sans précédent ! Cette belle scène si riche de détails qu'eleanore-clo nous présente a un équivalent plus agreste avec les premières cases des Bijoux de la Castafiore, à cette différence près que si le prologue se déroule aussi au printemps, nous serons cette fois dans la campagne et les péripéties auront lieu dans le huis clos du château de Moulinsart et de son parc.



Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

125La case mémorable - Page 5 Empty Re: La case mémorable Dim 9 Mai - 15:03

Raymond

Raymond
Admin

Mais quelle case retiendrais-tu de cette page ? La première, peut-être ?    Wink


La case mémorable - Page 5 Tintin42


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 5 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum