Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La case mémorable

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Aller en bas  Message [Page 10 sur 10]

226La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Dim 11 Juil - 18:30

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Ah oui !!!!!!!! Je m'en souviens également !!!!!!! cheers C'est une case très impressionnante ! Tout est dans cet extraordinaire cadrage angoissant !

http://www.marchenriarfeux.net

227La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Lun 12 Juil - 10:00

Raymond

Raymond
Admin
Et toujours dans l'univers de Walt Disney, il y a le fameux Oncle Picsou. C'est un personnage pour lequel j'avais moins d'attaches ... jusqu'à ce que je lise la très belle Jeunesse de Picsou de Keno Don Rosa. C'est un véritable chef d'oeuvre et sa lecture m'avait tellement ému que j'en avais parlé dans mon blog !

La jeunesse de Picsou par Keno Don Rosa - Les lectures de Raymond (over-blog.com)

La dernière image de cette formidable saga m'avait particulièrement frappé. Après une jeunesse marquée par d'incroyables aventures et par une irrésistible ascension sociale, Picsou devient aigri avec l'âge et s'éloigne finalement de ses amis et de sa famille. Il fait tardivement connaissance avec Donald et ses neveux mais il trouve surtout du réconfort en s'immergeant dans son grand coffre plein de pièces de monnaie. Donald s'en offusque mais ses neveux lui donnent plutôt tort. Et en fait, si Picsou s'isole ainsi dans son coffre, c'est tout simplement parce que chaque pièce qui s'y trouve a sa propre histoire.


La case mémorable - Page 10 Picsou13


Cette conclusion est magnifiquement humaine.    sunny


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

228La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Mer 14 Juil - 15:31

Raymond

Raymond
Admin
Les mélodrames sont souvent à l'origine de scènes très fortes, et de certaines images mémorables.   Very Happy

Et parmi ces mélodrames de ma jeunesse, je me remémore en premier d'une scène de Jari et le Champion, une BD légèrement larmoyante de Raymond Reding. Cette oeuvre devint d'ailleurs pendant quelques années une série vedette du journal Tintin.

Dès le début de cette première aventure, Jari est un pauvre orphelin qui a été accueilli par sa tante. Puis il devient l'ami du joueur de tennis Jimmy Torrent et lorsque sa tante meurt à son tour, Jari va tout naturellement visiter "le champion". Et quand l'enfant lui annonce cette situation, Jimmy Torrent est fortement ému. Il décide bien sûr de l'héberger et on découvre alors une belle case, qui est pour moi mémorable.  

La case mémorable - Page 10 Jari-s10

Jimmy Torrent qui était déprimé se ressaisit aussitôt ! Et il va s'occuper de Jari.

Dans le mélodrames, même les pires situations s'arrangent facilement.   Wink


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

229La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Jeu 15 Juil - 9:39

Raymond

Raymond
Admin
Et quand je parle de situations mélodramatiques, je pense instinctivement au Fleuve Shinano, le magnifique roman-fleuve de Kazuo Kamimura qui fût certainement ma meilleure lecture de l'année 2019. J'avais d'ailleurs commenté en détail de cette oeuvre sur cette page du forum :

kamimura - Kazuo Kamimura (forumactif.com)

Kamimura utilise de multiples moyens pour exprimer la violences des scènes ou des sentiments. Il n'hésite donc pas à agrandir ses cases autant qu'il le faut, en s'étendant parfois à toute la largeur de deux pages. C'est ce que l'on peut voir dans cette scène qui montre la stupéfaction d'un des personnages devant le spectacle d'amours coupables. On remarquera en passant que la découverte de cette image doit suivre le mouvement de lecture de droite à gauche, propre aux japonais. 

La case mémorable - Page 10 Fleuve21

Ce n'est que l'un des multiples moments forts, parmi d'autres, de cet album car le Fleuve Shinano est une oeuvre énorme, à la fois dure, poétique et impitoyable !   sunny


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

230La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Sam 17 Juil - 10:00

Raymond

Raymond
Admin
La mort d'un personnage de BD est toujours un temps fort, et certains auteurs n'ont pas hésité à trucider un de leurs héros pour diverses raisons. Parfois, ils le faisaient pour créer un bel effet et relancer un peu l'intérêt de leur feuilleton, mais il arrivait aussi que le dessinateur se soit un peu lassé de sa création et qu'il décide d'utiliser les grands moyens.   Smile

Dans mes souvenirs, le premier assassinat d'un personnage par son auteur dont j'aie pu voir une image fût la fameuse mort de Fritz le Chat, assassiné par Crumb au début des années 70. Suite à la sortie d'un dessin animé qui lui avait été consacré, ce personnage rencontrait un tel succès (et une telle demande en matière de dessins) que Robert Crumb finit par s'énerver. Et il décida sans pitié de massacrer Fritz avec un pic à glace.

La case mémorable - Page 10 Crumb_10

Fritz le Chat était au fond un personnage secondaire dans la carrière de Crumb, et ce ne fût pas une grande perte. Par ailleurs, cette mort était bien amenée car elle concluait une petite histoire dans laquelle Fritz (rendu vaniteux par son succès) se comportait d'une manière odieuse avec les femmes. Mais tout de même ... je fus un peu peiné de découvrir cette mort violente et je n'ai jamais oublié cette terrible image !

La case mémorable - Page 10 Crumb_11


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

231La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Sam 17 Juil - 10:25

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître
Pour changer totalement de registre, voici une case dessinée par 'Hergé.

La case mémorable - Page 10 Temple10

J'adore le plan choisi. Nous sommes placés derrière les héros et marchons avec eux en direction du Temple du Soleil. Voilà qui me rappelle de belles randonnées et autres treks Very Happy .

N'ayant pas encore été au Pérou, je ne suis pas certaine que la présence des cactus Saguaro soit botaniquement juste. Mais peu importe, le mariage entre la flore, la faune et le paysage est optimal. Après tout, le rêve a t-il besoin d'être réel ?

Bonne journée
Eléanore

232La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Dim 18 Juil - 10:13

Raymond

Raymond
Admin
Jean-Michel Charlier l'admettait lui-même, ses scénarios utilisaient de grosses ficelles (il disait même "des cordes") et il ne ménageait donc pas ses effets narratifs !

Un des trucs les plus classiques de Charlier était de promener son personnage dans un sombre couloir (ou dans une dangereuse forêt), en racontant lentement sa progression et en lui faisant finalement découvrir quelque chose lorsque la page se terminait. Le dessinateur montrait alors le héros ayant les yeux écarquilés et s'exclamant "oh !" ou alors "ce n'est pas possible !". Et le lecteur devait attendre la semaine suivante pour savoir ce qu'il avait trouvé (ce qui n'était souvent pas très important).   Very Happy

Ce genre de scène était particulièrement fréquente dans les premières aventures de Jacques Le Gall, qui étaient dessinées au lavis par l'excelent Mitacq dans le journal Pilote. Je trouvais cete série assez rigolote, parce que le personnage y utilisait les mêmes exclamations que Buck Danny, d'une façon parfois plus caricaturale.   

Il y a donc beaucoup d'images de ce genre dans les histoires de Jacques Le Gall et, d'une certaine manière, elles sont elles aussi mémorables. Je vous en montre une qui provient du Lac de l'Epouvante, un récit dans lequel le jeune héros affronte des criminels nazis.  Cool


La case mémorable - Page 10 Legall11


Mais peut-être êtes-vous désireux de savoir ce qui provoque une aussi grande terreur dans les yeux de Jacques Le Gall ?   Wink

Essayez d'abord de le deviner, et je vous donnerai ensuite la solution !


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

233La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Mar 20 Juil - 12:10

Raymond

Raymond
Admin
Je travaille beaucoup sur l'interview de Derib en ce moment, et je pense donc à certaines de ses images qui sont restées mémorables.

J'ai ainsi un très beau souvenir de ma découverte du premier album de Yakari, intitulé Yakari et Grand Aigle. C'est bien sûr une BD pour les enfants mais les auteurs y ont intégré ce que Derib appelle "l'esprit indien", c'est à dire une présentation assez empathique et philosophique du monde des peaux-rouges, et cela donnait à la BD une intelligence et une dimension inattendue. J'ai découvert cet album au début des années 70 et certaines scènes, qui mettaient le petit indien en face de l'aigle, m'avaient beaucoup ému. Mais en vérifiant sur pièce, c'est à dire dans l'album, je me suis à nouveau rendu compte que l'on se fait piéger par ses souvenirs. Et la case mémorable que je voulais vous montrer est bien plus belle dans mes souvenirs que dans la réalité.

J'avais en tête une case majestueuse et ornée de belles couleur, alors qu'elle est toute petite et très sombre. Je vous montre cette image tout de suite !

La case mémorable - Page 10 Yakari14

Et je réalise aujourd'hui que ce qui m'avait ému, ce n'était pas seulement l'image elle-même, mais bien toute la séquence qui montre un Grand Aigle a la fois protecteur et éducateur vis-à-vis du petit indien.

La case mémorable - Page 10 Yakari15

Les souvenirs sont souvent trompeurs, mais la scène reste très belle !   sunny


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

234La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Sam 24 Juil - 13:34

marbou


lecteur émérite
lecteur émérite
Concernant Jacques le Gall, Jacques se retrouverait en face des vilains nazis alors qu'il pensait les avoir semés que cela ne m'étonnerait pas !
Bon, je triche, j'adore Cette série de MiTacq et Charlier, et cet épisode est mon préféré. Je ne l'ai pas relu récemment, mais j'ai relu "Le secret des Templiers", pleins de ficelles de la taille d'une corde, mais tellement délectable ! J'aime aussi cet épisode étant attaché à cette région du Vexin où se déroule l'histoire.

235La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Hier à 16:23

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître
Bonjour

Voici un dessin dont on a peut être parlé sur le forum (?) mais qui me semble pleinement à sa place dans ce fil de discussion.

Il est extrait de Z comme Zorglub.
Je confie, à contre-courant de beaucoup, ne pas apprécier cette BD. Et pourtant, ici, Franquin confine au génie.

Que voyons-nous ?

La case mémorable - Page 10 Z_comm10

Fantasio, Champignac et Spirou regardent Zorglub s'éloigner dans la nuit. Le savant fou est sur une humble bicyclette et se dirige vers on ne sait où... Enfin, le lecteur le sait mais cette vignette ne le dit pas explicitement.
J'adore le contraste entre les 3 déclinaisons de la puissance de Zorglub :
- la lune avec la publicité pour Coca Cola témoigne d'une maitrise scientifique presque totale. Peindre une inscription géante sur notre satellite représente un succès prodigieux,
- mais, alors qu'une armée de reporters ou de zorglhommes devraient saluer l'évènement, nous ne voyons ici qu'un modeste "soldat", bien isolé, et ce ne sont pas les trois malheureux saluts dans le lointain qui viendront atténuer cette impression de solitude,
- et surtout, le génie est juché sur une petite et lente bicyclette, à mille lieues des fantastiques zorglumobiles.
Donc Franquin se veut ici moral. Il nous montre la déchéance du puissant, qui passe du statut de demi-dieu à celui d'homme :  arx Tarpeia Capitoli proxima (Il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne). Le vent a tourné. La morgue du savant fou a disparu en même temps que son hubris. Et son ultime tentative ne lui apportera ni gloire ni célébrité mais plutôt des moqueries du fait que l'inscription est écrite à l'envers.

Le recours a une scène nocturne amplifie encore la démonstration. Zorglub est loin du soleil et de la splendeur (Louis XIV) mais se cache dans la nuit. Et le volet cassé de la maison sur la gauche crée un sentiment de désolation. La maison en ruine en devient une métaphore de l'empire de Zorglub.
La vignette se lit de gauche à droite, en partant de Fantasio et se concluant sur Zorglub, dans un curieux raccourci : la victime du début de l'album contemple son ancien bourreau.

Les mains ballantes de Champignac et Spirou témoignent d'une certaine tristesse, d'un signe d'impuissance et peut être d'une certaine compassion.

Une vignette de génie  Very Happy .

Eléanore

236La case mémorable - Page 10 Empty Re: La case mémorable Aujourd'hui à 18:18

Raymond

Raymond
Admin
C'est curieux ! Tu confies "ne pas apprécier cette BD" mais en même temps, tu en dis beaucoup de bien.   Wink

Ceci dit, je suis bien d'accord avec toi : cette case est remarquable ! Je l'aurais même bien vue comme conclusion de l'album mais ... voilà, Franquin avait une autre idée !

Et bien sûr, l'idée de Franquin était plus malicieuse. Il ne voulait pas de fin nostalgique et il a probablement eu raison. Il a ainsi préféré ce joli gag final !

Je vous le montre, bien sûr !

La case mémorable - Page 10 Franqu30


_________________
Et toujours ... La case mémorable - Page 10 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 10 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum