Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou

+12
Draculea
Godot
Jean-Luc
peronnette
Raymond
Patrick58
Fildefer
stephane
Ethan
Monocle
Pierre
bruno
16 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas  Message [Page 6 sur 7]

Arnault392a


alixophile
alixophile

J'ai pris le temps de relire Commissaire Griot et décidément, je reste mitigé.

La première partie est vraiment haletante et je trouve que les trois intrigues s'installent très bien mais alors le dénouement de la partie troyenne est vraiment invraisemblable, surtout quand on fait flancher Ric à un moment clé. On a bien compris la volonté de déboulonner Ric Hochet de son statut de héros immaculé, qui "morfle" quand même énormément depuis la reprise :
- suspendu par les pieds les 3/4 de la première aventure,
- muni d'un plâtre dans le deuxième tome, 
- voyant sa voiture saccagée, en sa simple qualité de pisse-copie et pas après une course-poursuite haletante, dans le 3ème,
- relégué au rang de bidasse dans le 4ème, fumeur de cigarettes à la fin de l'épisode, 
- carrément au second plan sur la couverture du 5ème, pour finir, après une aventure où il est l'égal des personnages secondaires, par lâcher le thanatopracteur suite à une "bouffée de chaleur" (sérieusement...) et se voir "envoûté" par l'esprit d'Elisabeth sans aucune explication rationnelle alors que c'était là une règle "constituante" de la série (Tibet défendait d'ailleurs à Duchâteau de finir sur des fins sans vraisemblance, ce qui exigeait un gros travail scénaristique de crédibilisation a posteriori, et par l'intermédiaire de celui qui reste le héros de la série, de l'invraisemblable).

Là, on finit en queue de poisson par ce conte à dormir debout, avec un Ric Hochet aux expressions de véritable benêt (ce visage de bas de page 51...en haut de page 35 à table avec Dior, il lui manque même une main...à noter également que Nanar lui crache dessus quand il revient "possédé") et c'est dommage parce que Van Liemt nous le dessine de mieux en mieux dans le registre classique, l'épisode dans l'appartement du couple de bouchers est génial avec le comportement héroïque du jeune Bibi (le surnom du vrai fils de Tibet, qui valide complètement la reprise d'ailleurs) déguisé en Dog Bull secouru par Ric avec arc et flèches à l'avenant.

Le personnage d'Eluard est très bien écrit par Zidrou (une autre de ses trouvailles après l'hilarant "Grévisse" du tome 3) et ses commentaires en latin sont vraiment dans le ton d'un méchant de Ric Hochet, qui lui, par contre, toujours dans cette démarche de "banalisation" du héros, jure comme un chartier, ("ne faites pas le con Cupidon"), et dit qu'il n'a pas étudié longtemps à l'école, alors qu'il s'agit d'un trait du personnage complètement inventé, Ric brillant plutôt dans les aventures classiques par son intelligence logique, son élocution mais aussi une certaine érudition au contraire (qui nous faisait tant l'aimer, d'ailleurs). Ledru, comme je l'avais indiqué, est lui sévèrement caricaturé en flic misogyne, raciste et gaffeur, ce qui, là encore, n'a rien à voir avec l'inspecteur, certes sombre et envieux mais un peu plus complexe (voir l'aventure avec son fils Jean-Pierre) des aventures classiques. Quant à Nadine, même si c'est sympathique de la voir associée aux aventures de Ric, j'ai déjà pu écrire ce que je pensais de sa montée en puissance un peu démesurée et répétitive à mon sens (mais Van Liemt écrit que c'est un équilibre difficile à trouver et sur lequel Zidrou et lui travaillent).

En résumé, les auteurs disent se régaler à continuer Ric Hochet, on est nous aussi très content que l'aventure puisse continuer même dans cette période intercalaire 1968-1970 mais je pense que les changements sont déjà assez nombreux, au premier rang desquels le dessin très éloigné de la galaxie Tibet et auquel on se fait doucement, pour ne pas chercher à révolutionner, en plus, la maquette narrative d'une aventure de Ric Hochet (en passant au film chorale à multiples histoires concomitantes, inadapté et irréalisable en 54 pages à mon avis) ou affadir le héros pour lui faire perdre un charisme que l'on peut juger excessif mais qui, par l'intemporalité de son talent et de celui de ses auteurs originels, a permis à la série de continuer toutes ses années avec le succès que l'on sait.

Raymond

Raymond
Admin

Oui, c'est vrai, dans cette reprise, Ric Hochet n'est plus le détective exceptionnel qu'il était à l'époque d'André-Paul Duchâteau. Il n'est plus celui qui sait toute la vérité avant même que l'aventure soit terminée, et il partage maintenant ses enquêtes avec d'autres personnages (Nadine par exemple). Cela ne me désole cependant pas trop, car je trouve que cela donne plus de réalisme au héros principal. Il reste par ailleurs sympathique, efficace (c'est lui qui retrouve Cupidon) et plein d'humour (Ric et Nadine n'arrêtent pas de s'envoyer des vannes) et je ne trouve pas que le héros soit devenu plus fade, au contraire. 

Sinon, pour le dessin de Van Liemt, ce n'est évidemment plus du Tibet et il faut admettre ce changement. Je pense cependant que Van Liemt se tire pas mal d'affaire.   Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Arnault392a


alixophile
alixophile

Tout à fait d'accord sur Van Liemt. Et c'est vrai que c'est Ric qui retrouve Cupidon mais pour le reste, la fin me laisse sur ma faim. 

Le couple Nadine-Ric a toujours bien fonctionné (il faut relire "Le double qui tue" où ils s'enguirlandent à longueur d'album, avec un Ric jaloux d'ailleurs, j'essaierai d'en parler pour répondre à l'invitation de Godot) mais on verra comment nos deux nouveaux auteurs s'en sortiront avec eux deux par la suite. Ils disent se régaler, pourvu que ça dure !

Godot

Godot
license ès BD
license ès BD

En 2015, dès sa parution, j'ai acheté R.I.P., Ric! annoncé comme Les nouvelles enquêtes de Ric Hochet. J'étais très curieux vis-à-vis de cette reprise et sa lecteur m'a surpris. Je n'arrivais pas vraiment à "entrer" dans le dessin de Van Liemt et je trouvais que le scénario de Zidrou ressemblait bien plus à un hommage, avec un soupçon de "Parodie" et de dérision.

Un T.2 était déjà annoncé, donc la série avait d'importants changements. Rien n’annonçait une série à la sauce "Ric Hochet vu par..."  

Tout cela me "turlupinait"  Very Happy , je restais très partagé et je ne comprenais pas vraiment la direction que prenait cette nouvelle série Ric Hochet.

Impossible de me souvenir de la date, mais j'ai trouvé de plus amples informations sur le blog de Olivier Wozniac - Ric Hochet

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Woznia10

Ainsi, Zidrou, créait un "one-shot" pour une vision parallèle et il pouvait se permettre de "secouer" les habitudes avec Van Liemt qui pouvait se libérer des codes du dessin de Tibet & assistants. Wozniac et JC Derrien devaient se concentrer sur une version plus sage Rolling Eyes et plus conventionnelle.

Le mystère reste entier. Pourquoi l'éditeur a décidé d'utiliser un scénario audacieux et "parodique" pour la nouvelle série? (SI quelqu'un le sait, c'est bien volontiers que j'aimerai le savoir)

D'apprendre ce choix m'a permis d'approcher la lecture de cette nouvelles série avec sérénité Very Happy et tranquillité.

Je trouve tout de même dommage que le second duo, Wozniac et JC Derrien, soit écarté. Pour Blake et Mortimer, l'éditeur a engagé plusieurs duos Rolling Eyes

Le travail de Wozniac est abordé au début du sujet.

Je remets certaines images du blog de Wozniac

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Ric_1r10

Aussi un retour dans les années 60 ! Avec Salut les Copains !

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Sans-t14

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Ric_3r10

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Ric_6b11

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Ric_7r10

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Ric_8b10

peronnette


martinophile distingué
martinophile distingué

Dommage,on ne connaîtra jamais la suite....c'était bien parti

Arnault392a


alixophile
alixophile

Merci infiniment Godot pour cette découverte, Wozniak semble bien plus un continuateur respectueux de Tibet, son Ric de la planche 6B paraît calqué dans l'expression sur celui du Tibet des 60's. Il y a aussi une annotation intéressante, on devine sur planche la virtuosité de Ric pour éviter de crasher sa voiture contre un tram et il y a un commentaire dans la bulle "Bébelle, épitaphe", c'est magnifique ! Il s'agit en effet du surnom que Ric donne à sa voiture dans le tome 17, il y a une réplique où il admet, en pleine recherche dans les hautes herbes qui griffent la Porsche, avoir perdu le compte des véhicules perdus "Bébelle numéro combien déjà ? J'en ai plié tellement..."

Sa Nadine est graphiquement plus sympa que celle de Van Liemt (qui est parfois agaçante) mais pour le reste, je comprends Le Lombard qui s'est demandé à quoi bon refaire un 79ème tome (bien que le retour de Ric dans les 60's était acté et imposé aux repreneurs semble-t-il) quand on pouvait confier à un dessinateur qui découvrait complètement Ric Hochet et n'était pas prisonnier de codes qu'il ignorait (ils ont d'ailleurs été le chercher du côte de Poker en laissant le projet de Derrien, qui avait travaillé avec Van Liemt sur cette série, et en prenant son dessinateur) et à Zidrou qui assure un nombre de ventes avec sa notoriété et l'ensemble de sa production (à mon avis un poil disparate mais qui a dû plaire au Lombard en ce qu'elle augurait de codes, éprouvés depuis presque 80 aventures, sur le point d'être bouleversés).

Finalement, nous ne saurons jamais ce que cela aurait donné mais la reprise de Ric Hochet reste une réussite à mon sens, on aimerait simplement plus d'inclinaison vers la légende et moins vers la révolution (la scène d'accident de Wozniak n'a pas d'équivalent dans les 5 albums de Z/VL à part dans le tome 3 où Ric se fait challenger par la Ferrari du directeur des éditions Marabout pour finir dans un champ, le reste du temps, c'est Nadine "Michèle Mouton" Gascard qui conduit à fond et monopolise la Porsche).

Arnault392a


alixophile
alixophile

A propos du nouveau Ric Hochet, collectionnant l'ensemble des couvertures "alternatives" au tome complet ensuite paru du Ric Hochet classique, j'ai remarqué que Simon Van Liemt (qui a expliqué adorer dessiner dans de plus grands espaces que ceux des cases) avait produit quelques couvertures différentes de celles des albums pour les prépublications, c'était très intéressant à constater, dommage qu'on y ait pas eu droit pour la prépublication de Commissaire Griot (où l'Immanquable a reproduit celle de l'album).

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 5832b817-1324-410a-b66f-5cfa5cde7a3a

Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Im50

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

J'ai lu entre hier et aujourd'hui ce nouvel album et je dois avouer que comme Raymond, cette lecture m'a plutôt réjoui. Le commissaire sénégalais venu prendre la place de Bourdon dans le cadre d'un échange est un personnage réjouissant, d'une grande finesse et d'un humour ravageur qui m'a enchanté. Ses journées alternées de musulman et de catholique, sa façon de déjouer systématiquement les "étonnements" racistes en les détournant de leur focalisation sur son origine, il est noir, vers un autre sujet : il est enrhumé ou il est commissaire, sont extrêmement drôles et intelligentes.

Les aventures africaines de Bourdon en parallèle m'ont un peu déconcerté, mais j'ai vite compris que le scénario joue de l'incompréhension de l'européen totalement dépaysé et de la bonhommie pleine de gentillesse et d'humour de ses hôtes sénégalais. Bourdon semble avoir envers eux bien des préjugé qui finissent par tomber à partir du moment où il accepte de considérer la culture dans laquelle il séjourne selon les codes de celle-ci au lieu de se heurter à elle avec l'agacement désespéré de l'étranger incapable de s'adapter. A son retour d'ailleurs, il avoue à Ric qu'il a eu autant de mal à quitter l'Afrique qu'il en avait eu à l'y rendre et à y commencer son séjour.

Nadine marque sans cesse des points c'est vrai et Ric se retrouve démonétisé d'une partie de sa supériorité, ce qui explique pourquoi il porte symboliquement cette serviette en forme de jupe qui m'avait intrigué quand quelques unes des premières planches de l'album nous avaient été montrées -) et d'ailleurs avez-vous remarqué que lorsque le tueur envoûté par Elisabeth de la Sarmentière se pend dans sa cellule à l'ai de son pantalon, sur l'une des casses, ayant donc les jambes nues, il semble lui aussi en jupe : (case 4 de la page51). Or, il était envahi d'une présence féminine occulte qui semble à la fin de l'histoire s'emparer de Ric : nous verrons dans le volume suivant.

Un dernier point, dans cet album plein de clins d'oeil, avez-vous remarqué à l'avant dernière case, p.56, qu'on aperçoit au premier plan le personnage de Monsieur Hulot, adossé à un réverbère comme on en voit dans Play Time qui commence et se termine justement par des séquences à Orly. Seul l'a remarqué un touriste quo se retourne à son passage, tandis que Bourdon, Ric et Nadine s'éloignent de dos. Quant on voit le personnage d'homme tenant une valise dans la grande case de la page précédente, homme qui me dit quelque chose, ou l'enfant au ballon rouge qui me dit aussi quelque chose mais quoi ? à nouveau page 56, je me dis qu'il y a sans doute dans cet album beaucoup de résonateurs à repérer et décrypter, jeu que j'adore dans la bande dessinée de reprise (voir par exemple les apparitions de l'univers de Tintin dans plusieurs des reprises de Blake et Mortimer). A ce propos, j'ai adoré les références explicites aux autres créations de Tibet.....

http://www.marchenriarfeux.net

Arnault392a


alixophile
alixophile

Draculea a écrit:avez-vous remarqué à l'avant dernière case, p.56, qu'on aperçoit au premier plan le personnage de Monsieur Hulot, adossé à un réverbère comme on en voit dans Play Time qui commence et se termine justement par des séquences à Orly. Seul l'a remarqué un touriste quo se retourne à son passage, tandis que Bourdon, Ric et Nadine s'éloignent de dos. Quant on voit le personnage d'homme tenant une valise dans la grande case de la page précédente, homme qui me dit quelque chose, ou l'enfant au ballon rouge qui me dit aussi quelque chose mais quoi ? à nouveau page 56

Très finement observé, mais j'ignore le message qu'ont voulu faire passer les auteurs en rendant ces hommages (Playtime est de 1967, l'action se déroule maintenant en 1970), le personnage qui tient la valise dans la grande case semble le sosie du mari finalement "accidenté" dans le tome 3 mais je pense que cela n'a rien à voir, sauf à penser qu'en plus de la "possession" de Ric par Elisabeth (persistante avec des hallucinations auditives), on puisse concevoir la résurrection de Jacques. Quant à la fille au ballon, ce ne peut pas être du Bansky, le ballon n'est pas un coeur et je crois que les réalisations de ce type ont commencé en 2018 avec un message sans rapport avec l'album.

Draculea a écrit:Ric se retrouve démonétisé d'une partie de sa supériorité, ce qui explique pourquoi il porte symboliquement cette serviette en forme de jupe qui m'avait intrigué quand quelques unes des premières planches de l'album nous avaient été montrées -) et d'ailleurs avez-vous remarqué que lorsque le tueur envoûté par Elisabeth de la Sarmentière se pend dans sa cellule à l'ai de son pantalon, sur l'une des casses, ayant donc les jambes nues, il semble lui aussi en jupe : (case 4 de la page51). Or, il était envahi d'une présence féminine occulte qui semble à la fin de l'histoire s'emparer de Ric : nous verrons dans le volume suivant.

Oui, les hommes portant jupe ne sont absolument pas innocents à mon avis, les auteurs (surtout Zidrou qui semble très plastique aux opinions actuelles sur le féminisme, l'antiracisme, le devoir de mémoire et l'anti-nostalgie) ont bien voulu renforcer ces deux tendances : 
- un Ric qui retombe dans la normalité (j'avais déjà listé les atteintes à sa superbe, Van Liemt parle de "héros immaculé" sans qu'il émane de passion de sa part pour cet aspect, des précédents albums, le plâtre, le service militaire, la captivité humiliante par Caméléon...), arrive sur les scènes de crime en serviette de bain et qui passe au second plan (même sur la couverture) au profit de plusieurs autres personnages (on sent cette volonté de faire passer le message du "C'est bon, on a fait le tour de Ric Hochet après 78 albums, mettons-le en danger et regardons ce qu'il se passe")
- une Elisabeth qui "possède" jusque dans l'apparence et qui s'exprime d'outre-tombe avec cette calligraphie particulière quand elle entre en action (ce qui me paraît complètement artificiel dans un Ric Hochet où Zidrou manque, me semble-t-il, sa cible en se permettant de révolutionner les codes de la série par un fantastique non expliqué, mais peut-être que le tome 6 invalidera cette analyse).

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Effectivement, il y a un décalage de quelques années entre Play Time et le temps de cet album. Je ne pense pas que les auteurs aient voulu exprimer un sens particulier à cette fine récit en faisant apparaître Monsieur Hulot. J'ai plutôt l'impression, mais je me trompe peut-être, qu'il s'agit de jouer d'une allusion à la faveur du décors où se termine l'histoire, d'une façon purement ludique. Le monsieur de la page précédente serait donc le mari "accidenté" du tome 3 ? Ma foi, c'est possible, il faut qu ej rafraîchisse ma mémoire en relisant ce tome consacré à l'art du crime je crois ?

Pour ce qui concerne la fillette au ballon rouge, je ne pensais pas spécialement à Banski, mais elle me semblait avoir un aspect tellement caractéristique que je pensais à une allusion interne au monde la bande dessinée. Mais il se peut que je me trompe. Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Arnault392a


alixophile
alixophile

En tous cas, bien vu pour le coup d'oeil, Van Liemt indiquant à l'instant sur son Facebook (en réponse à quelqu'un qui pensait avoir reconnu Jean Graton dans ces ultimes cases) qu'il a intégré Monsieur Hulot et l'inspecteur Clouseau en fin d'histoire à l'aéroport. Il explique aussi avoir été trop court en délai pour faire une couverture alternative destinée à la prépublication dans L'Immanquable.

Raymond

Raymond
Admin

Serait-ce une allusion au Ballon Rouge, le merveilleux et très poétique court métrage d'Albert Lamorisse que j'ai vu il y a une cinquantaine d'années. Ce petit film date de la fin des années 50 et j'en garde un souvenir très ému.

A noter que l'on peut le voir sur YouTube !  Je vous recommande dans ce cas d'agrandir l'écran le plus possible.  Very Happy


The Red Balloon / Le Ballon Rouge (1956) - YouTube


_________________
Et toujours ... Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

J’aime bien ce film, je l’avais, enfant, en livre, ainsi que Crin Blanc.

Et bien moi je fais l’impasse sur ce nouvel album de Ric Hochet, autant le dessin me plait bien, autant les histoires de Zidrou me gonflent un tantinet.
Bon, je l’avoue, je n’ai jamais été fan de Ric Hochet .

http://alixmag.canalblog.com/

Arnault392a


alixophile
alixophile

En tous cas, en décortiquant les cases de la fin, on sait que Nanar n'aime pas que son maître soit "possédé", il est presqu'aussi haineux que lorsque Ric change de parfum dans le Crime de l'an 2000.
J'essaierai de faire un petit Nanar focus dans le tonic Ric classique.

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Bonne idée !!!!! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Arnault392a


alixophile
alixophile

En tous cas, le "Nanar focus" commencera par indiquer ce que nous ne savions pas, c'est que le Nanar le plus connu des aventures de Ric est en fait un Nanar 2, Zidrou nous révélant que le premier avait été envoyé ad patres par le Caméléon...

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Oui, je sais. C'est l'un des premiers grands bouleversements de la reprise, dès le premier album.
R.I.P. Nanar. Wink

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin

Arnault392a a écrit:En tous cas, le "Nanar focus" commencera par indiquer ce que nous ne savions pas, c'est que le Nanar le plus connu des aventures de Ric est en fait un Nanar 2, Zidrou nous révélant que le premier avait été envoyé ad patres par le Caméléon...
 
Cela m'étonne ! Dans quel épisode de Ric Hochet est survenu ce trépas de Nanat (et à quelle page) ?


_________________
Et toujours ... Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Arnault392a


alixophile
alixophile

On ne le voit pas physiquement mais on le comprend sur les images suivantes (âmes sensibles s'abstenir)Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 20210513
Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 20210515
Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 20210514Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 20210516

Arnault392a


alixophile
alixophile

Cela m'étonne ! Dans quel épisode de Ric Hochet est survenu ce trépas de Nanar (et à quelle page) ?


C'est dans R.I.P. Ric, Raymond.

Raymond

Raymond
Admin

Merci ! Cela m'avait échappé et il faudra que je le relise !    Wink


_________________
Et toujours ... Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Arnault392a


alixophile
alixophile

Une chronique un peu moins enthousiaste sur le tome 5

https://www.ligneclaire.info/commissaire-griot-246555.html

Raymond

Raymond
Admin

Elle n'est pas si mauvaise, cette critique !   Very Happy

En fait, son auteur reste très descriptif et formule peu d'opinions.


_________________
Et toujours ... Ric Hochet par Van Liemt et Zidrou - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

J'ai eu exactement la même impression en la lisant, d'autant plus que l'auteur trouve le scénario meilleur que celui de l'album précédent.

http://www.marchenriarfeux.net

Arnault392a


alixophile
alixophile

J'avais trouvé "Tombé pour la France" très sympa à lire exceptés les quelques reproches déjà listés plus avant mais la critique semble bien avertir du danger à trop subvertir la pensée des créateurs originels, (au-delà de la boutade sur l'exorcisme) en reconnaissant à Zidrou beaucoup de talent mais restant réservée (comme je le suis) sur le choix vers "une direction très axée, compliquée même, prétexte à des piques diverses, à un humour haché et en prime à un futur qui pourrait être alambiqué".

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 6 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum