Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours)

+35
Godot
arsen33
Syngonic
marbou
eleanore-clo
2J
sintes
Dantec
Jacky-Charles
fleng
Totoche Tannenen
Loup79
MS.BlueBerry
Raymond
Suréna
Draculea
polilit2
Pierre
joseph
bruno
Ethan
sylvain-
Monocle
Fred
jeanjean2006
comte lanza
stephane
JYB
Elouarn
Professeur Mortimer
Lamar
Damned
Lion de Lisbonne
Fildefer
Delan
39 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 26 ... 40  Suivant

Aller en bas  Message [Page 12 sur 40]

Monocle

Monocle
grand maître
grand maître

On a le droit d'aimer ou de ne pas aimer, mais je me suis pinçé en lisant cette critique sur Planète BD :
http://www.planetebd.com/bd/blake-et-mortimer/blake-mortimer/le-baton-de-plutarque/24481.html#serie

Raymond

Raymond
Admin

Cette critique de Planète BD est tout à fait correcte.  Rolling Eyes

Pour ma part, je n'ai pas été lire dans le Centaur Club ce qui se raconte de cet album. J'ai préféré découvrir cette BD sans parti pris.

Ma première impression, après l'avoir lu en entier,  c'est que le Bâton de Plutarque ne mérite ni éloges dithyrambiques, ni critiques assassines. Ce récit de guerre (celle de 39-45) ne contient pas de vrai suspense, c'est vrai, et il m'est apparu un peu lent. L'intrigue n'a en fait pas d'autre intérêt que celui d'un "prequel", qui veut rendre hommage à une oeuvre classique. Cela manque de nerf, mais le scénariste éveille une certaine curiosité, grâce aux efforts qu'il fait pour prolonger l'univers de Jacobs. Yves Sente joue par exemple avec divers personnages secondaires, en essayant de leur donner une histoire, et le lecteur découvre avec un certain amusement une sorte de "who's who" du monde "jacobsien". Ce plaisir est mineur, bien sûr, mais il n'est pas inexistant.

Quant à Juillard, il "jacobinise" son trait, comme d'habitude, et semble de plus en plus à l'aise avec les personnages. On ne peut lui faire aucun reproche.

Admettons-le ! Cette lecture ne m'a pas vraiment passionné, mais elle ne m'a pas ennuyé non plus. Elle donne tout de même envie de se replonger dans certains albums de Jacobs, pour vérifier certain détails.

Et puis, cette BD nous refait discuter du monde d'EPJ.   Wink

Il parait que les membres du Centaur club ont découvert de nombreuses invraisemblances dans cet album, mais ... il y en avait déjà beaucoup dans le Secret de l'Espadon. Ce premier récit de Jacobs est en fait peu réaliste, et celui de Sente pouvait donc difficilement l'être davantage.

Le problème, c'est qu'il est impossible de "refaire du Jacobs", car ce dernier avait son univers propre. On peut imiter son style, son dessin, ou ses récitatifs, mais pas un successeur ne pourra, je pense, recréer cet envoûtement que l'on ressent en lisant la Marque Jaune, ou l'Enigme de l'Atlantide. Il faut admettre cela, mais cela n'implique pas de tomber dans le dénigrement systématique. Les albums de Jacobs sont des chefs d'oeuvre, soit, mais cela ne m'empêchera pour autant d'apprécier ces nouveaux "Blake et Mortimer" qui essaient de prolonger son univers, pour le plaisir.


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité

Fred a écrit:Exposition à la Galerie Barbier & Mathon
Exposition du 6 décembre 2014 au 10 janvier 2015

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 2014-11-affiche-Juillard-Barbier-Mathon

À l’occasion de la sortie de la nouvelle aventure de Blake & Mortimer “Le Bâton de Plutarque” par Juillard et Yves Sente aux éditions Blake & Mortimer, la galerie vous propose de découvrir les planches originales, dessins préparatoires et story-board de l’ouvrage.

Galerie Barbier & Mathon.


Pour découvrir cette exposition (18 pages à consulter). study

http://www.barbiermathon.com/dotclear/index.php?category/LA-GALERIE-EXPOSE

Invité


Invité

Dans cette autre critique louangeuse du "Bâton de Plutarque", Yves Sente laisse transpirer quelques informations au sujet de la prochaine histoire. study


http://www.ligneclaire.info/sente-juillard-21676.html

Raymond

Raymond
Admin

Effectivement, encore une critique louangeuse ! Very Happy


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité

Dans cet article, ce sont essentiellement les propos de Sente sur le cadre de la prochaine histoire qui ont retenu mon attention. siffle

Celle-ci paraîtra en 2016 (dans l'intervalle, Juillard devrait finalement poursuivre la suite des "Sept vies de l'Epervier" Wink ).

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

Lu le dernier B&M, et je l'ai apprécié !!! Very Happy ...Avec un album de Jacobs, on avait l'impression  de lire un roman graphique tellement que son récit était dense.
Ici,on était plus proche d'une nouvelle d'espionnage écrite par un romancier anglais avec son rythme de narration assez lent, si on aime le genre, ça passe, sinon, je peux comprendre qu'on peut ne pas aimer.
Sente a comblé tous les trous qu'on pouvait se poser en lisant l'Espadon, tout en restant parfaitement crédible avec le corpus Jacobsien.
Et au niveau du dessin Juillard fait de la ligne claire, période 'Mystère de la grand pyramide', ça me convient.

Pour moi cet album est un des meilleurs depuis la reprise, bien sûr, ils sont inférieurs à ceux de Jacobs.

Par contre, la couverture est moche !!! Rolling Eyes

Invité


Invité

Ethan a écrit:

"Sente a comblé tous les trous qu'on pouvait se poser en lisant l'Espadon, tout en restant parfaitement crédible avec le corpus Jacobsien".

Je n'ai pas du tout la même opinion, d'autant plus que faire une histoire se situant antérieurement à la création du "Secret de l'Espadon" par Jacobs me paraît totalement malvenue.  Twisted Evil

Si tous les repreneurs agissaient ainsi, on ne saurait plus du tout quand une série a réellement démarré. Rolling Eyes  

Dans ce cas, pourquoi pas réaliser un récit antérieur à celui du "Baton de Plutarque" pendant qu'on y est ? morderir3  




"Pour moi cet album est un des meilleurs depuis la reprise, bien sûr, ils sont inférieurs à ceux de Jacobs".

Pour ma part, elle se situe loin derrière "La Machination Voronov".

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

Treblig a écrit:
Ethan a écrit:

"Sente a comblé tous les trous qu'on pouvait se poser en lisant l'Espadon, tout en restant parfaitement crédible avec le corpus Jacobsien".

Je n'ai pas du tout la même opinion, d'autant plus que faire une histoire se situant antérieurement à la création du "Secret de l'Espadon" par Jacobs me paraît totalement malvenue.  Twisted Evil (1)

Si tous les repreneurs agissaient ainsi, on ne saurait plus du tout quand une série a réellement démarré. Rolling Eyes  (2)

Dans ce cas, pourquoi pas réaliser un récit antérieur à celui du "Baton de Plutarque" pendant qu'on y est ? morderir3  
(3)




"Pour moi cet album est un des meilleurs depuis la reprise, bien sûr, ils sont inférieurs à ceux de Jacobs".

Pour ma part, elle se situe loin derrière "La Machination Voronov".
(4)

(1) C'est ce qu'on appelle un préquel (j'ai repris la définition du dictionnaire 'Un bon prequel doit raconter de petites histoires renforçant l’histoire dont il est l’origine', je pense que c'est le cas), je ne vois pas où est le problème ????...C'était jusqu'à présent une spécificité américaine, mais pourquoi pas également le faire ici.
Et puis comme l'expliquait Sente, dans L'Espadon, on pouvait constater que B&M connaissaient déjà Olrik, sans que Jacobs en donne la moindre explication.
De plus, Il s'est servi de la biographie des personnages par Jacobs pour éclaircir ces zones d'ombre.


(2) Quand tu t'intéresse un peu à une série, il faut également s'intéresser à son histoire, et dans le cas qui nous occupe, la plupart de nous (les bédéphiles) la connaissons.
ça colle en plus parfaitement avec le premier récit, car cet histoire s'arrête le 26 septembre 1946.

(3) ça a déjà été fait en partie avec 'Les Sarcophages du 6e continent' où Sente racontait la jeunesse en Inde de Blake & Mortimer.

(4) Je n'avais pas établi mon classement, mais dans les deux premières places, on pouvait retrouver 'Voronov' et 'L'étrange RDV' . Wink

Invité


Invité

Dans ton intervention précédente, tu me rappelles ce qu'est un prequel laissant présupposer mon ignorance totale en la matière.  Rolling Eyes

Dès les tous débuts du "Secret de l'Espadon" (très précisément à la planche 4 lors de l'entretien entre Blake et Mortimer), Jacobs avait pris soin de situer le rôle d'Olrik (et, par la même occasion, la situation mondiale des évènements graves relatés), par conséquent le lecteur possédait déjà nombre d'informations utiles et suffisantes pour la bonne compréhension de ce récit.

Faire "coller parfaitement" l'album actuel avec la première histoire de la série ne constitue nullement un exploit du scénariste, à partir du moment justement où Jacobs avait déjà tout tracé par avance.

Je n'ai évoqué que la "Machination Voronov" parce que cette histoire était déjà le fruit du duo Sente/Juillard (donc, réunissant les mêmes auteurs), contrairement à "l'Etrange rendez-vous", issu de la collaboration entre Van Hamme et Ted Benoît.

Invité


Invité

http://www.auracan.com/Interviews/286-interview-entretien-avec-yves-sente.html

sylvain-

sylvain-
grand maître
grand maître

En ce moment et pour les fans à priori.. un recueil dont je trouve le prix quelque peut exorbitant pour ma part, mais pour l'avoir furtivement feuilleté, la qualité de reproduction me semblait au rendez-vous

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Couv_232296

Invité


Invité

Pour le moment, je n'ai pas encore réussi à mettre la main dessus. Mad

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

Treblig a écrit:Dans ton intervention précédente, tu me rappelles ce qu'est un prequel laissant présupposer mon ignorance totale en la matière.  Rolling Eyes (1)

Dès les tous débuts du "Secret de l'Espadon" (très précisément à la planche 4 lors de l'entretien entre Blake et Mortimer), Jacobs avait pris soin de situer le rôle d'Olrik (et, par la même occasion, la situation mondiale des évènements graves relatés), par conséquent le lecteur possédait déjà nombre d'informations utiles et suffisantes pour la bonne compréhension de ce récit.

Faire "coller parfaitement" l'album actuel avec la première histoire de la série ne constitue nullement un exploit du scénariste, à partir du moment justement où Jacobs avait déjà tout tracé par avance. (2)

.

(1) Quand j'écris un message, j'essaie qu'il soit compréhensible pour la majorité des intervenants de ce forum (je suppose que c'est également ton cas Wink ), il ne faut pas qu'il soit réservé uniquement aux initiés.

(2) D'accord sur le fait qu'on peut comprendre le récit sans avoir ces informations.
Mais dans la page que tu m'indiques, on voit Blake et Mortimer devant un récepteur radio où ils écoutent le rapport d'Hasso qui est interrompu par Olrik, et Blake s'exclame 'C'est la voix d'Olrik' (je sais que tu connais, mais c'est pour ceux qui n'ont pas l'album devant les yeux).
Je ne vois pas où Jacobs donne la moindre explication concernant le fait que les trois personnages se connaissaient déjà.
En somme, même si ça peut paraître anecdotique, ça m'a intéressé de découvrir la première rencontre entre les trois principaux protagonistes de l'oeuvre, d'en connaître un peu plus sur Hasso, et de savoir pourquoi B&M habitait au 99 bis Park Lane.
J'ai trouvé que Sente apportait des réponses parfaitement crédibles.

sylvain- a écrit:En ce moment et pour les fans à priori.. un recueil dont je trouve le prix quelque peut exorbitant pour ma part, mais pour l'avoir furtivement feuilleté, la qualité de reproduction me semblait au rendez-vous


Par contre, les textes me semblaient assez légers.

Pour Treblig, si tu ne l'as pas trouvé, c'est peut-être que tous les exemplaires de ta région ont déjà été vendus.
C'était un tirage limité à 2999 exemplaires.

Invité


Invité

Non, en ce qui concerne la planche 4 que j'ai évoquée, je me réfère à la longue tirade de Blake (la très grande case où il se trouve face à Mortimer). Wink


Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Numyri10



Dernière édition par Treblig le Mer 10 Déc - 23:06, édité 1 fois

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

On ne parlait pas de la même version, j'ai regardé celle du Journal  Tintin où Jacobs donnait bcp moins de détails que dans l'album sorti en 1950.
Mais néanmoins, même dans celle-ci, il ne fait pas mention de la rencontre entre les 3 personnages. Wink

Invité


Invité

Si Blake parle d'Olrik à Mortimer (en lui disant "tel ce renégat d'Olrik"), c'est forcément qu'ils le connaissent déjà tous les deux de près ou de loin.

Blake n'est pas membre de l'I.S. pour rien.

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

D'accord, mais on ne sait pas dans quelle circonstance. Wink
Considères tu comme plausible ou pas l'idée de Sente ?

Invité


Invité

Tout peut paraître plausible à partir du moment où un scénariste s'empare d'une série déjà réalisée, c'est la raison d'être d'une reprise. Rolling Eyes

Mais, laisser entendre comme Sente (cf. l'interview publiée par Auracan, dont j'ai mis le lien hier) qu'enfant il avait éprouvé une gêne à la lecture de l'Espadon, aussi bien dans les incohérences relevées que dans certaines approximations, me fait doucement rigoler, car, il veut ainsi nous faire croire qu'en ce qui le concerne il était déjà dès sa prime jeunesse un scénariste pointu en herbe. Laughing

Et que dire également de sa critique du dessin de Jacobs de cette époque (par rapport, aux albums réalisés par la suite), alors que chacun sait que les dessinateurs à leurs débuts ont une technique forcément moins affûtée et que leurs progrès ultérieurs sont pour bon nombre spectaculaires. Twisted Evil

Mais, comme on sait que la critique du travail de ses confrères, est une sorte d'habitude chez lui (il a fait pareil il y a peu à propos de "l'Onde Septimus" de Jean Dufaux), on ne peut que lui conseiller de relire attentivement ses scénarios, cela lui permettra de découvrir ses propres approximations. siffle

bruno

bruno
grand maître
grand maître

La base du renseignement est de connaître ses opposants... et pour ce faire, pas besoin forcément de les rencontrer physiquement. Par conséquent, qu'Olrik, de par ses fonctions, sache qui sont Blake et Mortimer, ainsi que leur importance respective est tout aussi "normal", que la réciproque est vraie. Ce scénario ne me semble donc pas effectivement apporter grand chose en l'état...  scratch

http://www.canalbd.net

Invité


Invité

Nouvelles cases préparatoires de "l'Affaire du Collier" (4ème et 5ème de la planche 22)

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Jacobs24


Et la version finale de l'album.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 12 Numyri11

Invité


Invité

http://matvano.wordpress.com/2014/12/07/interview-andre-juillard-la-suite-des-7-vies-de-lepervier-pas-avant-2017/

Ethan

Ethan
grand maître
grand maître

Treblig a écrit:Tout peut paraître plausible à partir du moment où un scénariste s'empare d'une série déjà réalisée, c'est la raison d'être d'une reprise. Rolling Eyes (1)

Mais, laisser entendre comme Sente (cf. l'interview publiée par Auracan, dont j'ai mis le lien hier) qu'enfant il avait éprouvé une gêne à la lecture de l'Espadon, aussi bien dans les incohérences relevées que dans certaines approximations, me fait doucement rigoler, car, il veut ainsi nous faire croire qu'en ce qui le concerne il était déjà dès sa prime jeunesse un scénariste pointu en herbe. Laughing (2)

Et que dire également de sa critique du dessin de Jacobs de cette époque (par rapport, aux albums réalisés par la suite), alors que chacun sait que les dessinateurs à leurs débuts ont une technique forcément moins affûtée et que leurs progrès ultérieurs sont pour bon nombre spectaculaires. Twisted Evil (3)

Mais, comme on sait que la critique du travail de ses confrères, est une sorte d'habitude chez lui (il a fait pareil il y a peu à propos de "l'Onde Septimus" de Jean Dufaux), on ne peut que lui conseiller de relire attentivement ses scénarios, cela lui permettra de découvrir ses propres approximations. siffle (4):

(1) Pas toujours, regarde le catastrophique Buck Danny de Zumbielh !!!
(2) Honnêtement quand j'ai lu le bouquin quand j'étais gosse, je ne me suis pas posé autant de questions que Sente !!! Embarassed Smile
Mais une vocation peut naître dés l'enfance, mais savoir qu'à cet âge là, on peut faire mieux que Jacobs, disons que c'est...euh, comment dire !!! Laughing
(3) On sait que les premières pages qu'on pu découvrir les lecteurs de Tintin en 1946 étaient de la main de Van Melkebeke.
Mais si on regarde les planches du 'Rayon U' (1943), on peut constater que pour un dessinateur débutant, il maîtrisait déjà admirablement les codes de la bd, et surtout de la couleur.
(4) En ce qui concerne Dufaux, ce dernier ne s'était pas adapté au style de Jacobs, et à fait surtout du Dufaux avec sa thématique récurrente sur la folie.
C'était une erreur de casting (je ne donne pas tort à Sente pour ce point), mais néanmoins ça reste un très grand scénariste.

Invité


Invité

http://viviane-quittelier.skynetblogs.be/archive/2014/12/04/collection-toilee-de-blake-et-mortimer-le-soir.html

Monocle

Monocle
grand maître
grand maître

Treblig a écrit:http://viviane-quittelier.skynetblogs.be/archive/2014/12/04/collection-toilee-de-blake-et-mortimer-le-soir.html

Est-ce qu'on pourra trouver cette collection en France?

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 12 sur 40]

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 26 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum