Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La carrière de Bob Dan

+3
Doc Mars
Pierre
Raymond
7 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas  Message [Page 6 sur 9]

126La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 9 Juin - 11:56

Adrien0114


alixophile
alixophile

Merci Raymond. Je comprends maintenant mieux le "tournant" qu'a connu la BD. En effet, quand on lit une BD de Tintin de la même époque qu'une BD de Tarou la différence est rapidement faite... Sans doute que, comme vous le dites, les conditions de production n'étaient pas les mêmes. Cependant les Récits Complets et les Petits Formats font partie de l'histoire de la BD et, ils ne disent rien aux plus jeunes...

Les Pieds Nickelés ont en effet, encore aujourd'hui, un certain succès. Comment expliquer que Les Pieds Nickelés ont eu une prospérité que les BD de Dan n'ont pas eue ?

Sauf erreur, Les Pieds Nickelés paraissaient en couleur. Pensez-vous que si l'on colorait les Dan, ils rencontreraient plus de succès ?

127La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 9 Juin - 14:02

Raymond

Raymond
Admin

Non, je ne pense pas que la couleur ait quelque chose à voir avec le succès des Pieds Nickelés.   Very Happy

Il y a pour moi deux raisons qui expliquent le succès durable des Pieds Nickelés.

D'abord, il ne faut pas oublier "les lettres de noblesse" de cette série qui est maintenant centenaire. Les Pieds Nickelés ont été créés par Louis Forton il y a plus d'un siècle et ils ont connu un immense succès (comparable à celui d'Astérix pendant les années 60) auprès du grand public. Tout le monde (adultes et enfants) lisait cette BD qui était fort drôle, qui paraissait en vedette dans un grand journal à gros tirage, et qui faisait l'éloge d'une anarchie assez sympathique. Ce n'était pas de la "littérature de genre" (comme l'a été Tarou, quoiqu'on en dise), mais plutôt un vrai succès culturel auprès du grand public, et le terme de "pieds nickelés" est d'ailleurs devenu une expression populaire. Le succès de ces trois gredins leur a aussi valu diverses adaptations, en particulier au cinéma, qui ont prolongé le succès de la BD pendant plusieurs décennies.

Ensuite, il y a la personnalité et le talent humoristique de Pellos, qui était un grand auteur. Ce dessinateur a repris la série à la fin des années 40 et il lui a redonné un certain lustre, car les successeurs de Forton (dont j'ai oublié le nom) n'étaient pas tous à la hauteur du maître. Les Pieds Nickelés paraissaient sous la forme de récits complets pendant les années 50, tout comme Tarou, c'est vrai, mais le niveau "artistique" (si j'ose employer ce mot  Wink ) n'était pas le même. Les récits de Pellos sont assez "légers", je le reconnais. mais ils sont drôles, leur dessin est tonique et c'est une BD qui a donc bien vieilli. Ils peuvent être relus aujourd'hui sans trop de gêne, même si l'humour a bien changé depuis les années 50, et on les a d'ailleurs réédités il y a une vingtaine d'années, avec un succès relatif.

En résumé, je dirais que ces deux séries (Tarou et les Pieds Nickelés) n'ont vraiment pas le même niveau. Je n'imagine pas que l'on réédite aujourd'hui des albums de Tarou ... quoique … on réédite parfois n'importe quoi. Rolling Eyes

Ceci étant dit, j'ai relu hier soir Don Luz D'Estramadure, un peu plus attentivement que la dernière fois, et il y a tout un tas de réflexions qui ont surgi par rapport à l'idée d'une réédition ... qui me parait difficilement envisageable. Mais plutôt que d'expliquer cela tel quel, il serait plus intéressant pour tout le monde de montrer les pages qui sont en ma possession et de les commenter directement. Cela te serait également plus utile pour ton travail, car tu auras alors des faits plus précis à considérer.

Je montrerai tout cela bientôt, mais je ferai cette mise en ligne assez lentement car il y a une dizaine de pages.   Wink


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

128La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 9 Juin - 18:43

fleng

fleng
grand maître
grand maître

On peut trouver des couvertures de Robert Dansler pour la collection "Le maître de l'invisible" à l'adresse suivante :

https://www.nauteinterstellaire.fr/peintures/dansler/

129La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Lun 10 Juin - 9:37

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Chouette site que je ne connaissais pas !
pouce

130La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Lun 10 Juin - 10:57

Raymond

Raymond
Admin

Commençons donc à commenter ces fameuses planches de Don Luz d'Estramadure.

Je possède deux reliures brochées et bon marché (car incomplètes) couvrant les N° 211 à 232 du journal Zorro, datant de l'année 1950. Ceci m'a permis d'avoir presque en entier (il me manque 1 page) la fin de cette histoire. C'est une BD de grande taille, qui s'étend sur 42 pages, et qui est constituée de 6 bandes par page. Les planches sont tellement grandes que je n'ai pu en scanner qu'une moitié a la fois. Cela ne m'a cependant pas trop posé de problèmes car j'ai remis ensemble les demi-planches pour que la BD retrouve son aspect original.

A relever que cette bande dessinée était parue en départ dans le journal Zig et Puce, et qu'à l'interruption de cet hebdomadaire, le feuilleton a été repris dans Zorro, un autre journal appartenant aussi au groupe de Jean Chapelle.

Cette histoire a donc 42 pages, et je commence avec la planche 32. Don Luz d'Estramadure est un gentilhomme espagnol qui est parti vers le Nouveau-Monde. Le récit se passe en 1520, une date à laquelle seuls quelques rares explorateurs (Christophe Colomb, Amerigo Vespucci, Cordoba ou Cortez) avaient déjà traversé l'Atlantique. Don Luz se trouve dans les Antilles et je suis un peu surpris par l'aspect des indiens qu'il a rencontrés (qui me semblent plutôt être d'Amérique du Nord).


La carrière de Bob Dan - Page 6 32a_0010
La carrière de Bob Dan - Page 6 32b_0010

A part cela, ces grandes planches ont un bel aspect. Le dessin est plutôt soigné et il bénéficie beaucoup de sa mise en couleur. Cette première impression favorable explique pourquoi il me semblait au départ que la BD pourrait tout à fait être rééditée.


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

131La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Lun 10 Juin - 16:36

Adrien0114


alixophile
alixophile

Je n'ai jamais eu de magazine Zorro entre les mains et je peine à comprendre comment les aventures y étaient présentées. Est-ce que l'aventure paraissait entièrement dans un numéro ou était-elle "à suivre" sur plusieurs numéros? (Sur le scan, il est marqué "à suivre" mais je ne sais pas si l'aventure est "à suivre" dans les pages du journal ou "à suivre" dans un autre numéro). Que signifie "reliure brochée" ? Serait-ce une brochure qui reprend tous les Don Luz d'Estramadure ? Le scan que vous proposez correspond-il au début de l'aventure ou à la planche 32 d'une aventure de 42 pages ? Enfin, que contenait un journal Zorro ? Mes recherches sur internet ne me permettent que de découvrir la première page et je ne sais pas ce que contenait un tel journal...

Toutes ces questions étant posées, passons à la planche ! Very Happy

Je trouve le dessin et les couleurs agréables. Il est évident qu'une telle planche est "vintage". Les plans ne sont pas encore très variés : en bref, Bob Dan semble n'utiliser que des plans moyens, des gros plans et des plans d'ensemble...

Les thèmes traités sont souvent les mêmes à cette époque (comme dans Tarou par exemple). Le blanc arrive, les Autochtones sont époustouflés par les capacités technologiques de ce dernier et le considèrent alors comme un dieu... Les Indiens sont, comme vous le dites, un mixe de diverses traditions. Pour créer un Indien, il semble suffire de lui mettre deux plumes sur la tête. Publier une BD avec un tel scénario serait aujourd'hui bien plus compliqué. Il me semble que ces "clichés" sont fréquents dans la BD. Pensez-vous qu'ils sont mauvais ou qu'ils permettent de rapidement savoir "à qui on a affaire" (je n'ai pas besoin de me poser de questions, je lis ma BD et je comprends rapidement qui sont les personnages)?

Comment se fait-il que les cases soient numérotées?

132La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Lun 10 Juin - 17:21

Raymond

Raymond
Admin

L'aventure était à suivre de façon hebdomadaire- Il y avait une page par semaine, comme celle que je t'ai montrée, et il fallait donc 42 semaines pour arriver au bout d'une histoire comme Don Luz d'Estamadure. C'était comme ça, du temps des journaux. Il fallait par exemple plus d'une année pour arriver au bout d'une aventure d'Alix ou de Tintin, mais c'était quand même mieux que rien.  Wink

La reliure "brochée" est dans ce cas une reliure du journal Zorro faite sans couverture, avec des surplus, souvent incomplète. Elle est très différente de la reliure cartonnée du même journal, qui est bien sûr complète, assez coûteuse et jolie à mettre dans une bibliothèque (ce que les collectionneurs affectionnent). Ces reliures brochées et "bas de gamme", qui utilisaient de vieux numéros invendus, ne coûtaient en revanche pas grand chose et c'est pour cela que j'en avais acquises quelques unes.

Le scan que je montre correspond à la planche 32. Je n'ai pas le début le début de l'histoire, mais j'ai ben précisé ci-dessus que le récit avait commencé dans un autre journal.

Les cases sont numérotées pour aider le lecteur à les lire dans le bon ordre. On se souciait un peu plus du confort du lecteur à cette époque que maintenant (où l'on se fiche souvent complètement que la BD soit compréhensible).

Quand au contenu du journal Zorro, il y avait entre 10 et 15 séries dessinées par des auteurs comme Erik, Jean Ache, Pellos, Nortier, Oulié (qui dessinait Zorro), Jean Pape et quelques autres. Ces dessinateurs n'avaient pas tous le même espace et les BD n'étaient pas toujours en couleur. C'est ainsi que Bob Dan avait le privilège d'avoir une page entière en couleur, tandis qu'Erik avait une demi-page en noir et blanc pour sa série Trancheroc.

Quand au contenu d'une BD comme Don Luz d'Estramadure, c'est bien sûr très naïf, mais la BD était souvent comme ça, à l'époque. C'est à mon avis un des problèmes qui se poserait par rapport à une réédition. Le récit apparait parfois assez bête, surtout de nos jours.

Quant aux indiens, je me réserve pour en parler plus tard, lorsque certaines références deviendront plus précises.


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

133La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Lun 10 Juin - 19:36

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Avant la suite par Raymond un ouvrage de référence sur Robert qui a eu une excellente critique :

La carrière de Bob Dan - Page 6 A_couv10

http://robert-dansler.blogspot.com

134La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 12 Juin - 16:36

Raymond

Raymond
Admin

Je continue avec l'analyse des planches de Bob Dan.

Planche 33. Je vous mets quand même une fois le bandeau de la planche hebdomadaire, pour que vous voyez à quoi ressemblait la page entière du journal.


La carrière de Bob Dan - Page 6 33a_0010
La carrière de Bob Dan - Page 6 33b_0010

Je rappelle donc que cette histoire se passe dans une île indéterminée des Antilles en 1520 (quelques années près la mort de Christophe Colomb), à une époque où cette région du monde était encore presque vierge de toute civilisation occidentale. Il devait bien y avoir en ce temps-là quelques colonies espagnoles, à savoir des villages en bois entourés de palissades. Mais je n''imagine pas qu'il y avait déjà à cette époque-là de grandes villes avec des maisons de pierre, entourées de hautes fortifications. Ce que l'on voit ci-dessus ressemble plus à un château-fort occidental qu'à une colonie récemment fondée dans les Caraïbes.

Cette BD est donc hautement fantaisiste. Il est clair que l'on ne prenait pas toujours beaucoup de précautions avec l'histoire en ce temps-là, du moins dans un journal comme Zorro. Dans d'autres hebdomadaires comme Spirou ou Tintin, les dessinateurs faisaient beaucoup plus d'efforts de se documenter, et ils essayaient au maximum de coller à la réalisté historique. Il suffit de relire les BD de l'époque de Sirius (pour Spirou) ou des époux Funcken (dans Tintin) pour s'en rendre compte !

Voilà, voilà ! Ce manque de respect de la vérité historique une faiblesse évidente de cette BD. Et quand je n'arrive pas à croire à une histoire qui est supposée "réaliste" ... je n'ai plus un très grand plaisir de lecture.   Rolling Eyes



Dernière édition par Raymond le Mer 12 Juin - 16:49, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

135La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 12 Juin - 16:47

Raymond

Raymond
Admin

Passons tout de suite à la planche 34 !  

L'assaut du "château-fort" (je suis mauvaise langue Wink ) se poursuit et Don Luz d'Estramadure arrive à pénétrer dans la place forte. Les problèmes de crédibilité historique mis à part, je trouve que c'est plutôt bien dessiné. Bob Dan est à l'aise dans les scènes de foules.

La carrière de Bob Dan - Page 6 34a_0010
La carrière de Bob Dan - Page 6 34b_0010


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

136La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 12 Juin - 17:51

Adrien0114


alixophile
alixophile

Je trouve la lecture de ces planches tout à fait agréable. Cependant, je n'aborde pas une BD de Dan comme une BD actuelle et ceci influence certainement mon jugement. Si j'avais acheté cette BD aujourd'hui, je ne l'apprécierai certainement pas. Les commentaires de Don Luz au sujet des Indiens sont déplacés, les Indiens servent les occidentaux, la disposition des cases est très linéaire (quoique plus fantaisiste que les productions de Dan pour Artima, pensez-vous d'ailleurs que la disposition des cases peut apporter une certaine modernité à la BD ?)... En somme, une BD passée de mode...

Il est vrai que Bob Dan semble ne pas beaucoup se soucier de la vérité historique... Néanmoins, il faisait rêver les plus jeunes! Le ciel est bleu, les couleurs sont chaudes, la végétation est luxuriante... l'exotisme est certain et Bob Dan nous fait voyager. Very Happy Les positions des armes sont bien rendues et on ressent bien le mouvement du combat (Robert Dansler faisait de l'escrime ce qui explique sans doute sa manière de dessiner les positions des hommes armés, notamment dans la dernière case de la planche 34).

Le texte est beaucoup moins chargé que dans certains Tarou par exemple et la lecture est agréable. Est-ce que l'utilisation de cartouches était systématique en ce temps? En effet, Dan explique toujours (il me semble) ce que fait le personnage dans une cartouche... Tout est expliqué! Dans une BD actuelle, l'auteur qui dessine un personnage se faisant un café ne va pas préciser "Don Luz se fait un café avant de passer au combat". Wink Cependant, certaines de ces remarques de l'auteur apportent quelque chose au récit et je ne suis pas sûr que l'on comprendrait toutes les cases sans ces dernières. Pensez-vous que l'on a actuellement une manière différente de "séquencer l'action", ce qui ne nous oblige plus à utiliser autant de cartouches ?

137La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 12 Juin - 20:09

Adrien0114


alixophile
alixophile

Je me permets de vous demander si l'un d'entre vous a déjà lu "André Mystère contre le Dragon Jaune" (et est-ce que vous l'avez en votre possession? Wink ). Cette BD est parue dans Bob et Bobette en 1947. Je parlais tout à l'heure des planches chargées et des innombrables cartouches... mais je trouve la planche qui suit "aérée" et plutôt moderne! Qu'en pensez-vous?

La carrière de Bob Dan - Page 6 Latest?cb=20180313144108&path-prefix=fr

Source:https://la-bd-de-journal-au-quebec.fandom.com/fr/wiki/André_Mystère_contre_le_Dragon_Jaune_-_Le_Samedi

138La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 12 Juin - 23:58

Raymond

Raymond
Admin

Je n'ai jamais lu André Mystère, mais je ne suis pas un véritable admirateur de Bob Dan.

Pour ce qui concerne l'architecture de la planche, je ne la qualifierais pas de "moderne". Elle est élégante, c'est vrai, mais également assez conventionnelle par rapport à son époque. Il y a eu des BD beaucoup plus originales dans le passé que cela. En fait, les planches les plus complexes (et les plus recherchées) que je connaisse ont été dessinées par Winsor Mc Cay, et il les a dessinées au début du XXème siècle. Lui, il était vraiment "moderne".  Wink

Et puis, si tu regardes le sujet dédié à Cazanave (que je développe en ce moment), tu y trouveras des planches de BD très enfantines (dessinées en 1940 dans Lisette) mais néanmoins très élaborées par rapport à leur construction. En fait, beaucoup de grands dessinateurs ont réalisé des planches semblables, du temps de Bob Dan.

Sinon, tu avoues déjà (et spontanément) que tu n'apprécierais que médiocrement la lecture d'un album de Don Luz d'Estramadure. Il y a en effet des choses qui ont mal vieilli dans cette histoire, et je n'ai d'ailleurs pas fini d'en montrer. Mais pour les récitatifs, je les trouve assez bien faits pour l'époque. Il n'y a pas excessivement de paraphrases entre le texte et le dessin, et le texte apporte des nuances que n'expriment pas facilement les images.


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

139La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Jeu 13 Juin - 0:16

arsen33


license ès BD
license ès BD

Personnellement, je suis plus attiré par les planches signées R. Dansler ou Bobby que celles signées Bob Dan. En général, les planches signées R. Dansler ont plus de fantaisie. J'aime bien Frangipane et Carafon, des héros dont m'a parlé ma maman.
Avant de se lancer à fond dans la bd au milieu des années 30 (à l'époque il devait dessiner au moins 3 planches par semaines plus des illustrations de romans et ceci uniquement pour le magazine Jeudi de Georges Ventillard), Robert Dansler a tenté une carrière de peintre et illustrateur. Son nom est cité régulièrement dans des journaux des années 20 et 30.
Voici un exemple d'illustration pour un menu de restaurant fait en 1930:
La carrière de Bob Dan - Page 6 Dansle10

140La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Jeu 13 Juin - 11:18

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Adrien0114 a écrit:Je me permets de vous demander si l'un d'entre vous a déjà lu "André Mystère contre le Dragon Jaune" (et est-ce que vous l'avez en votre possession? Wink ). Cette BD est parue dans Bob et Bobette en 1947. Je parlais tout à l'heure des planches chargées et des innombrables cartouches... mais je trouve la planche qui suit "aérée" et plutôt moderne! Qu'en pensez-vous?
La carrière de Bob Dan - Page 6 Latest?cb=20180313144108&path-prefix=fr
Source:https://la-bd-de-journal-au-quebec.fandom.com/fr/wiki/André_Mystère_contre_le_Dragon_Jaune_-_Le_Samedi
La planche que tu présentes est issue de la publication québecquoise de 1948 :
◾Journal: Le Samedi
◾Format: tabloïd noir et blanc (bandeau de titre en couleur aux planches 15 et 16)
◾Support: papier glacé
◾Périodicité: hebdomadaire
◾Date de début: 12 juin 1948
◾Date de fin: 9 octobre 1948
◾Nombre de planches publiées: 18
◾Genre: police, espionnage
Le format et le dessin soigné de Bob Dan rendent cette bande tout à fait spectaculaire.
La publication dans BOB et BOBETTE en France en Décembre 1947 était sous forme de récit complet :
--------------------------------------------------------------------------------
  * Bob et Bobette
Titre de l'album
  * n° 57 : André Mystère contre le Dragon Jaune
Auteurs
  * Dessin :  Dan (Bob)
   * Scénario :  Limat (Maurice)
Informations
  * Editeur : Dargaud
   * Genre : Récits Complets
   * Couverture : Brochée
   * Dos : Cahier
   * Format : 210 x 275 mm
   * Nb pages : 20
   * Couleur / N&B : Noir & Blanc
   * Date de sortie : décembre 1947
La carrière de Bob Dan - Page 6 Bob_et10
Je ne le posséde pas Sad
Réédition dans Le Fulmar nos. 1 et 2 en 1981.
(« Le Fulmar » édité par Pierre Charles, secondé par François Ducos, se consacrait à la littérature populaire et fantastique sous toutes ses formes (fascicules Harry Dickson, romans Bob Morane, BD Conan ou Sherlock Holmes...). Le contenu était très varié avec aussi bien des nouvelles, des études, des bibliographies, des entretiens avec des auteurs que des bandes dessinées. Le tout constitue un ensemble de très haute qualité. Pierre Charles éditait à peu près à la même époque un autre fanzine consacré au cinéma bis : « Ciné Zine Zone » qui a eu plus de cent trente numéros. Faute de temps et ne pouvant continuer à mener de front la publication des deux titres, Pierre Charles a décidé d'arrêter « Le Fulmar » en 1986 après 27 numéros publiés entre 1981 et 1986.)
Chaque planche porte un sous titre différent :
noter que chacune des 18 planches portait un titre particulier:
◾Planche 1 du 12 juin 1948: L'Enlèvement Mystérieux
◾Planche 2 du 19 juin 1948: Le Nuage de la Mort
◾Planche 3 du 26 juin 1948: La Jonque en Flammes
◾Planche 4 du 3 juillet 1948: Le Cargo Maudit
◾Planche 5 du 10 juillet 1948: Le Mort Vivant
◾Planche 6 du 17 juillet 1948: Duel au Sabre
◾Planche 7 du 24 juillet 1948: Le Labyrinthe de l'Épouvante
◾Planche 8 du 31 juillet 1948: Le Puits aux Scorpions
◾Planche 9 du 7 août 1948: L'Armure aux Supplices
◾Planche 10 du 14 août 1948: L'Écluse Fatale
◾Planche 11 (numérotée 5 par erreur) du 21 août 1948: Poursuite sur le Hoang-Pou
◾Planche 12 du 28 août 1948: La Morsure du Cobra
◾Planche 13 du 4 septembre 1948: Les Voleurs de cadavre
◾Planche 14 du 11 septembre 1948: La Fumerie Mystérieuse
◾Planche 15 du 18 septembre 1948: Au Coeur du Dragon Jaune (bandeau de titre en couleur)
◾Planche 16 du 25 septembre 1948: Le Tigre Sacré (bandeau de titre en couleur)
◾Planche 17 du 2 octobre 1948: Les Fontaines de Feu
◾Planche 18 du 9 octobre 1948: André Mystère Triomphe !

Dans la même collection il y a un autre A. Mystére :
La carrière de Bob Dan - Page 6 89892-10

141La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Jeu 13 Juin - 11:47

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Quelques planches /couvertures de B. & B. :

La carrière de Bob Dan - Page 6 Bob_et11
La carrière de Bob Dan - Page 6 Bob-et12
La carrière de Bob Dan - Page 6 Bob-et13

142La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Ven 14 Juin - 16:41

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

La premiére planche de "André MYSTéRE" dans BOB et BOBETTE N°24 :
La carrière de Bob Dan - Page 6 Verso471

Cet épisode n'existe pas en fascicule
Il faut dire que l'histoire de Bob et Bobette (Dargaud) est assez complexe :
 Bob et Bobette est avant tout le titre d’un hebdomadaire lancé en 1946, avant de se transformer l’année suivante en une série de récits complets, furieusement recherché pour les nombreuses séries de SF qui y furent publiées, en particulier celles d’un certain Loÿs Pétillot.
Le n°1 paraît le 11.7.1946, sur quatre pages au format 19 x 28,5 cm – le journal gagne bientôt 3 cm en largeur et passe à huit pages.
suspension de Bob et Bobette, version hebdomadaire, avec le n°54 en date du 28.8.1947.
changement de formule et de format. Après la série d’albums, l’hebdomadaire au format fluctuant, Bob et Bobette devient une collection de récits complets de vingt pages, au format français 21 x 26,5 cm, qui poursuit sur un rythme mensuel la numérotation de l’hebdomadaire. . En date d’octobre 1947, le premier RC est donc numéroté 55 – il y en aura tout juste une dizaine, le dernier portant la date de juillet 1948 et le n°64. Ces dix récits complets relèvent presque tous de la Science-Fiction.

https://www.bd-pf.fr/Serie-5432-bob-et-bobette.html

143La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Ven 14 Juin - 18:47

Adrien0114


alixophile
alixophile

C’est vrai que les planches de McCay sont fantastiques. Very Happy  Mais on parle ici de la BD américaine... et les Américains avaient un « coup d’avance » sur la BD en France. On peut également citer « Le petit Sammy éternue » où McCay utilisait couramment les onomatopées et des « déconstructions de cases ». Ces BD sont encore aujourd’hui extrêmement modernes!

Les planches de Bob Dan sont plus ou moins toutes similaires. Mais ne pensez-vous pas que Dan avait trouvé une manière efficace de dessiner. Il devait produire énormément et a sans doute trouver une technique de dessin, un trait rapide mais « qui donne bien ». Bob Dan dessine très souvent les personnages à la hauteur d’œil. En effet, dessiner un personnage en plongée ou contre-plongée est bien plus compliqué. Aurait-il produit des planches plus audacieuses s’il avait eu moins de travail ?



Dernière édition par Adrien0114 le Sam 15 Juin - 11:00, édité 1 fois

144La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Ven 14 Juin - 18:54

Adrien0114


alixophile
alixophile

Il est vrai que Bob Dan dessine les animaux à merveille. Pensez-vous que Dansler s'inspire des graphismes des personnages de Disney pour créer "Frangipane et Carafon" ou encore "Coconut et Amadou"?

Dan a également signé sous le nom Hoberdon des reprises amusantes des fables de la fontaine (appelées "La Fontaine n'avait pas tout dit..."). Les animaux cartoon y sont également bien dessinés.

145La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Ven 14 Juin - 20:27

Adrien0114


alixophile
alixophile

Bob Dan n'était donc pas le seul dessinateur de la série André Mystère ? Il n'aurait réalisé que deux numéros: André Mystère contre le Dragon Jaune et André Mystère défie la "Chauve-Souris" ? Comment se fait-il que Bob et Bobette soit allé chercher un dessinateur français tel que Bob Dan pour dessiner ce genre d'aventure ?

J'ai lu La cité des Pieuvre et j'ai trouvé la lecture très agréable. Comment expliquer que la qualité des BD de Dan parues dans Bob et Bobette est bien supérieure à celle des BD parues chez Artima ?

146La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 16 Juin - 13:33

Raymond

Raymond
Admin

Adrien0114 a écrit:C’est vrai que les planches de McCay sont fantastiques. Very Happy  Mais on parle ici de la BD américaine... et les Américains avaient un « coup d’avance » sur la BD en France. On peut également citer « Le petit Sammy éternue » où McCay utilisait couramment les onomatopées et des « déconstructions de cases ». Ces BD sont encore aujourd’hui extrêmement modernes!

Les planches de Bob Dan sont plus ou moins toutes similaires. Mais ne pensez-vous pas que Dan avait trouvé une manière efficace de dessiner. Il devait produire énormément et a sans doute trouver une technique de dessin, un trait rapide mais « qui donne bien ». Bob Dan dessine très souvent les personnages à la hauteur d’œil. En effet, dessiner un personnage en plongée ou contre-plongée est bien plus compliqué. Aurait-il produit des planches plus audacieuses s’il avait eu moins de travail ?

Oui. Bob Dan avait une "patte" qui lui était propre, et cela permet de reconnaître ses dessins au premier coup d'œil, même dans un petit format mal imprimé. Ce style particulier était bien sûr lié à la nécessité d'une grande vitesse d'exécution de tous ses travaux, mais on remarque quand même de petites différences de qualité dans ses BD. Don Luz d'Estramadure est par exemple un peu plus fignolé que Bill Tornade, car le dessinateur avait conscience de ce qu'il publiait. Les grandes pages en couleur de Zorro nécessitaient plus d'application que les fascicules Artima.

Au fait, est-ce que ça vaut la peine de continuer Don Luz d'Estramadure, car je vois que vous avez dérivé ?


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

147La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 16 Juin - 16:02

Adrien0114


alixophile
alixophile

Il est vrai que la qualité des récits varie. Les Don Luz d'Estramadure sont plus soignés tout comme les récits que Dan proposait pour Dargaud. Mis à part la rapidité d'exécution, auriez-vous d'autres hypothèses qui expliqueraient ces différences de qualité ? Pensez-vous qu'il était meilleur dessinateur que scénariste.

Nous avons en effet parlé d'André Mystère mais les Don Luz d'Estramadure m'intéressent évidemment toujours. Very Happy Si vous avez encore le temps de nous partager ces planches, c'est avec plaisir que je les lirai et poursuivrai la discussion.

Je vous propose, une fois terminé les Don Luz d'Estramadure, d'aborder plus en détail le dessin de Robert Dansler. Est-ce que le sujet vous intéresse ? Wink

148La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Dim 16 Juin - 17:25

Raymond

Raymond
Admin

Oui, on peut essayer de discuter son style, même si je ne suis vraiment pas un spécialiste de ce dessinateur.  Wink

Je vais donc reprendre Don Luz d'Estramadure avec la planche N° 36. Il me manque en effet la planche 35 (cela correspond au N° manquant de la reliure) qui raconte la fin de l'assaut du fort rebelle, et la capture du traître de l'histoire qui se nomme Don Hernandez.

Malheureusement, Servimg ne fonctionne pas en ce moment même. Cette panne est probablement lié à la prétendue "optimisation" faite récemment par forumactif, comme d'habitude.  grr2

Cela reviendra bientôt, je pense.   deso


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

149La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mar 18 Juin - 19:06

Raymond

Raymond
Admin

Voilà, je redémarre !   Very Happy

Au début de la planche 36, on juge donc le traître qui (détail intéressant) est condamné à la peine capitale (la pendaison). La censure ne s'est apparemment pas manifestée sur cet homicide (hum), mais à l'époque, on évitait soigneusement de faire mourir qui que ce soit.    Cool

La carrière de Bob Dan - Page 6 36a_0010
La carrière de Bob Dan - Page 6 36b_0010

Ensuite, les scènes de navigation sont plutôt réussies, à mon avis. Je ne suis pas un spécialiste des bateaux, mais la tempête qui s'abat sur les navires est dessinée d'une façon simple et efficace. Jijé ne fait pas beaucoup mieux quand il dessine son Christophe Colomb en 1942.

La carrière de Bob Dan - Page 6 37a_0010
La carrière de Bob Dan - Page 6 37b_0010

Et puis bien sûr, Don Luz est chevaleresque et il cherche à sauver les naufragés des autres bateaux pendant le moment le plus fort de la tempête. Quand on sait ce que cela représentait de conduire un bateau pendant une forte tempête, cela fait un peu rigoler. Mais c'est un détail mineur, qui n'empêcherait pas une réédition de ces deux planches aujourd'hui.  Wink


_________________
Et toujours ... La carrière de Bob Dan - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

150La carrière de Bob Dan - Page 6 Empty Re: La carrière de Bob Dan Mer 19 Juin - 18:01

Adrien0114


alixophile
alixophile

Les planches sont très bien dessinées et le choix des couleurs est judicieux (comme par exemple le rouge/rose dans la mer agitée de la case 16 de la deuxième photo). Certaines cases utilisent des fond de couleur (rouge, jaune...) un peu à la « Lucky Luke ». Cela met l’action en évidence.

Le graphisme des bulles attire mon attention. Certaines sont « classiques » et d’autres soulignent simplement le texte, par exemple case 10 de la deuxième photo. Peut-être ces bulles permettent de laisser plus de place au dessin ? On a parfois l’impression dans ces BD, et plus particulièrement pour ses séries pour Artima, que Dan fait le texte avant le dessin. Il place ses textes et remplit le reste de la case avec le dessin. Avez-vous parfois aussi cette impression ? Cependant, dans Don Luz d’Estramadure, ces « bulles plus ajourées » laissent plus de place au dessin. Celui-ci n’est donc pas contraint par la place que prend le texte.

Don Luz maintient sa posture de héros. Tout lui réussit et comme vous l’avez bien dit, il est le seul à pouvoir manœuvrer le navire dans cette tempête. Les indiens ne veulent pas laisser partir Don Luz car ils ont « besoin de lui ». Comme je le disais il y a quelques temps, la posture de l’occidental sauveur est encore ici bien marquée.

Nous pouvons remarquer la « cocotte du dessin français » notamment à la case 11 de la quatrième photo. Sauriez-vous me renseigner sur cet élément ?

J’ai un accès limité au wifi ces temps-ci. Je vous répondrai bien évidemment dès que possible, ne croyez pas que j’abandonne Bob Dan! pouce

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 6 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum