Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -42%
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable ...
Voir le deal
319.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les incunables d'Albert Uderzo

+22
Godot
Icovellauna
2J
fleng
Loup79
bruno
JYB
Raymond
PILOTEZERO
sylvain-
Fildefer
Delan
PILOTIXZEROX
juarnito
bertrand labévue
Tim Cobalt
Fantafluflu
Totoche Tannenen
Lion de Lisbonne
Jean-Luc
hectorvadair
Pierre
26 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 19]

61Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Mer 16 Juin - 23:55

Raymond

Raymond
Admin

Toujours en 1956, signalons une autre petite histoire publicitaire, le Neveu de D'Artagnan. Cette brochure de 4 pages avait été éditée pour le compte des pâtes Milliat.  Smile

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Dartag10

Le scénario est fait par Jean-Michel Charlier et  Uderzo s'y montre très à l'aise avec la BD historique. L'histoire est cependant tellement courte qu'il serait hasardeux d'en faire une critique. Signalons aussi que ces 4 pages ont été récemment réditées dans l'album Clairette, un livre que tous les admirateurs d'Uderzo (et de Charlier aussi bien sûr ) se doivent de posséder.  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:46, édité 3 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

C'est dans l'album Clairette de Sangam que tu as reproduit cette demi-planche, ou l'as-tu trouvée ailleurs ? Les gens qui, dans le monde, possèdent la brochure originale, doivent se compter sur les doigts d'une seule main.

63Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Jeu 17 Juin - 10:07

Raymond

Raymond
Admin

L'image provient effectivement de l'album édité par Sangam. Il me semble toutefois qu'il y a des images du Fils de D'Artagnan dans certaines monographies ? Je ne me suis pas donné la peine de rechercher.

J'ai par ailleurs changé l'image pour enlever l'excès de fond jaune que l'on trouve dans l'album Sangam. Merci pour le travail, JYB !


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

64Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Jeu 17 Juin - 10:32

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:des images du Fils de D'Artagnan
Hum hum... Du Neveu, Raymond...

Raymond a écrit:Merci pour le travail, JYB !
Oui, pour que les forumistes comprennent, c'est moi qui ai "retravaillé" l'image pour supprimer une grosse couche de jaune qui dénaturait le fichier, puis l'ai envoyée à Raymond. A noter que dans la réalité, la BD avait été publiée sans la couche de Noir (erreur chez l'imprimeur sans doute ?), de sorte que tout ce qui est noir est... bleu... C'est peut-être pour ça que Sangam a publié la BD en ajoutant une couche de jaune : ceci peut à la fois donner l'impression d'un papier jauni par le temps, et renforcer les traits qui s'assombrissent et se rapprochent (très vaguement) du Noir (jaune + bleu = un vert sombre ici).

65Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Ven 18 Juin - 22:05

Raymond

Raymond
Admin

Le personnage suivant du portrait de groupe, c'est Clairette. Cette histoire a été publiée en 1957 sur un scénario de Jean-Michel Charlier. Je pense que vous l'aviez déjà reconnue car nous avons déjà plusieurs fois parlé ici de l'album.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Claire10


Uderzo aimait dessiner les belles femmes et on a pu s'en rendre compte dans certaines séries ultérieures (comme Tanguy et Laverdure).  Je pense donc qu'il a dû avoir un certain plaisir à dessiner Clairette, même si cette histoire mélodramatique n'a pas laissé un souvenir retentissant. Le plus rigolo, c'est que cette histoire moralisante a été dessinée pour Paris-Flirt, un journal coquin dont les pages présenteaient de nombreuses jeunes femme déshabillées.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Claire11

Relevons aussi que l'éditeur a publié les planches de Clairette sur un papier à fond beige, et c'est bien dommage car cela rend plus terne les contrastes du noir et blanc. Si quelqu'un arrive à m'expliquer pourquoi ?



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:47, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

66Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Ven 18 Juin - 22:49

JYB


vieux sage
vieux sage

Il est possible que l'éditeur ait colorisé les pages de l'album de Clairette pour ne pas publier les planches de la BD en Noir et blanc. Quant aux contrastes du Noir et blanc, il faut savoir que l'éditeur est parti des dessins publiés dans les numéros de Paris-Flirt retrouvés (par mon intermédiaire, soit dit en passant) chez un collectionneur privé ; or, les numéros de Paris Flirt ne sont pas au top ; il aurait mieux valu partir des planches originales, mais Uderzo les a perdues. Donc les contrastes, pas terribles, par la force des choses.
A noter que je possède un jeu complet de photocopies des planches originales (je dois être le seul au monde à avoir ça...). Je les ai achetées à un bouquiniste il y a plus de 30 ans ; on ne sait pas de quand datent les photocopies, qui paraissent anciennes (et qui paraissaient déjà anciennes quand je les ai achetées, c'est dire si c'est vieux), mais ce sont de mauvaises copies, qui ressemblent à des "bleus" comme on en faisait chez les imprimeurs autrefois. Je pense que la planche en Noir et blanc que tu as présentée ci-dessus a été repiquée de mon site jmcharlier.com ; je l'ai installée sur ce site à partir de ce jeu de photocopies. D'ailleurs, voir des détails et d'autres infos sur l'histoire de Clairette à ce lien : http://www.jmcharlier.com/clairette.php
Je termine en disant que l'Association Regards de l'ami Jean-Paul Tibéri a déjà publié l'histoire de Clairette, il y a une dizaine d'années, dans un petit album tiré seulement à 50 exemplaires (j'en ai un ex.).

Raymond

Raymond
Admin

J'ai "piqué" l'image de Clairette ci-dessus à BDZoom, mais je suppose qu'ils l'avaient eux-même piquée sur ton site. Very Happy


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

J'en ai peur, ce n'est pas la première fois que ça arrive... Surtout Clairette qui, avant la sortie de l'album de Sangam, était quasiment introuvable... à part sur mon site.

69Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Sam 19 Juin - 17:46

Raymond

Raymond
Admin

L'année 1957 est vraiment celle du creux de la vague dans la carrière d'Uderzo, de Goscinny et de Charlier. Une première lueur apparait lorsqu'une BD est publiée dans le journal Tintin en Belgique (mais pas dans l'édition française) : il s'agit de Poussin et Poussif. Ces deux personnages apparaissent en bas à gauche dans le "tableau de famille".

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Poussi10

Poussin, c'est le bébé désobéissant aux cheveux blonds, tandis que Poussif est le chien amusant aux longues oreilles, à qui il n'arrive que des malheurs. Trois histoires de 3 planches ont été publiées et elles sont pleines de malice. Signalons au passage qu'elles ne sont pas inédites car elles ont été reprises dans le tome 2 des Archives Goscinny.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Archiv10

Poussin et Poussif est au fond une oeuvre anecdotique, mais Uderzo s'y montre en pleine forme. Chaque image pétille d'énergie et d'humour, et c'est une BD que je vous recommande de découvrir.



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:48, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:L'année 1957 est vraiment celle du creux de la vague dans la carrière d'Uderzo, de Goscinny et de Charlier.
Pour Uderzo et Goscinny, je ne saurais dire, mais pour Charlier, ce fut une année à peu près normale ; seulement, il a publié un certain nombre d'oeuvres qu'il ne signait pas, vu qu'il avait été viré par son patron Georges Troisfontaines mais ça ne l'empêchait pas de continuer d'écrire en douce pour Spirou les séries Buck Danny - deux épisodes par an en moyenne -, Les Castors - un épisode et demi par an -, Chevalier Thierry, et pour d'autres revues : Clairette justement dans Paris Flirt, Les Grands noms de l'Histoire de France et Rosine dans Pistolin (c'est toujours de la BD et c'est l'équivalent de deux longues séries régulières pendant presque quatre ans), ainsi que divers travaux d'écriture et publicitaires comme les aventures de Jim Flokers dont tu as parlé plus haut (encore une fois, voir mon site jmcharlier.com, mais faut chercher un peu en picorant ici et là dans les différentes pages). Sans oublier qu'il attaque à l'automne 1957 un roman en feuilleton pour le journal de Tintin. Tout ça remplissait bien sa vie professionnelle.
Certes, Charlier a produit un peu plus à partir de fin 1959, avec le lancement de Pilote, mais globalement, il a rarement été pris au dépourvu au cours de sa vie, et il prenait soin de ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier, en cas de malheur..

71Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 11:25

Raymond

Raymond
Admin

Je suis content que tu remarques, toi aussi, que les "trois auteurs chassés par la World Press" ont tout de même continué à travailler. C'était en particulier le cas de Charlier, mais Uderzo faisait pas mal de choses lui aussi. En 1957, il dessinait Luc Junior (1 planche par semaine), Clairette (idem) et Benjamin et Benjamine (toujours 1 planche) sans compter diverses illustrations un peu partout. Le trio animait en plus le journal Pistolin qui, il est vrai, ne devait pas leur rapporter beaucoup. Dans leurs interviews, aussi bien Charlier qu'Uderzo ont souligné à quel point leur situation était précaire à cette époque, mais je me demande si ils n'ont pas un peu exagéré. Rolling Eyes

Citons Charlier, par exemple (Source : Hop N° 44 p. 16) :
" (...) Nous nous retrouvions donc, tous les trois, sur le pavé. Nous avons alors décidé de rester ensemble et d'unir nos misères. Et je dis bien nos misères. Ne pouvant plus travailler d'aucune façon dans la bande dessinée, il nous a fallu exercer pratiquement tous les métiers. Moi, j'ai fait du démarchage, du porte à porte, j'ai tiré la raclette pour des gens qui faisaient de la sérigraphie ... A un moment donné, j'ai eu la chance de décrocher le poste de chargé des relations publiques de la chambre syndicale de la margarinerie française, j'organisais la visite la visite de rois africains à Paris ... " Bon, j'arrête là ! La suite est tout aussi amusante car Charlier avait un talent de conteur. Wink

Notons qu'Uderzo a raconté un peu la même chose. Bien sûr, il n'invente pas ces événements, mais l'examen de sa bibliographie montre qu'il a continué à travailler dans la BD. Celui qui a le plus souffert de cette situation, c'est probablement Goscinny.


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

72Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 12:42

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:Citons Charlier, par exemple (Source : Hop N° 44 p. 16) :
"Et je dis bien nos misères. Ne pouvant plus travailler d'aucune façon dans la bande dessinée, il nous a fallu exercer pratiquement tous les métiers."
Je suis d'accord avec toi, mais sur le fait que Charlier savait raconter de belles histoires... sur son sort supposé dramatique après l'affaire Troisfontaines. Charlier a raconté par exemple, en tirant les larmes de ses auditeurs, qu'à un moment, il avait tout juste de quoi s'acheter un ticket de métro le matin en partant au boulot, et qu'il se demandait comment il allait pouvoir manger un sandwich à midi, vu qu'il n'avait plus un sou...
Sauf que :
- sa bibliographie répond à ça (voir ce que je dis plus haut sur sa production rien qu'en 1957 : il a bien bossé à peu près normalement dans différents journaux, et là, on ne peut pas contester les faits ; si on compulse les journaux de l'époque, on voit bien qu'il a bossé ! Donc qu'il a été normalement payé !).
- en plus, il touchait évidemment des droits d'auteur sur tous ses albums, et en 1957, ça représente un petit paquet de sous, vu que Buck Danny marchait très fort déjà à l'époque (+ Les Castors, Kim Devil, etc.).
- j'ai interrogé à ce sujet, il y a bien longtemps, un de ses amis proches, quelqu'un de bien connu dans le milieu BD (ce n'est pas Uderzo), qui m'a dit que c'était de la blague. Je crois que c'est cet ami de Charlier qui m'a raconté que, si effectivement Charlier a eu des problèmes avec Troisfontaines et a dû supprimer son nom des pages du journal Spirou et des couvertures des albums (à l'époque, bien sûr), il n'empêche qu'il continuait normalement à écrire ses scénarios, et ce sont ses dessinateurs qui le payaient en douce, en lui reversant la part qui lui revenait normalement. Un autre personnage connu dans le milieu de la BD franco-belge, qui a longtemps fréquenté Charlier et Troisfontaines, m'a assuré que ces deux-là, qui avaient chacun une forte personnalité, ont passé leur temps, dans les années 40 et 50, à se chamailler puis à se rabibocher aussi vite en se donnant de grandes tapes dans le dos lors de leurs retrouvailles (ce qui n'empêche qu'à la première occasion, la bagarre pouvait reprendre de plus belle).
- dans l'année 1957, puisque tu parles de celle-là, je vais te raconter une belle anecdote qui démolit le mythe du malheureux scénariste qui peut à peine se payer un ticket de métro. L'anecdote est peut-être connue, mais je la ressers ici. Charlier, au cours de cette fameuse année 1957 où c'était paraît-il le "creux de la vague", a écrit un scénario que je n'ai pas cité plus haut (non pas par oubli, mais je n'allais pas citer tous les travaux de Charlier un par un ; et donc, ce scénario s'ajoute à ma petite liste de ses travaux à l'époque). C'est un épisode de la série Valhardy, Le Gang des diamants. Et tu peux vérifier, ça a paru en 1957 dans Spirou, entre mars et septembre. Comme à son habitude, Charlier envoyait son scénario par petits bouts : quelques pages par-ci, quelques pages par-là. Au cours de l'été, le dessinateur, Joseph Gillain, s'inquiète : il lui manque les trois dernières planches de scénario pour terminer les dessins ; or, l'histoire était prépubliée dans Spirou, et donc ça, une publication dans un hebdomadaire, ça n'attend pas. Jijé finit par téléphoner à Charlier pour lui réclamer d'urgence ces trois pages manquantes. Il tombe sur l'épouse de Charlier, qui lui apprend que son mari est... en vacances en Italie, et injoignable. Fureur de Jijé qui, du coup, décide de prendre les choses en main et d'écrire lui-même les trois dernières pages. C'est à son retour d'Italie que Charlier découvre la fin imaginée par son dessinateur. Et là, fureur de Charlier qui reproche à Jijé de ne pas avoir bouclé l'histoire comme il aurait fallu ! (mais c'est trop tard pour rectifier). Donc, période de vache enragée, peut-être, mais pendant laquelle on va en vacances en Italie...
- en revanche, on peut admettre que, juste après avoir quitté la World Press de Troisfontaines, dans les semaines qui ont suivi son départ (début 1956 je crois), ça a dû être l'incertitude pour Charlier qui - il le raconte dans des interviewes ici et là - venait de se marier et d'avoir un enfant (son fils Philippe, né en juin 1954) ; mais si on regarde sa bibliographie, c'est loin d'être le creux de la vague là encore...! Avec toujours deux épisodes de Buck Danny chaque année, Les Castors toujours, Kim Devil, l'aventure du journal Pistolin commencée fin 1955, qui durera près de quatre ans et où il avait un poste de responsabilité, l'aventure Risque-Tout (supplément à Spirou, qui ne durera qu'un an, justement cette année 1956, au cours de laquelle Charlier a produit un certain nombre de récits courts, et un récit long : André Lefort), des articles "sans intérêt", dit-il (donc sous-entendu : alimentaires), pour Benjamin, etc., plus tout ce qu'il a raconté - qui est vrai - de l'accompagnement lors des visites des rois africains à Paris, de divers travaux publicitaires et de communication, etc. Dans les années 50, il n'y avait pas du chômage comme aujourd'hui, on retombait vite sur ses pieds, et Charlier, avec ses diplômes et son esprit vif, n'était pas le dernier à retomber très vite sur ses pieds.
Donc, faut relativiser...
Cela dit, je ne fais que constater les faits (= bibliographie) et répéter ce que des gens de l'entourage de Charlier ont corrigé devant moi, mais je préfère ne rien affirmer à 100%, car je n'y étais pas... Les deux seules personnes qui peuvent dire ce qu'il en fut réellement, c'est Uderzo et Mme Charlier.

73Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 18:53

Raymond

Raymond
Admin

Ce qui est clair, c'est que ces années (1956 ou 1957) voient naître différents projets éditoriaux sous l'égide d'Edifrance. Il y a d'abord le fameux Supplément illustré, un projet qui semblait fort cher à Jean-Michel Charlier. Je vous renvoie à la page du site de JYB qui se trouve ICI et qui vous explique tout. Vous y découvrirez la magnifique page unique de Banjo 3 ne répond plus, un essai qui préfigure ce que sera Michel Tanguy.

Un autre projet est moins connu, c'est celui de Radio-Télé, pour lequel Goscinny et Uderzo réalisent un strip intitulé Routine. C'est également un projet qui a avorté, mais voici la bande qui a été publiée dans le numéro 0.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Routin10



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:49, édité 2 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

74Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 20:06

JYB


vieux sage
vieux sage

Au sujet de Radio-Télé, je serais curieux - car je l'ignore - de savoir si Charlier avait, de son côté, prévu une BD (je pense que oui, mais quoi ?). Si quelqu'un a ça dans ses p'tits papiers...
Quant au projet Banjo 3 ne répond plus, pour l'anecdote, Charlier avait prévu deux titres possibles : celui qu'on connaît et qui a été choisi, et un autre. Cet autre titre, je l'ai aussi dans mes p'tits papiers, et là, à chaud, je ne m'en souviens pas exactement, mais c'était un truc du genre Alerte aux soucoupes volantes. Ce qui donne une idée du thème de cette histoire à peine ébauchée.

75Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 20:19

Invité


Invité

A mon tour de signaler amicalement à JYB que, dans son message de 12 h 42, il a écrit la terminaison du nom de Jean Valhardi avec un Y. Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Icon_wink

76Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 20 Juin - 22:29

JYB


vieux sage
vieux sage

Treblig a écrit:A mon tour de signaler amicalement à JYB que, dans son message de 12 h 42, il a écrit la terminaison du nom de Jean Valhardi avec un Y. Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Icon_wink
Ca alors ! Je l'avais écrit correctement lors de la rédaction préparatoire de mon message, et je ne sais pas pourquoi, à la dernière seconde j'ai eu un doute fugace et mis un Y en me disant que je devrais vérifier ! J'avais en tête un autre Belge, célèbre, André Valardy... Et puis voilà.... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 735275

77Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Lun 21 Juin - 20:34

Raymond

Raymond
Admin

Goscinny et Uderzo avaient prévu une autre BD  pour le Supplément Illustré, ce fameux projet inabouti de Jean-Michel Charlier. Elle s'intitule Antoine l'invincible.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Antoin10

Il m'est difficile d'avoir une idée précise sur cette BD dont il n'existe qu'une planche. Elle ne ressemble à rien de ce qu'on fait Goscinny et Uderzo auparavant. On peut la voir dans le "Cahier de la BD" consacré à Uderzo, mais elle est mal imprimée, et j'ai préféré vous montrer cet unique strip (qui provient d'une autre monographie).



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:50, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

En 1958, Goscinny et Uderzo publient la Famille Moutonnet dans l'édition française de Tintin. Seules deux histoires de deux planches y paraissent, avec semble t-il un succès mitigé, mais le duo fonctionne de mieux en mieux et il va rapidement passer à d'autres projets.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Famill10

A signaler que les personnages de cette série sont plus ou moins repris par la suite dans une série publicitaire intitulée la famille Cockalane (patronnée par Pétrole Hahn). Toutes ces planches peu connues ont été rééditées dans les "Archives Goscinny ".



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:51, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

79Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 27 Juin - 16:15

Raymond

Raymond
Admin

En 1958, Goscinny et Uderzo sortent enfin de l'ombre, grâce à leur première oeuvre d'envergure. C'est en effet cette année là que parait Oumpah Pah dans Tintin
.
Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Oumpah10

Au départ, Oumpah Pah est un projet réalisé en 1955, en vue d'une éventuelle publication aux USA (toujours le rêve américain  Wink  ). Uderzo dessine alors 6 pages en anglais et elles sont restées inédites (elles ont cependant été reprises dans le N° 23 des "Cahiers" qui est consacré à Uderzo). En 1958, lorsqu'ils doivent proposer une série au Lombard, Goscinny et Uderzo reprennent ce personnage en l'adaptant un peu au style du journal Tintin.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Oumpah11

Précisons d'emblée que J'ADORE Oumpah Pah ! Cette BD est un petit chef d'oeuvre qui égale l'ingéniosité et la vivacité d'Astérix. Goscinny y déploie toutes les facettes de son humour (situations, jeux de mots, absurde) et les scénarios fourmillent de rebondissements inattendus. Uderzo n'est pas en reste et c'est l'époque où il va assurer son style. Si la première histoire (Oumpah Pah le Peau-Rouge) garde encore quelques marques de l'époque de Belloy (avec une prédominance de l'aventure par rapport à l'humour), la seconde aventure (Oumpah Pah et les pirates) est entièrement caricaturale et son style graphique rejoint celui d'Astérix.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Oumpah12

Oumpah Pah a malheureusement été rejeté dans l'ombre par la série vedette qui lui a succédé. Elle est devenue un peu méconnue, et il faut absolument la redécouvrir.



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:53, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

80Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Dim 27 Juin - 20:30

JYB


vieux sage
vieux sage

Etant loin de chez moi le week-end des 12-13 juin, je découvre ce post avec retard...

Raymond a écrit:1955 (...) Goscinny et Uderzo travaillent encore pour Chéron et Troisfontaines. Ils lancent avec l'aide de Charlier ce journal publicitaire, financé par les chocolats Pupier (...).
Quand Goscinny a été viré par Troisfontaines à la suite d'une fameuse réunion "syndicale" tenue à Bruxelles à l'insu du patron, le 10 janvier 1956, Charlier et Uderzo l'ont suivi par solidarité ; peu après, suite à un "deal" avec Troisfontaines, ils ont racheté le journal Pistolin à ce dernier. Ils ont créé une nouvelle société (Edipresse) qui est devenue propriétaire de Pistolin, et ont pu continuer à le gérer et à y publier leurs BD et travaux rédactionnels.

Raymond a écrit:Signalons que la bibliographie de la revue a été bien étudié par Louis Cance dans Hop N° 37 et 37, fanzine que je vous recommande
N° 37 et 37...?

Raymond a écrit:Bien que n'aimant pas trop le style réaliste, Uderzo a réalisé tout de même 3 épisodes consacrés à Drouot, Ferdinand de Lesseps et Guillaumet. L'aspect de cette dernière BD fait déjà un peu penser à Tanguy et Laverdure. Very Happy

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Guillaumet

On peut trouver sur cette page du site de JYB d'autres extraits de cette série de Charlier.
Merci pour le lien. Je pense que la collection de dessins que je montre sur cette page doit être très, très difficile à trouver ailleurs... (je n'ai pas tout mis en ligne, faute de temps car c'est un sacré boulot..).

81Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Lun 28 Juin - 23:17

Raymond

Raymond
Admin

Je me suis fait plaisir ce soir en relisant Oumpah Pah contre Foie Malade.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Oumpah13

J'ai découvert cet album à l'âge de 12 ans, en même temps que les premiers Astérix, et je trouve que cette BD garde aujourd'hui toute sa verdeur. Goscinny y multiplie les gags, les accumulations comiques, les jeux avec les noms et les anachronismes. On retrouve à tout moment l'humour Astérix, et une certaine manière de jouer avec les mots. C'est ainsi que lorsque  Oumpah Pah annonce son intention d'utiliser une "ruse indienne" pour s'évader, c'est tout simplement pour utiliser la méthode d'Obélix.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Foiema10

Parmi les personnages mémorables de cette histoire, il y a l'ineffable Franz von Katzenblummerswisundwagenplaftenbomm, un nom interminable que Goscinny répète sans arrêt avec malice tout au long du récit. C'est le genre de gag purement verbal qui a fait la célébrité d'Astérix.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Foiema11

Mais le meilleur gag de l'histoire, c'est bien la bataille finale. Il y a d'abord les deux généraux européens qui se disputent l'honneur de laisser tirer l'adversaire. Le naïf Franz est ensuite choisi pour donner le signal et il se met au milieu du champ de bataille en pensant avec émotion à ses aïeux. Ce gag m'a fait mourir de rire, et même aujourd'hui, encore ... PFFF …

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Foiema12

En effet, si sa mère le voyait.  Laughing


Bref, vous avez compris ! Oumpah Pah est un chef d'oeuvre à découvrir en urgence, dans le cas où vous ne le connaîtriez pas encore.  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:56, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

82Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Empty Re: Les incunables d'Albert Uderzo Mar 29 Juin - 23:37

Raymond

Raymond
Admin

Voilà, il ne reste sur le "dessin de famille" plus que des personnages connus : Astérix et Obélix, Tanguy et Laverdure ... Cela va t-il mettre fin à ma présentation des incunables d'Uderzo ?

Et bien non ! Il reste encore des BD peu connues sur ces personnages. Il y a en particulier des incunables qui concernent Astérix.   bedo

Sur le site BD Oubliées, il existe une page qui recense les histoires courtes et les pages publicitaires publiées dans le Pilote des années 60. A l'époque, Pilote était d'ailleurs avant tout le "journal d'Astérix".

Certes, les histoires courtes ont été reprises en 1993 dans l'album "la Rentrée Gauloise", mais les planches publicitaires ... malheureusement pas.
 
Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Rentrz10

On en trouve quelques unes dans les monographies consacrées à Uderzo. Certaines d'entre elles sont savoureuses, comme par exemple l'annonce d'Astérix chez les Helvètes. C'est une parodie de l'émission de TV "Lectures pour tous", et Astérix y fait face à Pierre Desgraupes.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Pub_he10

Ah oui ... il n'y a ici que la moitié de la planche. Je vais y réfléchir.  Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:57, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Après les incunables d'Astérix, il y a aussi ceux de Michel Tanguy.

En consultant la bibliographie des Cahiers de la BD, je note tout d'abord que l'Escadrille des Cigognes faisait 51 pages dans Pilote. L'album n'en fait plus que 46 et je n'ai jamais vu ces planches qui ont été supprimées.

Il y a ensuite deux "planches gags" qui ont été publiées dans les N° 255 et 267 de Pilote. J'ignore si Jean-Michel Charlier en est le scénariste, et je ne serais pas étonné qu'elles soient plutôt de Goscinny. Qu'en pense JYB ?

Voici la première demi-planche de la Rentrée de Michel Tanguy. Elle fait partie d'un chapitre à thème, où l'on voit aussi Barbe Rouge ou Norbert (de Norbert et Kari) à l'âge des écoliers.

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Rentrz11



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:58, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Voici la deuxième partie :

Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Rentrz12



Dernière édition par Raymond le Sam 30 Juin - 10:58, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Les incunables d'Albert Uderzo - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:En consultant la bibliographie des Cahiers de la BD, je note tout d'abord que l'Escadrille des Cigognes faisait 51 pages dans Pilote. L'album n'en fait plus que 46 et je n'ai jamais vu ces planches qui ont été supprimées.
Planches restituées dans le recueil des Intégrales de T&L chez Dargaud. Ou alors il faut retrouver les numéros de Pilote qui les ont publiées.

Raymond a écrit:Il y a ensuite deux "planches gags" qui ont été publiées dans les N° 255 et 267 de Pilote. J'ignore si Jean-Michel Charlier en est le scénariste, et je ne serais pas étonné qu'elles soient plutôt de Goscinny. Qu'en pense JYB ?
Ah la la, Raymond, tu ne regardes pas mon site jmcharlier.com quand il faut... Vois à : http://www.jmcharlier.com/tanguy_laverdure_uderzo.php#3

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 3 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum