Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les légions perdues

+20
khephren
fleng
Monocle
AJAX
Raymond
Tarmac
Erik A
Sébastien
Michel Jacquemart
Bernard
eleanore-clo
Damned
Jacky-Charles
Lion de Lisbonne
stephane
Totoche Tannenen
Magic
hectorvadair
Pierre
jfty
24 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas  Message [Page 7 sur 7]

151Les légions perdues - Page 7 Empty Re: Les légions perdues Lun 10 Avr - 21:27

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

stephane a écrit:
Alix n'est pas le Larousse de la bd Antique , mais bien une oeuvre de fiction, d'un véritable auteur.

Hum , par contre Kimono, cette histoire de tendresse entre Alix et Enak,dans cet album,  c'est plutôt un fantasme pour vous, non? Smile

Tout à fait d'accord, Stéphane (et Raymond, dont je retiens l'expression très juste "tout ce qui peut magnifier son aventure"), Jacques Martin en tant que créateur d'une fiction a tous les droits, sa seule loi est celle, narratologique, de la belle construction à frappante cohérence interne. Ainsi, puisqu'il faut une lutte, donc un complot, donc un vil comploteur, donc on va faire de Pompée un complice de Kildéric l'ennemi de Rome. Et j'accepte volontiers !
Ha ha, Stéphane, Alix et Enak, je n'ai plus du tout ces fantasmes, et je suis pagaie comme disait le kayakiste (la blague est de moi). Mais quand j'avais environ 13 ans et lisais cette aventure dans "Tintin", je m'identifiais fort à Enak et j'avais, innocemment, un crush pour le bô Alix. J'ai fait toute ma scolarité dans un collège-lycée exclusivement garçonnier (Jules Verne à Nantes). En Première ou en Terminale, les lois ont fait arriver trois filles dans notre classe, à notre grande stupéfaction : on ne savait pas ce que c'était, des filles ! Idem, dans Les Légions Perdues, on chercherait vainement une seule femme ! Aujourd'hui j'ai vécu et c'est exactement l'inverse pour moi : les personnages féminins et les autrices m'intéressent en général plus que les hommes, personnages ou auteurs, genre non pas mauvais mais peu recommandable. Je le sais bien, j'en suis un.
Amusons-nous, je rouvre mon album Casterman Les Légions Perdues : p.13, Alix accueille chez lui l'esclave Agérix avec les mots "Voici mon fidèle compagnon, Enak". Pas l'ombre d'une femme, et c'est Enak qui ajoute avec une gentillesse d'"hôtesse des lieux" : "Sois le bienvenu !". Bien plus tard p.24 /25, nos héros dorment dans une grotte. Enak voit en rêve "luire au-dessus de sa poitrine une arme gigantesque : l'épée de Brennus ! dont la pointe menaçante descend, descend..." Il s'éveille et voit Porius avec son poignard, lequel vient transpercer une mygale entre Enak et Alix. Celui-ci alors, tout au côté d'Enak bouleversé, lui caresse l'épaule : "Allons, calme -toi Enak... Dors, dors !..." p.33, Alix est emprisonné par le général Horatius. A l'auberge, Enak est plongé dans le chagrin, prostré, et c'est en vain que Galva lui offre un plat : "mange un peu"... Enfin, p.55, sur la corniche enneigée, Enak s'attarde, aux petits soins envers Porius démoralisé, l'appelle plusieurs fois, semble ne penser qu'à lui ; et Alix alors (jaloux ?) de lancer de loin : "Enak, ne reste pas en arrière !"
Bref, assez ri, tout cela n'est absolument pas à prendre au sérieux, même si sur un plan narratif (encore) Enak, fragile, tout dans l'émotion et l'affection, est un substitut d'une jeune fille (absente). C'était une étrange époque de la BD, une époque de refoulement.

152Les légions perdues - Page 7 Empty Re: Les légions perdues Mar 11 Avr - 10:14

Raymond

Raymond
Admin

il y a un sujet (que je n'ai pas recherché) où l'on parle de la question de l'homosexualité dans la série Alix, et il est vrai qu'il y a des tas de situations que l'on peut interpréter de façon équivoque, Mais il faut rappeler que l'introduction de personnages féminins était sévèrement surveillées, voir même prohibée (lorsque la femme était jeune et jolie) dans le journal Tintin à l'époque. Le caractère équivoque de certaines situations est bien souvent lié à cet interdit qui ne concernait pas que le journal Tintin, mais bien toute la presse pour jeunes des années 50 et 60.

Ceci dit, Jacques Martin a souvent répondu élégamment que l'hypothèse de l'homosexualité ne pouvait pas être rejetée, car ce comportement était admise dans le monde romain tant que l'homme n'était pas passif. On trouve certaines interviews qui en parlent dans ce forum, comme par exemple l'entretien accordé à Soldes fin de série qui est sur cette page (post N° 49).

https://lectraymond.forumactif.com/t2108p25-jacques-martin-et-la-presse-generaliste


_________________
Et toujours ... Les légions perdues - Page 7 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

153Les légions perdues - Page 7 Empty Re: Les légions perdues Mar 11 Avr - 10:34

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Oui, tout à fait. Dans les Légions perdues, en plein milieu des années 60 et aux Studios Hergé , c'est peu probable que Martin ait joué avec cela.
Ceci dit, quelques années plus tard, Martin s'est amusé à dessiner Alix dans le magazine Gai Pied...
http://www.auracan.com/Indiscretions/227-alix-et-les-gays.html

http://alixmag.canalblog.com/

154Les légions perdues - Page 7 Empty Re: Les légions perdues Jeu 27 Avr - 9:03

Icovellauna

Icovellauna
lecteur émérite
lecteur émérite

Alors cela, je ne savais pas. Merci de cette info Stéphane.

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 7 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum