Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journal de Spirou : les numéros spéciaux

+4
Raymond
sylvain-
Fildefer
Ethan
8 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

Raymond

Raymond
Admin

Disons-le tout net, j'ai finalement bien apprécié ce Numéro Spécial de Spirou qui s'intitule Editions Dupuis 1922 - 2022 !

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an10

Tout d'abord, il faut souligner que le journal a fait un bel effort rédactionnel ! Sur les 100 pages de ce numéro, plus de 80 sortent réellement de l'ordinaire et ce numéro "spécial" mérite bien son nom. Le thème principal n'est certes pas très nouveau, puisque les dessinateurs actuels devaient dessiner la parodie d'une bande dessinée du journal, mais la plupart de ces pages présentent un intérêt réel. On ne rit certes pas à chaque page, car il y a souvent des hommages émus ou ironiques dédiés à un auteur, mais toutes ces historiettes sont généralement bien faites.

Pour être bien comprise, il faut sinon que le lecteur connaisse la série parodiée et ... il faut avouer que de ce côté-là, j'avais un certain nombre de lacunes. Je ne me suis donc pas trop attardé sur les parodies de "Zombillenium", de "Frnck"  ou des "Sœurs Grémillet", des BD que j'ai passablement dédaignées jusque-là ! Ceci ne m'a cependant pas empêché d'apprécier les autres œuvres du journal. Ces BD font entre 1 et 4 pages et elles m'ont permis de passer un bon moment.

J'y ai aussi trouvé quelques belles surprises, comme par exemple l'hommage à Dodier (et à Jérôme K Bloche) qui a été dessiné par Pascal Jousselin. Ce dernier semble nous faire des confidences sur son confrère et, si on le prend au mot, on pourrait en conclure que Dodier est un sacré gaffeur. Le portrait reste cependant assez sympathique et le tout est bien enlevé.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an11

De même, les trois pages consacrées à Michel Vaillant sont assez savoureuses. Bouzard y reproduit avec malice le dessin assez raide et les textes un peu pléthoriques que l'on retrouve parfois dans les albums de Graton et, vu de loin, un novice pourrait s'y méprendre. Si on lit toutefois cette BD d'un peu plus près, la parodie est évidente.  Very Happy

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an12

L'hommage de Frank Pé à Hausmann (et à son album "Laïyna") est un peu plus touffu et assez mal découpé, mais il y a une sincérité d'émotion qui compense ces travers. Faut-il le rappeler, Frank Pé avait déjà incorporé la silhouette d'Hausmann dans une histoire de Broussaille et il y a derrière son nouvel hommage une vieille complicité. Et puis, tout le monde sait que Frank Pé est un artiste et on lui pardonne donc facilement certaines choses.   Wink

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an13

Sinon il y a aussi les véritables parodies, celles qui se terminent avec un gag ! J'ai dans ce style bien apprécié les deux pages de Buck Danny dessinées par Libon, qui fait preuve d'une joyeuse férocité. Le pilote veut accomplir toutes ses missions en volant sur son avion et il en devient complétement grotesque. C'est bien trouvé.  Smile

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an14

De même, Tébo prend le rôle du dessinateur naïf qui mélange Astérix et les Schtroumpfs et ... c'est moyennement drôle. Cela lui permet de nous montrer à nouveau le visage contrarié de Lewis Trondheim (c'est un running gag de l'Atelier Mastodonte) et je vois ce petit gag comme une sorte de minimum syndical. Mais il faut aussi admettre que je n'aime pas trop ce dessinateur.   Embarassed

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an15

Et puis il y a les surprises inattendues, comme par exemple Hermann qui redessine le portrait de Gil Jourdan. Il n'y a pas de gag dans cette image unique et c'est un simple hommage. C'est en quelque sorte le service minimum d'un grand créateur, mais c'est tout de même un acte de présence bien sympathique.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an16

D'une manière générale, il faut reconnaître que les parodies des grands classiques sont souvent mieux réussies, parce qu'elles sont connues de tout le monde. Mais la meilleure parodie de ce numéro spécial concerne tout de même une série récente, qui est Imbattable. En général, ce super-héros joue habilement avec la géométrie de la planche et c'est toujours un régal de découvrir les inventions "structurelles" créées par Pascal Jousselin. La parodie d'Etienne Lécroart se montre tout aussi inventive, en montrant cette fois l'enfance malheureuse du futur super-héros. Ce dernier est en effet encore trop jeune pour maîtriser ses pouvoirs et il en résulte une accumulations de maladresses tout à fait cocasses. On peut lire et relire longtemps ces deux pages aussi méchantes que survoltées, et cela reste toujours drôle !   Very Happy

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 100-an17

Ajoutons que la partie "traditionnelle" du journal nous propose en plus le nouveau Spirou de Schwartz (qui semble très réussi) et la 30ème aventure de Yoko Tsuno (que Leloup a de plus en plus de peine à dessiner). Tout cela nous donne donc un Spirou très copieux et riche en surprises. Cela fait bien longtemps que l'on n'avait pas vu ça !

Ce numéro est un futur collector !   pouce


_________________
Et toujours ... Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

J'avais annoncé que le Spirou Spécial Printemps 2023 m'intéressait et j'ai tenu parole. Ayant trouvé ce numéro en kiosque hier après-midi, je l'ai acheté sans attendre. bedo

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe12

Le principe des numéros spéciaux, c'est bien sûr d'introduire de multiples histoires courtes ou des gags qui sortent un peu de l'ordinaire. A cet égard, ce numéro spécial tient ces promesses. D'une part, il fait 100 pages, et d'autre part, on y trouve une foultitude de petites BD humoristiques, voir même malicieuses, qui sont souvent efficaces. Conséquence logique, je ne me suis pas du tout ennuyé.   pirat

Certes, il y a aujourd'hui peu d'auteurs connus qui figurent au sommaire. Cela implique une certaine ouverture d'esprit et j'ai donc (a priori) considéré ce Spirou comme un journal propice aux découvertes, voir même aux bonnes surprises. De ce côté-là, je n'ai pas été déçu.

Mais ouvrons ce journal et commençons par le début avec la page 3. On y trouve un édito en BD (c'est habituel) puis on passe à la page suivante où une histoire animalière pleine de fantaisie intitulée l'éveil. Le dessin est rond et aimable et l'auteur se nomme Dav (connait pas). La lecture du récit est assez rapide et cette BD drôle et sympathique se termine avec une belle chute. C'est bien sûr de la BD pour les jeunes mais j'ai bien aimé !

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe13

En page 8 se trouve une planche de gags en un strip intitulée Léon et Léna, dont les auteurs me sont inconnus. La BD raconte comment deux horribles chipies essaient de faire du mal à un mignon bébé et ce point de départ très acide est tout à fait plaisant. Bien sûr, elles échouent à chaque fois et tous les lecteurs en sont réjouis.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe14

Puis il y a à la plage suivant deux planches du marsupilami qui sont très bien dessinées par Bastide. Je ne sais pas s'il s'agit du dessinateur actuel de Boule et Bill (et aussi d'Idéfix) mais j'ai trouvé son travail plein d'une saine énergie. C'est presque mieux que Batem et c'est une belle découverte. Et puis le scénario de Cazenove est efficace.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe15

Après ça viennent d'autres BD animalières, des histoires de jeunes, puis une histoire de Cedric créée par Batem en solo et tout ça est globalement plaisant, sans plus. Puis vient une grosse surprise : je tombe sur une BD de Jean-Claude Servais intitulée "Renard rusé". C'est un plaisir de retrouver un auteur connu ! Il se met hélas au diapason de la production enfantine du journal en créant une histoire animalière très morale. C'est un peu trop "gentil" à mon goût mais c'est bien dessiné.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe16

Je lis en diagonale quelques BD sans grand intérêt puis je tombe sur "la clairière s'amuse", une autre histoire animalière de Damien Clerc et Thomas Priou (je ne les connais pas non plus). C'est de l'humour au premier degré, parfois un peu primitif, mais l'histoire a du rythme et les personnages sont sympas. Bref, c'est superficiel et agréable.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe17

Et puis tout à la fin, on retrouve Spirou et Fantasio eux-mêmes dessinés par David Etien. Il dessine ces deux planches un peu à la manière de Franquin et le scénario des Beka est mignon comme tout. J'y retrouve assez la saveur des anciens "Spécial Printemps", grâce é un mélange bien dosé d'humour et et de féerie.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Printe18

Bien sûr, j'ai découvert au passage des séries à suivre, comme "les Cœurs de Ferraille" ou "le Métier le plus dangereux du monde" (Olivier Boscquet et Fabio Lai). Il est plus difficile de les juger car ce ne sont que des fragments mais j'en ai finalement conclu que ce Spécial Printemps avait une fort belle allure. Je ne regrette pas de l'avoir acheté.

Ce bilan est en tout cas bien plus positif que les critiques sévères que je lis de temps en temps sur Pimpf ou sur BDGest, à propos de l'évolution soi-disant horrible du journal Spirou. Il me semble au contraire qu'ils ont tout pour bien faire. L'essentiel de leur production reste bien sûr de la BD pour les jeunes mais c'est logique. A mon avis, il ne faut pas désespérer. Wink

En tout cas, ce Spécial Printemps 2023 va rejoindre avec honneur ses illustres ancêtres dans un recoin de ma bibliothèque. Il est digne d'y figurer, et je sens que je vais m'intéresser à certaines séries qui paraissent actuellement (dont Cœurs de Ferraille bien sûr)


_________________
Et toujours ... Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Raymond a écrit:J'avais annoncé que le Spirou Spécial Printemps 2023 m'intéressait et j'ai tenu parole. Ayant trouvé ce numéro en kiosque hier après-midi, je l'ai acheté sans attendre. bedo
[...]
Et puis tout à la fin, on retrouve Spirou et Fantasio eux-mêmes dessinés par David Etien. Il dessine ces deux planches un peu à la manière de Franquin et le scénario des Beka est mignon comme tout. J'y retrouve assez la saveur des anciens "Spécial Printemps", grâce é un mélange bien dosé d'humour et et de féerie.

Merci Raymond, pour ce compte-rendu. Agréablement surpris par la majorité des petits extraits que tu as partagé.

Les planches de Dav (qui m'est inconnu également : http://editionsdelagouttiere.com/dav/) ont une saveur entre Derib et Janry.

Et le Spirou de David Étien donne terriblement envie d'en voir plus. Je retrouve dans le trait à la fois du Franquin et du Janry. Il y a un je ne sais quoi de paisible, de classique et d'intemporel dans son approche graphique (peut-être aidée par l'histoire mis en scène) qui est rafraîchissant et reposant après le Spirou sous amphétamines/adrénaline de Yoann et Vehlmann et celui technophile et bondissant à baskets de Morvan et Munuera. Celui de Schwartz est visuellement séduisant et intéressant, mais quelque part, avec le recul, peut-être trop typé pour tenir dans la durée.

(Ce qui me fait penser, d'ailleurs, que le Spirou #56 d'Abitan-Guérive-Schwartz n'a in fine figuré dans aucun des tops de l'année des lecteurs de ce forum, sauf erreur.)

Raymond

Raymond
Admin

J'ai eu la chance de trouver hier le spécial 100 ans de Franquin et Morris et c'est une excellente surprise. Le contenu en BD est en effet d'un très bon niveau.  Very Happy

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci27

Ce numéro doublement consacré à Franquin et Morris a produit des BD assez variées mais le thème prédominant était bien celui de la rencontre entre deux géants. La découverte simultanée des dons de Franquin et Morris, ainsi que leurs nombreuses discussions à l'époque sur les spécificités de la BD, représente à mon avis l'acte de naissance de "l'école de Marcinelle". Plusieurs opus du journal racontent donc ce moment d'une manière fictive, mais toujours amusante.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci28

Chaque auteur présente toutefois la rencontre à sa propre manière. C'est ainsi que Yoann préfère imaginer la rencontre des deux personnages principaux, à savoir Spirou et Lucky Luke.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci29

Autre dessinateur très "franquinien", Batem place les deux grands auteurs dans le monde du cirque. Le marsupilami y est présent et cela entraîne une belle bagarre.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci30

Bouzard ne suit toutefois pas ce type de canevas. Il décide au contraire de raconter sa propre expérience de dessinateur de Lucky Luke. Ce moment d'introspection est sympathique, et pas du tout hors sujet.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci31

Pascal Jousselin, le délirant dessinateur d'Imbattable, choisit lui aussi un ton plus intimiste. Il raconte comment il a découvert le monde à travers la lecture des bandes dessinées et bien qu'il soit surprenant, ce moment de confidence est tout à fait réussi.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci32

Jean-Claude Fournier fait pour sa part un surprenant retour dans le journal, en racontant sa première rencontre personnelle avec Morris, au cours un voyage en avion. Cette amusante séquence autobiographique annonce en fait un album entier consacré ce thème, qui paraîtra à la fin du printemps 2024. Je m'en réjouis d'avance.  Very Happy

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci33

Sur le plan rédactionnel, ce numéro spécial raconte honnêtement les grandes étapes de l'histoire du journal Spirou. Pour un bédéphile adulte, cette partie du numéro spécial n'a qu'un intérêt limité mais il est sympathique que les jeunes lecteurs puissent avoir ainsi un regard sur le passé, et sur les grands anciens.

Mais ce n'est bien sûr pas tout puisque ce numéro spécial est construit en deux parties, disposées de façon tête bêche. C'est ainsi que l'autre face présente une seconde couverture, consacrée au "contenu normal" du journal, avec en particulier le début de la seconde partie de la Mort de Spirou.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci34

Evidemment, on y découvre que Spirou n'est pas mort ! Mais comment a t-il survécu ? Je ne le dévoilerai pas ici mais c'est bien sûr un truc qui est vieux comme le roman feuilleton.

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci35

Cette moitié "standard" du journal n'est pas désagréable à parcourir et on y trouve quelques séries récurrentes plus ou moins connues. J'ai ainsi pu voir quelques pages de Sang Dragon, la nouvelle BD de Bédu appartenant au genre heroic fantasy et il y a en fait peu de surprises. J'ai en revanche été étonné par une BD se passant eu Japon, produite par l'atelier Sentô, qui adopte un style complètement franco-belge. Sera-ce comme cela, le nouveau manga "à la Dupuis" ?  Wink

Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Spzoci36

Ber, c'est une parution qui est pleine d'intérêt, et tout à fait comparable aux numéro spéciaux "historiques" que j'ai présentés au début de ce topic. Le journal Spirou poursuit ainsi sa malicieuse tradition des numéros hors norme et je continuerai bien sûr à les acheter. il y a en effet des petits plaisirs qu'il ne faut pas négliger.  Cool


_________________
Et toujours ... Journal de Spirou : les numéros spéciaux - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum