Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Philippe Berthet et le classicisme

+7
Godot
2J
Totoche Tannenen
Monocle
Fildefer
bruno
Raymond
11 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas  Message [Page 6 sur 6]

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonsoir

Je l'ai lu aussi Smile .


Que le scénario est âpre et dur  affraid . Cette dynastie balayée dans les tourments de l'Histoire, dans les Balkans comme outre-Atlantique, ces femmes et ces hommes accompagnant le formidable essor économique étasunien, tous ces éléments font bien évidemment penser aux Rougon-Macquart de Zola et au naturalisme. De plus, comme l'a souligné Raymond, les dessins de Berthet sont froids, oserais-je dire glaciaux. Après, cette austérité se marie parfaitement avec une intrigue noire et désespérée où l'amour conduit inéluctablement à l'échec et à la mort  No .

Je vais donc m'arrêter à ce premier opus du cycle.

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

On réédite un vieil album de Berthet, réalisé en binôme avec Philippe Foerster il y a une trentaine d'année. Il s'intitule L'oeil du chasseur et il y a une nouvelle couverture.

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Oeil-c10


Dans mes souvenirs, c'est une très bonne histoire. Par ailleurs, le dessin très caricatural de Foerster (l'album a été dessiné à deux) donne aux images de Berthet un dynamisme qui lui manque souvent.

A cette époque, je pensais encore que Berthet serait un tout grand.

ActuaBD parle de cette réédition ici :

L’Oeil du chasseur – la réédition parfaitement réussie d’un livre à (...) - ActuaBD


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Le tome 2 de la Fortune des Winczlav est annoncé pour mai 2022. Le titre de l'album est Tom & Lisa 1910 et il s'intéresse bien sûr à la génération suivante.

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Fortun18

Berthet est toujours aidé par sa compagne Dominique David, qui dessine les décors.

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Fortun19

Vous trouverez plus d'infos et d'images sur ActuaBD :

https://www.actuabd.com/+La-Fortune-des-Winczlav-episode-2+






_________________
Et toujours ... Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Le privé d'Hollywood est une BD scénarisée par Bocquet et Rivière, et dessinée par Berthet.

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Couv_1755

Le scénariste d'un film d'horreur est assassiné à Hollywood. Hippolyte Finn, un détective privé, se voit confier l’enquête par la fille du défunt. Ses recherches vont le mener sur les plateaux de cinéma où une rivalité sourde entre deux acteurs vedettes semble expliquer le meurtre. Mais qui a tué ?

Le scénario fort bien ficelé accumule avec beaucoup de bonheur les clichés du "polar" : des démêlés avec la police judiciaire, des femmes belles qui gravitent autour du héros, les cigarettes et le whisky, etc.  
Le dessin de Berthet magnifie l'intrigue et la réutilisation des décors cinématographiques comme décors de BD contribue à la crédibilité de l'ouvrage. On peut attribuer une mention spéciale à la représentation des personnages : chaque visage porte une belle individualité et sa personnalité transparaît dans chaque vignette !
Je tiens aussi à saluer les couleurs qui donnent beaucoup de relief aux vignettes.
Un grand merci à Clovis Sangrail car je ne connaissais pas cette mini série.

EEE et EEEE

Eléanore

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

J'ai poursuivi la lecture de la trilogie avec les deux derniers opus : Amerika et Retour de flamme.

Le premier ne m'a guère séduite. Le rebondissement de l'intrigue à mi-parcours sonne faux et le mélange entre l'Allemagne nazie et le cinéma hollywoodien, probablement historiquement vrai, sonne faux, artificiel.

Par contre la conclusion de la série constitue une superbe découverte.

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Couv_1757

Mais qui veut donc acheter toutes les salles de cinémas de Los Angeles ? Hipp et Connie son assistante mènent l'enquête, le premier sur un yacht de luxe, entre fêtes et meurtres, et la seconde dans l'Amérique profonde, à la découverte de sinistres secrets de famille.

La narration de la BD ne se livre pas facilement car l'auteur mène deux fils en parallèle. Le lecteur doit prendre son temps pour bien appréhender les détails et les passerelles entre la croisière et le Connecticut. Mais au final, quelle belle récompense. Nous avons deux détectives pour le prix d'un Very Happy
Les rebondissements s'enchainent tant sur la bateau que dans la Nouvelle-Angleterre. Et les personnages féminins occupent ici le devant de la scène, telles des vedettes (hollywoodienne Smile ). Ainsi, Connie mène l'enquête avec beaucoup de volonté alors qu'Hipp semble plutôt subir les évènements. Et Zelda, la riche héritière, compose une anti-héroïne subtile et tragique.

La campagne américaine enneigée offre un superbe décor au huit clos du petit village. L'atmosphère angoissante sourd de la petit communauté à chaque page. Le contraste avec l'univers festif du luxueux navire offre des moments de respiration, quoique, car le bateau recèle aussi sa part de mystère.

Le trait fin et précis de Berthet enjolive les personnages et je suis admirative devant la façon dont il a croqué la responsable de la pension de famille où loge Connie. Tant le visage ridé que la silhouette émaciée de la vielle femme contribuent à composer un personnage sur le déclin, parfait symbole du lent dépérissement du hameau.

EEEE

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

C'est un plaisir de te faire découvrir les classiques franco-belges ! Very Happy


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Retour de flamme est définitivement mon volume préféré de la série.

J'en avais découvert, à 10 ou 12 ans, quelques pages dans un album du Journal de Spirou (l'un des seuls que nous avons eus, offert par quelque oncle ou tante sans doute), perdu depuis dans les déménagements. Elles (notamment le flash-back avec l'épisode de chasse à cour) m'avaient fasciné. J'ai fini par retrouver le titre de la série il y a quelques années seulement, et je n'ai lu l'histoire en entier qu'après avoir acheté le réédition de l'intégrale parue en 2021 !

Le trait de Berthet y est mûr, plus ferme et net qu'à ses débuts, mais moins sec et acéré qu'il n'est devenu par la suite.

La mise en scène est très cinématographique, avec une utilisation efficace des cadrages (champ/contre-champ, plans fixes [cf. p.22], zooms progressifs [cf. 1re bande de la p.35, avec les subtils changements sur le dessin des yeux et sourcils]...), un dessin dont l'économie de moyens enrichit et donne immédiatement à percevoir le sens au lecteur (plans de coupe, zooms alors que l'action est hors-cadre, jeu sur les physionomies...) et une gestion très suggestive des cases muettes (alors qu'on s'attend à des onomatopées, par ex. : le bal sur le yacht, la sonnerie du cor de chasse) — la scène du coup de feu p. 40 me fait le même effet que celle du suicide de Neil dans Le Cercle des poètes disparus, où le coup de feu n'est pas entendu par le spectateur mais symbolisé par l'arrêt brutal de la musique et le réveil en sursaut du père—voir Youtube à 2:44. (L'album est d'ailleurs de 1990 et le film sorti en 1989... de là à y voir une coïncidence... Wink)

Le fait que la série se termine ainsi sur une high note est à la fois frustrant pour des raisons évidentes, et en même temps évite l'écueil (la prise de risque ?) de l'album suivant qui pourrait être "en trop".

En tout cas, ravi que cela vous ait plu, Éléanore. Very Happy

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Le 3e (et dernier ?) tome de La Fortune des Winczlav : Danitza 1965, est prévu pour le 29 septembre.

Raymond

Raymond
Admin

Parmi l'avalanche de nouveautés, il y a le tome 3 de La Fortune des Winczlav qui clôt la mini-série !

Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Fortun20

Je l'0ai lu ce week-end et comme on pouvait s'y attendre, le scénario est très habilement confectionné. Ce n'est pas réellement passionnant mais cela se lit sans peine, La note se situerait entre un EE et un EEE.

La critique de Planète BD est en revanche très élogieuse et c'est un bédien d'or.

https://www.planetebd.com/bd/dupuis/la-fortune-des-winczlav/danitza-1-65/51714.html#image


_________________
Et toujours ... Philippe Berthet et le classicisme - Page 6 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

J'ai décroché après le premier tome Embarassed Côté Van Hamme, je pense plutôt m'intéresser à Miséricorde dont ls sortie est prévue le 14 novembre Very Happy .

Eléanore

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 6 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum