Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -43%
Platine vinyle DENON DP-300F NOIR
Voir le deal
199.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

50 ans avec Jacques Martin

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas  Message [Page 14 sur 14]

32650 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Jeu 27 Fév - 17:48

Raymond

Raymond
Admin
C'est au cours de cette même année que je fis la découverte d'un "Voyage de Jhen" qui est toujours resté un peu trop méconnu. Il s'agissait en fait du "voyage" qui est consacré à Gilles de Rais lui-même et qui avait été publié en 2008.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2014-g10

Ecrit par un bon historien nommé Ruben Mantovani, ce Gilles de Rais proposait une présentation historique complète du personnage qui avait tellement fasciné Jacques Martin. Racontant d'une manière assez didactique l'état de la France au XVème siècle, puis le contexte familial et la biographie du fameux connétable, ce bel ouvrage apportait un certain nombre d'informations qui permettaient de mieux comprendre son évolution. Le caractère de Gilles de Rais s'était en effet progressivement construit en fonction des turbulences de son temps et aussi bien sûr de son tempérament. Gilles présentait en fait déjà lors de sa jeunesse une forte impulsivité et des tendances à la violence et à la férocité, et on pouvait donc assez tôt deviner en lui le monstre qu'il allait devenir.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2014-g11

Jean Pleyers illustrait en personne cet exposé biographique de son personnage, et il démontrait une fois de plus son habileté en matière de reconstitution historique, ainsi que son goût pour les tableaux détaillés et précis, parfois même presque surchargés.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2014-g12

Tous les aspects de la chute du grand seigneur étaient intelligemment discutés, que ce soient ses meurtres, ses dépenses excessives, son goût pour l'alchimie et surtout le contexte politique de l'époque. Condamné davantage à cause de certaines manigances politiques que de la réalité de ses exactions, Gilles de Rais symbolisait parfaitement les contradictions d'un siècle à la fois immoral et profondément religieux.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2014-g13

Réellement séduisant, tant par la pertinence de son texte que par la beauté des dessins de Pleyers, ce livre était à l'évidence un ouvrage indispensable pour tous les amateurs de Jhen. Je me demandais en fait comment j'avais fait pour l'ignorer si longtemps ?   Embarassed

A noter qu'une partie des images de ce livre a été reprise en 2019 dans l'édition noir et blanc du "Procès de Gilles Rais", et que ce "voyage de Jhen" n'est peut-être plus aussi inédit qu'au moment de sa sortie. Cependant, ce Gilles de Rais reste à mon avis une référence incontournable pour les amateurs d'histoire et de Jhen.

Et vous ! Est-ce que vous l'aviez-lu ?   Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

32750 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Jeu 27 Fév - 17:53

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Évidemment ! indispensable dans nos bibliothèques!

http://alixmag.canalblog.com/

32850 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Ven 28 Fév - 9:31

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
C'est un album que j'aime beaucoup. Il suit avec intelligence et précision l'histoire de Gilles de Rais. L'iconographie est superbe. Juste une petite critique : j'ai été surpris à la première lecture du nombre de faute de français et d'approximations grammaticales que révèle le texte. Mais en dehors de ce petit bémol inattendu, je continue d'aimer cet ouvrage très bien documenté.

http://www.marchenriarfeux.net

32950 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Ven 28 Fév - 15:52

Raymond

Raymond
Admin
Et nous arrivons à l'année 2015 !  Very Happy

Cette année-là, je découvris par hasard (au cours d'un séjour à Paris) un exemplaire de La Mémoire d'Alix, un vieil ouvrage un peu oublié qui avait été publié par Bédérama en 1980.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-m10

Souvent annoncé comme un portfolio, ce livre broché recueillait un certain nombre d'images autrefois publiées dans le journal de Tintin. Imprimé en noir et blanc, le contenu de cette Mémoire d'Alix se rapprochait en fait beaucoup de celui des Images d'Alix, édité une dizaine d'années plus tard en couleurs. On y retrouvait donc à nouveau de nombreuses couvertures du journal Tintin des années 50 et 60, ainsi quelques posters et des dessins isolés plus ou moins connus.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-m11

Il y avait très peu de texte, mais la plupart des images étaient accompagnées d'un bref commentaire écrit à la première personne. On pouvait imaginer de cette manière que l'on revisitait les souvenirs d'Alix, en même temps que le principal intéressé.   Wink

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-m12

Il n'avait toutefois pas vraiment de trouvaille à faire dans ce petit livre, et le seul point d'intérêt était la redécouverte de certaines images en noir et blanc. Quelques illustrations bénéficiaient cependant d'un bel agrandissement qui les mettaient en valeur, tel ce portrait tardif d'Arbacès qui était à l'époque sensé être mort et qui n'en finissait pas de réapparaître.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-m13

Après quelques minutes de contemplation, je me rendis compte que je touchais aux limites de la satisfaction du bibliophile avec ce livre. Il n'y avait certes pas de franche déception, car c'était un bel ouvrage, mais simplement une constatation objective qu'il n'apportait pas grand chose de plus dans ma bibliothèque.

La nostalgie n'était plus une excuse et il fallait que je me méfie de ma "collectionnite".   Embarassed

Mais cette conclusion ne m'a pas empêché de garder l'album dans ma bibliothèque ... sait-on jamais  ?  Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33050 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Sam 29 Fév - 9:22

Raymond

Raymond
Admin
Au printemps 2015, j'eus également la bonne surprise de recevoir par Internet l'intégralité des planches du Signe du Naja, une BD de Marleb datant de la fin des années 40.    cheers   

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-s10

Certes, j'avais auparavant mis en ligne en 2014 quelques pages trouvées dans une vieille reliure du journal Bravo, mais il était bien plus difficile d'obtenir l'intégralité de cette BD qui n'était jamais parue en album. J'avais en fait assez peu d'espoir d'y arriver mais … un beau jour d'avril 2015, quelqu'un s'inscrivit dans le forum sous le nom de "coulangesb1" et se mis aussitôt en contact avec moi. Il m'apprenait qu'il possédait en entier "le Signe du Naja" et m'offrait (sans aucune demande de contrepartie) de m'envoyer des scans de cette histoire.  

C'était presque incroyable !  sunny

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-s11

coulangesb1 était quelqu'un de discret et il ne participa en fait jamais à nos discussions. Mais il incarnait d'une manière touchante le vieil esprit d'Internet qui était dominé par le désir de partager les informations (ce qui était d'ailleurs un des motifs de sa fondation). A une époque où le WEB était de plus en plus contrôlé par les commerçants, la réapparition spontanée de cet esprit de partage tenait un peu du miracle, et je ne remercierai jamais assez ce collectionneur discret et sympathique.  

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-s12

Aujourd'hui, tout le monde peut lire dans le forum la deuxième aventure dynamique et pleine de naïveté d'Œil de Perdrix, jadis créée par le jeune Jacques Martin. Elle commence à cette page (au message 21) et c'est une vraie rareté.

http://lectraymond.forumactif.com/t1169-le-signe-du-naja

Et c'est ainsi que, petit à petit, le forum devenait une source d'archives de plus en plus importante pour les admirateurs de Jacques Martin. Very Happy

Le monde d'Internet peut être parfois une source de bonheur pour les collectionneurs.   Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33150 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Sam 29 Fév - 15:45

Raymond

Raymond
Admin
Au début de l'année 2016, une nouvelle exposition d'originaux de Jacques Martin fût organisée par la galerie Huberty & Breyne à Paris. Cette expo s'intitulait : Jacques Martin, une histoire en héritage.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2015-j10


Limitée à un simple affichage de planches d'Alix et de Lefranc, cette petite expo n'eut en fait pas un grand retentissement. Mais elle était gratuite et comme je faisais un petit séjour à Paris à la fin de l'hiver ... je ne manquai pas cette occasion d'aller voir une fois de plus des originaux du maître.   Wink  

Dans ma mémoire, une trentaine de planches avaient été exposées et elle parcouraient essentiellement la "période classique" de Jacques Martin. J'y retrouvais par exemple quelques grandes pages d'Alix l'Intrépide, pleines de mouvement et d'actions expliquées par d'abondants récitatifs.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Martin17

"Le Dieu Sauvage", mon album favori, était représenté par une belle séquence nocturne. Ce n'était pas le moment le plus palpitant du récit, mais l'absence des textes donnait à cette planche un beau mystère.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Martin18

"Les Légions perdues" étaient également présentes avec une scène un peu semblable. Je notais que le récit restait parfaitement explicite même sans les textes, et que c'était une preuve de plus de la parfaite maîtrise du médium dont était capable le père d'Alix.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Martin19

Lefranc était également présent avec par exemple une belle page de "l'Ouragan de Feu". Même sortie de son contexte, cette séquence d'images était efficace et elle gardait bien la tension narrative de l'album.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Martin20

Au total, ce ne fût il est vrai qu'une petite visite rapide, car j'avais beaucoup d'autres choses à faire ce jour-là, mais certaines impressions visuelles restaient quand même assez vives. Sorties de leur album et privées de leurs textes, certaines planches devenaient en effet presque énigmatiques. Et au fond, ce n'était pas désagréable.

Je n'en avais en fait jamais fini avec Jacques Martin !  Very Happy


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33250 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Dim 1 Mar - 12:53

Raymond

Raymond
Admin
En 2016, j'étais encore loin de posséder tous les ouvrages qui analysaient ou interviewaient Jacques Martin. Et un beau jour, je trouvai par hasard sur eBay un fascicule peu connu édité par Point Image-JVDH, qui s'intitulait Au Fil du Mékong. Comme son prix était modeste et qu'il contenait une interview de Jacques Martin, je décidai sans hésitation de l'acquérir.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2016-f10

Au Fil du Mékong était entièrement consacré à La Colonne, soit le 14ème tome de Lefranc. Ce n'était bien sûr pas le meilleur album de la série, mais les entretiens avec Jacques Martin et Christophe Simon gardaient un réel intérêt. Ils racontaient en effet cette période assez délicate qui correspondait au départ de Gilles Chaillet et aux débuts du jeune Christophe Simon comme dessinateur de Lefranc. C'était un temps où l'élève de Jacques Martin était encore plein d'espoir, car il avait devant lui la perspective d'une longue carrière avec ce personnage. On sait maintenant que ce ne fût pas du tout le cas. Et donc, ce fascicule illustré par de nombreux crayonnés de "la Colonne" (d'intérêt assez mineur il est vrai) me semblait vraiment appartenir à un autre temps.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2016-f11

La partie la plus intéressante de cette brochure était l'entretien avec Jacques Martin, qui s'expliquait d'abord sur ses intentions en publiant "la Colonne". Il dénonçait le pillage par des trafiquants et la corruption dont était victime le Cambodge, mais se permettait par moment aussi d'intéressante petites confidences. Cela survenait par exemple lorsque Michel Jacquemart l'interrogeait de façon inopinée sur "l'Apocalypse". "D'où vient cette scène où l'on voit Borg enfant humilié par sa mère" lui demandait-il ? Et Jacques Martin répondait : " cela m'est arrivé à moi … cela m'a marqué …" Le maître confirmait en fait (une fois de plus) qu'il s'identifiait souvent davantage à Axel Borg qu'à Guy Lefranc. Mais de cela, on se doutait déjà depuis un certain temps.  Wink

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2016-f12

Et ainsi, bien qu'elle concernât une œuvre mineure dans la carrière de Jacques Martin, cette publication était tout de même agréable à découvrir. Elle témoignait surtout de l'optimisme du début des années 2000, lorsque le père d'Alix était convaincu que ses successeurs allaient pérenniser ses séries. Les choses ont bien changé depuis lors.

Aujourd'hui, tout le monde sait que la succession de Jacques Martin n'a pas été un long fleuve tranquille.   Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33350 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Dim 1 Mar - 16:33

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Et ce n'est pas terminé semble-t-il par les incertitudes qui planent de nouveau sur la suite des aventures d'Alix si j'ai du moins bien compris les notations récentes à cet égard, tout comme le départ annoncé de Paul Teng, même si Pleyers semble pleinement revenu, mais in peut imaginer qu'il y aura peut-être alternance entre deux équipes ? As-tu cher Raymond des informations à ce sujet ?

http://www.marchenriarfeux.net

33450 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Dim 1 Mar - 23:45

Raymond

Raymond
Admin
Pour Paul Teng, je ne peux rien affirmer mais je doute qu'il revienne un jour pour dessiner Jhen. Du côté de Pleyers, en revanche, ça continue car ce dernier est en train de travailler sur le prochain album. Il sortira en 2021, je pense, et s'intitulera "La Louve céleste" sur un scénario de Nejib.

Mais revenons à ma chronique ! J'en étais à 2016.  

La question que se posaient probalement tous les amateurs d'Alix, c'était celle de la place que gardera Jacques Martin dans l'histoire de la bande dessinée. Il était été considéré comme l'un des meilleurs continuateurs d'Hergé, car il avait su acquérir un style propre, mais les goûts changeaient rapidement et l'importance des classiques franco-belges était continuellement remise en question. Plusieurs générations d'auteurs s'étaient succédées après celle de Jacques Martin, et de nombreuses vedettes du passé étaient tout doucement en train de sombrer dans l'oubli.

Pendant les années 2000, plusieurs livres ou numéros spéciaux de journaux culturels avaient cherché à refaire la synthèse de l'histoire de la BD francophone et européenne. Ces revues intégraient de nombreuses BD récentes et j'en avais parlé parfois dans ce forum. Malheureusement, Jacques Martin n'y occupait pas souvent une place prééminente. Parfois, il était même franchement laissé de côté et cela soulevait la question : le père d'Alix appartenait-il au passé ?

Les avis divergeaient bien sûr, mais certains critiques gardaient pour Jacques Martin une place de choix. C'était le cas en particulier de Vincent Bernière qui publia à la fin 2016 un ouvrage consacré aux 100 plus belles planches de bande dessinée . Cette sélection couvrait tout le champ de la bande dessinée mondiale, et incluait non seulement la BD franco-belge mais aussi les autres dessinateurs européens, les dessinateurs de comic-books, les auteurs de manga, les grands créateurs historiques et j'en passe. La concurrence y était donc rude et la sélection forcément impitoyable.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2016-112

La liste des grands classiques francophones écartés de cette sélection était impressionnante. Cette sélection comportait en fait davantage de dessinateurs récents que de grands anciens, mais les grands auteurs belges de Spirou et Tintin étaient tout de même présents. Et parmi eux il y avait Jacques Martin. La planche d'Alix qui avait été choisie provenait du Prince du Nil qui n'est pas mon album préféré, mais au fond pourquoi pas ?

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2016-111

Les commentaires sur cette planche étaient sans grande surprise. On y relevait l'abondance des récitatifs et des dialogues (parfois redondants), l'habileté du montage et de la séquence d'images, le caractère parfois équivoque de la nudité des corps et la possible inspiration de certaines images par des grands peintres classiques comme Velasquez ou Mantegna (avec l'image d'un Alix crucifié). Tout cela était plutôt bien vu, mais le commentateur n'expliquait pas vraiment ce que cette planche avait de particulièrement exceptionnel, pour être ainsi sélectionnée dans un florilège. A mon avis, même en se limitant au Prince du Nil, on aurait pu montrer mieux.

Mais cette dernière considération importait finalement peu. L'essentiel, c'était quand même la présence de Jacques Martin dans une telle sélection d'œuvres, qui était volontairement moderne et exigeante. Le père d'Alix était bel et bien considéré comme un classique, encore et toujours.

Et son œuvre restait ainsi toujours vivante.



Dernière édition par Raymond le Mar 3 Mar - 13:27, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33550 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Lun 2 Mar - 23:50

Raymond

Raymond
Admin
Au début 2017, je n'étais pas en pleine forme au point de vue santé et je ne recherchais plus vraiment les livres de Jacques Martin. J'avais en fait l'impression d'avoir acquis tout ce qui comptait vraiment.   Rolling Eyes  

Mais je n'en avais pas vraiment terminé avec ce sujet. Et à la fin février, au cours d'un petit séjour à Paris, j'eus l'idée de visiter une fois de plus la librairie Lutèce. J'y faisais souvent des trouvailles intéressantes et … ce fût encore le cas cette fois-ci !

Car en effet, ce jour-là, en farfouillant dans une pile une pile de fascicules édités par le CBEBD (Chambre Belge des Experts en Bandes Dessinées), je découvris l'ouvrage suivant.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2017-a10

C'était une vraie surprise. J'avais entendu parler de Alix et Alii par Jean-Marc, aux débuts du forum, mais cet ouvrage était quasiment inconnu du grand public. Il n'avait jamais été distribué dans les librairies ordinaires et je ne l'avais en fait jamais vu auparavant. Je croyais qu'il était épuisé depuis longtemps !

"Alix et Alii" (que l'on pourrait traduire en français par "Alix et les autres Alix") était un livre qui stipulait que les personnages principaux des histoires de Jacques Martin étaient finalement tous la même personne. Alix, Lefranc, Jhen, Orion, Keos, Arno ou Loïs pouvaient tous être vus comme des émanations assez semblables de leur créateur. Plongés dans diverses périodes de l'histoire, ces personnages réagissaient tous un peu comme Jacques Martin, en face des événements et des tragédies de leur temps.

En ce moment-là, je ne cherchais pas vraiment de livre sur le père d'Alix, mais ma vieille "martinophilie" s'était très vite réveillée. Il n'en fallut donc pas plus pour que j'achète cet ouvrage.   Smile

Plus tard (en fait dans le train qui me ramenait chez moi), en lisant cette étude, je trouvai le texte assez curieux car il suivait pas vraiment l'idée qui était annoncée par le titre. Michel Eloy (l'auteur) n'explorait d'abord qu'une petite partie de la carrière de Jacques Martin. Il arrêtait son texte avec l'analyse du "Dieu sauvage" paru en 1969, et il ne discutait donc que des tous premiers Alix et Lefranc. Par ailleurs, si la critique des albums était assez libre, elle ne semblait pas suivre une méthode constante. Les digressions étaient assez nombreuses et l'auteur paraissait préférer les anecdotes et les commentaires historiques aux véritables analyses littéraires ou graphiques. L'érudition de l'auteur était évidente, et ce n'était pas désagréable, mais il était difficile de comprendre la thèse que Michel Eloy voulait démontrer. Je supposai à la fin que cette interrogation provenait d'un inachèvement du livre.

J'étais donc un peu déçu que le thème promis ne soit pas vraiment traité. Il y avait en fait là un sujet de discussion que l'on aurait pu lancer dans notre forum. A qui s'identifiait donc Jacques Martin en racontant les aventures d'Alix, d'Arno, de Lefranc ou de Jhen ? Je ne suis pas sûr que c'était toujours avec le héros de l'histoire.   Wink

L'ouvrage présentait sinon un magnifique dessin de couverture, mais c'était aussi la seule image à signaler. Ce qui comptait d'abord, c'était le texte dont une notice annonçait d'ailleurs que certains passages avaient été retirés ... à la demande de Jacques Martin. Pourquoi ? On ne le saura probablement jamais et cela accentuait un petit sentiment de frustration.

Je n'ai pas relu ce curieux livre depuis lors mais il est probable que je le ferai un jour, ne serait-ce que pour essayer de mieux comprendre son idée directrice. Je suis en effet parfois un peu obstiné. Wink

Et puis j'aime assez relire les livres, finalement, que ce soit sur Jacques Martin ou sur un autre sujet.   Cool


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33650 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Mar 3 Mar - 12:02

Raymond

Raymond
Admin
En janvier 2018, Jacques Martin réapparut à nouveau comme une vedette de l'actualité grâce à une grande exposition présentée au festival d'Angoulême. Celle-ci s'intitulait Alix, l'art de Jacques Martin et elle a ravi semble t-il de nombreux visiteurs.

Habitant en Suisse, je n'avais pas le courage (ni d'ailleurs le temps) de faire 12 heures en voiture pour aller visiter cette expo, et je me contentais donc d'acheter le catalogue de cet événement magnifique. Il était heureusement assez facile de l'obtenir sur le Web, à la boutique du festival.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-a10

Et je fus littéralement fasciné par ce grand livre, qui est resté pendant plusieurs mois à côté de mon fauteuil de lecture au salon. Je l'ouvrais presque à chaque fois et j'y trouvais toujours une nouvelle sensation. C'était des images peu connues, ou des planches plus fameuses mais qui apparaissaient sous un aspect différent. J'y revenais chaque jour et c'était un peu comme une hypnose.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-a11

L'ouvrage ne faisait pas que montrer des reproductions de planches. Les textes étaient assez abondants et tous les moments de la carrière de Jacques Martin étaient exposés. il y avait ainsi les BD de ses débuts, comme le "7 de trèfle".

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-a13

Les dessins publicitaires et les essais en tout genre, souvent peu connus, étaient également présentés d'une manière assez complète. On y trouvait encore des lettres, comme par exemple le courrier échangé avec E. P. Jacobs après "l'affaire de la Grande Menace", et les sources d'intérêt étaient multiples.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-a14

Mais la magie provenait avant tout des reproductions des planches d'Alix ou de Lefranc, il faut bien l'avouer. Souvent privées de leur texte, exposées hors de leur contexte habituel et présentés dans un assez grand format, elle prenaient parfois un aspect énigmatique et fascinant. Je ne me lassais donc pas de les revoir, et d'en découvrir certains détails qui étaient restés jusque-là inaperçus.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-a12

Cette exposition est maintenant réexposée à Paris, à Versailles, et je me réjouis de pouvoir enfin la découvrir. Very Happy

Martinophile un jour, martinophile toujours !  Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33750 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Mar 3 Mar - 15:08

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
C’est vrai que le choix des planches est superbe ( je parle de l’expo d’Angouleme) , mais le lieu à Versailles donne paraît-il,une dimension supplémentaire qui aurait plu beaucoup à Jacques Martin.
Quand au choix des planches, pour moi la plus belle expo reste celle qui a eu lieu l’an passé à Bram.

http://alixmag.canalblog.com/

33850 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Mar 3 Mar - 19:10

Raymond

Raymond
Admin
Je rappelle au passage que tu avais mis en ligne un petit film de cette expo de Bram, sur cette page d'Alix Mag :    Wink

http://alixmag.canalblog.com/archives/2019/06/04/37403953.html

Maintenant, cette expo était-elle vraiment meilleure que celle d'Angoulême ? Je n'en suis pas si sûr …   Cool

Mais revenons à la chronique, qui va se terminer bientôt. J'en étais à l'année 2018 et Casterman avait aussi publié cette année-là une "édition anniversaire d'Alix". Elle devait comporter au départ trois recueils, contenant chacun trois aventures d'Alix en noir et blanc. Mais finalement, seuls deux albums parurent, probablement pour des raisons commerciales.

Le premier recueil proposait une trilogie formée du Dernier Spartiate, du Tombeau Etrusque et du Dieu Sauvage. C'était vraiment trois histoires qui appartenaient à "l'âge d'or" de Jacques Martin.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018_a10

La sélection était tentante et j'ai bien hésité pendant quelques mois. Fallait-il acheter, sous une nouvelle forme certes, trois aventures que je possédais déjà ? Finalement, je décidai au milieu de l'année de m'offrir le premier tome, pour voir ce qu''en donnait la lecture.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018_a11

Bien sûr, Jacques Martin était à cette époque au sommet de son art, mais la lecture de ces histoires en noir et blanc n'était pas aussi fascinante que celle des éditions en couleur. Les images était joliment dessinées "au trait" mais il leur manquait une dimension supplémentaire, qui me paraissait nécessaire. Jacques Martin les avait en fait conçues pour la couleur, et elles n'avaient pas de dégradé ni d'effets qui sont propres au noir et blanc. Et comme on ne regarde pas les planches de la même manière pendant une lecture ou pendant la contemplation d'originaux affichés sur une cimaise ... je n'arrivais pas à adhérer à cette édition spéciale.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018_a12

Je n'ai donc jamais acheté ce tome 2.  

Et comme le projet éditorial n'est jamais allé jusqu'au bout (deux livres seulement), je me demande maintenant si le grand public n'a pas éprouvé la même impression que moi ?  Rolling Eyes

Les initiatives commerciales n'ont pas toujours du succès, même quand il s'agit d'un grand auteur classique.  Cool


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

33950 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Mer 4 Mar - 16:19

Raymond

Raymond
Admin
Mais j'allais oublier l'autre belle surprise de l'année 2018, qui fût sans aucun doute la sortie d'un numéro spécial du mensuel L'Histoire consacré à Alix. il s'intitulait les Mondes d'Alix et cet hommage venait enfin combler une curieuse absence.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-l10

Cela faisait bien une quinzaine d'années que les revues mensuelles de voyage ou de culture générale s'intéressaient à la BD, en publiant des numéros spéciaux consacrés à une série célèbre. Ce phénomène avait commencé avec Hergé, puis il s'était étendu à la plupart des grands classiques comme Jacobs, Franquin, Goscinny-Uderzo (pour Astérix), Hugo Pratt ou Morris. Il témoignait en fait de la place croissante qu'occupait la bande dessinée dans le monde de la la culture. Dans le domaine de l'Histoire, il y avait bien eu un numéro d'Historia consacré à "Murena" il y a une dizaine d'années, mais on avait inexplicablement oublié Jacques Martin. il était vraiment temps de rattraper ce retard.  Rolling Eyes

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-l11

Ce numéro hors série de l'Histoire se conformait à l'approche habituelle de ces numéros spéciaux, avec une première partie consacrée à la biographie et à l'analyse des œuvres de Jacques Martin, suivie d'une seconde partie plus "historienne" qui s'intéressait à la réalité du monde antique et à la vérité historique qui se cachait derrière certains albums bien connus. La plupart de ces sujets étaient traités d'une façon sérieuse, et écrits par des spécialistes de la question.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-l12

Certains articles étaient plus taquins et s'amusaient par exemple à relever quelques erreurs factuelles commises par Jacques Martin. Cela indiquait bien que ce numéro spécial n'était pas une simple hagiographie et que chaque auteur bénéficiait d'une certaine (voire totale) liberté critique.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-l13

Les illustrations alternaient les images de Jacques Martin avec les photographies de divers documents ou de pièces archéologiques. Certaines cases très agrandies (sorties des albums d'Alix) produisaient parfois un bel effet, et c'était par exemple le cas de l'image des "Légions perdues" montrée ci-dessous. Ce n'était pas surprenant car le père d'Alix avait toujours eu le sens de la mise en scène. Very Happy

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2018-l14

Ce numéro spécial de l'Histoire était donc une véritable friandise pour les amateurs d'Alix, de même bien sûr que pour les amateurs de BD historique, et il complétait avantageusement la série principale. Il reste encore aujourd'hui une sorte de "must" pour tous les amateurs, car il donne de belles choses à voir et aussi de belles idées pour réfléchir.

Alix intéressait depuis longtemps les universitaires et il était temps qu'ils se manifestent.  Very Happy

Et puis, notons pour terminer qu'on en avait assez peu parlé à l'époque sur le forum et … que c'est bien dommage !

Ce billet est donc en quelque sorte une petite session de rattrapage.   Wink


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

34050 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Jeu 5 Mar - 10:05

Raymond

Raymond
Admin
Et nous arrivons à l'année 2019 !  

Les éléments marquants de cette année-là dans le "monde martinien" furent d'abord les sorties des nouveaux albums. Il y eut en particulier la parution du tome 1 d'Alix Origines et cette nouveauté fût appréciée d'une façon assez variable. L'adoption d'un style graphique plus "enfantin" ne fit en tout cas pas l'unanimité. Mais pour ma part, je trouvai ce nouveau "spin of" tout-à-fait estimable … et même plaisant à lire.   Cool  

Sinon, dans le forum (et aussi dans ma collection  Wink ), il y eut surtout l'exposition d'une œuvre de jeunesse de Jacques Martin qui n'était plus visible depuis longtemps pour le grand public. J'avais certes pu contempler le Hibou gris il y a une dizaine d'années dans le blog de Jacques Grand, mais cette œuvre avait disparu du Web en même temps que la fermeture du blog. Je trouvais cette absence bien regrettable et je décidai finalement d'acheter en janvier 2019 l'édition Rijperman du Hibou gris, celle-ci n'ayant jamais disparu des sites de vente du Web.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2019-h10

C'était bien sûr une BD très mineure, mais si on l'abordait avec le regard d'un historien de la BD, elle trouvait tout de même un certain intérêt. Le Hibou gris nous montrait surtout le tout premier style graphique de Jacques Martin, qui différait des autres œuvres bien connues de Marleb comme "Œil-de-Perdrix" ou "Lamar". Ce style était surtout marqué par l'influence d'Hergé, qui était alors presque universelle sur toute la bande dessinée belge. L'impression en couleur de cette BD était un peu artificielle, mais les aplats de couleurs fraiches et le dessin au trait accentuaient spectaculairement la ressemblance du Hibou gris avec son modèle Tintin.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2019-h11

Une autre caractéristique de cette œuvre de jeunesse, c'était le dynamisme des séquences d'images. Dès ses débuts, Jacques Martin avait retenu cette leçon d'Hergé : il faut que ça bouge sans cesse afin que le lecteur n'ait pas le temps de s'ennuyer ! L'intrigue du Hibou gris était bien sûr très légère, voire même improvisée au jour le jour, mais la lecture n'était pas rébarbative. Malgré les approximations et les errances du dessin, le "suspense" fonctionnait d'une manière souvent malicieuse.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2019-h12

Cette mise en ligne complétait en fait mon vieux projet de mettre à disposition des fans toutes les œuvres introuvables de Jacques Martin, et j'étais très satisfait de cet achèvement. Il y eut bien sûr aussi le plaisir naïf d'ajouter dans ma bibliothèque une pièce de collection, ayant un dos toilé et une édition numérotée, ce qui n'était pas désagréable.  Wink  

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 2019-h13

Je n'en aurai probablement jamais fini d'acheter de nouveaux livres consacrés à Jacques Martin.  Embarassed


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

34150 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Ven 6 Mar - 0:14

Raymond

Raymond
Admin
Avouons-le, il n'y a rien de plus qui me vient en tête pour 2019 ! Et puis je devine de toute façon chez vous une nette lassitude.  Wink  Je ne vais donc pas prolonger ce feuilleton indéfiniment, et je vais enfin revenir au présent.

Voici l'année 2020.    Very Happy

Nous sommes encore au début de l'année mais il y a déjà un bel événement qui se profile avec la reprise à Versailles de la belle exposition d'Angoulême. Elle s'intitule bien sûr Alix, l'Art de Jacques Martin et elle va être l'occasion d'une nouvelle réunion des Enfants d'Alix.  

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Expo_a10

Et puis, il y a d'autres célébrations qui vont survenir un peu plus tard, en 2021. Cela fait ainsi longtemps que l'on attend la fameuse monographie de Patrick Gaumer, consacrée à Jacques Martin. Elle était initialement prévue pour l'année dernière, mais elle paraîtra finalement l'année prochaine, pour célébrer le centenaire de la naissance du père d'Alix.

On n'arrête pas de célébrer le souvenir du "maître".    Cool

Ce dernier reste par ailleurs bien présent sur le Web. Grâce à Stéphane, Alix Mag est toujours bien actif et pour ma part, j'espère que le forum puisse continuer à le rendre vivant le plus longtemps possible.

Et au fait, j'ai acheté il y a quelques semaines un recueil publié par l'éditeur du magazine Beaux Arts. Il s'intitule les Grands Maîtres de la BD mondiale et essaie de proposer un florilège de toute la bande dessinée qui a été publiée jusqu'à ce jour. On y trouve beaucoup de vedettes d'aujourd'hui, pas mal d'américains, quelques japonais, deux ou trois italiens … et bien sûr plusieurs vieux maîtres de la BD franco-belge, où Jacques Martin garde encore une belle place.

50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Grands12

Le père d'Alix n'est toujours pas oublié.   pouce

Et il y a sûrement encore de belles choses à découvrir dans son univers !  

On va essayer de faire tout ce qu'il faut pour cela. sunny


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

34250 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Ven 6 Mar - 19:29

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
J'ai vu ce volume et ai failli l'acheter. Mais comme il y a eu déjà un certain nombre de recueils de ce type, j'ai hésité. Tient-il le promesses de sa belle couverture à l'effigie de La mine de l'allemand perdu ?

http://www.marchenriarfeux.net

34350 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Sam 7 Mar - 9:04

Raymond

Raymond
Admin
Tout dépend de ce qu'on attend du livre.   Wink

Je trouve que la sélection des "grands auteurs" est assez bien faite … même si elle est peu impitoyable pour les classiques franco-belges. Mais c'est la réalité du monde d'aujourd'hui.

On y voit bien en tout cas quelles sont les tendances de la critique actuelle.  Cool

Je reviens dans une semaine !


_________________
Et toujours ... 50 ans avec Jacques Martin - Page 14 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

34450 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Dim 8 Mar - 8:23

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Bonnes vacances ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

34550 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Mar 10 Mar - 20:07

Godot

Godot
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je dirais que Raymond s'est trompé de sujet en publiant cette réponse sous presence absence

Je la recopie :

Raymond a écrit:Eh bien … tout dépend de ce qu'on en attend !  Wink

La construction de ce livre est assez logique. Chaque dessinateur y bénéficie de deux pages : une page de présentation générale et une deuxième qui expose une planche de bande dessinée. C'est assez bref mais tout de même largement suffisant pour se faire une idée. Pour certains auteurs (surtout ceux qui sont peu connus), il y a en plus une histoire courte de 4 à 8 pages qui est en général difficile à trouver. Et  l'ensemble de tout ça permet d'avoir une assez bonne idée de la BD contemporaine. Le livre permet en particulier de savoir quels sont les grands classiques qui émergent avec le temps.

Ce genre de d'ouvrage est d'abord utile pour découvrir d'excellents auteurs qui seraient restés méconnus. On peut bien sûr aussi s'amuser à confronter ce genre de sélection à ses propres goûts, car il y a toujours là-dedans des "oublis" qui semblent fâcheux ou au contraire des sélections qui paraissent bizarres. C'est également une bonne façon de découvrir les nouvelles tendances contemporaines, avec lesquelles on peut tout à fait ne pas se sentir d'accord. Wink

Quand l'occasion se présentera, je le lirais.

34650 ans avec Jacques Martin - Page 14 Empty Re: 50 ans avec Jacques Martin le Sam 14 Mar - 7:23

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
Oui, j'avais remarqué aussi. Mais au fait, puisque tu commentes par "quand l'occasion se présentera, je le lirai", de quel ouvrage est-il question ? Wink

http://www.marchenriarfeux.net

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 14 sur 14]

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum