Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Franquin-ologie

+6
arsen33
Patrice
Kimono
Clovis Sangrail
dakota68
Syngonic
10 participants

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 7]

1Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Lun 8 Jan - 9:58

Raymond

Raymond
Admin

Je suis en train de lire le livre de Bruno Garcia, intitulé les Secrets d'une Œuvre, et il propose des découvertes intéressantes, surtout au sujet des albums de Spirou.  Very Happy

Franquin-ologie Garcia11

L'auteur y parle en particulier des "gags dans le gag" que Franquin aimait volontiers ajouter dans ses BD, et que l'on ne voit souvent pas. C'est donc un livre qu'il faut lire avec les albums de Spirou à portée de main.

Je pense discuter ici pendant quelque temps des petites constatations que j'ai pu faire dans ce livre.  Wink



Dernière édition par Raymond le Mer 10 Jan - 15:20, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mar 9 Jan - 17:26

Raymond

Raymond
Admin

En dehors de ces gags un peu cachés, que l'on verra plus tard, Franquin introduit volontiers des portraits humoristiques (ou des caricatures) de diverses personnes de son entourage dans les premières histoires de Spirou. Cet aspect est particulièrement frappant dans l'Héritage de Spirou, l'une des 4 histoires qui sont parues dans son premier album intitulé "Spirou et Fantasio".

Bobo Garcia mentionne plusieurs exemples et j'en retiendrai deux.

Il y a ainsi le portrait de son père (Albert Franquin) dans le rôle d'un vieux notaire vivant dans un espace poussiéreux.

Franquin-ologie Garcia12

On y remarque aussi le portrait de Geo Salmon, dont Franquin a fait la connaissance dans les studios "CBA", lorsqu'il faisait des dessins animés (en 1944). Dans "l'Héritage", Salmon tient le rôle d'un pilote d'avion de ligne.

Franquin-ologie Garcia13

Cette manière d'intégrer des personnes réelles dans un récit assez loufoque apporte bien sûr à la BD un aspect "documenté", qui donne au scénario un aspect un peu plus véridique.


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

3Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 10 Jan - 15:19

Raymond

Raymond
Admin

Cette utilisation de personnages très typés, aux visages facilement reconnaissables, témoigne déjà du talent de Franquin, même s'il n'était encore qu'un débutant. De nombreux dessinateurs (même ceux qui sont expérimentés) ont hélas tendance a dessiner toujours le même visage et l'œil du lecteur s'y perd un peu. Les personnages de Franquin se reconnaissent en revanche immédiatement et ses BD deviennent ainsi parfaitement lisibles, et pleines de caractère.

Comme il accentue les imperfections humaines, l'art de Franquin est en fait proche de la caricature. Cela donne à son dessin un aspect spectaculaire mais parfois, cela se peut se retourner contre lui. C'est ainsi que dans l'histoire des Plans du Robot (album 4 Histoires de Spirou et Fantasio), Bob Garcia estime que Franquin commet un délit "d'antisémitisme", parce que le chef des bandits (qui enlèvent le robot) possède un visage de Type juif. Hum hum !  What a Face

Franquin-ologie Garcia15

Cette affirmation me semble assez stupide. Pour ma part, quand je vois ce visage, je pense plutôt à un mafioso italien ou à un bandit d'Amérique du Sud. Il n'y a pas que les juifs qui ont ce genre de faciès. Mais voilà, il y a de nos jours une monomanie à voir de l'antisémitisme partout. Bob Garcia cherche t-il à se donner bonne conscience, ou veut il simplement jouer au père vertueux ? Peu m'importe, dans le fond, mais il semble perdre tout bon sens. Je ne suis en tout cas pas d'accord avec son accusation malveillante, et Franquin n'a jamais été antisémite

Qu'en pensent les lecteurs du forum ?  Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

4Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 10 Jan - 15:32

Syngonic

Syngonic
martinophile distingué
martinophile distingué

Je suis absolument d'accord avec toi, on veut voir de l'antisémitisme partout, et finalement, ce que je trouve ironique, c'est que ce sont les accusateurs qui se retrouvent à en faire malgré eux... En accusant Franquin de faire un dessin antisémite en gros parce qu'il a dessiné un visage avec un grand nez, c'est Bob Garcia lui-même qui fait le lien "grand nez = juif" en l'attribuant à Franquin sur la base d'aucun fondement (me semble-t-il). A priori, il n'est sous-entendu nulle part que ce personnage serait juif, mais comme à l'époque, il y avait encore certains imbéciles qui représentaient les juifs ainsi, il faut forcément faire le lien. Alors que Franquin s'est probablement juste dit "tiens, je vais lui mettre un grand nez". D'accord avec toi sur le fait que je vois davantage ici une caricature d'un type plus italien ou américain du sud que juif.

Je pense que cela résulte d'une vision très progressiste de l'Histoire tendant, de manière pas forcément consciente, à vouloir représenter notre époque comme supérieure à celles qui ont précédé. Donc, à l'époque, comme il y avait de l'antisémitisme dans certains endroits de la société, forcément cela infusait un peu partout et tout le monde était antisémite sans le savoir. Sous-entendu : heureusement que nous, aujourd'hui, on a évolué, et on est capable de distinguer ces mauvaises idées chez nos prédécesseurs...
C'est triste.

5Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 10 Jan - 15:50

dakota68


lecteur émérite
lecteur émérite

Idem
ce personnage m'a toujours fait penser à un mafioso italien , ou bien à un proxénète gominé de Little Italie.

De toute manière des truands , on en trouve dans toutes les sociétés , groupes ethniques et continent et si on parle de truands juifs , je conseille de revoir '' il était une fois en Amérique '' de Sergio Leone .

6Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 10 Jan - 16:41

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
license ès BD
license ès BD

Syngonic a écrit:Je suis absolument d'accord avec toi, on veut voir de l'antisémitisme partout, et finalement, ce que je trouve ironique, c'est que ce sont les accusateurs qui se retrouvent à en faire malgré eux...

Très bien vu, Syngonic.

Le jugement sur le personnage me semble largement tiré par les cheveux, et pour moi également, on est plutôt dans la caricature du gommeux italien ou sud-américain, avec cheveux gominés-crantés et petite moustache à la Errol Flynn, bref du "rastaquouère" comme on disait il y a un siècle (et je vous renvoie à la définition du CNRTL: "Péj. — Individu, habituellement d'origine Sud-américaine ou méditerranéenne, qui étale un luxe voyant et de mauvais goût et dont les moyens d'existence sont suspects"). Ce genre de traits et d'accoutrement est presque un topos ; Zantafio est d'ailleurs une sorte d'avatar de ce type de gangster latin.

Et si l'on veut de l'antisémitisme, du vrai, en ce moment, hélas, il suffit d'allumer sa télé ou d'allumer internet : depuis le 7 octobre, c'est la fête à neuneu. Evil or Very Mad  Pas la peine d'aller chercher des trucs tirés par les cheveux dans les BD d'il y a 70 ans...

7Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Jeu 11 Jan - 18:45

Raymond

Raymond
Admin

Continuons notre parcours de l'œuvre de Franquin !    Very Happy

On retrouve aussi des personnages réels dans Spirou sur le Ring, un récit que Franquin a dessiné pendant son voyage aux USA, en compagnie de Jijé et Morris.  Bob Garcia s'attarde avec intérêt sur ces figures que l'on ne connait souvent pas.

Le P'tit Maurice est un bon exemple de personnage inspiré par la réalité. Dès les années 60, lorsque j'ai découvert les premiers albums de Spirou, j'avais été frappé par ce petit garçon à lunettes, qui était plein de vie et d'intelligence. Il occupe une place assez importante dans l'aventure et je ne m'étais pas douté au départ qu'il avait un modèle. Son nom était pourtant assez suggestif maisce n'est que pendant les années 70 que je l'ai compris, je ne sais plus dans quelle circonstance. Le "P'tit Maurice" était en fait le Petit Morris, l'auteur de Lucky Luke qui était aussi le compagnon de voyage de Franquin en Amérique !

Franquin-ologie Garcia16

Il faut dire qu'à la même époque, Morris ne se privait pas de "chambrer" Franquin en le caricaturant avec la même malice. Parmi divers dessins plus ou moins célèbres, il y a la séquence du sheriff alcoolique dans la "Mine d'Or de Dick Digger", dessinée un peu à la même époque. Nul doute que les deux dessinateurs aimaient bien se taquiner. Very Happy

Franquin-ologie Garcia17

Spirou sur le Ring met aussi en scène le personnage de Poildur, l'adversaire de Spirou pendant le fameux combat de boxe. Pour le créer, Franquin s'est inspiré d'un  vrai boxeur amateur qu'il avait rencontré à Waterloo en 1946, lorsqu'il vivait chez Jijé. Ce jeune homme avait d'ailleurs donné quelque cours de boxe à Franquin et Morris et on retrouve certainement une partie de cet enseignement dans la mise en image du long combat entre Spirou et Poildur, à la fin du récit.

Franquin-ologie Garcia18

A noter que lors du combats final, les gestes des deux boxeurs paraissent assez précis et très justes. Même si Franquin raconte le match de façon humoristique, la suite d'image est souvent pleine de réalisme et le combat parait ainsi très convainquant.



Dernière édition par Raymond le Ven 12 Jan - 13:20, édité 2 fois


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

8Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Ven 12 Jan - 9:45

Raymond

Raymond
Admin

Cette complicité entre Franquin et Morris se retrouve aussi dans Spirou fait du Cheval, la troisième histoire des "4 Aventures de Spirou et Fantasio". Bob Garcia estime que le personnage principal, à savoir un amusant cheval nommé Plumeau, est probablement un hommage à Jolly Jumper. Il est vrai qu'il y a une certaine ressemblance entre les deux, même si Plumeau est plus caricatural.  Wink

Franquin-ologie Garcia19

Dans cette courte histoire, Franquin accumule les invraisemblances avec son "Plumeau" qui monte sur les arbres ou qui joue au football. On peut logiquement penser qu'il s'amusait alors à épater son complice, qui (à l'époque) voyageait avec lui et Jijé au Mexique,

Franquin-ologie Garcia20

Garcia rappelle aussi que Morris avait attentivement étudié les mouvement des chevaux afin de trouver la meilleure manière de les dessiner. C'est ainsi qu'il avait beaucoup étudié les fameuses photos de Muybridge, qu'il essayait de reproduire sous la forme de caricatures ! Franquin, pour sa part, ne s'est pas du tout embarrassé avec ces problèmes de ressemblance, sauf bien sûr lorsqu'il dessinait le cheval de Fantasio, supposé être élégant et un peu snob.  Smile


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

9Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Sam 13 Jan - 10:58

Raymond

Raymond
Admin

Bob Garcia s'amuse également à faire de fréquentes comparaisons entre l'inspiration de Franquin et l'œuvre d'Hergé. Il découvre  ainsi un certain nombre de réminiscences ("dans les pas de Tintin") ou alors d'amusantes coïncidences. Après tout, ces deux dessinateurs étaient en partie contemporains et ils s'inspiraient donc souvent des mêmes exemples.

Dans l'aventure Spirou chez les Pygmées, certaines réminiscences apparaissent assez frappantes. C'est ainsi que l'odieuse concierge de la maison ou vit Spirou se nomme Mme Pinçon, tout comme la concierge de Tintin que l'on peut voir dans "Le secret de la Licorne".

Franquin-ologie Garcia21

Les perroquets qui parlent sont une source de gags inépuisables et ils ont maintes fois été utilisée ! Mais lorsqu'ils disent "Mille millions de"  ....  on se dit qu'on a déjà entendu cette expression quelque part, par exemple dans le "Trésor de Rackham le Rouge", ou dans "l'Oreille cassée".

Franquin-ologie Garcia22

Il est clair qu'il n'y a aucun plagiat, mais il est parfois difficile pour un dessinateur de ne pas utiliser une idée que d'autre auteurs ont déjà eue auparavant.  Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

10Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Dim 14 Jan - 10:44

Raymond

Raymond
Admin

Cette question des réminiscences de Franquin apparait également lorsqu'on lit l'histoire suivante de Spirou, intitulée les Chapeaux Noirs.  

Cette BD a été dessinée lorsque Franquin était déjà rentré en Belgique, en 1950. Son imagination était encore pleine de souvenirs américains et il avait logiquement mis en images ses souvenirs visuels. Il racontait surtout dans cette histoire l'énorme écart qui existait entre la mythologie cinématographique et la réalité quotidienne du Far West. Les étonnements de Fantasio ont probablement aussi été ceux de Franquin.

Pour ce qui concerne les similitudes de gags, entre les Chapeaux Noirs et d'anciennes séquences d'images, la question se pose surtout pour le fameux épisode du cactus. Pour arrêter un bandit qui lui tire dessus à coups de revolver, Spirou tire sur le pied d'un gros cactus afin qu'il se renverse sur le bandit. Voici ce mémorable passage qui est dessiné avec beaucoup de clarté par Franquin.

Franquin-ologie Garcia23       Franquin-ologie Garcia24

Franquin-ologie Garcia25     Franquin-ologie Garcia26

C'est à la fois un bon gag visuel et un coup de maître en matière de narration. Franquin a dû beaucoup réfléchir et soigner l'agencement de ses images pour que cette séquence apparaisse si évidente, et si simple à comprendre !

Mais voilà, Floyd Gotfredson avait utilisé le même gag en 1934, dans "Mickey et Minnie au Far West" ! Franquin connaissait il déjà ce strip de Mickey, qui a été publié dans les grands illustrés des années 30. J'ai assez envie de le croire.

Franquin-ologie Garcia27

Mais voilà ! Il semble que Franquin ait toujours nié de s'être inspiré du gag de Floyd Gotfredson. Je pense qu'il est honnête car il a toujours été très scrupuleux sur ce plan là ! Alors, pourrait-il s'agir d'une réminiscence ? Je crois assez volontiers que oui.

Quel est votre avis ?    Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

11Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Dim 14 Jan - 20:13

dakota68


lecteur émérite
lecteur émérite

est ce que Milie et mickey au far west se trouvait et était facilement accessible en Belgique dans ces temps là ? , tel est le vrai problème .

si on pouvait se le procurer à tous les coins de rue alors dans ce cas là , Franquin l a certainement lu et son subconscient l'a inspiré .

Si c'était une pièce rare et difficile à trouver et qu'il n'avait jamais vu alors il a crée un gag similaire ( une bonne idée peut très bien arriver à deux personnes a des années et des lieus différents ) .

12Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Dim 14 Jan - 20:39

Raymond

Raymond
Admin

dakota68 a écrit:est ce que Milie et mickey au far west se trouvait et était facilement accessible en Belgique dans ces temps là ? , tel est le vrai problème .

si on pouvait se le procurer à tous les coins de rue alors dans ce cas là , Franquin l a certainement lu et son subconscient l'a inspiré .

Si c'était une pièce rare et difficile à trouver et qu'il n'avait jamais vu  alors il a crée un gag similaire ( une bonne idée peut très bien arriver à deux personnes a des années et des lieus différents ) .

Cette histoire de Mickey est certainement parue dans le Journal de Mickey, comme toutes les BD de Gottfredson des années 30, et l'hebdomadaire était bien sûr distribué en Belgique. Il était donc facilement accessible.

Par ailleurs, Hachette a aussi publié ces BD dans des petits albums de Mickey avec texte sous les images. Il y a eu ainsi un Mickey au Far West qui reprend probablement ce gag,

Franquin-ologie Garcia29

Dernier élément objectif, pour répondre à ta question ! Dans l'énorme interview de "Franquin créa la Gaffe", ce dernier avoue qu'il possédait (et qu'il avait lu) beaucoup d'albums de Mickey pendant sa jeunesse et que c'était une de ses BD préférées. Franquin admirait donc l'œuvre de Gottfredson et il est raisonnable de penser qu'il a lu au moins une fois cette aventure de Mickey et Minnie i

Ceci dit, je pense aussi que Franquin est honnête. Une "réminiscence", c'est un phénomène mémoriel involontaire et je suis assez enclin à penser que c'est bien cela qui s'est passé.  Cool



Dernière édition par Raymond le Mar 16 Jan - 11:25, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

13Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Lun 15 Jan - 10:01

Raymond

Raymond
Admin

Dans l'album les "Chapeaux noirs", on trouve aussi la petite histoire "Mystère à la Frontière" qui est une œuvre de transition. C'est en effet en dessinant cette BD que Franquin procède à un changement important sur le plan graphique.

J'ai découvert cela dans l'intégrale Rombaldi car dans l'album standard, l'histoire garde une mise en page constante constituée de 5 bandes. En réalité, Franquin change sa mise en page au premier tiers de l'aventure, en adoptant un dispositif de 4 bandes par page. Il se sentait à l'étroit avec 5 strips par planche et cet agrandissement va lui permettre d'adapter et de peaufiner son dessin.

Le changement est assez frappant dans l'intégrale ! Tout à coup, les cases passent d'une hauteur de 42 cm à une hauteur de 65 cm. Cela représente un agrandissement de 50% et ses images deviennent tout de suite pus aérées. C'est alors que le style Atome se met à apparaître !

Voici un exemple visuel de cette différence de taille.

De Franquin-ologie Garcia30 on passe à Franquin-ologie Garcia31

Et Franquin va dès lors peaufiner beaucoup plus son dessin ! Fini les crobars et bonjour aux grandes images pleines de mystères et de détail, telles qu'elles le seront dans l'aventure suivante qui est le Sorcier à Champignac.

Petits changement et grosses conséquences. Franquin va dès lors devenir un maître, et un modèle pour les nouveaux dessinateurs du journal.  Cool


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

14Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mar 16 Jan - 8:18

Syngonic

Syngonic
martinophile distingué
martinophile distingué

Pour ma part, je plaide aussi pour une réminiscence non volontaire. Je pense qu'il y a bien un lien. Pour ma part, j'ai usé cette histoire de Mickey longtemps pendant la jeunesse, donc je situe très bien le gag et je l'imagine très bien remonter à la surface sans le dire si j'essayais de faire une histoire qui s'y prêtait. ^^

Intéressant, cette transition de 5 à 4 bandes. C'est effectivement une avancée majeure, car c'est ce qui m'a toujours un peu rebuté dans la BD jusqu'aux années 50, ce côté trop étroit, trop resserré.

Merci pour tes bilans de lecture de ton livre, il a l'air super intéressant, ça donne envie de se le procurer !

15Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mar 16 Jan - 12:01

Raymond

Raymond
Admin

Le livre de Garcia est surtout intéressant pour les fanatiques de Franquin (ce que je suis Wink ). Il contient en effet beaucoup d'informations qui très connues, et les spécialistes feront la fine bouche, mais il y a quand même d'intéressantes découvertes, du moins pour moi. Wink

L'aventure suivante est bien sûr Il y a un Sorcier à Champignac. C'est à mon avis le premier chef d'œuvre de Franquin, grâce à un riche scénario qui mélange harmonieusement le fantastique, l'humour et l'intrigue policière. il y aurait beaucoup de commentaires à faire sur cet album et je vais me limiter à deux détails.

Bob Garcia s'interroge longtemps sur la création du Comte de Champignac ! Ce personnage avait-il un modèle ? il est difficile de répondre car Franquin n'en a jamais parlé. Garcia nous rappelle "l'hypothèse Jean Doisy", proclamée par le petit-fils de l'ancien rédacteur en chef de Spirou ! J'ai assez de peine à y croire si on compare une photo de Jean Doisy avec le visage du Comte de Champignac en 1950.

Franquin-ologie Garcia32                       Franquin-ologie Garcia33

Garcia avance une autre hypothèse qui serait Jacques Eggermont, un ancien collaborateur de Franquin au studio CBA. Je n'ai pas de photo qui me permette de comparer. mais comme on sait que Franquin aimait bien "croquer" les personnes de son entourage pour les glisser dans ses BD,  l'hypothèse n'est pas si sotte que cela.

Signalons sinon un petit détail qui m'avait échappé. Dans la longue séquence de poursuite du voleur à la fin du récit (page 49), on découvre dans une case Franquin et son épouse, qui sont de simples passants. Cela se trouve dans cette case !

Franquin-ologie Garcia34

Vous avez vu Franquin ? Plutôt difficile, n'est-ce pas ? Mais si on agrandit les deux petits personnages qui se trouvent tout à gauche de la case, cela devient plus évident.

Franquin-ologie Garcia35

Le format plus grand de ses planches permettait au desisnateur enfin d'y ajouter certains détails, et parfois de belles surprises.  Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

16Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 17 Jan - 17:57

Raymond

Raymond
Admin

Bob Garcia a dû regarder ses albums de Spirou à la loupe car il mentionne beaucoup de détails qui sont plutôt difficiles à remarquer.  Cool

C'est ainsi que dans "le Sorcier à Champignac", il détaille toutes les affiches et les publicités dessinées dans certaines cases. Souvent, ces affiches sont fragmentaires mais Garcia essaie de les mettre en relation avec des publicités bien connues et typiques des années 50.

Franquin insère aussi de fausses publicités, pour des produits qui n'existent pas. Il y a en particulier une affiche pour un film de Lucky Luke, qui apparait à plusieurs reprises dans cet album (pages 50, 52 et 53). Le film s'intitule l'Outlaw déchaîné et Lucky Luke y est considéré come un acteur. Voici par exemple la case de la page 52, que j'ai agrandie.

Franquin-ologie Garcia36

J'agrandis encore plus l'affiche, pour qu'elle soit bien lisible.

Franquin-ologie Garcia37

A cette époque là (en 1951), Franquin était revenu en Europe tandis que Morris était toujours aux USA. Ceci ne les empêchait de 'envoyer des clins d'oeil !  Very Happy


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

17Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mer 17 Jan - 19:22

Syngonic

Syngonic
martinophile distingué
martinophile distingué

Excellent ! C'est génial, ce genre de détails ! ^^

18Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Jeu 18 Jan - 17:07

Raymond

Raymond
Admin

En 1951 parait dans le journal une nouvelle aventure intitulée Spirou et les Héritiers ! C'est une autre belle histoire, entraînante et pleine de bonnes idées ! C'est aussi un des premiers albums de Spirou que j'ai lus au milieu des années 60, et j'en garde un souvenir ému.   Wink

Cette année-là, Franquin perd sa mère, tout comme Fantasio perd son oncle, et ce n'est pas une coïncidence !  Cette perte a bien sûr entraîné tout un tas de tracas, en particulier administratifs, et on n'est ainsi pas étonnés de retrouver Fantasio dans la même situation. Franquin sublime toutefois son deuil en lançant son personnages vers des tas d'inventions ébouriffantes, des voyages plein de surprises et des compétitions sportives inattendues ! Les ennuis de Fantasio sont quand même plus divertissants que ceux de son dessinateur.   Very Happy

Une des épreuves que Fantasio doit surmonter est de participer à une compétition automobile. Et Bob Garcia nous rappelle évidemment la passion que Franquin entretenait pour les bagnoles. Est-il nécessaire d'ajouter que Franquin fût le créateur du personnage "Starter" et de sa rubrique sur les automobiles au début des années 50, avant que la chronique ne soit donnée à Jidéhem quatre ou cinq ans plus tard à cause d'un excès de travail !

Franquin illustre pour cette raison avec beaucoup de réalisme le Grand Prix de Francorchamps 1951, qui devient dans Spirou le Prix de "Cocochamps". Le dessinateur s'est documenté sur place et la voiture Turbo qu'utilise Fantasio est une petite sœur de la Talbot qui dominait les compétitions cette année-là. Les pilotes de cette course sont eux aussi tirés de la réalité et c'est ainsi que Fangio devient Banjo dans "les Héritiers", tandis que Fagioli devient Farinoli. Cette passion de Franquin, et cette inspiration très réaliste, rend le récit de cette course aussi véridique que prenant. On se retrouve presque dans les histoires de Michel Vaillant !  Wink

Franquin-ologie Garcia39

je reviendrai sur cet album demain !  Cool


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

19Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Jeu 18 Jan - 19:03

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
license ès BD
license ès BD

Raymond a écrit:En 1951 parait dans le journal une nouvelle aventure intitulée Spirou et les Héritiers ! C'est une autre belle histoire, entraînante et pleine de bonnes idées ! C'est aussi un des premiers albums de Spirou que j'ai lus au milieu des années 60, et j'en garde un souvenir ému.   Wink

Spirou et les Héritiers a été l'un de mes deux premiers albums de Spirou (avec Les Chapeaux noirs) alors que je savais tout juste lire vers 6 ou 7 ans je pense. Je n'ai pas vraiment accroché à la série à l'époque (c'est seulement vers 10-12 ans que j'y suis revenu via les aventures dessinées par Tome et Janry), mais la course automobile (et les manigances de Zantafio) m'avaient marqué.

20Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Jeu 18 Jan - 20:27

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

Raymond a écrit:

Une des épreuves que Fantasio doit surmonter est de participer à une compétition automobile. Et Bob Garcia nous rappelle évidemment la passion que Franquin entretenait pour les bagnoles. Est-il nécessaire d'ajouter que Franquin fût le créateur du personnage "Starter" et de sa rubrique sur les automobiles au début des années 50, avant que la chronique ne soit donnée à Jidéhem quatre ou cinq ans plus tard à cause d'un excès de travail !

Franquin illustre pour cette raison avec beaucoup de réalisme le Grand Prix de Francorchamps 1951, qui devient dans Spirou le Prix de "Cocochamps". Le dessinateur s'est documenté sur place et la voiture Turbo qu'utilise Fantasio est une petite sœur de la Talbot qui dominait les compétitions cette année-là. Les pilotes de cette course sont eux aussi tirés de la réalité et c'est ainsi que Fangio devient Banjo dans "les Héritiers", tandis que Fagioli devient Farinoli. Cette passion de Franquin, et cette inspiration très réaliste, rend le récit de cette course aussi véridique que prenant. On se retrouve presque dans les histoires de Michel Vaillant !  Wink

Tout à fait, Raymond, passionnant ! Je n'ai pas lu l'album "vintage" Spirou et les Héritiers, mais j'ai senti très vite la passion de Franquin pour l'automobile, analogue à celle de mon père et de toute sa génération. Je me souviens aussi qu'il était de mon avis, contre la nouvelle Turbotraction et pour la superbe ancienne ! Un fan absolu de Panhard, mon père. A noter que Gaston Lagaffe avait beau être un écolo véhément, il avait une voiture, certes très peu performante, mais une voiture quand même ! Et très polluante.... Razz

21Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Ven 19 Jan - 14:28

Raymond

Raymond
Admin

Deux personnages importants apparaissent dans Spirou et les Héritiers : Zantafio et le Marsupilami. Bob Garcia s'intéresse bien sûr à leurs origines, et discute en détail leurs éventuels modèles.

Pour Zantafio, Bob Garcia nous rappelle "l'hypothèse Greg", proposée par certains membres de sa famille. Il existe certes une certaine ressemblance entre le cousin de Fantasio et le père d'Achille Talon mais elle est probablement fortuite ! Faisons une petite comparaison entre le visage de Greg au début des années 50 et celui de Zantafio dans "les Héritiers". Elle est assez troublante.

Franquin-ologie Garcia40                    Franquin-ologie Garcia41

Il y a donc une ressemblance ! Seulement voilà, Spirou et les Héritiers a été dessiné en 1951 et Franquin a toujours affirmé qu'il ne connaissait pas Greg à ce moment-là. J'ai pour ma part tendance à le croire.

On peut cependant noter que dans les interviews de Greg, ce dernier affirme avoir déjà rencontré Franquin à la fin des années 40, alors qu'il n'était encore qu'un étudiant. On peut toutefois imaginer que Franquin ne se soit pas souvenu d'une banale rencontre avec un collégien. Plus tard, lorsqu'il devint auteur de bande dessinée vers 1952, Greg est retourné chez Franquin et il a alors appris son métier avec le maître. C'est à ce moment-là probablement que des liens amicaux se sont noués.

Pour le Marsupilami, Franquin a raconté de multiples fois comment il a improvisé ce personnage, qui a été au départ une sorte de "bouche-trou". Il fallait en effet une troisième épreuve difficile pour les "Héritiers" et le dessinateur a eu l'idée de cette recherche d'un animal improbable. Franquin a concédé que le Pilou Pilou d'Elsie Segar (un personnage de la série Popeye aussi dénommé "le Jeep") aurait pu éventuellement l'inspirer mais cette hypothèse reste douteuse. Visuellement, vous pouvez constater ci-dessous que les deux animaux sont bien différents.

Franquin-ologie Garcia42                            Franquin-ologie Garcia43

Leur comportement n'est pasdu tout le même ! Le Jeep est un animal venu de l'espace, qui est doux comme un agneau mais qui a des pouvoirs surnaturels (il peut par exemple voir dans l'avenir). Le marsupilami est au contraire un animal sauvage, aussi fort que malin, qui a surtout d'étonnante capacités physiques. Il n'a rien de magique.

Dans les années 70, Thierry Martens a lancé l'hypothèse du Ringaloo en tant que précurseur du marsupilami. Ce singe fictif africain est apparu à la fin des années 40 dans la série Tim Tyler's Luck de Lyman Young. Il avait lui aussi une longue queue et un pelage jaune mais ce personnage n'avait rien d'humoristique, contrairement au marsupiiami. Cette hypothèse branlante fût assez rapidement récusée par Franquin lui-même, mais Bob Garcia semble encore lui accorder un certain crédit. Le plus simple est de vous montrer ici une image du Ringaloo, que j'ai trouvé dans le tome 2 de la "Véritable Histoire" du couple Pissavy-Yvernault, et de vous laisser juges.

Franquin-ologie Garcia44

Qu'en pensez-cous ?  Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

22Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Sam 20 Jan - 11:25

Raymond

Raymond
Admin

Je me demande s'il ne faudrait pas ouvrir un sujet séparé pour cette petite chronique du livre de Garcia ? On pourrait l'appeler "Franquinologie". Qu'en dites-vous ?

Sinon, il reste encore quelques anecdotes sur Spirou et les Héritiers, qui est un album charnière. Il contient bien sûr des clins d'œil, comme par exemple la présence d'Van Delporte qui se promène dans la rue, à l'arrière plan, derrière les deux dames en page 4 de l'album. Il avait déjà sa silhouette caractéristique et il n'est pas trop nécessaire d'agrandir.

Franquin-ologie Garcia45

Il y a également toutes ces enseignes et ces affiches publicitaires que Franquin aimait parsemer dabs ses paysages urbains. il y a des affiches de l'époque, typiques des années 50, mais aussi de "l'autopromotion" pour le journal Spirou, ou pour "Bonnes Soirées", autre journal des éditions Dupuis. Wink

Franquin-ologie Garcia46

C'est très petit et je l'agrandis donc encore un peu.  Very Happy

Franquin-ologie Garcia47


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

23Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Sam 20 Jan - 15:25

Syngonic

Syngonic
martinophile distingué
martinophile distingué

Raymond a écrit:Je me demande s'il ne faudrait pas ouvrir un sujet séparé pour cette petite chronique du livre de Garcia ? On pourrait l'appeler "Franquinologie". Qu'en dites-vous ?

Je ne suis pas sûr que ce soit si pertinent. Entre "Franquin mania" et "Franquinologie", je ne suis pas sûr de très bien faire la différence. Je craindrais qu'on ne s'emmêle les pinceaux, et qu'on ne sache plus ou poster ni où on a lu tel ou tel message.
A mon avis, cette chronique du livre de Garcia a toute sa place ici. Maintenant, si la majorité rallie ton avis, je n'y vois pas de problème majeur. ^^ Mais pour moi, c'est bien, ici.

24Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Dim 21 Jan - 14:13

Raymond

Raymond
Admin

Alors ... dont acte ! On ne change rien à la répartition des sujets !   jap

Passons maintenant aux Voleurs du Marsupilami ! Cette histoire est née d'un vrai remord de Franquin, qui avait abandonné son marsupilami dans un zoo à la fin de "Spirou et les Héritiers". Au départ, l'animal à longue queue n'était pas destiné à réapparaître mais l'auteur s'y était vite attaché. Comme le relatent Christelle et Bertrand Pissavy Yvernault dans leur fameux livre sur Spirou, Franquin estimait que "le meilleur souvenir de ma carrière, c'est le jour où je l'ai créé" (le marsupilami bien sûr). Un personnage qui rend heureux ne peut pas être abandonné aussi facilement que ça. Wink

L'histoire est d'abord une intrigue policière car le marsupilami est drogué (on croit un moment qu'il est mort), puis enlevé. Une bonne moitié de l'album est consacrée à la recherche du petit animal, que les héros retrouvent dans le cirque Zabaglione. Ce nom est bien sûr né de la fusion de deux patronymes, a savoir Bouglione (le fameux cirque du 20ème siècle) et d'Achille Zavata (et des plus grands clowns de l'histoire). Les scènes de cirque sont aussi drôles que poétiques, et Franquin venge malicieusement le marsupilami lorsque ce dernier corrige le dresseur devant tous les spectateurs ébahis. Spirou et Fantasio en rient, tout comme le public, et les lecteurs aussi ! La bonne humeur de Franquin est communicative

Franquin-ologie Garcia48

Bob Garcia souligne au passage la réplique du spectateur amusé, qui a presque un double sens : "Je ne savais pas que Zabaglione était un si bon clown !" Seuls ceux qui comprennent la genèse du nom auront saisi le gag.  Wink

Le marsupilami devient dès lors un personnage récurrent, tout comme le comte de Champignac que les héros croisent par chance dans la rue. L'événement est important et le lecteur moyen (j'en fais partie) ne prête pas trop d'attention aux petits détails qui se trouvent dans l'image. L'essentiel, c'est que le comte va aider Spirou et Fantasio à pénétrer dans le cirque.

Franquin-ologie Garcia49

Mais l'avez-vous remarqué ? Franquin est lui aussi présent dans cette scène !  Very Happy

Franquin-ologie Garcia50

C'est le genre de "private joke" que Franquin aimait bien insérer dans ses BD, tout comme le faisait Hitchcock dans ses films. Dans "les Voleurs", il existe aussi une autre image montrant Franquin en compagnie de son épouse. Elle se trouve à la page 46 et il faut vraiment la rechercher.

Franquin-ologie Garcia51

L'avez-vous vu? Peut-être pas car c'est minuscule ! Le couple Franquin se trouve entre les jambes du comte, et il faut agrandir pour arriver à les reconnaître.

Franquin-ologie Garcia52.

Franquin fait donc des clins d'œil à ses lecteurs, mais il le fait aussi parfois aux censeurs lorsqu'il incorpore dans une image une couverture du magazine Oh !. Ce journal est aujourd'hui complètement oublié car il n'a été diffusé en Belgique qu'entre 1948 et 1950. C'est dans ce même journal que Zabaglione a découvert l'existence du marsupilami et il le reprend en main lorsqu'il a soudain un doute sur l'identité de Spirou et Fantasio. Franquin dessine donc benoitement le directeur du cirque en train de parcourir la revue.

Franquin-ologie Garcia54

Vu de cette manière, il n'y a  rien de frappant ! Mais voilà, il faut savoir que Oh ! était un journal à contenu érotique, un peu équivalent au journal Playboy. Il n'y avait certes pas de femme nue mais les appâts féminins étaient dessinées sans équivoque ! Oh ! a d'ailleurs fini par être interdit par la censure à cause de ce contenu provoquant. Vous pouvez voir ci-dessous à quoi ressemblait une de ses couvertures.

Franquin-ologie Garcia55

En choisissant ce titre, Franquin faisait bien de la provocation ! Il a pris toutefois ses précautions en modifiant la couverture habituelle du magazine. Si on agrandit le dessin, on remarque en effet que la tête de Fantasio remplace l'habituelle femme un peu déshabillée. La censure et Monsieur Dupuis ne pouvaient plus lui faire de reproche.   Smile

Franquin-ologie Garcia56

Franquin n'était pas toujours un rêveur.   Cool


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

25Franquin-ologie Empty Re: Franquin-ologie Mar 23 Jan - 18:08

Raymond

Raymond
Admin

L'histoire suivante est la Corne du Rhinocéros et cette BD est connue pour avoir été victime de la censure. Curieusement, Garcia ne parle pas de ce bricolage effectué par les correcteurs de Dupuis sur les planches de Franquin, motivé par la présence de bandits tenant un pistolet dans la main. Craignant une réaction de la Censure, l'éditeur a effacé ces pistolets dans certaines pages de l'album, mais il ne l'a pas fait complètement.

La scène se passe dans un grand magasin, où Spirou et Fantasio sont entrés pendant la nuit pour faire un reportage. Ils y trouvent un gardien bâillonné et attaché, puis un de leurs amis qui a été blessé par des bandits. Ce dernier remet à Spirou les plans de la nouvelle turbo-traction puis les héros rencontrent deux bandits qui exigent qu'on leur donne ces plans. Ces bandits les menacent avec leurs revolvers mais Spirou les éblouit avec un flash et les héros disparaissent (page 13)

Franquin-ologie Garcia57

Une poursuite s'engage mais, à partir de la page 13, les pistolets ont disparu. Franquin explique tout cela en détail à Numa Sadoul dans la très longue interview de "Franquin créa La Gaffe". On ne voit plus les pistolets mais les mains des bandits continuent souvent à faire un geste qui suggère leur présence.

Franquin-ologie Garcia58

On ne rigolait pas avec la censure, en ce temps-là ! Wink


_________________
Et toujours ... Franquin-ologie Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 7]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum