Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Barbe Bleue

+6
Damned
Sébastien
hectorvadair
sergius
Jey
Raymond
10 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26Barbe Bleue - Page 2 Empty Re: Barbe Bleue Jeu 3 Mar - 9:19

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Barbe Bleue - Page 2 310

http://alixmag.canalblog.com/

27Barbe Bleue - Page 2 Empty Re: Barbe Bleue Jeu 3 Mar - 18:48

Raymond

Raymond
Admin

C'est donc si drôle ? scratch


_________________
Et toujours ... Barbe Bleue - Page 2 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

28Barbe Bleue - Page 2 Empty Re: Barbe Bleue Sam 5 Mar - 13:20

Khyron


alixophile
alixophile

Je suis globalement d'accord avec les messages ci-dessus. Au-delà de la qualité des scénarios de Martin (au moins jusqu'au 8e opus) et du dessin de Pleyers (idem, je suis moins fan de l'évolution de son graphisme à partir des années 2000), c'est bien le caractère ambivalent de Jhen qui fait l'intérêt de la série. Contrairement à Alix à ses débuts, il n'est pas un héros sans peur et sans reproches, plutôt un esprit libre, disons sans oeillères, au sein d'une époque chaotique. La folie de Gilles de Rais et ses conséquences l'horrifient, mais pour autant, il s'estime libre de lui conserver son amitié, en espérant toujours le ramener du "bon" côté (espérance chrétienne ?).

Si il fallait le rapprocher d'un autre héros de BD, je penserais plutôt à Corto Maltese et sa relation avec Raspoutine. Ce dernier est bel et bien une vraie crapule et un psychopathe, mais Corto Maltese lui sauve tout de même la vie plusieurs fois et lui garde une certaine affection sarcastique, sans être dupe de ses travers.  

Dans les deux cas, sans faire de symbolique facile, le duo incarne le caractère double de l'être humain, capable du meilleur comme du pire, chacun des personnages comprenant en lui-même ces deux parts.    

Je pense que si il en avait eu la possibilité, Martin aurait créé ce type de personnage plus tôt, mais l'autocensure du journal Tintin jusqu'à la fin des années 70 (au moins !) rendait ceci impossible. Je note que même dans Alix, le personnage principal évolue dans ce sens, voir sa relation ambiguë avec Adroclès dans "La tour de Babel", ou sa compréhension vis-à-vis du chef dans "Les proies du volcan".

Quant au succès de Jhen auprès des donzelles Smile, je reconnais qu'il apporte une petite touche d'érotisme à la fois discret et classe, qui me faisait de l'effet quand j'étais ado. Mais quoi ? Monsieur est bien de sa personne, cultivé, aimable, artiste... Que d'atouts ! Comme disait Jean Yanne dans "Je règle mon pas sur le pas de mon père" : "Ah, ces poètes ! Ils ont inventé leurs rimes pour b... à l'oeil, et ça marche toujours !"Laughing

eleanore-clo aime ce message

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum