Le Deal du moment : -44%
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
Voir le deal
139.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Raymond

Raymond
Admin
Vous connaissez tous l'anecdote, puisque la toute récente sortie d'Alix Origines nous l'a remise en mémoire.  

Il existe des contradictions dans la série, au sujet de la participation d'Alix à la fameuse bataille de de Carrhes, et cela provient tout simplement, je pense, d'un moment de distraction de la part de Jacques Martin.   Wink

Le premier album qui évoque les origines est tout simplement Alix l'intrépide, lorsque Honorus Galla raconte à Alix comment il a été responsable de la déportation de son père et de toute sa famille en Asie Mineure. Je vous remontre la scène :

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Alix-i11

Jusque là, il n'y a rien à dire ! Alix a été vendu comme esclave à des phéniciens, puis il a survécu au Moyen-Orient, en particulier à Khorsabad, en fonction des décisions de ses maîtres.

Tout se gâte une vingtaine d'années plus tard, avec la sortie de l'album Iorix le Grand. Le problème apparait précisément lorsque Drufus Septer veut raconter à Alix le déroulement de la bataille de Carrhes, et que ce dernier finit par l'interrompre en lui annonçant : " j'y étais ! ".

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Iorix-10

Comment Alix a t-il pu observer le déroulement de la bataille de Carrhes alors qu'il était retenu comme esclave à je ne sais combien de kilomètres de là, dans la ville de Khorsabad ?

Caramba, encore raté !   Smile

Pendant une vingtaine d'années, il y eu très peu de commentaires sur cette évidente contradiction, qui résultait bien sûr d'un simple petit oubli de la part du maître.   Cool


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin
C'est pendant les années 2000 que les successeurs de Jacques Martin ressentirent le besoin de mettre un petit peu d'ordre dans ce bazar !   Wink

Et c'est finalement François Maingoval qui s'est attelé à la tâche ! Dans C'était à Khorsabad, l'album débute sur une longue séquence qui raconte (ou qui essaie de raconter Wink ) comment Alix a pu être présent à Carrhes, Au départ, Alix était un esclave qui suivait les troupes romaines de Crassus !

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Khorsa10

Et la bataille contre les Parthes commence ! Ce qui est certain, pendant son déroulement, c'est que les archers parthes ont fait de terribles ravages au sein des troupes romaines, et qu'Alix disposait pendant tout ce temps-là d'un très bon observatoire.    Smile

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Khorsa11

Une fois la bataille perdue par les romains, les esclaves s'enfuient dans le désert. Alix a bien de la chance, car il rencontre un camarade qui va l'aider, et qui va même l'amener en 48 heures jusqu'à la ville de Khorsabad ! Alix arrive donc ainsi juste à temps pour rencontrer les troupes romaines menées par le général Flavius Marsalla.

Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Khorsa12

Bien joué !  siffle

Il s'en est fallu de peu.   Wink

Mais … est-ce que vous y croyez ?  

Qu'en pensez-vous ?    pirat



Dernière édition par Raymond le Ven 8 Mar - 18:52, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Thumb_10
pouce

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Sans compter que le scénariste d' "Alix Origines" vient d'en ajouter une couche qui ne simplifie pas les choses !

Quand Honorus Galla dit à Alix : "Incapable de vaincre une tribu gauloise..." ( voir ci-dessus ), il faudrait comprendre que la guerre a commencé, mais ce n'est pas le cas dans "Alix Origines", où il n'y a pas encore eu de combats, ni même de conflit entre Gaulois et Romains, et le "traquenard" évoqué n'est pas le fait de Galla, mais de membres ambitieux du clan d'Astorix qui veulent se débarrasser de lui, et que Galla semble croire sur parole... Admettons.
Normalement, au début de l'album suivant, on devrait voir Astorix et sa famille prisonniers, mais qu'en sera-t-il d'une autre affirmation de Galla : "mes soldats attaquaient le camp ennemi qui, privé de son chef, fut enfin battu." Ah bon ? Je voudrais bien savoir comment on va concilier tout cela !

Je félicite Maingoval de ses efforts pour essayer de recoller ces morceaux disparates et de rendre cohérents des épisodes conçus de manière indépendante et non concertée. Je me demande quand même si travailler par accumulation comme il l'a fait, en ajoutant les éléments les uns aux autres, n'est pas une erreur. N'aurait-il pas mieux valu travailler par élimination en s'en tenant au seul fait historique à peu près certain, à savoir que des guerriers mercenaires gaulois ( et germains ) accompagnaient l'armée romaine, ce qui expliquerait la présence d'Astorix et d'Alix ?

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Jacky-Charles a écrit:Sans compter que le scénariste d' "Alix Origines" vient d'en ajouter une couche qui ne simplifie pas les choses !

Quand Honorus Galla dit à Alix : "Incapable de vaincre une tribu gauloise..." ( voir ci-dessus ), il faudrait comprendre que la guerre a commencé, mais ce n'est pas le cas dans "Alix Origines", où il n'y a pas encore eu de combats, ni même de conflit entre Gaulois et Romains, et le "traquenard" évoqué n'est pas le fait de Galla, mais de membres ambitieux du clan d'Astorix qui veulent se débarrasser de lui, et que Galla semble croire sur parole... Admettons.
Normalement, au début de l'album suivant, on devrait voir Astorix et sa famille prisonniers, mais qu'en sera-t-il d'une autre affirmation de Galla : "mes soldats attaquaient le camp ennemi qui, privé de son chef, fut enfin battu." Ah bon ? Je voudrais bien savoir comment on va concilier tout cela !

Je félicite Maingoval de ses efforts pour essayer de recoller ces morceaux disparates et de rendre cohérents des épisodes conçus de manière indépendante et non concertée. Je me demande quand même si travailler par accumulation comme il l'a fait, en ajoutant les éléments les uns aux autres, n'est pas une erreur. N'aurait-il pas mieux valu travailler par élimination en s'en tenant au seul fait historique à peu près certain, à savoir que des guerriers mercenaires gaulois ( et germains ) accompagnaient l'armée romaine, ce qui expliquerait la présence d'Astorix et d'Alix ?

Tout d'abord, ce qui est complexe, c'est le contexte politico-diplomatique, on sait que la civitas des Eduens est amie du Peuple romain. Exceptées les intrigues internes du druide Ansila et des complotistes aristocrates pour obtenir la magistrature suprême tribuniciennes, les Romains (Galla) n'ont aucune raison à la base pour s'immiscer dans une querelle celtique interne et intervenir contre la famille d'Alix. Mais c'est le choix scénaristique qu'a fait Marc Bourgne.
Maingoval a certes dégrossi la question en suspend des événements immédiatement en amont de Carrhes et Khorsabad. Mais il n'a pas été au bout de la question sur le devenir des proches d'Alix, de sa soeur Alexia. Il reste de la place pour un préquel à "Alix l'intrépide".
Pour les mercenaires gaulois, J Martin s'était appuyé justement sur ce fait historique, tout en restant très vague par rapport aux origines d' Alix pour réaliser son mythique "Iorix le grand" . IL y a en l'espèce un flou spatio-temporel entretenu intentionnellement, du moins c'est ce que je pense.

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Je crois que toute cette première partie de « c’etait à Khorsabad « a été écrite par J.Martin.En effet, c´est bien lui qui avait créé Alexia, et si on l’oublie dans la suite de l’histoire, c’est que Maingoval reprend les rênes et n’a pas jugé bon d’approfondir ce personnage.

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

Raymond
Admin
Merci de l'info ! C'est donc Jacques Martin lui-même qui a corrigé son erreur.

On peut imaginer en effet que Jacques Martin serait allé jusqu'au bout de la recherche de la sœur d'Alix, car c'est un beau sujet de scénario !

Malheureusement, C'était à Khorsabad est une histoire bien embrouillée, où l'on ne sait parfois plus qui a fait quoi ?   Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Je voudrais juste rappeler un petit détail qui est dans la première page d'"Alix l'Intrépide" : Alix voit l'armée romaine pénétrer dans Khorsabad et s'interroge : "Seraient-ce des hommes de mon pays ?" (Lombard), "Sont-ils de mon pays ? Comment le savoir ?..." (Casterman - pl. 1, 6e v.). Je n'ai pas le TINTIN original...

Ce qui suggère qu'Alix, à ce moment, n'a jamais vu de romains de sa vie... !!!
Car les légionnaires de Crassus sont bel et bien équipés tels qu'on les imaginait alors d'après la Colonne trajane.
Et pas de confusion possible avec les Gaulois tels que Martin les voit en 1948-49. Ces mercenaires gaulois qui avaient accompagné Crassus à Carrhae, et dont la mention dans le "Jules César" de Carcopino (publié aux P.U.F. sous l'égide de Gustave Glotz) avait enflammé l'imagination de Martin fin 1945, alors qu'il venait d'être libéré du STO.

Rappelons-nous que cette planche n'était qu'un essai, auquel Martin dans l'urgence improvisera une suite. Sans trop savoir où il allait, à mon avis.

Historiquement l'armée de Crassus, venant de la côte méditerranéenne (Antioche ?), n'a jamais été plus loin que Harran (Carrhae). La présence d'un général Marsalla (à ta santé, mets-ça là !) à Khorsabad relève du roman historique. Du reste cette ville-palais au N.E. de Mossoul avait été abandonnée 5 ou 6 siècles auparavant, mais on en parlait beaucoup du fait des fouilles archéologiques (de Botta, puis Layard, sauf erreur); et l'on pouvait voir ses Taureaux ailés au Louvre. J'avais examiné tout ça sur une carte routière Syrie-Iraq et avec une latte j'avais relevé, au pif, une distance de 700-500 km par rapport à Carrhae (je n'ai plus le chiffre exact en tête).

Résumons-nous : d'entrée de jeu, fantasmant sur la cavalerie gauloise de Crassus, Martin imagine un jeune gaulois quelque part en Mésopotamie. Dans la France de la moitié du XXe s., un héros vivant dans l'Antiquité romaine ne peut être qu'un Gaulois pour plaire au lectorat. Voyez Amnorix le Carnute dont parlait ici-même un visiteur, voici une quinzaine de jours ! A la même époque, le gladiateur héros du film franco-italien FABIOLA, incarné par Henri Vidal, devenait Gaulois, ce qu'il n'était pas dans le roman de Wiseman, de même dans SALAMMBO, de Libyen Mathô (Jacques Sernas) devenait Gaulois !

Plus loin dans l'album, Martin montre Honorus Galla confessant sa traîtrise : plus ou moins au moment d'Alésia (septembre-octobre -52) - plus probablement avant : il faut laisser du temps au temps - il attire dans un traquenard un chef éduen, Astorix, dont le fils sera vendu comme esclave. C'est Alix. Oui mais l'album commençait en juin -53. La mémoire d'Alix semble bien courte, voire marche à reculons; en fait il n'a rien à voir avec l'armée de Crassus et ses mercenaires celtes.

Comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis, Jacques Martin en quête d'une bonne idée pour emmancher IORIX LE GRAND, reviendra là-dessus, et changera le curriculum vitae de son héros. Maingoval, quant à lui, fera ce qu'il peut avec C'ETAIT A KHORSABAD. On me dit qu'il avait voulu exploiter toutes les pistes ouvertes par Martin, et il y en avait beaucoup. Il aurait dû choisir. Ajoutez la proximité du SORTILEGE DE KHORSABAD d'Alain Hammerstein..

Esclave, remplis ma coupe de Marsalla, je bois à l'ubiquité d'Alix !

Raymond

Raymond
Admin
Ah bon ! Il y aurait donc au moins 500 km entre Carrhes et Khorsabad !!?? icon_surprised

Hum !

Et Alix qui franchit cette distance en moins de 48 heures, sans cheval ni autre moyen de transport rapide. fou


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Oui. Alix est exceptionnel, n'est-ce pas ? Comme Gordon Pacha/Charlton Heston dans KHARTOUM ! Si Martin, comme je le suppose, n'avait sous la main qu'un ouvrage de vulgarisation ou un manuel scolaire (*), il ne pouvait avoir conscience des distances réelles.

Quand j'aurai le temps, je ressortirai mon dossier, et te confirmerai ce que j'ai indiqué ici de mémoire. Mais Alix n'avait vraiment rien à foutre à Khorsabad qui d'ailleurs n'existait plus !
_____
(*) Le MALET & ISAAC, par exemple...

Raymond

Raymond
Admin
Hum … pour ce qui concerne la logique interne de la série, la ville de Khorsabad existe bien puisqu'Alix s'y trouvait au début de l'histoire d'Alix l'intrépide.   Wink

C'est un fait établi désormais par Jacques Martin-lui-même !

A moins d'un tour de passe-passe, on ne peut plus la faire disparaître.   Very Happy


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Exact. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle, depuis ma contribution au fascicule édité par La Poste (LES EXPEDITIONS D'ALIX) à l'occasion de l'émission d'un timbre poste [belge] à son effigie, je qualifie Alix de "voyageur spatio-temporel".

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
La seule excuse/explication dont l'auteur pourrait arguer, c'est d'avoir flashé sur les Kérubs (taureaux ailés) de Khorsabad ( Dur-Sharrukin => https://fr.wikipedia.org/wiki/Dur-Sharrukin ), beau décor exotique pour une fiction improvisée, je le répète.

Ce qui arrive quand on veut refaire BEN HUR sans Jérusalem...
Après tout, cette planche de base n'était qu'un test pour montrer à Raymond Leblanc ce dont il était capable de dessiner.

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Dur-Sharrukin n'existait plus depuis plus de 6 siécles et le village de Khorsabad n'était pas encore créé ; les arabes ne viendraient par là que 6 siécles plus tard !
Donc environ 12 siécles sans rien... sauf....ALIX !

2J

2J
vieux sage
vieux sage
AJAX a écrit:Exact. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle, depuis ma contribution au fascicule édité par La Poste (LES EXPEDITIONS D'ALIX) à l'occasion de l'émission d'un timbre poste [belge] à son effigie, je qualifie Alix de "voyageur spatio-temporel".
Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Alix_110
Album édité par le Centre Belge de la Bande Dessinée et La Poste belge à l'occasion de l'émission du timbre Philatélie de la Jeunesse 2007 consacré à Alix. Il contient une biographie originale de Jacques Martin par Jean-Lous Lechat, une étude inédite de la série Alix par Michel Eloy, les premières planches (en crayonnés), inédites alors, de La Trahison de César. Tirage limité à 1 600 exemplaires numérotés. Revêtu du timbre "Alix" émis par la Poste belge, frappé d'un cachet spécial "Premier Jour". Format A5.

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Merci 2J. Very Happy

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:A moins d'un tour de passe-passe, on ne peut plus [Khorsabad] la faire disparaître.   Very Happy

Naturellement. Et depuis que les épigones se sont emparés de la timonerie... ça ne s'arrange pas.

Il existe une différence fondamentale entre Martin et ses repreneurs [ceux que je nomme les "épigones"] :

- Martin situait ses histoires en une date immuable, -50 (sauf les deux premiers), aussi Alix pouvait-il se mouvoir dans une Antiquité intemporelle...

- Les épigones, eux, aiment à situer leurs aventures dans le temps. Comme en plus ils sont/ont été plusieurs, la chronologie historique joue au yo-yo. Le lecteur s'en fiche, et il a raison. Mais l'historien constate...

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Wink



Dernière édition par 2J le Mer 13 Mar - 19:06, édité 1 fois

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Bientôt, je vous parlerai de la première version de cet album, écrite par Jacques Martin.

http://alixmag.canalblog.com/

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
stephane a écrit:Bientôt, je vous parlerai de la première version de cet album, écrite par Jacques Martin.

Tu veux parler d'ALIX L'INTREPIDE ou du polémique C'ETAIT A KHORSABAD ?
Ou d'un autre, IORIX par exemple... ?

Raymond

Raymond
Admin
Je pense que Stéphane parle de C'était à Khorsabad. Wink


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Absolument Raymond !?

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

Raymond
Admin
Il y a aussi le Sortilège de Khorsabad, le petit roman pour enfants de Félix Hammerstein, qui est beaucoup mieux réussi que C'était à Khorsabad.

Bien sûr, il est un peu "hérétique", puisqu'Alix y retrouve sa mère vivante (le romancier se donne toutefois la peine d'y trouver une explication), mais il donne une petite idée de ce qu'aurait pu écrire Maingoval avec un minimum d'inspiration.


_________________
Et toujours ... Quand Jacques Martin s'emmêle les pinceaux Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Non pas Félix, mais Alain ! C'est-à-dire Alain De Kuysche, ancien rédac-chef de SPIROU. Hammerstein étant le nom de sa mère.

Galva

Galva
alixophile
alixophile
Raymond a écrit:Il y a aussi le Sortilège de Khorsabad, le petit roman pour enfants de Félix Hammerstein, qui est beaucoup mieux réussi que C'était à Khorsabad.

Bien sûr, il est un peu "hérétique", puisqu'Alix y retrouve sa mère vivante (le romancier se donne toutefois la peine d'y trouver une explication), mais il donne une petite idée de ce qu'aurait pu écrire Maingoval avec un minimum d'inspiration.

pour moi c'est le meilleur de 4 romans une bonne chose d'avoir garde le nom de Myrdinna pour la mère d'Alix

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum