Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (1ère partie)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 40]

Raymond

avatar
Admin
Jean-Marc a écrit:Très bon album, j'ai beaucoup aimé et j'attends la suite! on est loin du précédent, heureusement, il était temps de redresser la barre.
Une assez longue et intéressante interview de Van Hamme dans le journal belge 7Dimanche (en page 10, il faut zoomer). Il y parle entre autre des reprises BD en général et répond aussi à la critique très injuste de H Dayez. Van Hamme n'a pas la langue de bois, son statut et son âge le lui permettent et c'est très bien comme ça, je trouve.
ps: aucun commentaire sur la une de ce journal svp, merci

http://www.7dimanche.be/journal-pdf/edition-charleroi/

A relire cette critique de Dayez, elle me parait bien sommaire (on peut même se demander si le journaliste a lu l'album avant d'écrire son texte ). On peut bien sûr décortiquer toutes les cases pour y trouver de petites fautes, mais l'ensemble de l'album me parait très satisfaisant sur le plan graphique.



Dernière édition par Raymond le Lun 23 Nov - 18:38, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Comme tu dis, Raymond, on dirait que son papier était écrit d'avance. Mais il faut connaître ce personnage : il adore se payer des séries-cultes : il démolit Asterix depuis des années, tout l'univers de Jacques Martin depuis toujours et là il s'attaque à Blake et Mortimer et de façon vraiment pas intelligente je pense. Je trouve la réponse de Van Hamme beaucoup plus pertinente et sensée que l'attaque grossière de Dayez.

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
J'ai lu ce week-end ce nouvel album et mon impression est mitigée. Au début de l'album, cela m'a bien plu - scénario et dessins - mais vers la deuxième moitié de l'album mon enthousiasme s'est quelque peu émoussée et j'ai fini l'album avec un léger sentiment de déception.

J'ai eu le sentiment que l'histoire tournait en rond dans la seconde moitié de l'album et tout comme Mortimer, j'ai fini dans l'eau, à faire des ronds dans l'eau...

Je ne voudrais pas que la dernière vignette - tout comme la couverture - soit quelque part comme un symbole d'un Mortimer courant, nageant vainement vers son illustre passé et voyant s'éloigner ses espoirs de salut...

Mieux que Gondwana et autres sarcophages certes, mais inférieur aux autres, et à des années lumières des albums de Jacobs...

Il serait dommage que cette aventure devienne la malédiction des trente deux niais...

Raymond

avatar
Admin
C'est peut être le dessin de Chantal de Spiegeleer que tu n'as pas trop aimé. C'est vrai que certaines vignettes ne sont pas vraiment convaincantes. En revanche, sur le plan scénario, il se passe beaucoup de choses, dans cette deuxième partie. Voir Olrik abattre froidement un homme de main qui a échoué, par exemple, cela fait froid dans le dos, et c'est au fond assez réaliste.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Décidément (hasard ou coïncidence !!), les scénaristes-repreneurs de la série Blake et Mortimer se sont donné le mot pour démarrer l'action de leur dernier album dans les sous-sols (sans doute, un retour aux sources de Jacobs dont l'attrait pour les souterrains n'est plus à démontrer).

Jusqu'à présent, il semblait bien que les histoires de Jean Van Hamme étaient davantage prisées du public que celles d'Yves Sente ( exception faite de "La Machination Voronov" qui avait reçu un bon accueil).

Je dois avouer que, pour cette fois, l'auteur de Thorgal ne m'est pas apparu comme ayant fait preuve d'une verve scénaristique très originale.

Certes, le début de cette histoire est bien amené (avec deux actions successives situées dans des pays radicalement éloignés et qui semblent n'avoir aucun lien direct entre elles de prime abord) mais, très rapidement, la trame de cette aventure fait plus référence à des stéréotypes qu’à de véritables innovations.

Ainsi, Van Hamme reconnaît-il explicitement s'être inspiré du personnage cinématographique d'Indiana Jones pour construire son récit ("je revendique volontiers ma filiation avec l'archéologie fantastique des Indiana Jones" explique-t-il dans son entretien au Figaro du 20 novembre dernier).

Mais pourquoi diable a-t-il cru bon aussi de faire référence (comme dans le film) à l'idéologie nazie en la personne de "l'employeur" d'Olrik ?

Ce thème de l’ancien dignitaire du Troisième Reich, qui voudrait par vengeance devenir Maître du Monde, n’est pas une nouveauté en soi (et, bien que d'origine asiatique, Basam Damdu avait une toute autre envergure !!) et ne renforce en rien les péripéties du scénario.

La filiation avec l'album du "Mystère de la Grande Pyramide" est également bien présente dans cette intrigue et nous avons droit pour le même prix à un court évènement "surnaturel" (de nature météorologique, comme dans "S.O.S Météores" ), dont la force d’évocation apparaît bien mineure si on se réfère aux "illusions magiques" du Cheik Abdel Rasek, magnifiquement mises en scène par Jacobs.

Heureusement que le dessin de René Sterne soit a contrario la véritable réussite de cet album.

Je le reconnais d'autant plus volontiers que je n'ai jamais appécié le graphisme de ses personnages de sa série "Adler" qui m'ont toujours paru assez inexpressifs.

Ici, au contraire, il a réussi ce pari insensé de s'accaparer les héros de Jacobs (très bonne représentation de Blake, Mortimer et Olrik ) tout en conservant son style d'origine pour les personnages secondaires.

Enfin, il faut louer comme il se doit le travail de reprise de Chantal De Spiegeleer qui s'est efforcée de se tenir au plus près du dessin de son regretté compagnon et ne pas lui tenir trop rigueur des imperfections perceptibles dans la physionomie de Mortimer principalement.

Raymond

avatar
Admin
Un scénario pas très original ? Oui peut-être, il y a surtout le plaisir des retrouvailles !

Il y a tout de même une ou deux surprises, comme cette séquence qui met en scène un rassemblement de nazis. C'est plutôt étonnant dans une aventure de Blake et Mortimer.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
C'est pour ça et aussi pour quelques autres points dans ce genre que je suis un peu déçu au niveau du scénario. Quand on ne sait plus quoi faire de nos jours, on appelle à la rescousse les nazis dans les scénarios en tout genre.

De plus Olrik abattant froidement un homme cela ne lui ressemble pas. Je n'ai plus ça en tête mais quand, dans les oeuvres de Jacobs, Olrik a t'il tué lui-même un homme de sang froid ?

Non, désolé mais il y a dérive.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Un scénario pas très original ? Oui peut-être, il y a surtout le plaisir des retrouvailles !

Il y a tout de même une ou deux surprises, comme cette séquence qui met en scène un rassemblement de nazis. C'est plutôt étonnant dans une aventure de Blake et Mortimer.

En effet, et c'est bien ce qui me paraît incongru dans cette série.

Jacobs, lorqu'il dénonçait les zélateurs du totalitarisme, n'a jamais eu besoin de faire de références directes à l'Histoire.

Ainsi, son récit du "Secret de L'Espadon" (réalisé pourtant juste après la Deuxième guerre mondiale) était suffisamment bien construit qu'il pouvait montrer la perversion d'un régime ou d'un pouvoir dictatorial sans pour autant faire resurgir un personnage s'agitant sur fond de croix gammée !!

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je suis d'accord avec Treblig !

( et je suis content de pouvoir le poster quoique je sois déconnecté à chaque post ! )

Raymond

avatar
Admin
Je ne trouve pas que l'intervention de nazis dans cet album soit incongrue. Ce n'est pas très original, certes, mais c'est une histoire qui se déroule pendant les années 50. La présence de fanatiques d'Hitler se réfère donc à des événements qui étaient encore assez proches à ce moment-là, et elle n'a rien d'irréel. Rappelons-nous combien cette crainte des nazis imprégnait les pensées et les discussions de tous les européens à cette époque. Ce qui deviendrait beaucoup plus déplacé, en revanche, c'est une histoire contemporaine qui utilise la même ficelle. Heureusement, les histoires de Blake et Mortimer ont été définitivement fixées dans le temps, et Van Hamme utilise (à mon avis avec à propos) la "mythologie" des années 50.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
En fait, je trouve que ce recours aux nazis manque d'originalité et lorgne trop vers Indiana Jones et cie; bientôt ils feront du Dan Brown à ce compte là ...

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Je ne trouve pas que l'intervention de nazis dans cet album soit incongrue. Ce n'est pas très original, certes, mais c'est une histoire qui se déroule pendant les années 50. La présence de fanatiques d'Hitler se réfère donc à des événements qui étaient encore assez proches à ce moment-là, et elle n'a rien d'irréel. Rappelons-nous combien cette crainte des nazis imprégnait les pensées et les discussions de tous les européens à cette époque.

A cette réserve près que, précisément, à l'époque des années 50, il était beaucoup plus question de "guerre froide" que d'une possible résurgence d'une idéologie nazie.

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Pierre a écrit:Je n'ai plus ça en tête
mais quand, dans les oeuvres de Jacobs, Olrik a t'il tué lui-même un
homme de sang froid ?
On ne peut pas vraiment comparer. dans le contexte de l'époque, on ne pouvait montrer la violence aussi directement. Mais Olrik tue lui-même le capitaine Hasso à la planche 6 du tome 1 du Secret de l'Espadon.

Treblig a écrit:Ainsi, son récit du "Secret de L'Espadon" (réalisé pourtant juste après la Deuxième guerre mondiale) était suffisamment bien construit qu'il pouvait montrer la perversion d'un régime ou d'un pouvoir dictatorial sans pour autant faire resurgir un personnage s'agitant sur fond de croix gammée !!
On voit des croix gammées sur le bureau de Basam Damdu à Lhassa aux planches 19 et 20 du tome 2 (éditions actuelles en trois tomes) du Secret de l'Espadon. Ok, la svastika est un symbole tibétain et d'autres civilisations d'ailleurs, mais pour les lecteurs de 1948, l'allusion était claire.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Laurent a écrit:
On voit des croix gammées sur le bureau de Basam Damdu à Lhassa aux planches 19 et 20 du tome 2 (éditions actuelles en trois tomes) du Secret de l'Espadon. Ok, la svastika est un symbole tibétain et d'autres civilisations d'ailleurs, mais pour les lecteurs de 1948, l'allusion était claire.

Tout à fait, Laurent.

Mais l'habileté de Jacobs a été justement de montrer ce symbole bien présent historiquement au Tibet (dont il ne devait certainement pas ignorer d'ailleurs la signification pacifique qu'elle revêtait pour ce pays et de nombreux peuples sur la planète) afin de faire le lien avec l'emblème totalitaire dévoyé par les nazis qui n'y voyaient qu'un symbole de la suprématie allemande sur les autres peuples.

Invité


Invité
Je crois qu'on peut vraiment féliciter notre ami Laurent pour la qualité et la quantité des infos qu'on trouve sur son blog : http://blake-jacobs-et-mortimer.over-blog.com/

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Merci Jean-Marc.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Dans la prolongation du débat que nous avons eu à propos de "La Malédiction des Trente Deniers", je pense que si vous avez l'occasion de parcourir le dernier n° de Casemate qui vient de sortir vous ne manquerez pas de lire, outre un entretien avec Van Hamme, ce que confie Chantal De Spiegeleer à propos de René Sterne et ses commentaires en regard de 4 planches de l'album.

Raymond, dépêche-toi de passer la frontière pour l'acquérir.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Et un résumé de ce dossier ici.



Dernière édition par Laurent le Sam 28 Nov - 9:42, édité 1 fois

Raymond

avatar
Admin
N'aurais-tu pas fait une petite erreur avec ton lien, Laurent ? Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Oui, car il ne fonctionne pas.

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Ca devrait aller mieux maintenant :

Laurent a écrit:Et un résumé de ce dossier ici.

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
La prochaine vente aux enchères de bandes dessinées organisée par Millon & Associés aura lieu le 13 décembre prochain.

Jacobs y sera très bien représenté par cette couverture de "L'affaire du Collier".

http://www.world-encheres.com/millon/vo13122009/asp/ViewImage.asp?txtID=162

Si vous ne savez pas encore quel cadeau vous faire offrir à Noël, c'est le moment d'en faire part à vos proches.

Invité


Invité
Treblig a écrit:Dans la prolongation du débat que nous avons eu à propos de "La Malédiction des Trente Deniers"
Jacobs, Sterne, Van Hamme, De Spiegeleer, on peut dire que cet épisode est la dernière histoire belge dont parle le tout-Paris

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Le livre de Viviane Quittelier "E.P.JACOBS, témoignages inédits" étant paru, l'occasion vous est offerte de pouvoir relire l'oeuvre du Maître d'une toute autre manière.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 40]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum