Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Thorgal

+16
bryaxis
Godot
2J
eleanore-clo
khephren
Monocle
Draculea
Tarmac
Murakami
petercriss
Loup79
bruno
Totoche Tannenen
hectorvadair
Jean-Luc
Lion de Lisbonne
20 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 27  Suivant

Aller en bas  Message [Page 22 sur 27]

526Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 4 Fév - 15:00

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

J'ai récupéré Adieu Aaricia ce matin et terminé sa lecture il y a un petit moment.

Et WOW !

Robin Recht a conçu un scénario original et surprenant, mais absolument cohérente et convaincant. Vraiment une belle réussite. Son interprétation ne s'abreuve pas aux origines de Thorgal mais crée quelque chose de nouveau, de légèrement désaxé (au sens propre, pas au figuré), mais qui suscite l'adhésion du lecteur. Comme le dit très bien un peu plus haut Patrice (je cite) : cela "crée une deuxième branche temporelle bien distincte de la première". On n'en sort pas avec l'impression que Recht est venu mettre le bazar dans le canon thorgalien. Et, comme Patrice (encore une fois pirat), je dirais qu'on espère vraiment une suite.

Le dessin est superbe, fidèle au style de Rosiński sans être dans l'imitation et sans que Recht ne renie sa personnalité pour autant. J'ai retrouvé dans ses découpages et sa mise en scène l'aspect dynamique (et sa maîtrise du sujet) qui m'avait plu dans son Conan. Le parallèle entre l'ouverture et la fin est également assez habilement mené (je n'élabore pas davantage pour éviter les spoilers).

Enfin, aucun regret d'avoir pris l'édition augmentée : le papier est de très belle qualité et les commentaires de Robin Recht sur son approche créative et ses partis-pris, très intéressants.
Ceci étant, je me répète, la couverture bleue est magnifique et lumineuse, et rend de façon extraordinaire au milieu des autres nouveautés en librairie.

Cet album est définitivement une réussite !

Patrice a écrit:Une question ouverte aux membres du forum : qui prononce la phrase dans la bulle verte de la page 93 ? Nidhogg ?

C'est, personnellement, comme cela que je l'ai interprété.

527Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 4 Fév - 15:31

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Ma compréhension de l'intrigue d'Adieu Aaricia est :
Spoiler:

528Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Dim 5 Fév - 11:16

Raymond

Raymond
Admin

Voilà ! J'ai lu Adieu Aaaricia hier soir et le livre m'a d'abord charmé, avant de beaucoup m'énerver sur la fin.   Rolling Eyes

Sur le fond du scénario, je suis totalement d'accord avec Patrice (qui résume l'intrigue dans son spoiler ci-dessus). il y a cependant un gros hic : Thorgal fait un voyage dans le temps et l'auteur ne maîtrise pas les règles fondamentales de ce genre de récit. Et la manière avec laquelle Robin Hecht finit son histoire rend l'aventure elle-même totalement impossible.

C'est une erreur de débutant et cela m'a beaucoup énervé. Et bien que le dessin soit superbe, et que le début de l'histoire soit bien mené, cet album est certainement bien inférieur aux récits de Van Hamme et Rosinski.

Désolé de décevoir tout le monde !   jap


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

529Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Dim 5 Fév - 13:45

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Raymond a écrit:Désolé de décevoir tout le monde !   jap

Pourquoi décevoir ? C'est le débat qui fait avancer les choses.

Le traitement des conséquences du voyage temporel est effectivement laissé de côté par Robin Recht.
Spoiler:

Mais les interprétations peuvent être multiples (et c'est aussi sa liberté de créateur de R. Recht que de faire un pas de côté par rapport aux règles classiques) : comme dit plus haut, j'aime l'idée de l'ouverture d'un nouvel arc temporel créé par le retour de Thorgal dans un passé... qui n'est déjà pas tout à fait le sien (on s'approche des théories d'Everett sur les mondes parallèles), mais on peut aussi imaginer plein d'autres choses (à commencer par un rêve, une illusion...) car on sait que Nidhogg est un grand manipulateur. Tout cela ne sera résolu que dans une suite (rêvons un peu) ou dans l'interprétation personnelle de chacun des lecteurs selon sa sensibilité...

La question du voyage dans le temps fait également débat sur le fil consacré à l'album du site thorgal.com, et où "sévit" Wink également notre ami Patrice avec des analyses dans lesquelles je me retrouve. pouce

530Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Dim 5 Fév - 19:32

Raymond

Raymond
Admin

Merci de la référence au forum de Thorgal ! J'y retrouve les contestations qui me sont venues immédiatement en tête en lisant l'album. Par exemple

Spoiler:


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

531Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Dim 5 Fév - 21:44

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonsoir Raymond

Déjà, il devient difficile de rester logique dès que l'on parle de voyage dans le temps  Very Happy   

Après, et nourrie par la lecture de très nombreuses œuvres de science-fiction, je puis affirmer qu'il n'existe pas UNE théorie décrivant le voyage dans le temps mais DES théories décrivant plusieurs approches possibles du voyage dans le temps.

En voici quelques-unes, choisies parmi les plus répandues et/ou les plus importantes :
1) le voyageur peut aller dans le futur, non écrit par définition, ou se rendre dans le passé, en théorie figé. Pierre Boulle a ainsi construit La Planète des singes
2) le voyageur ne peut interagir avec le passé. Par exemple, Jack Finney en traite dans Le Voyage de Simon Morley.
3) le temps est certes perturbé par les actions du voyageur temporel mais il se remet très vite de la modification et les évènements retrouvent leur cours initial. Robert Silverberg utilise cette approche dans Thèbes aux cent portes
4) l'Histoire est bouleversée et n'est plus la même. Ce postulat a inspiré Grimwood pour son superbe Replay ou, dans un autre genre, Christophe Priest pour La séparation
5) L'Histoire "s'empêtre les pieds" car les actions du voyageur ont pour conséquence que le voyage n'aurait pas pu se tenir. Bien évidemment, nous pensons tous à René Barjavel et à son Voyageur imprudent, où le héros tue son grand-père avant que celui-ci ne soit devenu père.
6) etc.

La BD s'est bien évidemment emparée du sujet et on peut rattacher des œuvres comme Le piège diabolique ou Universel War à telle ou telle catégorie.

Pour en venir à notre échange actuel sur Adieu Aaricia, Robin Recht a choisi de s'inscrire dans la 4ème catégorie. Van Hamme a fait de même avec Le maitre des montagnes.

Concernant cette catégorie, il existe des sous-catégories. J'en citerai deux.
4.1) La première est que l'uchronie se substitue à l'Histoire prévue. C'est l'orientation prise par le grand scénariste belge. Ce choix est complexe et risqué car il nécessite de bien réfléchir pour rester cohérent. Et Van Hamme s'est ainsi fourvoyé  Twisted Evil . Torric, qui a vécu plusieurs mois avec Vlana, "oublie" cette période lorsqu'il tue son moi plus âgé devenu Saxegaard. Notre auteur ayant détecté la contradiction, il s'en sort par une pirouette en faisant dire à la jeune femme un "tu es fou" deus machina.
4.2) La deuxième est que l'arbre temporel se divise en deux branches, chacune vivant sa vie. Robin Recht est parti dans cette direction :
Spoiler:

Dans les deux sous-catégories, et pour ne rien simplifier Smile , de très nombreux auteurs ont imaginé que le voyageur temporel garde les souvenirs de l'Histoire telle qu'elle était avant la modification  scratch .

En résumé de ma longue démonstration, un peu docte et je vous prie de bien vouloir m'en excuser, l'auteur de Thorgal Saga 1 maitrise parfaitement le sujet du voyage dans le temps, et il déploie une approche totalement logique.

Enfin, je rejoins Patrice sur le EEEE attribué à Adieu Aaricia.

Un scénario émouvant et bien serré. Un graphisme superlatif.

Eléanore

532Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Lun 6 Fév - 19:12

Murakami

Murakami
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Je rejoins tout le monde : C'est un EEEE pour moi aussi. J'ai adoré cet album aux graphismes somptueux et au scénario très émouvant. J'ai même versé ma petite larmichette à la fin.

Je ne regrette pas du tout l'achat de la version augmentée au très grand format et au papier bien mat. On en prend plein la vue ! Et pour ceux qui préfèrent la couverture de l'édition courante, elle y est reproduite dans les bonus en pleine page et sans les titres !

533Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Lun 6 Fév - 19:32

Raymond

Raymond
Admin

La tradition veut que l'on réponde à un long texte par une démonstration plus longue encore, mais je ne dispenserai de ce pensum. Mes idées sont en effet assez simples et ma réponse sera donc plus courte que le message d'eleanore.   Very Happy

Tout d'abord, peu importe les classifications "littéraires" que l'on peut faire des voyages dans le temps ! Je m'intéresse plutôt au bon sens, et surtout à ce qui fait sens dans une histoire. On peut certes raconter une histoire de SF complètement folle, qui joue avec la logique, comme le fait René Barjavel dans le Voyageur imprudent, mais si on s'en rend compte, on peut alors adopter un style adéquat et faire un bon livre. Et comme Barjavel adopte un ton ironique, le résultat devient presque hilarant, du moins à mon goût, Son livre est en fait intéressant à deux titres : d'abord, il est plein d'humour et agréable à lire, et ensuite il montre que l'écrivain doit être prudent en jouant avec les manipulations temporelles, car cela peut devenir n'importe quoi. Et il est d'autant plus nécessaire d'être prudent quand le scénariste adopte un ton sérieux, car il ne pourra plus se réfugier derrière l'alibi de l'humour. Et voilà ! Adieu Aaricia est une BD au ton très sérieux, qui se veut romantique et épique et dans ce style de récit, les fautes de logique passent bien mal.

Je ne sais plus quel écrivain américain de SF (Williamson peut-être) avait décrété au XXème siècle une règle importante, que devaient respecter les aventuriers du temps. Elle affirmait qu'il ne faut pas changer les événements du passé quand on y voyage !. En découvrant cette exigence il y a une quarantaine d'années, j'avais d'abord été surpris. Puis j'ai compris. Idea  Si on change certains événements du passé, même infimes, cela peut déclencher un imbroglio qui devient insoluble. Cette règle apparemment arbitraire était en fait un conseil de prudence.

J'en resterai là ! Dans cette histoire épique qui démarre bien, et qui est admirablement dessinée, ce coup de théâtre final est pour moi une sorte de contresens malvenu, une maladresse désagréable, une faute de narration . Je n'ai pas apprécié et cela gâche tout le reste.

C'est tout ce que j'avais à dire !   jap


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

534Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Mer 8 Fév - 18:10

Raymond

Raymond
Admin

J'ai lu attentivement l'article assez long de Philippe Tomblaine qui est consacré à Adieu Aaricia. Curieusement, il n'évoque pas du tout du "lapsus temporel" de Robin Recht à la fin de l'histoire.   

« Thorgal : Adieu Aaricia »… L’odyssée du temps ! | BDZoom.com

Je suis d'accord avec tout ce que Tomblaine écrit sur le dessin et le début de l'album (qui est en effet très prometteur) mais allez savoir pourquoi ... j'ai l'impression qu'il ne l'a pas lu jusqu'au bout.   Wink


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

535Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 11 Fév - 10:52

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Souvenir d'une très belle rencontre avec Robin Recht Very Happy

Thorgal - Page 22 Aa23

536Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 11 Fév - 18:13

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Tant qu'à faire une folie, faisons en deux  Smile

Thorgal - Page 22 20230211

537Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Mar 14 Fév - 12:46

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Je viens de lire à mon tour ce très bel album avec un grand plaisir et je partage totalement les points de vue de Clovis Sangrall, Patrice et eleanore-clo. Les arguments de celle-ci en matière de possibilités des voyages spatio temporels me convainquent tout à fait et de toute façon, ne l'oublions pas, toutes les règles de récit sont destinées à servir des pactes de vraisemblance de ce qui n'en a en réalité aucune puisqu'on en peut voyager dans le temps. mais nous sommes ici dans la fiction et les règles sont seulement des principes d'écriture.

Je dirais volontiers que, dans ce cadre de pure fiction de la plasticité temporelle, les arguments de Raymond sont réalistes, alors que nous ne sommes en aucun cas dans un monde de ce genre, (depuis l'origine de la série d'ailleurs), et donc à ce titre discutables, au bon sens de ce terme, puisque nous sommes ici pour échanger nos impressions et nos arguments.  Very Happy

Dans un univers de liberté narrative aussi grande, (même si à mon sens eleanore-clo a raison de dire que "l'auteur de Thorgal Saga 1 maitrise parfaitement le sujet du voyage dans le temps, et il déploie une approche totalement logique"), j'irais pour ma part jusqu'à dire que les règles sont faîtes pour être transgressées, modifiées, complétées en permanence puisque après tout ce ne sont que des principes narratifs inventés par des artistes qui donnent par jeu une apparence de cohérence logique à ce qui n'est que fiction, dans le cadre d'un pacte avec le lecteur, (C'est un peu comme le pacte qui n'a jamais trompé personne, de l'authenticité des faits racontés dans de nombreux romans qui comptent parmi les meilleurs, comme par exemple Le Chat Murr, d'Hoffmann).

Ainsi, à mon sens, ces règles sont seulement celles d'une poésie prenant les apparences de la rationalité et il n'est interdit à personne d'en inventer d'autres, de les contester, de leur en substituer d'autres.

La charge émotionnelle finale est en soi assez forte pour qu'on en soit satisfait. Il est en effet beaucoup plus intéressant que Thorgal soit à la fois désespéré et habité d'une sorte d'espoir rétrospectif à la fin que de le voir entièrement différent par l'effet de la bifurcation qu'il a introduite dans son passé. Je pense comme eleanore-clo qu'il a plutôt divisé celui-ci en deux branches et trouve poétiquement assez fascinante l'idée de deux lignes de vie qui divergent de telle façon que plusieurs itinéraires d'aventure soient concevables.

D'ailleurs, comme Clovis Sangrall que je cite ici, je partage cette idée que : "les interprétations peuvent être multiples (et c'est aussi sa liberté de créateur de R. Recht que de faire un pas de côté par rapport aux règles classiques) : comme dit plus haut, j'aime l'idée de l'ouverture d'un nouvel arc temporel créé par le retour de Thorgal dans un passé... qui n'est déjà pas tout à fait le sien (on s'approche des théories d'Everett sur les mondes parallèles), mais on peut aussi imaginer plein d'autres choses (à commencer par un rêve, une illusion...) car on sait que Nidhogg est un grand manipulateur. Tout cela ne sera résolu que dans une suite (rêvons un peu) ou dans l'interprétation personnelle de chacun des lecteurs selon sa sensibilité..."

A suivre donc dans le prochain tome de ce qui pourrait en effet être une nouvelle saga de Thorgal.  Very Happy

Ps : J'ai été frappé par une certaine similitude entre ce que devient ici le jeune Thorgal une fois son crime commis et la haine devenue une des substances de son être, aux côtés du remords il est vrai, et le cas très complexe d'Aniel dans les derniers tomes de la saga mère dessinés ou plutôt peints et dessinés par Rosinski.

http://www.marchenriarfeux.net

538Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Jeu 16 Fév - 22:36

Clovis Sangrail

Clovis Sangrail
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Draculea a écrit:
D'ailleurs, comme Clovis Sangrall que je cite ici, je partage cette idée que :[...]

Je suis flatté de cette longue citation, Draculea. Embarassed

P.S. : Le Chat Murr... un de mes souvenirs de lecture les plus frustrants en raison de son inachèvement — un livre fascinant, aussi léger que profond et complexe.

539Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Ven 17 Fév - 10:36

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Oui, Le Chat Murr fait partie de cette catégorie particulière dans la littérature des livres inachevés dont nous aurions aimé connaître la conclusion. Il y a parmi eux le célèbre Mystère Edwin Drood, dernier fabuleux roman à trame policier de Charles Dickens, malheureusement laissé ne chantier par l'auteur qui a commis l'erreur de mourir avant d'avoir achevé son oeuvre.

Une petite question à propos de la série dont notre Thorgal crépusculaire est le premier tome. Peut-on s'attendre à une suite de ce récit ou bien comme on peut le lire sen quatrième de couverture, chaque volume se cette série sera -confié à un auteur différent affinée faire vivre la saga de Thorgal dans la mémoire des hommes ?

http://www.marchenriarfeux.net

540Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Ven 17 Fév - 13:14

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Le tome suivant de la série Thorgal Saga sera réalisé par le tandem Duval/Rouge et devrait se rapporter au cycle de Qâ.
La suite d'Adieu Aaricia n'est pas décidée. En effet, Robin Recht hésite à se lancer dans la production d'un deuxième opus. Et Le Lombard ne lui pas (encore?) demandé. Le cas échéant, le projet sortirait dans 5 à 6 années.

541Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 18 Fév - 15:14

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Merci de ces précisions bien utiles ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

542Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 25 Fév - 10:47

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Le journal Le Monde commente élogieusement Adieu Aaricia.

Thorgal - Page 22 Screen14
Thorgal - Page 22 Screen15

543Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 25 Fév - 10:50

Raymond

Raymond
Admin

Je me sens bien seul !   Very Happy


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

544Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 25 Fév - 16:19

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Et que pense Tarmac de la BD ? Very Happy



Dernière édition par Patrice le Dim 26 Fév - 7:59, édité 1 fois

545Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 25 Fév - 17:44

Tarmac

Tarmac
vieux sage
vieux sage

Top gun pouce
Je donnerai mon avis

546Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Sam 4 Mar - 9:09

Raymond

Raymond
Admin

Et on parle encore de Thorgal Saga ... cette fois sur ActuaBD. Pasamonik fait l'éloge de cet album, ainsi que des reprises d'une manière générale.

Thorgal Saga : la fabuleuse variation Robin Recht - ActuaBD


_________________
Et toujours ... Thorgal - Page 22 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

547Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Jeu 9 Mar - 14:19

Tarmac

Tarmac
vieux sage
vieux sage

Robin Recht nous a livrés une fresque nordique, une saga viking onirique et dramatique de l'univers de Thorgal des plus réussies. Entre veillée funèbre sur une plage glaciale désolée, légende et mythologie nordiques, science fiction et voyage dans le temps, Robin Recht nous apporte à tout le moins sa propre vision servie par un graphisme en parfaite osmose avec l'imaginaire de l'enfant des étoiles, appuyée par une pagination abondante (cela change des 48 pages calibrées et formatées de la série mère) et un personnage de Thorgal sinon inédit du moins iconoclaste, à rebours des normes et représentations traditionnelles auxquelles nous étions jusqu'ici habitués avec Rozinski, Surzhenko et Vignaux.
On y retrouve en effet un héros au crépuscule de sa vie, usé, fatigué, diminué physiquement, malmené par l'âge et les épreuves de l'existence ( cela rappelle pour partie le Alix Senator de Valérie Mangin) mais un héros qui a gardé sa noblesse, son courage, son esprit chevaleresque. On se prend littéralement une claque dans cette odyssée homérique de type nordique, un bol d'air avec les embrunts des fjords de la mer Baltique en pleine face avec un album au demeurant violent, rude, froid, rustique qui fait la synthèse entre le film du Treizième guerrier et le dyptique de Xavier Dorison Asgard.
Thorgal - Page 22 20230312

La rougeoyance sanguinaire couleur garance de la bataille p88-89 rappelle étrangement les scènes vues et observées dans Conan La fille du géant du gel ou celles très heroïc fantasy dans Totendom pour notre plus grand plaisir.
En prenant l'anneau d'Ouroboros proposé par le perfide Nidhog, Thorgal ouvre une faille, une cinétique spatio-temporelle et tombe ainsi dans le piège en intervenant directement sur le cours des événements à la génèse de son enfance à travers la radicalité irréparable de son geste p91, il modifie le cours de l'histoire et plus largement celle de sa propre vie.
On avait déjà été habitués avec Van Hamme à des voyages dans le temps dans Le maître des montagnes mais aussi dans La couronne d'Ogotaï ; avec Robin Recht, nous avons un retour en arrière dans le village d'antan des vikings du Northland et nous avons droit aux retrouvailles du panthéon des personnages originels de l'univers Thorgal, Solweig, Gandalf, le sage Hiérulf et tous les autres. Le seul bémol que j'émettrais et je rejoins Raymond, c'est peut-être la rencontre au cours de cette cinétique spatio-temporelle dans le passé de son double moi, mais en définitive, cela n'entrave pas au final la qualité de la narration et du scénario, cela permet au surplus la dramaturgie et le point d'orgue de l'histoire où Thorgal vieux, serre dans ses bras sa bien aimée future femme, lui annonçant : " J'ai traversé un océan de temps pour te retrouver" et utilise son corps pour faire écran et bouclier , la protégeant contre la barbarie des hommes.
Thorgal - Page 22 20230313

En définitive, j'ai opté pour la version classique, le bleu baltique sombre sied parfaitement avec la thématique traitée, avec la veillée funèbre qui constitue l'armature de cette terrible histoire. Je pense également que cette représentation, cette interprétation homérique et mythologique de Robin Recht préfigure très certainement un changement radical dans la future vie de Thorgal mais aussi et surtout un développement ultérieur, car en la matière, on ne peut en rester là, et cela je m'en réjouis d'ores et déjà...

548Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Jeu 9 Mar - 16:19

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Merci !

549Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Jeu 9 Mar - 16:55

Tarmac

Tarmac
vieux sage
vieux sage

De rien ! eleanore-clo Smile
J'attends la bombe de 155 mm de Marc Jailloux prévue pour le mois de novembre, mais je crois que nous avons dans les mains la BD de l'année ! Very Happy

550Thorgal - Page 22 Empty Re: Thorgal Jeu 9 Mar - 17:18

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Quelle bombe de Marc Jailloux ? je ne suis pas au courant ayant moins de temps ces derniers mois pour suivre attentivement toute l'actualité de la bd ?

Merci Tarmac pour ton beau compte-rendu de ta lecture de ce Thorgal pour moi aussi très impressionnant. Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 22 sur 27]

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 27  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum