Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle

3 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

LES 25 MEILLEURES BD FRANCO-BELGE DU XXI-ÈME D'APRÈS LE COURRIER DES AMÉRIQUES

Si votre jeunesse est loin, trop loin, et au niveau des bandes dessinées vous en êtes restés à Asterix et Tintin ?

Alors nous avons réalisé un travail de sélection spécialement pour les expatriés, afin de vous faire découvrir les meilleures bande-dessinées françaises et belges. Valérie Robin directrice des éditions Cinebook, nous fait le plaisir de nous offrir son classement des 20 BDs qui, pour elle, sont les meilleures du siècle. Sa liste est suivie d’une autre de 5 titres que nous souhaitions ajouter.

Long John Silver

Si chacun connaît L’Île au trésor, qui sait réellement ce qu’il est advenu du pirate Long John Silver ? Xavier Dorison et Mathieu Lauffray ont tout simplement entrepris de raconter son histoire, nourris par les récits de grande aventure et de piraterie.

Un graphisme époustouflant au service d’un récit de grande aventure.

Editions Dargaud : 6 tomes entre 2007-2013

Seuls

Seuls est une série de bande dessinée jeunesse d’aventure fantastique franco-belge écrite par Fabien Vehlmann et dessinée par Bruno Gazzotti pour le magazine Spirou. Elle est centrée sur les aventures de cinq enfants qui doivent se débrouiller seuls dans un mystérieux monde sans adultes.

Editions Dupuis : débutée en 2006, elle devrait comprendre au final 22 tomes.

Des lendemains sans nuages

Tel que l’imagine Fabien Vehlmann et le mettent en images Ralph Meyer et Bruno Gazzotti, l’avenir fait froid dans le dos. Et face à cet apocalyptique état de faits, un seul coupable : TechnoLab, société fondée par F.G. Wilson, l’homme qui a modelé le futur ! Éboueur désireux d’éviter la noyade dans l’exercice de ses fonctions, Nolan Ska a la solution: revenir dans le passé et convaincre F.G. Wilson de choisir une autre voie. Mais, le principal concerné est tout sauf compatissant ou même intelligent.

Editions Le Lombard : un tome paru en 2001.

Orbital

La station Orbital est la base de départ des agents de l’Office Diplomatique Intermondial, située dans un autre plan dimensionnel pour des raisons de sécurité, une technologie basée sur les dernières avancées de la physique quantique. La mission des agents de l’ODI est de préserver la bonne entente galactique dans une Confédération regroupant plusieurs centaines de races, un organisme où les humains sont les derniers arrivés et très mal considérés, souvent perçus comme primitifs et dangereux.

Editions Dupuis : 8 tomes sortis depuis 2006. +12

The Regiment

L’histoire vraie du SAS, les forces spéciales de l’armée britannique.

Pour faire face à l’écrasante supériorité de l’Afrikakorps de Rommel, des officiers ont l’idée de créer un petit régiment d’hommes surentraînés, voué à combattre exclusivement derrière les lignes ennemies.

Edition Le Lombard – 3 tomes sortis depuis 2017.

Persepolis

Il s’agit d’une série autobiographique en noir et blanc de Marjane Satrapi,  en quatre volumes. L’auteur y retrace les étapes marquantes qui ont rythmé sa vie, de son enfance à Téhéran pendant la révolution islamique à son entrée difficile dans la vie adulte en Europe.

Editions L’Association, entre 2000 et 2003.

Green Manor

Le meurtre n’est rien sans un peu d’élégance… Lord paralysé qui cherche à se venger de l’amant de sa femme ; petit bonhomme insignifiant persuadé l’être l’Ange de la Mort ; médecin passionné rêvant d’examiner le cerveau du grand poète et peintre William Blake : les gentlemen croisés au très select Green Manor Club sont pour le moins inquiétants. Car derrière la splendide façade victorienne se cachent en fait les passions les plus violentes et les pulsions les plus meurtrières.

Editions Dupuis – 3 tomes entre 2001 et 2005. +12

Le Grand Méchant Renard

Face à un lapin stupide, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle, un renard chétif tente de trouver sa place en tant que grand prédateur. Devant l’absence d’efficacité de ses méthodes, il développe une nouvelle stratégie. Sa solution : voler des oeufs, élever les poussins, les effrayer et les croquer. Mais le plan tourne au vinaigre lorsque le renard se découvre un instinct maternel…

Editions Delcourt – par Benjamin Renner – 1 tome – 2015

Spirou (par Emile Bravo)

Comment Spirou a-t-il quitté la porte de son hôtel pour devenir le héros bien connu ? Il fallait se poser la question. Emile Bravo y répond en vous emmenant avec Spirou (et Fantasio) dans l’époque de la Seconde Guerre Mondiale.

Editions Dupuis – 3 parties depuis 2018. +9

Les Indes Fourbes

Fripouille sympathique, don Pablos de Ségovie fait le récit de ses aventures picaresques dans cette Amérique qu’on appelait encore les Indes au siècle d’or. Tour à tour misérable et richissime, adoré et conspué, ses tribulations le mèneront des bas-fonds aux palais, des pics de la Cordillère aux méandres de l’Amazone, jusqu’à ce lieu mythique du Nouveau Monde : l’Eldorado !

Editions Delcourt – Alain Ayroles – Juanjo Garnido – en 2019

Stern

1880 au Kansas. Elijah Stern, croque-mort local, mène une existence calme et solitaire jusqu’au jour où on lui demande de pratiquer l’autopsie d’un homme trouvé mort dans un bordel. S’improvisant médecin légiste, il découvre que la mort n’est en rien naturelle et se trouve impliqué, malgré lui, dans une véritable enquête.

Editions Dargaud – par Julien et Frédéric Maffre – 3 tomes depuis 2015.

Undertaker

Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d’un ancien mineur devenu millionnaire vers le filon qui fit autrefois sa fortune.

Des funérailles qui devraient être tranquilles, à un détail près : avant de décéder, Joe Cusco a avalé son or pour l’emmener avec lui dans l’éternité. Pas de chance, le secret est éventé et provoque la fureur des mineurs d’Anoki City.

Editions Dargaud – par Ralph Meyer et Xavier Dorison – 9 tomes depuis 2015.

Le Chant du Cygne

Face à l’obstination de leurs supérieurs en 1917, des soldats décident de monter à l’Assemblée Nationale pour tenter de mettre fin à la guerre. Une histoire sur l’amitié durant la Première Guerre mondiale, signée par le trio Herzet, Babouche et Dorizon.

Edition Le Lombard – 2 albums depuis 2014. +12.

Les Enfants de la Résistance

Dans un petit village de France occupé par l’armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l’ennemi. Mais comment s’opposer à un si puissant adversaire quand on n’a que treize ans ?

Edition Le Lombard – Par Benoît Ers & Vincent Dugomier – 6 tomes depuis 2015.

L'Arabe du Futur

L’Arabe du futur relate l’enfance de l’auteur, Riad Sattouf, en Libye puis en Syrie, deux pays alors marqués par l’idéologie du socialisme arabe. Il raconte son vécu dans le village rural de Ter Maaleh, notamment sa vie d’écolier, et la pression des traditions familiales. Dans le 3e tome, il décrit le contexte de sa circoncision. Dans le 4e tome, il raconte son adolescence en Bretagne avec sa mère et ses frères, alors que son père, de plus en plus religieux, vit seul en Arabie saoudite.

Allary Éditions – 4 tomes entre 2014 et 2018.

Blacksad

Attention, chef-d’oeuvre ! Blacksad est une série culte qui met en scène un chat détective dans un univers anthropomorphique. Déjà riche de 6 tomes, Blacksad se déroule dans les États-Unis des années 1950, dans une ambiance qui évoque le roman noir de la littérature américaine. Transfigurée par le dessin et les couleurs sublimes de Juanjo Guarnido, d’une maestria époustouflante, Blacksad trouve également sa force dans la qualité de ses histoires, finement ciselées par Juan Diaz Canales. Le polar a sa griffe !

Editions Dargaud – 5 tomes depuis 2000. +12

Le Chat du Rabbin

Pendant félin de Socrate, le chat du Rabbin essaye de répondre à une question fondamentale : peut-on apprendre la torah à un chat, fut il doué de parole ? La réponse est une fable savoureuse, d’une intelligence rare qui réjouira les amateurs d’Orient, de jolies femmes et de métaphysique.

Editions Dargaud – Par Joann Sfar – 14 tomes depuis 2002.

Berlin – Les sept nains

1993. Lincolnshire, Angleterre. Une jeune femme, une vieille dame et un homme d’âge moyen se retrouvent sur la piste d’un aérodrome militaire désaffecté et se souviennent…

En 1943, c’est d’un aérodrome du Lincolnshire, en Angleterre, que décollaient les Lancaster de la RAF chargés de bombarder Berlin et d’anéantir l’Allemagne nazie. C’est là aussi qu’atterrissaient ceux qui avaient réussi à échapper aux tirs de l’ennemi lors de ces raids nocturnes très périlleux. Dans ce monde en guerre où nuits de terreur et journées idylliques à la campagne se succédaient indifféremment, les jeunes aviateurs s’efforçaient de vivre avec frénésie…

Editions Dargaud – Par Marvano – Trois tomes depuis 2007. +16.

Valerian - Shingouzlooz Inc

À la suite d’une malencontreuse partie de cartes, les shingouz perdent la propriété de leur société, La Shingouzlouz.Inc. Or il se trouve que cette société, à cause d’une approximation dans l’interprétation des lois intergalactiques, est détentrice de la Terre ! Valérian – par ailleurs très préoccupé par sa future retraite d’agent spatio-temporel – et Laureline doivent rattraper cette bourde et convaincre le nouveau propriétaire, un certain Sha-Oo, « l’Assoifeur de monde », de la restituer à Galaxity.

Editions Dargaud par Wilfrid Lugano et Mathieu Lauffray. +12

Dent D’ours

Pilote dans l’US Air Force, Max dit « le Polak » a émigré aux États-Unis pour fuir la persécution nazie en Europe. Né en Haute-Silésie, de famille juive polonaise, Max s’est engagé dans l’armée américaine, où il sert sur une base aérienne du Pacifique. Pris pour un autre, il est soupçonné d’être un espion nazi, victime de sa ressemblance avec l’Allemand Werner Königsberg, né comme lui en Haute-Silésie, et qu’il a effectivement connu quand il était enfant, lorsqu’il rêvait d’aviation avec lui et la petite Hanna.

Editions Dupuis – 6 tomes depuis 2016. +12

En plus des 20 précédentes :
Voici quelques bandes dessinées que nous rajoutons à la liste précédente, parce que ce serait dommage de ne pas vous les présenter :

De Cape et de Crocs

La série date de 1995, donc elle n’est pas à proprement parler « du XXIe siècle », mais elle mérite toutefois qu’on la mentionne :

Le Grand Siècle, au temps des saltimbanques et des spadassins, quand le verbe était une arme et l’escrime un art. Dans ces deux domaines, Armand Raynal de Maupertuis et Don Lope de Villalobos y Sangrin sont passés maîtres. Le premier est Gascon, fine lame, poête, hâbleur, rusé ; c’est un renard. Le second est Andalou, bretteur redoutable, hidalgo ombrageux, féroce parfois ; c’est un loup. Ces deux gentilshommes en quête de gloire et de fortune vont embarquer pour une chasse au trésor qui les mènera de geôles en galères, d’abordages en duels, jusqu’aux confins des mondes.

Editions Delcourt – 12 tomes scénarisés par Alain Ayroles et dessinés par Jean-Luc Masbou.

Ghost Money

Manipulation ? Surveillance ? Renseignement ? L’équipe de contractors réunie par Kendricks, vétéran de la guerre contre le terrorisme des années 2000, bénéficie du soutien inconditionnel d la toute nouvelle administration néo-conservatrice américaine. L’enjeu ? Un secret qui pourrait faire vaciller toutes nos certitudes. Leur cible ? Une jeune milliardaire qui saute par dessus les fuseaux horaires avec une facilité déconcertante et fréquente les milieux d’affaires les plus fermés.

Editions Dargaud – Par Thierry Smolderen et Dominique Bertail – 6 tomes depuis 2008.

Ma révérence

Vincent, trentenaire, un poil dépressif, estime que la société lui doit quelques dommages et intérêts, au titre de préjudice moral. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, il s’improvise braqueur de fourgon. Son plan est malin, sa cause noble et l’amour au bout du braco. Mais en choisissant pour complice le déconcertant Gaby Rocket, Vincent n’a-t-il pas vu trop grand ?

Editions Delcourt – 2013 – par Lugano et Rodguen.


Juliette

Camille Jourdy confirme ses talents narratifs et ses envolées de couleurs avec sa « Juliette », qui rentre dans sa petite ville de province pour quelques jours très nostalgique, hypocondriaque, et en route pour un vaudeville familial des plus amusants.

Editions Actes Sud – 2016.

Il était une fois en France

Orphelin. Immigré. Ferrailleur. Milliardaire. Collabo. Résistant. Criminel pour certains, héros pour d’autres, Joseph Joanovici fut cela. Et bien plus encore.

Editions Glénat – par Fabien Nury et Sylvain Vallée. 6 tomes publiés entre 2007 et 2012.

Raymond

Raymond
Admin

Hum ... désolé mais à mon avis, cette liste du COURRIER DES AMÉRIQUES ne vaut pas tripette !       scratch

Premier argument : j'ai lu environ la moitié de ces albums ou miniséries et certaines d'entre elles ne sont vraiment pas au niveau d'une des "25 meilleures BD du siècle". C'est le cas de Long John Silver (pas mal mais sans plus), de Seuls (sympa mais cela tire en longueur), d'Orbital (une bonne BD d'action mais sans plus) ou des Enfants de la Résistance (dont je n'ai lu que le tome 1 il est vrai). Je ne commenterai pas des BD que je n'ai pas lues, mais j'ai l'impression qu'il y a dans cette liste beaucoup de choses faciles à lire et un peu puériles.

Deuxième argument : Où sont les auteurs indépendants et où sont les BD adultes ? On trouve certes dans cette liste Persépolis (qui y est tout à fait à sa place) et l'Arable du Futur (même remarque), mais il n'y a rien de plus.  Aucune mention d'auteurs importants de notre époque, qu'ils soient indépendants comme Lewis Trondheim, Christophe Blain (Quai d'Orsay), Emmanuel Guibert (le Photographe), David B (l'Ascension du Haut Mal), Larcenet (le Combat Ordinaire), Blutch plusieurs titres), Marc Antoine Mathieu (plusieurs titres aussi), ou traditionnels comme Gibrat (Mattéo), Delaby (Murena), Jean-Claude Denis (quelques mois à l'Amélie), Lepage (un printemps à Tchernobyl) ou Patrice Pèlerin (sa série l'Epervier). Est-ce que les auteurs de cette liste lisent vraiment les bonnes BD ?

Troisième argument : Où sont les romans graphiques, ou tout simplement les œuvres uniques ? Ce que l'on trouve dans cette liste, ce sont des séries plus ou moins commerciales. Je ne veux pas dire par là que ce sont des mauvaises BD, mais le choix du comité de sélection s'est limité à un genre très étroit, celui des séries de BD d'aventure. Chaque année, il y a de splendides albums uniques (one-shot ou romans graphiques) qui font presque l'unanimité de la critique mais ils sont cruellement absents de cette liste, à l'exception il est vrai des Indes fourbes. J'ai vraiment eu l'impression que cette liste complaisante a été réalisée par des ignares qui ne lisent pas grand chose.

Bon, je ne vais pas m'étendre plus longtemps et ma conclusion restera simple et laconique : cette liste ne vaut pas tripette. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Je trouve que l'on devrait faire nous-même cette liste des 20 (ou 25) meilleures BD du 21ème siècle ! Elle serait sûrement plis intéressante. Cool


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Pourquoi pas ?
Voilà une proposition :
1. Les cahiers d'Esther de Riad Sattouf (que je préfère à L'arabe du futur par sa légèreté et sa pseudo ingénuité Embarassed )
2. Le loup de Jean-Marc Rochette (La dernière reine est un cran au-dessus mais trop vénéneux)
3. Come Prima d'Alfred, pour son introspection
4. Les indes fourbes d'Ayroles et Guarnido dont le diabolique scénario se marie à un graphisme somptueux.
5. Ballade pour Sophie de Mello et Cavia, passé inaperçu, une belle fable morale très positive
6. La saga de Grimr de Jeremie Moreau pour le style et la plongée dans l'Islande ancienne
7. Spirou par Emile Bravo, pour ne pas oublier
8. Undertaker de Dorison et Meyer, une série qui se bonifie opus après opus et dont le graphisme en cinémascope cache des scénarios parfaitement "ficelés" et baroques à souhait
9. Blacksad de Canalez et Guarnido, où le polar sublimé
10. Adieu Aaricia, par Recht, pour mettre Thorgal dans le classement et parce que c'est une superbe réflexion sur la vieillesse et la parentalité  !
11. Musée de Chabouté, un chef d'oeuvre de poésie
12. De Cape et de Crocs d'Ayroles et Masbou, une série à cheval sur le 20 et le 21ème siècle mais dont les plus beaux opus ont été publiés après l'an 2000. Le théâtre classique magnifié
13. Il était une fois en France, par Nury et Vallée. Une anecdote fabuleusement racontée de la Seconde guerre mondiale et de la Libération. Mais quelle noirceur.
14. Giant de Mikael pour son graphisme et son traitement original de l'imposture et du rêve américain
15. Dent d'ours, de Yann et Henriet, en trois tomes au lieu de six, c'eut été parfait.
16. Juliette de Camille Jourdy, où la couleur sublime une comédie dramatique
17. Quartier lointain de Tanaguchi, et si nous pouvions refaire notre vie ?
18. Les voyages d'Ulysse, de Lepage et Michel ou L'Odyssée revue dans des marines de rêve.
19. Polina, de Vivès, une plongée toute en finesse dans l'univers de la danse classique, où le style épuré de Vivès magnifie la grâce des postures
20. Le combat ordinaire de Larcenet, une réflexion toute en nostalgie et toute en combat politique
21. Hoka Hey ! de Neyef pour son style car l'histoire est bien sombre
22. Les vieux fourneaux, pour les quatre premiers tomes qui démontrent que la vieillesse est synonyme de vie, pas au-delà car la série s'est perdue en chemin
23. Un océan d'amour de Lupano et Panaccione, pour sa tendresse et la prouesse scénaristique
24. Pereira prétend de Gomont, pour cette leçon sur le courage, même si le graphisme du dessinateur va en s'améliorant dans ses œuvres ultérieures
25. 1984 de Xavier Coste, une superbe adaptation par un auteur qui monte en puissance
26. Carbone et Silicium de Bablet pour son style et sa tendresse dans l'apocalypse
27. Quai d'Orsay de Blain et Lanzac, pour sa folie ordinaire
28. Quelques mois à l'Amélie de JC Denis, pour la rédemption, même si le graphisme manque un peu de style

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

C'est déjà beaucoup mieux !  pouce

Je vais me mettre à y réfléchir, de mon côté. Et je m'en tiendrai à 25.  Wink


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Caramba ! Comme c'est difficile !

En regardant dans ma bibliothèque (et en consultant divers documents) cet après-midi, je suis arrivé à une première sélection de 60 titres, rien que cela. Tous méritaient de figurer dans les 25 et la seconde sélection a vraiment été ardue. En traçant et en traçant encore, je suis finalement arrivé à 30 titres. C'est encore un peu trop mais c'est quand même assez près de la cible. J'ai décidé de m'en tenir à cette liste-là.

Je vous livre cette liste sans trop commentaire. Je les réserve pour plus tard, s'il y a une discussion, mais pour moi tous ces titres relèvent de l'évidence.  Wink

2000
- E. Guibert : La Guerre d'Alan
- Marjane Strapi : Persépolis
2001
- Frederik Peeters : Les pilules bleues
- Joe Sacco : Gorazde
2002
- Taniguchi : Quartier lointain
2003
- Craig Thompson : Blankets
- Jean-Claude Denis : Quelques mois à l'Amélie
2005
- Hideo Azuma : Journal d'une disparition
2006 :
- Ka et Alfred : Pourquoi j'ai tué Pierre
- Shaun Tan : Là où vont nos pères
2007
- Alison Bechdel : Fun Home
- Rutu Modan : Exit Wounds
2008
- Winshluss : Pinocchio
- Posy Simmonds : Tamara Drewe
2009
- Larcenet : Blast
- Camille Jourdy : Rosalie Blum
- Antonio Altarriba : L'art de voler
2010
- Christophe Blain & Lanzac : Quai d'Orsay
- David Mazzuchelli : Asterios Polyp
2011
- Yoshihiro Tatsumi : Une vie dans les marges
2012
- Chris Ware : Building Stories
- Emmanuel Lepage : un Printemps à Tchernobyl
2013
- Chloé Cruchaudet : Mauvais Genre
- Marc-Antoine Mathieu : Le décalage
2014
- Riad Sattouf : L'arabe du futur
2015
- Tom Tirabosco : Wonderland
2016
- Richard McGuire : ICI
- Catherine Meurisse : La légèreté
2018
- Emile Bravo : Spirou, l'espoir malgré tout
2019
- Rochette : Le loup
2020
- Hugo Bienvenu : Préférence Système
2021
- Melo & Cava : Ballade pour Sophie


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

pouce
Voilà qui donne des envies de lecture Very Happy
Merci beaucoup

Eléanore

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Quand fait on le classement des meilleures bd d'avril 1973?

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

Raymond
Admin

Laughing  Pas mal !   pouce

Sais-tu que l'on a déjà un sujet sur les meilleures BD de 1968 ? Cela date tout de même d'il y a quelques années.

https://lectraymond.forumactif.com/t1771-meilleures-bd-de-l-annee-1968?highlight=meilleures.

La passion ne s'éteint jamais.  fou


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

En essayant de deviner entre les lignes écrites par Stéphane, l'année de sa naissance a vu paraître de très beaux classiques.
Voici ma liste :
1) Astérix : Astérix en Corse
Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Aa200
2) Blueberry : Chihuahua Perl
3) Gaston Lagaffe : Gaffes bévues et boulettes
4) Lucky Luke : L'héritage de Rantanplan
5) Philémon : Le piano sauvage
6) Ric Hochet : Requiem pour une idole
7) Yoko Tsuno : L'orgue du diable

Eléanore

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Hihihi! Ceci dit, sympa ce classement pouce

http://alixmag.canalblog.com/

Raymond

Raymond
Admin

J'ai séparé cette dernière discussion du sujet d'origine. Il sera ainsi plus facile de la retrouver dans quelques années. Cool


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

J'ai lu les lauréats des années 2007 et 2008 que je ne connaissais pas et dont les résumés sur Internet me faisaient envie  Very Happy

Concernant Alison Bechdel et Fun Home, je n'ai pas adhéré au projet. J'ai fini par trouver trop insistant ce focus permanent des médias sur le genre et l'homosexualité. Je comprends parfaitement que cela soulève des débats et que certaines personnes souffrent de leur orientation sexuelle. Mais il me semble que cela relève de la sphère intime et que le combat politique pour une égalité des droits est en passe d'être gagner dans le monde occidental. Après, le livre date de 2007 et il est certain que la société ne voyait pas alors les "choses" sous le même angle. Sur un autre plan, j'ai trouvé l'intrigue bien sombre avec une relation si étrange entre le père et sa fille, avec ce décès dont on ne sait pas si c'est un suicide, etc. Et puis, les passerelles permanentes entre la BD et d'autres œuvres littéraires m'ont semblé surfaites.

J'ai apprécié Exit Wounds de Rutu Modan. Les bandes dessinées israéliennes ne courent pas les rues et en découvrir une si bien pensée fait plaisir. Et puis, les personnages sont très attachants. La vie du héros et celle de l'héroïne suivent un cours tortueux et la recherche du père/amant va rapprocher ces deux êtres, finalement si bien assortis. Le graphisme simple respire la sérénité et on se prend au jeu de cette quête un peu folle, où les égos se heurtent jusqu'à se lisser.

Pinocchio de Winshluss transforme l'œuvre de Collodi et le dessin animé de Disney. Transforme ou plutôt déforme car la BD regarde du côté de la caricature. L'humour grinçant et noir pervertit le conte. Le graphisme riche présente de nombreuses facettes et contribuent efficacement à la narration.

Tamara Drewe de Posy Simmonds se situe à la frontière entre la bande dessinée et le roman illustré. Les longs textes assoient la narration que les dessins précisent. Cette chronique aigre-douce de la campagne anglaise oscille en permanence entre le vaudeville et la tragédie. Et l'ultime pirouette du bébé de Tamara et Andy apparait comme un pansement sur des blessures béantes : la mort de Judy, celle de Nicholas et l'échec du mariage de Beth. Le dessin, doux, et les couleurs, paisibles, offrent un décor tout en finesse à cette réflexion plutôt amère sur le sentiment amoureux.

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

Merci de ces lectures !  pouce

Fun Home : j'entretiens un rapport d'amour haine avec ce livre, que j'ai tout  de suite détesté mais dont j'ai tout de suite saisi l'importance. J'en avais discuté avec diverses personnes qui étaient généralement élogieuses avec cette œuvre, à mon grand étonnement. Elles étaient fortement blindées car je trouve cette BD assez méchante, voir même blessante. "C'est encore un grand cri d'amour qu'une fille envoie à son père" m'a dit un jour une amie et si on admet qu'il existe un binôme amour-haine dans les relations humaines, il y a nécessairement du vrai dans cette déclaration.

Quinze ans après la première lecture, j'apprécie ce livre avec un peu plus de distance, mais je me souviens de la peine que j'avais à en parler dans le passé. On retrouve un peu cette inimitié dans le vieux sujet consacré à Alison Bechdel, qui date des débuts du forum.  Eh oui !  Wink

https://lectraymond.forumactif.com/t1150-fun-home-d-alison-bechdel?highlight=fun+home

Exit Wounds : J'ai tout de suite adoré cette vision intelligente de la vie en Israël, ni polémique ni indifférente vis à vis de la réalité quotidienne et palestinienne. J'aime bien aussi son style graphique un peu relâché, qui se concentre sur l'essentiel. Rutu Modan avait au départ son  propre sujet, puis je l'ai fusionné avec d'autres messages et c'est devenu aujourd'hui les "BD israéliennes".

https://lectraymond.forumactif.com/t1806-bandes-dessinees-israeliennes?highlight=isra%C3%A9liennes

Pinocchio est une BD au style underground qui ne fait aucune concession. Winschluss est à mon avis un grand dessinateur, qui publie peu (mais toujours du très bon) et il avait rencontré avec cet album un très surprenant succès en 2008. Il était ainsi d'emblée évident que cette œuvre allait s'inscrire dans l'histoire de la BD. J'ai parlé plusieurs fois de Winshluss dans ce forum, avec Godot en particulier, mais je ne sais plus à quel endroit. Il y a probablement quelque chose dans "je viens de lire", ou dans un autre sujet comme ça.

Tamara Drewe est une BD superbe, au style peu conventionnel, et son scénario est tellement bon que le monde du cinéma s'en est très vite emparé Le film est très bien aussi, mais pas aussi original que la BD qui slalome ingénieusement entre la littérature (Posy Simmonds s'est vaguement inspirée d'un roman de Thomas Hardy) et les arts graphiques, et qui m'a laissé en refermant le livre une délicieuse sensation de vie. A noter que l'autrice a créé deux autres romans graphiques semblables, Gemma Bowery (très inspiré par Flaubert) et Cassandra Darke (qui lorgne du côté de Dickens), qui contiennent tous deux le même genre de métissage, entre dessin et littérature. Posy Simmonds a bien sûr son sujet dédié, car c'est une dessinatrice qui compte !

https://lectraymond.forumactif.com/t1847-posy-simmonds?highlight=posy+simmonds


_________________
Et toujours ... Les 25 bandes dessinées du XXIe siècle Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum