Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Deuxième Guerre Mondiale (39-45)

+8
Clovis Sangrail
eleanore-clo
bird13
Suréna
JYB
sylvain-
2J
Taharqa
12 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 7]

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Celle-ci me parait mieux adaptée au sujet :

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 044_av10

Wink

52Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Empty Deuxième Guerre Mondiale (39-45) Mer 21 Nov - 17:20

Raymond

Raymond
Admin

Il n'y avait pas encore de véritable sujet sur cette guerre qui date maintenant de plus de 70 ans. Elle appartient maintenant à l'Histoire.

Alors il est temps de créer un topic dédié.

On ne fera pas la liste de toutes les BD qui la racontent. Ce serait vraiment interminable. Wink


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Et on commence avec un album que je n'ai pas vraiment vu passer. Il s'intitule Cette machine tue les fascistes et il est paru en 2016.

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Cette-10

ActuaBD en parlait déjà en 2016 !

https://www.actuabd.com/Cette-machine-tue-les-fascistes

Et Detournay nous présente aujourd'hui aujourd'hui la suite, intitulée Krieg Machine.   Wink

https://www.actuabd.com/Krieg-Machine-l-epopee-du-Char-Tigre

J'ai rarement le temps de lire ce genre d'album. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Hou la la ! Vaste programme que tu nous proposes !
De la "Drôle de Guerre" à Hiroshima !
De :
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_703
à :
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_704

Rien que de citer en entier la trés convenable série de Pierre DUPUIS (Bande Mauve) qui
représente 11 albums prendra plusieurs posts .:

https://www.bedetheque.com/serie-8195-BD-Seconde-guerre-mondiale-Histoire-BD-Bande-mauve.html

J'ai déjà traité "DUNKERQUE" (Embarquement) et "OVERLORD" (Débarquement) et ce fut un rude boulot
(Néanmoins plaisant ; qui , je l'espére , a interréssé .)
J'avais pensé à "faire" la guerre du Pacifique , mais c'est déjà énorme ,pareil pour la Résistance fançaise .
Ces 6 années terribles ont précédé le foisonnement et le développement de la BD qui s'est emparée de ce sujet pour l'exploiter de maniére proteiforme .

Comment comptes tu procéder ?

Raymond

Raymond
Admin

Mais je l'annonce dès le début, il n'est pas question d'essayer de faire le tour des BD qui parlent de la guerre de 39-45 ! Il y en a trop ! Very Happy

Ce topic va simplement recueillir quelques messages, qui seront essentiellement (mais pas seulement) des infos sur les nouveaux albums en rapport avec la Deuxième Guerre Mondiale. Est-ce qu'il y en aura beaucoup ? On verra bien !


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

O.K. ; O.K. !
Donc plutot ça :

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_705

Que ça :

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 06509311

Wink



Raymond

Raymond
Admin

Non ! Les deux sont possibles !


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

58Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Empty ça a commencé comme ça ... Sam 24 Nov - 10:19

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

pour les belges et les français ...
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couve_10

https://blog.francetvinfo.fr/popup/2016/09/02/la-bd-de-la-semaine-un-road-trip-en-juin-1940-en-pleine-deconfiture.html

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Mep_de10

Raymond

Raymond
Admin

C'est une bonne BD, comme tout ce que fait Pascal Rabaté d'ailleurs.

Il a son propre sujet, ici : Wink

https://lectraymond.forumactif.com/t1038-pascal-rabate?highlight=pasacal+rabat%C3%A9


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Une série bien structurée historiquement et politiquement :
 
Une génération française

Comment réagir face à des événements qui bouleversent radicalement une société ? Lutter ou subir ? Dans cette série chorale s’incarnent, en trois personnages principaux, trois attitudes de la population française face à l‘Occupation nazie : l’exil et la lutte armée suite à l’appel du Général de Gaulle
; la collaboration dans les traces du maréchal Pétain ; la Résistance. Une génération française constitue un panorama général de la société française d’avant-guerre, où se dessinent 3 choix de vie, façonnés par l’histoire familiale des héros et par le tournant de l’Histoire.
Martin Favre est étudiant à la faculté de langue de la Sorbonne. Il habite une chambre de bonne d’un grand hôtel particulier, et donne des cours aux lycéens des beaux quartiers, ce qui lui assure un niveau de vie très convenable. Séducteur, il virevolte des serveuses du quartier Latin, aux mères de ses élèves. Quand la guerre éclate, Martin tombe des nues.
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Vitfa_10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc478
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso287


Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Vitfa_11

« Nos gars ont fait ce qu’ils ont pu avec les ordres qu’ils avaient. »
Le lieutenant Tanguy Brettin d’Arconnet, militaire de carrière et fils d’un héros de 14-18 est au front sur une ligne Maginot que l’on prétendait infranchissable. L’armée allemande est cependant surentrainée et la française mal dirigée par un état-major vieillissant. Les hommes se défendent pour la forme et pour l’honneur, mais dans les rangs personne n’a le moral, personne n’y croit. Bref, la débandade est totale. Une fraction des soldats fuit vers la Grande-Bretagne d’où elle espère se réorganiser. Mais à quoi bon puisque le maréchal Pétain plaide pour la capitulation.

Cette première partie d’un diptyque (inscrit dans Une génération française, une trilogie de doubles albums ; les deux autres traitant de la résistance et de l’exil) constitue à peine un récit. Les acteurs ont peu de charisme, le protagoniste n’a d’ailleurs pas vraiment de densité, sinon à l’occasion de quelques actes présentant un conflit larvé avec son père. En terminant le livre, le lecteur se souvient d’un climat, des états d’âme des combattants, mais surtout de l’évocation d’un triste épisode de l’histoire de l’Hexagone. Cette approche impressionniste n’est pas inintéressante, elle souligne que la figure centrale est tout simplement la guerre et que dans ce cadre les conscrits occupent des rôles de soutien.

Le découpage de Manuel Garcia est très créatif. Les cadrages sont variés, les pages sont souvent imprimées à marge perdue, les illustrations s’empilent ; peut-être certaines planches sont-elles trop chargées ? Cette construction, un peu chaotique, évoque pourtant bien la violence des affrontements. Le dessin, réaliste, est percutant. Les personnages et les situations sont crédibles. Les nombreuses scènes d’action sont énergiques. Au final, le bédéphile ressent toute l’intensité des hostilités et la douleur de la défaite.
Un propos didactique, qui s’attarde sur une toute petite partie de la déroute. D’une belle efficacité.
Par J. Milette
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc479
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso288



Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Vitfa_12

« Aux armes ! Les Allemands ont gagné une bataille, pas la guerre. Des Français continuent de lutter. »
1940, la majeure partie de l’Hexagone est occupée. Dans les chambres de bonne, les caves et les arrière-boutiques, l'insurrection s'organise. Elle est certes un peu brouillonne et amateur, mais elle est bien là. Zoé, étudiante à la Sorbonne, s’insurge contre l’envahisseur germain. Sur un bout de papier, elle écrit un manifeste d’une vingtaine de mots. Avec ses copains, elle le copiera 200 fois et le distribuera à la fac. De fil en aiguille et sans complètement le réaliser, la protagoniste se trouve à la tête d’un petit réseau qui se bat avec sa plume. Pendant ce temps, les hommes politiques, pragmatiques, composent avec ces « invités » venus d’outre-Rhin.

Le scénario, signé Thierry Gloris, s’inscrit dans une trilogie de diptyques. Le premier est consacré à la lutte armée, le deuxième à la collaboration et le troisième à la résistance. L’intérêt de la saga est d’exposer ces trois angles, avec, en alternance, les réflexions des militaires et des politiciens qui s’accrochent au semblant de pouvoir qu’il leur reste. Tous les points de vue sont donc au rendez-vous, sauf peut-être celui de l’ennemi.

Dans Ayez confiance !, au-delà des opérations des activistes, l’auteur présente le portrait d’une femme forte. Le rythme est lent et c’est au travers d’une foule de gestes plus ou moins anodins que l’héroïne se construit et s’affirme. La série n’est pas au niveau du Vol du corbeau et du Sursis de Jean-Pierre Gibrat qui abordent sensiblement le même thème, mais cet épisode d’Une génération française s’avère une agréable lecture et il constitue un ajout significatif à l’ensemble.

Le lecteur devine que le mandat confié Ana Luiza Koehler vient avec un lourd cahier des charges. Son dessin doit en effet demeurer cohérent avec celui d’Eduardo Ocana et de Manuel Garcia, lesquels tiennent les pinceaux des deux autres segments. Malgré ces contraintes, l’artiste tire son épingle du jeu. Les comédiens ont du caractère (et ceux déjà présentés par ses confrères sont aisément reconnaissables), les décors réalistes et le découpage efficace. Le bédéphile découvre par ailleurs une créatrice talentueuse au trait dansant qui arrive, en quelques mouvements à donner vie à ses acteurs. Mentionnons la très belle mise en couleur réalisée par Cyril Saint-Blancat, laquelle renforce la transition entre le travail des trois illustrateurs.

Représentation réussie d’un personnage féminin fort qui tient tête aux troupes d’Adolf Hitler, mais également à la phallocratie de son époque.
Par J. Milette

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc480
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso289

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_719
En 1940, il aura fallu moins de six semaines pour que la France soit battue. Martin Favre, un jeune militaire, choisit de se rendre à Londres où son chemin croise celui des forces menées par Charles de Gaulle, de même que celui d’une jolie Anglaise qu’il a fréquentée à Paris. Le brigadier d’artillerie se joint à une poignée d’hommes qui s’entraînent pour se rendre en Afrique où ils établiront les bases en vue d’une reconquête de leur pays. C’est ce que raconte Thierry Gloris dans Ici Londres, qui fait suite à Nous vaincrons!

L’auteur est ambitieux et son propos s’aventure dans de nombreuses directions. Il est question des amours et des amitiés du héros, des relations que le futur président français entretient avec Winston Churchill et de la guerre sur le continent noir. Les thèmes se multiplient et de l’ensemble se dégage pourtant une impression de lenteur. Le récit se conclut d’ailleurs sur un fait d’armes significatif d’un point de vue historique (la bataille de Koufra en Libye), mais il est présenté d’une telle façon qu’il se révèle presque banal pour le lecteur. Le bédéphile a la sensation de lire un album de transition alors qu’il s’agit bel et bien de la conclusion du diptyque. En fait, cet opus s’inscrit dans le projet Génération française, lequel est composé de trois fois deux tomes explorant autant de perspectives sur le conflit : l’exil, la résistance et la collaboration.

Le trait réaliste d’Eduardo Ocaña illustre avec justesse le discours du scénariste. Dans une telle aventure, réalisée en parallèle par trois illustrateurs, l’artiste adopte un style passe-partout, évitant ainsi de prendre trop de distance avec le coup de pinceau de ses confrères. Malgré ces contraintes, il tire son épingle du jeu, notamment avec des scènes de combat particulièrement saisissantes. Le découpage s’avère pour sa part dynamique, les vignettes abondantes, les plans variés et les onomatopées retentissantes ; bref, du travail bien fait.

Au fil des ans, la Deuxième Guerre a inspiré des milliers de romans, films et bandes dessinées. Ces œuvres sont souvent consacrées à l’Holocauste, à la résistance ou encore à la libération, mais plus rarement à la réappropriation militaire de l’Hexagone, d’où l’intérêt de ce livre qui, s’il n’est pas sans défauts, a le mérite d’aborder les hostilités avec un éclairage différent. Peut-être l’historien aurait-il eu besoin de plus d’espace pour s’exprimer.
Par J. Milette
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 8360_p10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso291


Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_720
Le panorama de la société française des années 40 que dresse la série invite à suivre 3 jeunes gens, deux garçons et une fille, que le destin a placé de façon violente face à des choix urgents et cruciaux pour leur futur.

Alors qu'à Vichy on déplore le bellicisme des Anglais qui retarde la mise en oeuvre des conditions d'armistice en vue de la victoire imminente de l'Allemagne d'Hitler, le père de Tanguy décide qu'il est temps de mettre à l'abri son fils, tout juste remis de sa blessure, et le fait muter dans les bureaux du Centre Départemental de la Mémoire. Mais ce n'est pas au goût de cet homme de terrain.
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc488
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso292


Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_721
L a France est occupée. Tout le monde rouspète et quelques-uns agissent. Zoé, une jeune fille jusque là sans histoires, distribue des tracts qu’elle rédige et fabrique avec un groupuscule de résistants. Téméraire, elle est remarquée, puis recrutée par une agente d’une cellule mieux structurée que la sienne. Rapidement, elle gagne du galon et accepte des missions de plus en plus risquées et finit par attirer l’attention de la Gestapo.

Radio-Paris ment met un terme à la première saison d’Une génération française, une série composée de trois diptyques, tous scénarisés par Thierry Gloris. Cet album ne renouvelle pas vraiment le propos ; l’envahisseur est partout, les insoumis se défendent avec leurs faibles moyens, les citadins sont rationnés et chacun fait de son mieux. La protagoniste se révèle tout de même attachante ; à travers ses actions le lecteur la voit non seulement défier l’autorité politique, mais également s’affranchir du joug paternel et peut-être même d’une tradition qui n’accorde que peu de place à la gent féminine. Pour tout dire, en braquant les camions de livraison et en incendiant les bureaux des représentants du troisième Reich, l’enfant devient une femme assumée et sûre d’elle.

Aux pinceaux, Ana Luiza Koehler propose un travail efficace. Les décors se montrent réalistes et la reconstitution du Paris des années 1940 s’avère convaincante. Pour ses personnages, elle adopte un trait semi-réaliste et presque caricatural dans le cas de l’héroïne. Cela dit, cette incohérence n’est pas gênante. Les gros plans de visages sont très nombreux, un peu comme si, malgré toutes les tensions sociales, l’illustratrice tenait à rappeler qu’il y a avant tout les gens.

Ce titre, qui conclut un premier cycle, apparaît comme un épisode de transition. Ce serait tout de même embêtant de ne pas savoir ce qui va arriver à Zoé, à son frère Martin qui combat en Afrique et à son ami Tanguy qui fait contre mauvaise fortune bon cœur en choisissant la voie de la collaboration.
Par J. Milette
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc489
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso293

JYB


vieux sage
vieux sage

Tiens... Le même chaland, sous le même angle, avec les mêmes obstacles sur le sable, sur les deux couvertures, comme c'est bizarre.....

2J a écrit:Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_542

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Cbd93b10

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Bien observé ! clap

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

En espagnol par Jesùs BLASCO MONTERDE
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Chicos10Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Guerra14



Dernière édition par 2J le Dim 24 Fév - 21:58, édité 1 fois

Raymond

Raymond
Admin

J'ai envie de regrouper tous les sujets qui racontent la deuxième guerre mondiale.


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

ça risque de faire un sujet énorme !

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

En italien :
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 S-l16122

et un dessin d'humour britannique bien vu !

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Dunkir10

à suivre...
Les comics anglo-saxons .

68Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Empty COMICS Dim 24 Fév - 20:37

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

En ce qui concerne les comics vous pouvez vous douter qu'ils ne pullulent pas .
Les U.S.A. n'étaient pas encore entrés en guerre à ce moment , cet épisode , ridicule pour eux , d'une défaite de frenchies et de rosbeef prés d'une ville européenne inconnue n'a pas marqué leurs esprits (si, si ils en ont !)
Donc un peu d 'hétéroclite (non! ce n'est pas un auteur grec antique! )
Surtout pour les images ; je ne suis pas allé rechercher sur les bases pour faire du systématique .
On ne trouvera rien (ou pas grand chose dans Our Army ... puisque their Army was NOT... ! Et le Sgt Rock n'avait pas encore débarqué .
Quoique ils ont quand même réussi à l'y amener !
Dans le N° 24 de Brûlant  premiére série :
Sgt ROCK : Mort pour la patrie
Le mort est un gamin de Dunkerque qui attaque les allemands avec une faux pour les retarder et permettre aux anglais d'embarquer dans le dernier bateau . Rock met sur sa tombe la médaille que venait de lui remettre le maire de D. , tué lui aussi dans l'assaut nazi .
Ne me demandez pas ce que la Easy faisait là , le scénariste n'a pas eu assez d'imagination pour tenter de l'expliquer !
Voici la couv. du comic qui correspond à cette histoire et plus précisement aux derniéres cases
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso388
Ils appelleraient sans doute cela une "prequel"
Pour certains , beaucoup , (Lindberg et autres) le héros devait être Guderian .
Voyage dans le temps en images :
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 61uiuy10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 347a3e10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 43546810
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Comm_410
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Dig06010
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 V0_mas10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 War_pi10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Warish10

J'ai encore quelques trucs assez curieux ...

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Un "Super-héros" en 1940 :
(in Daring Mystery Comics N°8 )
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Warish11
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Tumblr18

Du "matériel pédagogique" (dessins de grande qualité ):
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 T2-h-510
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 0b7d2910

Et une histoire compléte en trois liens :
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Combat10

1° : http://warpastpresentfuture.blogspot.fr ... nkirk.html
2° : http://warpastpresentfuture.blogspot.fr ... attle.html
3° : http://warpastpresentfuture.blogspot.fr ... leave.html

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Planche d'O. WEINBERG dans "le débarquement" !
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 So14-e11

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Dessin de Weinberg sur tablette graphique :

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 42-43_10

Le "Pégasus bridge" déjà vu plus haut .

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

2J a écrit:Plein de chouettes dioramas
vaut le détour :
http://diorama-militaire-ho.over-blog.com/article-d-day-au-1-72-113715543.html

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_546
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc288
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso196



Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_547

Parmi eux, 177 français forment un commando (le seul !) mené par le charismatique et énergique Commandant Kieffer. L’histoire va les retenir sous ce nom : le commando Kieffer. C’est à leur histoire que s’intéresse ce tome 4 de l’opération Overlord.
Ils débarquent donc avec les forces britanniques. Leur mission : nettoyer Ouistreham, rejoindre la 6e Airborne sur les ponts de l’Orne, puis marcher sur Amfreville. La mission sera difficile, le commandant envisage 50 % de pertes. Ils devront atteindre et prendre leurs objectifs... Ou mourir sur place.
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 24686510
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Kieffe10
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Kieffe11
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Blessu10

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso197

https://fr.ulule.com/commando-kieffer/
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Kieffe12
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 C2146510
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 B5429810

73Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Empty KERSTEN médecin d'HIMMLER Mar 16 Avr - 9:08

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_995

Une BD de Perna, Pat et Fabien Bedouel  chez Glénat (Grafica) - 2015

L’Histoire oublie parfois ses héros… 23 juin 1941. Un train blindé fonce dans la nuit vers le front de l’Est. À son bord : Heinrich Himmler avec sa garde rapprochée et tous les membres de ses services. Lors des séances de soin avec son médecin particulier, le docteur Félix Kersten, le Reichsführer a pris l’habitude de se confier, délivrant des informations capitales sur les plans secrets du Reich. Fort de sa position, Kersten se livre de son côté à un marchandage : en guise d’honoraires, il obtient la libération de prisonniers de guerre. Mais ce pacte avec le diable commence à intriguer Heydrich, chef de la Gestapo et bras droit d’Himmler, qui voit d’un mauvais œil la complicité entre le médecin et son patient. Il soupçonne Kersten d’être un agent allié infiltré...Personnage discret et injustement oublié de la Deuxième Guerre mondiale, Félix Kersten est celui qui sera à l’origine du « Contrat pour l’Humanité », sauvant la vie de 60 000 Juifs emprisonnés dans les camps de la mort. Entre fiction et réalité, Patrice Perna raconte ici le parcours incroyable de ce « Dernier des Justes » dans un thriller noir mâtiné d’espionnage et de lutte de pouvoir. Un diptyque haletant et salutaire emmené par toute la puissance et le dynamisme du trait de Fabien Bedouel
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 1625_p11
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 1625_p10
 Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Couv_996
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Planc699

Le 4 juin 1942, Reinhard Heydrich, adjoint de Himmler, est assassiné à Prague par des miliciens tchèques. Enfin débarrassé de celui qui se méfiait le plus de lui, le docteur Félix Kersten croit pouvoir enfin mener à bien sa périlleuse mission auprès de Himmler et monnayer des vies en échange de soins. Mais le remplaçant d'Heydrich va s'avérer être un ennemi encore plus dangereux et sournois... Constamment surveillé, épié, Kersten s'adonne à un véritable numéro d'équilibriste entre son marchandage au chevet de Himmler et sa coopération avec les Alliés. Il ne sera jamais vraiment à l'abri, pas même lorsque la guerre sera finie. Car dès 1948, Kersten, installé en Suède, devient la cible d'une enquête qui lui reproche sa proximité avec l'un des pires criminels nazis...En faisant monter la tension crescendo, Patrice Perna et Fabien Bedouel terminent en beauté ce polar historique haletant basé sur l'incroyable histoire du médecin particulier de Himmler. Personnage injustement oublié de l'Histoire, Félix Kersten sauva pourtant des milliers de prisonniers des camps de la mort durant la seconde guerre mondiale...
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Verso427

Raymond

Raymond
Admin

Il me semble qu'il y a eu un livre (un biopic) sur ce sujet il y a quelques années.

Je ne l'ai pas lu et mes souvenirs sont assez flous. deso


_________________
Et toujours ... Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Les-ma10

Les Mains du miracle est un roman de Joseph Kessel paru en 1960 aux éditions Gallimard. Le livre est préfacé par l'historien anglais H.R. Trevor-Roper qui en a validé les éléments historiques.

Il s'agit de la biographie romancée du docteur finlandais Felix Kersten, spécialisé dans les massages thérapeutiques, qui a soigné Heinrich Himmler en échange de nombreuses vies durant la Seconde Guerre mondiale. Cette influence sur le chef suprême des SS lui vaudra la haine des collaborateurs d'Himmler (Heydrich, Kaltenbrunner...)

L'ouvrage a été réédité en mars 2013 dans la collection Folio, après avoir été indisponible pendant plusieurs années.
Deuxième Guerre Mondiale (39-45) - Page 3 Les-ma10

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 3 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum