Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Auteurs indépendants américains

+3
Draculea
eleanore-clo
2J
7 participants

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

Raymond

Raymond
Admin

On croit souvent que la BD aux USA est empêtrée dans les histoires de super-héros et qu'il ne s'y passe pas grand chose d'intéressant. Tous les 10 à 15 ans, cependant, ce grand pays nous envoie un chef d'oeuvre incontestable et révolutionnaire, une oeuvre d'allure inédite, un véritable missile qui bouscule notre manière d'envisager le 9ème Art. C'est ainsi que l'on a découvert Dark Knight pendant les années 80, puis Maus la décennie suivante, et enfin Jimmy Corrigan au début des années 2000. Je pense que la bombe des années 2010 est déjà lancée et qu'il s'agit tout simplement d'Asterios Polyp.

Auteurs indépendants américains Asteri10

Faut-il vous présenter ici David Mazzucchelli, qui était autrefois (dans les années 80) le dessinateur délicatement "mainstream" de Batman Year One (un petit chef d'oeuvre sur scénario de Frank Miller), avant de devenir le créateur austère et farouchement indépendant de Big Man ou de la Géométrie de l'Obsession, puis le graphiste scrupuleux qui adapte avec habileté Cité de Verre (un roman plus ou moins connu de Paul Auster). Ce créateur hors norme s'était retiré du monde de la BD depuis une quinzaine d'années et ses admirateurs se demandaient ce qu'il avait bien pu devenir. J'avais lu qu'il se consacrait à l'enseignement, mais en fait, il n'avait pas oublié le 9ème art. Il a au contraire longuement préparé sa nouvelle oeuvre qui devait être un coup de tonnerre. Ce livre est finalement sorti il y a un an aux Etats Unis, et voilà qu'il arrive maintenant chez nous. On en parle bien sûr un peu partout, en particulier dans le monde des blogs. C'est donc une BD que je ne pouvais pas manquer.  Wink

Asterios Polyp, c'est un récit intimiste et satyrique que j'aurais bien vu filmé par Woody Allen. Il raconte la rencontre d'un homme et d'une femme que tout sépare, que ce soient l'éducation, les croyances, le tempérament ou le caratère. "Lui" est intellectuel, analytique, égoiste, dominateur, raisonneur et peu émotif. "Elle" est charnelle, sensible, timide, intuitive et sensible. On pourrait dire que chacun des deux incarne une forme différente de l'intelligence, celle que l'on attribue ainsi au cerveau gauche (l'analyse, le langage, le calcul) ou alors au cerveau droit (la musique, la communication, l'esthétique). La grande trouvaille de Mazzucchelli, c'est d'avoir choisi d'illustrer leurs différences d'une manière graphique.

Auteurs indépendants américains Asteri17

Mais qui est donc Asterios Polyp ? C'est le nom d'un architecte qui est devenu professeur dans l'état de New York. Il n'a jamais construit le moindre bâtiment mais il a gagné des concours et écrit des livres qui lui ont apporté une certaine réputation. C'est avant tout un intellectuel et un théoricien de l'architecture. Détail amusant, les longs développement réthoriques d'Asterios Polyp représentent en fait une excellente analyse de la BD de Mazzucchelli.  Wink

Auteurs indépendants américains Asteri18

Et oui ! Le graphisme du livre balance entre deux tendances, celle du "linéaire" et celle du plastique". Le froid Asterios Polyp est ainsi dessiné "par des lignes" et son univers est toujours de couleur bleue. La douce et timide Hana est dominée par la couleur rose, et sa silhouette est représentée par d'épaisses trames qui accentuent l'épaisseur de la chair. Séparés l'un de l'autre, Asterios et Hana évoluent dans un monde monocolore mais, lorsqu'ils sont à nouveau réunis, le dessin mélange avec harmonie le bleu et le rose, de même que la ligne et la matière. Tout au plus remarque t-on parfois la couleur bleue du visage d'Hana, qui écoute de façon passive le discours d'Asterios. La couleur raconte, elle aussi.  Cool

Auteurs indépendants américains Asteri12

Voilà ! Vous avez compris l'essence de cette oeuvre qui est racontée d'une part par le texte (et le discours d'Asterios), mais aussi par la couleur et la forme du dessin (et les sensations d'Hana). Par moment, cette dernière se fâche et elle retrouve alors sa substance originelle.

Auteurs indépendants américains Asteri13

Mais elle aime Asterios et finit pas se calmer, en reprenant une attitude soumise. Sa silhouette retrouve alors une "ligne" simple et les couleurs sont à nouveau mêlées.

Auteurs indépendants américains Asteri14

Il existe une troisième gamme de couleur qui domine certaines pages. Elle mélange le violet et le jaune et symbolise le présent. Asterios et Hana se sont séparés, et la vie de l'architecte s'effondre lorsque son appartement est détruit par un incendie. Il quitte alors son monde habituel et part à l'aventure, et à la recherche de lui-même. Cette quête est la trame principale du récit, mais elle est interrompue par de multiples "flashs back" qui nous montrent la rencontre, la vie à deux puis la séparation d'Asterios et Hana.

Auteurs indépendants américains Asteri15

A la fin de son voyage, Asterios retrouve son épouse et une réconciliation apparait. La page se remplit d'une palette colorée plus large et équilibrée, qui intègre des teintes vertes et jaunes auparavant absentes. Ils ont acquis plus d'expérience.  Wink

Auteurs indépendants américains Asteri16

En première lecture, cet ouvrage produit une impression curieuse. "Tout ça pour ça", pourrait-on dire, mais à la relecture, on se délecte à découvrir le sens caché du dessin, des couleurs ou de la typographie. Dans ce livre plus que dans tout autre BD, le dessin raconte quelque chose et il en résulte un plaisir neuf, une jubilation délicate et aussi l'impression qu'une nouvelle porte s'est ouverte. C'est une histoire d'amour, mais aussi un récit moraliste et enfin une nouvelle forme de BD adulte, destinée aux adultes.

Peut-être que cela vous paraitra bien intellectuel, mais c'est en fait un livre tout simple, à l'humour délicat, et dont la conclusion semble presque optimiste. C'est à la fois un regard pertinent sur notre monde et un manifeste qui renouvelle le 9e art. J'espère que les amateurs avertis ne le manqueront pas.  Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 13 Déc - 12:06, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité

Raymond, voilà une nouvelle qui ne pourra que t'agréer.  Wink

https://www.acbd.fr/1107/grand-prix-de-la-critique/2011/

Asterios Polyp remporte en effet le Grand Prix des Critiques de bande dessinée 2011.

Raymond

Raymond
Admin

N'avez-vous pas envie parfois de lire autre chose ? N'avez-vous jamais éprouvé le sentiment que les BD sont un peu trop prévisibles ? Il y a beaucoup de choix, certes, grâce à la surproduction actuelle, mais les genres restent bien définis. Il y a ainsi le style classique pour raconter des aventures standards, le genre gros nez pour reprendre les même vieux gags, le dessin animalier qui est toujours rond et mignon, l'éternel heroic fantasy avec ses trolls et ses monstres un peu convenus, le polar qui imite les films que l'on peut voir à la TV, et enfin le genre "auteur", bien encré dans le quotidien et l'autobiographique, permettant au dessinateur de parler de lui même ou de réaliser un reportage. Tout cela est souvent fort beau, et fréquemment fort bien fait, mais il y manque un peu d'imprévu.

Deux ou trois fois par an, cependant, il apparait un livre qui sort de la norme, et que l'on ne sait pas comment classer. C'est entre autres le cas de de cette curieuse BD animalière intitulée les Légendes de la Garde.

Auteurs indépendants américains Lygend10


Les Légendes de la Garde se déroulent dans un monde de petites souris qui doivent se battre pour survivre dans la nature contre leurs prédateurs naturels (chouettes, serpents ou furets), Pour mieux y parvenir, une "garde" composée de guerriers armés et spécialement entraînés surveille les refuges (ou petites cités) des animaux, et patrouille sans relâche à travers les champs ou la forêt pour dépister les déplacements de leurs ennemis. L'histoire commence ainsi avec l'excursion d'une patrouille qui est composée de trois des meilleurs soldats de la garde.

Auteurs indépendants américains Lygend11

Ces trois souris vont découvrir un terrible complot monté contre la ville de Barkstone, et cette aventure (en deux tomes) nous raconte comment ils vont parvenir à mettre leurs ennemis en échec. Ce scénario semble à priori assez classique et vous allez bien sûr me demander si ce curieux mélange de BD animalière et d'heroic fantasy représente une véritable innovation ?

Et bien oui, c'est une BD totalement originale, qui mélange le genre épique et l'histoire animalière. Elle n'imite aucune oeuvre qui me soit connue et elle capte très vite l'attention grâce à ses images bucoliques et charmantes (remarquons au passage un admirable travail sur les couleurs). Et puis, le lecteur ne peut qu'être surpris par l'étrange sérieux avec lequel l'auteur raconte cette histoire, par ailleurs dramatique. Les combats sont en effet féroces et les adversaires se battent souvent à mort. Les soldats de la garde évoluent dans une ambiance de danger permanent, mais ils ne craignent rien et restent fidèles jusqu'au bout. Cette oeuvre fait donc l'éloge de leur héroisme.

Auteurs indépendants américains Lygend12


S'il fallait trouver une autre création du même genre, je mentionnerai volontiers Tolkien, même si les récits de ce dernier sont très éloignés du style animalier. Il y a en effet dans les "légendes" un monde imaginaire qui est puissamment construit et longuement médité, jusque dans les moindres détails. Il y a aussi un ton épique et des aventures racontées d'une façon inhabituellement "sérieuse". Ces souris ressemblent au fond à celles qui vivent dans nos villes et nos campagnes, mais leur aventure est plutôt anachronique et David Petersen réussit magnifiquement à donner une apparence de vraisemblance à un univers qui est totalement fantaisiste.

On peut bien sûr chipoter sur quelques détails, comme par exemple une difficulté à identifier des personnages qui ont tendance à se ressembler, mais c'est un détail mineur. Les Légendes de la Garde est d'abord une oeuvre étonnante et originale, qui emporte le lecteur dans un monde imaginaire fascinant. Parue à l'origine dans une série de comic books, cette oeuvre trouve grâce au graphic novel le format idéal qui souligne toutes ses qualités.



Dernière édition par Raymond le Dim 13 Déc - 12:14, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Ce week-end, j'ai fait une vraie découverte avec le petit album qui s'intitule En Mer. Il est dessiné par Drew Wein et est paru aux éditions "çà et là".

Auteurs indépendants américains Enmer_10

Cette petite BD se présente d'une manière très inhabituelle puisqu'elle a été construite en utilisant une seule image par page. Les vignettes y souvent souvent muettes et montrent une suite de scènes clés, tirées de la vie d'un personnage. Cela donne une histoire au rythme très rapide, car les événements qui se succèdent sont parfois très espacés dans le temps. Cela ressemble d'abord à un récit en image, d'ailleurs très facile à comprendre, mais c'est aussi une BD car on y trouve de vraies séquences d'action ainsi que des phylactères.

Ce livre raconte la vie d'un poète fasciné par le monde maritime. Le pauvre diable est rapidement enrôlé de force comme marin à bord d'un bateau et il va dès lors connaître la misérable vie du matelot qui doit travailler comme un esclave.

Auteurs indépendants américains Enmer_11

Le récit se passe au XIXème siècle, à une époque où la vie de marin est encore pleine d'aventures. Le personnage principal (dont on ne connait pas le nom) affronte une rude existence faite de mauvais traitements, de bonheurs fugaces, de combats contre les pirates et d'exploration de pays inconnus. Par moment, quelques images de chasse à la baleine semblent évoquer le monde d'Hermann Melville.

Auteurs indépendants américains Enmer_12

Je ne dévoilerai pas la fin de l'histoire qui est pleine de subtilité. En fait, c'est une existence entière que nous raconte Drew Wein, en usant avec habileté de l'ellipse et des images muettes. Loin d'être un handicap, l'absence de texte devient un moyen de mieux souligner certaines ambiances, et de montrer le contraste qui peut exister entre la beauté de la vie et la misérable poésie des rimes.

Auteurs indépendants américains Enmer_13

Ce premier album de Drew Wein est plein de fraicheur juvénile, car l'histoire se lit entièrement au premier degré, mais il émerveille aussi par sa maîtrise, sa liberté et son invention. Le roman graphique est un genre en plein développement et En Mer nous en révèle les merveilleuses possibilités. Je ne sais encore rien de cet auteur mais il m'apparait d'emblée comme un dessinateur à suivre.

Voici donc une des belles surprises de l'année.  Cool



Dernière édition par Raymond le Dim 13 Déc - 12:17, édité 2 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

J'ai fait quelques recherches sur Drew Wein et il y a pas mal de choses sur le Web !

Tout d'abord, le dessinateur a son propre site :

http://www.drewweing.com/

Ensnite, Wikipedia résume de façon brève sa carrière débutante.

http://en.wikipedia.org/wiki/Drew_Weing

Et puis surtout, beaucoup de blogs ou de sites critiques se sont intéressés à "En Mer". Il y a entre autres ActuaBD :

http://www.actuabd.com/En-Mer-Par-Drew-Weing-Ca-et-La

Ainsi que BDZoom :

http://www.bdzoom.com/spip.php?article5233

Et puis encore une belle critique sur un blog :

http://www.cyroul.com/perso-pro/bd-en-mer-de-drew-weing/

Tout le monde aime ! Very Happy


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Il faut tout de même parler ici du "pavé de la rentrée", du "chef d'oeuvre annoncé à l'avance", de l'intimidante nouveauté publiée par Casterman, bref ... de Habibi, le "BD roman fleuve" imaginé et dessiné par Craig Thompson.

Auteurs indépendants américains Habibi10

J'avais adoré Blankets, l'oeuvre précédente du même auteur, mais ... j'ai tout de même eu peur devant l'épaisseur du bouquin. Que raconte t-il d'ailleurs. Il y a tout d'abord une étrange histoire d'amour entre deux enfants qui survivent ensemble dans le désert, dans des conditions plutôt humiliantes, et qui grandissent séparément (dans des conditions sordides) avant de se retrouver à l'âge adulte, marqués par la vie mais néanmoins liés par une affection sincère et définitive. Cette idylle improbable de Zam (ou Habibi, c'est à dire le "bien aimé") et Dodola est par ailleurs racontée d'une manière légèrement désordonnée, "par vagues" pourrait-on dire. D'autres histoires interfèrent avec l'intrigue principale et l'ensemble n'est pas toujours facile à apréhender. Il faut en fait "tourner" beaucoup de pages avant de comprendre où l'auteur veut en venir.  Wink

Auteurs indépendants américains Habibi12

De plus, le livre ne propose pas que cette petite histoire d'amour ! En bon américain respectueux de son lecteur, Craig Thompson a décidé de nous en "donner pour notre argent" et, comme l'album fait près de 650 pages, il s'est appliqué à étoffer son contenu. Dans cete idée, Habibi est aussi un livre destiné à nous faire découvrir la culture orientale et le monde de l'islam. Dodola, l'héroine de l'histoire, devient donc une conteuse inspirée qui, telle Shéhérazade, raconte à Zam, puis à un calife, de vieilles sourates, ainsi que des histoires de la Bible et du Coran. Elle se retrouve par ailleurs prisonnière d'un harem et le récit principal adopte alors le thème d'un véritable conte des Mille et une Nuits.

Auteurs indépendants américains Habibi15

De plus, comme vous pouvez le voir dans l'image ci-dessus, le traitement graphique de chaque page est très étudié. Craig Thompson insère volontiers des motifs décoratifs du Moyen-Orient au milieu d'autres pages à la structure "normale". Il alterne d'ailleurs avec habileté des styles très différents et leur confrontation donne au livre une dimension polyphonique. Des pages entières deviennent des imitations d'oeuvres illustrées coraniques et la calligraphie arabe elle-même est parfois utilisée comme un élément de décoration.

Auteurs indépendants américains Habibi14

Pour couronner tout cela (pour le cas où le lecteur aurait malgré tout bien compris  Wink  ), cette BD multiplie les images symboliques, les citations de sourates et les évocations du mysticisme musulman. Par moments, on pourrait croire que l'auteur cherche à nous enseigner une certaine sagesse sacrée.

Bref, tout cela est remarquable et bien impressionnant mais ... je n'arrive pas à oublier mon sens critique. Et je me pose la question fatidique : tout cela est-il bien pertinent ? Craig Thompson a t-il vraiment bien compris tout ce qu'il expose. Noyé au milieu de cette abondance (d'images, de récits, de citations et de références) bien américaine, je reste tout de même perplexe sur la finalité d'une telle accumulation (qui est admirable, certes). L'auteur me fait penser à une espèce de prestidigitateur qui multiplie les déclarations et les effets visuels afin de mieux impressionner son public. Attention, ne vous méprenez pas sur ce que je veux dire. Ce livre est certainement très réfléchi, et cultivé, et intelligent. Mais est-il vraiment authentique, ou plutôt, est-il "bien senti" ?

Auteurs indépendants américains Habibi16

J'en resterai aujourd'hui sur cette question, car ce pavé résiste à toute synthèse et défie toute les tentatives de simplification ! Au final, voilà un curieux livre, donc, qui impressionne le lecteur, certes, mais qui délivre peu d'émotions, même s'il raconte une histoire plutôt dramatique. Pourrait-on le qualifier avec cette vieille citation : "qui trop embrasse mal étreint" ?



Dernière édition par Raymond le Dim 13 Déc - 12:34, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Il y a des livres que l'on découvre avec retard, en raison du hasard des traductions. En effet, cela fait de nombreuses années que Robert Sikoryak se livre à la parodie graphique et au détournement d'oeuvres célèbres dans des revues telles que Raw, le New Yorker ou Drawn & Quarterly, mais ce n'est qu'au début de l'année 2012 que le public francophone peut enfin découvrir son oeuvre caustique et jubilatoire. On la trouve dans un album intitulé Masterpiece Comics.

Auteurs indépendants américains Master10

Lorsque l'on parle de parodie et de détournement, on pense tout de suite à celles de MAD, ou à l'oeuvre de Gotlib, mais le travail de Sikoryak va encore plus loin que ses illustres prédécesseurs. Plutôt que de simplement parodier un thème ou un personnage, il reprend l'histoire d'une oeuvre classique de la littérature pour la raconter à la manière d'un vieux comic strip ou d'un vieux comic book bien connu. C'est ainsi que le récit d'Adam et Eve dans la Genèse (premier livre de la Bible) est dessiné et raconté à la manière des gags de Blondie. Plutôt que de se livrer à une longue explication, un petit extrait vous permettra mieux de comprendre comment l'histoire se présente.

Auteurs indépendants américains Master11

En fait, les BD de Sikoryak ne sont pas de simples parodies, même si l'imitation (d'ailleurs parfaite) du style graphique de séries célèbres procède bien d'une telle logique. L'auteur se livre en plus à une véritable réécriture d'oeuvres littéraires classiques, telles que Crime et Châtiment de Dostoïesvki, les Hauts de Hurlevent d'Emily Bronte ou l'Etranger d'Albert Camus, dont les récits sont repris d'une manière assez fidèle. La parodie se déroule ainsi dans un double sens, car le fait de transformer un roman de Dostoïevski en une histoire de Batman permet de détourner (et pasticher) les deux récits à la fois.

Auteurs indépendants américains Master12

La réussite de cet album provient du fait que les parodies ne sont pas vraiment réalisées au hasard. Sikoryak sait à merveille découvrir d'étonnantes connivences entre certains classiques de la littérature et les BD américaines modernes. C'est ainsi, par exemple, que les récits d'horreur des EC Comics pouvaient présenter pour le public du XXème siècle la même fascination morbide que les Hauts de Hurlevent avaient pour les lecteurs du XIXème siècle. Le croisement entre les deux oeuvres découle ainsi de ces étonnantes ressemblances, et même s'il y a un véritable téléscopage entre deux ouvrages aux styles bien différents, le résultat se révèle plein de sens et de bon goût.

Auteurs indépendants américains Master13

Il existe bien peu de BD qui soient allées si loin dans le travestissement. On peut bien sûr évoquer les Exercices de style de Matt Maden, mais bien qu'elle soit réussie, l'inspiration de ce livre est assez classique (elle reprend simplement en BD les fameux "Exercices de Style" de Raymond Queneau). Avec Masterpiece Comics, Robert Sikoryak se livre à un exercice plus complexe. Ses BD sont à la fois un hommage (on sent qu'il apprécie et qu'il a bien compris les modèles) et un pastiche d'oeuvres graphiques et littéraires célèbres. Le résultat est non seulement jubilatoire, mais il démontre une fois de plus les possibilités infinies de création que peut offrir la bande dessinée.



Dernière édition par Raymond le Mar 19 Mai - 13:36, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

En recherchant sur le Web, je remarque que quelques sites généralistes ont déjà "chroniqué" cet album. Il y a par exemple Du9 :

http://www.du9.org/chronique/masterpiece-comics/

Mais aussi BDZoom :

http://bdzoom.com/45769/comic-books/%C2%AB-masterpiece-comics-%C2%BB-par-robert-sikoryak/

De plus, Robert Sikoryak a été interviewé par ActuaBD. Vous pourrez donc tout savoir sur lui. Wink

http://www.actuabd.com/Robert-Sikoryak-auteur-de


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

C'est un livre que j'ai emprunté à la bibliothèque, juste "pour voir", et voilà que je me suis retrouvé avec un épais roman américain, dense, prenant et original. Il s'intitule : "Wizzywig, portrait d'un hacker en série", et cela vient de sortir chez Dargaud.

Auteurs indépendants américains Wizzyw10

Les hackers sont des personnages bien mystérieux, dans le fond. Pourquoi en effet ces individus passent-ils leur temps à outrepasser les règles, et à nous empoisonner la vie avec leurs virus qui se promènent partout. Ce sont aussi ces nuisibles qui, avec leur manie de briser toutes les verrouillages informatiques, sont à l'origine de la complexité de plus en plus grande du Web, et qui nous obligent à utiliser des logiciels de protection. Comment en est-on arrivé là, sur cet espace de liberté que devait être Internet ?  confused 

C'est ce sujet qu'Ed Piskor, un jeune dessinateur des USA, a décidé d'explorer en nous racontant la vie d'un hacker. Wizzywig (qui en anglais est l'abréviation de "what you see is what you get") est d'abord sorti en 2009 sous la forme d'une série de comic books. Cela parait maintenant sous la forme d'un épais "graphic novel" de 280 pages, et c'est un véritable roman fleuve en bandes dessinées !

Il raconte la vie de Kevin "Boingflop" Phenicle, un jeune surdoué maigrichon qui est rapidement fasciné par les ordinateurs. Par jeu, il se lance d'abord dans le piratage téléphonique, avant de devenir carrément un hacker, le jour où il cherche à se venger de certains camarades qui le maltraitent. Ses virus et ses incursions dans des sites ultra-protégés font alors de lui une cible pour le FBI, et il doit finalement prendre la fuite pour ne pas finir sa vie en prison.

Au départ, il y a ainsi un garçon chétif et sans protection, qui subit des mauvais traitements.

Auteurs indépendants américains Wizzyw11

Le monde des ordinateurs devient alors un refuge, où le jeune homme peut développer toutes ses capacités.

Auteurs indépendants américains Wizzyw12

De la passion pour l'informatique au besoin de se venger, en utilisant ses connaissances dans le monde des télécoms, il n'y a malheureusement qu'une faible distance. C'est ainsi que Kevin Boingflop Phenicle devient un hacker ... et un hors-la-loi.

Auteurs indépendants américains Wizzyw13

Cette aventure personnelle est racontée d'une manière sociologique, en multipliant les points de vue et les témoignages (un peu à la manière de John Dos Passos). En fait, par ses transgressions, le hacker devient progressivement un révélateur du fonctionnement de notre monde contemporain. Passant continuellement du récit intimiste au roman sociologique, Ed Piskor crée ainsi un roman à plusieurs facettes, riches en personnage, parfois poignant, et souvent légèrement ironique. La multiplicité des anecdotes qu'il relate, et la véracité de certains détails (qui ont certainement dus demander un gros travail de documentation) nous donnent finalement l'agréable sentiment de comprendre ce qu'est vraiment un hacker.

Auteurs indépendants américains Wizzyw14

Il y a tout cela, dans Wizzywig :  une description acide du monde de l'enfance, un tableau terrifiant des prisons américaines, un reportage bien documenté sur le monde des hackers et surtout, le roman émouvant d'une destinée.

C'est tout simplement un livre à lire !  :sunny


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Pendant l'hiver, il y a moins de nouveautés et on rattrape les manques de l'année précédente. C'est ainsi que je me suis intéressé à Mon ami Dahmer, le livre autobiographique de Derf Backderf, qui est sorti au printemps dernier.

Auteurs indépendants américains Mon-am10

Est-il possible de comprendre comment on devient un tueur en série ? Cette question a hanté Derf Backderf pendant une vingtaine d'années, avant qu'il ne se décide à en faire un livre. A l'origine de cette interrogation, il y a une amitié qu'il avait développé pendant ses années de collège avec un nommé Jeffrey Dahmer. Celui-ci est devenu par la suite un des plus abominables tueurs en série qui ait existé aux USA.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeffrey_Dahmer

Au collège, en fait, Dahmer était déjà un individu bizarre. Présentant tour à tour un comportement terne et des attitudes hystériques, il était un individu hors norme, suscitant la crainte et la répulsion. Isolé, méprisé et parfois persécuté, Dahmer éprouvait un bizarre plaisir à disséquer des cadavres d'animaux ramassés sur la route. Son comportement excentrique lui valait toutefois d'avoir un club d'admirateurs, qui appréciaient de le voir transgresser les normes sociales.

Auteurs indépendants américains Mon-am11

Puisant dans ses souvenirs personnels, Derf Backderf accumule dans son livre les souvenirs intrigants et les anecdotes révélatrices. Pouvait-on deviner que cet individu déviant allait devenir un monstre ? Il faut bien avouer que oui, pour le lecteur, mais il est toujours difficile d'imaginer l'inimaginable. Le fait d'avoir des goûts bizarres, et une tendance nécrophile, n'étaient pas forcément synonyme d'envies de meurtre, et les bizarreries de Dahmer devaient être bien difficiles à comprendre pour ses contemporains.

Auteurs indépendants américains Mon-am13

L'oeuvre ne se limite toutefois pas à une collection d'anecdotes, et l'auteur crée un véritable dossier. Backderf s'intéresse en effet aux rapports de police, aux témoignages d'autres témoins et aux aveux tardifs de Dahmer pour essayer de comprendre l'origine des pulsions macabres. Il se demande surtout si quelqu'un aurait pu empêcher cette évolution meurtrière, et s'il n'aurait pas fallu chercher précocement à comprendre cet adolescent, plutôt que de le confirmer perpétuellement dans sa position marginale.

Auteurs indépendants américains Mon-am14

Précisons que je ne suis pas très amateur d'histoires de tueurs en série, mais j'ai admiré la force de ce livre qui nous rapporte des faits authentiques et bien documentés. L'auteur a de plus l'intelligence de ne pas nous montrer les meurtres, et il se limite à décrire l'adolescent qu'il a connu, c'est-à-dire un personnage pour qui tout était peut être encore possible. C'est par ailleurs une authentique BD qui s'appuie sur un dessin caricatural très maîtrisé, qui sait éviter la surenchère tout en restant très suggestif. Et puis c'est un album qui se lit facilement et rapidement, car les faits sont simplement exposés d'une façon chronologique, de façon factuelle et accompagnés d'une "voix off" qui précise à chaque fois les circonstances des événements.

C'est donc une excellente BD à lire !   Very Happy

Je vous la recommande !   Wink


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Mon ami Dahmer a bien sûr suscité une importante activité critique sur le Web !

Derf Backderf a ainsi été interviewé par Actua BD.

http://www.actuabd.com/Derf-Backderf-Mon-Ami-Dahmer-Le

Et aussi par France 24 .

http://bandedessinee.blogs.france24.com/article/2013/05/28/mon-ami-dahmer-retour-sur-la-jeunesse-dun-serial-killer-0

L'album a été chroniqué sur Comicsblog.

http://www.comicsblog.fr/15617-Mon_ami_Dahmer_la_review

Sur BDzoom (par Gilles Ratier)

http://bdzoom.com/64497/bd-de-la-semaine/%C2%AB-mon-ami-dahmer-%C2%BB-par-derf-backderf/

Et par Actua BD, entre autres ...¨

http://www.actuabd.com/Mon-ami-Dahmer-Par-Derf-Backderf

Je ne prolongerai pas indéfiniment la liste ...  Wink 

Et puis, rappelons que l'album a obtenu le Fauve d'Angoulême dans la catégorie "prix révélation" pour l'année 2014 !


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

De Scott McCloud, on ne connaissait jusqu'ici que son génial album théorique sur la BD (l'Art Invisible), et  il était donc difficile de se faire une idée sur son oeuvre propre. On savait qu'il avait dessiné des histoires de super-héros mais ...  rien de plus. La sortie en français de son premier "graphic novel", intitulé "le sculpteur", était donc un événement que la critique et les fans de l'auteur ne devaient pas rater.

Auteurs indépendants américains Sculpt10

On se demandait bien sûr d'abord à quel style de BD ce théoricien hors pair allait se consacrer. Serait-ce vers une fiction légèrement infantile ou romantique (et pour tout âge), ou vers un thème plus réaliste et adulte, éventuellement analytique ou autobiographique. Son roman est maintenant arrivé sur les rayons des librairies, et nous découvrons un volumineux pavé de presque 500 pages, sobre et élégant, dessiné dans un style économe et orné d'une délicate bichromie bleutée. Le contenu est fictionnel (c'est l'histoire d'un sculpteur qui veut à tout prix faire carrière) mais McCloud nous avait déjà prévenu qu'un graphisme abstrait ou caricatural était toujours propice à la réflexion. Le trait est plutôt proche de la caricature et on peut en déduire cette romance sur l'art a bien l'ambition d'être un peu plus qu'un simple divertissement.

Auteurs indépendants américains Sculpt12

Le "pitch" est assez simple. David Smith, jeune sculpteur vivant à New-York, se voit proposer un pacte "faustien" qui devrait lui permettre de réaliser son rêve d'enfance : sculpter ce qu'il souhaite à mains nues. En échange de ce don surnaturel, il accepte de n'avoir plus que 200 jours à vivre, délai en principe suffisant pour élaborer une oeuvre durable et étincelante. Il se lance aussitôt avec ivresse dans la création de sculptures spectaculaires.

Auteurs indépendants américains Sculpt13

Mais tout comme Faust, David Smith rencontre un obstacle qu'il n'avait pas prévu : il tombe amoureux. Et ainsi, tandis que sa carrière de sculpteur prend son élan, ses raisons de vivre (et de mourir) se transforment complètement. Que signifie finalement le mot "réussir" ?

Auteurs indépendants américains Sculpt14

A l'évidence, cette histoire de "super-sculpteur" (on n'est pas loin du super-héros Wink ) cache une méditation sur l'art et les aléas d'une carrière d'artiste, mais Scott McCloud peaufine en premier lieu son récit. David Smith passe donc par les différentes étapes qui mènent à la célébrité, et l'auteur ne se prive pas d'égratigner au passage le rôle des critiques. Il découvre par ailleurs les mystères des relations sentimentales, et l'accélération des événements va l'amener à découvrir certaines vérités.

Auteurs indépendants américains Sculpt16

Construite en partie comme un thriller, l'intrigue entretient un savant suspense. David Smith sera t-il sauvé ou condamné, comme l'avait été Faust? Il faut arriver au bout des 500 pages pour le savoir et, il faut bien l'admettre, c'est par moments un peu long. La conclusion est toutefois somptueuse, et finalement ... on sait pas qui sont les vainqueurs ou les vaincus. Cette interrogation finale (artistique et philosophique) n'est au fond pas décevante.

Avec ce roman, Scott McCloud a en fait réussi son examen de scénariste efficace et il publie ce qui semble être un futur "classique" de la BD. Il me parait en effet probable que l'on reparlera souvent de ce "Sculpteur", qui traverse toutes les épreuves d'une vie d'artiste, et qui s'interroge sur le sens de ses choix. C'est en tout cas un beau livre à lire, et aussi un des albums de l'année.  Wink


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Diverses analyses et critiques sur le Web font déjà l'éloge du "Sculpteur". Nul doute qu'il y en aura bientôt beaucoup d'autres.   Very Happy

http://www.liberation.fr/culture/2015/03/24/scott-mccloud-impression-faust_1227553

https://www.actualitte.com/interviews/scott-mccloud-je-voulais-faire-le-sculpteur-tout-seul-tout-maitriser-2288.htm

http://www.planetebd.com/comics/rue-de-sevres/le-sculpteur/-/25582.html

http://www.actuabd.com/Le-Sculpteur-Scott-McCloud

http://www.auracan.com/albums/2194-le-sculpteur-par-scott-mc-cloud.html

http://bdzoom.com/85293/bd-de-la-semaine/%C2%AB%C2%A0le-sculpteur%C2%A0%C2%BB-par-scott-mccloud/

http://www.senscritique.com/bd/Le_Sculpteur/critique/49536644


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

14Auteurs indépendants américains Empty Auteurs indépendants américains Dim 28 Jan - 18:49

Raymond

Raymond
Admin

Certains d'entre eux sont très connus, comme Seth, Chris Ware, Charles Burns ou Daniel Clowes. Ils ont bien sûr tous leurs propres sujets dans ce forum.

Mais il y en a beaucoup d'autres, qui mènent une carrière discrète et exigeante, sans se compromettre avec les histoires de super-héros.

Les auteurs indépendants américains ont eux ausi contribué à changer le monde de la BD.

Ils méritaient bien un espace qui leur est dédié. Very Happy



Dernière édition par Raymond le Sam 9 Fév - 20:24, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Les Inrockuptibles viennent de publier un numéro hors-série consacré à ces américains qui font de la BD d'auteur.

Auteurs indépendants américains Inrock10

Ce numéro est recommandé à tous ceux qui veulent découvrir les futurs auteurs classiques de la BD US. Very Happy


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Filippini a mis en ligne une critique détaillée de ce numéro spécial des Inrockuptibles :

http://bdzoom.com/125388/actualites/les-80-bd-d’auteurs-us-des-inrockuptibles…/


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Matt Kindt est un auteur difficile à classer. Il travaille comme scénariste dans diverses séries de super-héros, mais il a aussi une production plus indépendante, dans laquelle il devient auteur complet. J'avais lu il y a quelques années son Super Spy qui était tout à fait réussi, et il récidive maintenant avec un gros pavé intitulé Du sang sur les mains. C'est un polar !

Auteurs indépendants américains Du_san10

C'est le genre de curiosité que l'on peut avoir du plaisir à découvrir.

Frank Guigue en parle sur BDZoom.

http://bdzoom.com/124761/comic-books/«-du-sang-sur-les-mains-%c2%a0-de-lart-subtil-des-crimes-etranges-»-par-matt-kindt/


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

ActuaBD sort à son tour un billet sur le dernier album de Matt Kindt !

http://www.actuabd.com/Du-Sang-sur-les-mains-Matt-Kindt-ne-menage-pas-nos-meninges


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

A force de voir et de lire des critiques élogieuses sur cet album, j'ai fini par me laisser tenter. C'est ainsi que j'ai acheté Du Sang sur les Mains (sous-titré De l'Art Subtil des Crimes Etranges) de Matt Kindt. Il est vrai que "l'objet livre" est beau et fignolé, et donc très tentant en soit.

Auteurs indépendants américains Kindt-10

Comment décrire ce livre au contenu très inhabituel ? On pourrait le qualifier de parodie du roman policier, mais ce serait réduire excessivement l'intérêt de l'histoire. On pourrait aussi le comprendre comme une œuvre d'art et d'essai, mais l'ouvrage est tellement bien maîtrisé qu'il faut lui reconnaître une dimension supérieure à celle d'un "essai". En fait, c'est un roman graphique personnel, qui joue avec les codes du roman policier.

Au départ, il y a les aventures de l'inspecteur Gould, un super-flic assez banal, qui résoud facilement tous les mystères. Ironiquement, Matt Kindt ne cherche même pas à expliquer de façon réaliste et détaillée comment l'inpecteur arrive à ses fins. Ce fil apparemment principal est illustré par des croquis assez sommaires, en noir et blanc.

Auteurs indépendants américains Kindt-11

Ces aventures sont une suite d'enquêtes qui concernent des délits généralement mineurs. On pourrait se demander pourquoi il perd son temps pour de telles broutilles, mais l'inspecteur n'en a cure. Il est un représentant impartial et impitoyable de la loi. Il n'y a en fait pas de petit délit et tous les déviants sont arrêtés sans la moindre pitié. Cette suite d'enquêtes est ornée de belles couleurs violacées ou brunâtres, comme pourraient l'être de vieilles publications un peu vieillottes.

Auteurs indépendants américains Kindt-12

Si le roman se limitait à cela, on pourrait le considérer comme une simple parodie policière, mais il y a des intrigues secondaires. Elles sont peu compréhensibles au début, mais elles finissent par prendre le dessus sur l'intrigue d'origine. C'est ainsi que l'on découvre (en plus du reste) de simples strips en noir et blanc disséminés dans l'album, avec leur propre titre ("l'Ange gardien"), qui ébauchent un récit parallèle.

Auteurs indépendants américains Kindt-13

Le moment magique, c'est bien sûr lorsque les deux intrigues parallèles se rejoignent. On y découvre alors des coups de théâtre, et aussi une conclusion étonnamment humaniste. Le lecteur éprouve de plus impérativement le besoin de relire l'ensemble, pour mieux en comprendre les détails, tous ces merveilleux détails qui, bien sûr, ne sont jamais laissés au hasard.   Very Happy

Auteurs indépendants américains Kindt-14

Cette construction de l'histoire paraît complexe, mais elle reste tout de même facile à lire. Elle est par ailleurs bien expliquée par Matt Kindt lui même. C'est ainsi qu'il déclare à la fin du livre: "Je passe parfois des années à créer quelque chose que vous pouvez lire en un week-end, et je veux être sûr que même si vous pouvez l'avaler d'une traite, vous n'en tirerez pas tout. Vous devrez passer un peu plus de temps avec. Et c'est amusant ... enfin ... j'espère."

Et la conclusion, c'est que l'album est non seulement amusant, mais aussi rempli de réflexions intelligentes et de critiques qui remettent en question les poncifs du roman policier. Ce livre est même un peu addictif, car on a tendance à le lire et le relire plusieurs fois, pour en prolonger le plaisir (de découvrir d'autres détails).

Par rapport au dessin, Matt Kindt se contente de simples croquis, mais il en varie avec habileté la coloration ou la mise en page. Ce choix intelligent (un dessin schématique permet beaucoup mieux d'utiliser l'humour ou la réflexion) lui permet en fait d'utiliser de surprenants effets narratifs, et de créer de belles variétés de style. Alternant les séquences dynamiques avec les bavardages philosophiques, les flash-backs révélateurs ou les illustrations muettes, l'auteur exploite avec maîtrise toutes les possibilités de la séquence d'images, pour le plus grand bonheur du lecteur.

Auteurs indépendants américains Kindt-15

Cette œuvre est donc un magnifique roman graphique, qui nous vient des USA et qui semble obtenir un succès un peu confidentiel. Je vous recommande pour ma part de le découvrir, surtout si vous aimez sortir des sentiers battus, ou si vous avez envie de découvrir un des grands créateurs d'aujourd'hui.

C'est aussi, je pense, un des premiers chefs d'œuvre de l'année !   Wink


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Matt Kindt est interviewé par ActuaBD, et c'est une excellente idée :

http://www.actuabd.com/Matt-Kindt-Du-sang-sur-les-mains-Je-voulais-faire-une-oeuvre-qui-ne-pouvait-pas

Vous en saurez encore plus sur Du Sang sur les Mains.  Very Happy


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Jeff Lemire est un dessinateur "américain" (en fait il est canadien) qui a de plus en plus d'admirateurs. Il est l'auteur de "Essex County", un magnifique roman graphique paru il y a 7 ou 8 ans, qui a reçu plusieurs récompenses.

Auteurs indépendants américains Lemire10

Il publie maintenant une nouvelle œuvre, que j'ai pu feuilleter chez mon libraire samedi dernier. Elle apparaît assez imposante, et s'intitule After Death. C'est un nouveau volumineux "graphic novel".

Auteurs indépendants américains Lemire11

Je n'ai  pas encore acheté, mais je suis tenté (j'avais bien aimé Essex County).

Frank Guigue en dit beaucoup de bien sur BDZoom.

http://bdzoom.com/128055/comic-books/«-ad-after-death-»-par-jeff-lemire-et-scott-snyder/


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Je ne connais pas Charles Forsman, dont on traduit maintenant une œuvre  intitulée Pauvre Sidney.

Auteurs indépendants américains Pauvre10

ActuaBD en parle ici :

http://www.actuabd.com/Pauvre-Sydney-de-Charles-Forsman-l-adolescence-du-fantastique-au-tragique


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Et l'on reparle du gros livre d'Emil Ferris (c'est une femme), qui vient d'être traduit.

Auteurs indépendants américains Moiceq10

Cela semble être un des "must" de la rentrée ?   Rolling Eyes

Franck Guigue en dit beaucoup de bien sur BDZoom :

http://bdzoom.com/132510/comic-books/«%c2%a0moi-ce-que-jaime-cest-les-monstres-»-par-emil-ferris/


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

ActuaBD écrit à son tour quelques louanges sur le livre d'Emil Ferris, qui est qualifié de "Coup de cœur de la rentrée" !

http://www.actuabd.com/Nos-coups-de-coeur-de-la-Rentree-2018-Moi-ce-que-j-aime-c-est-les-monstres-de-l

Un petit exemple du style des pages de cet album !


Auteurs indépendants américains Moiceq11


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Un intéressant biopic vient de sortir, celui de Joe Shuster, le créateur de Superman.

Auteurs indépendants américains Biopic10

Il semble que ce soit l'adaptation BD d'un récit imaginé par Joe Shuster lui-même. Je ne connais pas les auteurs, nommés Julian Voloj (scénariste) et Thomas Ciampi (dessinateur), mais BDZoom en dit plus dans cet article.

http://bdzoom.com/133504/comic-books/«-joe-shuster-un-reve-americain-»-par-julian-voloj-et-thomas-campi/

Aurons-nous le temps (et l'argent) pour un tel bouquin ? C'est toujours le même refrain.    Cool


_________________
Et toujours ... Auteurs indépendants américains Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum