Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Iorix le Grand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Iorix le Grand le Dim 18 Juil - 16:22

Raymond

avatar
Admin
Il n'y a pas encore de sujet consacré à ce grand album d'Alix et il est temps d'en ouvrir un. Malheureusement, nous n'aurons pas cette fois-ci les commentaires de Jacky-Charles.   deso

Soulignons d'abord que Iorix le Grand est une histoire que j'ai suivi avec passion lors de son parution dans le journal Tintin. J'en ai relu les pages à de multiples reprises, en me demandant longtemps comment cette curieuse expédition allait se terminer.



Pour des raisons que j'ignore, la prépublication a été inhabituellement longue et elle a connu des interruptions à deux reprises. Jacques Martin a t-il été malade à cette époque ... je me le demande toujours aujourd'hui ? Je me souviens  en tout cas de ces images qui montrent l'arrivée en Gaule de la troupe conduite par Alix. C'était la conclusion provisoire de l'histoire à la fin 1971, et il a fallu attendre presque 6 mois avant d'en découvrir la suite dans le journal.



Le début de l'histoire m'avait particulièrement ravi. Jacques Martin s'est probablement fait plaisir en dessinant la visite des jardins de Drufus Septer. Le récit semble démarrer au ralenti, mais c'est pour mieux nous faire découvrir la beauté du monde antique. Pour ma part, j'avais surtout été séduit par le personnage d'Ariela, qui ne laisse pas Alix insensible. C'est d'ailleurs la première fois que nous le voyons vraiment s'intéresser à une femme.



Le héros principal de l'histoire est cependant Iorus, un tribun gaulois engagé dans les légions romaines. Jacques Martin nous présente au départ un personnage ambigu, à la fois civilisé et colérique. Il défend le bon droit, grâce à l'influence raisonnable de son ami Hortalus, mais quand ce dernier meurt au cours d'un combat, Iorus se retrouve livré à lui-même. Le barbare se réveille et il est prisonnier de ses passions. Il devient Iorix le gaulois et change d'apparence. Barbu et chevelu, il rêve de libérer la Gaule de la domination romaine. Le récit de cette transformation devient le thème central de l'album et la psychologie du personnage est lucidement développée. Jacques Martin met probablement beaucoup de lui-même dans cette histoire et j'imagine qu'il s'est en partie identifié à son personnage. D'ailleurs, on ne peut s'empêcher de penser qu'en chacun de nous, il y a un barbare qui sommeille.



Toutefois, Iorix le Grand ne raconte pas seulement l'évolution psychologique d'un caractériel. C'est d'abord le récit d'une expédition dans le nord de l'Europe et d'un affrontement constant entre ses deux chefs, qui sont Iorix et Alix. L'intrigue est dominée par une tension et une agressivité qui explosent par moment sous la forme de spectaculaires combats. Jacques Martin aime ce genre de séquence et, mieux que personne, il dessine avec précision les scènes de batailles en alternant les tableaux généraux explicatifs et les gros plans révélateurs. L'attaque du camp des barbares, par exemple, est racontée avec une grande clarté, et ceci n'empêche pas les images d'être spectaculaires.



Iorix étant parti en guerre contre la domination romaine, sa mort devenait inévitable. Avec finesse, Jacques Martin imagine que la fin du guerrier soit tout simplement la conséquence logique de ses actes. Ridiculisé après l'échec de la conquête d'une ville gauloise, Iorix est lapidé par ses propres troupes révoltées. "Est-il venu trop tard ... ou trop tôt" conclut Alix d'une manière bien ambigue. La folie de Iorix permet à l'auteur d'imaginer cette dernière image, qui est une magnifique conclusion du récit.



Iorix le Grand n'est pas mon album préféré, mais c'est sans aucun doute une des meilleurs albums qu'ait dessiné Jacques Martin. A la fois dynamique (grâce à la suite de péripéties et de combats qu'il raconte), séduisant (par la qualité de ses images), subtil (grâce à la vérité psychologique du personnage principal), et réaliste (grâce à la qualité de la documentation historique), cet album est même capable d'envoûter un lecteur réticent à la bande dessinée. C'est en tout cas un de ces livres intelligents que j'osais prêter sans trop de honte il y a 30 ou 40 ans, lorsque la BD était encore considérée comme un loisir puéril par les censeurs. Peut-on imaginer aujourd'hui un meilleur compliment ?



Dernière édition par Raymond le Jeu 23 Oct - 13:45, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Iorix le Grand le Dim 18 Juil - 22:38

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Non, en effet, je ne commenterai pas cet album, puisque Diego l'a très bien fait avant moi. Vous trouverez son texte, avec quelques autres, sur le site "Alix l'intrépide".

Là-dessus, je repars en vadrouille : à vendredi prochain !

3 Re: Iorix le Grand le Lun 19 Juil - 17:13

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Bravo Raymond et merci pour cette analyse qui rejoint tellement les mêmes sentiments que j'ai éprouvés, en découvrant également cette histoire dans les pages du journal Tintin. Je ne trouve rien à rajouter, sinon que ce titre est, pour ma part, l'un de mes favoris.

http://www.canalbd.net

4 Re: Iorix le Grand le Lun 19 Juil - 19:07

Raymond

avatar
Admin
Merci Bruno. Cela fait un certain temps que nous n'avons pas parlé de nos Alix préférés et on devrait peut être refaire un sondage (ou un concours comme pour Lefranc). Je vais cependant attendre que tout le monde rentre de vacances. Cool

Sinon, j'ai regardé le résumé fait par Diego sur le site non-officiel (après avoir écrit mon texte, bien sûr, on a sa fierté Wink ). Il présente très bien le contexte historique et s'interroge sur les barbares qui se font battre par Iorix (ce ne sont pas des Sarmates ni des Daces, semble t-il). Il n'y a pas grand chose à contester, sauf l'idée qu'Ariela ne jouerait qu'un rôle secondaire. Sa présence crée au contraire une tension dans le récit (amoureuse, pour ne pas dire érotique) et elle explique la haine et l'attitude intraitable de Iorix envers Alix. Ariela est à mon avis un personnage principal du récit.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

5 Re: Iorix le Grand le Lun 19 Juil - 20:27

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Pour ma part, Iorix le Grand est le dernier album d'Alix de la grande époque; après, c'est moins bon (selon moi Wink )

6 Re: Iorix le Grand le Ven 23 Juil - 18:45

Raymond

avatar
Admin
Une petite idée impertinente me vient à l'esprit.

Je me souviens que François Mitterrand aimait beaucoup l'histoire de Iorix le Grand. Il a déclaré que c'était sa BD préférée et il lui est même arrivé d'offrir l'album à certaines personnes (je ne sais plus où j'ai lu cela, peut être dans les interviews de Jacques Martin).

Il est clair que Iorix le grand raconte l'histoire d'une lutte et d'une conquête du pouvoir. Mitterrand devait se retrouver en terrain familier avec ce genre de scénario (il savait être plus patient que Iorix Smile ).

Voici la petite question que je me pose : en général, le lecteur d'une histoire s'identifie à un personnage (c'est le premier plaisir du roman). Mitterrand s'identifiait-il à Iorix ou à Alix ? Wink



Dernière édition par Raymond le Ven 23 Juil - 20:19, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: Iorix le Grand le Ven 23 Juil - 20:17

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond, je me permets de te faire remarquer que Mitterrand s'écrit avec 2 r.

8 Re: Iorix le Grand le Ven 23 Juil - 20:20

Raymond

avatar
Admin
Il me semblait bien que je faisais une erreur. Je n'avais pas le temps de vérifier (trop de boulot à la rentrée des vacances Crying or Very sad ).


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

9 Re: Iorix le Grand le Ven 21 Jan - 19:29

Vilain goton

avatar
alixophile
alixophile
Perso c'est mon album préféré.Les dessins,le scénario,tout est incroyable.
Encore un album qui m'avait permis,à l'époque(je l'ai lu très jeune),de découvrir cette fameuse défaite romaine face aux Parthes.
En ce qui concerne le personnage d'Ariela,j'aimerai emettre un avis.Moi j'ai plutôt eu l'impression que c'était elle qui s'intéréssait à Alix,et non l'inverse.C'est elle qui l'accoste au départ,et c'est sûrement la plus belle des filles/femmes dessinées dans l'univers d'Alix.Pourtant comme le dit Iorix après le combat dans la grotte:"dès que tu es apparu,elle n'a eu d'yeux que pour toi.toi dont le seul compagnon est ce garçon que tu dorlotes dans ton chariot".
On pourrait donc ,à travers,cette phrase,se ramener au sujet "des amours d'alix"et de sa relation avec enak,qui quoi qu'on en dise,est très ambigüe.

10 Re: Iorix le Grand le Ven 21 Jan - 20:37

Raymond

avatar
Admin
A propos de leur première rencontre, il y a une image qui fait suite à la scène exposée plus haut, et que je n'ai pas scanné. Elle montre montre Alix marchant à côté de Drufus Septer et se retournant pour regarder Ariela. A ce moment-là, il ne fait aucun doute qu'il s'intéresse beaucoup à la jeune fille. Wink

Je ne crois pas qu'il devienne indifférent par la suite au(x) charme(s) d'Ariela. Il a surtout tendance à se comporter en chef d'expédition et il ne veut pas laisser apparaitre de faiblesse. Jacques Martin devait par ailleurs jongler avec certains interdits et il faut regarder parfois "entre les images" pour deviner cette relation amoureuse qui, il faut l'admettre, est tout de même restée inaboutie.



Dernière édition par Raymond le Sam 22 Jan - 14:28, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

11 Re: Iorix le Grand le Ven 21 Jan - 23:25

Vilain goton

avatar
alixophile
alixophile
Oui,ce n'est pas faux non plus.Une chose est sûre,le Enak,comme dans beaucoup d'albums d'ailleurs,est un véritable "boulet".Il est clair qu'il aurait mieux valu dorloter la Ariela,enfin moi c'est ce que j'aurai fait Very Happy

Le personnage le plus intéressant de l'album reste Iorix.Fougueux,violent,mais aussi courageux.

12 Re: Iorix le Grand le Sam 22 Jan - 9:09

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Ariela et Alix se sont-il connus enfants? Il y a une scène ou Ariela dit à Alix que celui-ci ressemble beaucoup a un compagnon d'enfance. Pourquoi Martin a t'il écrit ce dialogue? Soit, pour les besoins du scénario, et ainsi annoncé une complicité entre les 2 jeunes gens(mais ce n'est pas trop nécessaire pour l'histoire, la complicité vient naturellement), soit parce qu'ils se sont connus durant leur enfance, et là, dommage, l'auteur n'a pas exploité ce sujet(un peu comme la soeur d'Alix dans C'était à Khorsabad,au début du livre, que Martin avait mis en place et qui a été complétement oublié par le scénariste François Maingoval).

http://alixmag.canalblog.com/

13 Re: Iorix le Grand le Sam 22 Jan - 14:54

Raymond

avatar
Admin
C'est une chose à laquelle je n'avais pas pensé. Cela pourrait en effet donner des suites intéressantes mais j'ai tout de même une petite objection. Si Alix et Ariela s'étaient déjà rencontrés, pourquoi Alix ne la reconnait-il pas ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

14 Re: Iorix le Grand le Ven 28 Nov - 18:57

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Une interview de Jacques Martin qui nous parle de Iorix:
http://alixmag.canalblog.com/archives/2014/11/28/31045351.html

http://alixmag.canalblog.com/

15 Re: Iorix le Grand le Sam 29 Nov - 12:15

Raymond

avatar
Admin
Superbe interview, qui parle en détail d'un des meilleurs albums d'Alix ! pouce


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

16 Re: Iorix le Grand le Sam 29 Nov - 12:29

bruno

avatar
grand maître
grand maître
Magnifique en effet... Merci Stéphane.

http://www.canalbd.net

17 Re: Iorix le Grand le Dim 7 Déc - 17:02

Tarmac

avatar
license ès BD
license ès BD
Interview très intéressante au demeurant sur la psychologie de Iorus ainsi que sur les origines d'Alix à Khorsabad.
On reste dans l'interprétation, dans l'imaginaire pour les deux. On se rend compte du potentiel qu'avait le personnage de Iorus. D'ailleurs JM affirme-t-il qu'il avait l'intention de consacrer deux albums sur le personnage.
Iorus était ce que l'on appelle un auxilliaire servant aux côtés des romains, tout comme l'avait été du reste Vercingétorix. Tant qu'il sert avec les légions d'orient, il garde une part de romanité en lui, et à mesure qu'il pénètre en Gaule Transalpine (j'aime bien cette vision symbolique de la Gaule en plongée, boisée et entrecoupée de fleuves) ses instincts celtiques reprennent le dessus. Là encore l'histoire de la Guerre des Gaules montre à plusieurs reprise des exemples d'auxilliaires comme celui-là, tiraillés psychologiquement entre leur origine celtique et leur romanité militaire toute récente.

18 Re: Iorix le Grand le Mar 12 Jan - 15:48

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

19 Re: Iorix le Grand le Jeu 14 Jan - 11:15

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
La case dans laquelle Iorix outrage en public Ariela dans la grotte participe d'une émotion d'enfance très intense et choquante du jeune lecteur que j'étais alors au début des années 70. L'avoir découvert dans le journal Tintin au moment de la parution de mon hebdo préféré reste un souvenir marquant de mon amour pour la BD et celles de JM en particulier...

Que la censure n'ait pas frappé à l'époque est quand même surprenant parce que je trouve ça bien plus trouble que les seins nus de Malua dans les Proies du volcan dont Martin a maintes fois raconté comment il fit pour que les pages ne soient pas retouchées.

Or c'était bien avant...

http://erikarnoux.blogspot.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum