Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les incunables d'Albert Uderzo

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 14]

1 Les incunables d'Albert Uderzo le Lun 24 Mai - 23:15

Raymond

avatar
Admin
Il y a une vingtaine d'année, Uderzo a réédité quelques unes de ses premières BD aux éditions Lefrancq. Il y a eu 7 albums d'histoires de Belloy, de Luc Junior et de Jehan Pistolet, et on en trouve parfois encore certains chez les vendeurs d'occaze.

Au quatrième plat de ces albums, on pouvait découvrir une liste des albums parus. On y trouvait en plus un grand dessin qui regroupait presque tous les personnages dessinés par Uderzo.



Ce dessin m'a longtemps intrigué. On y reconnait bien sûr facilement Astérix, Oumpah Pah ou Tanguy et Laverdure, mais cela devient beaucoup moins simple pour d'autres personnages. J'ai cherché pendant des années à tous les identifier et je n'y suis parvenu que récemment (enfin ... c'était il y a 2-3 ans Smile ).

Cette enquête m'a fait peu à peu découvrir l'immensité des travaux d'Uderzo pendant les années 50. Je vous propose d'explorer dans ce sujet les vieilles BD souvent oubliées de l'auteur, créées bien avant Astérix. Cela donnera aussi l'occasion de parler de certains "incunables" que je souhaiterais voir une fois réédités.

Peut être (et même sûrement) que certains d'entre vous identifient déjà facilement toutes les silhouettes du dessin ci dessus ? (il y en a 29 et on pourrait d'ailleurs en faire un quizz Question ). Je prie toutefois ces connaisseurs de ne pas dévoiler tout de suite les réponses. Je souhaite donner les explications progressivement, sous la forme d'un feuilleton, en présentant les séries une par une ... et même en parlant de certaines oeuvres qui ne figurent pas dans le dessin. Wink

Uderzo est souvent sous-estimé en tant que dessinateur, mais c'est un maître. Puisse ce sujet montrer son génie, et les diverses facettes de son dessin. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Lun 24 Mai - 23:30

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je trouve le projet très intéressant et je suis loin de connaître toutes les séries de M. Uderzo Wink

3 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Lun 24 Mai - 23:41

Raymond

avatar
Admin
Je commence aujourd'hui avec le premier personnage (qui se trouve en haut à gauche du grand "dessin de famille"). Wink

Le Capitaine Flamberge est tout simplement la première BD publiée par Uderzo. Elle l'a été à la fin 1945 aux éditions André Renan.



Il s'agit en fait d'un fascicule de petit format faisant 8 pages. C'est un véritable "incunable" qui n'a jamais été réédité.

Précisons tout de suite que je ne possède pas ce fascicule (tout comme la plupart des raretés qui vont venir par la suite, d'ailleurs Smile ). J'emprunte mes images aux deux volumineuses monographies consacrées à Uderzo, à savoir "De Flamberge à Astérix", publié aux éditions Albert-René en 1985, et le gros volume "Uderzo" publié par les éditions du Chêne en 2002. Aucun de ces deux livres ne montre une histoire en entier, et on pourrait rêver d'un grand album qui en réédite certaines...

Eh oui, on peut rêver ! ane


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mar 25 Mai - 11:01

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Effectivement, le livre d'Alain Duchêne (aux éditions Du Chêne ) est un ouvrage tout à fait remarquable par sa dimension qui permet au lecteur de disposer de nombreuses images de très grande taille.



Je referme cette parenthèse et je laisse Raymond poursuivre son excellente chronique.

5 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mar 25 Mai - 12:07

Raymond

avatar
Admin
Mais il ne faut pas hésiter à intervenir ! Je me suis peut être mal exprimé (je ne voulais pas que l'on dévoile tout) mais c'est un forum ! On est là pour discuter.

Petite question à tous
(je ne vais pas faire de sondage mais cela peut être intéressant) : combien de personnages d'Uderzo (sur les 29) reconnaissez-vous dans la grande "image de famille" qui introduit le sujet ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mar 25 Mai - 12:48

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Je ne répondrai pas à ta question et je laisserai les autres intervenants le faire afin de ne pas "fausser" ton quizz.

7 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mar 25 Mai - 20:24

Raymond

avatar
Admin
Le deuxième personnage, celui qui se trouve juste devant Flamberge, se nomme Clopinard. C'est à nouveau un "récit complet" de 16 planches, qui est paru en 1946 aux Editions du Chêne sous un format "à l'italienne". Il s'intitule tout simplement "les aventures de Clopinard",



Jamais rééditée, cette histoire est également d'une grande rareté. Je me demande d'ailleurs combien elle cote ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mer 26 Mai - 23:55

Raymond

avatar
Admin
Le troisième personnage (qui se tient juste devant Clopinard) est bien sûr Arys Buck. Je pense que tout l'aviez déjà reconnu. Very Happy



En 1946, Uderzo est engagé par le journal OK où il y publie régulièrement ses BD pendant 2 ans. Il est peu payé mais devient alors un vrai professionnel. Son dessin progresse rapidement et celui d'Arys Buck est bien supérieur à ce qu'il réalisait dans ses récits complets. Uderzo est déjà un travailleur acharné.

Arys Buck a bien sûr pour compagnon un petit guerrier coiffé d'un casque ailé (comme Astérix) et vous pouvez voir leur première rencontre dans les bandes ci-dessus. Il se nomme Cascagnace et c'est le quatrième personnage à reconnaître dans le "tableau de famille". Wink

Arys Buck n'est pas réllement une BD introuvable car elle a été rééditée en 1981 par Michel Deligne dans le N°3 des Aventures de l'Age d'Or (l'image que je vous montre provient de là). C'est une revue que je recommande tout particulièrement à ceux qui aiment la vieille BD (voir ICI). pouce



Dernière édition par Raymond le Dim 24 Juin - 14:12, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

9 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Jeu 27 Mai - 11:09

JYB


vieux sage
vieux sage
Je vois que pas grand monde n'intervient (sans doute dans l'attente tranquille des posts de Raymond, les uns après les autres), aussi je mets un petit mot pour dire que j'attends avec impatience le post qui causera de Bill Blanchart, que j'ai reconnu dans l'image de groupe...

10 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Jeu 27 Mai - 11:12

Raymond

avatar
Admin
Eh oui, il y a Bill Blanchart, Clairette, Tanguy et Laverdure .. on va bientôt aussi parler de Jean-Michel Charlier. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

11 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Jeu 27 Mai - 11:18

JYB


vieux sage
vieux sage
Sur Clairette, il me semble que beaucoup a été dit dans l'album chez Sangam ? Sur Tanguy aussi, beaucoup a été dit (sur Aéroplanète en particulier) ; mais sur Bill Blanchart, c'est un peu le désert.

12 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Jeu 27 Mai - 23:23

Raymond

avatar
Admin
Pour l'instant, nous en sommes qu'à 1947. L'histoire d'Arys Buck s'est terminée au bout de 17 pages, et Uderzo commence deux mois après à raconter les aventures de son fils, le Prince Rollin, dans le journal OK. Le début est d'ailleurs assez original, puisqu'il montre Arys Buck (son héros précédent, tout de même) sur son lit de mort, laissant à son fils une épée en héritage.



L'intrigue devient par la suite assez fantaisiste. Rollin et son petit compagnon moustachu (nommé Teutatès) sont projetés dans le XXème siècle après qu'il aient absorbé un breuvage magique. Rollin y accomplit divers exploits grâce à sa force exceptionnelle, et le modèle des "super-héros" n'est pas très loin. Wink



Le dessin est attrayant derrière ses couleurs vivaces. Uderzo y montre de nets progrès, particulièrement grâce à la clarté et le dynamisme de ses séquences d'image.

Signalons par ailleurs que le Prince Rollin n'est pas un incunable car, tout comme le récit précédent, il a été réédité dans les Aventures de l'Age d'Or (le tome 5 cette fois). C'est d'ailleurs une fascinante revue que je recommande une fois de plus à tous, vieux nostalgiques que vous êtes Smile (on y trouve même une "hyperrareté" de Charlier et Hubinon qui s'intitule Joe la Tornade, que demander de mieux ? Smile Smile ).

Sinon, vous reconnaitrez sans peine Rollin et Teutatès dans le "dessin de famille" (en train de marcher devant Arys Buck) et cela nous fait maintenant 6 personnages identifiés. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

13 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Jeu 27 Mai - 23:34

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit: (on y trouve même une "hyperrareté" de Charlier et Hubinon qui s'intitule Joe la Tornade, que demander de mieux ? Smile Smile ).
Comme d'hab', nombreux renseignements et des inédits à : http://www.jmcharlier.com/joe_la_tornade.php

14 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Ven 28 Mai - 23:20

Raymond

avatar
Admin
Vous avez tous remarqué le perroquet qui se trouve entre Arys Buck et le Prince Rollin. Comme "l'image de famille" semble présenter les personnages dans un ordre chronologique, j'ai cherché dans quel BD de 1948 cet oiseau pouvait apparaître ? Sans en être certain, j'ai finalement conclu qu'il n'y en a pas. Il vaut cependant la peine de signaler une histoire complète de 6 pages qui est parue en 1948 dans Kid Magazine. Elle met en scène des marins et s'appelle le Trésor de l'île fantôme.



Je n'en connais qu'une seule planche et je vous la montre ci-dessus. Cette image provient du N° 23 des Cahiers de la BD et elle ne permet pas de conclure grand chose, excepté qu'elle présente une histoire de pirate. Ce petit récit complet n'a bien sûr jamais été réédité et c'est un véritable incunable.

Sinon, je ne connais qu'un seul perroquet dans les BD d'Uderzo : c'est le compagnon de Jehan Pistolet, Cette série est plus tardive (pendant les années 50) et il est probable que le perroquet a été placé en haut du dessin par simple fantaisie. Je reparlerai un peu plus tard de Jehan Pistolet. Wink



Dernière édition par Raymond le Sam 29 Mai - 10:29, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

15 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Ven 28 Mai - 23:28

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:Elle met en scène des marins et s'appelle le Trésor de l'île perdue
De l'île fantôme, Raymond (c'est inscrit dans la première vignette de la BD)....

Raymond a écrit:Sinon, je ne connais qu'un seul perroquet dans les BD d'Uderzo : c'est le compagnon de Jehan Pistolet, Cette série est plus tardive (...) et il est probable que le perroquet a été placé en haut du dessin par simple fantaisie.
Oui, c'est ce que je pense aussi : simplement parce qu'un perroquet vole et peut aller de-ci, de-là dans le grand dessin.
Cela dit, bravo à vous tous, Raymond et tes copains, car vous avez l'air d'avoir une sacrée belle collection d'extraits de BD... (cette planche du Trésor, je l'ai aussi en ce sens que j'ai le numéro des Cahiers consacrés à Uderzo, mais je regarde aussi les autres sujets du forum, où je découvre vraiment beaucoup de BD inconnues ou peu connues, venant de tous les coins de la planète...).

16 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Sam 29 Mai - 10:30

Raymond

avatar
Admin
Oh la la ... Embarassed Embarassed Embarassed ... bon c'est corrigé !

Pour les BD qui viennent des 4 coins de la planète, il faut rendre hommage à Treblig qui fouine partout sur le Web, et qui nous ramène ses petits trésors. pouce

Et puis ... oui ! Il faut bien l'admettre, certains d'entre nous ont de sacrées collections. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

17 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Sam 29 Mai - 11:10

Raymond

avatar
Admin
Le personnage suivant, c'est bien sûr Belloy, qui est le descendant d'Arys Buck et du Prince Rollin. !

Les premiers épisodes de la série ont été dessinés dans l'hebdomadaire OK en 1948. Le scénario est encore fait par Uderzo (la rencontre avec Charlier surviendra plus tard) et ces épisodes peuvent être regroupés sous le titre "Belloy l'invulnérable".



Uderzo a dessiné 47 planches de ce Belloy de la première époque. A ma connaissance, elles n'ont jamais été reprises en album (Deligne avait annoncé un album mais cela ne s'est pas fait). Seuls les vieux collectionneurs du journal OK connaissent donc cette histoire en entier. Sad

Des planches isolées sont parues ça et là. Il y en a une par exemple dans les Cahiers de la BD N° 23, et une autre dans le gros livre de Duchêne. C'est de ce dernier livre que provient l'extrait ci-dessous.



On pourrait espérer une réédition tout de même. Rolling Eyes



Dernière édition par Raymond le Sam 29 Mai - 11:49, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

18 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Sam 29 Mai - 11:17

JYB


vieux sage
vieux sage
Ce coup-ci, Raymond, tu as mis deux fois la même image...

19 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Sam 29 Mai - 11:50

Raymond

avatar
Admin
Tiens oui ... corrigé ! ane


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

20 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Sam 29 Mai - 11:56

JYB


vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:ane
Mais non, mais non, je n'ai jamais dit ça...!

21 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Dim 30 Mai - 9:44

Raymond

avatar
Admin
Le personnage suivant (placé devant Belloy) m'a longtemps intrigué, et je n'ai trouvé la réponse qu'en découvrant la monographie de Duchêne. Il se nomme Zidore et il a été le héros d'une petite histoire publiée en 1947, sous la forme d'un récit complet.




Cette publication comporte 12 pages et il s'agit d'une oeuvre qui remonte aux débuts de la carrière du dessinateur. Là aussi, ce fascicule est d'une grande rareté et je me demande combien il peut coter ? Question

On y retrouve le style graphique de Flamberge et son intérêt est plutôt limité. Il serait intéressant toutefois de faire une fois un bel "art-book" regroupant les oeuvres des débuts d'Uderzo, car il y a de la matière. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

22 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Lun 31 Mai - 22:25

Raymond

avatar
Admin
En 1949, le journal OK cesse de paraître et Uderzo se retrouve sans travail. Il fait alors la tournée des maisons d'édition mais se heurte à divers refus. Pour survivre, il se tourne vers la grande presse et est engagé par France Dimanche comme illustrateur. Pendant deux ans, il va dessiner tout ce qu'on lui demande dans divers journaux.

Cette parenthèse sépare la première période de la carrière en BD d'Uderzo (que j'appellerai "période française") de la seconde (pendant les années 50) qui sera presque complètement belge. La troisième partie, que l'on pourrait appeler sa "période Astérix", tout le monde la connait. Wink

En 1950, alors qu'Uderzo se demandait quand il pourrait à nouveau créer des BD (ou du dessin animé), il obtient une commande pour dessiner le Capitaine Marvel Junior dans le journal Bravo. Comment un dessinateur français s'est-il retrouvé à dessiner un super-héros américain en 1950 dans un journal belge .... j'avoue ne pas avoir d'explication ? Cette oeuvre est bien oubliée et il en existe peu d'images accessibles. L'extrait que je vous montre ci-dessous provient de la monographie de Duchenne, mais on peut trouver une autre planche dans le N° 23 des Cahiers de la BD.




Cette histoire comporte 26 planches et elles ont publiées d'avril à décembre 1950. C'est une production suprenante de la part d'Uderzo mais elle explique bien sûr l'apparition d'un super-héros au coin supérieur droit de "l'image de famille". Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

23 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mer 2 Juin - 0:31

Raymond

avatar
Admin
Petite pause pour évoquer le problème de la bibliographie d'Uderzo !

Jusqu'à présent, je vous ai présenté la carrière du dessinateur d'une manière chronologique, en m'appuyant sur le grand dessin récapitulatif de tout les personnages, et aussi sur "la bibliographie" réalisée par Louis Cance et Louis Teller en 1973, qui est publiée dans les Cahiers de la BD.

Je vais m'attaquer aux années 50 et cela se complique un peu. Uderzo a en effet travaillé à cette époque dans des magazines belges qui sont peu collectionnés (La Libre Junior, Benjamin, Pistolin), et il reste des incertitudes pour certaines séries. C'était tout particulièrement vrai en 1973 et les renseignements recueillis par les "deux Louis" étaient alors fragmentaires. Leur bibliographie comporte des imprécisions et quelques manques, même si l'ensemble de leur travail garde une grande rigueur et une grande honnêteté.

La situation est plus différente aujourd'hui, car Pistolin a été analysé par Hop, tandis que la Libre Junior a été étudiée par le Collectionneur de BD. En principe, on pourrait facilement réaliser une bibliographie plus exacte, mais ce que l'on trouve dans les luxueuses monographies (celle de Philippsen en 1985 puis celle de Duchêne en 2002) ne fait que recopier mot à mot l'ancien travail de Louis Cance et Louis Teller, avec tous leurs manques mais sans les notices qui cherchaient à les corriger. C'est un véritable scandale !

La bibliographie de ces revues étant plus facilement disponible aujourd'hui, il suffit d'avoir un minimum de conscience professionnelle pour réaliser un travail correct. Les renseignement sont là et il suffit d'aller les chercher.

Voilà, je terminerai cet intermède en rendant hommage à l'article d'Henri Schoenmackers, publié dans le N° 38 du Collectionneur de Bandes Dessinées, qui m'a été bien utile et qui corrige pas mal d'erreurs et de manques que l'on peut lire aujourd'hui dans les bibliographies officielles.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

24 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mer 2 Juin - 1:52

JYB


vieux sage
vieux sage
Tu peux déjà repiquer sur mon site jmcharlier.com la demi-planche d'Uderzo d'une BD documentaire parue dans Pistolin et racontant la vie du pilote Guillaumet. Comme dit en légende, c'est la toute première collaboration de Charlier et Uderzo sur une BD d'aviation, avant que le couple ne réalise (en aviation) Banjo 3 puis, surtout, Tanguy et Laverdure en 1959. J'y indique aussi la date de parution de la BD dans Pistolin.

25 Re: Les incunables d'Albert Uderzo le Mer 2 Juin - 22:36

Raymond

avatar
Admin
A la fin 1950, Uderzo cherche toujours un travail dans le monde de la BD, et il se rend en Bruxelles pour y rencontrer Yvan Chéron, le responsable de l'agence International Press. La Belgique traverse alors un véritable âge d'or en matière de bande dessinée, tant les revues et les publications dans la presse y sont nombreuses. De nombreux dessinateurs français viennent alors y chercher une petite place au soleil, comme par exemple Jean Graton, Le Rallic et bien sûr Jacques Martin.

Le talent évident d'Albert Uderzo lui permet d'emblée d'être engagé et c'est un moment capital dans sa carrière. Il faut préciser qu'International Press partage ses locaux (et ses dessinateurs) avec l'agence World Press dirigée par Gorges Troisfontaines, et c'est là que travaillent Jean-Michel Charlier, Vic Hubinon, Eddy Paape, Mitacq et quelques autres futures vedettes de la BD belge. Uderzo sympathise d'emblée avec Charlier et ils décident alors de reprendre ensemble les aventures de Belloy.



Charlier et Uderzo créent ensemble 4 histoires de Belloy, respectivement intitulées "Chevalier sans armure", "la Princesse captive", "le Baron Maudit",et "l'homme qui avait peur de son ombre". La World Press réussit à placer la série dans divers journaux, la première publication se faisant en 1950 dans la Wallonie. Elle réapparaitra en 1956 dans Pistolin. Elles seront encore reprises en 1962 dans Pilote, puis en 1964 dans Junior.

Ces quatre histoires ont été réédités par Michel Deligne dans les années 70, mais ces albums brochés (et en noir et blanc) sont assez rares (surtout le 4ème). Les trois premières ont ensuite été rééditées chez Lefrancq au début des années 90 et on les retrouve encore parfois en vente dans les boutiques spécialisées. Seule la toute première histoire de Belloy ("l'Invulnérable") est absolument introuvable.

Grâce à l'arrivée d'un excellent scénariste, Belloy est certainement la première première bonne série dessinée par Uderzo. Il faut relever que Charlier s'y montre très à l'aise dans un registre comique. C'est à ce moment qu'apparait, à ma connsaissance, le vieux gaulois qui adopte Belloy et qui l'accompagne dans ses aventures. Il se nomme le Père Hoc et c'est un nouveau personnage que vous pouvez reconnaître dans le tableau de famille. Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 24 Juin - 14:18, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 14]

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum