Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le dieu sans nom

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 4]

51Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 5 Sep - 21:01

jfty

jfty
grand maître
grand maître
Loup79 a écrit:Bonjour,
Complètement ratée, cette couverture ! Sad
C'est la première fois qu'une couverture d'Alix est nulle.  Evil or Very Mad

Je sens que je ne vais pas aimer... ce tome.

Loup79

Je trouve que l'idée de cette couverture est excellente, demandez donc à M.J de la re-dessiner , vous changerez très certainement d'avis Smile

52Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 5 Sep - 21:50

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître
jfty a écrit:
Loup79 a écrit:Bonjour,
Complètement ratée, cette couverture ! Sad
C'est la première fois qu'une couverture d'Alix est nulle.  Evil or Very Mad

Je sens que je ne vais pas aimer... ce tome.

Loup79

Je trouve que l'idée de cette couverture est excellente, demandez donc à M.J de la re-dessiner , vous changerez très certainement d'avis Smile

Avec Marc dans le dessin, tout allait s'améliorer Exclamation Very Happy
Mais je doute que Jacques Martin jamais dessinait une montagne de crânes sur la couverture d'un Alix ...

53Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 6 Sep - 8:51

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Dans les années 50-60, il ne l’aurait certainement pas fait à cause de la censure  , mais plus tard, Martin aurait pu dessiner des crânes sur une couverture. Ne fait il pas caresser par Gilles de Rais ,dans Barbe bleue, une tête d’en enfançon fraîchement égorgé....certes, ce n’est pas une couverture mais je parle de son évolution !
Le dieu sans nom  - Page 3 0c013510



Dernière édition par stephane le Dim 6 Sep - 9:04, édité 2 fois

http://alixmag.canalblog.com/

54Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 6 Sep - 9:02

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Et d’ailleurs, sur la couverture de la cible, Lefranc tombe nez à nez avec un cadavre s’un soldat japonais !
Le dieu sans nom  - Page 3 Dffbc310

http://alixmag.canalblog.com/

55Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 6 Sep - 9:20

Raymond

Raymond
Admin
Le rictus à moitié fou d'un héros est parfois plus troublant que le spectacle d'un squelette ou d'une tête coupée.

Ceci dit, je ne me souvenais pas de cette image de Barbe Bleue. Jacques Martin avait parfois de vraies audaces. Very Happy


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

56Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 6 Sep - 10:11

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Cette scène avec Gilles de Rais est beaucoup plus malaisante qu’une simple tête coupée...
Pour en revenir à la couverture, Alix a une vraie folie dans les yeux. Espérons alors que cette folie soit bien dans le scénario et que ce ne soit pas une maladresse du dessinateur...

http://alixmag.canalblog.com/

57Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 12 Sep - 23:46

Inky

Inky
compagnon
compagnon
J'avais apprécié le charme étrange de Veni vedi vici malgré sa couverture pataude mais là on est franchement dans le laid.

Entre la surenchère macabre et racoleuse de cette pyramide de crânes, l'expression "vénère" de nos héros qui cocotte la testostérone bon marché à plein nez, et surtout cette anatomie difforme qui ressemble aux physionomies grotesques que Jacobs utilisait au second degré et affectionait pour leur aspect dérangeant (l'orateur du futur dans la bove ou la combinaison vide de Krishma désintégré dans le Piège diabolique) mais qui ne dénote ici que d'une consternante maladresse...

Décidément il est loin le temps de Jacques Martin où les héros de papier étaient de somptueuses reproductions en 2D des chefs d'oeuvres de la statuaire grecque.

58Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 3 Oct - 18:43

Raymond

Raymond
Admin
D'habitude, les albums d'Alix sont annoncés à grand son de trompe ! Mais cette fois, il est sorti presque en catimini. Je me promenais cet après-midi dans une librairie à Lausanne et ... oh surprise ... que vois-je ? Le nouvel album de la série principale, mais oui ! Je ne m'y attendais presque pas. Personne n'en avait parlé.  Wink

Le dieu sans nom  - Page 3 Dieu_s10

Je l'ai donc lu ... et qu'en dire ? Il y a de nouveau cette sensation d'étrangeté du récit. C'est une histoire d'Alix, mais j'ai pourtant eu le sentiment que ce n'était pas vraiment lui qui se trouvait devant mes yeux. David B se donne bien de la peine, puisque son Alix est chevaleresque et bienveillant, mais cela sonne quand même faux. Son Alix est trop souvent bizarre. Le personnage de Jacques Martin était passionné, certes, mais également raisonnable et plein de dignité. Le personnage de David B tombe parfois dans le ridicule (par exemple lorsqu'il se chamaille avec Enak, ou lorsqu'il se présente en ambassadeur devant les Sarmates ...) et j'ai l'impression qu'il n'est pas bien "senti" par les deux auteurs.

Il y a aussi une certaine manière de raconter cette aventure qui me dérange beaucoup. Pas de récitatif, beaucoup trop de cases muettes, pas d'indication sur le temps qui passe ... tout cela donne l'impression que l'aventure n'est pas réelle ! L'histoire "flotte" un peu n'importe comment, et je n'arrive pas à y croire ! Quelle tristesse !

Il y aurait bien d'autres choses à dire (pas toutes négatives d'ailleurs), mais le sentiment qui prédomine, c'est bien ça : la tristesse. pale


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

59Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 3 Oct - 18:48

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
C'est bien dommage. Je ne suis à vrai dire guère étonné.. Que dire de plus. Je le lirai quand même, "pour voir". Merci de ce compte-rendu intéressant et nuancé dans sa déception attendue, cher Raymond.

http://www.marchenriarfeux.net

60Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 3 Oct - 19:09

Monocle

Monocle
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je vais aussi le lire...pour voir, pour ne pas critiquer sans savoir. Quant à l'acheter? Je ne sais pas. Cela fait longtemps que je n'ai pas craqué pour une aventure d'Alix dès sa parution. Mes amitiés à Marc Jailloux et Marco Venanzi.

61Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 4 Oct - 4:17

jfty

jfty
grand maître
grand maître
Monocle a écrit:Je vais aussi le lire...pour voir, pour ne pas critiquer sans savoir. Quant à l'acheter? Je ne sais pas. Cela fait longtemps que je n'ai pas craqué pour une aventure d'Alix dès sa parution. Mes amitiés à Marc Jailloux et Marco Venanzi.
Tout pareil en ce qui me concerne scratch

62Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 4 Oct - 7:46

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Ce n'était pas en novembre la sortie Question confused

Raymond a écrit:
Il y a aussi une certaine manière de raconter cette aventure qui me dérange beaucoup. Pas de récitatif, beaucoup trop de cases muettes, pas d'indication sur le temps qui passe ... tout cela donne l'impression que l'aventure n'est pas réelle ! L'histoire "flotte" un peu n'importe comment, et je n'arrive pas à y croire ! Quelle tristesse !
Au demeurant, dans ce que tu avances, peut-être est-ce tout simplement le style de David B. Dans "Veni Vidi Vici" l'absence de narratif, l'abondance de cases muettes prédominait déjà, me semble-t-il.

Raymond a écrit:
David B se donne bien de la peine, puisque son Alix est chevaleresque et bienveillant, mais cela sonne quand même faux.
D'autre part, il semblerait qu'il y ait du mieux d'après ce que tu en dis.
Reprendre un Alix n'est pas chose simple et facile s'il on n'est pas imprégné à tout le moins du style martinien. J'attends donc avec impatience cet album en dépit de cette sensation de tristesse qui prévaut, peut-être sommes-nous trop exigeants après tout. Question Question

63Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 4 Oct - 9:39

Raymond

Raymond
Admin
Il est difficile de dire qu'il y a une vraie progression. A mon avis, c'est plus ou moins la même chose. Mais quand j'ai lu "Veni vidi vici", cet album était présenté comme un "Alix vu par ...", donc comme un "Alix hors-série" et j'étais moins exigeant. Actuellement, cette nouveauté est l'album 39 de la série principale et j'ai donc davantage d'attentes (et de sévérité).

Sinon, oui il y a des points positifs dans "le Dieu sans nom". Le début commence assez bien et le scénario lui-même est plutôt bien conçu. Ce sont surtout les petits détails (aussi bien pour le dessin que pour la manière de raconter) qui ne vont pas.


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

64Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Mer 7 Oct - 12:06

jfty

jfty
grand maître
grand maître
Je viens de le recevoir, pour éviter les polémiques, je ne dirais que cela : Marc revient stp !

65Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 8 Oct - 19:00

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
jfty a écrit:Je viens de le recevoir, pour éviter les polémiques, je ne dirais que cela : Marc revient stp !
J'en arrive à me dire si il ne faut pas avoir une approche décentrée, résiliente et décorrélée de la vision et du prisme propre à Marc Jailloux qui, il faut le dire, est mimétique avec le trait du Grand maître avec encore une marge de progression, auquel cas on est reparti pour des lamentations au long cours et l'on risque de pleurer longtemps.. No
Je préfère regarder les points positifs et avoir une lecture vierge de tout préjugé.
Même si je n'ai pas encore lu l'album, je l'ai parcouru, feuilleté. J'aime bien le trait de Giorgio Albertini propre à Alix-Enak quand bien même ce trait présente nos héros sous des aspects sinon austères, du moins sévères, qui peuvent par surcroît annoncer des personnages à la marge agressifs, voire même  psychotiques. Les couleurs de l'album mettent en valeur, je trouve, les paysages steppiques et toundriens de cette nouvelle aventure.
Le dieu sans nom  - Page 3 Alix_l10
Je vous donnerai mon avis parès lectures attentives. study

66Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 8 Oct - 19:25

Raymond

Raymond
Admin
J'attends ton avis avec intérêt, car j'ai l'impression qu'il y a bien peu de gens qui ont envie de le donner (leur avis). Wink


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

67Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 8 Oct - 19:47

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Forcément avec cinq albums de Marc Jailloux en filigrane, peu de monde va se risquer à tenter le pari Cool

68Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Ven 9 Oct - 19:12

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Alix: Le Dieu sans nom, une vision plus noire de la série
Un article intéressant qui met en exergue le côté sombre de cette nouvelle aventure ainsi que le caractère des personnages qui peut dérouter pour partie le lectorat traditionaliste, habitué au style Martin. study
Arrow https://www.lesuricate.org/alix-le-dieu-sans-nom-une-vision-plus-noire-de-la-serie/

69Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Sam 10 Oct - 11:11

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage
En réponse à l'observation de notre ami Tarmac, j'aimerais dire que Marc Jailloux ne se contente pas d'épouser le trait de Jacques Martin. Il ne s'agit absolument pas d'un simple mimétisme.  Marc Jailloux réussit le tour de force de parfaitement fondre sa recherche du style martinien le plus classique avec un style qui lui est propre, se reconnaît aussitôt et constitue pour moi le vrai miracle de son art : non la seule reproduction littérale, mais une recréation idéale à la fois pleinement martienne et pleinement Jaillouxienne. Cela m'avait frappé lorsque j'avais commenté La dernière conquête il y a quelques années :

http://lectraymond.forumactif.com/t705p125-la-derniere-conquete#66052

Dans le cas de la représentation des personnages par Albertini, il ne s'agit pas seulement d'un écart avec l'esprit graphique de la série, mais souvent de disgrâce et de lourdeurs stylistiques à la limite parfois de la maladresse - il suffit de voir la couverture pataude du nouvel album. D'ailleurs, certains des continuateurs, déjà du vivant de Jacques Martin, s'écartaient de la lettre du trait martinien, sans pour autant donner l'impression de contredire et trahir l'esprit des personnages.

Aujourd'hui encore, le dessin de Marco Venanzi par exemple, sans suivre pourtant de façon rigoureusement intime le trait de Jacques Martin, fait vivre les personnages selon ce que la logique de la série a peu a peu développé pendant 70 ans, les dotant par son interprétation très réussie d'une personnalité bien connue des lecteurs et qui, si elle a évolué, maintient cependant ce qu'on appelle une individualité comme celle des personnes réelles que nous connaissons depuis des années. Le trait d'Albertini, la transformation psychologique qu'il imprime aux visages  et le comportement qui effectivement en ressort sont une rupture de ce devenir, une rupture d'autant plus choquante que ces albums prétendent s'inscrire dans une période intermédiaire entre La tiare d'Oribal et la période du classicisme martinien. Si Jacques Martin avait voulu faire d'Aix ce qu'en font ces auteurs, cela se saurait. Or il ne l'a pas fait. Il faut donc respecter sa conception des personnages, même si ceux-ci peuvent et doivent s'enrichir de nouvelles facettes, révéler des aspects inconnus d'eux-mêmes - Jacques Martin l'a lui-même fait avec Enak et ses fluctuations de comportement, mais pas au point où cela deviendrait une torsion totale qui ferait du personnage une caricature de lui-même.

C'est comme si Albertini et David avaient créé un Alix parallèle doté d'autres caractéristiques tout en prétendant l'inscrire dans une continuité. Cela personnellement me heurte aussi car j'y vois une forme d'irrespect  consistant à s'emparer d'une série patrimoniale puis d'en faire ce qu'on en veut, et permettant aussi de couvrir de ces prétextes pieux une réelle maladresse. Voyez par exemple comment "Alix Senator" tout en apportant des inflexions majeures à la série tant sur le plan psychologique que le plan graphique, ne donne jamais de tels sentiments, c'est le moins qu'on puisse dire !

Je ne suis pas de ceux qui pensent qu'une continuation doit être une reproduction figée du passé - ce qui n'est  absolument pas le cas de ce que fait Marc Jailloux, j'y insiste - et j'accueille plutôt volontiers les renouvellements stylistiques quand ils sont talentueux et capables de porter en eux l'esprit de l'univers qu'ils célèbrent. Je pense par exemple à l'exceptionnel travail de Johan Sfarr et Christophe Blain dans Amertume apache, qui ont su sublimer l'univers de Blueberry, en le réinterprétant visuellement d'une façon profondément originale et cependant parfaitement juste.

Le problème avec les albums de David et d'Albertini c'est qu'ils manquent justement de ce talent, sauf pour les décors, cela je le reconnais volontiers, je l'avais d'ailleurs dit au moment de la parution de Veni Vidi Vici. Mais les décors ne sont pas tout : au centre il doit y avoir les personnages crédibles si l'on se place dans la perspective d'un véritable hommage.

Sinon, il faut créer une autre série réellement extérieure et parallèle que je propose d'appeler : Alix Brutus.



Dernière édition par Draculea le Dim 11 Oct - 19:15, édité 5 fois

http://www.marchenriarfeux.net

70Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 11 Oct - 9:58

Raymond

Raymond
Admin
Je partage entièrement l'avis de Draculea !  

Je remarque maintenant qu'Henri Filippini commente cette nouvelle parution d'Alix avec beaucoup d'éloges et ... cela m'interpelle un peu. Aurait-il peur de déplaire ?  A t-il vraiment tout apprécié ?  Rolling Eyes

http://bdzoom.com/160107/actualites/%c2%ab-le-dieu-sans-nom-%c2%bb-alix-dans-les-steppes-de-l%e2%80%99oural/

Il considère entre autre que David B s'est bien documenté et il est vrai que le fondement historique du scénario (le projet de César de partir en guerre contre les Parthes) est assez solide. C'est surtout la manière de raconter l'histoire qui me déplait.


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

71Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 11 Oct - 10:17

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage
Mais déjà avec le précédent opus, les critiques étaient dithyrambiques, ce qui m’avait choqué. Je dois dire que je m’attendais à un pire scénario  , je l’ai quand même lu avec un certain plaisir. Ce qui me gêne, c’est que l’on se croirait  dans une autre dimension,Alix et Enak ne sont pas tout à fait eux (dessin et caractère des personnages), c’est Alix dans un monde parallèle au sien.C’est pour cela que je parle le depuis un certain temps de reinterpretation du mythe d’Alix, et non de reprise.
Alors, comme l’écrit Filippini: « Nous vivons une heureuse époque où les albums « classiques » dessinés par Marc Jailloux alternent avec ceux moins conventionnels de Giorgio Alberti.« 
Pourquoi pas, mais ça m’étonnerait que les lecteurs suivent....a suivre!

http://alixmag.canalblog.com/

72Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Dim 11 Oct - 10:45

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
A la marge je dirais que c'est moins tant la forme, le dessin qui choque, que le fond, la méthode, l'essence et la personnalité des héros racontées et vues par David B et G ALBERTINI.
Au demeurant, j'aime bien le dessin de G ALBERTINI, j'apprécie le scénario du "Dieu sans nom" la découverte des peuples d'orient, ces paysages steppiques, cette histoire teintée de proto-chamanisme. Les auteurs ont fait un véritable et louable effort pour nous restituer cet Alix, mais manifestement, ils ne se sont toujours pas appropriés culturellement les standards et codes de l'univers martinien No, en attestent et en témoignent ces maladresses sous-jacentes qui génèrent un malaise, la sensation d'étrangeté que nos héros évoluent dans une cinétique paranormale, voire parallèle comme le dit Stephane. Il faut dire que le personnage de la géante, le story-telling sur fond de mythologie chamanique déroute le lectorat, qui promène un regard aiguisé, affûté, un regard d'expert en tant qu'il baigne dans l'univers martinien depuis sa plus tendre enfance Wink .. Il est là, le problème de fond !

73Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 15 Oct - 9:23

Raymond

Raymond
Admin
Planète BD fait pour sa part un excellent compte rendu de ce nouvel album d'Alix. Le commentateur détaille en particulier très bien les petites "incongruités" du scénario qui empêchent le lecteur d'adhérer complètement au récit, ainsi que les fréquents déséquilibres graphiques du dessin qui sont parfois désagréables pour l'œil !

https://www.planetebd.com/bd/casterman/alix/le-dieu-sans-nom/42597.html#serie

Il n'y a rien de plus à dire, en fait. Ce n'est pas une catastrophe, mais je n'ai pas eu de grand plaisir à lire cette BD.  Rolling Eyes



Dernière édition par Raymond le Jeu 15 Oct - 14:34, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Le dieu sans nom  - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

74Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 15 Oct - 13:59

jfty

jfty
grand maître
grand maître
Un album a oublier c'est tout Embarassed

75Le dieu sans nom  - Page 3 Empty Re: Le dieu sans nom le Jeu 22 Oct - 20:39

Tarmac

Tarmac
grand maître
grand maître
Après plus de 15 jours, Alix se classe tout de même n°6 au niveau des TOP ventes cheers :
Arrow https://www.bdgest.com/top/ventes

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 3 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum