Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le testament de César : l'attente du livre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 5]

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Premièrement, Alix, n'est pas une série "moderne", mais bien une série classique, et doit le rester, sous peine de perdre son essence ! Ensuite, désolé, mais Alix et Enak adultes, ce n'est plus la même série ! Ca peut-être intéressant, même très intéressant!, mais c'est autre chose ! Je ne suis pas contre le fait que l'on fasse cela, mais en dehors de la série classique... Le Batman vieillissant de Miller, après la mort de Robin, est un truc vraiment fascinant qui a relancé l'intérêt de la série, mais c'était une mini-série, en parallèle avec la série principale... De même ça ne me déplairait pas de lire ou même de scénariser une histoire de Lefranc du style "le Dernier chapitre" ou encore "la Jeunesse d'Axel Borg", mais ce genre de chose doit se faire de manière distincte de la série classique... Si on commence à confondre les "spin off" avec la série mère, tout va à vau-l'eau, car il n'y a plus de série de référence... Quant à l'album L'Ibère, il serait bizarre de prendre l'album le plus catastrophique (au niveau scénario) de la série comme référence. Un amateur de Jacques Martin évitera d'acheter un tel album, et s'il l'a fait par mégarde, il ne le rangera pas dans sa bibliothèque aux côtés des vrais Alix !
Faire des albums hors série, "Alix vu par", c'est du domaine de l'hommage. Dénaturer la série classique, à mes yeux, c'est trahir Jacques Martin...

Invité


Invité
Raymond a écrit:Pour revenir au "Testament de César", le scénario fait avancer Alix dans le temps et je trouve que c'est une excellente idée. Cela permet aux autres personnages (comme Galva) de vieillir et d'évoluer, et cela augmente le réalisme de la BD. J'espère même que les prochains scénaristes auront le courage d'aller une fois au delà de l'an -46, et d'enrichir ainsi encore plus la série.

Je partage pleinement ton avis. Une très légère évolution chronologique du contexte historique ne dénature en rien l'œuvre et permet de varier considérablement les directions possibles des prochains synopsis. Elle permet de sortir du carcan rigide imposé par cette période de l'Histoire. D'autre part, entre les premiers albums d'Alix et les derniers réalisés par Jacques Martin, il s'est passé chronologiquement 4 ans (dixit l'auteur). Il est tout à fait possible d'imaginer que quelques années supplémentaires s'écoulent d'ici les 10 prochains albums.

C'est en réalisant de très mauvais albums que l'on trahit Jacques Martin.

Magic


lecteur émérite
lecteur émérite
Michel Jacquemart a écrit: Quant à l'album L'Ibère, il serait bizarre de prendre l'album le plus catastrophique (au niveau scénario) de la série comme référence. Un amateur de Jacques Martin évitera d'acheter un tel album, et s'il l'a fait par mégarde, il ne le rangera pas dans sa bibliothèque aux côtés des vrais Alix !
Faire des albums hors série, "Alix vu par", c'est du domaine de l'hommage. Dénaturer la série classique, à mes yeux, c'est trahir Jacques Martin...

Pour l'Ibere, c'est un point de vue.... chacun a le sien...
Personnellement, j'ai du mal à accepter des critiques aussi abruptes et tranchées, surtout apres avoir lu le fleuve de Jade, la cité engloutie, ou encore la chute d'Ikare. Enfin bon, le sujet n'est pas la.
Je crois vraiment qu'un peu de mesure ne ferait pas de mal.
Sinon ce forum renouera avec un certain debat sans fin dont vous n'ignorez rien.... ce serait aussi la mort de ce forum. Comme j'ai vraiment envie de continuer à discuter amicalement avec des passionés, je n'y tiens pas.
Vieillir Alix et Enak n'est pas à mon humble avis un probleme en soit. A condition que l'album reste dans l'esprit de la série (historique, ligne claire, qualité du dessin, etc.) et si le testament de César s'inscrit dans cette lignée, alors je suis prenneur.
Je ne vois pas non plus comment on peut de maniere credible nous faire croire qu'Alix a vecu tout ca en si peu d'années.
Donc, deja on est en plein paradoxe temporel. Assumons cette legere distorsion, c'est le plus simple.

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu
La référence, la "bible scénaristque et graphique", ce doit être le travail de Jacques Martin, pas des albums comme L'Ibère ou la Cité engloutie, pour lesquels on n'a pas respecté les synopsis de Jacques Martin... Il me semble qu'un amateur de Jacques Martin ne doit pas être contre cette proposition qui me semble de bon sens...

Les contraintes et autres "carcans rigides", Jacques Martin se les est d'abord imposés à lui même ! Que ce soit au niveau scénaristique ou graphiques, ces contraintes participent à l'essence même de ses séries...

Mais, à côté des séries classiques, qui doivent garder leur caractère "classique", il est très intéressant d'explorer d'autres pistes, dans lesquelles les auteurs ne doivent pas être forcés de suivre les canons définis par Jacques Martin.

JYB


vieux sage
vieux sage
J'ai déjà parlé sur ce forum (sur ce sujet ou ailleurs, je ne sais plus où exactement) de ce problème de l'adéquation entre l'âge du héros, son vieillissement théorique dans une série comportant de plus en plus d'albums au fil des décennies, la période de l'histoire où une aventure se déroule, etc., je n'y reviendrai pas (sinon juste pour rappeler que je me moque complètement du fait qu'un héros paraisse avoir toujours le même âge après 50 ans de bons et loyaux albums, et n'ait pas évolué physiquement alors que le monde et les décors ont évolué, eux).
Je complète en disant ici que, en tant que scénariste, je suis quand même assez désespéré de voir que certains d'entre vous semblent s'attacher au fait qu'une histoire DE FICTION s'intégrant dans une période historique précise doive surtout cadrer parfaitement avec les épisodes précédents et les suivants, au fil d'une fresque que le scénariste doit brosser fidèlement par rapport à une stricte réalité historique. Des scénaristes de fiction (comme je le suis) ne doivent pas être les Castelot et Decaux de la BD... ou alors ils font une encyclopédie en BD !
J'ai toujours dit - et tout le monde dit, y compris, par exemple, Hergé et Franquin dont on ne peut pas penser que ce soient les premiers venus - qu'une bonne BD, c'est 1) une bonne histoire, 2) une bonne histoire et 3) une bonne histoire. A partir de là... Que le héros paraisse vieux ou jeune, que l'histoire se passe dans les années 50, en 1214 ou en 2010, ce qui compte, c'est une bonne histoire, logique en elle-même, qui emporte le lecteur et le fasse rêver (et/ou le fasse rire s'il s'agit d'une BD humoristique). Et que vous trouviez qu'elle ne puisse pas se dérouler en l'an -49 parce qu'en l'an -50 il y a ceci ou qu'en -48 il y a cela, vous occultez complètement le but d'une BD destinée à distraire, à faire oublier le quotidien ; vous cherchez une oeuvre documentaire ou historique, vous prenez le problème sous un angle différent, opposé à ce que j'ai en tête en tant que scénariste, et même sous un angle carrément mauvais. Suivre un tel "carcan" historique bride toute inspiration, toute imagination, toute envolée. Ces contraintes, pour moi, fichent tout par terre et ne me donnent plus tellement envie d'écrire de bonnes histoires, comme j'ai toujours essayé d'en faire jusqu'à présent...

Invité


Invité
Je pense que, tout le monde — sauf rarissime exception — partage pleinement ce point de vue. La qualité d'un scénario prime sur les contraintes historiques. Je me souviens d'une astuce qu'avait trouvée Jacques Martin pour contourner les règles qu'il s'était imposées sur la représentation de Rome dans le Tombeau Etrusque. En -50, le cirque Maxime n'existait pas encore et pour le représenter, il avait tout simplement décider de le reconstituer dans une cité fictive appelée Tarquini, qui ressemblait furieusement à la Rome de Trajan et d'argumenter avec ces propos : "à partir du moment où je dessine une ville qui n'existait pas, je la fais à ma mode...". Les contraintes et les carcans historiques, Jacques Martin était le premier à les contourner lorsque c'était nécessaire. Mais en contrepartie, son scénario était exceptionnel. C'est cela que l'on aime chez lui : c'était un conteur hors normes.
Après, qu'il y ait eu des anachronismes, tout le monde, ou presque, s'en fout.

Quant aux séries classiques, qui doivent garder leur caractère "classique", cela reste une notion à la fois abstraite et très élastique. On peut lui faire dire ce que l'on veut.

JYB


vieux sage
vieux sage
Bon, on est deux à penser pareil...

Michel Jacquemart

Michel Jacquemart
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je ne critique pas les qualités intrinsèques du prochain Alix - j'ai d'ailleurs été le premier à louer la beauté et la composition de la couverture, qui donne vraiment envie de lire cette histoire ; j'insiste sur le besoin de cohérence éditoriale: à mon sens, un album qui sort des normes posées par Jacques Martin devrait être signalé comme un album "parallèle".

Je suis d'accord sur le fait que, pour créer une BD, une bonne histoire est nécessaire... Mais une série BD est définie par un ensemble de paramètres, au point de vue scénaristique et graphique : aparence du héros, des personnages secondaires, rapports entre les personnages, époque, costume, pouvoirs, psychologie des personnages,... C'est cet ensemble de paramètres qui définit la série, c'est en quelque sorte son "code génétique"... Si vous changez ces paramètres, vous n'avez plus la même série... Ca peut être intéressant, mais ce n'est plus la même chose.

Par exemple, un super héros qui peut voler, ça peut donner quelque chose d'intéressant, comme Superman, mais si tout d'un coup Batman acquiert un super-pouvoir et peut voler, ce n'est plus Batman... Un pilote de l'Armée américaine qui devient pacifiste et démissione de l'Armée, ça peut être le point de départ d'une bonne série, mais si cela arrivait à Buck Danny, ce ne serait plus du Buck Danny ! On peut faire une bonne BD dans un univers dans lequel on ne se préoccupe pas de la réalité historique, comme Conan ou Thorgal, mais ce n'est pas de la BD historique, c'est un autre genre, tout aussi respectable et qui a son succès, mais c'est autre chose... Buddy Longway et Valentina étaient deux excellentes séries dans lesquelles les personnages vieillissaient presque "en temps réel" et cet élément très novateur pour l'époque était une caractéristique de ces séries, le vieillissement des personnages était inscrit dans le "code génétique" de ces séries... Mais si vous faites vieillir Lucky Luke, Bob Morane, Natacha ou Yuko Tsuno, ce ne sont plus les mêmes séries...

Dans des séries "spin off" ou parallèles, on peut modifier l'un ou l'autre des paramètres de base, pour créer quelque chose de nouveau, comme en modifiant légèrement le code génétique on obtient une sous-espèce, un nouveau rameau. Mais c'est beaucoup plus délicat de faire cela avec la série mère, car on risque de perdre ce qui fait l'essence même de la série, d'obtenir une sorte d'OGM bâtardisé.

Quand Juillard a écrit "Le Dernier Chapitre" pour Blake et Mortimer, il l'a fait dans son style propre, parce qu'il s'agissait d'une aventure "parallèle", d'un hommage, mais quand il a repris la série principale, il s'est "coulé dans le moule" de Jacobs, il a laissé de côté son propre style pour suivre les "codes" définis par Jacobs.

Jacques Martin était évidemment bien conscient de tout cela et du risque que ses séries soit dénaturées. Aussi, il tenait très fort à ce que ses "codes" scénaristiques et graphiques soient respectés, maintenus, pérennisés ; il avait à coeur ce que l'on ne modifie pas le "code génétique" de ses séries.

Maintenant se pose la question délicate de savoir dans quelle mesure on doit respecter sa volonté, quelle est la marge de manoeuvre des repreneurs... Doit-on continuer à travailler comme si le Maître continuait à surveiller le travail par dessus notre épaule, ou bien faut-il s'affranchir d'une tutelle que certains jugent trop pesante et paralysante pour la création ?

J'ai ma propre réponse personnelle à cette question... Mais qui peut vraiment y répondre : les repreneurs ? Logiquement, il me semble que ce devrait être les membres du Comité, sensés être "les gardiens du Temple" (à ne pas confondre avec "les marchands du Temple"!)... Le jugement final appartiendra aux lecteurs... Mais, simplement en lisant les critiques et les discussions sur les forums, cela donne l'impression que l'on a plutôt commencé à laisser l'univers de Jacques Martin partir à vau-l'eau... Ailleurs dans ce forum, JYB a levé un coin du voile sur la manière dont l'"Empire Charlier" est parti en déliquescence... C'est bien triste et il serait tout aussi triste que le monde de Jacques Martin subisse un jour le même sort...

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:
Sinon la couverture est très bien !

Je suis d'accord avec toi, et je pense que l'album sera également meilleur que le précédent (ce qui n'est pas très difficile Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 680928 )

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître
Ce que m'intéresse dans un album c'est avoir une bonne histoire pour lire. Si je peux ajouter un bon dessin ça sera encore meilleur. Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_biggrin
Pour le reste, il y a des choses sur les quels je ne pense pas, ni parfois, ni souvent, ni jamais Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim
Je n'avais jamais pensé au vieillissementde Alix, Enak et des autres personnages, comme je n'avais jamais pensé à l'homosexualité dans la série Alix, avant que cette possibilité ait été discutée au forum.

Pour le vieillissement des personnages, je ne pense pas que Alix, Enak, et les autres personnages doivent vieillir. Ce n'était pas l'idée du départ de la série, et je pense que ce n'est après 28 ou 29 albums qui ça doit être fait Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_evil
À mon avis c
e n'est pas un chemin qui doit être suivie !
Je prends par exemple une série, que j'aime beaucoup aussi, et où on voit les personnages vieillir : Thorgal. Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_cool
Mais ça se voit déjà au départ de la série : Thorgal va marier Aaricia, Aaricia va avoir un bébé, on voit le bébé devenir un enfant, et après on le voit grandir et on voit aussi naître et grandir Louve.
Le vieillissement des personnages est une partie de la série, et ses créateurs l'ont assumé depuis le début de la série.
C'est à dire, ce vieillissement est naturel !
Par contre on ne voit pas grand vieillissement dans la série Alix. Pendent 28 (ou 29) albums, les personnages sont, presque, exactement les mêmes.
Je n'aime pas l'idée de les faire grandir, parce qu’à mon avis est une idée qui n’est pas naturel Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Kopfschuettel
Pour faire Alix avancer dans le temps par beaucoup d'années, je ne suis pas d'accord aussi Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 13232
Mais si quatre ou cinq années doivent se passer, je l'accepte très bien, si l’aventure est bonne, et si les personnages ne vont pas vieillir
Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 680928
Il y a beaucoup d'aventures que Alix peut vivre, à son époque. J'aimerais bien voire un voyage/mission en Inde ; une arrivée au Cap Verte ; une arrivé aux Açores ; la chasse au trésor dans la mer noire (L'Or des Scythes) ; la mission en Angleterre (Ave César) ; les deux épisodes inédits écrits par Jacques Martin pour les dessins animés d'Alix (Le Lion de Nabatéen, et l'Argos) ; l’histoire que débute à Tyr, et se poursuit à Jérusalem et en Judée (Le Prophète/Le Talisman d'Enak) ; l’histoire de la révolte des gladiateurs au lac de Comes (Les Révoltés du Larius) ; l’histoire, que probablement aurait besoin d’être raconté en deux albums, où un navire à la dérive emmène Alix et Enak en Amérique (Une Rive Lointaine) ; et beaucoup d'autres. Et je ne parle que de quelques aventures imaginées par Jacques Martin ; il y a aussi d’autres scénaristes qui peuvent écrire d’autres bonnes histoires.
Ce n'est pas facile prendre ces projets évoqués par Jacques Martin Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_question
Et qu'est que c'est facile dans la vie Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_question
Une série comme Alix doit avoir scénaristes capables de développer ses propres histoires, et aussi les idées, synopsis, projets, etc. de Jacques Martin !
Ce n'est pas impossible Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_exclaim Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 870218

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître
Je viens de lire, au site de Casterman :

"Automne 46 avant J-C. Alix et Enak rejoignent l’un de leurs plus vieux amis, le général Galva, un fidèle de César. Galva marie la plus jeune de ses deux filles, Cécilia, et convie les deux compagnons d’aventure à la noce. Mais la veille du mariage, la tragédie survient : après qu’Alix ait été mystérieusement agressé dans les jardins de la villa de Galva, on retrouve le cadavre de Cécilia dans sa chambre, éventrée. Qui donc a pu perpétrer pareil forfait, et pourquoi ?

Les uns et les autres ignorent encore qu’ils sont, à leur insu, les instruments d’une machination diabolique secrètement imaginée par César pour protéger son neveu et héritier Octave des sombres desseins du parti pompéien, qui a juré sa perte…"




J’avais déjà lu le premier paragraphe, mais pas le deuxième …

Invité


Invité
Lion de Lisbonne a écrit:Je viens de lire, au site de Casterman :

"Automne 46 avant J-C. Alix et Enak rejoignent l’un de leurs plus vieux amis

Voilà qui va faciliter la tâche de Raymond et Jacky-Charles pour leur ligne du temps dans la série . Cet album-ci ne devrait pas trop leur poser de problèmes de classement Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_biggrin

Jacky-Charles


docteur honoris causa
docteur honoris causa
Jean-Marc a écrit:
Lion de Lisbonne a écrit:Je viens de lire, au site de Casterman :

"Automne 46 avant J-C. Alix et Enak rejoignent l’un de leurs plus vieux amis

Voilà qui va faciliter la tâche de Raymond et Jacky-Charles pour leur ligne du temps dans la série . Cet album-ci ne devrait pas trop leur poser de problèmes de classement Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Icon_biggrin

Au moins là, tout est dit, ou presque : pour une fois, pas besoin de se creuser la tête pour rechercher une date vraisemblable entre le contexte historique et le déroulement des aventures d'Alix !
Mais j'espère quand même que le scénario sera un peu plus complexe, pour notre plaisir, parce que la date seule, au fond, ce n'est pas grand chose...

Raymond

Raymond
Admin
Cela me plait, bien sûr (après tout de ce que j'ai écrit) que l'on avance un peu dans le temps. Et puis cette date place logiquement cette nouvelle histoire après l'Ibère. Very Happy


_________________
Et toujours ... Le testament de César : l'attente du livre - Page 3 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Je sens que cet album va être une réussite jap

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître
Pierre a écrit:Je sens que cet album va être une réussite jap
Moi aussi Exclamation Very Happy

Invité


Invité
Lion de Lisbonne a écrit:
Pierre a écrit:Je sens que cet album va être une réussite jap
Moi aussi Exclamation Very Happy

Je vais faire comme le pirate dans Astérix : Aegroto dum anima est, spes est Wink

Lion de Lisbonne

Lion de Lisbonne
grand maître
grand maître
Jean-Marc a écrit:
Lion de Lisbonne a écrit:
Pierre a écrit:Je sens que cet album va être une réussite jap
Moi aussi Exclamation Very Happy

Je vais faire comme le pirate dans Astérix : Aegroto dum anima est, spes est Wink
C'est grec ça Question Smile

JYB


vieux sage
vieux sage
Jean-Marc a écrit:Et bien en tout cas, voilà la chronique d'un chef-d'oeuvre annoncé (...), avec de telles références Very Happy
Raymond a écrit:Sinon la couverture est très bien !
Jean-Marc a écrit:
Lion de Lisbonne a écrit:
Pierre a écrit:Je sens que cet album va être une réussite jap
Moi aussi Exclamation Very Happy
Je vais faire comme le pirate dans Astérix : Aegroto dum anima est, spes est Wink
Je suis et serai toujours étonné de votre enthousiasme au seul vu d'une couverture, de quelques crayonnés et d'un résumé de scénario en 4 lignes... Je surveillerai avec intérêt vos commentaires une fois que vous aurez l'album entre les mains.
Même un auteur - je suis auteur, je sais de quoi je parle - n'est jamais sûr à l'avance que son histoire sera perçue comme réussie et qu'elle plaira, alors comment les lecteurs peuvent-ils en être sûrs ? Même de très grands auteurs ont reconnu après coup que certains de leurs albums n'étaient pas bons, même des professionnels aguerris se sont interrogés sur l'échec de certains de leurs albums (je peux citer des noms et des exemples si vous voulez).
J'ajoute que n'importe quelle histoire, bonne ou mauvaise, en BD, en film, en roman ou en ce que vous voulez, peut être résumée en quatre lignes ; ces quatre lignes n'indiqueront jamais sa qualité finale car à partir de ce résumé de résumé, tout reste à faire !
Je ne sais pas comment ça se dit en latin ou en grec, mais, donc : "il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué"...

Invité


Invité
JYB a écrit:
Je suis et serai toujours étonné de votre enthousiasme au seul vu d'une couverture, de quelques crayonnés et d'un résumé de scénario en 4 lignes... Je surveillerai avec intérêt vos commentaires une fois que vous aurez l'album entre les mains.

Si on n'avait pas cet enthousiasme de voir paraître un nouvel Alix, je crois qu'on ne participerait pas à ce forum ! A quelques exceptions près, nous sommes tous, ici des fans des séries de Jacques Martin et on attend toujours avec impatience un nouvel album, quitte à être déçu.
Pour autant, on ne juge pas à l'avance et tu auras sans doute remarqué que nos remarques sont parfois très dures sur certains albums.

JYB


vieux sage
vieux sage
Jean-Marc a écrit:Si on n'avait pas cet enthousiasme
Oui, et c'est très bien : un enthousiasme global et compréhensible sur l'oeuvre de Jacques Martin. Mais je parle de l'enthousiasme sur les qualités supposées d'un album à paraître.

Jean-Marc a écrit:Pour autant, on ne juge pas à l'avance
Si, justement, j'ai fait exprès de relever certaines phrases dites ici et là ces derniers temps : "chef d'oeuvre annoncé", etc.

Jean-Marc a écrit:et tu auras sans doute remarqué que nos remarques sont parfois très dures sur certains albums.
Après coup, oui.

Invité


Invité
Quand on cite une phrase, il est bon de la replacer dans son contexte, sinon on la dénature :

Jean-Marc a écrit:
Magic a écrit:En tout cas, si le dessin est entre Le dernier Spartiate et le spectre de Carthage, cela devrait etre magnifique !
Et bien en tout cas, voilà la chronique d'un chef-d'oeuvre annoncé après quelques dessins, avec de telles références Very Happy

C'était donc justement une remarque un peu ironique pour signfier qu'on avait encore très peu de matière pour porter un jugement.
Pierre et Lion ont dit qu'ils sentaient venir un bon album, c'est un pronostic, pas un jugement à l'avance et je leur ai répondu par une citation latine qui est loin du chef-d'oeuvre annoncé Wink

JYB


vieux sage
vieux sage
Suite à ta réflexion, j'ai relu quelques anciens posts et, dont acte, il fallait lire entièrement les phrases des uns et des autres pour voir qu'il y avait parfois de l'ironie ici et là... ce qui, à mes yeux, n'est du coup pas rassurant quant à ce futur album...

daniel s

daniel s
alixophile
alixophile
je suis aussi très sceptique car, pour moi, il n'y a eu aucun bon album d'alix depuis "ô alexandrie" à l'exception de ceux du très talentueux Christophe SIMON.

donc méfiance ....

Pierre

Pierre
vieux sage
vieux sage
Jean-Marc a écrit:
Pierre et Lion ont dit qu'ils sentaient venir un bon album, c'est un pronostic, pas un jugement à l'avance

ABSOLUMENT ! Very Happy

et ça ne sera pas pire que la calamiteuse cité engloutie ... Smile

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 3 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum