Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mathieu Bablet et la science fiction

2 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Raymond

Raymond
Admin

Mathieu Bablet est un dessinateur de science fiction dont la réputation est en train de grandir irrésistiblement. Après un très remarqué "Shangri La" sorti en 2017, il publie maintenant chez Ankama Carbone & Silicium, une œuvre d'anticipation qui explore le thème des androïdes.

Mathieu Bablet et la science fiction Carbon10

Philippe Tomblaine en parle avec un certain enthousiasme :

http://bdzoom.com/159402/actualites/%c2%ab-carbone-silicium-%c2%bb-lhumanite-augmentee-selon-mathieu-bablet/


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Mathieu Bablet est interviewé à propos de son nouveau livre, Carbone et Silicium.

Mathieu Bablet et la science fiction Bablet10

C'est sur ActuaBD !

https://www.actuabd.com/Mathieu-Bablet-Carbone-Silicium-Ce-sont-deux-IA-identiques-qui-sont-traitees


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonjour

J'ai lu Carbone et Silicium. Ce sera clairement une des BD phares de 2020.

Carbone et Silicium sont deux intelligences artificielles dont nous allons suivre le parcours sur plus de trois siècles et à travers plusieurs "corps" d'emprunt.

Silicium voyage tout au long de l'intrigue et nous emmène dans chacun des pays visités. On découvre ainsi des images touristiques (le Taj Mahal), mais aussi et surtout des sociétés minées par le réchauffement climatique (le Japon en partie submergé), les crises économiques (la pauvreté omniprésente) et migratoires (un mur entoure l'Europe). Cette histoire du futur est donc très sombre et nous assistons à la mort lente de la civilisation humaine.

Bablet aborde aussi l'éternel sujet de la frontière entre l'humain et l'androïde. Ce thème est très ancien. Pensons au test de Turing (https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Turing) qui explore la frontière entre l'organique et l'artificiel, pensons aussi aux ouvrages d'Isaac Asimov et plus particulièrement à son Cycle des robots. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_des_robots). Dans la BD, nous voyons les deux "espèces" se rapprocher progressivement : les androïdes acquièrent des qualités comme la bonté ou la générosité tandis que le corps des êtres humains se mécanisent de plus en plus. Où est la machine ? Où est l'homme ? Et il n'est pas innocent que Carbone appelle maman l'ingénieur l'ayant créée. Et Silicium, tel Damiel dans le film Les ailes du désir (https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Ailes_du_d%C3%A9sir), est fasciné par la culture humaine au point qu'il se lance dans un tour du monde.

La relation entre les deux intelligences artificielles est riche. Sachant que Carbone va revêtir un corps de femme et Silicium un corps d'homme, on peut s'interroger. Sont-elles sœur et frère ou amants ? La scène quelque peu ridicule où Silicium enseigne le plaisir sexuel à Carbone renforce la deuxième hypothèse. Peu importe la nature de leur relation, le plus intéressant est la danse entre ces deux êtres. Ils s’éloignent pour mieux se retrouver, font un pas en direction de l'autre puis reculent. La toute dernière vignette du livre (n'attendez pas que je vous la décrive Smile) conclut magnifiquement le ballet.

Un autre thème important me semble la question du réel. Empruntant à Matrix (https://fr.wikipedia.org/wiki/Matrix_(film)) ou à l'auteur de Science-Fiction Philip K.Dick (https://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_K._Dick), Bablet pose la question du support de l'être : physique ou virtuel. Et il est cocasse de voir que l'esprit de l'ingénieur ayant créé les deux héros se déverse dans l'Internet à sa mort. On touche là à la religion. L'au-delà existerait et serait donc numérique...

Les dessins sont somptueux avec des couleurs fortes, puissantes. On se promène dans le monde entier et de grandes vignettes nous invitent à contempler la beauté ou plutôt la laideur car Carbone et Siilicum est une histoire de fin du monde. Bablet dessine toujours aussi mal les visages mais il se rattrape magnifiquement par des représentations émouvantes des androïdes. Je joins ci-dessous trois pages consécutives de la BD qui la résume parfaitement.

Mathieu Bablet et la science fiction 3010_P5
Mathieu Bablet et la science fiction 3010_P6
Mathieu Bablet et la science fiction 3010_P7
Mathieu Bablet et la science fiction 3010_P1

Au final, Carbone et Silicium est une BD grande, forte, touchante. Et je suis certaine qu'elle va gagner plusieurs prix (Canal-BD ?). Néanmoins, je reste réservée. Pourquoi me direz vous face à tant de qualités ? Tout simplement parce que cette fresque manque de légèreté. Elle est parfois douce-amère, parfois désespérée. Je conseille donc sa lecture en 2022, lorsque l'ambiance actuelle se sera dissipée.

Eléanore



Dernière édition par eleanore-clo le Ven 2 Oct - 16:58, édité 2 fois

Raymond

Raymond
Admin

Merci de cette chronique qui va peut-être me pousser à franchir le pas ... quoique ? Rolling Eyes  J'ai feuilleté cet gros pavé le week-end dernier et j'ai beaucoup craint que ce soit une lecture "indigeste". Il faut dire que j'ai lu "Shangri-Lâ" il y a quelques années, un autre bouquin imposant de Bablet, qui demandait lui aussi un certain effort, et mes sentiments avaient été mitigés. Mais on sait qu'avec l'âge, l'estomac devient un peu délicat.  Wink

Bref ! Peut-être que finalement, ce livre vaut quand même la peine de faire un effort. Il faut que j'y réfléchisse.  Wink


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonsoir Raymond

Au final et je passe du coq à l'âne, avez-vous lu Incroyable ! ?

Eléanore

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Et pour répondre à votre question informulée, Carbone et Silicium est bien meilleur que Shangri-La. Il n'y a pas photo  Very Happy . Cest comme si Bablet était passé d'un boulier à un microprocesseur au silicium Laughing
Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

eleanore-clo a écrit:Bonsoir Raymond

Au final et je passe du coq à l'âne, avez-vous lu Incroyable ! ?

Eléanore

Oui ! il est vrai que je n'en ai pas parlé, mais c'est un scénario formidable et admirablement mis en images. Et c'est surtout une BD intelligente, qui devient une sorte de gourmandise pour les bédéphiles qui cherchent désespérément à lire quelque chose de différent (par rapport à l'habituel "mainstream" sans surprise qui inonde les librairies).


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

J'ai lu cette semaine Carbone et Silicium de Mathieu Bablet et j'ai moi aussi été impressionné par l'ambition et l'intelligence de ce récit futuriste.  Neutral  

Mathieu Bablet et la science fiction Carbon11

Avec le réchauffement de la planète, la multiplication de machines sophistiquées (qui deviennent progressivement des robots), la numérisation impitoyable de la plupart de nos activités quotidiennes, la mondialisation des échanges et de l'information et la perte de nos repaires liée à l'accélération exponentielle de tous ces changements, comment imaginer le futur ? Quelle sera la place de l'homme ? Sera-ce un univers de cauchemar ? Il fallait du courage pour s'attaquer à tout cela et Mathieu Bablet a osé le faire !

J'ai d'abord découvert dans ce récit la progression impitoyable du monde terrestre vers une domination totale de l'homme par les machines. C'est une évolution qui est hélas fort probable, qui n'a rien d'heureux et qui aurait pu m'éloigner de cette lecture, mais la BD m'a cependant fasciné par la survenue de véritables éclairs d'intelligence, en particulier dans les propos des protagonistes qui s'interrogent sur eux-mêmes. J'ai apprécié en particulier les choix de l'auteur lorsqu'il imagine la condition d'un androïde, qui ne peut être qu'à la fois une machine et un être doué de sensibilité. Qu'est-ce qui défini l'humain, au fond ? On devine que l'auteur a beaucoup réfléchi à cela lorsqu'il raconte les dilemmes de Carbone et Silicium (noms des deux androïdes qui sont les héros de l'histoire) et que ceux-ci se demandent ce qu'ils sont vraiment. Ils ont de l'intelligence, certes, mais ils ont surtout cette chair dont nous sommes tous constitués et qui implique l'existence de sensations agréables ou désagréables, et aussi d'émotions qui nous donnent une vision singulière du monde. Cette compréhension un peu aristotélicienne de l'homme surgit ainsi d'une façon lumineuse au sein d'un futur tristement dominé par les androïdes et l'informatique, qui est, il faut bien dire, totalement effrayante. Pour résumer l'intrigue d'une façon courte, tandis que la planète devient de plus en plus inhabitable, les androïdes s'humanisent de plus en plus et à l'inverse les humains se mécanisent sans fin, jusqu'à ne devenir à la fin que des "machines intelligentes", si ce concept garde encore un sens (je crois plutôt qu'un être non doué de sensibilité ne peut pas être intelligent).

Mathieu Bablet et la science fiction Carcon10

Sans être beau, le dessin de Mathieu Bablet se met efficacement au service de cette histoire sombre et pessimiste. Avec leurs silhouettes humanoïdes fantomatiques et leurs visages inexpressifs, Carbone et Silicium incarnent d'une façon redoutable cette nouvelle race d'androïdes destinée à dominer l'univers. Par ailleurs, en choisissant le plus souvent des couleurs tristes, et en alternant de sombres teintes brunes avec de pâles coloris jaunes-verdâtres, le dessinateur renforce impitoyablement le désenchantement de cet univers à venir. Le monde des androïdes n'a rien d'élégiaque mais l'auteur joue parfois sur les contrastes, et certaines pages totalement rouges (par exemple) arrivent quand même à saisir le regard. Je ne dirais pas que cela devient beau, mais simplement que l'auteur utilise avec pertinence les effets de couleur.

Mathieu Bablet et la science fiction Carcon11

Il faut le reconnaître, cet album m'a davantage intéressé que captivé, mais c'est un récit original et plein de qualités, et aussi un beau thème de science fiction. On peut logiquement considérer cet album comme une des œuvres les plus importantes de cet automne.


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

9Mathieu Bablet et la science fiction Empty mathieu Sam 3 Juin - 10:24

Raymond

Raymond
Admin

Après la publication de Shangri-la et de Carbone et Silicium au cours de ces dernières années, Mathieu Bablet est sensiblement devenu l'un des dessinateurs vedettes de la SF française.

Mathieu Bablet et la science fiction Bablet11

Il publie maintenant un one shot assez luxueux intitulé Midnight Order qui m'inspire un peu moins et qui fait appel à d'autres dessinateurs.

Mathieu Bablet et la science fiction Bablet12

Planète BD l'interviewe pour la circonstance et c'est une occasion de faire connaissance avec lui (c'est une vidéo) !

https://www.planetebd.com/interview/mathieu-bablet/1465.html#image


_________________
Et toujours ... Mathieu Bablet et la science fiction Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum