Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-29%
Le deal à ne pas rater :
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 – 16 Go / 512Go (CDAV : ...
499.99 € 699.99 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Alix 42 Le bouclier d'Achille de Seiter et Jailloux

+15
Jacky-Charles
masa2009
eleanore-clo
Lion de Lisbonne
stephane
Roger Seiter
Raymond
Kimono
dakota68
bruno
jfty
Clovis Sangrail
Galva
Tarmac
PEB
19 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Aller en bas  Message [Page 15 sur 15]

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Tarmac a écrit:

à ce sujet, j'avais du reste apprécié la vision apocalyptique de l'île du Santorin suggérée à travers le somnambulisme et la parasomnie paradoxale de Alix, magnifiquement dessinée par Chrys Millien.  

Oui, c'est vrai, cette scène du minotaure sortant des eaux est graphiquement très réussie.

http://alixmag.canalblog.com/

Tarmac

Tarmac
vieux sage
vieux sage

je n'insisterai pas, car je sais que Raymond n'aime pas cette image de somnambulisme et de cauchemars paradoxaux qui collent à Alix, ça doit lui rappeler 'Veni Vidi Vici " pale

Raymond

Raymond
Admin

Tarmac a écrit:je n'insisterai pas, car je sais que Raymond n'aime pas cette image de somnambulisme et de cauchemars paradoxaux qui collent à Alix, ça doit lui rappeler 'Veni Vidi Vici " pale

Oui ! Cela ne correspond pas du tout à son caractère ! Wink


_________________
Et toujours ... Alix 42 Le bouclier d'Achille de Seiter et Jailloux - Page 15 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Ce n'est pas du somnambulisme dans cet épisode mais plutôt un rêve, voir un cauchemar suite à un accident.
Et il y a pléthore de scènes oniriques dans Alix  de Martin, le plus connu est celle du Dernier Spartiate, avec Athéna.



Dernière édition par stephane le Lun 11 Mar - 14:42, édité 1 fois

http://alixmag.canalblog.com/

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître

stephane a écrit:Ce n'est pas du somnambulisme dans cet épisode mais plutôt un rêve, voir un cauchemar suite à un accident.
Et il y a pléthore de scènes oniriques dans Alix  de Martin, le plus connu est celui du Dernier Spartiate, avec Athéna.

Les visions oniriques sont un peu la tarte-à-la-crème de la littérature. Ca permet introduire du mystère, du rêve dans l'histoire. Fan de Bob Morane, je puis vous assurer que le fringant commandant en a eu sa part sous la plume d'Henri Vernes...

PEB


lecteur émérite
lecteur émérite

Bon, il m'aura fallu du temps, je rattrape ma pile de BD en retard et je viens enfin de lire ce Bouclier d'Achille.

Je conviens bien volontiers que ce titre s'inscrit parmi les bonnes reprises post-martiniennes. Je ne pense pas faire injure à Roger Seiter en trouvant toutefois quelques peu exagérées les comparaisons dithyrambiques avec Le Dernier Spartiate…

Côté scénario c'est solide, même si j'ai eu l'impression qu'il souffrait du format imposé des 46/48 planches. On sent par moments quelques raccourcis et la volonté de développer l'histoire un peu plus… La bataille navale, par exemple, est expédiée en quelques cases, et la tension dramatique en pâtit. On pourrait multiplier les exemples de ce type au long de l'album. Il aurait sans doute mérité un diptyque, même si j'ai bien compris que ce n'était pas à l'ordre du jour du comité Martin.

Dessins et couleurs sont irréprochables, tout a été dit à ce sujet, inutile d'en rajouter!

Amusant comme Roger multiplie les références à d'autres albums (Démon de Pharos, Or de Saturne, Dernier Spartiate, Hélvètes…). Chacun sait que la chronologie des albums, et particulièrement des reprises, est particulièrement casse-gueule. Particulièrement gonflée est la référence à un personnage des Hélvètes… album qui se déroule APRES Le Bouclier d'Achille! Mais ça passe, tout semble cohérent sur ce plan là aussi!

Je ne suis pas un grand fan du personnage d'Arbacès, et j'avais cru comprendre que Jacques Martin non plus. Je me rappelle avoir lu quelque part que Jaques Martin détestait ce personnage manichéen et simpliste, qui lui avait été plus ou moins imposé, et qu'il s'en était rapidement débarrassé avant qu'il ne devienne le méchant récurrent (Olrik, sort de là!); et de fait, par la suite, les méchants martiniens se feront remarqué par leur caractère nuancé et leur psychologie et motivations complexes. Au moins Roger Seiter a-t-il eu la bonne idée d'affubler Arbacès de motivations pan-héllénistiques tout à fait originales par rapport à son égocentrisme et sa vénalité habituelles!…

Bref, un album solide, qui me console après les décevantes Amazones de Valérie Mangin…

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 15 sur 15]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum