Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un dernier adieu au scénariste Hubert

+2
2J
eleanore-clo
6 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonjour

Le boiseleur est une BD scénarisée par Hubert et dessinée par Gaëlle Hersent.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Boisel10

Les habitants de la ville de Solidor cultivent leur excentricité et ont tous adopté de magnifiques oiseaux, tant pour leur chant que pour leur plumage. La ville résonne de leur musique et de leur beauté. Le héros, Illian, est un apprenti sculpteur, et son travail consiste à créer de magnifiques cages en bois, superbement ornées de motifs tous plus beaux les uns que les autres. Amoureux de la fille de son maître, le jeune homme lui offre la sublime reproduction d'un oiseau. Les citadins découvrent alors une nouvelle beauté, plus facile à "entretenir", car les figurines ne vieillissent ni ne meurent. La ville devient plus silencieuse au grand dam d'Illiam, amoureux des volatiles. Mais la vie est tenace et les solidoriens se découvrent une nouvelle passion, les reptiles Laughing !

La BD s'inspire du célèbre conte d'Andersen, Le rossignol et l'empereur de Chine : https://en.wikipedia.org/wiki/The_Nightingale_(fairy_tale) (je mets le lien vers Wikipedia anglais car le site français ne présente pas le résumé de l’œuvre). C'est un conte philosophique sur la beauté, sur l'excentricité et la vanité : beauté des oiseaux, excentricité des citadins dans leur recherche d'animaux de compagnie et vanité dans la recherche du splendeur.
Hubert a rajouté une note sociale à son histoire en insistant sur le sort d'Illiam, qui apporte la fortune à son maître sans que celui-ci lui en soit reconnaissant.

Le dessin est très classique, semi-réaliste, avec une alternance de grandes planches (les panoramas) et de gaufriers (le déroulé de l'intrigue).
Les couleurs sont étrangement automnales. Faut-il y voir une métaphore avec la vie de la cité qui s'endort tout doucement, et se réveillerait dans les futurs opus ?

Un dernier adieu au scénariste Hubert Boisel11 Un dernier adieu au scénariste Hubert Boisel12
L'utilisation de beaux cartouches donne à l'objet livre l'aspect d'un recueil de conte ou encore d'un livre pour enfant (ce qu'il n'est absolument pas Smile ).

Ce tome 1 inaugure bien d'une série intelligente. Peut être pas un chef d’œuvre, mais assurément une BD, solide, bien construite et bien illustrée, idéale pour les longues soirées d'hiver. J'ai été en tout cas très heureuse de la lire. Un ouvrage frais et léger, ce qui n'est malheureusement pas courant par les temps qui courent  Crying or Very sad .

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

Un grand merci pour cette présentation d'un album qui serait autrement resté inaperçu ! pouce

Elle coïncide de façon amusante avec un nouvel article de Gilles Ratier dans BDZoom. Il pense tout autant de bien que toi de cette BD.

http://bdzoom.com/147475/actualites/«-le-boiseleur-»-une-belle-reflexion-ecologique…/


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Hubert Boulard n'est pas très connu, mais il a écrit un assez grand nombre de scénarios depuis une vingtaines d'années. Il travaillait également comme coloriste.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Hubert10

Il était le scénariste de Monsieur désire, et de le Boiseleur, et de la série desOgres-Dieux.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Hubetr10                                  Un dernier adieu au scénariste Hubert Hubetr11

Filippini évoque sa carrière dans BDZoom :

http://bdzoom.com/152141/actualites/hubert-disparition-d’un-esthete…/

Pasamonik parle également de lui dans ActuaBD :

https://www.actuabd.com/Hubert-ou-la-fragilite-des-apparences


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie

Le Monde (d'hier) :
DISPARITIONS
BANDE DESSINÉE
Le scénariste de bande dessinée Hubert est mort
Coloriste au style raffiné à ses débuts, il a publié une trentaine d’albums témoignant de son goût pour l’histoire, le fantastique et la marginalité. Il est mort le 12 février à l’âge de 49 ans.
Par Frédéric Potet Publié hier à 17h25

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/02/13/le-scenariste-de-bande-dessinee-hubert-est-mort_6029478_3382.html

Et BDGest' :
https://www.bedetheque.com/auteur-506-BD-Hubert.html

Godot

Godot
docteur honoris causa
docteur honoris causa

Je semblais ne pas connaitre Hubert. Toutefois en faisant quelques recherches, j'ai vu qu'il avait scénarisé

Un dernier adieu au scénariste Hubert Couv_511.
Un dernier adieu au scénariste Hubert Couv_618

Je garde une bonne impression des deux premiers qui m'avaient vraiment convaincu. Il faudrait que je les relise... reste à trouver le temps. siffle

Raymond

Raymond
Admin

Hubert est considéré comme la personnalité de l'année dans le monde de la BD !

Un dernier adieu au scénariste Hubert Arton210

C'est l'occasion pour ActuaBD de lui rendre à nouveau hommage.

https://www.actuabd.com/Hubert-Boulard-personnalite-BD-de-l-annee-2020


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

L'énorme succès de Peau d'Homme n'a toujours pas fini de faire parler !

Un dernier adieu au scénariste Hubert Peau-d17

ActuaBD interviewe le dessinateur Zanzim, et l'entretien s'intéresse surtout au scénariste récemment disparu :

https://www.actuabd.com/Peau-d-homme-un-succes-au-gout-d-amertume

Un dernier adieu au scénariste Hubert Hubert12


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

La dernière BD scénarisée par Hubert vient de paraître en libraire. Elle est dessinée par Virginie Augustin (précédemment co-autrice de "Monsieur désire") et s'intitule Joe la pirate.


Un dernier adieu au scénariste Hubert Joe-la10

Je l'ai feuilleté samedi passé et je m'interroge ? C'est en tout cas un roman graphique dont les pages sont en noir et blanc !

Un dernier adieu au scénariste Hubert Joe-la11

Cela m'intéresse plutôt, d'autant plus que Gilles Ratier en dit du bien sur BDZoom !

« Joe la pirate » : encore un remarquable album posthume du regretté scénariste Hubert… | BDZoom.com


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Virginie Augustin, la dessinatrice de Joe la Pirate, a été interviewée sur ActuaBD à propose de ce dernier album !

Un dernier adieu au scénariste Hubert Virgin10

C'est un petit film que vous pouvez voir sur cette page !

« Joe est ce que l’on pourrait appeler une butch » - Rencontre avec (...) - ActuaBD


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Le tome 2 du Boiseleur, L'esprit d'atelier, vient de paraître.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Couv_452120

Bélizonde est la capitale artistique du monde et ses différents ateliers rivalisent d'adresse pour conquérir la faveur du public. Un couple de maîtres sculpteurs, Tullio et Zenia, et leur atelier ont été défiés par Sassu, un de leur concurrent. Un duel esthétique va opposer deux élèves de chacune des écoles. Ils vont devoir produire deux chefs d’œuvre qui vont être comparés, et le studio ayant perdu l'épreuve sera dissous. Pour remporter le concours, Tullio fait appel aux talents d'Illian, le jeune et brillant artiste dont nous avions fait la connaissance dans le premier tome de la série....

L'intrigue semble très convenue et très manichéenne aussi car bien évidemment Tullio et Illian figurent les "bons" alors que Sassu incarne les "mauvais". Nous sommes donc très éloignés du conte philosophique narré dans l'opus précédent. Mais la beauté du livre est ailleurs. Cet ouvrage est un chant d'amour à la sculpture. Tant Tullio que Zéna ou Illian témoignent de leur passion avec des mots très poétiques. Le deuxième art est glorifié et élevé au niveau d'une religion.

Restituer cette ambiance et dessiner des chefs d’œuvre n'est pas aisé et Hersant, malgré un trait parfois approximatif, réussit le défi. J'ai ainsi beaucoup apprécié l'idée d'attribuer des contours flous à une statue pour en faire ressortir la qualité et la vie.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Aa71

Un dernier adieu au scénariste Hubert Aa72

La trilogie du Boiseleur restera inachevée du fait du décès prématuré du scénariste. Néanmoins, ce deuxième tome peut se lire indépendamment du premier et la dessinatrice a rajouté un épilogue s'appuyant sur ses échanges avec Hubert.

EEE

Eléanore

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonsoir

J'ai relu ce deuxième tome du Boiseleur et ai vraiment été séduite.
Voici quelques citations de cet hymne d'amour au Deuxième Art et à la vie...

Sur l'établi, il y avait une petite sculpture représentant une femme portant une cruche dont le poids la faisait se déhancher un peu. C'était râpeux. La matière semblait animée d'une rage interne qui en cisaillait la surface et l'animait de courants profonds, presque douloureux.

Chaque ligne semblait répondre à une autre, comme une mélodie dont les les parties s'enchainaient harmonieusement, chaque motif musical se résolvant naturellement dans le suivant, parfaitement lié. Pourtant, plus Illian regardait la petite sculpture, plus elle lui semblait fausse en tout point. Les bras n'allaient pas. Ils semblaient étrangement conformés, comme chaque trait du visage, chaque pli du vêtement. Mais il lui suffisait de changer un rien son point d'observation pour que la présence s recompose immédiatement, parfaite, fascinante, avant de se déliter de nouveau s'il l'observait d'un regard critique. Tullio souriait en observant Illian. Je sais, moi aussi j'ai passé des heures, des jours entiers à tenter de comprendre. Parfaitement fausse si on se réfère à la nature, et pourtant si parfaitement juste.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Aa75

Et en plus la BD est féministe avec un magistral personnage de sculptrice Smile  

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

Merci de cette présentation du tome 2 du Boiseleur ! Cela donne envie de le lire.   pouce

ActuaBD vient de sortir une interview de Gaëlle Hersent, la dessinatrice qui confirme que la série est maintenant terminée :

Gaëlle Hersent : « "Le Boiseleur" est une série sur le métier (...) - ActuaBD

Certaines de ces réponses sont intéressantes ! Elle s'est par exemple inspirée des constructions de Florence pour dessiner la ville de Bélizonde. C'est une idée plutôt inattendue.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Boisel10

L'article se trouve sur cette page :

Gaëlle Hersent : « "Le Boiseleur" est une série sur le métier (...) - ActuaBD


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Oui, on retrouve beaucoup d'éléments appartenant à Florence comme La Loggia des Lanzi et la statue géante de David par Michel-Ange : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loggia_des_Lanzi, https://fr.wikipedia.org/wiki/David_(Michel-Ange).

Un dernier adieu au scénariste Hubert Aa76 Un dernier adieu au scénariste Hubert Aa77

La rivalité entre artistes était aussi la règle : https://www.lepoint.fr/culture/leonard-de-vinci-et-michel-ange-la-haine-absolue-12-08-2018-2243031_3.php.

Eléanore

Raymond

Raymond
Admin

Gilles Ratier dit à son tour du bien du deuxième tome du Boiseleur !

Un dernier adieu au scénariste Hubert Boisel11

L'article parle en même temps du 2me tome de Ténébreuse !

Fin du « Boiseleur » et de « Ténébreuse » : le scénariste Hubert est encore parmi nous ! | BDZoom.com

Il faudra que je lise cet album.   Wink


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Patrice

Patrice
lecteur émérite
lecteur émérite

Et voici une superbe dédicace de Gaëlle Hersent Very Happy

Un dernier adieu au scénariste Hubert 20221010

Raymond

Raymond
Admin

Magnifique, en effet !   pouce

J'ai pour ma part emprunté ce tome 2 à la bibliothèque et j'ai trouvé la lecture très agréable. l'univers est original et les personnages sont bien campés. Il est dommage que la série s'arrête ainsi prématurément.


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Zanzim, complice de Hubert Boulard et co-créateur de Peau d'Homme, n'a pas publié d'album depuis la disparition de son scénariste en 2020.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Zanzim12

ActuaBD l'interviewe sur sa carrière et son actualité.

Des Nouvelles de Zanzim [INTERVIEW] - ActuaBD


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

Godot a écrit:Je semblais ne pas connaitre Hubert. Toutefois en faisant quelques recherches, j'ai vu qu'il avait scénarisé

Un dernier adieu au scénariste Hubert Couv_511.
Un dernier adieu au scénariste Hubert Couv_618

Je garde une bonne impression des deux premiers qui m'avaient vraiment convaincu. Il faudrait que je les relise... reste à trouver le temps. siffle

J'avais très envie de parler d'Hubert, et le forum ne m'a pas déçu, puisque j'ai vite trouvé ce sujet.
Comme Godot, c'est par Miss Pas Touche que j'ai été scotché par le talent narratif et l'intelligence d'Hubert. Le diptyque La Vierge du bordel et Du sang sur les mains forme un arc puissant et bouleversant. La suite, un peu feuilletée, ne m'a pas vraiment attiré tant je voulais rester sur cet impact. Puis, comme un vaste public admiratif, j'ai adoré Peau d'Homme, qui déjà fait figure de BD culte. J'ai beaucoup aimé aussi La Sirène des pompiers, titre-jeu de mot puisqu'il s'agit non de l'alerte sonore mais d'une vraie sirène à queue de poisson et des peintres académiques appelés "pompiers" Smile . Toujours fasciné (comme moi) par le concept de beauté, Hubert a scénarisé, avec le couple Kerascouët qui dessina "Miss Pas Touche" un triptyque appelé Beauté. Les albums séparés n'étant plus édités, j'ai commandé leur compilation, que je viens de lire. Les deux jeunes femmes libraires qui me l'ont remise m'ont dit : "Quelle magnifique BD" !
Et en effet !!
Comme presque toujours, Hubert, bien que gay (et malgré une nette allusion au 3eme tome) s'intéresse non à un homme mais à une héroïne en situation sexuelle décalée, marginale, exclue. Exclue ici : il s'agit d'une jeune pauvresse vouée aux durs travaux dans un village médiéval, traitée en souillon par tous, notamment sa marâtre et ses deux filles, clin d'oeil à Cendrillon. Sauf que Morue, comme on l'appelle, n'a rien de sa beauté ; oreilles décollées, yeux globuleux, pas de menton, cheveux pauvres et gras. Moquée, méprisée pour sa laideur, un jour elle prend en pitié un crapaud et verse sur lui une larme d'empathie profonde. Or un visage noir apparaît dans sa gueule : c'est la fée Mab, ainsi libérée, qui en échange lui demande son voeu. "La beauté !!" s'écrie Morue, qui sait là sa seule chance de s'en sortir. Mais la fée Mab lui dit qu'elle ne peut changer sa nature de laideron. Cependant elle peut en changer la perception, oui : aux yeux de tous, Morue devient d'une sublime beauté, et à la rage des villageoises, tous les hommes en tombent à la renverse. Puis le jeune seigneur local la voit : il en tombe instantanément amoureux. Devenue châtelaine, en vengeance de tout ce qu'elle a subi, Morue lui dénonce les mensonges des paysans qui lui font habiter un manoir presque en ruine, et elle les affame en lui démasquant les cachettes du village masquant de grosses réserves de grains. Mais voilà, d'autres nobles la voient. Le "cadeau" de la fée Mab va se révéler catastrophique. Avec un art narratif absolument remarquable, Hubert décrit en même temps l'ascension sociale irrésistible de Beauté, comme tout le monde l'appelle désormais, et une route infernale d'objet sexuel ballotté de l'un à l'autre, semant contre son gré la folie, la mort, les ravages, les guerres. Devenir la Reine n'y changera rien, ni les efforts de Beauté pour soulager la misère, dont elle se souvient... Prenant la fée Mab, sorte de corneille noire semi-humaine, pour une conseillère du Bien, Beauté se fourvoie. Parfois le dessin renvoie à la vraie apparence de Morue, que seule elle voit. A deux doigts d'être exterminée comme un démon, elle renversera enfin le destin en s'assumant comme La Beauté même !
L'épilogue place une touche d'humour excellente en final de ce bouleversant récit empli de personnages hauts en couleur et "plein de bruit et de fureur"comme une pièce de Shakespeare. La beauté n'est que dans le regard d'autrui. Tout le monde le sait, tout le monde l'oublie, et personne ne l'a jamais vraiment montré avant Hubert !
EEEE !

Raymond

Raymond
Admin

Beauté est en effet un malicieux conte médiéval. Je n'ai lu que les deux premiers albums et il faudrait que je recherche le tome 3.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Beautz10

Sinon, je suis en plein dans le sujet des "50 indispensables" et il est clair que Peau d'Homme pourrait aussi être choisi dans cette liste. C'est toutefois un album très récent et il nous manque encore un peu de perspective.


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

Raymond a écrit:Beauté est en effet un malicieux conte médiéval. Je n'ai lu que les deux premiers albums et il faudrait que je recherche le tome 3.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Beautz10


Seulement cela, "un malicieux conte médiéval", cher Raymond ? Si tu avais tout lu, tu ne le verrais pas si léger, le scalpel d'Hubert va loin ! Pour moi c'est un conte de fée barbare, authentique, tels ceux originels, à nos racines, bien plus tard édulcorés par Perrault et Grimm. Malheureusement, je crains bien que trouver chacun des 3 albums isolément ne soit plus possible, puisque j'ai dû commander la compilation.

Raymond

Raymond
Admin

Mes souvenirs de lecture sont lointains (environ 10 ans) et je n'avais pas été suffisamment transporté à l'époque pour être capable d'en dire plus aujourd'hui.   deso


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

Raymond a écrit:Mes souvenirs de lecture sont lointains (environ 10 ans) et je n'avais pas été suffisamment transporté à l'époque pour être capable d'en dire plus aujourd'hui.   deso

Pas de souci Raymond, moi je l'avais raté à sa sortie, ne connaissant même pas encore Hubert ! Embarassed

Raymond

Raymond
Admin

Une intégrale des Yeux verts vient de sortir chez Glénat. Personnellement, j'ignorais qu'il y avait eu deux albums.

Un dernier adieu au scénariste Hubert Les-ye10

C'est semble t-il un bel objet, comportant un dossier sur le 3ème album jamais paru, mais est-ce la bonne période pour publier un tel livre ?

BDZoom présente cette curiosité :

https://www.bdzoom.com/190140/actualites/une-integrale-emouvante-%c2%ab%e2%80%89les-yeux-verts%e2%80%89%c2%bb-d%e2%80%99hubert-et-zanzim/


_________________
Et toujours ... Un dernier adieu au scénariste Hubert Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Kimono


bédéphile pointu
bédéphile pointu

Cela ne me tente pas trop, bien qu'il y ait un mythe grec antique autour de 3 "gorgones" se partageant ainsi tour à tour un seul oeil.
Je recommande à nouveau La Sirène des Pompiers !

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum