Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le retour de Buck Danny

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 19 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 36]

26 Re: Le retour de Buck Danny le Jeu 14 Oct - 10:54

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
JYB a écrit:
Est-ce que tu peux en citer une, pour voir...?
Il suffit de te relire, tu en parles toi-même sur Aéroplanète... Smile Dès que j'ai 5 minutes je te retrouve ça. Au-delà, il y a toujours ces histoires d'éjection dont les protagonistes se tirent toujours sans trop de dommages.

JYB a écrit:
Ce n'est pas son décès qui a interrompu sa collaboration, puisque la BD Les Secrets de la mer Noire date du début des années 1990, et il est décédé il y a un peu plus de deux ans.
Oui je savais et c'est pourquoi j'ai simplement dit "est décédé depuis".

27 Re: Le retour de Buck Danny le Jeu 14 Oct - 11:45

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Pour ma part, il y a une histoire de Buck Danny que j'ai trouvée particulièrement "faiblarde" au niveau scénaristique : c'est "Mystère en Antarctique" que j'ai suivi dans le journal Spirou. deso

Un récit sans véritable action tout au long de son déroulement, à mille lieux de ce qu'on pouvait lire du temps où Charlier était aux commandes !!

28 Re: Le retour de Buck Danny le Jeu 14 Oct - 11:55

JYB


vieux sage
vieux sage
Pierre a écrit:
JYB a écrit:Est-ce que tu peux en citer une, pour voir...?
Il suffit de te relire, tu en parles toi-même sur Aéroplanète... Smile
Ah mais si tu me cites, tu triches... J'entendais : une invraisemblance que toi, tu as repérée.

Pierre a écrit:
JYB a écrit:Ce n'est pas son décès qui a interrompu sa collaboration, puisque la BD Les Secrets de la mer Noire date du début des années 1990, et il est décédé il y a un peu plus de deux ans.
Oui je savais et c'est pourquoi j'ai simplement dit "est décédé depuis".
Je ne faisais que donner une indication pour ceux qui ne sauraient pas que de Douhet est décédé récemment et/ou qui pourraient penser que sa collaboration à Buck Danny a cessé en raison de son décès. Je profite de l'occasion pour préciser que je me suis trompé : de Douhet est décédé en août 2009 et non pas en 2008...

29 Re: Le retour de Buck Danny le Jeu 14 Oct - 16:10

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
JYB a écrit:
Ah mais si tu me cites, tu triches... J'entendais : une invraisemblance que toi, tu as repérée.

Tu sais, moi je suis bon public et je me laisse porter par l'action et la qualité de l'œuvre que j'ai en face de moi. S'il n'y a pas de grosses ficelles - et c'est le cas dans cette remarquable trilogie - pas de problèmes.

Par contre quand je vois Tumbler ou Tucskon (dans les avions fantômes je crois) s'écraser contre un autre jet (Tumb) ou sous-marin (Sonny) et en sortir avec juste un bobo à la tete et un bras cassé, ça m'amuse toujours mais bon on va pas les faire claquer comme le commando Caïman de Bruno Brazil...

30 Re: Le retour de Buck Danny le Jeu 14 Oct - 16:35

JYB


vieux sage
vieux sage
J'avais cru comprendre, en suivant le fil de la discussion ici-même, et selon les commentaires et réflexions successives des uns et des autres, que tu parlais d'invraisemblances dans les seuls albums de Buck Danny écrits par JM Charlier et dessinés par F Bergèse. C'est pourquoi je te demandais où tu avais vu une invraisemblance dans ces albums.
Quant au fait que des pilotes s'éjectent sans bobos, j'en connais personnellement (des vrais pilotes militaires, en chair et en os ; pas des personnages de BD). Comme quoi ça arrive... C'est d'ailleurs le propre du siège éjectable : permettre à un pilote de sortir vivant d'un accident aérien (sinon, on ne trouvera quasiment personne pour jouer les kamikaze dans ces conditions)... Qu'un pilote s'éjecte et a "juste un bobo à la tête" ou "un bras cassé", puis reprend les vols (quelque temps après), ça arrive aussi. Donc, jusque là, rien que de très normal et habituel ; aucune invraisemblance.
Tu dis que Sonny s'écrase contre un sous-marin : en effet, à la fin d'Opération Mercury. La scène montre son avion qui fonce sur le kiosque d'un sous-marin, mais si tu lis la suite (l'album Les voleurs de satellites), il est expliqué que le pilote (Sonny) s'est éjecté, justement, avant que son avion percute. Donc, c'est l'avion de Sonny qui s'est écrasé contre le sous-marin, pas Sonny lui-même...
Dans l'album Le mystère des avions fantômes, que je viens de feuilleter exprès (si c'est bien celui-là dont tu parles), je n'ai, sauf erreur, pas vu de scène où Tumbler s'écrase contre un autre jet.

31 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:12

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
JYB a écrit:
Dans l'album Le mystère des avions fantômes, que je viens de feuilleter exprès (si c'est bien celui-là dont tu parles), je n'ai, sauf erreur, pas vu de scène où Tumbler s'écrase contre un autre jet.

Pour Tumbler, c'est dans la trilogie Mission Apocalypse me semble t'il.

En fait par rapport aux éjections, que penser de ceci :
Tout d’abord, au fil des albums, on peut voir que Buck et Tumbler ont survécu à 10 éjections chacun alors que Sonny n’a lui survécu qu’à 8 éjections. Il me semble que le nombre de G infligés au corps humain lors d’une éjection d’un jet est de l’ordre de 14 G . Cela signifie que bien souvent, une éjection pour un pilote de chasse professionnel est synonyme de fin de carrière. Il me semble également qu’un cerveau, selon les organismes, ne peut endurer que 3 éjections dans une vie sans qu’apparaissent des séquelles irréversibles ; en effet le choc à l’éjection est tel que les cerveaux “bougent” légèrement dans la boite cranienne. Les cerveaux de Buck, Sonny et Tumbler semblent eux, à toute épreuve

tiré de là : http://adproject.free.fr/wordpress/?p=343 et déjà posté ici : http://lectraymond.forumactif.com/les-classiques-franco-belges-f11/le-retour-de-buck-danny-t465.htm#10867

32 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:22

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Dédicace à Grenoble : http://www.dupuis.com/servlet/javaparser?pgm=DEDcliListAgenda&languageId=1&agenda=985

C'est parti ! Very Happy

33 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:28

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Pierre a écrit:
JYB a écrit:
Dans l'album Le mystère des avions fantômes, que je viens de feuilleter exprès (si c'est bien celui-là dont tu parles), je n'ai, sauf erreur, pas vu de scène où Tumbler s'écrase contre un autre jet.

Pour Tumbler, c'est dans la trilogie Mission Apocalypse me semble t'il.

En fait par rapport aux éjections, que penser de ceci :
Tout d’abord, au fil des albums, on peut voir que Buck et Tumbler ont survécu à 10 éjections chacun alors que Sonny n’a lui survécu qu’à 8 éjections. Il me semble que le nombre de G infligés au corps humain lors d’une éjection d’un jet est de l’ordre de 14 G . Cela signifie que bien souvent, une éjection pour un pilote de chasse professionnel est synonyme de fin de carrière. Il me semble également qu’un cerveau, selon les organismes, ne peut endurer que 3 éjections dans une vie sans qu’apparaissent des séquelles irréversibles ; en effet le choc à l’éjection est tel que les cerveaux “bougent” légèrement dans la boite cranienne. Les cerveaux de Buck, Sonny et Tumbler semblent eux, à toute épreuve

tiré de là : http://adproject.free.fr/wordpress/?p=343 et déjà posté ici : http://lectraymond.forumactif.com/les-classiques-franco-belges-f11/le-retour-de-buck-danny-t465.htm#10867

Concernant les éjections il faut se méfier des chiffres : Les sièges éjectables ,comme toute création technique évoluent très vite !
Si une éjection dans les années 50 ou 60 ne permettait que de garder en vie le pilote, elle s'accompagnait souvent de traumatismes au niveau de la colonne vertèbrale très sérieux .
Si, aujourd'hui, ce n'est toujours qu'une sécurité extrème, les sièges ne sont plus aussi brutaux, l'ejection, malgré sa rapidité se décomposant en plusieurs phases, rendant cet événement moins traumatisant.
On peut maintenant s'éjecter plusieurs fois sans trop de risques, même si les examens médicaux après coup sont toujours aussi minitieux.

Nombreux sont les pilotes, toujours en activité, qui ont la cravate et appartiennent au club "Martin-Baker" très select !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

34 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:32

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Merci de ces précisions car c'est un point que je voulais éclaircir (sans aller chercher trop longtemps Wink )

35 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:49

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Pierre a écrit:Merci de ces précisions car c'est un point que je voulais éclaircir (sans aller chercher trop longtemps Wink )

Jean Yves et moi avons reçu une formation au siège éjectable à Cambrai lors de l'élaboration de "Tiger", mais vu l'avalanche d'informations que nous avons reçues, moi, j'ai oublié les chiffres réels actuels ! Si je voulais, je n'aurais pas loin à aller pour les trouver à la source !
Que ce soit Dans Buck Danny ou tout autre BD du genre, on y trouve jamais une description des possibilités de cet engin très complexe, et des ressources impensables qu'il embarque.

Pour ma part, de ce cours particulier je n'en ai retenu que les grandes lignes les plus spectaculaires .....

Et encore ne s'agissait il que du siège du 2000, celui du Rafale étant encore plus évolué !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

36 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 9:59

JYB


vieux sage
vieux sage
Curieux que Francis Bergèse soit présent pour dédicacer cette intégrale de Buck Danny... Car il a pris sa retraite et abandonné définitivement la série, entre autres raisons parce qu'il a été plutôt découragé par l'éditeur Dupuis ; d'autre part, pour cet album, il n'a, à ma connaissance, rien réalisé (contrairement à la précédente intégrale où il avait fait les couvertures ; c'est d'ailleurs dans ce but qu'il avait été démarché par Charlier il y a une trentaine d'années, puis c'est comme ça qu'il a été embauché dans la foulée pour reprendre le dessin de la série suite au décès de Victor Hubinon) ; en outre, FB n'était pas au courant qu'une nouvelle intégrale se préparait, puisque, sans vouloir me vanter, c'est moi qui le lui avais appris il y a quelque temps déjà : Dupuis l'avait complètement mis hors du coup. Bon, bref, "cuisine" intérieure...
Puisqu'on parle de ce premier Buck Danny, petite question : je suis en train d'échanger, par mails privés, avec un spécialiste de Jijé (et aussi critique de BD et grand amoureux de la bonne BD classique franco-belge, etc.) au sujet d'un point particulier. Dans le numéro de HOP spécial Charlier, le n°44, j'ai écrit, et aussi fait écrire aux auteurs du dossier, à trois endroits différents du fanzine, que Jijé avait "dessiné quelques cases" des Japs attaquent, le premier album de la série Buck Danny. On le sait, Hubinon y était débutant, et il a avoué lui-même (Les Cahiers de la BD n°35 spécial Hubinon) qu'à ses débuts, Jijé lui avait appris à dessiner en lui donnant de très bons conseils, en particulier sur les attitudes des personnages. Je suis allé plus loin dans HOP 44 en disant que Jijé avait même carrément dessiné quelques images de ce Buck Danny. Le problème est que je n'arrive plus à retrouver où j'avais lu cette info (la préparation de ce numéro de HOP remonte à près de 25 ans...) ; et mes archives sont tellement denses que je risque d'y passer du temps. Donc, quelqu'un sur ce forum sait-il quelque chose ? Mon correspondant et moi, on est en train de chercher en se chamaillant un peu sur telle et telle images ; si l'info est vraie - je pense que oui, quand même - on devrait trouver un "coup de patte" caractéristique de Jijé ici ou là. Mais on ne trouve pas vraiment, et on n'est pas d'accord. En outre, je m'étais adressé il y a un an ou deux à un autre grand spécialiste de Jijé, qui m'avait affirmé que je me trompais, que Hubinon et Jijé n'avaient pas pu bosser ensemble pour diverses raisons (si le gars a dit ça, c'est qu'il a des indices, mais bon, je n'ai pas été convaincu...).
Donc, à tout hasard, appel est lancé...

37 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 10:56

JYB


vieux sage
vieux sage
Cette question des éjections des pilotes dans les BD nous ramène à la discussion qu'on a eue ici et là sur ce forum (je ne vais pas retrouver où, ça va être fastidieux) sur la survie d'un héros de BD, d'une part au fil des décennies (il ne vieillit pas ou si peu, tout au long d'une série) et sur son excellente santé d'un album à l'autre, malgré tous les bobos, fractures, traumatismes et autres dont il peut être victime. Qu'il soit pilote de chasse, coureur automobile, journaliste casse-cou ou tout ce que vous voudrez, on voit bien qu'il se sort à chaque fois de tous les accidents possibles et imaginables ; même si sa voiture tombe dans un ravin, il a toujours une chance extraordinaire.
C'est le propre d'une série BD d'aventures : à chaque nouvel album, le héros repart de zéro pour vivre une nouvelle aventure. Et comme dit Treblig (ou Pierre, je ne sais plus), il y a comme ça des invraisemblances sur lesquelles on fait l'impasse, parce que c'est le genre qui veut ça. Ou alors, on ne raconte qu'une aventure, un "one-shot", et après, terminé ?
Totalement différentes (pour moi) sont des invraisemblances majeures comme ce Subglacior dont on parlait ailleurs ; ce sous-marin des glaces, dans un récent épisode de Blake & Mortimer, est improbable (Raymond et, je crois, Pierre, l'ont dit avant moi dans le sujet B&M), puisque - c'est la première impression qui m'est venue dans les trente secondes où j'ai feuilleté l'album - son principe étant de faire fondre la glace polaire pour que l'engin se déplace à l'intérieur comme le ferait un sous-marin dans l'eau, tout ce qu'il va pouvoir faire, c'est "couler" verticalement, la glace fondant sous lui et étant donné son poids énorme (par rapport à la poussée de son système propulsif). Du coup, les occupants finiront cloués au sol, sous des centaines ou des milliers de mètres de glace (en Antarctique, la banquise repose sur le continent) sans jamais pouvoir remonter à la surface... D'autre part, le principe du Subglacior étant de dégager une chaleur intense (c'est bien dit dans un dialogue de la BD), je ne vois qu'une issue : les occupants vont cuire à l'intérieur de leur boîte de conserve, comme des pommes de terre dans une cocotte-minute... (ce ne sont que deux invraisemblances parmi toute une liste que j'ai dressée au sujet de ce Subglacior).
Des auteurs de BD géniaux ont inventé autrefois des objets plausibles (la fusée lunaire, le requin à hélice, la télé en couleurs, tous dus au professeur Tournesol, dans Tintin), d'autant plus plausibles qu'ils ont réellement existé par la suite. Jacobs a bien inventé l'Espadon qui paraît a priori peu plausible, mais tout à fait admissible, surtout dans une BD ; pourquoi pas imaginer en effet un engin qui se déplace dans l'eau ET dans l'air ? Les missiles balistiques actuels, lancés depuis des sous-marins en immersion, le font bien. Comme l'a rapporté la revue Phénix de début 1968, dans un numéro spécial "BD d'aviation", l'Armée américaine a lancé vers 1965 - 20 ans après l'album Les Secrets de l'Espadon - un appel d'offres pour la fabrication d'un engin hybride, mi sous-marin, mi-avion. Même Franquin, autre auteur génial, a inventé dans Gaston Lagaffe un truc bizarre mais formidable, et à la fois amusant, qui pourrait fort bien exister : le Gaffophone ; je l'aurais vu dans une série réaliste, j'aurais dit : oui, ça a l'air de tenir la route...

38 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 11:10

Raymond

avatar
Admin
Il va être difficile de t'aider car il n'y a pas beaucoup d'interviews d'Hubinon qui pourraient nous éclairer. J'imagine que tu as relu celle des Cahiers de la BD. Pour ma part, je savais que Jijé avait dessiné la couverture des "Japs attaquent" mais je n'ai jamais imaginé qu'il ait dessiné quelques cases de la BD elle même. De mémoire, il n'y a pas tellement de dessins ayant le "style Jijé" dans cette histoire.

Par contre, il est intéressant de découvrir la transition entre la manière de Jijé et celle d'Hubinon dans les Nouvelles aventures de Blondin et Cirage. C'est stupéfiant de constater à quel point Hubinon sait reprendre le style du maître, et c'est là que l'on se rend compte qu'il y a eu transmission d'un savoir-faire.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

39 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 11:18

Damned

avatar
grand maître
grand maître
JYB a écrit:Des auteurs de BD géniaux ont inventé autrefois des objets plausibles (la fusée lunaire, le requin à hélice, la télé en couleurs, tous dus au professeur Tournesol, dans Tintin), d'autant plus plausibles qu'ils ont réellement existé par la suite. Jacobs a bien inventé l'Espadon qui paraît a priori peu plausible, mais tout à fait admissible, surtout dans une BD ; pourquoi pas imaginer en effet un engin qui se déplace dans l'eau ET dans l'air ? Les missiles balistiques actuels, lancés depuis des sous-marins en immersion, le font bien. ...

Plausibles oui, mais s'appuyant sur de l'existant peu éloigné de leurs engins :
La fusée du professeur Tournesol n'était qu'un V2 géant !
Sa télé en couleur s'appuyait déja sur une télé !
Le requin à hélice n'était qu'une extrapolation des sous marins de poche et des propulseurs pour hommes grenouille.
L'espadon ressemblait au Styletto !
Donc rien de novateur en la matière, rien que des extrapolations !

Je pense que tout le monde est d'accord pour trouver irréaliste le subglacior, mais, je répète :
Si tu critiques Yves Sente qui a imaginé ce "subglacior" parceque celui ci est irréaliste voire impossible, il te faut critiquer ouvertement Jacobs avec son "chronoscaphe" et son "ryu", encore plus irréalistes, et dans des proportions sans aucune mesure, que le "subglacior" qui s'apparente à un sous marin, fût ce de loin !
Or, à chaque fois que je t'en parles tu ne me réponds que "subglacior", et du coup, ta démonstration, à la fois technique, logique imparrable et incontournable, en devient moins recevable parce que tu ne vas pas au bout de ton raisonnement pour t'arrêter sur ce seul et unique cas particulier qui ne peut suffire, de par son unicité, à une démonstration que tu voudrais généraliste.

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

40 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 14:29

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je regarderais dans les volumes Rombaldi s'il y a quelque chose là-dessus mais rappelez le moi car en ce moment je cours de tous les cotés Wink

41 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 15 Oct - 15:00

JYB


vieux sage
vieux sage
Il est fort possible que Jijé n'ait fait que des crayonnés pour croquer, ou rectifier, des personnages dans deux ou trois images des Japs attaquent, l'encrage ayant été (sans doute) effectué par Hubinon. Si c'est ça, il va être difficile de remarquer quelque chose en regardant l'album (ce que j'ai pourtant fait moi-même, il y a longtemps de ça, mais en vain...).
Je cherche plutôt un document (interviewes de Jijé ou d'Hubinon, étude poussée...) qui en parle clairement. Tout ce que je me dis, c'est que si j'ai raconté ça dans HOP 44, c'est que j'ai dû le lire quelque part ; je n'ai pas pu l'inventer... L'article où j'ai dû lire ça (il y a un quart de siècle...) doit se trouver enfoui dans mes archives.

42 Re: Le retour de Buck Danny le Sam 16 Oct - 11:22

JYB


vieux sage
vieux sage
Damned a écrit:Plausibles oui, mais s'appuyant sur de l'existant peu éloigné de leurs engins :
La fusée du professeur Tournesol n'était qu'un V2 géant !
Sa télé en couleur s'appuyait déja sur une télé !
Le requin à hélice n'était qu'une extrapolation des sous marins de poche et des propulseurs pour hommes grenouille.
L'espadon ressemblait au Styletto !
Donc rien de novateur en la matière, rien que des extrapolations !
Bon, alors faisons l'impasse sur Hergé et sur Jacobs qui ne seraient pas novateurs quand ils ont imaginé la fusée lunaire, la télé couleur, l'Espadon, etc, et remontons plus loin dans le temps, avant que les inventions réelles existent (avant la fusée V2 de Von Braun, etc). Remontons par exemple à Jules Verne qui a imaginé des tas de trucs de façon prémonitoire, et en particulier, puisqu'on en parle, du moyen d'aller vers la Lune (roman De la Terre à la Lune). Remontons à Léonard de Vinci qui a imaginé le parachute, l'hélicoptère, etc, et ce, plusieurs siècles avant que ça existe. Mais même eux se sont basés sur des choses existantes. N'importe quel inventeur se sert de son expérience et de l'observation de ce qui l'entoure, y compris dans la nature. N'importe quel romancier, auteur, se sert de ce qu'il voit, ce dont il a connaissance, pour en extrapoler quelque chose pour son oeuvre. Verne se documentait énormément, et tout ce qu'il apprenait (y compris par ses voyages car il a beaucoup voyagé), il le resservait dans ses écrits ; il a même tellement extrapolé qu'il a eu de stupéfiantes et véritables visions.
Seulement, ce qui fait la différence, c'est que non seulement ces inventions ont fait rêver en leur temps, mais en plus elles tenaient la route car basées sur des réflexions et une étude sérieuses menées par les auteurs concernés. A preuve : elles ont trouvé bien plus tard des applications réelles.
Un peu dans le même ordre d'idées, Charlier disait toujours que pour chaque histoire qu'il invente, chaque thème pour un scénario, il se sert d'un point de départ réel. Puis il se documente, parfois à fond. Il était connu pour l'étendue de ses archives et pour son carnet d'adresses très étoffé lui permettant de contacter n'importe quel spécialiste. A partir de là, il extrapole, il imagine, comme tout auteur. C'est le meilleur moyen d'écrire une BD qui tienne la route - et qui fasse néanmoins rêver, puisque c'est ça que nous cherchons tous. Mais, que ce soit Hergé, Jacobs ou Charlier - ou Verne -, à la base souvent il n'y a rien de nouveau. Quand on interroge n'importe quel inventeur, n'importe quel romancier, il arrive toujours un moment où il dit "Oui, j'ai eu telle idée parce que j'avais lu dans tel journal ou dans tel livre, ou : on m'a raconté que, ou : en me rendant à la Bibliothèque nationale, j'ai découvert que", etc. C'est bien connu : rien ne se crée vraiment...

Au sujet de la fusée lunaire, une digression et une anecdote intéressante, en passant. Au début du XXe siècle, un ingénieur soviétique du nom de Konstantin Tsiolkovski avait inventé, bien avant Hergé, bien avant Von Braun, bien avant Goddard et d'autres, le principe de la fusée propulsée permettant de se déplacer et de vivre dans l'espace. Il en a réalisé des plans très réalistes. Il est considéré comme le "père" de l'astronautique russe, et même de l'astronautique mondiale. Personne n'en parle. J'ai depuis longtemps toute une documentation à son sujet (sur Internet, aujourd'hui, il doit y avoir tout ce qu'on peut trouver sur cet ingénieur ; je n'ai pas cherché mais ça doit y être). En 1989, l'éphémère hebdomadaire Tintin Reporter - il n'avait duré que 10 mois - m'avait demandé de réaliser un certain nombre de BD type "Oncle Paul" qui parurent à raison d'une histoire dans chaque numéro, parallèlement à la republication, dans les pages du journal, des planches originales de l'histoire d'Hergé On a marché sur la Lune ; à chaque anecdote ou information ou péripétie de l'histoire d'Hergé, devait correspondre en vis-à-vis ou presque une de mes BD racontant un événement réel (ainsi, le numéro de Tintin Reporter paraissant autour du 20 juillet 1989 devait publier - et c'est ce qui est arrivé - les planches d'Hergé où Tintin pose le pied sur la Lune, et mon histoire de la première marche sur la Lune par Armstrong, tout ceci à peu près à la date du vingtième anniversaire de l'événement). Le dessinateur était un certain Bruno Derrien. Nous avions prévu que dans le cadre de cette série documentaire, je publie l'histoire de Tsiolkovski, dont j'avais appris l'existence à la rédaction. Et j'avais surtout appris à toute l'équipe que ce Tsiolkovski n'est pour moi ni plus ni moins que le modèle du professeur Tournesol, inventeur de la fusée lunaire dans Tintin. Je n'ai jamais su si Hergé s'en était inspiré pour créer Tournesol - je suis presque sûr que non, vu que le "modèle" de Tournesol était le fameux physicien Auguste Piccard - toujours est-il que ce Tsiolkovski ressemble plus qu'étrangement à Tournesol : mêmes petites lunettes rondes, même barbiche (à une époque du moins), même surdité (eh oui...) et même distraction (dans le sens d'étourderie), même caractère emporté et impulsif parfois, et bien sûr même génie inventif, y compris quand Tsiolkovski a imaginé la fusée spatiale avec des astronautes-pilotes à bord - au début du XXe siècle, donc. Cette ressemblance est pour moi incroyable... Une différence : autant Tournesol est petit et malingre, autant Tsiolkovski était du genre costaud...
Hélas - pour l'anecdote dans l'anecdote -, mon scénario racontant la biographie de cet ingénieur n'a pas pu paraître, le journal Tintin-Reporter ayant cessé d'exister, au milieu de l'été 1989, faute de succès et de fric (la rédaction et la veuve d'Hergé, partie prenante, avaient tenu à maintenir la parution jusque fin juillet 1989 pour que la scène de la marche sur la Lune de Tintin puisse être publiée ; mais les gérants ont mis la clé sous la porte deux numéros après et de nombreux projets BD sont tombés à l'eau).

43 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 12 Nov - 10:36

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Un petit lien avec quelques visuels : http://bddelasemaine.bleublog.lematin.ch/archive/2010/11/03/buck-danny-l-integrale-t-1-de-charlier-et-hubinon.html

44 Re: Le retour de Buck Danny le Mer 1 Déc - 9:20

Raymond

avatar
Admin
Quelqu'un a t-il déjà vu cette nouvelle intégrale ? Elle doit être maintenant en librairie.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

45 Re: Le retour de Buck Danny le Mer 1 Déc - 9:40

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je suis passé hier à la fnac St Lazare à Paris mais je ne l'ai pas vu. Par contre, il me semble que Stéphane à Toulouse a vu les 2 albums grands formats de Jacques Martin qui étaient attendus.

46 Re: Le retour de Buck Danny le Mer 1 Déc - 10:00

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Quelqu'un a t-il déjà vu cette nouvelle intégrale ? Elle doit être maintenant en librairie.

Normalement, la date de sortie officielle c'est vendredi en même temps que Tout Jijé; mais, parfois, cela peut arriver avant.

J'irai voir cet aprèm. Wink

47 Re: Le retour de Buck Danny le Mer 1 Déc - 18:08

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Je confirme : rien à l'horizon. deso

48 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 3 Déc - 9:56

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Je pense qu'aujourd'hui ça devrait être bon, la sortie était prévue pour le 3 ! Sinon, ils auraient pu attendre le 7 décembre, cela aurait correspondu à l'anniversaire de Pearl Harbor qui ouvre le premier volume... Wink

49 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 3 Déc - 9:59

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Oui, mais je préfère le 3. Smile bounce

Parce que c'est un grand jour de sortie avec le dernier "Tout Jijé" de la série. cheers

50 Re: Le retour de Buck Danny le Ven 3 Déc - 10:05

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:Oui, mais je préfère le 3. Smile bounce

Parce que c'est un grand jour de sortie avec le dernier "Tout Jijé" de la série. cheers

Oui, on en parle ici : http://www.latribune.fr/loisirs/livres-bd/20101202trib000578861/une-selection-de-livres-pour-noel.html


Je cite :

Pour les "baby boomers" qui veulent se replonger dans les BD de leur enfance, les éditions Dupuis ressortent les intégrales de Jijé datés des années 1942-1945. C'est sublime. Le dessinateur profite de la renaissance du journal Spirou pour donner naissance au personnage de Fantasio que l'on retrouvera plus tard en chef tatillon de Gaston Lagaffe. Ils pourront également retrouver l'un des héros fétiches des années d'après-guerre : Buck Danny. Toujours aux éditions Dupuis, le numéro 1 de l'intégrale consacrée au célèbre pilote vient de sortir.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 36]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 19 ... 36  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum