Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jean Graton ou la noblesse de l'ouvrier

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 11]

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Oui, absolument.

Ils figurent tous trois en bonne place chez moi.

Graton a bien fait d'ailleurs de les rééditer sous son propre label : j'en avais lues déjà un certain nombre à l'époque dans le journal Spirou, ce qui m'a permis de les retrouver avec plaisir.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Concerto pour Pilotes est aussi un album d'ambiance, même si l'intrigue se déroule au Mans, pendant la course des 24 heures.

Jean Graton a intégré (si je ne me trompe) dans son récit des personnages réels, à savoir des pilotes d'avion qu'il a rencontré dans une base américaine. Cela génère un mélange assez plaisant de réalisme et d'humour tout au long de l'histoire.

On y trouve aussi quelques séquences d'images qui montrent combien le dessinateur aimait "essayer des trucs", tout en restant au service du récit. Le dessin n'est pas spectaculaire, mais on sent que Graton s'est fait plaisir. J'aime beaucoup ce passage, par exemple :



Aujourd'hui, ce très long "plan fixe" est peut être moins frappant, mais à l'époque, il sortait vraiment de l'ordinaire. Il garde en tout cas son pouvoir comique qui est très réussi.
Je vais essayer de vous retrouver et scanner la photo de Jean Graton, en 2007, entouré de l'équipe des Thunderbirds, héros de cet album !
Pour info, les "Thunderbirds" sont les équivalents, pour l'US Air Force, de notre "Patrouille de France", et volent actuellement sur F16, véritable chasseur de combat bisonique, alors que notre Patrouille de France vole sur un avion école.
Ceci pour vous montrer que si la séquence que nous montre Raymond présente un tel pilote, stressé comme il l'est, c'est qu'au Mans, ça décoiffe vraiment.
Pour l'US Navy, la patrouille acrobatique s'appelle les "Blue Angels" se qui devrait rappeler quelque chose aux bédéphiles que vous etes !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Raymond

avatar
Admin
Damned a écrit:
Pour l'US Navy, la patrouille acrobatique s'appelle les "Blue Angels" ce qui devrait rappeler quelque chose aux bédéphiles que vous etes !
Ben oui ! On retombe sur Buck Danny et les séries de Charlier. Smile


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:
Damned a écrit:
Pour l'US Navy, la patrouille acrobatique s'appelle les "Blue Angels" ce qui devrait rappeler quelque chose aux bédéphiles que vous etes !
Ben oui ! On retombe sur Buck Danny et les séries de Charlier.

Monsieur est connaisseur !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Puisqu'il y a un sujet ouvert sur Jean Graton et qu'il y en a eu un ouvert il n'y a pas longtemps sur Raymond Reding, je fais appel à la science des connaisseurs : fin des années 50, quand je lisais "Tintin", Graton et Reding publiaient chacun une histoire, l'un de Michel Vaillant, l'autre de Jari, et ils s'étaient amusés ( sans doute !... ) une certaine semaine, à raconter la même scène où leurs personnages se rencontraient. Cela dit-il quelque chose à quelqu'un ? Et si oui, quelles étaient ces histoires dont je ne me souviens plus des titres ?

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
C'est montré dans l'excellent premier volume de l'intégrale "Michel Vaillant", pleins d'inédits et de commentaires et de dossiers vraiment super intéressants !!!

Ce "cross-over", c'est dans" Le pilote sans visage" (Pages 119 à 122). Raymond Reding et Jean Graton ayant réalisé que leurs deux héros seraient à Nice en même temps, Ils ont décidé de les faire se rencontrer. Ainsi, la même semaine dans Tintin, Jimmy Torrent apparaît dans les pages de Michel Vaillant et inversement!

http://vaillantfanclub.free.fr/lombardv.htm



Dernière édition par Michel Jacquemart le Lun 7 Juin - 17:56, édité 1 fois

Raymond

avatar
Admin
C'étaient Jari dans la Tourmente et le Pilote sans visage, deux excellentes histoires d'ailleurs. Il s'agit en fait du premier "cross over" dans l'histoire de la BD (à ma connaissance), bien avant que ceci ne devienne une habitude dans les histoires de super-héros. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Lefranc aime bien les voitures sportives, il conduit vite et bien... Et il est journaliste... Je l'imagine bien ayant débuté sa carrière comme journaliste sportif... Un cross-over entre Guy Lefranc et Michel Vaillant, ce serait vraiment le rêve ! Very Happy

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Merci des renseignements ! Je me souviens bien du "Pilote sans visage", mais "Jari dans la tourmente" ne me dit plus rien. C'est loin, tout ça, et faute d'avoir conservé ces journaux...
Quant à une rencontre Guy Lefranc/Michel Vaillant... on peut toujours rêver !

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Jacky-Charles a écrit:Merci des renseignements ! Je me souviens bien du "Pilote sans visage", mais "Jari dans la tourmente" ne me dit plus rien. C'est loin, tout ça, et faute d'avoir conservé ces journaux...
Quant à une rencontre Guy Lefranc/Michel Vaillant... on peut toujours rêver !

Jacky-Charles, si jamais tu voulais retrouver cette histoire de Raymond Reding, tu peux toujours te procurer (ou te faire offrir ) le volume du Lombard paru l'année dernière qui contient trois aventures de Jari.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Damned a écrit:Je vais essayer de vous retrouver et scanner la photo de Jean Graton, en 2007, entouré de l'équipe des Thunderbirds, héros de cet album !
Pour info, les "Thunderbirds" sont les équivalents, pour l'US Air Force, de notre "Patrouille de France", et volent actuellement sur F16, véritable chasseur de combat bisonique, alors que notre Patrouille de France vole sur un avion école.
Ceci pour vous montrer que si la séquence que nous montre Raymond présente un tel pilote, stressé comme il l'est, c'est qu'au Mans, ça décoiffe vraiment.
Pour l'US Navy, la patrouille acrobatique s'appelle les "Blue Angels" se qui devrait rappeler quelque chose aux bédéphiles que vous etes !

Raymond Damned
Chose promise, chose due :



Vous trouvez sur cet article de la revue d'Air fan, toutes les explications concernant la genèse de l'album "Concerto pour pilotes" et la photo où l'on voit Jean Graton, en 2007 entouré des pilotes héros de son album !


Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Raymond

avatar
Admin
Intéressant, mais n'y avait-il pas eu à l'époque (années 60) un reportage sur ce sujet dans le journal Tintin avec des photos ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Intéressant, mais n'y avait-il pas eu à l'époque (années 60) un reportage sur ce sujet dans le journal Tintin avec des photos ?

A l'époque, je n'avais sous la main que quelques exemplaires de ces journaux, souvent donnés par les copains, et, par la suite, les déménagements successifs ont eu raison de ces reliques .......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

JYB


vieux sage
vieux sage
A mon (vague) souvenir, il a dû y avoir un reportage dans Tintin à l'époque, effectivement (d'ailleurs, je vois mal le journal ne pas publier un article là-dessus, c'est quand même assez extraordinaire), et il me semble bien avoir cet article quelque part dans mes archives... Mais où...? Impossible de retrouver ça comme ça...

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Treblig a écrit:
Jacky-Charles a écrit:Merci des renseignements ! Je me souviens bien du "Pilote sans visage", mais "Jari dans la tourmente" ne me dit plus rien. C'est loin, tout ça, et faute d'avoir conservé ces journaux...
Quant à une rencontre Guy Lefranc/Michel Vaillant... on peut toujours rêver !

Jacky-Charles, si jamais tu voulais retrouver cette histoire de Raymond Reding, tu peux toujours te procurer (ou te faire offrir ) le volume du Lombard paru l'année dernière qui contient trois aventures de Jari.

Merci, Treblig, je prends note pour une prochaine occasion. Je ne savais pas que Jari avait été réedité, il est vrai que les libraires ne mettent guère en avant ce genre d'ouvrages...

Raymond

avatar
Admin
Même si le dessin ce n'est pas le point fort de Jean Graton, il vaut la peine de s'intéresser de plus près à ses images car il existe des idées préconçues à ce sujet. Je vais pendant ce post m'amuser à imiter la méthode de l'ami Hectorvadair (utilisée dans son blog une case en moins) en me concentrant sur une seule case.

J'ai lu diverses choses peu aimables sur le dessin de Graton : il dessine raide, ses personnages sont peu expressifs, cela ressemble à du roman-photo ... et j'en passe. Je maintiendrai toutefois que Graton montre dans ses images un grand art de la mise en scène, et que leur apparente banalité leur permet souvent d'être très efficaces.

Prenons pour exemple une image toute simple du début de l'histoire des Casse-Cou. C'est une scène de groupe, qui nous présente l'ensemble de la famille Vaillant.




Au sein de la page, la vignette parait d'abord insignifiante. C'est un tableau de famille où il ne se passe pas grand chose. Les dialogues sont en revanche énigmatiques, car tout le monde s'adresse au personnage assis et vu de dos qui est (on l'a tout de suite compris) Michel Vaillant.

En fait, cette case contient un gag puisque les membres de la famille ne s'adressent pas au pilote, mais au bébé que ce dernier tient dans ses bras. On ne découvre d'ailleurs cette explication qu'à la page suivante (dans le journal Tintin c'était bien sûr la semaine suivante). On peut remarquer combien l'immobilisme apparent de la scène et l'attitude sage des personnages peut masquer l'humour du récit. Cet humour est souvent présent dans la série,et il est parfois assez fin, comme on vient de le voir.

L'humour n'est pas souvent présent dans les romans photos, vous en conciendrez. Première différence !

Les attitudes et les expressions des personnages sont par ailleurs montrées avec finesse. De gauche à droite, on peut voir Agnès (la mère du bébé) qui semble fatiguée et un peu blasée, puis la grand-mère qui montre une mine attendrie, puis le père (Jean-Pierre) qui parait très fier et qui bombe le torse, et enfin le grand-père un peu à l'écart, qui garde un visage interrogateur mais assez vif, et qui se tient comme un enfant en train de se demander ce qu'il va faire. Les personnages confirmeront leurs attitudes à la page suivante, et tout est déjà là dans cette première case.

Les "acteurs" de cette scène sont donc bien plus expressifs que ceux d'un roman photo. Deuxième diférence !

On pourrait aussi parler de cette particularité du dessin de ne pas montrer strictement le réel, et de plutôt illustrer ce que le dessinateur imagine. L'image ci-dessus n'est pas bien choisie car elle semble platement coller au réel, mais il s'agit tout de même d'une illusion. Aussi "pauvre" qu'il puisse apparaître aux censeurs de la critique, le dessin de Graton reflète un monde imaginaire, par ailleurs très intériorisé (Graton y croit et raconte ses histoires avec conviction). Avec ses images banales, le dessinateur crée une ambiance assez lisse, mais aussi familière et proche du lecteur, qui apporte ensuite à ses récits la force du réel.

Les images de Graton ne sont ainsi pas belles par elles-même, mais elles ont tout de même une formidable efficacité. Le dessinateur ne compose pas de belles images, mais il crée une excellente BD.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage

Raymond

avatar
Admin
Pierre a écrit:et même un forum : http://www.michelvaillant.com/forum/
Ils en sont au tout début ! Je leur souhaite bon courage. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Chez Graton, à coté de la série "Michel Vaillant" existe la série des "dossiers" consacrés à un personnage représentatif pour l'automobile.
Dans ces albums, une biographie illustrée du personnage concerné, entrecoupée de courts récits en bande dessinée complétant cette biographie.
Outre l'intérêt documentaire, c'était amusant de voir en BD, avec la même qualité que pour le héros de la série, ces anecdotes réelles.

J'ai acheté hier l'album concernant Alain Prost, et les quelques planches déssinées m'ont fortement déçu :
Alors que le studio Graton a travaillé longtemps sous le regard et les conseils du maître, le dessin de ces planches est loin de la qualité et de la précision qui faisaient le charme des productions Graton.
Il suffit pour d'en convaincre de regarder l'épisode à Monaco dans l'album "Alain Prost" et les premières pages de l'album "Champion du monde" qui se passent au même endroit. Ces pages récentes font franchement baclées, surtout au niveau décor et environnement, seule les voitures etant soignées (et je ne parle pas des personnages plutôt ......... enfantins), mais, à mes yeux, ça ne suffit pas pour une BD de qualité (ce qui rejoint mes impressions ressenties à la lecture des dernières aventures de Michel Vaillant).

Encore une série qui aura du mal à conserver ses passionnés .......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Comme quoi, la "patte" de Graton père était d'une autre trempe !!

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Treblig a écrit:Comme quoi, la "patte" de Graton père était d'une autre trempe !!
Pas seulement la patte, mais surtout la passion pour l'automobile et la passion du travail bien fait !

Enfin .... Quand je dis "travail", je ne peux m'empêcher à ce que j'ai répondu à une amie qui, devant mes tableaux, me demandait quel travail cela pouvait représenter, et à laquelle j'avais répondu que ce n'était pas du travail, mais du .......plaisir !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Je viens de relire "L'opération Mirage" (rien à voir avec les avions), un des derniers albums illustrés par Jean Graton, et bien que ce fut une enième relecture, je le classerai volontiers dans les meilleurs "Michel Vaillant" !

Dans cet album, Michel Vaillant se prend un peu pour James Bond, et le suspense est tout au long de l'histoire, avec une chute des plus innattendues !

Ceux qui connaissent me comprendront, pour les autres je vous invite à découvrir : Un petit bijou qui nous sort agréablement de la course automobile !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Raymond

avatar
Admin
Je ne connais pas Opération Mirage, et c'est tout simplement à cause du fait que l'album n'est pas dessiné par Graton. A un certain moment, je me suis dit qu'il fallait vraiment arrêter, et le fait que le créateur abandonne sa série me paraissait être l'occasion opportune. Rolling Eyes

Serait-ce aussi bien que le Fantôme des 24 heures ? Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Je ne connais pas Opération Mirage, et c'est tout simplement à cause du fait que l'album n'est pas dessiné par Graton. A un certain moment, je me suis dit qu'il fallait vraiment arrêter, et le fait que le créateur abandonne sa série me paraissait être l'occasion opportune. Rolling Eyes

Serait-ce aussi bien que le Fantôme des 24 heures ? Wink

Qu'est ce qui te fait dire que cet album n'est pas dessiné par Graton lui même ?
Contrairement aux albums qui suivront, on ne voit pas de différence dans le dessin des personnages et les décors restent hyper fouillés et structurés !
Dans les albums suivants, il est encore présent, pourtant, de vignette en vignette, là, les personnages semblent différents, pour n'être plus que des caricatures dans les derniers albums parus (tout comme pour Lefranc dans "Le chatiment") !

Pour ce qui est de l'histoire, elle d'autant plus interessante à lire que Renault vient d'être victime d'espionnage industriel.
Ce n'est pas fantastique comme "le fantome des 24 heures", mais, au contraire trés réaliste :

Lors des essais du futur "haut de gamme" Vaillante, dans le plus grand des secrets, dans un isolement parfait, un papparazi spécialisé arrive, malgré une poursuite déchainée avec les gardes, à prendre des photos du prototype, photos inondant la presse dans les jours qui suivent.

Jean Pierre Vaillant, patron et ingénieur en chef, se sait surveillé et traqué de près par tous ces gens, or Michel, au repos en cette période, lui propose de s'occuper de ces essais, lui n'étant la proie des journalistes que pendant la saison de sport automobile.
Mais voila, que malgré cette astuce, et des mesures draconiennes dignes de la CIA, les essais suivants sont, à chaque fois la proie de ces journalistes, brisant ainsi le secret de cette voiture révolutionnaire (car pour être révolutionnaire, elle l'est, et sans "science fiction", tout étant extrémement technique, réaliste et pointilleux).
On est dans un scénario qui explique pourquoi certains prototypes doivent absolument rester secrets pour garantir l'avenir et la perennité de la firme qui les a créés, seule façon de gagner des parts de marché dans le monde trés fermé d'une clientèle exigeante et difficile, toujours à l'affût de ce qui se fait de mieux en la matière, et prète à y mettre le prix, quel qu'il soit.
Rapidement le lecteur, comme Michel Vaillant, se doute qu'il y a des fuites au plus haut niveau, mais où, et surtout qui ?

Je n'en dirai pas plus, mais le lecteur va de découvertes en surprises, est toujours aussi surpris que Michel Vaillant et ce jusque la fin !
Ce héros, à qui tout réussi a du mal à digérer ses echecs successifs, en vient à douter de lui même, et, naturellement, ne comprend plus rien quand il se fait féliciter en public pour sa totale réussite, car ......

C'est extrémement réaliste et bien décrit, jusqu'à la dernière page, façon scène de "polar" de "série noire" !

Un vrai thriller en BD, dans une série où les scénarios de haute tenue ne sont quand même pas lègion vu le contexte trés particulier ....

Je dirais que ça rappelle plutôt le suspense du "pilote sans visage", bien que cette fois, l'explication est beaucoup mieux amenée que dans cette aventure du début de la série !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum