Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-39%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy Note 10
479 € 779 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La chute d'Icare

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26La chute d'Icare - Page 2 Empty Re: La chute d'Icare le Ven 2 Déc - 22:41

AJAX

AJAX
grand maître
grand maître
Imagination ? Surtout pas ! (Laissons ça à Nénot !)
Une règle à calculer suffit, à partir du moment où on connaît la base du bâtiment, l'emplacement des murs, la circonférence d'au moins une colonne à la base (avec ça on peut évaluer sa hauteur, question de proportions), l'écartement des colonnes... Des textes qui y font sans doute allusion et signalent les statues remarquables, les bas-reliefs, le sujet des métopes etc.
Des monnaies, des gemmes donnent une idée de l'attitude des statues. L'examen des mythes relatifs à Apollon et Artémis.

Les architectes grecs travaillent selon des principes mathématiques. L'archéologie compare différents temples en meilleur état, en dégage des constantes fonction des époques de construction. Tout ça permet de se faire une idée raisonnable du bâtiment.
Et "raisonnable" exclut d'office les hypothèses farfelues comme celle dont question ici.

Pour illustrer tout ça, je te suggère par exemple de regarder le docu LES SECRETS DU PARTHENON où tu verras que rien n'était laissé au hasard !
https://www.amazon.fr/Secrets-du-Parth%C3%A9non-Gary-Glassman/dp/B001CCHQDO/ref=sr_1_1?s=dvd&ie=UTF8&qid=1480714294&sr=1-1&keywords=LES+SECRETS+DU+PARTHENON

27La chute d'Icare - Page 2 Empty Première lecture le Sam 11 Avr - 19:27

PEB


alixophile
alixophile
18 ans et demi après sa parution, je découvre cet album d'Alix que je n'avais encore jamais lu: mieux vaut tard que jamais!

Comme les précédents albums ne m'avaient guère enthousiasmés (particulièrement les Barbares et Vercingétorix), je ne partait pas vraiment confiant. Mais il faut avouer que j'ai été plutôt agréablement surpris!

Le scénario est vraiment original: des pirates assiègent et pillent une ville grecque prospère. (Au passage, je pense que cette histoire est censée se passer en -49 ou -48, il est fait référence page 4 à la guerre civile. L'époque troublée colle bien avec la possibilité que des pirates puissent impunément se livrer à un tel siège.) Il y a plein d'autres idées sympathiques: Archéloa a épousé Numa Sadulus, le personnage de Julia est bien troussé, le complot Pompée-Arbacès-Numa Sadulus est crédible dans le contexte de la guerre civile, l'échappée des faux pendus est une bonne idée (mais très mal représentée, voir plus bas), le spectacle des pirates nus est une excellente trouvaille...

(Petit aparté: pourquoi ressusciter encore une fois Arbacès? Ca faisait quand même 43 ans qu'il était mort... Laughing  Adroclès aurait fait l'affaire dans le rôle...)

Les dialogues sont plutôt meilleurs que dans les albums précédents, même si certains tombent à plat.

Il subsiste des incohérences dans le scénario, des temps morts, des manques, que l'on ne trouvait pas à la grande époque. Par exemple, pourquoi diable Alix suspecte-t-il une invasion? parce qu'il a vu deux bateaux au large la nuit et un ivrogne aux poches pleines d'or?! C'est idiot et ça n'apporte rien, Alix aurait pu rencontrer Julia d'une autre façon. Pourquoi l'espion veut-il acheter un bracelet à Alix??? Il y a aussi la fameuse redite de la page 37, complètement inutile.

Mais ce qui pêche surtout, c'est bien sûr la mise en images.

Les décors sont tout à fait corrects, mais les scènes d'action... le pillage de la ville devrait être terrifiant (page 25): on a l'impression de voir des pantins suspendus dans des poses grotesques, dispersés au hasard des cases. Alix et son braséro: ce pourrait être épique, c'est juste ridicule. Moralès est vraiment mauvais pour les poses dynamiques, ce qui est un peu gênant dans une histoire de batailles... Relisez le dernier Spartiate: comparez la mise en image des deux sièges, il n'y a pas photo... Il y a bien d'autres moments où l'histoire est mal illustrée ou simplement mal racontée: l'affaire des pendus qui s'enfuient par exemple, est mal dialoguée et mal représentée. On pourrait aussi s'attendre à ce que les auteurs développent l'entrainement des recrues héroïques par Alix (n'est-il pas le héros, après tout): nada!

En fait, la couverture est très représentative de la faillite du dessin: Alix a un corps de Schwartzenegger avec une tête de piaf, et la position d'Enak est... inqualifiable!!! Bizarrement pourtant, les visages des pirates au premier plan sont plutôt bien représentés...

L'album précédent, les Barbares, était pour moi une bonne histoire très mal racontée, où le dessin médiocre n'était que secondaire. La Chute d'Icare est une bonne histoire, racontée correctement, mais affreusement mal dessinée...

Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum