Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Barbe Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Barbe Bleue le Jeu 5 Mar - 18:03

Raymond

avatar
Admin
Je reprends d'abord une de mes chroniques de l'ancien forum. Après tout, je ne vais pas me gêner Idea

Barbe Bleue est un curieux album. Le titre est bien trouvé, la couverture est splendide, et le sujet est passionnant. Je l'ai acheté dans les années 80, dès sa parution, car l'approche par Jacques Martin du Moyen Age est originale. C'est par ailleurs l'époque où Pleyers trouve avec Jhen son style définitif, avec un dessin réaliste et des décors très détaillés.

La première lecture ne m'a toutefois pas enthousiasmé (au contraire par exemple des Ecorcheurs), et je me suis demandé pourquoi. Etait-ce la difficulté à traiter le sujet (à savoir l'histoire de Gilles de Rais) ? Je ne pense pas. Jacques Martin expose certains faits, et son attitude apparemment neutre cache en fait un réquisitoire impitoyable.

En relisant récemment cet album, j'ai compris ce qui me trouble dans cette histoire : je ne comprend pas l'attitude de Jhen.

C'est un curieux récit qui évolue de façon sinueuse, avec une suite de retrouvailles et de séparations. Jhen comprend très vite le rôle de l'homme en noir, et soupçonne son ami Gilles de Rais d'être responsable des disparitions d'enfants. Après cela, Jhen interpelle le connétable, qui le jette dans une oubliette, et notre héros tombe au milieu des ossements de tous les "enfançons" sacrifiés. Il découvre une horreur absolue, et jusqu'ici tout est logique.

Ce que je comprend pas, c'est pourquoi il se réconcilie aussi rapidement Gilles de Rais, au lieu de lui faire une guerre à outrance. Cela ne me parait pas cohérent avec son caractère combatif, et sa volonté de défendre les faibles.

Comment comprenez-vous le comportement de Jhen ?



Dernière édition par Raymond le Lun 9 Mar - 19:11, édité 1 fois

http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Barbe Bleue le Jeu 5 Mar - 23:30

Raymond

avatar
Admin
Comme pour la plupart des autres albums de Jhen, on y trouve de superbes images, pleines de détails minutieux, dans lesquelles la vie médiévale est magnifiquement reconstituée

Celle-là par exemple :



Je pense qu'il s'est inspiré d'images d'époques, du genre de celles que l'on trouve dans les "livres d'heures". Je ne sais pas si l'un d'entre vous connait le modèle de l'image ci-dessus.



Dernière édition par Raymond le Jeu 23 Oct - 13:27, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Barbe Bleue le Ven 20 Mar - 22:25

Jey

avatar
alixophile
alixophile
Le premier Martin que j'ai lu!
Pour la vignette en question, je ne sais pas de quoi Pleyers s'est inspiré. En revanche, le château de Tiffauges que l'on voit dans l'album est bien inspiré du vrai.
Une petite remarque Raymond, il faut mieux employer le terme "d'évocation", plutôt que celui de "reconstitution", la nuance est importante Wink

4 Re: Barbe Bleue le Sam 21 Mar - 0:30

Raymond

avatar
Admin
Oui ... tu as sûrement raison. J'écris parfois trop vite mes posts.

Tiffauges, c'est un nom qui réveille toutes sortes d'idées. Il faudra que j'aille le voir une fois. Je ne sais pas si l'un d'entre vous a visité ce château, qui est je crois en grande partie en ruines.

Au fait, pour dessiner ce château, Pleyers a dû faire cette fois une véritable reconstition Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

5 Re: Barbe Bleue le Sam 21 Mar - 10:36

Raymond

avatar
Admin
Mais revenons à ce qui m'intéresse.

Pourquoi Jhen se réconcilie t-il avec Gilles de Rais ? Voyons un peu comment cela se passe. Jhen et ses amis se sont réfugiés dans une ferme fortifiée. Ils sont attaqués par Gilles de Rais et les adversaires décident finalement de résoudre le litige en organisant un duel entre les chefs. Lors du combat qui suit, Jhen est renversé dans une mare, et "Barbe Bleue" éclate de rire.



L'éclat de rire de Gilles de Rais est compréhensible. De son côté, Jhen n'est pas en situation de force et il fait contre mauvaise fortune bon coeur. Il accepte le repas de fête que lui propose son adversaire. Mais cela n'explique toujours pas, à mon avis, pourquoi il redevient ensuite son ami.  Evil or Very Mad

Qu'en pensez-vous ?



Dernière édition par Raymond le Jeu 23 Oct - 13:28, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Barbe Bleue le Sam 21 Mar - 10:34

Jey

avatar
alixophile
alixophile
Tiffauges, c'est un nom qui réveille toutes sortes d'idées. Il faudra que j'aille le voir une fois. Je ne sais pas si l'un d'entre vous a visité ce château, qui est je crois en grande partie en ruines.

Au fait, pour dessiner ce château, Pleyers a dû faire cette fois une véritable reconstition Wink

Je connais bien ce château. Pleyers a fait un évident repérage sur le terrain (surtout qu'à l'époque il était difficile de se reposer sur la documentation disponible sur le net!)

Exemple de la chapelle et du châtelet :


Essai de reconstitution du château au temps de sa splendeur :

7 Re: Barbe Bleue le Sam 21 Mar - 15:58

Raymond

avatar
Admin
Superbes images ! Merci Jey.

Elles rendent hommage à l'importance du travail de Pleyers. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Barbe Bleue le Mer 25 Mar - 18:36

Invité


Invité
Raymond a écrit:
Pourquoi Jhen se réconcilie t-il avec Gilles de Rais ?
Je crois que la seule explication possible est que J Martin avait besoin de ces deux personnages pour poursuivre la série, et des deux ensemble et non pas pris chacun dans un contexte différent. C'est cette dualité entre le bien (relatif) et le mal absolu qui constitue l'un des intérêts majeurs de cette série : il suffit de regarder le dessin d'ouverture (cul de lampe) du "Lys et l'ogre", je crois que tout est dit dans ce dessin!
Dans un des épisodes, je ne me rappelle plus lequel, Gilles de Rais, au petit matin, confie à Jhen une phrase du genre "tu es le jour, laisse moi les ténèbres".
On peut bien sûr s'étonner de la passivité de Jhen face à cet assassin d'enfants, voire quelque part de sa lâcheté, c'est pour cette raison que je parlais de bien "relatif" plus haut. Serait-il quelque part, inconsciemment fasciné par le personnage? Je pense que oui.

9 Re: Barbe Bleue le Mer 25 Mar - 23:39

Raymond

avatar
Admin
Oui, j'en arrive parfois aussi à cette conclusion. Wink

A noter que Jacques Martin est fasciné par Gilles de Rais tout autant que Jhen. Son envie de créer une série autour de ce personnage est d'ailleurs ancienne, puisqu'il y pensait déjà avant de créer Alix. En fait, le sujet de la série Jhen, c'est avant tout Gilles de Rais, et le meilleur moyen de nous le présenter, c'est bien de lui donner un ami.

J'entrevoyais une autre explication plus compliquée, liée à une assez longue complicité entre Jhen et Gilles de Rais. Ils se rencontrent après la mort de Jeanne d'Arc et font d'abord la guerre aux anglais. Ils combattent pour une cause commune et ceci les rapproche, même si Jhen découvre progressivement les vices du grand seigneur et qu'il se sépare de lui à plusieurs reprises. Il vaut la peine de relire les trois récits qui seront bientôt rassemblés en une "trilogie", car on y découvre une relation compliquée, qui se construit et se transforme au cours du temps. Jhen semble par ailleurs passionné par le projet de construction d'une chapelle à Tiffauges, et il y a là un attrait auquel il ne semble pas pouvoir résister.

Difficile cependant de trouver une logique profonde dans tout cela, à moins que l'on ne renonce à voir Jhen comme un héros sans peur et sans reproche. Cela, je ne peux pas m'y résoudre. confused

Et puis, on aurait aussi pu imaginer qu'après avoir été des amis, Jhen et Gilles de Rais se fassent la guerre à outrance. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

10 Re: Barbe Bleue le Mer 25 Mar - 23:43

Invité


Invité
Raymond a écrit:
Difficile cependant de trouver une logique profonde dans tout cela, à moins que l'on ne renonce à voir Jhen comme un héros sans peur et sans reproche. Cela, je ne peux pas m'y résoudre. confused
Justement, je pense que Jhen n'est pas un héros sans peur et sans reproche, comme le sont Alix et Lefranc et c'est ce qui rend cette série la plus atypique et la plus intéressante, à mon avis, de celles de J Martin.

11 Re: Barbe Bleue le Jeu 26 Mar - 16:55

Raymond

avatar
Admin
Peut être .. on pourrait envisager par exemple une sorte de "carriérisme", puisque Jhen est passionné par son projet de chapelle. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

12 Re: Barbe Bleue le Jeu 26 Mar - 18:23

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
A cette époque la protection d'un mécène (fut-il odieux et sanguinaire) paraissait difficilement inévitable pour tout artiste, sous peine de ne jamais pouvoir excercer pleinement son métier. Wink

13 Re: Barbe Bleue le Jeu 26 Mar - 20:06

sergius

avatar
alixophile
alixophile
Jhen est un héros avec des failles, le méchant de service Gilles de Rais est bien plus complexe qu'un Arbacès ou un Borg puisqu'il est l'ami de Jhen, malgrès ses vices.
Jhen est la sérievla plus adultedans le monde Martin et c'est pour cela que je la préfère aux autres.

14 Jhen... "O" Cid ? le Mar 9 Juin - 23:50

hectorvadair

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Je suis tout à fait d'accord avec vos commentaires sur le fait que le personnage de Gilles de Ray est l'un des personnages les plus intéressants qui soient dans la série de ces albums "classiques" de Jacques Martin.
Ne pas savoir sur quel pied danser... qu'elle merveilleuse sensation.

De plus, l'aspect "carriériste" (pour un gars qui bosse dans la pierre, c'était bien trouvé), me plaît aussi. Il est vrai que Jhen voit aussi son intérêt, malgré ses nombreux dégoûts exprimés.

Ce qu'il advient du petit Nicolas à la fin du "Lys et l'orgre" est à ce sujet particulièremet étonnant , car le conétable est pris soudainement (à la mort du garçonnet) d'une ampathie pour celui-ci qui laisse présager qu'il aurait pu sauver l'homme de ses démons. Le fait que le garçonnet ait été un ange dans la pièce jouée y est-il pour quelque chose ? Toujours est-il qu'on attend quand même la déchéance ou la condamnation du "psychopate" d'un épisode à l'autre.

N'en étant qu'au début de la série je vous demanderais de rester discret, mais... ce qu'il en ressort pour moi à ce niveau de lecture c'est que la réalité est bien souvent plus éloquante et intéressante que la fiction. (surtout l'histoire de France)

Autre point : le sexe dans Jhen. Avez-vous remarqué comme le moyen-âge de cette époque est particulièrement l'endroit où Martin se plaît à montrer des hommes au lit avec des damoiselles, des jeunes...etc. ? A croire que les années 80 plus libérales ont permis ce qui était interdit aux personnages précédents, d'avantage censurés, à savoir laisser libre court à leur auteurs pour exprimer des choses plus adultes.

Mois, en tous cas j'appérice ce côté réaliste, qui ne tombe jamais dans le genre "Vae victis" d'un Mitton ou autre, où l'historique n'est qu'un prétexte.

Raymond, si tu me branches sur les livres d'heure et sur l'illustration du moyen-âge, on va avoir quelques posts à digérer je crois...
A très bientôt donc !

Je me penche sur l'image de la scène devant le pont levis, promis !

http://www.1caseenmoins.canalblog.com

15 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 9:12

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Je suis aussi d'avis que c'est un curieux récit. Gilles de Rais est tellement monstrueux, qu'il paraît difficilement explicable que Jhen ne soit pas en guerre ouverte contre lui. Il y a par exemple cette scène où Gilles est dans ses appartements après avoir occis un malheureux enfanton, un de ses serviteurs nettoie le sol, et sur la cheminée repose la tête du supplicié, que Gilles saisit pour la « poutouner ». Hem, hem, c’est assez horrible, c’est d’une rare insanité.  Evil or Very Mad
Dès lors, il est difficile d’admettre toute compromission de Jhen avec un tel sinistre personnage, même s’il n’a pas vu de près les horreurs commises. Peut-être que s’il avait épié Gilles par le trou de la serrure son attitude serait autre ?  affraid
Mais Jhen choisit plutôt une attitude de conciliateur, et cherche à « guérir » Gilles de ses vices morbides.
Est-ce pour pouvoir continuer à bénéficier des largesses du mécène, est-ce dû à l’admiration envers son compagnon de lutte contre les Anglais, ou bien pour plusieurs raisons à la fois ? Je pencherais plutôt pour la dernière hypothèse, Jhen se trouve dans une situation compliquée, et il préfère quelque part fermer un peu les yeux sur ces horreurs. Il se dit peut-être qu’il n’est pas en son pouvoir de mettre complètement fin à cela, que Gilles est un trop puissant ennemi pour se mettre en travers de son chemin.  gourdin
Toujours est-il que ce récit reste assez obscur par certains aspects, et cela me met mal à l’aise aussi, le fait que Jhen reste « l’ami » de Gilles.  confused

16 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 12:06

Raymond

avatar
Admin
Eh oui ... comment comprendre cette ambivalence de Jhen ?  : Wink

Il faut d'abord souligner que cette ambivalence du héros est voulue, et qu'elle correspond assez bien au mélange de fascination et de dégoût que Jacques MARTIN ressentait lui même à l'égard de Gilles de Rais.  Cool

Une première réponse se trouve dans l'amitié initiale que Jhen a éprouvé pour le connétable, dans les deux premiers albums. Après tout, Gilles de Rais est un des rares chevaliers qui l'a aidé dans ses efforts pour délivrer Jeanne d'Arc. Ils ont guerroyé ensemble, et il en reste un sentiment de camaraderie et d'estime réciproque.

Ils sont également fascinés tout deux par l'architecture, domaine dans lequel Jhen trouve certainement peu d'interlocuteur.

Et puis, il faut lire le Lys et l'Ogre, récit dans lequel Jhen est confronté à d'autres puissants seigneurs du royaume de France. Il en ressort que Charles VII et le Dauphin Louis ne sont pas beaucoup plus estimables (et sont aussi féroces) que Gilles de Rais.

Jhen n'a en fait pas d'autre allié (ou d'autre protecteur) que Gilles de Rais. Il ne peut pas de dépêtrer de cette relation.

Ils continueront donc sans arrêt à se voir, et ceci d'autant plus que Gilles de Rais est le véritable personnage qui a motivé la création de cette série.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

17 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 12:48

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
Oui il est vrai qu'il faut avoir en tête le contexte général des albums à propos de cette relation Gilles de Rais/Jhen. Je n'ai pas encore lu le Lys et l'Ogre baby

Ce que je note aussi dans cet album, c'est que Jhen a beaucoup de chance du côté du sexe faible, à chaque fois qu'il entre dans une ferme ou dans un château, une donzelle apparaît, qui le soir venu se glisse dans son lit. bounce

18 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 13:30

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:
Jhen n'a en fait pas d'autre allié (ou d'autre protecteur) que Gilles de Rais. Il ne peut pas de dépêtrer de cette relation.

Il ne faut pas oublier qu'à cette époque, bénéficier de la protection d'un tel notable était rare et précieuse, surtout pour un artiste comme Jhen !
Celui ci peut donc exprimer des reproches bien sentis envers Gilles de Rais, mais ne peut guère aller plus loin sans prendre le risque de perdre cette protection, dans un monde où "l'homme est véritablement un loup pour l'homme", ou pire, s'en faire un ennemi avec ce que cela supposerait de conséquences lourdes ....
Si ce n'est sous le dessin de Jacques Martin, il n'est pas sur que, dans la réalité, Jhen aurait pu se permettre la moitié de ce qu'il ose dans ces récits ....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

19 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 19:54

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Damned a écrit:
Si ce n'est sous le dessin de Jacques Martin, il n'est pas sur que, dans la réalité, Jhen aurait pu se permettre la moitié de ce qu'il ose dans ces récits ....

Raymond Damned

Plutôt sous le dessin de Jean Pleyers à l'appui des scénarios de Jacques Martin. Wink

20 Re: Barbe Bleue le Mar 21 Oct - 20:50

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Treblig a écrit:
Plutôt sous le dessin de Jean Pleyers à l'appui des scénarios de Jacques Martin. Wink
Tu as bien fait de corriger ce lapsus !
Honte à moi et mille excuse à Pleyers !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum