Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Sérénissime

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 4]

76 Re: La Sérénissime le Ven 6 Nov - 10:56

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Pierre, merci pour ces intéressantes précisions qui confirment la symbolique ésotérique de cette série.

77 Re: La Sérénissime le Ven 6 Nov - 17:29

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
Merci de ces précisions, Pierre.

78 Re: La Sérénissime le Mer 9 Juin - 14:52

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:A mon tour, j'ai lu cet album.

Le dessin de Pleyers reste digne des albums précédents. La colorisation est bien faite mais il y a une prédominance d'aplats de couleurs pâles, et je préfère les couleurs chaudes des premiers albums qui ont (à mon avis) plus de relief.


Je suis d'accord avec toi !
Plus haut on a eu une explication sur la géographie de Milan, à mon tour de parler de Venise.
Le temps que j'y ai passé n'est pas assez long pour que je passe pour un spécialiste de cette ville, mais ayant une excellente mémoire visuelle, qui m'a permis 25 ans après de m'y retrouver dans toutes ces ruelles, et dessinateur de surcroit, je peux parler de la ville et dire qu'elle conserve des couleurs chaudes, meme à l'hiver (je dis bien que ce sont les couleurs qui restent "chaudes").

Question visite de Venise, je préfère l'album de "Vasco", "ténèbres sur Venise", de Gilles Chaillet toujours, qui m'a plus rappellé le décor que je connais que l'album de Jhen.
Dans "Ténébres sur Venise", le début se passe en Hiver, mais on n'y trouve pas pour autant ces couleurs pales de la sérénissime .....

Pour le reste, je reste dubitatif devant cet album, qui, comme le précédent ne m'a pas emballé plus que ça.
Personnellement je n'y retrouve pas la meme verve que dans les premiers tomes de la série .......

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

79 Re: La Sérénissime le Sam 2 Aoû - 15:52

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Damned a écrit:
Raymond a écrit:A mon tour, j'ai lu cet album.

Le dessin de Pleyers reste digne des albums précédents. La colorisation est bien faite mais il y a une prédominance d'aplats de couleurs pâles, et je préfère les couleurs chaudes des premiers albums qui ont (à mon avis) plus de relief.


Je suis d'accord avec toi !
Plus haut on a eu une explication sur la géographie de Milan, à mon tour de parler de Venise.
Le temps que j'y ai passé n'est pas assez long pour que je passe pour un spécialiste de cette ville, mais ayant une excellente mémoire visuelle, qui m'a permis 25 ans après de m'y retrouver dans toutes ces ruelles, et dessinateur de surcroit, je peux parler de la ville et dire qu'elle conserve des couleurs chaudes, meme à l'hiver (je dis bien que ce sont les couleurs qui restent "chaudes").

Question visite de Venise, je préfère l'album de "Vasco", "ténèbres sur Venise", de Gilles Chaillet toujours, qui m'a plus rappellé le décor que je connais que l'album de Jhen.
Dans "Ténébres sur Venise", le début se passe en Hiver, mais on n'y trouve pas pour autant ces couleurs pales de la sérénissime .....

Pour le reste, je reste dubitatif devant cet album, qui, comme le précédent ne m'a pas emballé plus que ça.
Personnellement je n'y retrouve pas la meme verve que dans les premiers tomes de la série .......

Raymond Damned


Je viens de lire cet album que je connaissais pas encore hier soir. Je partage totalement l'impression de Damned quant à Ténèbres sur Venise que je venais de relire il y a quelques jours. Le dessin de La Sérénissime est certes beau en soi, et ses couleurs froides de grande qualité esthétique, mais je trouve l'évocation de Chaillet beaucoup plus juste. Sa Venise correspond à celle que j'ai visitée à plusieurs reprises, me laissant volontairement entraîner au hasard dans de longues déambulations désorientées à travers les venelles et les heures, selon les gradations de lumière. Il m'a d'ailleurs semblé qu'à un moment donné, en mentionnant le Doge Marin Falier, le jeune Foscari rend au nom des auteurs un discret hommage au très bel album vénitien de Gilles Chaillet.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum