Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Sérénissime

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 4]

51 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 0:13

Raymond

avatar
Admin
C'est vrai qu'une BD qui n'utilise pas de récitatif se lit généralement très vite. Il y a une exception, ce sont les BD construites à la manière d'Hermann (ou de Bourgeon) qui donnent à l'image un rôle narratif essentiel, et qui obligent le lecteur à scruter attentivement chaque image pour comprendre le récit. Il y a toutefois peu de dessinateurs qui maîtrisent bien cette technique.

Jacques Martin a toujours habitué ses admirateurs à des histoires denses, riches en images et en personnages. J'ai hâte de lire ce nouveau Jhen.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

52 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 8:32

Invité


Invité
Ce n'est pas l'absence de récitatifs qui me gène ici -je ne suis pas contre un certain rajeunissement des séries de J Martin, en restant évidemment dans l'esprit - mais un scénario sans relief, sans grand intérêt et qui se perd au fil de la balade dans Venise que j'évoquais. Le côté pédagogique est omniprésent, mais, là où J Martin montrait, le scénariste explique (par la voix de ses personnages), ce qui fait toute la différence, car une BD est avant tout une histoire. La rendre attrayante et savoir la raconter est un art qui n'est pas donné à tout le monde. Pleyers sait parfaitement la mettre en image, peut-être aurait-il fallu lui demander également d'en écrire le scénario.



Dernière édition par Jean-Marc le Sam 12 Sep - 8:41, édité 1 fois

53 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 12:50

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:25, édité 1 fois

54 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 13:33

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
De toutes façons, Jean Pleyers a prouvé de maître façon avec sa série "Giovani" qu'il était un très bon conteur d'histoires, mais son éditeur n'a jamais fait beaucoup d'efforts pour promouvoir ce personnage.

55 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 13:40

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:26, édité 1 fois

56 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 13:59

Invité


Invité
Michel Jacquemart a écrit:Et je rappelle que je suis évincé de Lefranc au profit du scénariste de Jhen... Smile

Alors ça, c'est consternant!

57 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 14:02

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Tout à fait d'accord avec toi Michel.

D'ailleurs, sans faire injure à ta modestie, je rappelle que, dans la collection "Paroles & Croquis" consacré justement à Giovani (éditions Point Image) où tu l'interrogeais, Pleyers avouait "j'ai imaginé une suite qui m'enthousiasme..." et effectivement, au vu de ses révélations d'alors, j'espère sincèrement qu'un jour cette nouvelle histoire pourra voir le jour.

58 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 14:23

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Michel Jacquemart a écrit: Et je rappelle que je suis évincé de Lefranc au profit du scénariste de Jhen... Smile

La personne qui se fait appeler Hugues Payen ?

59 Re: La Sérénissime le Ven 11 Sep - 14:26

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Treblig a écrit:Tout à fait d'accord avec toi Michel.

D'ailleurs, sans faire injure à ta modestie, je rappelle que, dans la collection "Paroles & Croquis" consacré justement à Giovani (éditions Point Image) où tu l'interrogeais, Pleyers avouait "j'ai imaginé une suite qui m'enthousiasme..." et effectivement, au vu de ses révélations d'alors, j'espère sincèrement qu'un jour cette nouvelle histoire pourra voir le jour.

Je suis aussi pour la poursuite de Giovani qui est une excellente série, pour l'instant en cale sèche.

60 Re: La Sérénissime le Sam 12 Sep - 12:52

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:26, édité 1 fois

61 Re: La Sérénissime le Sam 12 Sep - 13:22

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Merci, j'avais pas vu ça

62 Re: La Sérénissime le Dim 13 Sep - 18:20

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu



Dernière édition par Michel Jacquemart le Sam 31 Oct - 11:27, édité 1 fois

63 Re: La Sérénissime le Lun 21 Sep - 10:51

Raymond

avatar
Admin
A mon tour, j'ai lu cet album.

Ce Jhen à Venise est construit autour d'une intrigue que je trouve intéressante, mais qui nécessite de s'intéresser à l'histoire politique de la Renaissance italienne. Elle met aux prises le Doge de Venise Francesco Foscari, son épouse, le Conseil des Dix (véritable gouvernement occulte de Venise), le duc de Milan Filipo Visconti ( un ancêtre du célèbre cinéaste ) et le condotierre Francesco Sforza, futur duc De Milan et fondateur d'une véritable dynastie. Le récit est au fond assez dense, mais ces complots intéressent peu Jhen qui est venu sur place pour rechercher un livre, le fameux codex Voynich.

Dans l'ancien forum, nous avions parlé de ce manuscrit et de ses mystères. Nous nous demandions quel rôle il jouerait dans le récit et de ce point de vue, c'est assez décevant. Jhen ne découvre le codex (de façon presque miraculeuse) qu'à la fin de l'histoire et ce livre n'intéresse au fond personne, à l'exception de Gilles de Rais. Le connétable recherche l'élixir de longue vie mais ce livre porte en fait malheur à celui qui le possède. On peut donc deviner ce qui va bientôt arriver à "Barbe Bleue".

De même que pour les Sorcières, il y a peu de récitatifs et il faut parfois deviner ce qui se passe (ou deviner qui sont les personnages). C'est un peu le contraire du "style Jacques Martin" qui expose toujours de façon claire les lieux, les situations et les intervenants. On trouve par ailleurs des séquences qui contiennent la narration simultanée de plusieurs actions et il faut les relire plusieurs fois pour bien les comprendre. Cette absence de texte explicatif se retrouve dans de nombreux albums actuels et cette caractéristique pourra déplaire à tous ceux qui appréciaient le classicisme des premiers Jhen.

Avec cette nécessité de souvent revenir en arrière pour mieux comprendre, je n'ai pas eu l'impression d'une lecture trop courte. C'est à nouveau un album qui est plus agréable à relire qu'à découvrir.

Le dessin de Pleyers reste digne des albums précédents. La colorisation est bien faite mais il y a une prédominance d'aplats de couleurs pâles, et je préfère les couleurs chaudes des premiers albums qui ont (à mon avis) plus de relief.

La dernière image, qui montre Jhen et Prelatti en train de s'embarquer pour un vaisseau à destination de Bruges, annonce le prochain récit qui sera s'intitulera le Duc d'Occident. On peut d'ailleurs voir sur le blog de Thierry Cayman la première planche de cette histoire à venir et qui fait suite à la Sérénissime de manière logique. C'est une bonne idée de lier tous les récits par un fil chronologique, et de leur donner une place dans le temps. J'espère que les scénaristes n'auront pas peur de faire vieillir le héros par la suite, et de lui donner ainsi plus de réalisme.

Au total, c'est un album que j'ai apprécié, même si je regrette un peu les récitatifs de Jacques Martin qui donnaient au récit plus d'ampleur et de clarté. Je me réjouis de retrouver Jhen dans l'album suivant.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

64 Re: La Sérénissime le Mar 22 Sep - 14:09

Invité


Invité
Tu as beaucoup de mérite, Raymond, à faire un si long et si bel article sur ce scénario
Comme toi, je regrette la non utilisation de ce mystérieux codex, qui est la pièce centrale de l'histoire en fait et dont on aurait vraiment pu tirer quelque chose d'intéressant et d'alléchant au lieu de nous le balancer en dernière page.
Je suis d'accord avec toi, et je l'avais écrit avant sur le caractère qui semble documenté de ce scénario, mais quand j'ouvre une BD, j'attends avant tout d'être embarqué dans une histoire qui va me passionner, avant d'être instruit sur son contexte. L'un prime sur l'autre, et Jacques Martin l'a toujours appliqué ainsi, comme d'ailleurs tous les grands auteurs de BD.
Je suis également d'accord avec toi sur le dessin magnifique de Pleyers. Quant aux couleurs, je les trouve tout à fait adéquates.
Pour ce qui est de retrouver Jhen avec le même scénariste et le dessinateur précédent pour le prochain album, je le dis avec tristesse, mais ce sera sans moi

65 Re: La Sérénissime le Mar 22 Sep - 18:57

Raymond

avatar
Admin
Jean-Marc a écrit: Tu as beaucoup de mérite, Raymond, à faire un si long et si bel article sur ce scénario
C'est le nouveau Jhen, tout de même !

Jean-Marc a écrit: Pour ce qui est de retrouver Jhen avec le même scénariste et le dessinateur précédent pour le prochain album, je le dis avec tristesse, mais ce sera sans moi
Vraiment ?
Mais ... quand tu seras en "manque de Jhen" (un syndrome bien connu qui peut toucher les martinophiles), comment feras-tu ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

66 Re: La Sérénissime le Mar 22 Sep - 21:11

Invité


Invité
Ah, mais je relis régulièrement les 9 premiers, avec un plaisir intact à chaque fois!

67 Re: La Sérénissime le Mar 22 Sep - 21:44

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Jean-Marc a écrit:Pour ce qui est de retrouver Jhen avec le même scénariste et le dessinateur précédent pour le prochain album, je le dis avec tristesse, mais ce sera sans moi

Et sans moi aussi !!

68 Re: La Sérénissime le Ven 2 Oct - 11:03

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
La critique d'Actua Bd sur cet album.


http://www.actuabd.com/Jhen-T11-La-Serenissime-Par

69 Re: La Sérénissime le Ven 2 Oct - 12:18

Raymond

avatar
Admin
C'est une excellente critique, avec laquelle je suis tout à fait d'accord !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

70 Re: La Sérénissime le Mer 7 Oct - 14:04

Laurent

avatar
alixophile
alixophile
Une remarque sur la toute première vignette de cet album (visible dans la critique ci-dessus citée d'Actua BD) : je connais Milan, je ne vois pas trop où on peut se placer pour en avoir une vue aussi plongeante. Milan est dans une plaine et les montagnes sont beaucoup plus éloignées (en plus, il n'y en a que d'un seul côté).

71 Re: La Sérénissime le Mer 7 Oct - 23:54

Raymond

avatar
Admin
Je ne connais pas Milan aussi bien que toi, mais tu as certainement raison. Ces images d'apparence réaliste (et qui n'existent pas) sont des petites "tricheries" assez fréquentes dans le monde de la BD (Giraud en est un spécialiste). Je trouve qu'elles sont souvent du charme.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

72 Re: La Sérénissime le Jeu 5 Nov - 21:50

Jacky-Charles


license ès BD
license ès BD
En relisant cet album avant de le ranger, je suis tombé sur cette déclaration de Jhen que je n'avais pas remarquée à la première lecture, au bas de la page 34 : "J'ai nom Jhen Roque et pratique en mon pays l'art de tailler la franche pierre", ce que redit le maître verrier deux pages plus loin.
Or, au Moyen-Âge, ceux qui sculptaient la "pierre franche" se nommaient en anglais " free stone mason", ce qui a donné par contraction "freemason", puis franc-maçon en français. Jhen serait-il un précurseur des "frères" ? ( le maître verrier appelle ainsi ses compagnons ).
D'ailleurs, dans l'album précédent, Jhen se fait également reconnaître des architectes, page 38, par des paroles et des signes convenus.
Comme je ne possède pas tous les albums de Jhen, savez-vous s'il y a d'autres allusions de ce genre dans ses premières aventures ?

73 Re: La Sérénissime le Jeu 5 Nov - 22:03

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Jhen se présente comme tailleur de pierre dans les épisodes signés Martin, mais jamais il ne se fait reconnaître des architectes par des paroles ou signes convenus.

http://alixmag.canalblog.com/

74 Re: La Sérénissime le Jeu 5 Nov - 22:19

jfty

avatar
grand maître
grand maître
vaste programme, la franc-maçonnerie serait t'elle née au moyen-âge où du temps de Imhotep? farao

75 Re: La Sérénissime le Ven 6 Nov - 8:58

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
1717 pour la Franc-Maçonnerie spéculative.

Le scénariste des sorcières s'est effectivement amusé à placer quelques allusions "maçonniques" dans cet album, allusions particulièrement connues par ailleurs.

Oui, on peut dire que Jhen est un précurseur des francs-maçons opératifs d'avant 1717. A tout le moins, c'est un Compagnon, les signes, mots et attouchements étant souvent les mêmes à l'époque.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum