Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Giovani par Pleyers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Giovani par Pleyers le Jeu 5 Mar - 12:34

Raymond

avatar
Admin
Voilà ce que j'écrivais dans le précédent forum sur L'exil du renard, le premier album de la série solo de Pleyers.

Ce n'est pas mal du tout, et dans le fonds on retrouve le monde de Jhen. Cela se passe une génération plus tard, à l'époque de Louis XI, et ce souverain cruel représente un des principaux sujets d'intérêt de la série.

Il y a quelques différences. Sur le plan graphique, les personnages sont souvent dessinés en très gros plan, ce qui accentue leur aspect caricatural. Comme il y a moins de plans moyens, on trouve aussi moins de ces superbes décors très détaillés, qui sont un peu la "marque de fabrique" du dessinateur. Et puis, la mise en image est moins "martinienne", moins rigoureuse par rapport aux perspectives, et les postures des personnages sont parfois un peu grotesques. Pleyers a un dessin que je qualifierais d'expressionniste, et cela donne une impression curieuse. S'agit-il d'un récit historique ou satyrique ?

Sinon, cette histoire médiévale et truculente est bien menée, mais je n'ai pas vraiment été émerveillé. Les rebondissements sont nombreux, et il y a plusieurs intrigues parallèles (il est d'ailleurs assez difficile de résumer l'intrigue). La grande histoire (Louis XI, Charles VII et le duc de Bourgogne) rejoint la petite, et plusieurs interrogations subistent à la fin de l'album (il faudra d'ailleurs que je trouve le suivant). Le ton de ce récit est moins austère (en particulier par rapport au sexe) que chez Jacques Martin, mais Pleyers ne me semble pas être un grand conteur. Il manque certains de ces petits détails qui captent l'intérêt, et qui prouvent que l'auteur croit à son récit.

Au total, une album intéressant, mais peut être une demi-réussite.



Dernière édition par Raymond le Jeu 5 Mar - 17:57, édité 1 fois

http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 5 Mar - 12:40

Raymond

avatar
Admin
Cet album contient une séquence très particulière, révélatrice des sentiments de Pleyers au moment où il dessine l'album.
Au début de l'histoire, Giovani se querelle avec son maître de peinture, qui a les traits de Jacques Martin



Cela va même assez loin



Depuis, ils se sont réconciliés Wink



Dernière édition par Raymond le Dim 16 Aoû - 11:48, édité 1 fois

http://lectraymond.forumactif.com

3 Re: Giovani par Pleyers le Ven 6 Mar - 15:00

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Excellente idée que ce rappel à Giovani, héros méconnu situé quelque part entre Jhen et Vasco, et qui n'a pas connu une grande carrière. C'est d'ailleurs grâce à toi que j'ai pu être informé du contenu de ces albums que je me suis procuré par la suite.

La création de Giovani trouve t'elle sa source dans la brouille de son auteur avec Jacques Martin ? Et par là même n'était-elle pas assez profonde pour être durable ? L'avenir nous le dira.

4 Re: Giovani par Pleyers le Ven 6 Mar - 16:44

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
La très belle couverture d'origine du 1er tome

5 Re: Giovani par Pleyers le Dim 8 Mar - 16:02

sergius

avatar
alixophile
alixophile
C'est une série a particulière, Giovanni serait un cousin de Jhen dont 'histoire se situe juste quelques années après .
Volonté de l"éditeur et de l'auteur de continuer dans la même veine sans l'assentiment du maitre ?

6 Re: Giovani par Pleyers le Dim 27 Déc - 11:19

Raymond

avatar
Admin
Après ma lecture du Lys et l'Ogre, nos récentes discussions au sujet de Louis XI m'ont incité à me replonger dans Giovanni.

Dans l'Exil du Renard, premier volume de la série, le titre fait explicitement référence au dauphin Louis. L'histoire débute d'ailleurs avec un événement historique et cela permet de la fixer de façon précise dans le temps. En 1456, le roi Charles VII décide de reprendre possession du Dauphiné, dont le gouvernement avait été confié à son fils, et s'y rend avec toute l'armée royale. N'ayant pas les moyens militaires de s'opposer au roi, Louis décide d'aller se réfugier chez le duc de Bourgogne plutôt que de se soumettre. Il restera cinq longues années en exil chez son oncle avant que le décès de Charles VII ne lui permette de devenir roi à son tour.

Le portrait que Pleyers fait du dauphin Louis me semble très juste. C'est d'abord un homme dynamique, qui aime la chasse et l'action et qui peut se montrer assez gaillard avec les demoiselles. C'est ainsi qu'il attire sans ambage la belle sarah dans son lit.



C'est également un seigneur qui n'a pas peur de combattre. N'oublions pas que dès l'âge de 20 ans, Louis est devenu fameux (et redouté) après avoir battu les suisses à la bataille de Saint-Jacques sur la Birse (près de Bâle). Dans l'Exil du Renard, on le voit attaquer sans hésitation une bande de brigands qui massacrait les habitants d'un village. Le dauphin ne montre alors aucune pitié pour les vaincus, et fait froidement exécuter tous les bandits qui ne sont pas morts au combat.



Malgré cette férocité, le dauphin reste très croyant et respectueux de la religion. Il prie régulièrement même si ... bien sûr ... c'est en général pour demander à Dieu de le soutenir dans sa conquête du pouvoir.



Ce portrait que nous présente Pleyers me semble ainsi très proche de la réalité du personnage. Il ne dissimule pas la férocité de ce seigneur mais il nous le montre sous un aspect plus complexe. Louis n'est pas seulement une araignée tissant sa toile, mais aussi un homme passionné qui entreprend et qui s'aventure. Tout l'arrière fond historique de Giovanni est d'ailleurs intéressant. Tiens, il va falloir que je relise la suite sur le champ !



Dernière édition par Raymond le Dim 16 Aoû - 11:50, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

7 Re: Giovani par Pleyers le Dim 27 Déc - 11:49

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Avec cette série, Pleyers a prouvé en tout cas que son talent de scénariste n'avait rien à envier à son art prodigieux du dessin.

Comme j'ai déjà eu l'occasion de le mentionner, j'espère sincèrement qu'il aura l'occasion dans le futur de continuer les aventures de Giovani.

8 Re: Giovani par Pleyers le Dim 27 Déc - 12:39

Invité


Invité
Oui, mais si on avait aussi la bonne idée de lui confier les scénarios de Jhen, ce serait la meilleure des choses!

9 Re: Giovani par Pleyers le Dim 27 Déc - 12:54

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Bien sûr, mais on se gardera bien de le faire de peur de "souffrir" de la comparaison.

10 Re: Giovani par Pleyers le Mar 29 Déc - 16:46

Raymond

avatar
Admin
Voilà, j'ai relu les envoûteuses, 2ème volume de la série, qui continue les intrigues élaborées dans le premier album. Il contient en fait plusieurs histoires qui s'entremêlent, et les aventures de Giovani se mélangent à celles du dauphin Louis, du roi Charles VII et du duc Philippe de Bourgogne. Ce n'est pas toujours facile à suivre.

Le côté le plus intéressant est représenté à mon avis par la grande histoire, avec la suite des démêlés de Louis avec son père, et aussi ses premiers contacts avec l'héritier de Bourgogne (futur Charles le Téméraire) qu'il combattra âprement par la suite. Le portrait du duc Philippe le Bon est étonnant car celui-ci apparait tour à tour rusé, prudent, impétueux ou puéril. On le voit se disputer avec son héritier, puis se lancer dans une escapade invraisemblable. A un moment, on le voit même parler avec son cheval



Giovani, de son côté, n'a pas de chance car il échoue dans la plupart de ses entreprises. Il doit peindre le portrait du dauphin, sculpter le gisant de Jean sans Peur (pour le compte du duc de Bourgogne) et surtout accomplir une mission que lui ont confié de mystérieux templiers (ceux-ci avaient pourtant été exterminés par Philippe le Bel un siècle plus tôt). Il finit pas oublier tout cela pour se précipiter dans les bras de la belle Sarah, mais il aura auparavant puni la redoutable abbesse Frégonde et ses envoûteuses qui se livrent au culte de Satan. C'est le clou de cette album, dont les images débordent les limites du réalisme. Il ne faut pas être trop exigeant.



Devant la multiplicité des personnages et des intrigues, l'histoire part un peu dans tous les sens, mais on retrouve finalement le couple Sarah et Giovani qui sont à nouveau réunis. La boucle se referme et le récit trouve tout son sens. On apprécie au passage le travail d'orfèvre de Pleyers qui reconstitue (non sans ironie) la vie dans les châteaux médiévaux. Il y a par exemple ce château de Coudenberg, proche de Bruxelles dont je n'avais jamais entendu parler (je pense que c'est un lieu très connu pour les belges ). C'était la résidence des ducs de Bourgogne et Pleyers nous montre un véritable palais des milles et une nuits.



Une bel album, finalement, malgré quelques détails qui semblent bien naïfs (comme cette boule lumineuse qui survole le couvent avant d'y déposer une horde de démons rouges armés de fourches    ).



Dernière édition par Raymond le Dim 16 Aoû - 11:53, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

11 Re: Giovani par Pleyers le Lun 4 Jan - 10:44

Raymond

avatar
Admin
Pour terminer cette présentation du "tryptique" consacré à Giovani, je reprends un post qui avait été écrit dans le précédent forum au sujet du 3ème tome (un petit moment de paresse ).


La forteresse, 3ème opus de Giovani, est un bien bel album.

L'intrigue est plus simple que dans les livres précédents, et se concentre sur le couple Sara-Giovani. C'est d'ailleurs un curieux récit, puisque Giovani, accompagné d'une troupe de moines qui aussi sont d'anciens écorcheurs, finit par attaquer un château appartenant au roi Charles VII pour y délivrer la belle Sara.

Le dessin et surtout les décors sont splendides. L'histoire se passe principalement dans le pays de la Loire, plus précisément à Chanteloup de Saint-Amand (j'ignore si cette forteresse existe). Pleyers y multiplie les images de château, de couvent ou de travaux dans les champs, et il nous restitue un Moyen Age vivant et séduisant.

Il y a moins d'allusions politiques, mais le portrait du roi Charles VII, qui est vieillisant et malade, est bien réalisé et tout à fait convainquant.

L'album est accompagné d'une carte des voyages de Giovani et d'une chronologie médiévale qui est bien utile pour replacer cette histoire dans son contexte.

Bref, il me semble que l'intérêt de la série va en crescendo. La dernière image, qui voit Giovani partir vers l'Orient avec la belle Sara est une sorte de fin ouverte. Les 3 albums forment un ensemble cohérent, et l'histoire pourrait se terminer là, avec une conclusion heureuse, mais on devine qu'une suite était envisagée.

Toutefois, quand je lis ce que Pleyers réservait à ses personnages, je ne suis pas sûr qu'il faut que leurs aventures se poursuivent.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

12 Re: Giovani par Pleyers le Lun 4 Jan - 11:06

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:
Toutefois, quand je lis ce que Pleyers réservait à ses personnages, je ne suis pas sûr qu'il faut que leurs aventures se poursuivent.

Ah tiens ? Pourtant, ce projet de voyage en direction des Indes et cette Sara plus déterminée que jamais à rejoindre son amant par tous les moyens à sa portée me séduit bien.

J'y retrouve en effet tous les "ingrédients" favoris de Pleyers pour en faire un récit plus sulfureux que jamais.

13 Re: Giovani par Pleyers le Lun 4 Jan - 19:00

Raymond

avatar
Admin
Oui, je me rappelle de cette suite rocambolesque imaginée par Pleyers, et qui n'a jamais été dessinée. Si je ne me trompe, on peut la lire dans l'interview de Michel Jacquemart.



Dernière édition par Raymond le Dim 16 Aoû - 11:53, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

14 Re: Giovani par Pleyers le Lun 4 Jan - 19:05

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Tout à fait.

Une belle brochure à conserver à portée de main.

15 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 26 Mar - 11:43

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Des "belles images" de Jean Pleyers, il y en a à profusion dans cette série.


Ainsi, la planche 15 de "L'exil du Renard". pouce





Ou bien encore le haut de la planche 30.

16 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 26 Mar - 17:59

Raymond

avatar
Admin
Les paysages sont plutôt tourmentés. Very Happy

Sinon, au fond, on devrait mettre ce sujet dans la section "Jhen".


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

17 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 26 Mar - 18:18

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Mmm... je ne suis pas du tout d'accord, Giovani est une série propre à Pleyers, étrangère à l'univers de Jacques Martin. Rolling Eyes

Et comme le topic existe déjà, il est normal que les images issues des albums de ce personnage soient montrées ici. Wink

18 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 2 Avr - 11:17

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Un très large plan dans le tome 2 "Les envoûteuses". good


19 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 13 Aoû - 19:18

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je ne connaissais absolument pas l'existence de cette série. C'est le hasard qui aujourd'hui m'a fait ouvrir ce dossier et découvrir cette merveille ! Je vais évidemment me procurer au plus vite les albums de ce cycle Giovani qui semblent mériter la plus grande attention !
Je trouve remarquable la beauté des cases présentées dans ce fil de discussion et une petite recherche sur internet m'a fait me rendre compte qu'entre les premières planches des deux premiers volumes de la série, on peut constater des échos évidents, raffinement esthétique qui me séduit !






20 Re: Giovani par Pleyers le Jeu 13 Aoû - 20:10

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Si seulement, Pleyers pouvait avoir la possibilité de pouvoir continuer cette magnifique série...

21 Re: Giovani par Pleyers le Dim 16 Aoû - 12:00

Raymond

avatar
Admin
En fait, Pleyers a créé Giovani à une époque où il avait plus ou moins abandonné Jhen, avec l'envie de continuer à faire la même chose. Giovani est en quelque sorte un "Jhen de substitution".

Ainsi, dès que Pleyers s'est remis à dessiner Jhen, il n'avait plus de motif de "faire du Giovani". Rolling Eyes

Sinon, vous pourrez noter au passage que j'ai remis en ligne les images qui illustraient le début du sujet.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

22 Re: Giovani par Pleyers le Dim 16 Aoû - 12:03

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:

Sinon, vous pourrez noter au passage que j'ai remis en ligne les images qui illustraient le début du sujet.  Wink

Cool

23 Re: Giovani par Pleyers le Dim 16 Aoû - 12:52

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Raymond a écrit:En fait, Pleyers a créé Giovani à une époque où il avait plus ou moins abandonné Jhen, avec l'envie de continuer à faire la même chose. Giovani est en quelque sorte un "Jhen de substitution".

Ainsi, dès que Pleyers s'est remis à dessiner Jhen, il n'avait plus de motif de "faire du Giovani". Rolling Eyes

Sinon, vous pourrez noter au passage que j'ai remis en ligne les images qui illustraient le début du sujet.  Wink

Tu as très biens fait de remettre en ligne ces illustrations, merci ! Very Happy Car cela me confirme dans mon désir de lire les trois tomes de cette mini série et je trouve d'ailleurs très intéressant que les circonstances aient conduit Pleyers à inventer ce personnage qui lui permet de traiter des thèmes proches de ceux de Jhen sous un autre angle , notamment le cheminement tortueux du dauphin vers le pouvoir.
Il y a parmi les illustrations que tu as remises en ligne un double case dont l'élément de gauche est passionnant.



Image hébergée par servimg.com



L'image de gauche montrant l'apparition des démons descendant à travers une colonne lumineuse à double sphère supérieure et inférieure évoque de façon saisissante les codex médiévaux consacrés aux manifestations diaboliques comme les ouvrages de symbolique alchimique. Connaissant le goût de Pleyers pour l'occultisme, autant que les subtilités de la culture médiévale, je n'en suis pas surpris. C'est en tout cas une splendide double case !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum