Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Je viens de lire

+26
Clovis Sangrail
Godot
eleanore-clo
Syngonic
Murakami
stephane
2J
bruno
Draculea
Jacky-Charles
bird13
Loup79
Raymond
Fildefer
Ethan
Monocle
sylvain-
FANTOMIALD
catallaxie
Damned
Patrick Essa
Totoche Tannenen
Lion de Lisbonne
JYB
Jean-Luc
Pierre
30 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 27 ... 37  Suivant

Aller en bas  Message [Page 17 sur 37]

401Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 1 Sep - 16:57

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour tes impressions !  Very Happy

Cela fait 2 ou 3 semaines que j'ai découvert cette nouveauté en librairie et je suis resté jusqu'ici un peu dubitatif. David Prudhomme a publié auparavant de bonnes choses, comme " la Traversée du Louvre" ou "la Marie en Plastique," mais l'aspect de ces livres était bien plus séducteur. Dans "Du Bruit dans le Ciel", il y a une relative monotonie des images et des couleurs qui ne donne pas envie d'acheter ce bouquin. C'est une réaction un peu superficielle mais à t'entendre, il semble qu'une lecture plus approfondie n'est pas non plus très enthousiasmante. Je suis d'ailleurs étonné d'apprendre qu'il s'agit d'une autobiographie car cette BD aux décors assez nus et aux images monotones n'y fait pas du tout penser !

Je vais donc attendre un peu et voir ce qu'écrivent les critiques des journaux sur cette autobiographie au style singulier ! Prudhomme est un dessinateur généralement très apprécié par les commentateurs professionnels et il sera intéressants de découvrir leurs analyses.



Dernière édition par Raymond le Jeu 2 Sep - 13:51, édité 1 fois


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

402Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 1 Sep - 18:47

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonsoir Raymond

Une autographie et aussi la chronique d'une banlieue provinciale. Ce dernier point est d'ailleurs illustré par la reproduction de nombreuses coupures de presses issues de journaux régionaux.

Eléanore

403Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 8 Sep - 23:14

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Tananarive est une BD scénarisé par Mark Eacersall et dessinée par Sylvain Vallée.

Je viens de lire - Page 17 Couv_430688

Sylvain, notaire à la retraite, rêve d'aventures, surtout lorsqu'il écoute celles de son voisin et ami Joseph. Lorsque ce dernier décède brusquement, le vieil homme décide de partir à la recherche d’éventuels héritiers.

Une histoire somme toute banale sauf qu'elle recouvre un voyage initiatique. L'itinéraire de Sylvain ne l’emmènera pas à Diên Biên Phu ou Tananarive mais dans la France profonde, à la recherche des ex-épouses de Joseph et de son fils inconnu. L'ancien notaire va progressivement découvrir que son ami était un prodigieux affabulateur et que toutes ses aventures sont fausses. Cependant, le voyage sera fertile car Sylvain, l'homme timide et casanier, va se découvrir des qualités d'audace et de ténacité. D'ailleurs, à la toute fin de l'histoire, l'élève dépassera le maître et se révélera un redoutable hâbleur.
Les personnages ne sont donc pas ce qu'ils paraissent et chacun finit par se dévoiler, Sylvain et Joseph bien évidemment, mais aussi Amédée, l'épouse dévouée du notaire. Les rencontres sont multiples et toutes savoureuses, que ce soient celles des ex-épouses ou encore des légionnaires. On rit beaucoup. Et fait, l'histoire toute entière baigne dans un humour tantôt tendre, tantôt grinçant. Au point d'ailleurs que le lecteur s'interroge sur la conclusion : heureuse ou dramatique ? Quoi qu'il en soit, Sylvain y trouve un nouveau sens à sa vie.
Et pour les amateurs de JC Denis, cette plongée régénératrice dans le passé d'un autre n'est pas sans rappeler Quelques mois à l'Amélie.

Côté dessin, le style de Vallée est réaliste et légèrement plus caricatural que dans Il était une fois la France. Et cette évolution se marie parfaitement avec cette tragi-comédie. Le contraste entre Sylvain, rondouillard, et Joseph, longiligne, est bien pensé et fort cocasse. Et puis, les vignettes africaines sont splendides au point que je me hasarderais à les comparer à celles de Franck Pé.

Je viens de lire - Page 17 3292_P1

Je viens de lire - Page 17 3292_P7

Au final, une BD plaisante en apparence légère, mais qui fait beaucoup réfléchir. La transfiguration d'un personnage falot et effacé en un héros ordinaire est vraiment subtile et bien menée. Enfin, l'ouvrage bénéficie d'une belle mise en place et l'éditeur y voit certainement une des sorties majeures de cet automne.

EEE

Eléanore

404Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Jeu 9 Sep - 9:26

Raymond

Raymond
Admin

Le dernier dBD fait une très bonne critique de Tananarive, et lui consacre même sa couverture ! Je risque donc fort de l'acheter. Wink


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

405Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Jeu 9 Sep - 10:07

Raymond

Raymond
Admin

ActuaBD annonce pour sa part le "coup de cœur" de Charles Louis Detournay pour l'album Tananarive !

Je viens de lire - Page 17 Tanana10

A noter qu'il existe aussi une édition à tirage limité et en noir et blanc.

L'article est sur cette page :

https://www.actuabd.com/Coup-de-coeur-pour-Tananarive-de-Sylvain-Vallee-et-Mark-Eacersall-Glenat


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

406Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Jeu 9 Sep - 12:22

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Queenie - La marraine de Harlem est une BD de Lévy et Colomba.

Je viens de lire - Page 17 Couv_431683

Au milieu des années 30, Queenie, émigrée martiniquaise à New-York, règne sur un empire criminel. La BD nous raconte son enfance, son ascension dans les bas-fonds, son apogée de cheffe de gang et sa chute.

La BD raconte la vie d'une personne réelle, Stéphanie St-Clair. Et les plus curieux pourront d'ailleurs regarder la page Wikipedia consacrée à la cheffe de gang : https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phanie_St._Clair.

Je viens de lire - Page 17 800px-Stephanie-st-claire

Les auteures brossent le portrait d'une personnalité âpre et Queenie est clairement une fripouille. Mais elle nous est dépeinte avec moult circonstances atténuantes : un caractère forgée par les brimades racistes subies durant sa jeunesse, une grande générosité vis-à-vis de la communauté noire et des petites gens, une violence maitrisée et sans meurtre, etc. Et il semble presque logique que le responsable de la police soit amoureux de cette femme. Douée, intelligente et sensible, Queenie a surmonté les handicaps de sa jeunesse pour devenir une cheffe d'entreprise tenace, forte, implacable mais aussi cultivée, souriante et aimante. Aussi l'emploi dans le titre d'un mot relevant de l'affectif, marraine , traduit parfaitement l'ambiguïté du personnage.

Au final, on peut donc voir dans l'ouvrage un manifeste politique, féministe et antiraciste, ayant pour décor la Grosse Pomme et les années 30.
L'intrigue est compliquée à suivre et nécessite une lecture attentive. De plus, le scénario louvoie entre l'enfance de Queenie et le présent, ce qui ne simplifie pas la compréhension  confused  .

Je viens de lire - Page 17 PlancheA_431683

Je confie être embarrassée par le dessin minimaliste de Colomba, par ailleurs peintre outre-Atlantique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Colomba. L'artiste me semble bien meilleure peintre que bédéaste, comme en témoignent les portraits ci-dessous.

Je viens de lire - Page 17 Colomb11
Study for Frederick Douglass

Je viens de lire - Page 17 Colomb10
Four element - five senses - Allegory

Et les décors sont vraiment trop épurés, la malédiction Bastien Vivès  Laughing . Enfin, l'absence de couleur est dramatique et prive le décor de sa vie.

Au final, ce sera donc un EE. Mais je me sens bien esseulée entre les avis de Canal BD Magazine (Coup de cœur de la rédaction) et de France Inter :
https://www.franceinter.fr/emissions/bulles-de-bd/queenie-la-marraine-de-harlem-elizabeth-colomba-aurelie-levy  Rolling Eyes .

Mikaël (Giant, Bootblack) s'est emparé du sujet et devrait sortir prochainement un diptyque sur Queenie. Il sera intéressant de comparer.

Eléanore



Dernière édition par eleanore-clo le Ven 10 Sep - 7:03, édité 1 fois

407Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Jeu 9 Sep - 16:34

Raymond

Raymond
Admin

Les décors épurés et l'absence de couleurs ... cela fait partie des caractéristiques principales des romans graphiques I Ce n'est pas pour moi un choix rédhibitoire, bien au contraire.  Wink

Mais à part ça, c'est un biopic de plus, encore un ! Ce genre de livre est très à la mode en ce moment. Il y en a vraiment beaucoup (je m'amuse d'ailleurs à les recenser dans un sujet dédié)  et je trouve qu'il faut un peu "varier le menu", en matière de lecture. Heureusement, le sujet est assez original. Je ne m'étais jamais douté qu'il y avait des "marraines" dans le monde des bootlegers, et c'est probablement le détail qui donne de l'intérêt à cette nouveauté.  

Mais est-ce que je vais acheter ce bouquin ? Je ne sais pas encore ! Il y a tellement de nouveautés que je fais surtout attention aux critiques enthousiastes. J'imagine que "Queenie" est une bonne BD, mais sans plus, et qu'elle aura de la peine à émerger au milieu de la pléthore.  scratch

En pour conclure, je dirais simplement "wait and see", puisqu'eleanore-clo n'est pas très enthousiaste. Cool


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

408Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Ven 10 Sep - 9:10

Raymond

Raymond
Admin

Tananarive accumule les bonnes critiques et semble bien être un des albums prépondérants de la rentrée.

Je viens de lire - Page 17 Tanana11

C'est maintenant le critique de Planète BD qui en fait l'éloge, et qui lui donne la note maximale (4 étoiles) du site !

https://www.planetebd.com/bd/glenat/tananarive/-/45086.html#image


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

409Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Jeu 16 Sep - 10:42

Raymond

Raymond
Admin

Les évidences s'accumulent ! Very Happy


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

410Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Sam 18 Sep - 16:42

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

L'or du temps est une BD scénarisée par Rodolphe et dessinée par Oriol. Deux tomes sont prévus et le premier vient juste de paraitre.

Je viens de lire - Page 17 3309_couv

L'intrigue se déroule au début du 20ème siècle. Elle nous conte les aventures de Théo, un dandy parisien, qui, victime d'un cambriolage, recherche les lettres lui ayant été dérobées. Or, celles-ci sont les copies d'une correspondance écrite par Drovetti, un aventurier du siècle précédent et trafiquant notoire d'antiquités égyptiennes. Pendant ce temps, un mystérieux fantôme agresse deux gardiens au musée du Louvre.

Rodolphe s'essaye ici aux recettes du roman feuilleton, en mélangeant l'aventure et le fantastique, sauf qu'il n'a pas le talent de Pierre Souvestre et Marcel Alain. Et cette plongée dans la Belle Époque est grandguignolesque. Le suspens et les nombreuses pistes tiennent plutôt d'une sophistication superfétatoire de l'intrigue. Aucun souffle ne traverse cette BD. L'accumulation de références ne suffit pas à faire un tout cohérent, vecteur d'une émotion. Et le pauvre lecteur en est réduit à se demander ce que Rascar Capac ou Belphégor font dans cette galère.  

Quant au dessin, disons le tout de suite, je n'apprécie pas, mais alors pas du tout, le style d'Oriol. Les grandes planches tournent au délire psychédélique. Et les visages et silhouettes sont d'une raideur monumentale. Les nombreux emprunts, par exemple à Hergé (Les 7 boules de cristal) ou encore à Toulouse Lautrec, sont d'une maladresse extrême. De plus, des tonalités criardes, avec apposition de couleurs chaudes et froides, ne font rien pour rendre agréable la lecture.

Je viens de lire - Page 17 3309_P1

Je viens de lire - Page 17 3309_P4

Au final, pour rester dans le même registre, Tardi a fait mille fois mieux avec Adèle Blanc Sec Very Happy . Et ma note sera donc : E gourdin

Cependant, tout cela n'est qu'une affaire de goût, et le magazine Canal BD mentionne l'œuvre dans ses GROS PLANS Shocked .

Eléanore

411Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Dim 19 Sep - 9:05

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour cet avis !   pouce

Le dBD du mois d'août avais mis en vedette cet album (qui faisait aussi la couverture) mais je n'avais pas été vraiment convaincu. Comme toi-même, je n'étais pas séduit par le dessin.

Tu confirmes donc mon impression et je ne regrette pas d'avoir fait l'impasse.   Cool

Mais peut-être que j'emprunterai une fois ce livre à la bibliothèque  ...


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

412Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Dim 19 Sep - 15:06

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Sousbrouillard est une BD scénarisée par Pandolfo et dessinée par Risbjerg.

Je viens de lire - Page 17 Couv_431609

Sara est orpheline. Elle fut recueillie dès son plus jeune âge et n'a pas connu ses parents. Mais voilà que sa mère adoptive lui donne son bracelet de bébé. Si l'objet est en partie déchiré, il n'en comporte pas moins le nom Sousbrouillard. Et la jeune femme se rend donc dans ce minuscule village, perdu dans la campagne. Elle y loge chez Ava de Moore, une ancienne cantatrice. Puis, Sara fait la connaissance des habitants du village : Octave - amical et étrangement effrayé par Ava, Martine Sauveur - une religieuse énergique et charismatique, Lazare - un ancien ethnologue, etc. Bientôt chaque villageois va se dévoiler et le lecteur découvre que tous les habitants de Sousbrouillard sont liés par des secrets plus ou moins avouables… Et parmi ceux-ci, bien évidemment, celui de la naissance de Sara…

Le scénario s'appuie sur une succession de scènes où chaque personnage raconte son histoire personnelle. Et, petit à petit, tous ces récits se connectent les uns aux autres, pour dessiner une histoire unique, bien plus vaste, où tous les héros apparaissent liés. Le livre est presque religieux du fait du personnage de Martine, directrice de conscience, ou thérapeute au choix, qui, tout doucement, va faire resurgir les blessures du passé pour mieux les guérir. L'existence d'une chapelle, Notre-Dame des ronces, où chaque personnage / patient livre ses secrets renforce ce mariage entre la religion et la psychiatrie. Un livre religieux donc. Mais aussi heureux. Car chaque confession est comme une délivrance. Le personnage se délivre d'oripeaux pesants qui l'enchainaient et le privaient du bonheur. Au final, chacun accepte son passé et retrouve la capacité d'aimer. Et il n'est pas innocent que l'intrigue début sous la pluie pour finir sous une nuit radieuse.
Le lac à coté du village est l'alpha et l'oméga de l'histoire. La BD débute par un accident de voiture avec le véhicule et ses passagers se noyant dans l'eau. Elle finit par un étrange bain de minuit. Mais Panfolfo est bien plus fine que cela. Le lac est une métaphore de la mémoire. Les souvenirs, les mauvais comme les bons, s'y diluent pour mieux disparaitre.
Et puis, quel plaisir que de découvrir tous ces destins. Chaque personnage nous emmène dans un lieu différent. Nous visitons donc le pays Inuit, le monde des chercheurs ou encore celui de l'opéra. Chaque histoire est une intrigue en elle-même, avec une question et une morale. Qu'est-ce que l'amour ? Qu'est-ce que le bonheur ? Est-ce travaille pour vivre ou est-ce que l'on vit pour travailler ? Une succession de petits délices traités avec sensibilité et finesse. Et je ne résiste pas au plaisir de vous donner le lien vers l'air fétiche d'Ava, un bel di vedremo, extrait de l'opéra Madame Butterfly de Puccini.



J'ai beaucoup apprécié le style de Risbjerg. Le dessinateur a progressé depuis Serena. Même si les visages restent légèrement caricaturaux et leur caractérisation améliorable. Ainsi, les physionomies féminines se ressemblent un peu trop. Les décors sont splendides. Ainsi les scènes de pluie ou les nocturnes véhiculent une grande force qui leur confèrent une forte crédibilité. Le lecteur est immergé dans Sousbrouillaurd. Il en devient un des habitants et se sent par là même gentiment poussé à rechercher dans ses propres souvenirs.

Je viens de lire - Page 17 Sous10

Je viens de lire - Page 17 PlancheA_431609

Je viens de lire - Page 17 AVA-200x164 Je viens de lire - Page 17 SARA-193x200 Je viens de lire - Page 17 MARTINE
Je viens de lire - Page 17 OCTAVE

Au final, je suis très heureuse d'avoir découvert ce livre et remercie Raymond pour sa perche ! Le livre respire un solide métier et l'intrigue est infiniment plus souriante que celle de Séréna. N'hésitez pas  Very Happy  

EEE

Eléanore

413Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Lun 20 Sep - 16:29

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour les commentaires ! "Sousbrouillard" est donc un album à ne pas manquer.  Wink

Pour ma part, je lis quand même quelques "one shots", en particulier Tananarive qui a déjà été élogieusement commenté dans ce sujet.  

Je viens de lire - Page 17 Tanana12

C'est une histoire malicieuse et parfois impertinente, racontant la difficile "quête de vérité" d'un petit notaire rondouillard et retraité. On s'apitoie au début sur ce personnage assez fade, mais il devient progressivement de plus en plus sympathique (tel un héros ordinaire) au cours de cette enquête qui est riche en mésaventures.

Je viens de lire - Page 17 Tanana13

L'enjeu de sa quête semble au départ un peu futile (retrouver l'hypothétique héritier d'un voisin vantard), mais l'obstination du petit scribouillard va permettre (parfois à son détriment) la découverte quelques réalités inattendues. Le notaire semble bien ridicule mais 'émergence progressive de cette vérité va tout de même donner du sens à son obstination, ainsi qu'à toute cette histoire.

Je viens de lire - Page 17 Tanana14

Les rebondissements scénaristiques sont assez nombreux et le livre se lit ainsi avec beaucoup d'intérêt. Je ne connais pas le scénariste (Mark Eacersall) mais il est évident qu'il a un vrai talent de conteur. Son travail mélange par ailleurs avec habileté la satire sociale et l'humour de caractère avec un brin d'enquête policière, et la conclusion de ce difficile périple est tout simplement touchante. Par certains côtés, cet album correspond à ce que certains désignent comme des "BD feel good", car on se sent presque heureux en refermant le livre. Ce n'est pas désagréable.

Je viens de lire - Page 17 Tanana15

Dessinateur expérimenté, ayant jusqu'ici surtout travaillé sur des polars et des thrillers, Sylvain Vallée illustre avec habileté cette tranquille comédie de caractère. Les visages de ses personnages sont pleins de justesse et de nuances et les séquences d'images restent toujours bien rythmées. Il n'est pas évident de trouver des défauts à cet album, mais peut-être y a t-il trop de gentillesse ?   Wink

Et tout comme eleanore-clo, je ne lui met finalement qu'un EEE, pour ne pas être excessivement généreux.  king


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

414Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Lun 20 Sep - 16:35

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Merci pour cet avis et cette note qui complètent le mien. Je suis ravie de partager mes impressions et d'en lire d'autres Very Happy

Eléanore

415Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mar 21 Sep - 10:47

Raymond

Raymond
Admin

eleanore-clo a écrit:L'or du temps est une BD scénarisée par Rodolphe et dessinée par Oriol. Deux tomes sont prévus et le premier vient juste de paraitre.

Je viens de lire - Page 17 Or-du-12

(,,,)

Au final, pour rester dans le même registre, Tardi a fait mille fois mieux avec Adèle Blanc Sec  Very Happy . Et ma note sera donc : E  gourdin

Cependant, tout cela n'est qu'une affaire de goût, et le magazine Canal BD mentionne l'œuvre dans ses GROS PLANS  Shocked .

Eléanore

Gilles Ratier fait également une critique positive de l'Or du Temps, qu'il compare à "la littérature populaire du début du XXe siècle : Fantomas, Le Fantôme de l’Opéra, Belfégor, mais aussi Tintin !".

http://bdzoom.com/170699/actualites/%c2%ab%e2%80%89l%e2%80%99or-du-temps%e2%80%89%c2%bb-un-bel-hommage-aux-grands-feuilletons-du-siecle-dernier%e2%80%89/

Pour ma part, je m'en tiendrai à l'avis d'eleanore-clo !  Wink


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

416Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 22 Sep - 17:36

Raymond

Raymond
Admin

ActuaBD dit beaucoup de bien sur Du Bruit dans le Ciel, le dernier livre de David Prudhomme !

Je viens de lire - Page 17 Bruit-10

Eleanore-clo n'avait en revanche pas vraiment apprécié. Wink

Ceci dit, David Prudhomne a fait autrefois de bons albums, comme Rebetiko, la Traversée du Louvre ou la Marie en Plastique.

La critique se trouve ici :

https://www.actuabd.com/Du-Bruit-dans-le-Ciel-l-autobiographie-par-le-territoire


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

417Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Lun 27 Sep - 12:18

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Amore est une BD scénarisée par Zidrou et dessinée par Merveille

Je viens de lire - Page 17 Amore-10

L'ouvrage est une succession de neufs contes sur l'amour. Par exemple, un gondolier et une cliente échange sur leurs déceptions amoureuses. Une femme célibataire se souvient de son viol. Un couple heureux trace sa voie alors que tout autour les unions se délitent.

Je viens de lire - Page 17 3300_P3
Je viens de lire - Page 17 3300_P7
Je viens de lire - Page 17 3300_P9

Je viens de lire - Page 17 3300_P16
Je viens de lire - Page 17 3300_P18
Je viens de lire - Page 17 3300_P20

Zidrou est un merveilleux connaisseur de l'âme humaine. Et il dissèque ici le sentiment amoureux à travers les destins de neuf couples. Ne cherchez pas ici une vision idyllique de ce sentiment et "vous qui entrez (lisez cette BD), laissez toute espérance". Chaque histoire est cruelle. Le bonheur conjugal, légitime ou illégitime, est toujours factice et de courte durée, ou alors exceptionnel et non reproductible.

Le dessin est peu attrayant, manquant un chouia de style. On se croirait dans le catalogue d'un voyagiste avec une vision très touristique de l'Italie des années 50-60. Cela me rappelle un peu Alfred. Les couleurs sont très bien pensées, chatoyantes, signifiantes. Chaque histoire est en bichromie et explore une dominante pour mieux créer une ambiance.

EE. Cette note reflète surtout ma consternation devant une vision aussi noire. La BD est solide, professionnelle et bien bâtie. Nul doute qu'elle procurera beaucoup de plaisir à d’autres amateurs.

Eléanore

418Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Lun 27 Sep - 17:58

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour cette découverte !

Cette BD me semble élégante, bien dessinée et probablement bien racontée. Et comme pour ma part je ne suis pas opposé aux histoires d'amour qui se terminent mal, elle a vraiment tout pour séduire.  Wink


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

419Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 29 Sep - 10:49

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

René·e aux bois dormants est une BD scénarisée et dessinée par l'illustratrice Usdin.

Je viens de lire - Page 17 Renzo-13

René.e vit avec sa mère à Toronto. Solitaire et mal à l'aise dans la grande ville, l'enfant se réfugie dans les rêves. Durant l'un d'entre eux, il part à la recherche de sa peluche. Il va ainsi se promener dans des mondes fantasmagoriques, issus de la mythologie amérindienne, et peuplés de créatures étranges, parfois aidantes, mais le plus souvent agressives voire même terrifiantes. Une succesion de métamorphoses permettent à René.e de progresser dans son voyage et surtout de découvrir le secret de son identité.

Le scénario vise à dénoncer un évènement historique, la rafle des années 60. A cette époque, des gouvernements provinciaux canadiens séparèrent des milliers d'enfants autochtones de leur famille pour les confier à des familles blanches : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rafle_des_ann%C3%A9es_60. Mais peut-on dire qu'une histoire engagée est une bonne histoire ? Je ne le pense pas. Le mariage entre l'onirisme, la mythologie et le combat politique aboutit à une intrigue d'une grande complexité, difficile à suivre. Les scènes et les mythes se succèdent dans une logique apparemment sans queue ni tête avant que la finalité de l'histoire et l'unification de tous les récits ne soient dévoilées. La BD doit être lue et relue pour en saisir l'essence. Surtout, l'émotion, à part une peur sourde, est absente. Nous sommes ici dans une thérapie et chacun des actes de l'histoire correspond à une visite chez le psychothérapeute, où le patient confie ses rêves afin que la praticien lui fasse découvrir, doucement, pas à pas, la source de sa souffrance.

Côté dessin, Usdine a étudié aux Arts Décoratifs de Paris et son parcours se ressent dans le graphisme, très inspiré de l'art contemporain. A titre personnel, a minima pour le traitement des couleurs, j'y ai perçu l'influence de Nicolas de Staël. L’enchaînement des vignettes nous emmène dans une galerie d'art. L'artiste déploie son talent dans une succesion d’œuvres abstraites, appelant au rêve ou à l'interrogation. Nous sommes ici à mille lieues de la BD franco-belge et l'éditeur, Sarbacane, confirme ici une lignée éditoriale audacieuse et intellectualiste. Le lecteur peut donc être dérouté d'autant plus que l'accès au dessin n'est pas aisé et demande appétence et temps.

Je viens de lire - Page 17 Renzoe10

Je viens de lire - Page 17 Rene_aux_bois_dormants_p36-37-18d09

Je viens de lire - Page 17 Renzoe11

Je viens de lire - Page 17 Renzoe12
Nicolas de Staël Syracuse, 1954

Je viens de lire - Page 17 Stael2
Nicolas de Staël Méditerranée, Le Lavandou, 1952

Les critiques du dBD Magazine ont beaucoup apprécié cette œuvre puisque la moyenne de leurs appréciations place le travail d'Usdin au premier rang des BD publiées le mois dernier. Je confie être beaucoup plus mitigée. On peut faire des bandes dessinées engagées beaucoup plus digestes Laughing . Oleg de Peeters ou Un océan d'amour de Lupano et Panaccione abordent avec sensibilité et légèreté les travers de notre société. Leurs regards sont critiques mais jamais moralisateurs ou abscons. Enfin, je préfère mille fois l'absurdité de Lewis Carol (Alice in Wonderland) ou l'onirisme de Fred (Philémon), plus poétiques et moins désespérés ou cruels. Au final, ma note sera donc quelque peu sèche.
E

Eléanore



Dernière édition par eleanore-clo le Mar 7 Déc - 20:30, édité 1 fois

420Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 29 Sep - 14:14

Raymond

Raymond
Admin

Merci de cette critique impitoyable ! J'aime qu'on ose faire cela.   Very Happy

Maintenant, je sais à quoi m'en tenir.  siffle


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

421Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Ven 1 Oct - 9:37

Raymond

Raymond
Admin

Ceci dit, Didier Quella-Guyot commente élogieusement Renée.e aux Bois-Dormant sur BD Zoom !   Wink

Je viens de lire - Page 17 Renzoe12

C'est tout à fait son droit !   Neutral

http://bdzoom.com/170550/actualites/cauchemars-canadiens%e2%80%a6/


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 17 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

422Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 13 Oct - 14:59

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

eleanore-clo a écrit:Tananarive est une BD scénarisé par Mark Eacersall et dessinée par Sylvain Vallée.

Au final, une BD plaisante en apparence légère, mais qui fait beaucoup réfléchir. La transfiguration d'un personnage falot et effacé en un héros ordinaire est vraiment subtile et bien menée. Enfin, l'ouvrage bénéficie d'une belle mise en place et l'éditeur y voit certainement une des sorties majeures de cet automne.

EEE

Tananarive est La BD RTL du mois de septembre : https://www.rtl.fr/programmes/laissez-vous-tenter/7900077795-tananarive-la-bd-rtl-du-mois-de-septembre-2021?fbclid=IwAR2Ogwjq7W13C6z3Xt8TRySgUocFMOafdStDLxSkz267DPOOhd0VMeTyu2E

Belle journée

Eléanore

423Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 13 Oct - 16:23

Murakami

Murakami
bédéphile pointu
bédéphile pointu

C'est mérité. J'ai moi aussi beaucoup apprécié cet album.

424Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 13 Oct - 17:58

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Bonjour Murakami

Merci pour votre mot Very Happy
Et comment avez vous trouvé la fin de la BD ? Douce amère ? Porteuse d'avenir ou désespérée ? Injuste  ou très équilibrée ?

Éléanore

425Je viens de lire - Page 17 Empty Re: Je viens de lire Mer 13 Oct - 18:41

Murakami

Murakami
bédéphile pointu
bédéphile pointu

La fin m'a effectivement pris au coeur, je ne m'y attendais pas du tout. Et malgré ce qu'on y apprend, c'est amené d'une telle façon qu'on ne peut malgré tout qu'être content pour ces personnages.

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 17 sur 37]

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 27 ... 37  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum