Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La malédiction de la page 13 dans Spirou

2 participants

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Raymond

Raymond
Admin

Le journal de Spirou réservait parfois des surprises (ou des malices), particulièrement lorsque Thierry Tinlot en était le rédacteur en chef,

Et c'est ainsi que dans le N° 2961 de Spirou, en 1995, les lecteurs ont découvert une planche bien étrange de Jess Long.

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod10

Eh oui, les caractères sont illisibles !

C'était le début de la fameuse malédiction de la page 13, un petit feuilleton éditorial qui dura pendant quelques mois cette année-là.   Smile

Heureusement, la planche a retrouvé spn lettrage normal dans l'album !


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Curieuse, cette histoire de la malédiction de la page 13... Je devais être abonné à Spirou à l'époque, mais je ne me souviens pas de ça.
Cela dit, je ne demande pas mieux que te croire quand tu dis que cette malédiction toucha la page 13 (de certaines BD dans Spirou je pense) pendant quelques mois, mais je lis que le numéro de cette planche de Piroton porte le numéro 15...

Raymond

Raymond
Admin

C'est la planche 15 mais elle se trouvait à la page 13 du journal Spirou.

Je peux te montrer quelques exemples de cette "malédiction de la page 13" dans le sujet dédié au journal Spirou.  Wink 

Malheureusement, je n'ai qu'une reliure du journal datant de cette époque et je ne connais pas la fin du feuilleton, mais cela peut être rigolo à revoir


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:C'est la planche 15 mais elle se trouvait à la page 13 du journal Spirou.

Je peux te montrer quelques exemples de cette "malédiction de la page 13" dans le sujet dédié au journal Spirou.  Wink 

Malheureusement, je n'ai qu'une reliure du journal datant de cette époque et je ne connais pas la fin du feuilleton, mais cela peut être rigolo à revoir
Ah d'accord, c'est la malédiction de la page 13 du journal... Je pensais à la page numérotée 13 (planche 13 en réalité) de toute BD qui passait dans le journal.

Je dois avoir la collection de Spirou de l'époque, mais pas sûr quand même. Faudra que je vérifie quand j'aurai un peu de temps devant moi...

A première vue, comme ça, je dirais que cette façon de traiter les planches de BD dans Spirou se moque autant des lecteurs que des auteurs concernés... Et pour d'autres BD, la rédaction a par exemple dessiné des moustaches à Yoko Tsuno...?

Raymond

Raymond
Admin

Faire de l'humour, ce n'est en tout cas pas se moquer des lecteurs. Je crois au contraire qu'ils sont été ravis de l'inventivité de la rédaction qui arrivait à renouveler chaque semaine ce gag.


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:Faire de l'humour, ce n'est en tout cas pas se moquer des lecteurs. Je crois au contraire qu'ils sont été ravis de l'inventivité de la rédaction qui arrivait à renouveler chaque semaine ce gag.
Ben, si on ne comprend pas la planche de BD parce qu'elle est traduite dans une langue inconnue, j'appelle ça se moquer du lecteur qui achète Spirou pour (en principe...) lire des BD de ses héros préférés... (à moins que la planche en question soit publiée dans le même numéro, quelques pages plus loin, avec le texte cette fois en français ? Là, d'accord... Mais plus haut, tu disais que la planche se retrouve en français dans l'album ; sous-entendu : seulement dans l'album, pas dans Spirou ?).

Raymond

Raymond
Admin

Par rapport à l'aventure qui est racontée, il ne s'agit que d'une simple planche intermédiaire et le fait que le texte soit modifié ne la rend pas inintelligible. Je ne crois pas que les lecteurs de Spirou aient réellement souffert de la transformation.   Cool


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:Par rapport à l'aventure qui est racontée, il ne s'agit que d'une simple planche intermédiaire et le fait que le texte soit modifié ne la rend pas inintelligible. Je ne crois pas que les lecteurs de Spirou aient réellement souffert de la transformation.   Cool
Mouais... Ça me fait penser à une sorte de démonstration par l'absurde que les bulles dans une BD ne servent à rien... Or, ça ne fait guère qu'un siècle environ que des auteurs à travers le monde se décarcassent pour rédiger des dialogues dans leurs BD... Quelques-uns comme Charlier, Goscinny, Pratt, Martin (au hasard) doivent se retourner dans leur tombe... C'est bien pourquoi je disais plus haut que la façon de faire de Spirou se moque des auteurs aussi (si la même planche ne figure pas en français dans le même numéro du magazine).

Raymond

Raymond
Admin

D'après ce que j'ai compris, les auteurs étaient tout à fait d'accord avec ce gag dont ils étaient soi-disant "victimes". Si cela n'avait pas été le cas, cela aurait été moins drôle. Cet accident amusant dans le journal était tout à fait différent de ce qui s'est passé avec les "hauts de page" de Yann et Conrad, au début des années 80.

Il existe sinon une page de Wikipédia qui présente en détail cette "malédiction de la page 13" et je constate qu'elle n'avait pas commencé avec la planche de Piroton. Elle précise aussi que cette planche 15 a été republiée avec un texte français dans la page 4 du numéro suivant, avec une note d'excuse de la rédaction. 

La Malédiction de la page 13 — Wikipédia (wikipedia.org)

A t'entendre, le lecteurs et les dessinateurs du journal Spirou n'auraient aucun sens de l'humour.   Wink


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:D'après ce que j'ai compris, les auteurs étaient tout à fait d'accord avec ce gag dont ils étaient soi-disant "victimes". Si cela n'avait pas été le cas, cela aurait été moins drôle. Cet accident amusant dans le journal était tout à fait différent de ce qui s'est passé avec les "hauts de page" de Yann et Conrad, au début des années 80.

Il existe sinon une page de Wikipédia qui présente en détail cette "malédiction de la page 13" et je constate qu'elle n'avait pas commencé avec la planche de Piroton. Elle précise aussi que cette planche 15 a été republiée avec un texte français dans la page 4 du numéro suivant, avec une note d'excuse de la rédaction. 

La Malédiction de la page 13 — Wikipédia (wikipedia.org)

A t'entendre, le lecteurs et les dessinateurs du journal Spirou n'auraient aucun sens de l'humour.   Wink
Vu la page Wikipedia.
De deux choses l'une : ou l'initiative est géniale et je ne comprends rien à l'humour, ou on estime que ça ne tourne pas très rond dans la tête des décideurs à la rédaction de Spirou. Faire passer les auteurs pour fous, hospitalisés suite à un accident de voiture, etc. Hum...
Tu parles des hauts de page de Yann et Conrad ; certes, ça n'a rien à voir - quoi que... - mais c'est la preuve que certains auteurs de Spirou n'ont pas le sens de l'humour, vu leurs réactions opposées à ces hauts de page.

Raymond

Raymond
Admin

Les "Hauts de Page", c'est tout à fait différent. L'humour n'était pas drôle pour tout le monde et certains auteurs comme Mitteï ou Leloup étaient véritablement maltraités.

J'ai regardé dans ma reliure Spirou et je trouve que cette "malédiction de la page 13" est réellement drôle. Les caractère chinois qui remplacent les textes de Jess Long ne dénaturent pas le dessin et il y a vraiment chaque semaine une nouvelle idée.

Je vais mettre ce bout de conversation dans un nouveau sujet, intitulé bien sûr *Malédiction de la page 13", et je vais faire revivre avec des exemples visuels ce moment très particulier du journal, qui était vraiment très tourné vers l'humour.


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:Les "Hauts de Page", c'est tout à fait différent. L'humour n'était pas drôle pour tout le monde et certains auteurs comme Mitteï ou Leloup étaient véritablement maltraités.

J'ai regardé dans ma reliure Spirou et je trouve que cette "malédiction de la page 13" est réellement drôle. Les caractère chinois qui remplacent les textes de Jess Long ne dénaturent pas le dessin et il y a vraiment chaque semaine une nouvelle idée.
Je vais regarder aussi dans ma collection (en espérant que j'ai bien les numéros concernés). Parce que là, je parle dans le vide, sans savoir vraiment...
En relisant la discussion plus haut, je vois que tu as dit que la planche maltraitée est en fait une planche intermédiaire. Donc créée exprès pour le gag ? Une planche qui ne sert à rien dans le cadre de l'album ? Sauf que pour la planche de Piroton, tu as dit aussi qu'elle se retrouve en français dans le numéro suivant de Spirou et qu'elle est aussi dans l'album ; donc ce n'est pas une planche intermédiaire ni créée exprès pour le gag. C'est bien une planche de l'histoire prévue à l'origine par Piroton, trafiquée pour que les lecteurs de Spirou ne puissent pas la lire. Tordu de chez tordu, non...?

Raymond

Raymond
Admin

Non ! La planche d'origine (avec le texte en bon français) a été publiée la semaine avec un mot d'excuse. Même pour les éventuels lecteurs sans humour, il n'y a pas eu de frustrations.

Reprenons maintenant cette "page 13" au début de ses fantaisies, à savoir dans le Spirou N° 2958. Dans ce numéro, le lecteur a la surprise de retrouver une vieille page de la Chronique du Fureteur datant de 1964.

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod11

Dans le N° 2959, la page 13 montre cette fois une publicité totalement irréelle. Les albums annoncés sur cette page n'existent pas et de plus, l'ouvrier qui pose les affiches s'écroule devant nos yeux !

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod12

Est-ce que cela peut être autre chose qu'un gag ?   Wink

Au N° 2960, la page 13 nous montre une histoire de Cubitus qui était une série publiée dans Tintin (avec la mention du copyright). Je ne peux pas imaginer que Dupa n'ait pas donné son accord pour faire cette farce.

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod13


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Et on en arrive au Spirou N° 2961, avec une farce dans la planche de Jess Long. Le lettrage est remplacé par des caractères chinois.

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod14

Là aussi, je n'imagine que cette farce ait été fait à l'insu de Piroton. Faut-il le rappeler, ce dernier avait de l'humour et il a même publié des Jess Long parodiques.   Cool


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

C'est curieux que tu ne voies pas que ces gags que tu as sélectionnés n'ont rien à voir les uns avec les autres. Et que sur les quatre, les trois premiers ne se moquent ni des lecteurs ni des auteurs. Au contraire, celui de Cubitus est un vrai gag, lisible (pas flouté, pas traduit en japonais ou que sais-je, comme c'est arrivé à d'autres), qui, en plus, fait de la pub, dans les pages de Spirou, d'une série du concurrent Tintin ! Tu penses bien que Dupa, l'auteur, a sauté à pieds joints sur une telle proposition ! Et l'éditeur Le Lombard aussi !
Seul le "gag" (tu remarques les guillemets que je mets à ce mot) de la planche de Piroton se moque des lecteurs et de l'auteur.

Raymond

Raymond
Admin

Tu te trompes ! Very Happy  Tous les gags sont en lien direct les uns avec les autres. Ils mettent en évidence une bizarrerie qui survient à chaque fois à la page 13 et dans le numéro 2962, le courrier des lecteurs résume malicieusement toutes ces anomalies successives !

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod15

Toujours dans ce N° 2962, la page trafiquée de Jess Long est à nouveau publiée dans le journal et il n'y a donc pas de frustration pour les lecteurs "sérieux" de la série. Il y a en plus un petit message d'excuse de la rédaction sur la bordure gauche de la planche. Malheureusement, le massicotage du journal pour ma reliure a coupé une partie de ce texte (qui était en bordure de la page).

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod18

Et puis, la malédiction se poursuit bien sûr à la page 13 et elle implique cette fois Mélusine. Clarke et Gilson ont habilement joué le jeu pour livrer une "planche illisible" au journal.

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod19

Il y a une gradation progressive de la sévérité des anomalies de la page 13, et elles deviennent à la longue irrésistiblement drôles. C'est du grand art !


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Mouais... Toujours pas convaincu que ce soit si génial. En plus, sur le côté de la planche de Jess Long, la rédaction s'excuse auprès de l'auteur et des fans ; certes, c'est dans la continuité du gag, mais... aveu inconscient tout de même. Ça rejoint ce que je disais plus haut.

Dans Pilote, il y a eu un peu la même chose, mais dans un seul numéro : celui qui a été publié à la veille d'un 1er avril (n°231 du 26 mars 1964). Le contenu en était bouleversé et orienté sur les farces. La couverture n'existait pas, il y avait à la place la reproduction d'un télégramme par lequel les imprimeurs s'excusaient d'avoir perdu le dessin qui devait occuper cette couv. Christian Godard a dessiné des poissons à découper pour que les jeunes lecteurs les accrochent dans le dos de leur copains d'école. Des planches de quelques BD en cours, "à suivre", se terminaient par une issue impossible, et pour savoir comment les auteurs allaient s'en sortir, chaque planche trafiquée disait aux lecteurs : "Précipitez-vous vite page 47 !". La planche-gag de Barbe-Rouge (une série pourtant sérieuse) devient délirante, avec l'apparition des Beatles, de Tanguy et Laverdure, du scénariste JM Charlier en personne, etc. Même Blueberry a subi ce sort, avec, à la fin de la planche-gag, le grand chef Geronimo qui lève les mains et crie : "Pouce ! Je ne joue plus ! C'est trop salissant !" Ces planches-gags ont été publiées plutôt vers le début du numéro, et cela a permis que les "vraies" planches attendues ont été publiées un peu plus loin dans le même numéro, de sorte que les lecteurs n'ont pas été frustrés et ont pu lire normalement leur quota de planches (même la couverture attendue y était, à la fin). Je préfère de loin cette formule...

Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas ce numéro spécial qui a inspiré la rédaction de Spirou ; sauf qu'à Spirou, ils ont fait gros (et "gros sabots") et très, très long, sur plusieurs mois... Mais à Spirou, il n'y avait pas deux rédacteurs en chef très intelligents et géniaux (et en même temps scénaristes géniaux) qui ont pour noms Charlier et Goscinny, ceux qui, à Pilote, ont été à l'origine du numéro spécial 1er avril... D'ailleurs, en 1995, ces deux auteurs géniaux étaient tous les deux décédés depuis longtemps. Autres temps, autres moeurs.

Raymond

Raymond
Admin

Goscinny et Charlier ne se gênaient en effet pas de construire des numéros humoristiques de Pilote, qui pouvaient tourner à l'autoparodie. Je me souviens par exemple du numéro 230 de Pilote, un "spécial Pâques" de 1964 qui tournait autour d'une histoire d'œuf et qui mettait en boîte diverses personnes du journal. C'était plein de malice et Uderzo lui même avait dessiné un vieux personnage guindé qui se promenait à travers les pages de Pilote. C'est un numéro d'anthologie !

Le Spirou de Thierry Tinlot retrouve cette même tendance à s'autoparodier pour faire rire ses lecteurs, en allant  encore beaucoup plus loin vers le non-sens et le grotesque. Je trouve qu'il y a d'ailleurs une certaine filiation entre l'humour inventif et multifacettes de Goscinny et les inventions délirantes de Tinlot dans le journal Spirou des années 90. Tout est bon pour amuser le lecteur.

C'est ainsi que dans le Spirou N° 2963, c'est au tour de la série Charly (elle aussi très sérieuse au départ) de faire de l'humour. Une nouvelle aventure débute donc à la page 13 du journal et le récit se met tout de suite à délirer ! 

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod21

Non seulement la page est délirante mais une notice de la rédaction informe aussi le lecteur que Magda et Lapière souffrent de troubles mentaux passagers. La farce augmente réellement en intensité !

Sinon, la nouvelle aventure de Charly n'a bien sûr jamais eu de suite.   Very Happy

A noter que la malédiction de la page 13 occupe dès lors de manière constante la petite "note de la rédaction" qui se trouve  à la page 3 du journal. Cela devient ainsi un vrai feuilleton. Dans le N° 2963, cette rubrique donne des nouvelles de Mélusine, la petite fée dont la planche était illisible dans le numéro précédent.  Wink

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod22


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Au vu de ces nouvelles planches, ma réponse est toujours : mouais...
Des exemples que tu montres sont des gags créés exprès pour la fameuse page 13. En effet, pourquoi pas ?
Mais j'en reste à la planche de Piroton devenue illisible par modification des textes (traduits en japonais).
Quant à Mélusine : il y avait une histoire en cours de publication, à suivre au fil des numéros de Spirou, et cette histoire a été interrompue pour placer un gag (planche floue de la fameuse page 13 d'un numéro) ? Donc, non seulement l'histoire a été interrompue pour placer le gag, mais en plus, la semaine suivante, il n'y a toujours pas de planche normale, mais un avertissement de la rédaction qu'on va retrouver Mélusine la semaine d'après. Donc, pendant deux semaines, il n'y avait plus de Mélusine pour les lecteurs ? Mouais...

Raymond

Raymond
Admin

As-tu compris que la grenouille présente derrière Mélusine était en fait Thierry Tinlot, le rédacteur en chef qui est puni pour ses idées abracadabrantes ? Mélusine est une magicienne et elle est capable de prendre sa revanche !   Wink


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:As-tu compris que la grenouille présente derrière Mélusine était en fait Thierry Tinlot, le rédacteur en chef qui est puni pour ses idées abracadabrantes ? Mélusine est une magicienne et elle est capable de prendre sa revanche !   Wink
Oui, vu aussi. En fait de grenouille, je vois plutôt un gros crapaud hideux...
Mais ma question de fond reste : il n'y a donc pas eu de Mélusine (histoire normale) pendant deux numéros de Spirou, à cause de ce "gag" à répétition ? Que Thierry Tinlot veuille faire des blagues dans les pages de Spirou et fasse appel à des auteurs maison pour dessiner exprès une planche-gag, libre à lui. Mais sans toucher aux BD en cours.

Raymond

Raymond
Admin

J'ai feuilleté les Spirou 2960 et 2961 et il n'y a pas d'histoire à suivre de Mélusine. Ce sont simplement des gags en une page.

Mélusine est ensuite absente du N° 2963, en grande partie parce que ce numéro est occupé par beaucoup de pages consacrées aux "Dessous de la BD" ! Elle réapparait ensuite au N° 2964, sous la forme d'un gag en une page.

Au passage, je note qu'un de ces "Dessous de la BD" fait de l'humour aux dépends de Jess Long et que Piroton y participe. Quand je te dis que Piroton a le sens de l'humour.   Wink


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Raymond a écrit:J'ai feuilleté les Spirou 2960 et 2961 et il n'y a pas d'histoire à suivre de Mélusine. Ce sont simplement des gags en une page.
Ah, alors, si ce n'est pas une histoire à suivre, il n'y a pas de coupure intempestive dans la lecture de l'histoire au fil des semaines. C'est ce que je craignais. Dans ce cas, ça passe mieux.
Mais, à part Jess Long, y a-t-il eu d'autres histoires "à suivre" interrompues à cause d'un gag de la page 13 ?

Raymond a écrit:Au passage, je note qu'un de ces "Dessous de la BD" fait de l'humour aux dépends de Jess Long et que Piroton y participe. Quand je te dis que Piroton a le sens de l'humour.   Wink
Certes, mais quand le chef dit : "On va faire de l'humour et on va se foutre de la gueule de ton héros", l'auteur se sent un peu obligé de répondre : "Bien, chef. Avec joie, chef.".
Quand Victor Hubinon faisait des pastiches de Buck Danny, ça ne plaisait pas trop à son scénariste Charlier, paraît-il (et Hubinon en a fait une allusion dans un de ses propres pastiches, où, à la fin, dans la dernière case montrant Hubinon à sa table de travail, une bulle off fait dire à un inconnu qui intervient : "Il est là ? J'ai deux mots à lui dire..." ; on comprend à demi-mots que c'est Charlier qui débarque chez Hubinon pour l'engueuler...). A ceci près que Charlier a lui-même rédigé des scénarios pastiches de Buck Danny, ce qui fait que je ne comprends plus... A moins qu'il faille comprendre que Charlier n'était pas d'accord que Hubinon fasse seul du Buck Danny...?

Raymond

Raymond
Admin

Je crois que tu sous-estimes les capacités de Piroton à faire de l'humour. Il a ainsi collaboré à la première aventure des Krostons, où il se mettait lui-même en scène. Il avait un dessin académique et d'apparence sérieuse, mais il en se prenait pas toujours au sérieux.

Je vais mettre ces planches humoristiques de Piroton dans le sujet qui lui est dédié.

Je continue sinon avec la Malédiction de la Page 13 et je passe au Spirou 2964 ! Cette fois-ci, le gag se fait au dépends d'une nouvelle série totalement fictive, qui fait 2000 pages et qui a été inventée pour faire le gag. Cette nouvelle série, intitulée "Terre, notre Histoire" et dessinée par deux frères nommés Potachon, est annoncée dès la page 3, dans la rubrique "Note de la Rédaction".

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod23

Et en page 13, on découvre le résultat. La planche de cette nouvelle BD est détruite par une invasion de sauterelles !  Smile

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod24

Et comme toutes les planches ont été détruites, le rédacteur en chef en tire une conclusion cynique ! C'est de l'humour potache, bien sûr. 

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod25

A noter qu'il y a encore un autre gag sur la page 13 dans le Courrier des lecteurs. On y découvre la lettre d'une lectrice se plaignant d'avoir la peau devenue toute rouge, après avoir été contaminés par la page 13.  morderir3

La malédiction de la page 13 dans Spirou Malzod26

Le gag semble n'avoir pas de fin !   Very Happy


_________________
Et toujours ... La malédiction de la page 13 dans Spirou Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

JYB


vieux sage
vieux sage

Mouais... Quelle inventivité pour faire du remplissage avec du vent...
Ce serait mieux d'avoir la même inventivité pour remplir des pages avec de bonnes histoires et de vraies créations en BD.

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum