Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-44%
Le deal à ne pas rater :
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, PC)
86.99 € 155.01 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fans de Pierre Brochard

+20
archie07
Marc
Dantec
Jacky-Charles
Loup79
yannzeman
eleanore-clo
JYB
2J
MS.BlueBerry
Jean-Luc
Mike
arne
Fildefer
Raymond
Delan
Fripon
Lamar
peronnette
kermezeroic
24 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Aller en bas  Message [Page 24 sur 27]

576Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 24 Déc - 18:32

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

2J a écrit:J'espére que j'aurai enfin la réponse à ma question de je ne sais plus quel vieux post :
A-t-il illustré un "Club des Cinq" en bibliothéque rose ?

Pour en (presque) finir avec Alex ; Eureka et Lestaque , comme je l'ai déjà dit je n'ai plus beaucoup de matériaux .
je vais donc afficher le tableau chronologique de Mike P.S. :
Fans de Pierre Brochard - Page 24 Plotch12
Et j'ajouterai les quelques images qui me restent
Et je vous dit :
Fans de Pierre Brochard - Page 24 J602710




Bonsoir,

A quoi correspondent les 2 types de couleur pour les titres  (post 146 de 2J) ? Est-ce simplement un parti esthétique ?
Merci

577Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Ven 27 Déc - 9:40

Fripon

Fripon
martinophile distingué
martinophile distingué

La 27ième et dernière aventure est "Le champ de Montaroza" dans J2 Jeunes en 1970 du 8 au 37
Quant aux couleurs je suppose que c'est pour justifier les titres du découpage de l'intégrale Plotch
Je ne connais pas de Club des cinq illustrés par Pierre Brochard en bibliothèque rose
(Gageons que la réponse sera apportée dans un prochain numéro de Hop)
Par contre il y a eu trois livres illustrés dans la collection Jean-François (Cadet de Provence, Le mystère du gouffre, En bateau-sop autour du monde)

578Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Dim 26 Jan - 10:39

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

... Retour à Zéphyr avec Rendez-vous à Hirschenberg et La tache de feu qui, même s’ils peuvent se lire séparément, forment un diptyque, un peu comme Appel à X…Y…Z… et Le cercle rouge pour Alex et Eurêka, et qui gravite pareillement autour d’une fusée, dont il s’agit d’abord de sauver les plans, puis de récupérer l’appareil de radioguidage (Rendez-vous à Hirschenberg), et enfin de récupérer le cône largable, qui contient des composants atomiques (La tache de feu).
L’ensemble est publié sur un peu plus d’un an, de septembre 1958 (n° 37) à la Toussaint 1959 (n° 45) mais, à la différence du diptyque X…Y…Z…/Cercle rouge, il fera l’objet de deux albums séparés de la collection Fleudor.

Rendez-vous à Hirschenberg commence sur les chapeaux de roues du Mistral, qui était à l’époque une des fiertés de la SCNF :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Mistra10

On apprend en effet dès la première planche que Zéphyr, retour probablement de la Provence du Message passe à 21 heures (comme si Le cavalier noir n’avait été qu’une parenthèse temporelle – remarquons ici qu’on ne retrouve jamais Zéphyr chez lui à Ménilmontant, pas plus que Tony et Clara chez eux en Vendée : il n’y a ni Rue du Labrador ni Château de Moulinsart dans la série Zéphyr, dont les héros en réalité sont partout chez eux en France, comme le journal auquel ils appartiennent -), doit retrouver à Strasbourg un savant atomiste, le docteur Frank, pour lui rapporter son portefeuille – dont le contenu intéresse évidemment beaucoup d’individus louches… C’était une époque où les savants étaient très distraits et où quantité de gens en chapeaux mous se bagarraient pour mettre la main sur les plans de leurs trouvailles.
Rappelons que L’affaire Tournesol date de 1956... C’est d’ailleurs peut-être parce qu’elle fait pâle figure à côté de l’album qui est un des meilleurs Tintin que je n’ai jamais trouvée très palpitante cette course-poursuite en deux temps, qui mène Zéphyr en Forêt noire, puis en Bavière (Berchtesgaden) et en Autriche (Innsbruck).

J’en ai surtout retenu que l’entreprise Messerschmitt, interdite de fabrication de chasseurs après la Seconde guerre mondiale, s’était reconvertie dans les voiturettes : après le « flying shark » et l’auto-avion du Cavalier noir, Zéphyr continuait à utiliser des véhicules qui auraient pu être inventés par le mirifique Tonton Eusèbe de Jean Lebert (qui avait fait son apparition dans Cœurs Vaillants une année plus tôt) :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Cavali10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Messer10

579Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Dim 26 Jan - 10:48

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Avec La tache de feu continue la découverte de nos voisins du tout jeune Traité de Rome (25 mars 1957), puisque l’aventure se déroule à Venise, au moment de la grande Fête du Rédempteur (3ème we de juillet) :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Fzote_10

Bien que l’histoire soit cousue de fil blanc et que les méchants soient peu crédibles, Venise a visiblement plus inspiré PB que la Bavière. Les décors sont très soignés (on rêverait d’un album recolorisé par l’équipe du Mystère Borg…) et Zéphyr y est confronté à deux faire-valoir à la hauteur de son génie des catastrophes : les gondoles, sur lesquelles il se rêvait en Dalida,

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Gondol10

et Buonzollo, le secrétaire du savantissime signor Capidoglio, dont je me suis lontemps imaginé, à tort, que le nom signifiait « bon gros » en italien, Buonzollo étant un avatar local de Denis de Gonfaron le provençal :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 15-iii11

Zéphyr et Buonzollo, promus malgré eux commandos de marine, apprendront à leurs dépens la justesse du proverbe vénitien : « No scherzè col fogo » – on ne badine pas avec le feu (la Sérénissime s’y connaît en la matière) -, en l’occurrence la tache de feu sur l'Adriatique qui donne son titre à l’histoire.

580Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Dim 26 Jan - 17:10

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

peronnette a écrit:Certes "le prince des sables"est un peu en-dessous de ceux qui sont pour moi les sommets du Zéphyr de Brochard:"le ravin aux loups","la montagne de l'oubli"et"l'escale du Balaou"(ceci n'est que mon avis),au niveau du"grand mur blanc",du"diamant rose de Singaradja" et de "rendez-vous à Hirschenberg",loin devant tous les autres dont"le message passe à 21heures""cap au sud","la tache de feu","Opération serpent à plumes"voire"la caverne de la licorne"et même"le cavalier noir" irrégulier avec du bon et du moins bon. Ensuite on descend encore plus bas avec "la calanque au requin","Zéphyr et Pepita"(commencement de la fin puisqu'on y a perdu Tony et Clara) et surtout "les orchidées rouges", ratage total tant du point de vue dessins que scénario... Il était temps que Zéphyr tire sa révérence, car Brochard à ce moment se mit à privilégier Alex et Euréka,plus facile car il n'écrivait pas le scénario laissé aux bons soins de Pélaprat-Hempay,qui se multipliait avec ses autres séries:Saint Clair,Perrac la rapière ou Théo Besagne,sans compter Frédéri le gardian qu'il scénarisait pour Robert Rigot

... Autant je suis 100% d'accord avec Péronnette, Grand Maître es-Zéphyr, pour mettre La montagne de l'oubli et L'escale du Balaou au-dessus du panier - autant je ne le suis pas quand il met au plus bas La calanque au requin : je trouve au contraire que le douzième titre de la série, auquel nous arrivons maintenant, est une véritable réussite, pour au moins cinq raisons :

1° C'est à mon avis la première fois que PB trouve sa "bonne distance" en tant que scénariste : c'est une histoire courte (30 planches de 4 bandes), qui lui évite essoufflement et digressions superflues,

2° Le scénario est impeccablement structuré :
- Entrée en matière à Marseille pendant les 5 premières pages, avant la découverte du Commandant Frapot, le premier cargo dévalisé par le "Requin" - encore un amateur de Cadillac! -

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Cadill10

avec en 1ère page un clin d'oeil à Alex et Eurêka : Lestaque à l'affiche d'un cinéma de la Canebière devant lequel passe une dauphine... bleue, si l'on en croit l'album des éditions du Triomphe - mais que j'ai toujours imaginée rouge, comme celle de Ripart, dans l'album PBDI en noir et blanc que je possède!

Fans de Pierre Brochard - Page 24 1-iii-11

et des dialogues entre habitués du Vieux Port dignes de la trilogie marseillaise de Pagnol.

- Puis, planche 15, càd exactement à la moitié de l'histoire, Zéphyr, grâce à sa ressemblance avec Moustic-le-Rouge, infiltre "à son insu de son plein gré" la bande d'écumeurs du "Requin" à l'occasion de l'opération Sahara, un vieux rafiot qui fait son dernier voyage avec une cargaison d'uranium.

Fans de Pierre Brochard - Page 24 14-iii10

- Au cours des cinq dernières planches, l'opération Sahara se transforme en une "Opération Tonnerre" avant l'heure (le célèbre film de James Bond date de 1965), au cours de laquelle Zéphyr trouve franchement saumâtre la "galéjade squaliforme" de l'aventure...

Fans de Pierre Brochard - Page 24 27-i-110

3° Aventure qui, pour la première fois également, est vécue par Zéphyr sans Tony et Clara, et sans Zamba - personnages qui, comme je l'ai déjà signalé, constituent selon moi un des points faibles de la série -

4° Mais en compagnie de Polo, alias l'inspecteur Mercier, qui certes ne possède pas la truculence de Denis de Gonfaron (Le message passe à 21 heures), du Grand-Duc Nicolas (L'escale du Balaou), de Babylas Paterson (Le cavalier noir) ou de Buonzollo (La tache de feu), mais qui permet cependant à notre héros de donner le meilleur de lui-même s'agissant d'accumuler les fausses routes...

5° Enfin, le découpage et le dessin de PB sont à leur meilleur (La calanque au requin est contemporaine du Trompettiste du Strasbourg-Paris), en particulier s'agissant des séquences qui se passent à bord du Commandant Frapot et du Sahara (peut-être JYB reconnaîtra-t-il sous ces noms des cargos qui ont réellement existé et ont servi de modèle à Pierre Brochard).

On peut donc s'étonner que les éditions du Fleurus ait cessé, avec cette histoire, de publier Zéphyr en album, mais ce n'est pas un hasard si elle fut la première histoire à être "repêchée" par PBDI (1980) puis les éditions du Triomphe (1995).

581Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Lun 27 Jan - 12:04

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Couver11

582Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Lun 27 Jan - 12:58

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour cette chronique ! pouce


_________________
Et toujours ... Fans de Pierre Brochard - Page 24 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

583Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 28 Jan - 15:53

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Après trois aventures à portée de main (Bavière, Venise et Marseille), Zéphyr repart pour un pays exotique à souhait, le Mexique, et dans un cadre qui change le lecteur des habituelles histoires de contrebandiers et de chasses au trésor : il s’agit de tester une voiture révolutionnaire (fonctionnant à l’énergie atomique…) en accomplissant, dans le plus grand secret, une sorte de Paris-Dakar entre le désert de Sonora et Mexico. Le nom de code du prototype est TCZ, comme Tony-Clara-Zéphyr, et nos trois amis (+Zamba) ont affaire à trois méchants qui, eux aussi, sortent des figures souvent passe-partout auxquelles nous a habitué Pierre Brochard : Sigismond Panart, un journaliste qui ne manque ni d’astuce, pour ne pas dire de toupet, ni de ténacité, et deux espions d’opérette répondant aux noms peu communs de Caillol (sensément dérivé de l'occitan et signifiant un homme aux cheveux poivre et sel) et Dotrèpe (=d'Otreppe, nom d'une famille noble de Belgique?), qui préfigurent les deux réjouissants abrutis auxquels seront confrontés quelques années plus tard Alex et Eurêka dans Le cheval de Brandevert :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 15-ii10

Une fois de plus, l’auteur prend soin de les équiper de grosses cylindrées américaines – mais les mâtine cette fois-ci d’une camionnette antédiluvienne :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Vzohic10

Tous les ingrédients semblent donc s’accorder pour faire d’Opération serpent à plumes un plat de choix. Comment se fait-il alors que je l’ai lu et relu sans parvenir à me défaire de la sensation que la sauce n’arrive pas à prendre ?

L’histoire, qui se déploie sur 46 planches de 4 bandes, n’a certes pas la nervosité de La calanque au requin, mais on ne peut pas dire non plus que la sauce est trop mouillée, comme dans Le cavalier noir : seule peut-être l’ultime poursuite de Caillol et Dotrèpe, qui dure 4 pages, est redondante – mais elle se clôt en beauté avec l’éruption d’un nouveau Paricutin :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Volcan10

On ne peut pas dire non plus que Pierre Brochard ait failli à son art de créateur d’ambiance : son Mexique est crédible, avec de forts contrastes d’ombre et de lumière, et les scènes de nuit sont, comme toujours, très bien rendues.
Où donc est le problème ?

C’est en analysant dans le détail les séquences du récit que m’est apparu ce que je crois être le talon d’Achille d’Opération serpent à plumes :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Analys10

Opération serpent à plumes  n’est pas une aventure de Zéphyr, ni même de Tony (et Clara), mais c’est celle de leurs poursuivants, Sigismond Panart en tête !

En effet, Zéphyr n’est le moteur que de deux séquences (qui sont d’ailleurs très réussies) qui, cumulées, ne font que 11 pages, càd moins du quart du récit – à égalité avec Tony – tandis que le journaliste tient le rôle central à trois reprises, sur 13 pages. Si on y ajoute les séquences des espions, on aboutit à 22 pages, càd quasiment la moitié de l’histoire.
Or, même si, comme on l’a vu, les poursuivants sont loin d’être sans intérêt, il est impossible pour le lecteur de s’identifier avec eux. Dans l’île déserte, les fans de Zéphyr emporteront donc un bagage allégé, réduit aux planches 23-27 et 30-35…

Fans de Pierre Brochard - Page 24 25-iv10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 31-iii11

584Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 28 Jan - 16:25

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Au printemps 1961, le journal Fripounet et Marisette connaît un évènement jamais survenu depuis presque 10 ans que Zéphyr est apparu dans ses pages : 5 semaines sans que Pierre Brochard livre une planche de ses aventures… Il continue pourtant à donner de ses nouvelles :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Teasin13

Et le lecteur attentif se sera aperçu qu’il profite de ces vacances exceptionnelles pour faire peau neuve en se mettant au goût du jour - bien avant son alter ego en pantalon de golf Tintin, qui attendra 1976 pour enfiler un jean (qui lui ira d’ailleurs beaucoup moins bien qu’à Zéphyr) :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Fm_19610

585Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 28 Jan - 16:49

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

Merci Dantec pour cette analyse très pointue des aventures de Zéphyr que, jusqu'à l'ouverture de ce topic consacré à Pierre Brochard, je ne connaissais pas.

J'essaie actuellement de me procurer la totalité des aventures, mais, malgré mes recherches, j'ai l'impression que certaines aventures (les orchidées rouges, par exemple) n'ont pas fait l'objet d'un album.
Je vais donc m'orienter vers l'achat des lots de numéros de Fripounet.

Bonne Soirée

586Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 28 Jan - 18:04

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Voici une synthèse des éditions de la série Zéphyr, où l'on voit qu'effectivement 5 histoires n'ont jamais fait l'objet d'albums, anciens ou récents.
A l'exception des Orchidées rouges (qui n'est pas la meilleure, même si, à mon avis, elle n'est pas aussi "ratée" que le pense Péronnette), on peut découvrir ces histoires dans ce forum ou sur Forumpimpf.

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Editio11

587Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mar 28 Jan - 18:22

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

Merci beaucoup pour ce tableau qui va m'aider dans mes recherches.

588Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Mer 29 Jan - 10:27

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

… Le château devant lequel Zéphyr, devenu peintre sur le motif (ce qui ne l’empêche pas de pratiquer l’art conceptuel lorsque l’occasion se présente…), a planté son chevalet, est celui de Cabénac, un petit village imaginaire de Dordogne qui est évidemment la contraction de CAzenac-et-BEyNAC :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Zzophy12

Or il se trouve que le propriétaire de ce château n’est autre que… « le Requin », ressuscité d’entre les morts comme tout « bon » méchant qui se respecte (car le Requin est un « bon » méchant – une raison de plus à mettre au crédit de La calanque au requin) :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 13-ii-10

Inutile d’ajouter que La caverne de la Licorne est une nouvelle histoire de contrebande – le château et les grottes de Cabénac se trouvant idéalement placés pour trafiquer l’or et les diamants entre l’Afrique du Sud et la Hollande (faut-il y voir un effet prémonitoire de la colonisation touristique de la Dordogne par les Hollandais ?).

En face du redoutable Mikaïl se dresse une autre vieille connaissance des lecteurs de la série, croisée dans Rendez-vous à Hirschenberg : le très soupe au lait inspecteur Martin, qui n’aura pas de trop de nos amis – et d’un certain Cravatte – pour venir à bout de la fine équipe du Requin.

L’acmé de l’aventure survient à la moitié du récit, lorsque cette équipe se met en cinq pour tenter d’empêcher Zéphyr (et Zamba) de trouver l’entrée de la Caverne de la Licorne, qui est le sésame de l’énigme – sans se douter qu’ils ont en face d’eux un Zéphyr dopé au Monbazillac… Pierre Brochard nous régale alors de deux planches jubilatoires où s’exprime toute sa maîtrise du découpage et du cadrage (et des dialogues !) :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Licorn10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Licorn12

Mais le plus remarquable à mon avis dans La caverne de la Licorne est le personnage du braconnier Cravatte, qui en sait beaucoup plus long qu’il ne veut en dire à la police – avec qui, métier oblige,  il est en froid. Il apparaît à la fin de la sixième planche sous la forme d’un rire :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 6-iv-310

et devient mine de rien, en deux ou trois apparitions savoureuses au cours desquelles il ne se prive jamais du plaisir de mettre en boîte l’inspecteur Martin, le véritable moteur de l’histoire.

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Licorn13

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Licorn14

C’est d’ailleurs dans les mailles de son filet de braconnier que le Requin finit par se prendre. Et c’est justice s’il lui revient l’honneur de clore l’histoire, en se métamorphosant en garde-pêche lorsque les touristes pêcheurs à Cadénac deviennent plus nombreux que les truites…

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Licorn15

589Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 10:49

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

peronnette a écrit: ... Ensuite on descend encore plus bas avec [...] surtout "les orchidées rouges", ratage total tant du point de vue dessins que scénario...

J’avais douze-treize ans lorsqu’ont été publiées dans Fripounet et Marisette les 31 planches des Orchidées rouges, les sept premiers mois de l’année 1962, et j’étais beaucoup plus intéressé à l’époque par les aventures mexicaines de Jordi (voir Le jaguar de Taxapulca dans la discussion "Du côté de François Bel"). Je n’avais jamais relu depuis cette avant-dernière aventure de Zéphyr, qui ne m’avait guère marqué mais dont je n’avais pas non plus un mauvais souvenir – d’où ma réserve dans ma réponse ci-dessus à Marc par rapport au jugement sans appel de Péronnette.

Je viens de la relire et je dois dire que c’est une grosse déception. L'ami Péronnette, hélas! a raison, je n'ai rien trouvé à garder dans Les orchidées rouges : l'histoire est abracadabrante (des espions qui se disputent des plans dissimulés dans des tableaux pour passer la frontière espagnole - rappelons à ces ignares que le fax date de 1843 et le microfilm de 1859 -); Anatole Dubois, le faire-valoir de Zéphyr, ne tient pas la distance; et les séquences sensées faire rire (les snobs amateurs de peinture moderne, le vieux couple de touristes acâriatres, les méchants débiles qui retiennent prisonniers Tony et Clara...) sont réchauffées, étirées et traitées avec une telle lourdeur (le personnage de Zéphyr est "trop" par nature, mais ses excentricités ne tombent jamais dans la gaudriole : il y a une élégance de l'humour chez PB) qu'elles finissent par occulter les "ambiances" qui permettent d'habitude au lecteur des rester "dans l'histoire" (je pense à la longue séquence de nuit - 5 planches - qui amène Zéphyr au pied du Pic de Chabarrou).
Quant au découpage et au dessin, on ne peut pas vraiment dire qu'il soit "raté" (le savoir-faire de PB reste évident), mais il manque d'invention et cela sent trop souvent le travail vite fait, comme si le coeur n'y était plus. S'il en fallait une preuve, c'est l'inévitable belle américaine de l'histoire, la Chevrolet Bel Air 1961 d'Anatole Dubois, que PB ne se donne même pas la peine de dessiner en entier...

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Chevro10

Oui, Zéphyr aurait mieux fait de souffler dans un biniou que de s'entêter à faire de la mauvaise peinture!

Fans de Pierre Brochard - Page 24 31-iv-10

590Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 16:24

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Shocked ??? La tache de feu ne comporte que 30 planches...

591Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 16:29

Raymond

Raymond
Admin

il y a un message de Marc qui a disparu ! Wink


_________________
Et toujours ... Fans de Pierre Brochard - Page 24 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

592Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 16:37

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Le faux-pas des Orchidées rouges restera heureusement sans lendemain. Après trois mois et demi d’absence démarre début novembre 1962, dans le ciel de Toussus-le-Noble, la dernière « histoire » de Zéphyr :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Couver12

On peut découvrir ce petit bijou de bande dessinée grâce à Fripon, qui a mis en ligne ses scans dans Forumpimf en octobre 2011, ou dans l’édition BD Must de 2013.

En trois épisodes de 10 planches, qui correspondent à trois unités de lieu (France, Atlantique, Caraïbes), Pierre Brochard nous offre une « Île au trésor » pleine d’énergie et sans fausses notes où Zéphyr, débarrassé des encombrants Tony, Clara et Zamba, trouve un partenaire idéal qui relègue au rang d’accessoires démodés les faire-valoir occasionnels de ses précédentes aventures : la craquante et piquante Pépita (Heredro de Esforzado de etcétéra…), qui est son alter ego féminin en âge et capacité à créer des catastrophes, mais, contrairement à lui, d’une témérité à toute épreuve, comme le suggère sa devise : « touzours à l’avant ! »

Fans de Pierre Brochard - Page 24 3-iii-10

(En isolant cette case, je remarque pour la première fois le « OK » de l’immatriculation de l’avion, qui semble nous indiquer que le duo Zéphyr-Pépita va fonctionner à merveille : coïncidence sans doute, mais très séduisante !)

Plutôt que de paraphraser l’histoire ou d’en faire une analyse qui n’apportera rien aux « fans de PB » qui suivent cette discussion, je me suis fait plaisir en picorant quelques passages qui sont pour moi du meilleur Brochard :

Fans de Pierre Brochard - Page 24 3-i10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 6-i10
(Mais qu’attend Boullu, le marbrier, pour réparer la marche ?)

Fans de Pierre Brochard - Page 24 11-ii10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 15-iv10

Fans de Pierre Brochard - Page 24 27-i10

Et je conclurai en reprenant les mots de Fripon dans forumpimpf : « la rencontre avec Pépita fait regretter qu'il n'y ait pas eu de suite tant le duo me paraît d'intérêt. »

593Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 16:47

Raymond

Raymond
Admin

Effectivement, je me suis régalé en découvrant cette histoire sur Pimpf ! pouce


_________________
Et toujours ... Fans de Pierre Brochard - Page 24 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

594Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 17:04

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

Raymond, Dantec,

J’ai effectivement supprimé mon message, pensant que ma demande serait peut –être mal accueillie.

Mais trop tard : Dantec m’avait déjà répondu.

Dans ce message, je disais que j’essayais de me procurer le maximum d'aventures de Zéphyr que les commentaires de Dantec m’avaient donné envie de lire.

Pour la tache de feu que j’avais pu déjà reconstituer, je signalais qu’il me manquait 2 planches 31 et 37 qui correspondent aux numéros de Fripounet (15 à 44), soit (sauf erreur de ma part) planches 18 et 23.

Car je dépouille un lot de Fripounet ( 1958 à 1962 ) (souvent en mauvais état) (poussiéreux) (pas classés) (avec des couvertures parfois manquantes).

Désolé.

595Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 17:23

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Pas de problème - de mon côté, grâce à Péronnette, un ancien du forum, j'ai pu combler les trous que j'avais dans mes Jordi et mes Pat et Moune (François Bel)!

Voici les planches 18 et 23 de La tache de feu (qui correspondent aux pages 20 et 25 de l'album Fleurdor).

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Ltdf_110

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Ltdf_210

596Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 17:39

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

Merci Dantec pour cet envoi

la 2éme planche : OK

pour la 1ère, je l'ai : c'est la précédente qui manque ;

Merci


597Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 19:13

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Voici donc la planche 17. Bonne lecture!

Fans de Pierre Brochard - Page 24 Itdf_110

598Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Jeu 30 Jan - 19:50

Marc


martinophile distingué
martinophile distingué

Merci infiniment Dantec

et merci de m'avoir fait découvrir ces aventures et de m'avoir donné envie de les lire.

599Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Ven 31 Jan - 15:50

peronnette


martinophile distingué
martinophile distingué

Bonjour mon bon Dantec et tous les autres,enfin me revoilà.Belle analyse de toutes les aventures de Zéphyr.J'ai vu que tu avais enfin constaté que"les orchidées rouges"est le plus mauvais(moins bon?...)de la série.Je viens de relire"la caverne de la licorne"dont je n'avais que peu de souvenirs.Je le considère comme "moyen",un peu comme "la calanque au requin"sur lequel j'émets toujours des réserves.J'ai aussi la même analyse sur"Opération serpent à plumes":il y manque un petit quelque chose pour rivaliser avec les titres de la grande époque...

600Fans de Pierre Brochard - Page 24 Empty Re: Fans de Pierre Brochard Ven 31 Jan - 17:04

Dantec

Dantec
bédéphile pointu
bédéphile pointu

Content d'avoir ta réaction - je me doutais bien que tu tiquerais sur La calanque au Requin!  Smile

Au final, voici mon podium : La montagne de l'oubli, Zéphyr et Pépita et L'escale du Balaou. Suivent La calanque au Requin et La caverne de la Licorne.
Lanternes rouges, par ordre décroissant : Le cavalier noir, Cap au Sud et Les orchidées rouges.

J'en profite pour revenir sur le "personnage" de Zamba, qui m'a toujours mis mal à l'aise, pour des raisons à la fois personnelles et plus objectives :

- malgré Rintintin, dont, enfant, j'allais découvrir les aventures à la télé en noir et blanc de mon voisin François (qu'ici MS.BlueBerry a bien connu), je n'ai jamais été un fan des bergers allemands (d'ailleurs, plus tard, ce n'est pas Rintintin qui m'intéressait dans le journal qui portait son nom, mais le Sgt Kirk d'Hugo Pratt...),

- à la différence, entre autres exemples, du Milou de Tintin ou du Flico de Pat et Moune (sans parler du craquant Biniou de Jordi), ce "personnage" n'exprime jamais rien : non seulement il n'est pas doué de parole, mais, à quelques exceptions près, il ne se comporte même pas comme un animal familier,

- il est cantonné à deux fonctions : retrouver la piste des méchants quand elle est perdue, et se débarrasser d'eux quand il devient impossible d'en venir à bout - autrement dit, il ne sert qu'à combler des impasses du scénario,

- enfin, et c'est peut-être ce qui est le plus surprenant dans un journal destiné à la jeunesse chrétienne, PB semble à chaque fois légitimer sa violence.

Pélaprat-Hempay, lorsqu'il a pris les rênes des scénarios de la série Alex et Eurêka, s'est empressé d'envoyer Tambour à la niche : dommage que Pierre Brochard n'en ait pas profité pour en faire autant avec Zamba!

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 24 sur 27]

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum