Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours)

+33
Syngonic
marbou
eleanore-clo
2J
sintes
Dantec
Jacky-Charles
fleng
Totoche Tannenen
Loup79
MS.BlueBerry
Raymond
Suréna
Draculea
polilit2
Pierre
joseph
bruno
Ethan
sylvain-
Monocle
Fred
jeanjean2006
comte lanza
stephane
JYB
Elouarn
Professeur Mortimer
Lamar
Damned
Lion de Lisbonne
Fildefer
Delan
37 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant

Aller en bas  Message [Page 38 sur 39]

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître

Le Dernier Espadon se dévoile dans Le Figaro.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 XVM3567b3c4-1af6-11ec-891e-ffa5951b6ff8-805x1050

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 XVM69055b0e-1af7-11ec-891e-ffa5951b6ff8-805x1050

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 XVM55399a04-1ef8-11ec-8b69-eb3d2ae86ec0-805x1050

Eléanore

Delan

Delan
license ès BD
license ès BD

Tout cela s'annonce plutôt bien.
Toutefois les giclées de sang en haut de la page 2 sont une faute de goût qui n'entre pas dans les canons Jacobsiens

sylvain-

sylvain-
grand maître
grand maître

très hâte de le lire !

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître

Le major de remplacement ne serait-il pas Olrik ?

Eléanore

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Belles prémisses pour cet album ! J'avais commencé de lire l'article de présentation du Figaro mais me suis vite arrêté afin de ne pas trop en savoir ! J'attendrai donc patiemment la parution officielle. Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin

On va célébrer pendant cet automne les 75 ans de la série Blake et Mortimer et plusieurs livres sont prévus pour fêter l'événement.

Il a aura bien sûr le nouvel album de la série principale (le Dernier Espadon) dont eleanore-clo a déjà montré la couverture, mais il y aura aussi diverses curiosités, comme par exemple la réédition des premières planches (parues seulement dans Tintin) du Secret de l'Espadon.

Et puis il y a La fiancée du Dr Septimus, que je n'ai pas encore lu !

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Fiancz11

Filippini parle de tout ça sur BDZoom :

http://bdzoom.com/170860/actualites/jacobs-news-les-75-ans-de-blake-et-mortimer%e2%80%a6/


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

sylvain-

sylvain-
grand maître
grand maître

bonne nouvelle !! I love you

Raymond

Raymond
Admin

Est-ce un coup de pub ? Est un test de la sottise des collectionneurs ? C'est en tout cas officiel. L'éditeur Hennebelle va publier une édition géante du Dernier Espadon et ce sera un exemplaire unique, qui se vendra 5000 euros !   Shocked

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Le_der10

Pourquoi ne pas le vendre d'emblée aux enchères, pendant qu'on y est ?   Rolling Eyes

ActuaBD commente cette édition spéciale :

https://www.actuabd.com/Un-exemplaire-du-Dernier-Espadon-le-prochain-Blake-et-Mortimer-en-vente-pour-5


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

A moins que ce ne soit une édition de la taille réelle de l'Espadon afin de le contenir tout entier sans le réduire ? Dans ce cas, l'album risque de mesurer la taille d'un grand hangar. Idea

http://www.marchenriarfeux.net

stephane

stephane
vieux sage
vieux sage

Waouh, ces 2 pages sont magnifiques et déjà, le scénario tient en haleine. Il est trop fort, Van Hamme!

http://alixmag.canalblog.com/

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Absolutely cher Stéphane. je vous que nous allons avoir entre les mains bientôt un grand opus post jacobsien ! cheers

http://www.marchenriarfeux.net

Raymond

Raymond
Admin

Un nouveau hors série vient d'être consacré à Blake et Mortimer, cette fois-ci grâce au Monde ! il célèbre les 75 ans de la série.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Hs-le-10

Il contient un abécédaire décrivant les lieux des aventures, les personnages et les auteurs de la série.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Hs-le-11

Quant à l'intérêt ... ben c'est à voir ? Cool

Plus d'infos dans cet article de Filippini :

http://bdzoom.com/171077/actualites/hors-series-%c2%ab-blake-et-mortimer-%c2%bb-et-%c2%ab-asterix-%c2%bb-l%e2%80%99art-d%e2%80%99utiliser-les-beaux-restes/


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Le Dernier Espadon va bientôt sortir et on en parle de plus en plus dans le Web !  Very Happy

ActuaBD vient de sortir un bel article qui discute en détail de cette nouvelle uchronie (ce n'est pas encore une critique d'album).

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie40

Il est temps de relire le "Secret de l'Espadon", pour mieux apprécier les détails de ce sequel. Wink

L'article d'ActuaBD se termine par une interview de Van Hamme, sur podcast bien sûr :

https://www.actuabd.com/Les-Derniers-Secrets-de-l-Espadon-PODCAST


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Raymond

Raymond
Admin

Ca y est ! Il semble être sorti, l'album que nous attendions et qui a déjà été beaucoup commenté.  Very Happy

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie44

Philippe Tomblaine commente longuement ce nouveau "sequel" du Secret de l'Espadon.

http://bdzoom.com/172113/meilleures-ventes/%c2%ab-blake-et-mortimer-t28-le-dernier-espadon-%c2%bb-locean-fantastique-des-parutions-jacobsiennes/

Signalons la sortie plus discrète, mais non moins intéressante, de la "version journal" Tintin du "Secret", qui contient les 18 planches originales (et ultérieurement redessinées dans l'album) du début de l'histoire. Il semble y avoir 2 tomes et c'est surtout le premier qui m'intéresse.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Secret18

Il y a fort à faire !  Wink


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

dakota68


alixophile
alixophile

la sortie officielle , c'est le vendredi 19/11/2021

bruno

bruno
grand maître
grand maître

Et n'oubliez pas le coffret Canal BD à cette occasion Smile
https://www.canalbd.net/canal-bd_catalogue_detail_Blake-et-Mortimer-T28-Le-Dernier-Espadon-Coffret-Canal-BD-T28--9910000098215

http://www.canalbd.net

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître

Un panégyrique suisse : https://www.lematin.ch/story/van-hamme-fait-des-adieux-fracassants-a-blake-et-mortimer-115726338931 Smile  .
J'ai lu la BD avec plaisir et partage l'enthousiasme des premiers chroniqueurs. Grâce à Van Hamme, l'ouvrage est bien meilleur que La vallée des immortels  Very Happy .
Qui d'autre sur le forum a survolé Buckingham Palace Laughing ?

Eléanore

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Je suis actuellement en cours de survol !!!!!

C'est un très agréable voyage à travers cet album superbement dessiné, non dépourvu d'humour distancié - la scène du dîner au centaure Club et à ce propos, le gentleman auquel on sert le thé, ne serait-il pas Jacobs sans moustache ?


Image hébergée par servimg.com




Il y a dans le trait un classicisme rigoureux et inspiré qui me séduit tout à fait. la mise en couleur est également très belle : ah la case montrant la pyramide de Makran !


Image hébergée par servimg.com




Sans parler de la planche somptueuse révélant dans le hangar souterrain les derniers espadons, véritable tableau d'abstraction géométrique autant que structure figurative !


Image hébergée par servimg.com



Je partage le sentiment d'eléonore-clo : ce récit est sans comparaison avec le précédent. J'avais aimé la première partie de La vallée des immortels, mais le second tome m'avait semblé peu convaincant quoique agréable. Ici, tout est fortement charpenté, vraisemblable dans le cadre du pacte de fiction jacobsien que les auteurs savent renouveler avec talent. C'est donc une lecture des plus agréables !  Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

Syngonic

Syngonic
lecteur émérite
lecteur émérite

Clairement, j'ai vraiment aimé cet album aussi, le retour de Van Hamme sur la saga s'effectue en grande pompe ! Un peu déçu sur la fin, comme souvent dans les one shot, trop rapide, mais à part ça, c'est un vrai plaisir à lire : il y a un vrai souffle comme à la grande époque de Jacobs, de belles scènes d'action et le lien avec l'Espadon est vraiment bien fait.

Après, j'ai quelques petites questions qui subsistent, mais attention, pour ceux qui ne l'auraient pas lu, ENORMES SPOILERS :

Spoiler:

Enfin voilà, après, il y a peut-être des éléments qui m'ont échappé ?

Raymond

Raymond
Admin

J'ai lu hier soir ce Dernier Espadon qui est vraiment un album fort bien réussi !

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie45

Le mérite en revient avant tout à Jean Van Hamme dont le scénario est intelligent et en même temps très simple. Il répond en effet à une question toute naturelle ... que personne n'avait jamais posée. Wink  Que sont devenus les Espadons après la grande guerre contre l'empereur Basam Dandu ? Que faire de ces armes très dangereuses pendant un temps de paix. Et où les entreposer ? Le scénariste a trouvé une solution assez simple !

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie46

Et à partir de cette trame assez simple à suivre, Van Hamme ficelle une belle aventure qui nous permet de retrouver quelques personnages ainsi que des lieux devenus presque légendaires (depuis que Jacobs les a dessinés). Le charme de l'intrigue est donc double. D'une part, il y a une aventure qui se transforme progressivement en une sorte de thriller et qui est très agréable à lire au premier degré, et d'autre part le lecteur revoit avec un petit soupçon de nostalgie des situations, des endroits (comme la base de Makran) ou des personnages bien connus. Et le monde d'E.P. Jacobs se met à revivre ainsi avec beaucoup de naturel.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie47

Les deux dessinateurs (Teun Berserik et Peter Van Dongen) nous livrent par ailleurs un travail presque parfait. Ils sont tous les deux des adeptes naturels du style "ligne claire" et ils n'ont aucune peine à se glisser dans le moule du "dessin des années 50 dans le journal Tintin". Blake et Mortimer revivent ainsi d'une façon très naturelle et l'ambiance de l'après-guerre est parfaitement saisie. Qui eût cru que ce seraient des dessinateurs hollandais qui finiraient par s'imposer dans cette série ? Pour ma part, je ne l'aurais jamais pensé.

Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Dernie48

Bien sûr, ce n'est quand même pas du Jacobs et le ton narratif du père de Blake et Mortimer reste inimitable. Ce nouvel album reste une copie mais c'est une très bonne copie, qui donne à cette histoire irréelle une bonne dose de vraisemblance. En terme de qualité, cet album me parait être à la hauteur de "l'Affaire Francis Blake", qui était jusque-là un des meilleurs (sinon le meilleur) titres de "l'après Jacobs". C'est tout dire !

Et pour reprendre la cotation d'eleanore-clo, je pense que cet album mérite bien un EEE.  Wink


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître

Comme annoncé dans la préface, Jean Van Hamme n’œuvrera plus dans la franchise. L'auteur s'est donc senti totalement libre ce qui lui a donné une immense aisance. Trois preuves, dans trois registres très différents, me semblent corroborer cette analyse.

La première, la plus anecdotique mais aussi la plus amusante, se situé dans l'usage du Centaur Club. Les repas y sont, au double sens du terme, savoureux. Ainsi, le kidney pie et l'agneau à la menthe constituent un désopilant clin d’œil à la cuisine traditionnelle britannique et peut être à Astérix chez les bretons. Quant aux deux bougons, certains y ont vu une référence au Muppet Show, personnellement, j'y vois un règlement de compte. Contre qui allez-vous me dire ? Allez, la commère va déblatérer, même si vous allez me dire que j'ai l'esprit bien tordu Smile ! En fait, je crois que Van Hamme se moque du site du Centaur Club... Site dont un des jeux favoris consiste à dénigrer systématiquement tous les opus des repreneurs.

La deuxième preuve de la liberté du scénariste tient au sort d'Olrik qui a trouvé plus filou que lui ! Dans l'échelle du mal, le maître a donc été surpassé et vaincu par un tiers qui n'est ni Blake, ni Mortimer. Oh my god. C'est un sacrilège  Laughing, un blasphème contre la religion jacobsienne. Oui, la liberté est là. Van Hamme ose et s'affranchit discrètement mais sans hésiter des canons du mythe.

Enfin, la troisième preuve tient à la fin d'un tabou. L'Espadon est une arme absolue, une machine de guerre invincible dont quelques exemplaires ont renversé le cours d'une guerre mondiale. C'est clairement exagéré et militairement impossible. Mais le souffle épique de Jacobs rend crédible cette option. Et bien, Van Hamme va symboliquement la briser. D'une part, Olrik détruit quatre avions d'un coup ! Et d'autre part, nous apprenons que des astronefs int été très endommagés durant les combats. Clairement, le scénariste s'affranchit là de son prédécesseur. Avec un culot inouï, il retourne au mythe fondateur de la sage pour mieux le bousculer. La boucle est bouclée. C'est l’Ouroboros avec une morsure quelque peu douloureuse !

Et je ne parle pas de la Mata Hari en herbe dont les 15 kilogrammes de trop ne l'empêchent pas de mener (avec un certain plaisir sensuel) sa mission ! Enfin une femme d'action qui n'est pas un mannequin  Wink

Je partage pleinement l'avis de Raymond sur le EEE et classe ce dernier opus au même niveau que les grands succès de la franchise comme La machination Voronov, L'étrange Rendez-vous ou encore Le testament de William S.

Eléanore

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

eleanore-clo a écrit:Comme annoncé dans la préface, Jean Van Hamme n’œuvrera plus dans la franchise. L'auteur s'est donc senti totalement libre ce qui lui a donné une immense aisance. Trois preuves, dans trois registres très différents, me semblent corroborer cette analyse.

La première, la plus anecdotique mais aussi la plus amusante, se situé dans l'usage du Centaur Club. Les repas y sont, au double sens du terme, savoureux. Ainsi, le kidney pie et l'agneau à la menthe constituent un désopilant clin d’œil à la cuisine traditionnelle britannique et peut être à Astérix chez les bretons. Quant aux deux bougons, certains y ont vu une référence au Muppet Show, personnellement, j'y vois un règlement de compte. Contre qui allez-vous me dire ? Allez, la commère va déblatérer, même si vous allez me dire que j'ai l'esprit bien tordu Smile ! En fait, je crois que Van Hamme se moque du site du Centaur Club... Site dont un des jeux favoris consiste à dénigrer systématiquement tous les opus des repreneurs.

La deuxième preuve de la liberté du scénariste tient au sort d'Olrik qui a trouvé plus filou que lui ! Dans l'échelle du mal, le maître a donc été surpassé et vaincu par un tiers qui n'est ni Blake, ni Mortimer. Oh my god. C'est un sacrilège  Laughing, un blasphème contre la religion jacobsienne. Oui, la liberté est là. Van Hamme ose et s'affranchit discrètement mais sans hésiter des canons du mythe.

Enfin, la troisième preuve tient à la fin d'un tabou. L'Espadon est une arme absolue, une machine de guerre invincible dont quelques exemplaires ont renversé le cours d'une guerre mondiale. C'est clairement exagéré et militairement impossible. Mais le souffle épique de Jacobs rend crédible cette option. Et bien, Van Hamme va symboliquement la briser. D'une part, Olrik détruit quatre avions d'un coup ! Et d'autre part, nous apprenons que des astronefs int été très endommagés durant les combats. Clairement, le scénariste s'affranchit là de son prédécesseur. Avec un culot inouï, il retourne au mythe fondateur de la sage pour mieux le bousculer. La boucle est bouclée. C'est l’Ouroboros avec une morsure quelque peu douloureuse !

Et je ne parle pas de la Mata Hari en herbe dont les 15 kilogrammes de trop ne l'empêchent pas de mener (avec un certain plaisir sensuel) sa mission ! Enfin une femme d'action qui n'est pas un mannequin  Wink

Je partage pleinement l'avis de Raymond sur le EEE et classe ce dernier opus au même niveau que les grands succès de la franchise comme La machination Voronov, L'étrange Rendez-vous ou encore Le testament de William S.

Eléanore


Je souscris totalement à l'analyse d'eleonore-clo. En ce qui concerne sa première preuve, en effet je crois que le scénario se moque gentiment de la tendance qu'ont systématiquement certains des membres du Centaur Club à toujours dénigrer toute continuation en s'appuyant sur de longues analyses critiques aussi fantaisistes que pompeuses et faussement démonstratives. Ainsi, cet été, bien avant la parution de notre présent album, j'étais allé voir ce qu'on en disait sur le site du Centaur Club, et j'avais découvert une interminable dissertation destinée à prouver que le dessinateur faisait n'importe quoi car les cinq Espadons étaient de taille disproportionnée par rapport à la capacité du hangar où ils étaient conservés, étude de la largeur de celui-ci ayant prétendument été conduite relativement à l'envergure des Espadons ! Ce genre d'exposé technique destiné à "prouver" que les repreneurs ne sont pas à la hauteur est un des moyens rhétoriques de dénigrement classique de certains caciques du Centaur Club qui en font un sport ( je précise aussitôt que tous les intervenants réguliers ne sont pas aussi obstinés dans la critique assassine, mais la tendance y est quand même assez dominante.) Cela m'a en tout cas rappelé le plus incroyable exemple de cette tendance au pilonage tous azimuts : lorsque avait eu lieu la prépublication du Bâton de Plutarque dans un quotidien belge, le sujet dédié ouvert au Centaur Club, comportait des centaines de messages tous destinés depuis les premiers jusqu'aux derniers à stigmatiser avec hargne et virulence l'incapacité supposée des auteurs sous tous les prétextes possibles, y compris les plus invraisemblables : le nombre de trous que doit comporter un combiné téléphonique, l'autonomie de vol d'un aéronef, le temps qu'il met à aller de tel lieu à tel autre, etc. Je m'en souviens car ces critiques étaient tellement outrées et systématiques qu'on était très surpris d'un tel acharnement.

Pour répondre à ce que dit Raymond de cet album, je crois que, plutôt qu'à une imitation, nous avons affaire à un hommage en forme d'exercice de style à l'occasion des 75 ans, mais d'un hommage en toute liberté, ainsi que le démontre admirablement eleanore-clo, où l'humour joue un rôle essentiel, non comme moyen parodique, mais comme une preuve de l'affection portée à la série à travers une certaine façon de nous adresser des clins d'oeil à son sujet. Je dirais pour ma part qu'il s'agit, particulièrement à certains moments, d'un jeu de citations et de reprises en variation de thèmes issus des modèles dont s'inspire le récit, notamment bien sûr Le secret de l'Espadon. La partie centrale du Dernier Espadon reprend en effet toutes les séquences initialement situées dans la région de Turbat pour les relire en variation, tout en épousant leur courbe initiale : refuge trouvé chez Mohammed Wali, présence du traitre qui force Mortimer et cette fois Nasir  au lieu de Blake à s'enfuir, poursuite par Olrik en grand uniforme de colonel des Jaunes, qui exige d'ailleurs une décapotable afin de conduire les opérations, de façon à retrouver son véhicule de prédilection, etc. Précisément dans ces moments, le dessin retrouve le style propre à ces passages dans le tome 2 du Secret de l'Espadon : trait plus charbonné, personnages de et cases de plus grande taille, jusqu'au chromatisme très particulier du tome 2 : voyez comment les planches 41-43 de notre album qui correspondent à cette séquence et forment un magnifique hommage à l'original. La décapotable qui bondit comme un chat derrière les fugitifs a quelque chose d'un personnage de ces dessins animés où le même méchant poursuit pour la millième fois les mêmes héros, ce qui évidemment joue du second degré au beau milieu de l'aventure racontée. Vous remarquerez d'ailleurs que les style de ces quelques planches diffère de celui de la grande majorité de l'album dont le dessin est beaucoup plus gravé, fin et détaillé, cela de façon manifestement intentionnelle je crois.

De même l'humour intervient à plusieurs reprises pour nous rappeler que nous sommes chez Blake et Mortimer, et que donc tout y est possible, même et surtout l'invraisemblable : le sauvetage par exemple du jeune irlandais pendu par Blake dans une scène de péripétie volontairement peu crédible. Ou bien encore, page 33 le récitatif de la case où Olrik se révèle à visage découvert, une fois ôté son déguisement de faux major, le récitatif feignant de nous croire stupéfaits de reconnaître les traits du renégat sous les postiches dont il s'est débarrassé !

C'est sans doute cette capacité à jouer en légèreté avec les codes qui donne à cet album une part de sa saveur, tout en nous proposant une véritable aventure pleine de péripéties - à ce propos si Blake va jusqu'au bout de sa mission, même "inutilement" comme le suggérait plus haut dans ce sujet un lecteur, c'est pour mieux affirmer le triomphe de l'Angleterre et là encore un des grands symboles de la série dans ses fondements jacobsiens. Quoi de mieux pour rendre un hommage affectueux à un monument qu'on admire sans l'ensevelir sous la gravité, qu'une forme d'espièglerie et d'irrévérence pleine de tendresse ? En ce sens, je trouve le ton de cet album du 75ème anniversaire tout à fait adéquat !

Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

eleanore-clo

eleanore-clo
grand maître
grand maître

Syngonic a écrit:
Après, j'ai quelques petites questions qui subsistent, mais attention, pour ceux qui ne l'auraient pas lu, ENORMES SPOILERS :

Spoiler:

Enfin voilà, après, il y a peut-être des éléments qui m'ont échappé ?

Bonjour Syngonic

Vos questions sont très pertinentes et il n'est pas aisé d'y répondre. Voici quelques éléments qui, je l'espère, contribueront à faire avancer la réflexion.

Spoiler:

Éléanore

Raymond

Raymond
Admin

Merci pour ton long commentaire, Draculea !    Very Happy

J'ai donc bien fait de ne pas aller sur le Centaur Club avant de lire cet album.  siffle   Je suis vraiment étonné de leur sévérité, car le Dernier Espadon me semble satisfaire toutes les demandes légitimes que pourraient avoir les admirateurs de la série.

Pour ce qui concerne le terme "imitation" (que je n'avais pas vraiment médité avant de l'utiliser) il est certainement faux en ce qui concerne le scénario. Van Hamme nous offre en effet un récit tout à fait original, qui revisite malicieusement les lieux et les personnages du "Secret le l'Espadon" mais qui n'imite personne. C'est bien une histoire complètement neuve, qui complète une grande œuvre classique et on peut la considérer comme un hommage.

Le mot imitation me semblait par contre assez correct sur le plan du dessin, car le cahier des charges de l'éditeur oblige officiellement les dessinateurs à reprendre un style graphique très précis  (pour satisfaire les fans les plus exigeants  Wink ). Même un artiste comme Juillard se forçait à "jacobiniser" son trait, comme il le disait lui-même, pour satisfaire son commanditaire, et les deux dessinateurs hollandais ont donc dû eux aussi reprendre le dessin "jacobsien" tel qu'il était au temps de la Marque Jaune. Les hollandais s'en tirent à mon avis très bien car ils utilisaient déjà auparavant ce style ligne claire (en particulier Peter Van Dongen qui avait dessiné il y a une vingtaine d'années le magnifique diptyque "Rampokan" avec le style d'Hergé). L'un et l'autre savent donc l'utiliser avec souplesse et régularité, sans maladresse ni recherche d'effets inutiles, et il est très difficile de savoir qui fait quoi dans cette collaboration. J'ai lu que chacun faisait ses propres planches, et je suis frappé de ne pas trouver de nettes différences dans leurs travaux.

J'imagine qu'ils vont encore longtemps dessiner d'autres histoires de Blake et Mortimer !   Wink


_________________
Et toujours ... Pleins feux sur Edgar Pierre JACOBS et Blake et Mortimer (2ème partie en cours) - Page 38 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Syngonic

Syngonic
lecteur émérite
lecteur émérite

eleanore-clo a écrit:
Bonjour Syngonic

Vos questions sont très pertinentes et il n'est pas aisé d'y répondre. Voici quelques éléments qui, je l'espère, contribueront à faire avancer la réflexion.

Spoiler:

Éléanore

Spoiler:

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 38 sur 39]

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum