Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La poésie de Frank Pé

+7
bruno
Totoche Tannenen
juju
eleanore-clo
Raymond
Ethan
sylvain-
11 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

101La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Mer 14 Oct - 14:35

Raymond

Raymond
Admin

On a parlé ailleurs de ce nouvel album (aux messages N° 33 et 38) :   Wink

https://lectraymond.forumactif.com/t2041p25-zidrou-scenariste-a-tout-faire#113582

Je remets tout de même dans ce sujet la belle critique d'album d'eleanore-clo ! Cela en vaut la peine


eleanore-cloBonjour

J'ai donc lu La bête, écrit par Zidrou et dessiné par Frank Pé.

La poésie de Frank Pé - Page 5 Couv_401750

Des trafiquants d'animaux ont capturé un marsupilami pour le vendre à un zoo en Europe. L'animal s'échappe et est recueilli par François, un petit garçon, solitaire et méprisé par ses condisciples car issu de l'amour éphémère d'une belge et d'un soldat allemand durant la Seconde Guerre mondiale.

Disons le tout de suite, le scénario sera très clivant. D'un côté se placeront les tenants d'une BD "pure", hostiles aux reprises et qui crieront à la trahison, ou encore ceux soucieux de BD intellectualiste qui fustigeront une oeuvre naïve, ou enfin ceux dubitatifs face aux héros juvéniles. De l'autre se positionneront les amateurs de Zidrou, d'une BD profondément émouvante et humaine, et qui rend maints hommages à Franquin. Larmoyant ou sensible, chaque lecteur devra choisir ! Par contre, on peut parier que le dessin magnifique de Frank Pé les réconciliera tous Very Happy .

A tout seigneur, tout honneur, parlons de Franquin. Le maître est un des héros de la BD. et si je puis me le permettre, il y interprète le rôle d'un instituteur, M.Boniface, atypique et respirant la bonté. Peu conventionnel, cet enseignant n'hésite pas à faire étudier un film de Charlie Chaplin. Franquin est très bien caricaturé et est donc immédiatement reconnaissable Very Happy . Dans l'ouvrage, son personnage est un célibataire à la recherche de l'âme sœur, et je ne serais pas surprise si la maman de François devenait sa Liliane dans le tome 2 ! Les hommages ne s'arrêtent pas là puisque nous croisons Yvan Delporte et, bien évidemment, le marsupilami. L'animal est traité de bête dans le titre de la BD. Bête comme la bête de l'apocalypse (https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAte_de_l%27Apocalypse) ou la bête de Gévaudan (https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAte_du_G%C3%A9vaudan), donc un animal dangereux. Et c'est ici le cas la maltraitance des trafiquants ayant rendu le marsupilami sauvage et agressif. Sauf qu'il va reconnaitre en François son pair et que l'enfant va l'apprivoiser. Une reprise du film de Cocteau donc (https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Belle_et_la_B%C3%AAte_(film,_1946)) ? On peut aussi apprécier la performance scénaristique de Zidrou qui crée une ambiance digne des films d'horreur dans la cale du navire, en ne montrant jamais la "bête" mais en dévoilant le résultant de ses actions agressives et destructrices dans une spirale de violence.

La poésie de Frank Pé - Page 5 3025_P13

Zidrou a toujours été attiré par le thème de l'enfance et son très beau dytique (L'adoption) témoigne d'une parfaite maitrise du sujet. Ici, s'inspirant du Petit Noël (https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_No%C3%ABl), le scénariste crée un personnage crédible, solitaire, rejeté par la société humaine et qui trouve la compagnie lui manquant dans les animaux qu'ilrecueille. Cet enfant est fort émouvant et nous compatissons à ces malheurs, à son harcèlement par des camarades de classe d'une bêtise sans nom.

Un autre thème est le sort des femmes amoureuses de soldats allemands durant l'Occupation. La maman de François est ainsi traitée en pestiférée par une société hypocrite et bien pensante. Elle vit donc dans une solitude absolue sans compter que la conclusion de sa passion se révèlera sombre, à l'instar de celle du film Frantz d'Ozon (https://fr.wikipedia.org/wiki/Frantz_(film)).

Tout pourrait sembler désespéré dans ce premier opus mais l'humour est fréquent. Ainsi, un des protégés de François est un cheval alcoolique... Et un dindon lui sert de réveille-matin ! Nous ne sommes donc pas dans Dante (http://www.quecherchezvous.fr/article-la-premiere-troupe-des-damnes-esprits-neutres-et-laches-71386351.html). Zidrou est le maitre de la résilience !

La Belgique est enfin à l'honneur dans ce livre. Le scenario comporte maints idiomes et expressions wallonnes. L'auteur qui vit en Espagne serait-il nostalgique de son pays ?

Enfin, alors que la France vient d'interdire les spectacles requérant des animaux vivants (https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/09/29/les-animaux-sauvages-dans-les-cirques-itinerants-et-la-reproduction-d-orques-et-dauphins-en-captivite-vont-etre-progressivement-interdits_6054017_3244.html#:~:text=La%20pr%C3%A9sentation%20d'animaux%20sauvages,la%20transition%20%C3%A9cologique%2C%20Barbara%20Pompili.), Zidrou dénonce le trafic des animaux. Une belle coïncidence  Very Happy

La poésie de Frank Pé - Page 5 3025_P6

Passons, le voulez-vous bien, aux illustrations de Frank Pé. On ne présente plus le grand artiste qui s'est spécialisé dans le dessin animalier. Outre le marsupilami, Pé s'est fait et nous fait plaisir en dessinant la galaxie des protégés de François, tous ces animaux cassés par la vie (une image bien évidemment des SDF) et recueillis par le petit garçon.
Et puis quel merveille que ce dessin de l'animal fétiche de Franquin. Pé s'inspire du maître mais il s'en éloigne en allant dans un registre plus réaliste et plus sombre, donc au final plus crédible. Se faisant il prolonge une œuvre, comme le faisait les bâtisseurs des cathédrales, où des générations de maçons, charpentiers et autres maitres-verriers se sont succédées, chacune avec sa sensibilité et les techniques de son époque, pour construire un tout cohérent.

Les décors et les animaux sont donc splendides. Quant aux personnages, ils sont réalistes mais légèrement caricaturaux. Charles Dupuis eut beaucoup apprécié !

Les couleurs sont magnifiques. Les usages du noir (les premières pages) et d'une dominante froide se marient parfaitement avec une intrigue âpre.

La poésie de Frank Pé - Page 5 3025_P1

En résumé, j'ai beaucoup apprécié Very Happy . Mais c'est une BD clivante et c'est pourquoi il faut aimer Zidrou et Pé pour y retrouver toute la tendresse et toute les richesses.

Eléanore



Dernière édition par Raymond le Ven 29 Juil - 10:00, édité 3 fois


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

102La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty dbd-frank-pé Mer 14 Oct - 17:26

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Ah merci, j'y cours !  Very Happy  

Cher Raymond, je viens de lire ton très intéressant compte-rendu. Je vois que manifestement le dessin est effectivement de haute qualité, le sujet très original et en soi passionnant, mais je l'avoue, ce ne sera pas pour moi. Mon Marsupilami reste celui de Franquin et de ses successeurs jusqu'à Yoann dans l'excellent La colère du marsupilami. Dans un ou deux siècles, quand m'étant réincarné j'aurai oublié mon attachement initial à la charmante petite bête de Franquin, je pourrai sans doute apprécier l'un et l'autre sans éprouver de préférence. Mais pour l'instant, non encore délivré de mon amour pour le marsupilami de mon enfance, cette recréation, aussi brillante soit-elle m'attriste plus qu'autre chose. Aussi, redonnerai-je pour finir la parole à Fantasio - je décline toute responsabilité dans l'expression vigoureuse de ses émotions qui sont siennes et dont nous connaissons tous depuis de décennies la puissance excessive mais ô combien sincère et courageuse :

J'ai bien connu le marsupilami. Ce sont Spirou et moi (sans oublier Spip, indispensable collaborateur et gracieux écureuil sentencieux et philosophe qui est à la gent écureuille et en mieux ce que Larochefoucauld est à l'humanité) qui l'avons fait connaître et ramené en Europe où, après une première vie traumatisante au zoo et un vol infâme, le petit animal est devenu ce merveilleux compagnon de nos vies quotidiennes et de nos aventures, qui savait enduire les biscottes de confiture comme nul au monde et sans les briser ! Cette après-midi en découvrant ce que des auteurs que je ne nommerai pas ont conçu sous le nom de marsupilami, j'éprouve un immense et insondable chagrin. C'est toute ma jeunesse qui est soudain attaquée sans la moindre vergogne ! De quel droit ces zantafistes du septième sceau portent-ils atteinte au chef d'oeuvre de la création artistique et naturelle ? Je ne saurais le tolérer sans réagir de toute la force de ma force vive !

Je me retire donc au château du comte de Champignac afin d'étudier avec notre vieil ami la possibilité d'annuler cette fâcheuse inflexion de l'espace temps grâce à quelque secret mycologique afin de restaurer le seul et authentique marsupilami dans toute sa plénitude facétieuse et idéale qui ne saurait souffrir de doublon de quelque espèce que ce soit, sauf dans quelque nouvelle aventure officielle de type cauchemardesque qui raconterait ce qui se produit actuellement et la réparation du mal ainsi engendré.


Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com




Image hébergée par servimg.com

http://www.marchenriarfeux.net

103La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 23 Oct - 10:16

Raymond

Raymond
Admin

L'actualité sur Frank Pé es très fournie, en ce moment, et je vais commence par rapatrier ici la petite chronique sur la Bête que j'avais écrite dans le "sujet Zidrou". Wink


Raymond a écrit:J'ai moi aussi lu hier le dernier album de Frank Pé. C'était bien sûr un "immanquable" !  Very Happy

La poésie de Frank Pé - Page 5 La-bzo10

J'ai eu la surprise d'y découvrir un vrai mélodrame, avec une pauvre femme méprisée (une ancienne "tondue" de 1945) qui gagne péniblement sa vie, et son enfant qui est injustement persécuté par les autres écoliers parce qu'il est le fils d'un soldat allemand. Cet enfant (nommé François) se réfugie dans son propre monde, en compagnie de ses nombreux animaux souvent estropiés, qu'il recueille un peu partout.

Le marsupilami ne tient pour l'instant qu'un rôle assez annexe dans cette histoire. Il apparait d'emblée bien mal en point après un long voyage en bateau à travers l'Atlantique, et il n'offre rien de mignon ni de séduisant. Il est par ailleurs sauvage et ses manières contrastent terriblement avec l'élégance de la merveilleuse créature imaginée par Franquin, qui était à la fois mignonne (grâce à sa ressemblance avec nos peluches), magique (sa queue lui donnait d'infinies possibilités) et toute puissante (il se montrait même capable de vivre au fond des océans). Le marsupilami de Zidrou (je n'ose pas dire celui de Frank Pé) est essentiellement pouilleux, affamé, disgracieux et toujours de mauvaise humeur. Il fait peur aux humains, à l'exception de François bien sûr, et je présume que la suite de l'histoire nous montrera que cette "bête" possède aussi une formidable capacité de nuisance.

La poésie de Frank Pé - Page 5 Marsup11

Situé dans une morne et grise banlieue, le récit de Zidrou ressemble davantage à un roman d'Hector Malot qu'à un récit aventureux de Franquin, mais ce n'est au fond pas désagréable à lire. On est en effet saisi par un sentiment de sympathie pour les personnages principaux de cette histoire, sur qui les malheurs s'accumulent, et on peut raisonnablement supposer qu'ils finiront par prendre leur revanche. Quant au dessin de Frank Pé, il frappe par son dynamisme et son expressivité et c'est un aspect que je connaissais mal chez lui. Le talent du dessinateur renforce d'une façon très juste les aspects dramatiques et sentimentaux de cette histoire, et le lecteur est vraiment pris à la gorge par les physionomies sauvages, les mouvements exacerbés et les angles de vue vertigineux que l'artiste nous impose.

La poésie de Frank Pé - Page 5 Bzote-16

Ce n'est bien sûr que le premier tome d'un diptyque, et on ne peut pas juger du récit tout entier, mais ce début vigoureux et plein d'idées originales me laisse supposer que ce sera finalement une réussite complète. Cette vision décapante du marsupilami surprend et désespère le lecteur dans un premier temps, mais elle finit par l'éblouir grâce à une certaine justesse et une totale cohérence. je suis impatient de lire la suite !


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

104La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 23 Oct - 10:20

Raymond

Raymond
Admin

Frank Pé (dans le texte) et Zidrou (dans un petit film) ont été récemment interviewés par ActuaBD, au sujet de "la Bête" en particulier.

La poésie de Frank Pé - Page 5 Frank-15

Cet article assez long, de Charles-Louis Detournay et Didier Pasamonik, fait bien le point de la situation de Frank Pé et il se trouve sur cette page :

https://www.actuabd.com/Le-Marsupilami-Frank-Pe-Zidrou-la-preuve-par-trois


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

105La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 23 Juin - 21:37

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Sortie prévue le 13 octobre  Very Happy

La poésie de Frank Pé - Page 5 Pzo10

Eléanore

106La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Sam 24 Juin - 9:21

Raymond

Raymond
Admin

Quelle belle couverture !

J'attends avec impatience la fin de cette histoire.


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

107La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Sam 24 Juin - 9:57

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

Le marsupilami semble avoir subi une intervention chirurgicale au thorax ?

Eléanore

108La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Sam 24 Juin - 10:06

Raymond

Raymond
Admin

Oui c'est vrai, mais il était en mauvais état à la fin du tome 1.  Wink


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

109La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Dim 15 Oct - 14:22

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

J'ai donc lu le tome 2 de La bête. Il conclut le diptyque.

Le marsupilami et tous les animaux recueillis par François ont été mis à la fourrière. Mais le jeune homme ne l'entend pas de cette oreille et il va profiter d'un dîner de sa maman avec M.Boniface pour s'éclipser et tenter de délivrer son protégé. Bénéficiant de l'aide inattendue d'une bande d'élèves qui jusqu'ici le persécutaient, le héros réussit une nouvelle fois à retrouver la bête jusqu'à ce qu'un accident vienne tout changer...

Avec ce deuxième opus, Zidrou change en profondeur la nature du récit. Nous passons du drame et de la noirceur au conte de Noël. Et le scénariste lie habilement tous les fils pour aboutir à une conclusion heureuse. Ainsi, chaque personnage trouve un bonheur bien mérité à la fin du livre, aussi improbable soit il. Et la bête, telle Gandalf dans Le Seigneur des anneaux, va renaître pour devenir le marsupilami que nous connaissons, avec d'ailleurs la malicieuse présence de Seccotine dans les dernières pages de la BD pour tisser un lien avec le corpus de Franquin.
Zidrou multiplie les audaces et nous avons donc un bel hommage, quoique un peu artificiel, à Tintin en plein milieu de l'histoire.

La poésie de Frank Pé - Page 5 20231013

La poésie de Frank Pé - Page 5 20231014

La poésie de Frank Pé - Page 5 20231015

Le dessin de Frank Pé magnifie Bruxelles, ses rues et ses "grands" édifices. On pense un peu à Broussailles mais surtout,  j'ose le rapprochement, à Franquin et Schuiten. Le trait est différent mais l'amour de la ville transparaît derrière chaque vignette. De grandes planches muettes permettent au regard du lecteur de s'arrêter, de prendre son temps et de mieux contempler les décors superlatifs que nous offre le dessinateur. Pé multiplie les cadrages pour mieux cerner l'action et les personnages, et un relief virtuel émerge de ce kaléidoscope graphique. De plus, les techniques de dessin et d'impression renforcent très heureusement ce ressenti. Du grand, du très grand art ! Les visages semi-caricaturaux sont délicieusement expressifs et tout simplement beaux.

Au final, Zidrou et Pé nous offrent un beau diptyque et ils réalisent l'exploit de rendre lumieuses les tragédies et la pauvreté de l''Après-guerre. La tonalité est légère et l'humour affleure souvent à la surface de l'histoire. Le cheval alcoolique ou le jeu de mot grivois sur la queue du marsupilami font partie d'une succession de gags qui ne peuvent que faire sourire.
Certes, à mon sens, La bête  n'est pas un chef d'œuvre absolu, mais ce superbe diptyque n'en est pas moins une très grande BD, faite avec amour par deux immenses professionnels. Le diptyque est positif et heureux, une fois n'est pas coutume. Ne boudons pas notre plaisir.


Entre EEE et EEEE

Eléanore

110La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Lun 16 Oct - 8:41

eleanore-clo

eleanore-clo
vieux sage
vieux sage

En y repensant, pourquoi n'ai-je pas mis EEEE ?
Parmi les éléments retenus, on peut s'étonner
1) de la conclusion qui survient abruptement sans être amenée
2) du changement de tonalité qui diminue l'unicité du diptyque

Et concernant les hommages, une deuxième lecture m'a permis de repérer Will et Morris, bien cachés, dans les passagers du tram en page 143 Smile

Eléanore

111La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Lun 16 Oct - 9:28

Raymond

Raymond
Admin

J'ai commencé la lecture ce week-end mais je n'en suis pas encore au bout.

Un commentaire viendra bientôt. Wink


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

112La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Lun 23 Oct - 10:34

Raymond

Raymond
Admin

Il faut quand même que je dise quelque chose du tome 2 de la Bête mais ... cela m'embête.   Rolling Eyes

J'aime généralement bien l'atmosphère poétique des albums de Frank Pé mais la Bête est hélas une histoire trop curieuse et déstabilisante.

C'est une BD qui dresse un tableau un peu sévère (et très caricatural) de la Belgique du XXème siècle, en mettant l'accent sur la misère sociale et la bêtise de la population de Bruxelles. Il y a certainement beaucoup d'humour là derrière (ou du moins un ton sarcastique) mais je ne l'ai pas dégustée avec plaisir. L'emploi et même la surutilisation du patois bruxellois ne facilite pas par ailleurs la compréhension des dialogues.

L'idée de faire un portrait misérabiliste du marsupilami n'est pas forcément mauvaise. C'est encore de l'humour me dira t-on, mais cet aspect désenchanté du merveilleux petit animal m'a quand même déçu.

Le scénario du tome 2 prend la forme d'une longue poursuite et ce choix scénaristique rend la lecture assez agréable. Les vilains camarades d'école de Franz deviennent finalement de gentilles petites canailles et il y a quelques gags un peu acides (on pense à du slapstick) mais le ton de l'album reste assez sombre. Je suis finalement surpris que le marsupilami s'en sorte à bon compte.

Ce n'est donc pas déplaisant à lire, mais ce n'est pas ce que j'attendais. L'objet-livre est assez beau et le dessin très caricatural de Frank Pé est finalement plutôt réussi mais ce récit casse un mythe ; celui du marsupilami drôle et invincible. Cela ne me plait pas vraiment.

Zidrou et FRank Pé on choisit de nous montrer un "anti-marsupilami" et c'est une idée originale, mais elle n'est hélas pas très convaincante.

Je n'en dirai pas plus. J'hésite entre un EE (pour le scénario) et un EEE (pour le dessin caricatural et inventif de Frank Pé) et je n'ai pas pu décider.  confused


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

113La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Mar 24 Oct - 9:04

Draculea

Draculea
vieux sage
vieux sage

Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt ton analyse cher Raymond et j'y trouve confirmation du pressentiment qui m'a fait mettre de côté cette lecture. D'emblée en effet, quand le tome 1 est paru j'ai compris que je ne me dirigerais pas vers ce récit. Je suis peiné qu'on ait touché au Marupilami et à son mythe tel que l'a créé Franquin et même si je reconnais volontiers aux créateurs la liberté pleine d'imaginer et de concevoir un anti héros à partir d'un héros initial, je ressens une impression d'irrespect et de choix blessant dans le cas présent, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une parodie.

J'y vois aussi, à tort ou à raison, un trait de notre époque ; une forme de nihilisme voire des cynisme qui préfère la version dégradée de la beauté à la plénitude initiale et j'en suis d'autant plus choqué que Franquin était par ailleurs comme nous le savons tous un homme hanté par ses fameuses "idées noires" mais qui les transformait en acte créateur jusque dans la série des Spirou. Même le moment de catastrophe que représente Panade à Champignac est follement drôle et transforme un moment de doute et d'effondrement intérieur de ce grand génie en une pochade extrêmement virtuose. Et c'était Franquin lui-même et son propre univers sur lequel il exerçait cette forme d'autodérision qui avait l'élégance d'un désespoir contenu.

Notre époque prétend relire les mythes, les soumettre à ses rageuses exigences de réalisme inversé. Elle abime beaucoup. Mais est-cela fournir la substance grandes créations durables comparables aux modèles qu'elle jette au fossé ? J'ai évidemment feuilleté cette Bête et je ne crois pas qu'elle aura jamais la puissance imaginaire du Marsupilami originel, d'autant moins qu'elle vient en seconde main et n'a pas créé son personnage. cela contribue aussi à me gêner et me peiner. Les démolisseurs du marsupilami auraient-ils su lui donner vie si aucun précédent n'avait guidé leur travail ? J'ai de sérieux doutes à ce sujet. Houba ! Houba ! J'ai dit ! Very Happy

http://www.marchenriarfeux.net

114La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 27 Oct - 10:21

Raymond

Raymond
Admin

La Bête devrait devenir une série car trois autres albums sont prévus dans l'avenir !

C'est ce que raconte (entre autre) dans une interview d'ActuaBD.

La poésie de Frank Pé - Page 5 Frank-17

C'est un podcast qui se trouve sur cette page :

https://www.actuabd.com/Le-Marsupilami-de-Zidrou-et-Frank-Pe-La-Bete-devient-une-serie-PODCAST


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

115La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 10 Nov - 14:49

Raymond

Raymond
Admin

Planète BD attribue le Bédien d'Or au deuxième tome de la Bête

https://www.planetebd.com/bd/dupuis/la-bete/-/52359.html

Ce n'est pas vraiment une surprise.


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

116La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Mar 12 Déc - 9:24

Raymond

Raymond
Admin

Un gros livre d'entretiens vient de sortir (ou va sortir) et il s'intitule Dans l'antre de la Bête. C'est encore un must de cette fin d'année ! Very Happy

La poésie de Frank Pé - Page 5 Antre-15

C'est publié par un petit éditeur et ce ne sera probablement pas facile à trouver.


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

117La poésie de Frank Pé - Page 5 Empty Re: La poésie de Frank Pé Ven 29 Déc - 9:28

Raymond

Raymond
Admin

Auracan a interviewé Frank Pé au sujet de son dernier album !

La poésie de Frank Pé - Page 5 Frankp10

http://www.auracan.com/Interviews/interview.php?item=595


_________________
Et toujours ... La poésie de Frank Pé - Page 5 Charli10
https://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum