Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Noël noir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas  Message [Page 9 sur 9]

201 Re: Noël noir le Mer 24 Sep - 22:14

Damned

avatar
grand maître
grand maître
polilit a écrit:Nouvellement arrivé sur ce forum, bien que féru de la série Lefranc depuis bien des années (j'ai rencontré Jacques Martin lors d'une dédicace à Strasbourg), j'ai lu en détail les informations dispensées par les uns et les autres sur les tribulations de cette histoire. Elle est effectivement de grande qualité dans son ensemble. Cependant il me semble qu'une erreur grossière n'a pas été évoquée. J'entends bien les préocupations d'authenticité de M. Jacquemart concernant la publicité sur les murs, ou bien les lampadaires. Mais qu'en est il de la représentation du curé et de l'eglise du village? Rappelons nous que l'histoire se situe au moins dix ans avant le concile Vatican II. A l'époque le port de la soutane est obligatoire pour les prètres (obligation levée en 1963 il me semble, et encore, en dehors des offices). Le curé devrait porter une soutane avec un surplis et une chasuble. L'étole n'est pas visible à l'époque, puisque croisée et portée sous la chasuble. De plus s'agissant d'une messe de requiem, il devrait porter des ornements noirs. L'autel n'est pas du tout conforme aux règles de l'époque non plus (chandeliers, canons d'autel, tabernacle) L'erreur se reproduit à la fin de l'album dans la scène du cimetière. La silhouette du prètre est au mieux des années 70, au pire compltement comtemporaine. (du reste la silhouette de la religieuse dans "le maître de l'atome" souffre des mêmes travers.) Je comprends le discours de purisme de M. Jacquemart, mais ce détail (?)lui a semble t'il échappé.

Je n'ai pas réussi à voir l'image proposée, mais, je l'avoue, je n'avais rien remarqué à la tenue du prêtre à ce niveau !

Mais tant qu'à faire le casse-pied je voudrais attirer ton attention sur quelques points :
D'abord il ne s'agit pas de messe de requiem, puisque à ce moment là, seul le lecteur sait qu'il y a eu mort d'homme !
Deuxièmement se prépare à ce moment là la messe de minuit et l'autel ne semble pas encore préparé.
On peut imaginer que le prêtre serait alors encore en surplis blanc (bien qu'il me semble que ce surplis devait porter une ceinture).
La messe n'étant pas commencée, le prêtre n'a pas encore à porter la chasuble et l'étole peut donc bien être visible.
la messe de minuit n'étant pas encore commencée, nous sommes encore dans le temps de l'Avent et cette étole aurait du être de couleur violette (si je me souviens bien) alors que la verte est synonyme des dimanches "ordinaires" d'après pentecôte...

Par contre, effectivement, la tenue dans le cimetière ne semble pas être de cette époque là.
Ceci dit je parle de mémoire (donc à vérifier auprès de quelqu'un de plus compétent) or, déjà, à cette époque je n'attachais pas beaucoup d'importance à ce genre de détails qui me semblent bien secondaires par rapport à la qualité de reproduction du monde des bassins miniers d'alors, qualité qui a toujours l'avantage de me permettre, à chaque relecture, de me replonger dans le monde de mon enfance....

De là à qualifier tout cela d'erreur "grossière" par rapport à l'ensemble du reste ?.....
Je ne suis pas sur qu'il y ait quelqu'un qui puisse faire beaucoup mieux : Il y aura toujours, dans n'importe quel scénario, un petit détail qui dénotera ici ou là sans que ça remette en question l'ensemble du travail de l'auteur.

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

202 Re: Noël noir le Mer 24 Sep - 22:59

Draculea

avatar
grand maître
grand maître
Damned a écrit:
De là à qualifier tout cela d'erreur "grossière" par rapport à l'ensemble du reste ?.....
Je ne suis pas sur qu'il y ait quelqu'un qui puisse faire beaucoup mieux : Il y aura toujours, dans n'importe quel scénario, un petit détail qui dénotera ici ou là sans que ça remette en question l'ensemble du travail de l'auteur. Raymond Damned

Je suis totalement d'accord avec toi Raymond Damned ! De même que dans un roman, même le meilleur des écrivains laisse passer de petites fautes. Par exemple, Balzac, Proust chez lesquels on trouve parfois quelques phrases  mal construites grammaticalement, si bien qu'elles pendent dans le vide. Cela retire-t-il à La Comédie humaine ou à La Recherche leur beauté ? Non, au contraire, ces petits oublis sont émouvants et intéressants en eux-mêmes sans qu'on doive en tirer d'agressives et négatives conclusions contre l'auteur.
Je conseille à polilit de relire par exemple Le Sceptre d'Ottokar et de porter son attention sur la position des boutons de porte à l'intérieur de l'appartement de Tintin. Il sera surpris de constater qu'Hergé a, malgré ses relectures minutieuses, laissé passer quelques petites erreurs à ce sujet. Elles aussi sont émouvantes. La perfection d'un visage est aussi dans ses petits défauts qui le font humain et le singularisent bien plus qu'une irréprochable organisation plastique, sans faille mais glaciale.
Heureux celui qui sait déceler ces petites erreurs ou imperfections et s'en délecter avec tendresse au lieu d'en faire matière à procès contre l'oeuvre, car elles deviennent alors de petits bijoux de distraction qui participent justement de la valeur de cette oeuvre.
Ce qui m'intéresse dans une belle demeure, c'est sa beauté, pas le fait qu'un flocon de poussière ait échappé au passage de l'aspirateur ou du balai !

203 Re: Noël noir le Jeu 25 Sep - 8:05

polilit2

avatar
compagnon
compagnon
Je répète que j'ai trouvé cette BD de grande qualité, tant au niveau de scenario que des dessins; en tout cas bien loin devant l'encensé "Cuba Libre".
Je suis conscient que la critique est facile, mais que l'art est quant à lui difficile. Ma remarque concernait un point précis de l'iconographie des années 50. Raymond dans un premier message se flattait du pointillisme des détails concernant les lampadaires ou les publicités murales. Par conséquent on ne peut à la fois être rigoureux pour le décor et déclarer : "je n'attachais pas beaucoup d'importance à ce genre de détails qui me semblent bien secondaires par rapport à la qualité de reproduction du monde des bassins miniers d'alors".
La difficulté de la reconstitution consiste justement à ne pas opérer de hiérarchie entre des éléments sous prétexte de se désintéresser de la question.

204 Re: Noël noir le Jeu 25 Sep - 8:49

Damned

avatar
grand maître
grand maître
polilit2 a écrit:Je répète que j'ai trouvé cette BD de grande qualité, tant au niveau de scenario que des dessins; en tout cas bien loin devant l'encensé "Cuba Libre".
Je suis conscient que la critique est facile, mais que l'art est quant à lui difficile. Ma remarque concernait un point précis de l'iconographie des années 50. Raymond dans un premier message se flattait du pointillisme des détails concernant les lampadaires ou les publicités murales. Par conséquent on ne peut à la fois être rigoureux pour le décor et déclarer : "je n'attachais pas beaucoup d'importance à ce genre de détails qui me semblent bien secondaires par rapport à la qualité de reproduction du monde des bassins miniers d'alors".
La difficulté de la reconstitution consiste justement à ne pas opérer de hiérarchie entre des éléments sous prétexte de se désintéresser de la question.
j'avais bien compris ta position rassure toi !
Mais ce que je voulais souligner, tout comme le dit Draculéa, c'est qu'un auteur qui se veut aussi pointilleux qu'il est possible de l'être laissera toujours passer quelque chose.
Celui qui remarque cette anomalie a le droit de la signaler et, comme tu l'as bien fait, de l'expliquer au profit non seulement de l'auteur, mais aussi des autres lecteurs. Je suis un des premiers à le faire dans mon domaine spécialisé qu'est l'aviation de combat moderne.
c'est surtout le terme "grossier" qui m'a interpellé, m'attendant à quelque chose qui aurait pu remettre en cause l'architecture du scénario.
Là je qualifierai plutôt cette erreur de "malheureuse" !
Je suis moi même dessinateur (pas de BD) et me veux hyperréaliste sur mes sujets de prédilection, passant un temps fou à tout vérifier, jusque dans le plus infime détail, et bien il m'arrive encore de découvrir ainsi, et malheureusement après coup, de telles petites erreurs que, généralement, je suis seul à voir et que je ne peux pas toujours corriger .....
A ce moment là personne ne pourrait être aussi critique que moi sur moi même : ça me fout en rage, mais, que faire quand il est trop tard ?......
N' oublions jamais que "la perfection n'est pas de ce monde" !

Amicalement

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

205 Re: Noël noir le Lun 20 Nov - 16:27

jfty

avatar
grand maître
grand maître

206 Re: Noël noir le Lun 20 Nov - 16:43

Raymond

avatar
Admin
Je suppose que cela provient de la collection de Bernard, qui a probablement été vendue par son épouse. Il n'y a en effet que les enfants d'Alix qui ont reçu ce petit portfolio à l'époque.

Voici l'image de ce portfolio !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

207 Re: Noël noir le Ven 24 Nov - 19:31

kiko

avatar
alixophile
alixophile
Sympa !
Il y a des petites choses autour de cet album Noel Noir
Au dela des deux couvertures différentes il y a donc ce portfolio et ce petit carnet de couverture (dans le même esprit que le portfolio) que j'ai trouvé un jour par hasard au fond d'un bac dans une brocante...



http://forumpimpf.net

208 Re: Noël noir le Sam 25 Nov - 11:03

Raymond

avatar
Admin
C'est un autre portfolio édité par César Espona, l'éditeur espagnol d'Alix, qui a été tiré à 500 exemplaires.  Il avait lui aussi été distribué en son temps lors d'une réunion des Enfants d'Alix.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 9 sur 9]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum