Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Du côté de François Bel

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas  Message [Page 10 sur 11]

226Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Dim 14 Avr - 13:24

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
J’ai écrit trop vite qu’ « Ainsi parlait tata-Rumba » et « Défense de doubler » s’enchaînaient sans ellipse de temps : les lecteurs attentifs des deux histoires me reprendront à juste titre, car entre les deux Corinne de Beaupré a vendu sa R8 verte au docteur Calusset, et on sait qu’en 1965 l’immatriculation de 75 en 66 ne se faisait pas du jour au lendemain…

Du côté de François Bel - Page 10 R810

Les cousins ont décidément mauvaise presse chez Pat et Moune : Janghir trahissait le prince Râdhâ-Sing avec l’occupant anglais dans « Un éléphant de santal mauve » ; dans  « Défense de doubler », le capitaine Fattorino se fait doubler par son cousin Aldo qui, pendant que le capitaine courait l’océan indien à la recherche du Qui dit mieux, a usurpé son identité pour vendre sa villa Nettuno à des bétonneurs du bord de mer et recueillir l’héritage de Benedetto, leur oncle d’Amérique.
Les 2/3 de l’histoire se passent à Gênes, que François Bel a manifestement du plaisir à dessiner, comme le montre ce petit montage de vignettes des pages 9, 18 et 19, autour de l’auberge de la Méduse Blanche, au Molo vecchio.

Du côté de François Bel - Page 10 Gzones10

Le dernier tiers, qui se passe dans la villa du cousin Aldo, dans la campagne romaine, est beaucoup plus faible. Les aficionados de la série seront quand même heureux d’y trouver un clin d’œil au « Bracelet de Satni » et d’apprendre que le pharaon Tétropépeth IV, le véritable inventeur du spaghetti sous le nom de « nouya phycel », mourut d’en avoir consommé un, long de 305 pieds 7 pouces…

227Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Dim 14 Avr - 13:57

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Du côté de François Bel - Page 10 Couv_985
Du côté de François Bel - Page 10 Couv_986

228Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 15 Avr - 18:26

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
« Le fifre de Coblence » est paru dans Fripounet d’août (n°31) à novembre (n°45) 1966, c’est-à-dire après 6 mois d’absence dans le journal, ce qui explique l’annonce faite début juin pour faire patienter les lecteurs – alors que la France était submergée par une vague copocléphilique…

Du côté de François Bel - Page 10 Annonc10

Ce 14ème titre de la série développe une histoire très originale, sans méchants, où l’on découvre qu’Achille Calusset et Oreste Picotin, son alter ego dans la série Jordi, ont le même éditeur :

Du côté de François Bel - Page 10 Editio10

C’est grâce à ce livre que nos amis se retrouvent à Coblence, dans la demeure futuriste du maître de forges Jakobus Klackhoven, au confluent du Rhin et de la Moselle. Comme on le voit sur la belle couverture du n°35, reprise dans l’album édité par La vache qui médite en 2013, ils se joignent aux deux autres grands spécialistes des phénomènes paranormaux déjà sur les lieux, « Monsieur Bille, le radiesthésiste suisse de renommée mondiale, et Madame Mayah Patatarapesco, la plus extra-lucide voyante du siècle », pour tenter de percer le mystère de la sérénade qui se joue matin et soir à l’intérieur de la maison, sans qu’on sache d’où elle provient:

Du côté de François Bel - Page 10 Couver10

Outre Klackhoven, Bille et Patataresco, l’histoire introduit un grand nombre de seconds rôles qui valent tous le déplacement, à commencer par le conseiller général Cornetta-Coustique, évidemment sourd comme un pot, dont on savait seulement, depuis « Ainsi parlait tata-Rumba », qu’il avait prononcé un discours inouï à l’occasion de l’inauguration du musée de la phonographie de Llaran. Puis Herr Heditter, le secrétaire de Klackhoven ; Hermann, son maître d’hôtel ; Klaus Pflock, son jardinier ; Anna, sa nourrice ; Otto, son chauffeur ; Jost, son valet de chambre ; le professeur Skriptz, directeur honoraire du cabinet des estampes des archives de Coblence… La clé du mystère, qu’on ne dévoilera pas, est bien gardée jusqu’au bout, bien qu’on apprenne, au 2/3 de l’histoire, que c’est un hibou vénal et frileux qui la détient :

Du côté de François Bel - Page 10 Le_fif10

On aura compris que si François Bel s’était investi dans le dessin comme il le faisait à l’époque du « Centaure de Mykonos » ou du « Roc de la Morisque », où il était certes plus maladroit, mais aussi plus exigeant, « Le fifre de Coblence » aurait sans doute été le maître-livre de la série.

229Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 15 Avr - 18:48

Raymond

Raymond
Admin
La copocléphilie … je ne connaissais par le mot ! Wink Je ne me souvenais pas non plus de cette vague particulière de collectionnite survenue en 1966, mais l'époque était effectivement très ouverte à toutes sortes de mode.

Sinon, si j'ai bien compris, le Fifre de Coblence vaut essentiellement par son humour. Peux-tu nous montrer quelques exemples de cette faiblesse graphique que tu déplores ?


_________________
Et toujours ... Du côté de François Bel - Page 10 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

230Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 15 Avr - 20:50

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Du côté de François Bel - Page 10 Planc697
Pas si mal...

231Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 15 Avr - 21:00

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Raymond a écrit:La copocléphilie … je ne connaissais par le mot !  Wink  Je ne me souvenais pas non plus de cette vague particulière de collectionnite survenue en 1966, mais l'époque était effectivement très ouverte à toutes sortes de mode.
Ce fut une folie
pour la bd ça dure un peu

cf T*NT*N : https://www.lamarquezone.fr/tintin-portescles-xsl-260_390.html
ou P*F : https://www.forumpimpf.net/viewtopic.php?f=94&t=21115&hilit=portes+clés

Il y avait de tout :
Du côté de François Bel - Page 10 0c231c10

232Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Mar 16 Avr - 8:52

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
Notre-Dame de Paris le 17 juillet 1957, à une époque où les autobus parisiens portaient la pub Dubonnet (vignette 1-I-3 du Roc de la Morisque) :

Du côté de François Bel - Page 10 Nd_de_10

233Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Mar 16 Avr - 9:56

Raymond

Raymond
Admin
Oui, on pourrait presque en faire un sujet : Notre-Dame dans la bande dessinée. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ... Du côté de François Bel - Page 10 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

234Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Mar 16 Avr - 10:06

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
Raymond a écrit:
...Sinon, si j'ai bien compris, le Fifre de Coblence vaut essentiellement par son humour. Peux-tu nous montrer quelques exemples de cette faiblesse graphique que tu déplores ?

Oui, l'humour, avec en particulier un festival Tata-Rumba fort réjouissant, mais aussi, comme je l'ai dit dans le post 228, une idée originale, une ribambelle de personnages attachants et un récit - comme toujours chez François Bel - très bien mené.

S’agissant du dessin, plutôt que de faiblesse, je pense qu'il vaut mieux parler de facilité.
Voici par exemple la page 26 :

Du côté de François Bel - Page 10 Le_fif11

Partis à la recherche de Tata-Rumba, qui a disparu le soir où le fifre a cessé de se manifester, nos amis se retrouvent dans un souterrain passant sous la demeure d’Herr Klackhoven. Il y a de belles trouvailles dans cette planche : le dialogue entre Moune et Tonton Calusset qui amène à l’apparition d’une issue ; la perception d’un roulement de tambour lointain (s’agit-il vraiment d’un tambour ?) ; la découverte enfin, sur les remparts d’un château-fort en ruines, d’une étrange silhouette qui bat le tambour sous la pleine lune tout en chantant et éternuant… Le tout est expédié en 9 vignettes, dont 6 en ombres chinoises, avec pour seul élément de décor quelques moellons couverts de neige, mais avec 5 énormes points d’interrogation et une grosse fanfare de PLAN PLAN PLAN en majuscules rouges.
On est dans un spectacle de Guignol, ce qui est respectable en soi, mais ne correspond pas du tout à ce qui faisait l’originalité de la série : Pat et Moune ne sont pas Spaghetti et Prosciutto (la série d’Attanasio-Goscinny qui paraissait à la même époque dans Tintin).

Voici en regard la page 15 du « Roc de la Morisque », qui se passe aussi dans le noir (non plus d’un souterrain, mais d’un gouffre naturel) :

Du côté de François Bel - Page 10 Le_roc12

Au contraire des trouvailles du Fifre, les gags de cette planche (la bosse qui survient après la chute de Pat et la peur de l’ours après sa bravade) sont assez convenus, mais le découpage en 17 vignettes verticales reprenant à chaque fois les deux personnages en plans-pieds alternant avec des plans rapprochés sur les temps forts, donne - sans avoir recours à des effets graphiques grossiers – un rythme tendu et une sensation d’enfermement que je trouve très efficaces. Si je ne craignais pas de m’attirer les foudres de certains lecteurs, je dirais de façon un peu provocante qu’on est là plus près de Tintin que d’Astérix… En tous cas, lorsque j’imagine la page 26 du Fifre reprise avec le soin mis à découper et dessiner la page 15 de la Morisque, je suis devant un François Bel que je place très haut dans le panthéon des « classiques franco-belges ».

235Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Mar 16 Avr - 10:12

Raymond

Raymond
Admin
Je vois ! François Bel a "professionnalisé" son dessin et il ne fait plus que le minimum nécessaire. C'est bien réalisé mais il n'y a plus de belle surprise.


_________________
Et toujours ... Du côté de François Bel - Page 10 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

236Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Mar 16 Avr - 10:31

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
C'est exactement cela. Et pour moi, pour reprendre le mot que tu utilisais pour qualifier la série des Pat et Moune, "le charme est rompu".

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'arrête ici ma revue, car la reprise de Pat et Moune en 1968, après presque 2 ans d'arrêt, se fait avec des histoires que je n'ai pas eu de plaisir à lire. Mais peut-être y-t-il des lecteurs qui, eux, ont été sensibles au François Bel nouvelle manière (celui des Miss Justine, par ex) : je ne demande qu'à être convaincu!

Pour clore, un extrait d'une histoire complète de Guy Hempay dessinée par Roger Bussemey à l'occasion du nouvel an 1967, càd juste après la fin de la publication du Fifre, où l'on voit Pat et Moune échapper à leur dessinateur : tout un symbole...

Du côté de François Bel - Page 10 Bonne_11

237Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 11:06

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... Je reprends le clavier suite au désir d'éminents "fans de Pierre Brochard" de découvrir les premières armes de son confrère François Bel avec Jordi dans Les trois feux rouges.

Le tableau synoptique de mon post 218 montre que la publication de cette histoire s'est étalée sur 39 numéros de Cœurs Vaillants, d'avril à décembre 1956, càd 5 mois après le (re)démarrage de la série Pat et Moune dans Âmes Vaillantes. Ces journaux avaient alors le format 28x38, qui correspond à peu près au format "tabloïd" d'aujourd'hui, et les histoires étaient publiées sur 5 bandes : les 39 planches des Trois feux rouges correspondant à 49 pages de 4 bandes, leur mise en ligne prendra donc un certain temps!

D'autant plus long que, n'étant pas collectionneur, je ne possède ni l'album PBDI 1991 des planches originales en noir et blanc, ni le fac-similé couleurs de l'album La vache qui médite de 2013. L'"album" à partir duquel je vais faire mes scans est constitué de bric et de broc : de belles planches en couleurs (dont la dernière de l'histoire, fournie par l'ami Péronnette), mais aussi de mauvaises copies en noir et blanc faites à partir d'un vieux lot dépareillé que s'était procuré mon frère à l'époque anté-numérique où les copies couleurs étaient hors de prix. D'où un travail non négligeable de découpage et de scannage.
Dans les cas désespérés, je ferai une fois de plus appel à l'inépuisable fonds de Péronnette, mon voisin grand Maître-ès-archives Fleurus - je ne doute pas qu'il sera d'accord pour continuer à apporter sa contribution, qui a été déterminante jusqu'ici dans ce forum consacré à l'oeuvre de François Bel.

J'ignore si l'aventure a été annoncée dans Cœurs Vaillants avant le démarrage dans le numéro 15 de l'année 1956. Le seul "teasing" que je connaisse est celui, très discret, qui apparaît dans le bandeau de couverture de ce numéro :

Du côté de François Bel - Page 10 Cv_19510

Par contre, le bandeau de la page 13 n'a pas peur de promettre "une formidable histoire"...

Du côté de François Bel - Page 10 Les_tr12

238Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 11:11

Raymond

Raymond
Admin
Merci beaucoup de présenter cette histoire. pouce

Ce n'est pas trop grave si les images proviennent de sources dont les qualités sont … très diverses. Wink


_________________
Et toujours ... Du côté de François Bel - Page 10 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

239Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 11:57

2J

2J
vieux sage
vieux sage
D'accord avec Raymond , mais si toutefois tu pouvais afficher les planches en un peu plus grand ...
study
ça serait mieux pour nos vieux yeux ! Shocked

Et si quelqu'un (Peronette ?) a le N°14 de 1956 il peut y jeter un coup d'oeil pour voir si l'arrivée de PHIL et JORDI est annoncée .
scratch

240Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 17:11

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... Justement, la première planche relevant d'un "cas désespéré", j'ai préféré faire un copié-collé du catalogue en ligne de La vache qui médite - ce qui explique la mauvaise définition du scan.
Mais voici une 2ème planche de qualité!

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-2a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-2b10

Malgré les hésitations du dessin, j'aime beaucoup ce début d'histoire où se trouve déjà concentré tout ce qui fera l'originalité de François Bel : un héros très peu héroïque, qui prend des coups sur la tête ou se retrouve les quatre fers en l'air à pratiquement chaque planche - mais sans être une caricature comique - et qui évolue dans un décor et des situations, sinon réalistes, du moins dans lesquelles le lecteur peut facilement se retrouver. Voir par exemple les tables en formica du D'Jim bar et le camion Renault "fainéant" qui, dans la planche suivante, mettra 9 heures pour rallier Port-Vendres.

Du côté de François Bel - Page 10 Renaul10

Question à laquelle je n'ai jamais pu trouver de réponse satisfaisante : quelle est la grande ville de France qui est à 9h de route d'un camion "fainéant" de 1956? On pense à Strasbourg, puisqu'on y boit les bières "la strasbourgeoise" et que le camion vient peut-être d'y décharger des bouchons de liège pour les caves d'Alsace, mais Papiron sonne vraiment moins alsacien que Kléber, la grande librairie de Strasbourg, et on ne s'attend pas à y trouver au détour des rues platanes (vignettes 1-I-1 et 2-III-3) et port hérissé de grues (vignette 2-III-3)...

241Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 18:16

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Super ! pouce
Ne serait-ce pas tout bêtement à Paris que commence trés mélodramatiquement cette premiére histoire .
Quai de Bercy
Du côté de François Bel - Page 10 Site1210
où le Renault "fainéant" bâché vient de livrer 5 tonnes de bouchons .
Du côté de François Bel - Page 10 500__r10

242Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 19:23

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... Tu as sans doute raison, la "grande ville" anonyme en France ne peut être que Paris, et Bercy à l'époque lui donnait un air de port de mer (ta banque d'images a réponse à tout!).

Voici la 3ème planche, où le destin de Phil bascule en même temps que l'histoire passe de la pluie au soleil, et qui se termine par une vignette que les lecteurs du forum ont déjà rencontrée 150 fois...

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-3a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-3b10

243Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Jeu 16 Mai - 19:39

2J

2J
vieux sage
vieux sage
Du côté de François Bel - Page 10 66-por10

244Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Sam 18 Mai - 18:22

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... Jusqu'à la planche 12, ce sera du noir et blanc, et malheureusement pas de la qualité de cette carte postale - voici les planches 4 et 5, au bout desquelles on aperçoit enfin Jordi, mais seulement de dos, après avoir eu droit à son œil et son oreille gauches : la star de l'histoire, c'est lui!

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-4a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-4b10




Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-5a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-5b10

245Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Sam 18 Mai - 20:53

peronnette


martinophile distingué
martinophile distingué
Si j'ai le temps demain je te les passe en couleurs

246Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 20 Mai - 16:22

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... Ce serait un vraiment très beau cadeau pour tout le monde, car j'ai bien conscience que mes copies sont peu lisibles, mais ça risque de te prendre bcp de temps, car je ne dispose en tout que d'une douzaine de planches en couleurs (sur les 39 de l'album). Quoi qu'il en soit, je pense que le mieux est que je continue les téléchargements à mon rythme, il sera toujours temps de supprimer/vider mes posts pour les planches couleurs que tu auras téléchargées de ton côté.

Voici donc les planches 6 à 9, avec l'entrée en scène du trop aimable Maxime Alphonse Sorbet.

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-6a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-6b10



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-7a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-7b10



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-8a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-8b10



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-9a10
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-9b10

247Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 20 Mai - 16:48

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
Les planches 10 à 12, avec cette fois-ci l'entrée en scène de Jacopo Pistachi, di Napoli, ancien couisinier de la comtesse de Glycouster, marraine du neveu de l'aide de camp du Roi d'Angleterre : l'équipage de la Jacotte a fière allure...

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1011
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1010



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1110
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1111



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1211
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1210

248Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 20 Mai - 16:58

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
La planche 13, en couleurs mais avec une mauvaise définition (je l'ai trouvée sur la toile) - où l'on découvre la "belle bagnole" (une Simca Ariane) du sieur Sorbet.

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1310


Du côté de François Bel - Page 10 Simca_10

249Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 20 Mai - 17:49

Dantec

Dantec
lecteur émérite
lecteur émérite
... La Jacotte appareille à la fin de la planche 16, càd aux 2/5è de l'histoire. Un nouveau passager, dont le nom: Félicien Poussinet, ne correspond pas vraiment à son physique d'armoire à glace, accompagne nos amis. Jordi découvre qu'il s'appelle en réalité Basile, et que le sieur Sorbet attend beaucoup de lui lorsque la Jacotte sera par 15° de Longitude ouest et 32° de latitude nord, dans le sud-est de Madère...

Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1410
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1411



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1510
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1511



Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1611
Du côté de François Bel - Page 10 Tfr-1610


Du côté de François Bel - Page 10 Long_110

250Du côté de François Bel - Page 10 Empty Re: Du côté de François Bel le Lun 20 Mai - 18:07

Raymond

Raymond
Admin
Phil est vraiment le personnage principal au départ. Il a rapidement été éclipsé par Jordi et je suis curieux de voir comment cela va se passer ?


_________________
Et toujours ... Du côté de François Bel - Page 10 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 10 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum