Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'album de Lefranc qui est le moins bon

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Pierre a écrit:
Laurent a écrit:Pour les albums contemporains :
La Colonne
El Paradisio
La Momie bleue

Pour les albums classiques :
Le Châtiment
L'Éternel Shogun

Je n'ai pas encore lu le Shogun sinon j'ai le même classement. Quand je l'aurais lu je me demanderais s'il est moins bon ou meilleur que la camarilla Smile

Il est moins bon selon moi; donc j'ai le même classement que Laurent.

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Il m'est difficile de participer à ce classement car je suis loin d'avoir lu tous les épisodes parus depuis une vingtaine d'année. Mais je dois dire que j'ai trouvé La Momie Bleue que j'avais cependant lu à sa sortie particulièrement mal réussi du point de vue scénaristique. Quant au dessin, il est inégal : il y a de très belles représentations des lieux où se déroule l'action, d'autres aspects sont moins de mon goût, notamment le traitement du visage de Lefranc qui est quelquefois surprenant. J'ai lu dans le sujet dédié ce qu'en dit Raymond et je suis d'accord avec lui. Cet univers fantastique est de surcroît très peu conforme à l'esprit de la série. On aurait cependant pu l'admettre si le sujet avait été traité jusque au bout et de manière convaincante, ce qui n'est pas du tout le cas.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Tarmac a écrit: No Je trouve également que l'on est sévère avec "Le châtiment" et "L'éternel Shogun", de toutes façons, le Lefranc des années 50 sera toujours plus riche en terme de possibilités de scenarii que le Lefranc moderne "El paradisio" "Colonne".
En relisant ce sujet, j'ai envie de dire, en maintenant ma position, que "le chatiment" reste à mes yeux le pire qu'il soit, alors qu'il n'en est pas de même pour certains d'entre vous !

Pour ce qui est de l'avis de Tarmac, je ne suis pas d'accord du tout : ce n'est pas une période qui fait les possibilités de scénarios, mais uniquement l'inventivité et le talent des auteurs !
Personnellement les derniers scénarios contemporains de Jacques Martin (jusque "La cible") ne me dérangeaient pas du tout, et j'aimais bien le fait que Lefranc évolue avec notre époque, ce qui me semblait tout à fait normal et logique....
Moi aussi je trouvais les derniers moins bons, mais j'ai vu bien pire ailleurs.....
Pour moi, Lefranc faisait ainsi partie des personnages qui suivent l'actualité, ce qui en faisait un héros moderne sans que cela me détourne des albums les plus anciens: cela donnait justement une sorte de re-lecture (témoignage ?) de l'après guerre jusqu'à nos jours.  

Un bon scénariste n'a que faire d'une époque donnée : Il trouvera toujours les ingrédients qu'il faut surtout autour d'un personnage qui est journaliste et donc habitué à aller dénicher les dessous d'une actualité qui n'a rien à envier aux années cinquante ....

Je trouve justement ce choix éditorial réducteur et j'ai bien peur que les auteurs soient très vite à court d'idées au risque de rapidement tourner en rond, alors que le monde actuel regorge de situations nouvelles et inédites en tous genres, susceptibles de générer encore plus de scénarios potentiels pour peu que l'on se donne la peine de creuser un peu ....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Personnellement, j'avais bien aimé Les portes de l'enfer, je trouve que le thème est intéressant.
Dans les mauvais post-Martin, je suis d'accord avec vous, mais, la momie bleue est particulièrement gratinée.
Dans les classiques, je trouve l'oasis très "gnangnan" et sans doute un peu trop dans l’actualité de l’époque. Le thème de l'opération Thor me semble un peu tiré par les cheveux.
restent le dessin de G. Chaillet toujours au top.

comte lanza


alixophile
alixophile
Je réagis sur le classement dans les plus mauvais des Portes de l'Enfer. non seulement je ne pense pas qu'il s'agisse d'un mauvais Lefranc, mais j'aurais tendance à le voir comme le meilleur de la période disons intermédiaire de J martin.
Les liens avec l'univers de Jhen (le premier Jhen est postérieur je crois) sont évidents (longue séquence moyennâgeuse, climat de sorcellerie) l'atmosphère de moyenne montagne (je ne me souviens plus si le récit est géographiquement situé - Alpes de hte Provence ou Isère ,), les aller et retour entre présent et passé, la scène où les "survivants" émergent de leur cachette dans un univers qui semble avoir été ravagé ( influence de certains récits de Barjavel notamment je pense) tout cela compose un ensemble fascinant..

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Oui, je suis assez d'accord avec ce point de vue.

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
comte lanza a écrit:Je réagis sur le classement dans les plus mauvais des Portes de l'Enfer. non seulement je ne pense pas qu'il s'agisse d'un mauvais Lefranc, mais j'aurais tendance à le voir comme le meilleur de la période disons intermédiaire de J martin.
Les liens avec l'univers de Jhen (le premier Jhen est postérieur je crois) sont évidents (longue séquence moyennâgeuse, climat de sorcellerie) l'atmosphère de moyenne montagne (je ne me souviens plus si le récit est géographiquement situé - Alpes de hte Provence ou Isère ,), les aller et retour entre présent et passé, la scène où les "survivants" émergent de leur cachette dans un univers qui semble avoir été ravagé ( influence de certains récits de Barjavel notamment je pense) tout cela compose un ensemble fascinant..

Ah! J'approuve! Notamment le lien avec Barjavel auquel je n'avais pas pensé.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
comte lanza a écrit:Je réagis sur le classement dans les plus mauvais des Portes de l'Enfer. non seulement je ne pense pas qu'il s'agisse d'un mauvais Lefranc, mais j'aurais tendance à le voir comme le meilleur de la période disons intermédiaire de J martin.
Les liens avec l'univers de Jhen (le premier Jhen est postérieur je crois) sont évidents (longue séquence moyennâgeuse, climat de sorcellerie) l'atmosphère de moyenne montagne (je ne me souviens plus si le récit est géographiquement situé - Alpes de hte Provence ou Isère ,), les aller et retour entre présent et passé, la scène où les "survivants" émergent de leur cachette dans un univers qui semble avoir été ravagé ( influence de certains récits de Barjavel notamment je pense) tout cela compose un ensemble fascinant..
D'accord avec toi pour cet album !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
comte lanza a écrit:Je réagis sur le classement dans les plus mauvais des Portes de l'Enfer. non seulement je ne pense pas qu'il s'agisse d'un mauvais Lefranc, mais j'aurais tendance à le voir comme le meilleur de la période disons intermédiaire de J martin.
Les liens avec l'univers de Jhen (le premier Jhen est postérieur je crois) sont évidents (longue séquence moyennâgeuse, climat de sorcellerie) l'atmosphère de moyenne montagne (je ne me souviens plus si le récit est géographiquement situé - Alpes de hte Provence ou Isère ,), les aller et retour entre présent et passé, la scène où les "survivants" émergent de leur cachette dans un univers qui semble avoir été ravagé ( influence de certains récits de Barjavel notamment je pense) tout cela compose un ensemble fascinant..

J'avoue que je partage totalement cet avis. Je n'ai pas relu cet album depuis des années mais j'en garde un souvenir très vif. A l'époque il m'avait marqué. Je vais donc le racheter et le relire car je ne retrouve plus mon exemplaire d'adolescence. Je trouve très juste de le considérer comme un représentant éminent de la période intermédiaire de son auteur. Il est vrai qu'il est atypique et c'est peut-être la raison pour laquelle il déconcerte.  

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Monocle a écrit:(...) Notamment le lien avec Barjavel auquel je n'avais pas pensé.

Sans oublier le Malevil de Robert Merle sur le même thème.

http://erikarnoux.blogspot.com

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Erik A a écrit:
Monocle a écrit:(...) Notamment le lien avec Barjavel auquel je n'avais pas pensé.

Sans oublier le Malevil de Robert Merle sur le même thème.
personnellement j'adore Barjavel, mais vois moins bien le lien avec "les portes de l'enfer" !
Avec le film de Malevil, le rapprochement est évident !
Il y a moins de sorcellerie et de fantastique dans Barjavel, qui, à mes yeux, est plus la source d'une forme de science fiction originale posant des problèmes de fond :
Dans ses romans, on est loin des notions démoniaques développées dans "Les portes de l'enfer", plutôt des visions d'univers différents exploitants des hypothèses audacieuses à partir desquelles il monte ses scénarios (théorie des mondes évolués et perdus, paradoxe temporel, etc)  ....

Sur un autre plan, pour avoir relu à l'instant tout le sujet, où plus d'une fois j'ai critiqué sévèrement "Le châtiment", j'y rajouterais une "couche" si vous le permettez :
Cet album, avec le recul, me fait de plus en plus penser à une espèce de plagiat raté d'un "Lefranc" qu'à une reprise maladroite, moins coté scénario (encore que ?..) que du dessin qui manque d'un minimum de respect de l'original et d'application dans le travail !
Je peux pardonner beaucoup de choses, mais quand on s'engage dans cette voie (je parle au niveau dessin), bâcler le travail à ce point est indigne d'une telle série....
Je relis facilement n'importe quel Lefranc, mais là, je n'y arrive franchement pas : il y a blocage chez moi ....

Heureusement Régric est là pour redresser la barre et démontre, ainsi, qu'à ce niveau rien n'est impossible pour qui veut s'en donner la peine....

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Ah si je devais critiquer, je serais très sévère aussi, mais ma foi, j’avoue ne pas avoir lu les derniers albums et que je baigne dans les 4 premiers depuis bien longtemps pour leur trouver de l'attrait.

Toutefois, il me semble que Gilles a fait quelques bonnes choses lors de sa reprise, quand même... Les portes de l'enfer que je vois cité plusieurs fois est un titre compliqué à juger, dont il ne faut pas oublier de dire que c'était son premier Lefranc, certes, mais aussi son premier album tout court. Commencer d'emblée par une BD aussi installée avec un héros phare n'est pas simple. On rappelle que le premier a dépassé le million et demi d'exemplaires. Héros mythique s'il en est...

Mais ça a été la marque de fabrique de pas mal d'albums de la fin de carrière de JM, qui a fait preuve de grande confiance envers des jeunes auteurs très verts souvent écrasés par l'énormité de la tâche qu'on leur imposait et le respect du maître. On voit avec plaisir qu'un Simon, qui lui aussi commence d'entrée par du lourd sous la houlette martinienne est devenu un sacré dessinateur désormais sorti du moule. Mon camarade Hervan a eu plus de complications, mais lui aussi talentueux pourrait faire de belles choses. Sauf qu'il a dû pour le moment mettre sa carrière de côté pour prendre un "vrai" travail...

Et puis... Plutôt que de donner un titre, que je n'aurais pas lu mais juste feuilleté, je préfère complimenter Regric qui me semble peu à peu s'installer drôlement bien. Vu hier en librairie les piles de Cuba Libre, avec plaisir...

http://erikarnoux.blogspot.com

BSH

avatar
alixophile
alixophile
Les deux albums que j'ai le moins appréciés (parmi ceux que j'ai lus, car depuis l'arrêt de Chaillet je n'ai lu que les deux derniers sortis, et il doit y avoir un ou deux Chaillet qui m'ont échappé) sont, dans l'ordre de sortie :

- L'Oasis : Lefranc seul contre un groupe de terroristes, ce n'est absolument pas crédible pour moi.
- L'Apocalypse : pendant toute la lecture je me suis demandé ce qui était passé par la tête de notre bon Jacques. À chaque planche quelque chose arrivait à me faire rire de dépit.

Les Portes de l'enfer ne m'a pas déplu, j'ai trouvé le mélange fantastique/historique avec une explication rationnelle à la fin totalement en accord avec l'univers de Lefranc.

http://www.superherodbz.fr/

Tarmac

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Shocked
Et bien, je peux simplement dire que depuis l'arrêt de Gilles Chaillet, il y a eu largement pire en la matière, c'est le moins que l'on puisse dire.
L'oasis pour ses décors sahariens oniriques, même si le scénario est peu crédible, notamment au niveau de l'armement employé par Guy Lefranc, est un album que je classifie parmi les bons albums. Quant à l'apocalypse, et les portes de l'enfer, ils font partie intégrante de mes albums préférés. Mais les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

Raymond

avatar
Admin
Il va falloir que je refasse les comptes. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

adrianstork

avatar
alixophile
alixophile
J'arrive après la bataille.

Je ne suis pas fan d'Opération Thor (Jacques Martin a bien expliqué que le format des pages avait eu raison de la dernière partie), L'oasis (un peu trop statique avec un Lefranc invincible), La crypte (voir mon commentaire sur le topic de cet album), L'apocalypse (un peu trop simpliste, naïf et peu crédible pour un sou), La cible (prenant jusqu'au Québec, mais la deuxième partie dans l'île m'a donné un violent mal de tête, les expositions au radium et à l'amiante, sans doute).

J'hésite entre La crypte et La cible. Je ne remets pas les dessins en cause, mais le scénario et la puissance de l'invitation au voyage. Je n'ai pas lu au-delà de La camarilla, alors j'actualiserais les objets de mon déni.

polilit2

avatar
compagnon
compagnon
Il faudrait préciser s'il s'agit d'un Lefranc supervisé par JM ou une reprise.

Pour les Lefranc de JM-Chaillet, je dirais que le plus tartignole serait "l'oasis", suivi de près par "el paradisio" (déjà, c'est du faux espagnol, digne du baragouin de Greg dans Achille Talon ) et "la colonne".

Dans les albums postérieurs, "la momie bleue" qui est presque illisible. "Londres en péril" est à la fois mal dessiné et d'un scénario indigent. Ni "L'éternel Shogun" ni "l'enfant Staline" ne m'ont laissé un souvenir impérissable.

adrianstork

avatar
alixophile
alixophile
polilit2 a écrit:Il faudrait préciser s'il s'agit d'un Lefranc supervisé par JM ou une reprise.

Pour les Lefranc de JM-Chaillet, je dirais que le plus tartignole serait "l'oasis", suivi de près par "el paradisio" (déjà, c'est du faux espagnol, digne du baragouin de Greg dans Achille Talon ) et "la colonne".

Dans les albums postérieurs, "la momie bleue" qui est presque illisible. "Londres en péril" est à la fois mal dessiné et d'un scénario indigent. Ni "L'éternel Shogun" ni "l'enfant Staline" ne m'ont  laissé un souvenir impérissable.

Non, car il n'y a qu'un seul Lefranc.

Damned

avatar
grand maître
grand maître
polilit2 a écrit:Il faudrait préciser s'il s'agit d'un Lefranc supervisé par JM ou une reprise.

Pour les Lefranc de JM-Chaillet, je dirais que le plus tartignole serait "l'oasis", suivi de près par "el paradisio" (déjà, c'est du faux espagnol, digne du baragouin de Greg dans Achille Talon ) et "la colonne".
Attention : "L'oasis" est d'abord de Jacques Martin, Chaillet n'en étant que le dessinateur ! Et ce n'est pas Chaillet qui a dessiné "La colonne" ni "El paradisio" !

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

polilit2

avatar
compagnon
compagnon
En effet, mais globalement c'était JM qui était décisionnaire.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum