Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Lewis Trondheim et les fausses confidences

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Raymond

avatar
Admin
Ce genre de fascicule (devenu rarissime) coûte maintenant très cher ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Le connaissais-tu ?

Raymond

avatar
Admin
Oui ! C'est la première publication de l'autobiographie de Lewis Trondheim, sous la forme de "comics" (il y a eu 5 ou 6 numéros) Elle a été rééditée ensuite sous la forme d'un album, intitulé Approximativement.

Ces comics à très petit tirage intéressent naturellement beaucoup les collectionneurs, mais leur intérêt est quasi-nul si on possède l'album.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
O.K.  Wink


Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Et voici le dernier.


Raymond

avatar
Admin
Il y en a bien six ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Une des sorties marquantes de ce début d'année 2015 est certainement Capharnaum, le nouveau "one-shot" de Lewis Trondheim.





Initialement, cette histoire devait faire 5000 pages, mais Lewis Trondheim n'en a dessiné que 250 il y a une dizaine d'années, avant de laisser tout en plan. Il la publie maintenant grâce à l'Association, après y avoir ajouté quelques planches en guise de conclusion.

Cette histoire est en fait un thriller fantastique et présente plusieurs personnages qui ont de super pouvoirs, tandis que le héros principal est un lapin "normal" (il ne s'appelle plus Lapinot mais Martin) qui est aussi collectionneur de BD. Bien que timoré et maladroit, Martin survit à toutes les épreuves et se retrouve "embringué" dans une lutte mortelle entre super-criminels et super-flics. Je vous épargne les détails.  

Bien que l'histoire ne soit pas vraiment terminée, le récit tient le coup et je n'ai pas été frustré par la conclusion un peu abrupte. C'est surtout une BD distrayante comparable aux autres publications récentes de Lewis Trondheim (par exemple sa série Ralph Azam qui parait dans Spirou), qui ne se préoccupe pas de vraisemblance et qui multiplie les péripéties amusantes.

Admettons-le, ce n'est pas un chef d'oeuvre ! C'est plutôt un thriller humoristique qui se lit de façon plaisante au premier degré. L'oeuvre supporte cependant aussi une lecture au second degré, car Lewis Trondheim parodie les clichés du genre.

Bref, c'est une bonne BD que je recommande.  Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.telerama.fr/livre/la-bedetheque-ideale-79-avec-capharnaum-lewis-trondheim-nous-refait-le-coup-du-lapin,123249.php

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.bodoi.info/bd-a-bastia-2015-lexpo-lewis-trondheim/

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://casemate.fr/trondheim-ne-se-sent-plus-un-usurpateur/

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://bandedessinee.blog.lemonde.fr/2015/07/15/ma-premiere-bd-14-la-patate-repetitive-de-lewis-trondheim/

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
http://www.actuabd.com/Dans-Spirou-le-grand-retour-de

Raymond

avatar
Admin
Lewis Trondheim devient l'auteur vedette du journal Spirou. Very Happy

Il en a fait du chemin, depuis les débuts de l'Association.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
En dehors du gros recueil consacré au journal Tintin, l'album du week-end qu'il ne faut pas manquer est sans aucun doute "Coquelicots d'Irak", la dernière oeuvre de Lewis Trondheim. Cette BD est dessinée sur un scénario de Brigitte Findakly, sa coloriste habituelle qui est aussi son épouse.



Bien qu'elle vive en France depuis les années 70, Brigitte Findakly est née en Irak et elle y a passé toute sa jeunesse. Sa mère était française et son père était un arabe chrétien, une espèce certainement en voie de disparition. Brigitte a bien sûr gardé un souvenir très vif de son enfance, et cette ancienne civilisation irakienne détruite par la guerre civile a aujourd'hui acquis des résonances dramatiques.



L'album raconte en fait les souvenirs d'enfance de Brigitte Findakly, dans un pays qui était au départ un royaume et qui, coup d'état après coup d'état, est devenu progressivement une dictature. Les rivalités politiques entraînant très vite des mesures de répression, sa famille choisit de partir en France au début des années 70, par besoin de sécurité. Brigitte s'adapte alors à la civilisation européenne, mais elle n'oublie cependant pas l'univers de sa jeunesse. Cet album est ainsi une autobiographie un peu nostalgique, qui regarde vers un monde perdu.



Brigitte retourne bien sûr de temps en temps en Irak, mais elle se rend compte que ce monde change. Ses cousins et ses cousines ont dû se soumettre à la dictature de Saddam Hussein, et ils semblent bien fatigués. Un fossé s'est creusé au fil des années avec celle qui est devenue définitivement européenne.



Par la suite, la guerre civile entraînera l'émigration de tous les cousins et cousines de Brigitte qui deviendront à leur tour des individus déracinés. Comme les coquelicots d'Irak, il se fanent et perdent leurs couleurs, ainsi que leur vitalité.

C'est donc un livre de mémoires qui est écrit sur un ton très sobre, et qui cherche manifestement à être universel. Volontiers descriptif et riche en anecdotes, le récit n'est jamais ennuyeux, et le lecteur se sent vite immergé dans un monde qui semble toujours bien vivant. La conclusion est bien sûr nostalgique, mais il n'y a aucune grimace ni effet gratuit. La réalité est suffisamment triste pour ne pas en rajouter.



Le dessin de Lewis Trondheim est assez fidèle à son style habituel, mais on sent que le graphiste s'est tout de même aligné sur le ton de son épouse. Il a choisi une mise en page très sage et presque monotone, comportant six cases de dimensions égales à chaque page, avec des images dominées par de longs récitatifs. Les dialogues sont rares, et on davantage l'impression de feuilleter un albums de photos (qui sont d'ailleurs parfois insérées dans le récit) que de lire une BD ordinaire. Cet effet est bien sûr volontaire et tout à fait bienvenu. La priorité est laissée au souvenirs de la narratrice.

C'est donc une très belle lecture que je vous recommande. Cet album ne va pas forcément séduire le visiteur de librairie, qui se contentera de feuilleter le livre, mais il laissera une impression durable à ses lecteurs, qui ne regretteront d'ailleurs pas leur achat. Eh oui ! C'est cela, la bonne BD pour les adultes. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
J'achète beaucoup moins de BD destinées aux adultes qu'à une époque encore récente, étant devenu très sélectif (même pour la BD "mainstream" à destination des 7 à 77 ans) mais cet album a tout pour me séduire. Il ne devrait pas tarder à rejoindre quelques Delisle, Sattouf et Satrapi sur mes étagères.

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
J'ai acheté cet album et je ne vais pas tarder à m'y plonger. Je pense qu'il devrait faire partie des quelques rares BD que mon épouse aime (ou daigne) lire.
Observation : quelque chose me titillait, sans que je sache dire quoi. Et puis l'évidence s'est imposée : pour illustrer ce récit autobiographique de son épouse, Lewis Trondheim n'a pas eu recours à son bestiaire habituel pour les visages des personnages. C'est exceptionnel, chez cet auteur et du coup, on peut saluer ce changement qui a dû nécessiter de sa part des efforts. Craignait-il de froisser son épouse par un dessin animalier ? Avait-il le sentiment que le lecteur pourrait se croire en présence d'une oeuvre de fiction avec des personnages au faciès animalier ? C'est pourtant le style qu'il utilise depuis longtemps pour ses carnets, lesquels reposent aussi sur des éléments autobiographiques.
On imagine bien qu'il y a un consensus à la base (entre les auteurs et entre les époux), mais ce choix répond-il surtout au voeu de Madame ? Ou a la volonté de ne pas caricaturer sa femme et sa belle famille autrement que par un dessin minimaliste (mais fort agréable à l'oeil et très efficace) ?
En tout cas, ce parti pris graphique n'altère en rien le plaisir de lecture ni celui de la contemplation pure, qui consiste à passer d'un dessin à l'autre (difficile de parler de case, quand il n'y a pas de gaufrier) dans n'importe quel sens, en revenant en arrière au besoin, contemplation que j'aime pratiquer et que la BD autorise. On y est d'autant plus incité lorsque, comme c'est ici le cas, le trait (ou le propos) accroche et charme le lecteur.

Raymond

avatar
Admin
Les épouses (en tout cas la mienne) apprécient davantage les BD sérieuses (et adultes) ! Very Happy

Il esr vrai que les BD "non animalières" et non-abstraites sont relativement rares chez Lewis Trondheim. C'est tout à fait à son honneur que d'avoir adapté son style au sujet qui était raconté.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Oui, c'est cela même : il a su adapter son style au récit. Ça n'a peut être l'air de rien, comme ça, mais je suppose que ce choix a nécessité des efforts pour refouler certains automatismes, son style habituel étant tout de même fixé depuis pas mal d'années.
J'en ai lu une partie hier soir, tard dans la nuit. J'achèverai cette lecture aujourd'hui, probablement.
J'ai pu observer qu'à la différence des chroniques de Guy Delisle ou de L'Arabe du futur de Sattouf, par exemple, la narration n'est pas linéaire, que ce soit d'un point de vue chronologique, spatial ou même quant à la nature du récit (présence d'interchapitres à caractère documentaire intitulés "En Irak").

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:En dehors du gros recueil consacré au journal Tintin, l'album du week-end qu'il ne faut pas manquer est sans aucun doute "Coquelicots d'Irak", la dernière oeuvre de Lewis Trondheim. Cette BD est dessinée sur un scénario de Brigitte Findakly, sa coloriste habituelle qui est aussi son épouse.



Bien qu'elle vive en France depuis les années 70, Brigitte Findakly est née en Irak et elle y a passé toute sa jeunesse. Sa mère était française et son père était un arabe chrétien, une espèce certainement en voie de disparition. Brigitte a bien sûr gardé un souvenir très vif de son enfance, et cette ancienne civilisation irakienne détruite par la guerre civile a aujourd'hui acquis des résonances dramatiques.



L'album raconte en fait les souvenirs d'enfance de Brigitte Findakly, dans un pays qui était au départ un royaume et qui, coup d'état après coup d'état, est devenu progressivement une dictature. Les rivalités politiques entraînant très vite des mesures de répression, sa famille choisit de partir en France au début des années 70, par besoin de sécurité. Brigitte s'adapte alors à la civilisation européenne, mais elle n'oublie cependant pas l'univers de sa jeunesse. Cet album est ainsi une autobiographie un peu nostalgique, qui regarde vers un monde perdu.



Brigitte retourne bien sûr de temps en temps en Irak, mais elle se rend compte que ce monde change. Ses cousins et ses cousines ont dû se soumettre à la dictature de Saddam Hussein, et ils semblent bien fatigués. Un fossé s'est creusé au fil des années avec celle qui est devenue définitivement européenne.



Par la suite, la guerre civile entraînera l'émigration de tous les cousins et cousines de Brigitte qui deviendront à leur tour des individus déracinés. Comme les coquelicots d'Irak, il se fanent et perdent leurs couleurs, ainsi que leur vitalité.

C'est donc un livre de mémoires qui est écrit sur un ton très sobre, et qui cherche manifestement à être universel. Volontiers descriptif et riche en anecdotes, le récit n'est jamais ennuyeux, et le lecteur se sent vite immergé dans un monde qui semble toujours bien vivant. La conclusion est bien sûr nostalgique, mais il n'y a aucune grimace ni effet gratuit. La réalité est suffisamment triste pour ne pas en rajouter.



Le dessin de Lewis Trondheim est assez fidèle à son style habituel, mais on sent que le graphiste s'est tout de même aligné sur le ton de son épouse. Il a choisi une mise en page très sage et presque monotone, comportant six cases de dimensions égales à chaque page, avec des images dominées par de longs récitatifs. Les dialogues sont rares, et on davantage l'impression de feuilleter un albums de photos (qui sont d'ailleurs parfois insérées dans le récit) que de lire une BD ordinaire. Cet effet est bien sûr volontaire et tout à fait bienvenu. La priorité est laissée au souvenirs de la narratrice.

C'est donc une très belle lecture que je vous recommande. Cet album ne va pas forcément séduire le visiteur de librairie, qui se contentera de feuilleter le livre, mais il laissera une impression durable à ses lecteurs, qui ne regretteront d'ailleurs pas leur achat. Eh oui ! C'est cela, la bonne BD pour les adultes. Very Happy





http://culturebox.francetvinfo.fr/livres/bande-dessinee/interview-brigitte-findakly-et-lewis-trondheim-racontent-coquelicots-d-irak-245429

Raymond

avatar
Admin
ActuaBD vient de mettre en ligne un petit article sur Mildiou, un album publié pendant les années 90, qui était épuisé.



C'est une aventure de Lapinot qui est un peu "hors-série", et qui a été publiée dans un format de poche au Seuil. C'est en fait une course-poursuite qui n'a pas d'autre but que d'entraîner le lecteur dans une suite de combats et de péripéties.

L'article se trouve à cette adresse :

http://www.actuabd.com/+Mildiou-nouvelle-edition-Par-Lewis-Trondheim-L-Association+


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum