Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cosey, l'éternel voyageur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

101 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Dim 20 Mar - 21:29

Elouarn


alixophile
alixophile
EELV vient de remettre à Cosey le prix super tournesol (le premier, celui des 10 ans, a été remis à F'murrr il y a 10 ans)

http://elouarnblade.blogspot.fr/

102 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Dim 20 Mar - 21:45

Raymond

avatar
Admin
Le super-prix écolo ... pourquoi pas ? Cosey a bien mérité cela.  Wink

Ceci dit, il mériterait aussi tout simplement le Grand Prix d'Angoulême.  Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

103 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Lun 25 Avr - 10:33

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Jonathan / "Celui qui mène les fleuves à la mer".


104 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Lun 25 Avr - 22:37

Fildefer

avatar
grand maître
grand maître
Magnifique, cette planche de Jonathan. Elle m'avait déjà tapé dans l'oeil dans l'album, avec les couleurs, c'est dire !

105 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mer 27 Avr - 10:22

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
"Jonathan / "La saveur du Songrong".


106 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Sam 21 Mai - 11:31

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
"Jonathan / "Le privilège du serpent".


107 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Ven 3 Juin - 17:36

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

108 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Ven 30 Sep - 11:04

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

109 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Sam 27 Mai - 15:26

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Les illustrations et les planches de Cosey sont toujours admirables à contempler.


http://zona-bede.blogspot.fr/2017/05/jonathan-e-laltra-meta-del-cielo.html

110 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 22 Aoû - 10:55

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Cosey revient avec un nouvel album de 104 pages, entièrement en noir et blanc et qui sera disponible dès le 12 octobre prochain .


111 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 22 Aoû - 11:17

Raymond

avatar
Admin
Avec un nouvel éditeur !

Va t-il changer un peu de thème et d'inspiration ? Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

112 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 22 Aoû - 12:08

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Pour ceux qui voudraient découvrir en avant-première cette histoire, je signale que le Journal "Le Monde" a publié les 55 premières planches... pour les autres, naturellement, il vaut mieux s'abstenir et attendre la sortie de l'album.

113 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Jeu 28 Sep - 10:43

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel

114 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Jeu 28 Sep - 13:08

Raymond

avatar
Admin
J'espère qu'il y aura un catalogue !


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

115 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Jeu 12 Oct - 21:32

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonsoir

Cosey, chantre des couleurs automnales, s'est lancé dans le noir et blanc avec Calypso.
Que dire de cet ouvrage ?

Le scénario  est sublime. J'ai été séduite par une tendresse incommensurable, que distillent, pages après pages, des personnages profondément bons et généreux. Le lecteur se sent en terrain connu car les grands thèmes cosandiens (est-ce le juste néologisme ?) foisonnent : la montagne, la Suisse, le passé heureux, l'enfance rédemptrice, l'amour malheureux, la femme libre, la nostalgie, la morale privée supérieure à celle des lois, le rêve américain, etc. L'histoire est certes douce-amère car le bonheur parfait n'existe pas, mais la fin est pleine d'espoir, et même, oserais-je, dire pleine de vie. Décidément, Cosey vieillit bien, très bien, un peu comme les grands bordeaux ! Chaque année qui passe le fait progresser en profondeur et en justesse.

Le choix du monochrome est parfaitement justifié. On peut y voir un souci d'aller à l'essentiel, ou encore une esthétique du passé, de ce passé que Cosey aime tant. Par contre, je confie avoir été déçue par le dessin, de plus en plus épuré. Si les panoramas fleurent bon Bruegel ou les ukiyo-e japonais, si les visages restent vrais, il manque un je ne sais quoi. Peut être l'absence de relief ou la multiplication des petits traits aboutissent-elles à un manque de vie ?







Soyez rassurés, au final, Calypso est un grand cru, un fendant de première catégorie. régalez-vous !

Eléanore

116 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Ven 13 Oct - 0:13

Raymond

avatar
Admin
Et bien, voilà qui est prometteur ! Very Happy

Pour ma part, je dois attendre jusqu'à samedi. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

117 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Lun 16 Oct - 18:23

Raymond

avatar
Admin
J'ai lu à mon tour ce Calypso ... avec un mélange de curiosité et d'étonnement. En fait, au départ, j'ai eu un peu de peine à y reconnaître l'univers de Cosey.



De prime abord, l'explication parait assez simple. Comme la plupart des dessinateurs, Cosey évolue au fil du temps, et il ne crée aujourd'hui plus le même univers (j'allais dire la même "musique" Wink ) que du temps où il dessinait Jonathan. Il a en particulier pris de l'âge, et ses personnages(auxquels il s'identifie certainement) ont eux aussi maintenant une longue vie derrière eux. Ils sont revenus de leurs illusions et n'ont plus vraiment d'avenir. L'espoir s'est envolé et l'ambiance de leurs rencontres est ainsi devenue désenchantée, voir nostalgique.



Le changement de style graphique, quoique annoncé, m'a également un peu dérouté. Je savais d'avance que cette histoire était dessinée en noir et blanc, mais je ne m'attendais pas à ce que Cosey l'utilise d'une façon aussi radicale. Je m'attendais à un trait qui reste léger, avec peut-être des dégradés, voir même des effets de volume, mais le dessinateur a choisi un pinceau impitoyablement épais. Les décors et les silhouettes deviennent de grandes masses, remplies d'un noir épais ou d'un blanc profond, et le résultat se rapproche d'avantage des images en ombres chinoises que de son dessin semi-réaliste habituel.



L'intrigue met du temps à démarrer, et l'auteur semble d'abord un peu trop s'attarder dans sa description d'un univers tristement helvétique. L'histoire continue ensuite sous la forme d'un bon vieux polar, genre volontiers crépusculaire dans lequel Cosey semble retrouver l'ambiance désirée. C'est un roman très noir, en fait, que nous propose l'auteur, et ce style est bien éloigné de "Kate", de "la recherche de Peter Pan" ou des autres grands chefs d'œuvre du passé. Il faut hélas s'y faire. Calypso n'est pas un livre comme les autres.



Je crois que c'est un bon livre, malgré tout, mais il ne correspond pas à ce que j'attendais. Il faut maintenant que je digère cette nouvelle façon de faire, qui n'est probablement pas définitive. Elle ne m'a pas séduit, mais elle prouve que Cosey est toujours bien vivant, et désireux de faire des expérimentations.

Sinon, il y a une bonne nouvelle ! Dans un article qui vient d'être publié par le quotidien 24 Heures, Cosey annonce que son prochain œuvre sera de nouveau consacré à Mickey. La poésie, la fantaisie et l'optimisme ne sont peut-être pas complètement révolus ... je reprends espoir.  Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

118 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Lun 16 Oct - 19:40

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
J'aime beaucoup Cosey. Ces albums m'ont souvent fait rêver, voyager et quel dessin!
Dans cet album, le dessin est puissant, superbe...et pourtant, je me suis ennuyé. Je n'ai pas été conquis par cette histoire. On dirait qu'il fallait qu'il sorte absolument un bouquin cette année, en tant que Grand prix d'Angoulême...

http://alixmag.canalblog.com/

119 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 17 Oct - 9:41

Raymond

avatar
Admin
Je ne crois pas que Cosey "devait à tout prix" sortir un album pour l'année 2017. Dans "24 Heures", il raconte que cette histoire était en fait un vieux projet, proposé il y a longtemps par un ami (qui est d'ailleurs crédité dans l'album)i, et qu'il s'est finalement décidé à le mettre en image, poussé par l'envie de créer quelque chose de différent.

On ne peut pas en vouloir à Cosey de chercher à se renouveler, mais il est vrai que ce dernier album n'est pas aussi séduisant que les précédents.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

120 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 17 Oct - 19:21

Elouarn


alixophile
alixophile
pour ma part, je n'ai pas été désarçonné par ce nouveau style (c'est du pur Cosey quand même)
ni même par l'histoire, que je rapproche de ses premiers Aire libre

je le trouve assez beau, parfois drôle, un peu sensible... mais tout ça en demi-teinte (il n'y va pas franco, et je comprends qu'on puisse s'y ennuyer)
il nous plonge dans des moments nostalgiques... de regrets... des trucs qui laissent des boules dans la gorge
Plutôt une belle lecture !

par contre, absolument étranger au monde de Mickey, plutôt contre cette folie de la reprise (pardon-pardon : pour moi, Alix est mort avec Martin) j'ai boycotté cette resucée de Glénat, et donc pour moi, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle.
Very Happy

http://elouarnblade.blogspot.fr/

121 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mer 18 Oct - 1:38

Raymond

avatar
Admin
Tu as raison ! Cet album est quoiqu'il en soit du "pur Cosey" !     Cool

Mais c'est un Cosey qui  a bien évolué quand même. Le polar n'est pas son style habituel.    

Il y a effectivement une certaine drôlerie dans cette histoire...  mais aussi la revendication d'une certaine liberté, et surtout une "escapade" hors des conventions sociales, qui transgresse les valeurs traditionnelles helvétiques.

Cosey devient en fait une sorte d'anar de droite, comme le remarquent parfois certains critiques bien pensants !  

Mais Cosey s'en fiche en fait de tout ça. Il raconte son intrigue en fonction de son inspiration, sans se soucier des conséquences ...  Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

122 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mer 18 Oct - 8:04

eleanore-clo

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Bonjour
Ne croyez-vous pas que Cosey a toujours placé la morale individuelle au-dessus de la loi ? Dans A la recherche de Peter Pan, l'empathie cosandienne va à Baptistin, pas aux policiers. Il en est de même avec Arthur dans Le voyage en Italie. Cosey en amoureux de l’Amérique est-il anarchiste ou individualiste ?
Je perçois aussi dans Calypso une fable sur la vieillesse. McArthur a écrit un beau texte sur l'âge du corps versus l'âge de l'âme : http://atelier.euregenealog.free.fr/PeleMele/MacArthur/MacArthur.htm et on peut trouver là matière à un autre regard sur la BD. Calpyso en s'échappant de la maison de retraite à l'aide de son ancien amant retrouve la fantaisie et le refus des conventions qui furent son apanage. Et de même, Gus va conquérir la matière à dépasser un quotidien morne (la tragi-comédie policière que l'on peut aussi qualifier de farce bouffonne et surtout sa fille).
Bien cordialement
Éleanore

123 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mer 18 Oct - 16:48

Raymond

avatar
Admin
Une "fable sur la vieillesse" ? Oui, certainement ! Et je pense aussi que Cosey est un romantique avec des tendances libertaires dans presque tous ses albums.

Il y a bien sûr une continuité d'inspiration dans tous les albums du dessinateur, mais le dernier opus amène tout de même une rupture de style, et pas seulement sur le plan graphique.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

124 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 24 Oct - 9:41

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Une exposition lui a été consacrée récemment en Suisse à la Galerie Catherine Niederhauser de Lausanne.


https://galartis.ch/gallery/exposition-cosey/


C'est magnifique !! Cool


En voici trois à titre d'exemple qui démontrent parfaitement la variété de son très grand talent.








125 Re: Cosey, l'éternel voyageur le Mar 24 Oct - 9:48

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Le journal suisse "Le Temps" a publié vendredi dernier une petite interview de Cosey.

C'est

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum