Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Achetez-vous les tome 1 ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 4 Oct - 14:53

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Une pièce de plus à verser au débat (sans omettre les commentaires en réaction à cet article). Wink

http://lecomptoirdelabd.blog.lemonde.fr/2011/10/03/passer-le-premier-tome-pas-si-simple/

52 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 4 Oct - 15:09

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Totoche Tannenen a écrit:
JYB a écrit:Quant à l'éditeur, il connaît son auteur et sa notoriété. Cet éditeur sait donc où il va et le résultat que cela donnera.
C'est sûr. Les éditeurs n'ont jamais de problème avec Bourgeon ! Laughing

Les éditeurs auraient eu des problèmes avec Bourgeon ? Ne serait-ce pas plutôt l'inverse ?!

53 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 4 Oct - 20:11

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Quand un éditeur intente un procès contre un auteur ou menace de le faire, n'est-ce pas parce que cet auteur lui pose problème et qu'il n'arrive pas à le régler à l'amiable avec celui-ci ?
Après, cela peut bien évidemment devenir le problème de l'auteur, s'il perd ce procès.

http://www.actuabd.com/Bourgeon-condamne-a-payer-1000-euros-par-jour-de-retard-pour-Cyann

http://planbd.blogspot.com

54 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 4 Oct - 22:04

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Quel étrange à-priori !!! Pourquoi serait-ce l'auteur qui n'arrive pas à régler le problème à l'amiable plutôt que l'éditeur ? Tu as vraiment une vision spécieuse des relations entre auteurs et éditeurs, qui suppose la subordination des auteurs aux éditeurs ! C'est hallucinant de lire de tels propos sur ce forum ! De plus, tu ferais bien de te mettre à jour : le procès contre Glénat, c'est Bourgeon qui l'a initié et cela concernait les chiffres de production/vente/stock et Bourgeon a gagné ce procès ; ensuite, Bourgeon a gagné en appel contre Casterman...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cycle_de_Cyann

Les auteurs qui, comme François Bourgeon ou Jacques Martin, ne se laissent pas "entuber" se forgent peut-être une réputation d'enquiquineurs, mais c'est aussi parfois le prix à payer pour continuer à produire une oeuvre forte et personnelle... Par contre, j'ai eu l'occasion de constater que, dans le milieu de la BD, le léchage de bottes, en plus de constituer un spectacle écoeurant et vaguement obscène, donne surtout de déplorables résultats sur le plan artistique...

55 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 4 Oct - 23:08

JYB


vieux sage
vieux sage
Michel Jacquemart a écrit:Quel étrange à-priori !!! (...) C'est hallucinant de lire de tels propos sur ce forum !
Attention, Michel. A vouloir rétablir la réalité des choses, tu vas, comme moi récemment, t'attirer des réflexions du genre :

Treblig a écrit:Pourquoi toujours présenter les arguments des autres comme des faux-semblants ou à côté de la plaque ?
C'est un petit jeu un peu facile et peu respectueux des opinions d'autrui. Rolling Eyes
C'est pourquoi, sur ce thème des volumes 1 et des gros volumes de 150 pages ainsi que sur ce qui se passe dans les coulisses des maisons d'édition, personnellement je ne dis plus rien...

56 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mer 5 Oct - 9:49

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Michel Jacquemart a écrit:Quel étrange à-priori !!! Pourquoi serait-ce l'auteur qui n'arrive pas à régler le problème à l'amiable plutôt que l'éditeur ? Tu as vraiment une vision spécieuse des relations entre auteurs et éditeurs, qui suppose la subordination des auteurs aux éditeurs ! C'est hallucinant de lire de tels propos sur ce forum ! De plus, tu ferais bien de te mettre à jour : le procès contre Glénat, c'est Bourgeon qui l'a initié et cela concernait les chiffres de production/vente/stock et Bourgeon a gagné ce procès ; ensuite, Bourgeon a gagné en appel contre Casterman...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Cycle_de_Cyann

Les auteurs qui, comme François Bourgeon ou Jacques Martin, ne se laissent pas "entuber" se forgent peut-être une réputation d'enquiquineurs, mais c'est aussi parfois le prix à payer pour continuer à produire une oeuvre forte et personnelle... Par contre, j'ai eu l'occasion de constater que, dans le milieu de la BD, le léchage de bottes, en plus de constituer un spectacle écoeurant et vaguement obscène, donne surtout de déplorables résultats sur le plan artistique...

Quel a priori ? Je n'ai pas d'a priori ? Je ne prends partie ni pour Bourgeon (dont j'admire le travail) ni pour Casterman ni pour Glénat.
Non, je ne me tiens pas à jour la dessus car je n'en ai rien à foutre de ces histoires, ce qui m'intéresse c'est de lire de beaux récits. Dois-je m'excuser de ne pas avoir citer les autres "problèmes" rencontrés par Mr Bourgeon ?
Qu'est ce qui est "hallucinant" ? De rapporter un tel fait ? De mettre un lien vers Actua BD ? Ai-je dis que je prenais partie pour l'un ou pour l'autre ?
Si tu ne peux pas comprendre qu'un procès est fait pour que deux personnes arrive à s'entendre devant la justice, je ne peux rien pour toi.

Ce qui est hallucinant sur ce forum, c'est l'intolérance d'un certain nombre de personnes, leur mépris des autres, la transformation quasi-systématique des propos d'autrui, l'impossibilité d'avoir un avis différent de la masse.

Moi qui pensais qu'un forum était un lieu d'échange, de partage, de discussions conviviales, je suis extrêmement déçu par votre étroitesse d'esprit, votre agressivité. J'ai honte et pitié pour vous. Je m'arrêterai là. Définitivement.

http://planbd.blogspot.com

57 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mer 5 Oct - 10:55

Raymond

avatar
Admin
Mmm ... les "lieux de partage" entraînent toujours des échanges et des dialogues qui varient au cours du temps, et qui peuvent devenir par moments un peu rudes. deso

En lançant cette discussion sur les "tomes 1", j'ai adopté un ton volontairement polémique, avec l'idée que ce sujet sans gravité méritait d'être un peu stimulé. Apparemment, ceci a trop bien marché.

Cela me fait penser à une vieille émission TV qui s'appelait les "Dossiers de l'écran", où l'on voyait des invités qui s'engueulaient avec passion à propos de sujets mineurs, voir sans importance. Lorsqu'on est passionné par quelque chose (dans notre cas il s'agit de la BD), ce phénomène finit toujours par surgir. Rolling Eyes

Je crois qu'il faut garder une certaine distance par rapport à tout cela. Lorsque l'on discute, il est fatal que des désaccords interviennent à la longue. Pour ma part, j'ai arrêté d'intervenir dans ce topic avant que cela ne devienne une stérile "partie de ping pong". J'ai dit ce que j'ai à dire et je ne cherche pas à tout prix à avoir le dernier mot.

J'espère, cher ami Totoche, que ceci ne va pas de dégoûter de participer au forum. pirat


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

58 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mer 5 Oct - 15:04

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Raymond a écrit:Mmm ... les "lieux de partage" entraînent toujours des échanges et des dialogues qui varient au cours du temps, et qui peuvent devenir par moments un peu rudes. deso

En lançant cette discussion sur les "tomes 1", j'ai adopté un ton volontairement polémique, avec l'idée que ce sujet sans gravité méritait d'être un peu stimulé. Apparemment, ceci a trop bien marché.

Cela me fait penser à une vieille émission TV qui s'appelait les "Dossiers de l'écran", où l'on voyait des invités qui s'engueulaient avec passion à propos de sujets mineurs, voir sans importance. Lorsqu'on est passionné par quelque chose (dans notre cas il s'agit de la BD), ce phénomène finit toujours par surgir. Rolling Eyes

Je crois qu'il faut garder une certaine distance par rapport à tout cela. Lorsque l'on discute, il est fatal que des désaccords interviennent à la longue. Pour ma part, j'ai arrêté d'intervenir dans ce topic avant que cela ne devienne une stérile "partie de ping pong". J'ai dit ce que j'ai à dire et je ne cherche pas à tout prix à avoir le dernier mot.

J'espère, cher ami Totoche, que ceci ne va pas de dégoûter de participer au forum. pirat

Raymond a raison !
Ce n'est pas parceque nous avons, tout un chacun, des idées bien arrétées, étayées par des arguments sérieux, qu'il faille que nous nous crépions le chignon !

Effectivement un forum est à la fois un lieu de partage et de discussion !

J'ai retenu que notre ami Totoche se contre-fichait des histoires entres auteurs et éditeurs : Je le comprend d'autant mieux que je pense comme lui, mais, il s'agit là d'une réalité que nous ne pouvons passer sous silence, et qui, malheureusement, explique souvent pourquoi des oeuvres interessantes disparaissent au profit d'autres qui le sont moins, alors que nous continuons à rêver à la "super-BD-de-course" qui mettrait tout le monde d'accord !

Sachons garder nos positions, mais aussi notre calme !

Toute opinion mérite le respect pour peu qu'elle soit exprimée avec sincérité et respect d'une opinion contraire .
Nous formons, ici, une sorte de famille où les querelles éventuelles sont aussi nocives que dans les familles naturelles .....

Le débat : OUI ! L'engueulade : NON ! cheers

Amicalement

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

59 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Sam 29 Oct - 23:06

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
JYB a écrit:
Attention, Michel. A vouloir rétablir la réalité des choses, tu vas, comme moi récemment, t'attirer des réflexions du genre :

Treblig a écrit:Pourquoi toujours présenter les arguments des autres comme des faux-semblants ou à côté de la plaque ?
C'est un petit jeu un peu facile et peu respectueux des opinions d'autrui. Rolling Eyes
Smile En effet, ça n'a pas tardé!

60 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Sam 29 Oct - 23:24

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Totoche Tannenen a écrit:Quand un éditeur intente un procès contre un auteur ou menace de le faire, n'est-ce pas parce que cet auteur lui pose problème et qu'il n'arrive pas à le régler à l'amiable avec celui-ci ?
Désolé, "Totoche", mais ta phrase met en cause l'auteur seul !
Je ne suis pas spécialiste en droit, il ne m'appartient pas de juger qui de l'auteur ou de l'éditeur est en droit ou en tort, mais la justice a, me semble-t-il, donné raison à Bourgeon dans ses deux procès... Je pense qu'il est bon de rappeler qu'un auteur n'est pas un employé d'un éditeur et qu'il n'y a pas de lien de subordination. Si un conflit éclate entre un éditeur et un auteur, ce n'est pas à priori plus le fait de l'un que de l'autre... Tu sembles considérer que l'auteur a posé problème à l'éditeur... mais l'on peut tout aussi bien considérer que c'est l'éditeur qui a posé problème à l'auteur...

Je suis désolé si j'ai utilisé un ton polémique, mais il me semblait légitime de préciser ce point et aussi que, finalement, la justice a donné raison à Bourgeon (ce qui n'apparaissait pas comme tel dans ton intervention)...

J'ajouterais aussi que François Bourgeon est des auteurs que je préfère et que, au cours de cette affaire, il a déclaré qu'il ne pouvait pas créer sous la contrainte... Cela me rappelle les déclarations d'Uderzo, comme quoi il était envisageait d'arrêter Astérix, lors de son procès avec Dargaud.

D'autre part, je sais que, bien souvent, entre auteurs et éditeurs, c'est un peu le pot de terre contre le pot de fer... Il faut vraiment qu'un auteur ait les reins solides pour affronter son éditeur, comme ce fut le cas pour Uderzo ou Jacques Martin... Et, parce que ce sont des auteurs qui ont réussi - mais on oublie leurs années de galère !- la presse leur tombe dessus ! Ce fut le cas pour Uderzo : la presse lui est tombée dessus "à bras raccourcix" en l'accusant d'ôter de leur bouche le pain des employés de Dargaud ! C'est oublier combien de personnes Uderzo a fait vivre et continue à faire vivre grâce à Astérix ! (Cela me rappelle la réplique cinglante d'Yves Saint Laurent à un journaliste qui lui demandait si cela ne le gênait pas de gagner autant d'argent : il a cité le nombre d'employés qui gagnaient leur vie grâce à lui et il a demandé au journaliste s'il pouvait en dire autant !)

Lors du décès de Jacques Martin, un journaliste de la télévision belge (Thierry Bellefroid) s'est fendu d'un article plutôt ignoble (surtout vu les circonstances !) dans lequel il dépeint Jacques Martin comme un auteur qui était (je cite) "le cauchemar de ses éditeurs"; le fait est que Jacques Martin était quelqu'un qui ne se laissait pas faire ! Ici encore, un journaliste casse du sucre sur le dos d'un auteur (qui a réussi) et prend fait et cause pour l'éditeur ! Je pense que, non seulement Jacques Martin fut un immense auteur, mais aussi qu'il a aidé de nombreuses personnes à se lancer dans le métier et qu'il a bien fait vivre son éditeur et ses employés... Et que, parmi les gens qui étaient payés au moins en partie grâce au travail de Jacques Martin - le travail de toute une vie! -, il s'en trouvait quelques uns qui le courtisaient hypocritement tout en ne ratant pas une occasion pour le décauser dès qu'il avait le dos tourné...

C'est tout cela qui a fait que je suis peut-être "monté un peu vite dans les tours" à la lecture de ton intervention sur François Bourgeon... Wink

61 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Dim 30 Oct - 10:24

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Il ne faut pas oublier que :
Les "auteurs" sont des artistes, qu'ils créent généralement sous le vent de l'inspiration, avant même de penser financement !
Un éditeur est un industriel qui a une entreprise à faire fonctionner, pour qui le financement est primordial, et rien d'autre !

Ce sont deux mondes dépendants l'un de l'autre, mais qui vivent sur des critères antagonistes.

Ne nous étonnons donc pas qu'il y ait des heurts parfois violents entre les deux.

Raymond Damned

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

62 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Lun 31 Oct - 16:10

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Oui, mais en fait c'est tout le contraire (ou l'inverse, si tu veux)...

Les auteurs vivent de droits d'auteurs, donc de pourcentages sur les ventes, et sont sensibles à l'aspect commercial, aux chiffres de ventes, aux placements de leurs albums, à la publicité que l'on fait autour...

Les "éditeurs" sont des salariés, des employés, ils gagnent le même salaire, que l'album dont ils sont sensé s'occuper se vende bien ou non. Ils ne sont donc pas directement affectés par les ventes, tant que ce n'est pas trop catastrophique. Ils cherchent à placer leurs copains, à éditer des trucs qui leur plaisent, et n'ont rien à cirer des avis des lecteurs ou des critiques, qu'ils ne prennent d'ailleurs souvent même pas la peine de lire... Ils peuvent aussi être mus par d'autres critères, qui n'ont rien avoir avec le rendement commercial : des critères idéologiques entrent parfois en jeu, politiques ou religieux ! Enfin, il se peut que quand ils ont fini par saborder une série par excès de "je-m'en-foutisme" et d'incompétence, ils aient déjà migré vers une autre maison d'édition...

On n'est plus au temps de Monsieur Dupuis ! Les maisons d'éditions sont reprises par de grands groupes, dont les actionnaires ne peuvent suivre chaque album, et, si ça se trouve, ne savent même pas que le groupe dont ils sont actionnaires a un département BD ! Les gens qui s'occupent en pratique de l'édition d'un album ne sont donc pas des personnes directement intéressées au chiffre d'affaire, ce sont des salariés! Les seules personnes qui se soucient du chiffre d'affaire, plus exactement des ventes de leur album, ce sont les auteurs !!!



Dernière édition par Michel Jacquemart le Mar 1 Nov - 6:08, édité 3 fois

63 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Lun 31 Oct - 16:40

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Michel Jacquemart a écrit:Oui, mais en fait c'est tout le contraire (ou l'inverse, si tu veux)...

Les auteurs vivent de droits d'auteurs, donc de pourcentages sur les ventes, et sont sensibles à l'aspect commercial, aux chiffres de ventes, aux placements de leurs albums, à la publicité que l'on fait autour...

Les "éditeurs" sont des salariés, des employés, ils gagnent le même salaire, que l'album dont ils sont sensé s'occuper se vende bien ou non. Ils n'en ont rien à foutre des ventes, tant que ce n'est pas trop catastrophique. Ils cherchent à placer leurs copains, à éditer des trucs qui leur plaisent, et n'ont rien à cirer des avis des lecteurs ou des critiques, qu'ils ne prennent d'ailleurs même pas la peine de lire... Ils essayent de placer leurs propres "créations" en prenant des pseudonymes (ça fait quelques thunes de plus). Ils sont aussi souvent mus par d'autres critères, qui n'ont rien avoir avec le rendement commercial : des critères idéologiques entrent souvent en jeu, politiques ou religieux ! Enfin, il se peut que quand ils ont fini par saborder une série par excès de "je-m'en-foutisme" et d'incompétence, ils aient déjà migré vers une autre maison d'édition...

Tu nous décris un monde encore pire que je ne l'imaginais, moi qui croyait éxagérer à force de toujours être négatif quand on parle "fric"!

Raymond Damned



Dernière édition par Damned le Mar 1 Nov - 9:30, édité 2 fois

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

64 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Lun 31 Oct - 16:45

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Mais le fric n'est pas négatif! Il traduit le succès auprès des lecteurs !
Je ne demanderais pas mieux, en tant qu'auteur, d'avoir affaire avec des gens qui pensent "fric" ! C'est peut-être désolant pour un auteur de voir sa série s'arrêter par manque de succès, mais c'est assez surréaliste de voir sa production stoppée en plein élan alors qu'elle était plébicitée par les lecteurs et que les chiffres de vente était bons ! Comme quoi ce ne sont pas toujours des critères de rendement qui motivent les personnes qui prennent des décisions au sein des maisons d'édition !... - je peux en témoigner Wink



Dernière édition par Michel Jacquemart le Mar 1 Nov - 4:40, édité 1 fois

65 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Lun 31 Oct - 18:30

Damned

avatar
grand maître
grand maître
Michel Jacquemart a écrit:Mais le fric n'est pas négatif! Il traduit le succès auprès des lecteurs !
Je ne demanderais pas mieux, en tant qu'auteur, d'avoir affaire avec des gens qui pensent "fric" ! C'est peut-être désolant pour un auteur de voir sa série s'arrêter par manque de succès, mais c'est assez surréaliste de voir sa production stoppée en plein élan alors qu'elle était plébicitée par les lecteurs et que les chiffres de vente était bons ! Comme quoi ce ne sont pas des critères de rendement qui motivent les personnes qui prennent des décisions au sein des maisons d'édition !...

Euhhhh ! Je ne parlais pas du fric, juste et honnête récompense d'un bon travail, fait amoureusement ! geek

Je faisais allusion à ceux qui ne vivent que pour le fric, tout le fric et rien que le fric !grr2

Ce n'est pas tout à fait la même chose ...... Wink

On ne peut toutefois pas résumer, en quelques mots, tout ce qui se peut passer au sein d'un conseil d'administration d'une grosse maison d'édition .....

Raymond Damned



Dernière édition par Damned le Mar 1 Nov - 9:25, édité 1 fois

http://www.pbase.com/vv_eagle/legrand_raymond

66 Re: Achetez-vous les tome 1 ? le Mar 1 Nov - 5:33

Michel Jacquemart

avatar
bédéphile pointu
bédéphile pointu
Les maisons d'éditions sont souvent reprises dans de grands groupes, qui font d'autres choses que de la Bande Dessinée... Ce n'est pas le conseil d'administration qui va vérifier que tel scénario correspond bien à l'esprit de la série ou s'il y a eu un décalage dans les couleurs au cours de l'impression d'un album Wink Le genre de décision qu'un conseil d'administration prendra sera d'ordre plus général, comme se débarrasser du secteur BD s'il n'est pas assez rentable...

Ce que je tente de souligner, c'est que les personnes qui prennent les décisions pratiques au niveau d'un album (continuer ou non une série, le choix du format, du tirage, l'orientation de la série, etc...) ne sont pas directement intéressés aux ventes ! Ce sont des salariés. La même personne suit en même temps la production de plusieurs albums, et s'il y a un "couac", cela est noyé, dissout dans l'ensemble de la production. Par contre, les auteurs sont payés en raison directe des ventes de leurs albums. Ils sont donc beaucoup plus sensibles à tout ce qui peut contribuer au succès de leur album : choix de la couverture, PLV, placements en librairies, qualité de l'impression, etc.

Un auteur sait que le travail de toute une année peut être gâché par un décalage des couleurs parce qu'au moment de l'impression l'opérateur sur la machine est sorti griller une cigarette et que l'éditeur ne s'est pas donné la peine d'envoyer quelqu'un contrôler la mise en machine... L'auteur a mis une année pour réaliser cet album, alors que l'éditeur ou le directeur de collection est peut-être en train de suivre l'impression d'une dizaine d'albums dans la semaine...

Je me souviens d'un auteur qui m'expliquait qu'il se rendait de Belgique à Grenoble au moment de l'impression de ses albums, pour être sûr que ses couleurs soient bien respectées. Je me souviens que dans une interview des années '70 (à l'époque du Dieu Sauvage), Jacques Martin avait dit qu'il apportait beaucoup de soin au choix des couleurs, mais que tout était gâché à l'impression. Il y a aussi l'anecdote de Jacques Martin se rendant personnellement chez les libraires pour vérifier que ses livres était bien distribués Wink

L'image de l'auteur qui cherche à faire de l'art pour l'art et de l'éditeur qui ne pense qu'au fric n'est pas correcte. Si la maison d'édition, d'une manière générale, cherche à faire du profit, c'est normal, c'est la base de toute entreprise commerciale ; mais il est important d'avoir à l'esprit que les personnes qui prennent les décisions pratiques ne sont pas associées directement à ce profit ! Dès lors, d'autre motivations que des motivations commerciales peuvent entrer en jeu : côteries, lobbying, népotisme, options philosophiques, politiques ou religieuses personnelles, etc...

On est bien de l'image pourtant répandue d'une nouvelle race d'éditeurs composée de gestionnaires spécialisés en marketing ! Souvent les décisions se prennent au coup par coup, sans ligne éditoriale directive, sans réflexion, sans étude et sans mesure ! Ce sont des décisions du type "j'aime ou j'aime pas" ou "mon petit neveu n'a pas aimé" ! J'ai travaillé quelques années dans la communication et je peux témoigner que nous avons réalisé des études sérieuses, que ce soit pour le lancement de nouveaux produits, comme un parfum, ou des campagnes publicitaires de fin d'année pour de grandes chaînes de grands magasins, ou encore de campagne publicitaires pour du dentifrice ; des enquêtes statistiques étaient menées, les clients étaient interrogés, sur les affiches, sur l'adéquation entre une campagne et un produit, sur l'emballage, le flacon, le bouchon... Si des clients étaient déçus par le produit, on essayait d'analyser pourquoi... On testait l'argumentaires des dentifrices auprès de dentistes...Tout était analysé, décortiqué, et, à la fin de l'étude, on pouvait faire des recommandations pratiques... Je n'ai rien vu de cela dans l'édition (mais je ne connais pas tous les éditeurs... - et j'en connais quand même au moins un qui avait fait appel à notre agence, mais c'était pour de la création de PLV, pas du suivi marketing)... J'ai lu quelque part que, dans les années '50, du temps héroïque des éditions du Lombard ou Dupuis - ou Marabout ? (je ne sais plus), on testait les livres auprès de certaines classes d'écoliers... Mais, alors qu'aujourd'hui on parle tant de marketing, je n'ai rien vu de tel...

Si un album a "marché" (ou n'a pas marché), personne ne peut dire si c'est dû à la qualité du dessin, à celle du scénario, au choix de la couverture, à la renommée de la série, au fait que l'album précédent a été apprécié (ou pas), à la publicité radio ou télé, à la campagne d'affichage, au PLV, au représentant qui bien (ou mal) fait son travail auprès des libraires, etc. Alors, comment corriger la trajectoire quand on avance ainsi dans le brouillard ?

On aura aussi remarqué que l'on ne tient pas plus compte des avis des critiques ou des lecteurs sur les forums... Tout le monde aura pu observer que certaines critiques revenaient régulièrement, à l'identique, album après album, concernant tantôt le dessin des personnages titres, tantôt la faiblesse des scénarios, sans que l'éditeur en tienne compte...

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum