Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bruno Heitz, le successeur de Tillieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Raymond

avatar
Admin
La mode actuelle des intégrales permet de "ratraper le retard" par rapport à d'intéressantes séries qui ne sont plus disponibles. Parmi ces rééditions bienvenues, il y a en particulier celle du Privé à la Cambrousse, dessinée par Bruno Heitz.



J'avais découvert cette merveilleuse BD grâce à la bibliothèque municipale. Je regrettais que les albums soient devenus introuvables dans le commerce et je n'ai pas raté ce premier tome de l'intégrale. Il contient les trois premières histoires de la série.

Même si son style graphique est notablement différent, Bruno Heitz m'apparait être le digne successeur de Tillieux. Tout comme son illustre prédécesseur, Heitz dessine en effet des histoires policières mi-sérieuses et mi-parodiques, qui se déroulent dans la France profonde (chez les gens qui travaillent et qui ne s'amusent pas Wink ). Hubert, le "privé de la Cambrousse", est un paysan à la fois rustique et rusé, à qui l'on confie des missions généralement peu glorieuses. Il s'acquitte cependant de ses taches avec astuce et les histoires sont toujours amusantes. De plus, le milieu rural est décrit avec un mélange de tendresse et de férocité. En quelques cases (et quelques phrases intelligentes), Bruno Heitz réussit presque toujours à créer une belle ambiance.



Le dessin de cette série ne vous semblera bien rustique (à première vue), mais je peux vous assurer qu'il est efficace. Sa simplicité correspond par ailleurs parfaitement à l'ambiance que cherche à créer le narrateur. Le Privé à la Cambrousse est ainsi une "BD que l'on lit" (par opposition à celles "que l'on regarde" Wink ) et les enquêtes de ce "Maigret agricole" sont des petites merveilles que je vous recommande.



Dernière édition par Raymond le Mar 13 Déc - 11:34, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Invité


Invité
Ben Raymond a tout dit, et je suis entièrement d'accord avec lui... c'est complètement prenant, empli d'une certaine poésie et d'humour...

Raymond

avatar
Admin
Pour se repérer au milieu de l'avalanche des publications de cette automne, il suffit de se fier aux auteurs que l'on a repéré depuis longtemps. C'est ainsi que je me suis intéressé au dernier livre de Bruno Heitz : C'est pas du Van Gogh ...



Bien qu'il ait abandonné depuis quelques années son détective paysan, Bruno Heitz continue à écrire le même genre d'histoire. Il est maintenant édité par Gallimard et raconte les aventures d'un nouveau personnage : un garçon pas si mauvais que ça, qui vit pendant les années 60, qui s'est égaré pendant quelque temps au sein de l'OAS (voir "J'ai pas tué de Gaulle...") et qui a trouvé refuge auprès de sa vieille tante à la campagne. Il évite tout contact avec la police et s'embête à cent sous l'heure. Il fait les cent pas dans la ferme et regarde passer le temps, comme on savait si bien le faire à cette époque où il n'y avait pas de TV, d'ordinateur ou d'Internet.



Une vieille histoire de famille lui donne l'envie de refaire le chemin suivi par son oncle trente ans auparavant, et le voici parti pour Arles. Il se retrouve sur la piste d'une lettre de Van Gogh, en lutte avec une bande de hollandais. L'aventure prend très vite une tournure policière, semblable aux histoires du "Privé à la cambrousse", et de Gil Jourdan. Wink


Je ne vous raconterai pas plus longtemps cette histoire car elle n'a au fond qu'une importance secondaire. L'essentiel, comme dans tout les polar, c'est bien sûr l'ambiance du récit, les dialogues, les petites villes de province. Bruno Heitz sait mieux que personne décrire cet état d'esprit rustique de la France campagnarde, sans fausse pitié et sans illusion. Lorqu'on se demande où l'on a déjà lu cela, on pense inévitablement aux romans de Simenon.



La plus grande différence que l'on peut trouver avec le "Privé à la cambrousse" provient au fond de la mise en couleur, qui complète son style. Bruno Heitz choisit pour son livre les teintes légères de l'aquarelle qui donnent à son récit une ambiance presque enfantine. On aurait pu imaginer un travail plus sophistiqué, afin de faire plus "rustique", mais l'auteur a encore une fois voulu faire sobre. La simplicité de la colorisation s'ajoute ainsi à celles du dessin, du récit et même des personnages. Au fond, c'est peut être grâce à cette absence d'effets que l'auteur décrit d'une manière si juste le monde des années 60, avec son mélange de naïveté et de roublardise.

A mon point de vue, "C'est pas du Van Gogh ... " est une petite merveille de probité (artistique) et d'intelligence. C'est le genre d'album que l'on aime relire, où l'on trouve le charme originel de la bande dessinée ... et tout ce qui faisait le charme des histoire de Tillieux. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Le nouvel album de Bruno Heitz est sorti dans la collection Bayou, et on y retrouve le personnage de l'histoire précédente.



En fait, tout ce que j'ai écrit dans le post précédent pourrait être répété à propos de cette nouveauté. L'intrigue se passe à nouveau dans le monde de "la France d'en bas", avec ses personnages simples et rugueux qui ont leurs préoccupations politiques ou pécuniaires. Cette fois-ci, le héros est confronté à des personnages de l'extrême droite qui projettent de déménager le cercueil du maréchal Pétain vers les grands cimetières de Verdun. Plusieurs protagonistes vont toutefois jouer un double jeu et l'intrigue réserve un petit nombre de surprises.



Racontée sur un ton malicieux et familier, cette histoire nous ramène au temps de la France des années 70, pendant les "années Pompidou". Elle est toujours dessinée avec ce style inimitable, à la fois sérieux et ironique, qui porte la marque de Bruno Heitz. C'est en tout cas un bon moment de lecture et un auteur que je vous recommande, une fois de plus.   Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Raymond

avatar
Admin
Une (bonne) critique de Gilles Ratier sur cet album :

http://bdzoom.com/75496/bd-de-la-semaine/%c2%ab-j%e2%80%99ai-pas-vole-petain-mais-presque%e2%80%a6-%c2%bb-par-bruno-heitz/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum