Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -50%
Nouvel Echo Dot (4e génération), ...
Voir le deal
29.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Calvo ou le talent protéiforme

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Aller en bas  Message [Page 17 sur 17]

401Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 18 Juil - 13:14

David Amram


compagnon
compagnon
arsen33 a écrit:Si effectivement, il y a bien un dénommé Coquin qui apparait dans Baby Journal n°14, celui-ci n'est pas un cocker mais un basset et il est noir... Par contre, dans le n°12 apparait Minable un autre chien d'une race assez semblable mais une robe plus proche de celle du futur cocker Coquin (Minable est en fait une copie de Quick):
Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Babyjo10

Coquin le Petit Cocker arrive dans le numéro 9 de La Semaine de Suzette en février 1952. Il y restera jusqu'en 1954, mais j'ignore si cette parution a été continue ou non.
Le premier album Gautier-Languereau correspond aux 26 planches qui seraient parues du numéro 9 au numéro 34 (en juillet 1952).
Le second correspond aux planches qui seraient parues entre le numéro 1 de décembre 1952 au numéro 26 de mai 1953.
Il y a un trou pour faire la continuité entre ces deux histoires puisqu'on quitte Coquin qui est hébergé dans une famille de paysans et qu'on le retrouve en ville dans une famille bourgeoise. Cela semble indiquer qu'il y a bien eu des planches de Coquin entre juillet et décembre 1952.

Concernant ces premières histoires, les bandes sont numérotées 1 à 78 dans le premier album, ce qui correspond bien aux 26 planches. Pour les deux premières pages du second album elles sont numérotées 226 à 231. Il manquerait donc une cinquantaine de planches entre ces deux albums. C'est pour cela que j'ai mis le conditionnel sur les dates de parution dans La Semaine de Suzette parce que je n'ai pas ces journaux et ces infos viennent de recoupement d'informations obtenues sur des sites de vente.

En fait, cette numérotation sous forme de strip semble indiquer une parution initiale dans un quotidien mais je n'ai pas réussi à confirmer cette information.

Après avoir regardé de nouveau mon premier album, je me rend compte que les bandes sont renumérotées (et les numéros de cases effacés) à partir de la bande 19. Dans cette bande, le braconnier est alité après avoir attrapé un rhume. Or il existe une bande non remontée ou modifiée qui est numérotée 24 (et les cases numérotées 70 à 72) au cours de laquelle le braconnier tombe dans l'eau. Cette bande doit se situer quelque part avant la bande 19 de l'album. Ceci expliquerait les problèmes de numérotations. Certaines bandes ont été omises pour la parution dans La Semaine de Suzette.

Coquin le petit cocker revient dans Pierrot du numéro 71 au numéro 99. L'histoire s'intitule Coquin le Petit chien du braconnier. Il doit en effet s'agir d'un remake de la première version mais apparemment le scénario ne correspond pas au premier album comme on pourrait s'y attendre.
La version de Pierrot sera reprise à l'identique (au moins pour les premières planches) dans Nano et Nanette fin 1964. Seul changement, le titre qui devient "Coquin et Patamousse" même si ce dernier a un tout petit rôle.

Le Coquin qui apparait dans Fripounet et Marisette en 1956 correspond à des planches parues initialement dans La Semaine de Suzette. Les planches sont remontées de façon à ce qu'une planche corresponde à 5 bandes d'origine.

Concernant la version parue en couverture de Bout d'Chou, il s'agit d'une nouvelle histoire illustrée avec des cases intialement parues dans un ordre différent. Par exemple sur la couverture montrée par Raymond les deux cases de droite se retrouvent dans le premier album alors que les deux cases de gauche sont dans le second...

Quelques petites notes, faites rapidement (je n'ai pas accès à mes documents tout de suite) :
En ce qui concerne le personnage de Coquin dans Baby-Journal, il y a bien des raisons de le rapprocher du Coquin de la série publiée en 52, puisque l'histoire de ces personnages sont les mêmes : il s'agit dans les deux cas d'un chien de braconnier qui décide d'aider les animaux de la forêt.

1950  : Création de Coquin sous la forme d'un strip quotidien qui n'est jamais publié. Un dessin préparant cette version crédite Guylaisne au scénario. Crédit que reprendra Marijac lors de ses rééditions altérées. Guylaisne est une assistante de Marijac avec qui Calvo réalise en 52 l'excellent strip à l'humour noir Aglaé dans Lisette 29 à 38 (j'ai adoré!).

Finalement cette version est éditée en 52 dans La Semaine de Suzette.

La parution entre 52 et 54 n'est pas continue. Voici les dates de parutions que j'ai noté en feuilletant l'intégralité de ces revues (les bibliographies précédentes comportaient des manques à ce sujet - je spoile donc ma future biblio ) :


Histoires en images de Coquin :

1952 - 53 :  

Dans La semaine de Suzette, (31/01 au 24/07) Coquin le petit cocker 1 (remake de l'histoire du chien Coquin dans Baby-journal)
Dans La semaine de Suzette, (4/12 à 28/5/53) Coquin le petit cocker 2 (histoire avec la voiture)

54 :
Dans La semaine de Suzette, (4/3/54 ai 26/8/54) Coquin le Petit Cocker 3

56 :
Dans Fripounet et Marisette (N°14 du 1/4/56 au N°29 du 15/7/56), Coquin le Petit Cocker



Remake de la première histoire redessiné par Calvo :

1955 :Dans Pierrot 71 à 99, Coquin le petit chien de braconnier (BD)

Etes-vous sûr que la version de Fripounet et Marisette de 56 reprend une histoire parue dans La Semaine de Suzette ? Il me semblait que si la forme était identique à celle des histoires parues dans Fripounet et Marisette (histoire en image, design des personnages), et qu'il était donc peu probable qu'elle ait été dessinée après la version de 1955 (design différents, bulles), il s'agissait néanmoins d'une histoire inédite. Je dis ça de mémoire, mais ce serait possible qu'il s'agisse d'une version ancienne restée dans les tiroirs, qui a été ressortie en 56, non ? C'était la conclusion à laquelle j'étais arrivé après avoir lu à la suite les trois premières histoires parues dans La semaine de Suzette, puis celle de Fripounet et Marisette. Et cette histoire inédite, ne pourrait-elle correspondre aux bandes qui n'ont pas été éditées dans la Semaine de Suzette et constituent le trou que vous remarquez ?

402Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 18 Juil - 14:32

arsen33


bédéphile pointu
bédéphile pointu
David Amram a écrit:
Etes-vous sûr que la version de Fripounet et Marisette de 56 reprend une histoire parue dans La Semaine de Suzette ? Il me semblait que si la forme était identique à celle des histoires parues dans Fripounet et Marisette (histoire en image, design des personnages), et qu'il était donc peu probable qu'elle ait été dessinée après la version de 1955 (design différents, bulles), il s'agissait néanmoins d'une histoire inédite. Je dis ça de mémoire, mais ce serait possible qu'il s'agisse d'une version ancienne restée dans les tiroirs, qui a été ressortie en 56, non ? C'était la conclusion à laquelle j'étais arrivé après avoir lu à la suite les trois premières histoires parues dans La semaine de Suzette, puis celle de Fripounet et Marisette. Et cette histoire inédite, ne pourrait-elle correspondre aux bandes qui n'ont pas été éditées dans la Semaine de Suzette et constituent le trou que vous remarquez  ?

J'avais extrapolé mais Fripon a corrigé mon erreur. Dans Fripounet et Marisette, il s'agit bien de bandes non publiées dans la Semaine de Suzette. Mais j'en arrive à la même conclusion qu'il doit s'agir de vieilles bandes.
Après, je reste surpris que Calvo ait produit l'équivalent d'un an de publication de bandes dans un quotidien pour que cela reste 2 ans et plus dans un tiroir. Il est vrai que Marijac avait aussi une méthode de gestion assez approximative.

403Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Dim 19 Juil - 10:00

Raymond

Raymond
Admin
En 1952, Calvo publie également dans Lisette les aventures d'Aglaé (une petite truie) sur un scénario de Ghislaine. Je ne connais pas cette BD dont j'ai réussi à capturer quelques images sur le Web, et j'ai découvert une histoire "à l'ancienne" avec un abondant récitatif en dessous des images. La page que je vous montre est de mauvaise qualité, mais c'est tout ce que j'ai pu avoir.  deso

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Nouvel15

Selon le collectionneur de BD, il y a eu 13 planches du 29/6/52 au 21/9/52.


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

404Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Dim 19 Juil - 10:21

arsen33


bédéphile pointu
bédéphile pointu
La parution de Aglaé dans Lisette est assez étrange avec quelquefois 5 cases et quelquefois 6 sans qu'il semble y avoir une logique là dedans... Il y a même une omission d'Aglaé au cours de la parution.
Toutes ces planches sont en fait dessinées pour la société de diffusion de bd de Marijac, celui-ci voulant faire concurrence à Paul Winkler et Opéra Mundi. Mais Marijac n'a pas eu beaucoup de succès...

A noter que le personnage d'Aglaé et accompagné d'une oie nommée Sidonie. Ces deux personnages seront repris 17 ans plus tard pour une série d'animation...

405Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Dim 19 Juil - 18:46

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
les premiéres cases :
Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 S-l16166

406Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Lun 20 Juil - 9:12

Raymond

Raymond
Admin
Quand on y pense, Calvo publiait un nombre incroyable de planches cette année-là. En 1952, en effet, il continuait à travailler régulièrement pour Pierrot, pour lequel il avait repris les aventures de Cricri.  C'étaient de nouvelles aventures où l'on retrouvait les mêmes personnages qui étaient apparus dans Baby Journal puis Cricri Journal. La série se poursuivit régulièrement de façon hebdomadaire pendant 3 ans, jusqu'à ce que Cricri laisse la place à la reprise de Coquin en 1955.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Cri-cr12

Les premières pages de Cricri (en 1952) furent bien plus tard colorisées et reprises dans un album intitulé Cricri souris d'appartement en vacances. Il y eut alors bien sûr aussi un remontage des planches.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Cricri19

Une planche de cet album qui date de 1961,

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Cricri20


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

407Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Lun 20 Juil - 11:48

Fripon

Fripon
martinophile distingué
martinophile distingué
Il est à noter que Cricri a paru aussi dans Coq hardi en 1950
Pour la chronologie :
Cricri contre Matou
Vacances à Etretat
Cricri souris d'appartement en vacances
Cricri et Moumousse à l'hôtel
Associations
Cricri et Moumousse aux champs

408Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Lun 20 Juil - 18:52

Raymond

Raymond
Admin
Si je comprends bien, les deux premières histoires sont parues à la suite dans Baby Journal, Cricri Journal puis Coq Hardi, tandis que les quatre dernières sont parues dans Pierrot ? Question


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

409Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Lun 20 Juil - 19:30

Fripon

Fripon
martinophile distingué
martinophile distingué
Oui, Raymond : "Vacances à Etretat" se termine dans Coq hardi (du 208 au 214 de 1950).
Les pages seront en noir et blanc.
Les histoires suivantes sont dans Pierrot, Marijac jonglait avec ses publications.

Il est à noter que Cricri a été publié dans Bravo en 1949/1950 mais je pense qu'il s'agit de reprises
(Je n'ai pas de numéro de ce journal).

Voici la page du 208 de Coq Hardi

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 7710

410Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Mar 21 Juil - 0:10

Raymond

Raymond
Admin
J'ai montré dans ce sujet des planches de Cricri parues dans Bravo il y a quelque semaines, et elle reprennent le premier épisode (intitulé Cricri contre Matou).

Ces planches se trouvent sur cette page, à partir du post 290 !  Wink

http://lectraymond.forumactif.com/t660p275-calvo-ou-le-talent-proteiforme


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

411Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Mar 21 Juil - 11:04

Fripon

Fripon
martinophile distingué
martinophile distingué
Hé oui, j'avais oublié   Embarassed

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Couv_510

412Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Mer 22 Juil - 17:05

Raymond

Raymond
Admin
Et on en vient à Moustache et Trotinette, une autre série animalière de Calvo qui est apparue elle aussi en 1952, dans Femmes d'aujourd'hui. C'est sa dernière grande œuvre et il la dessinera sans s'arrêter jusqu'à sa mort en 1957.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Femmes11

Je ne me suis jamais beaucoup passionné pour cette BD et … je ne suis pas le mieux placé pour en parler. Je commencerai donc simplement en rappelant quelques généralités sur cette série qui compte plus de 570 pages. Calvo y raconte les aventures de deux héros (un chat et une petite souris) mais y il fait aussi réapparaître de nombreux anciens personnages comme Croquemulot le chat (le père du petit Moustache comme vous pouvez le voir ci-dessus), Patamousse le lapin, Coquin le cocker ou même la vieille voiture Rosalie. Les auteurs du Catalogue d'Angoulême voient un peu cette série comme une sorte d'apogée, pendant laquelle Calvo arrive à démontrer une maîtrise complète du medium bande dessinée et … pourquoi pas ? J'ai pour ma part toujours préféré l'époque des albums G.P., mais je suis ouvert à la discussion. Wink

Moustache et Trottinette ont été édités plusieurs fois en albums, mais ils ne sont plus si faciles à trouver aujourd'hui. Il y a d'abord eu les fascicules mensuels édité par l'O.V.I.P à la fin des années 50, et leur petite dimension ne permet malheureusement pas de bien apprécier tous les petits détails des dessins de Calvo. Ces "petits formats" (plus grands que les PF habituels quand même) sont au nombre de 14 et ils n'ont plus un très grand intérêt aujourd'hui, à mon avis, car Fututopolis a fait mieux après cela.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mousta11

Une première réédition complète, en albums brochés, a été entreprise par Futuropolis entre 1976 et 1978, et c'est la solution la moins onéreuse. Ces albums se trouvent facilement sur les sites de vente du Web, mais pas forcément tous et c'est le problème des collections.  Wink  Leur qualité d'impression est très correcte et c'est un bon choix si on veut simplement découvrir la BD, sans obligatoirement tout acheter.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mousta12

Au milieu des années 80, une intégrale a ensuite été éditée par Futuropolis dans sa fameuse collection Copyright, et c'est sans aucun doute le format qui est le plus agréable à lire. Il y a eu 5 albums, qui sont maintenant tous assez bien cotés. Je regrette parfois de l'avoir dédaignée à l'époque, quand elle ne coûtait presque rien.   Embarassed

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mousta13

Maintenant, que pensent les amateurs de Calvo à propos de Moustache et Trottinette ? Very Happy


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

413Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Ven 24 Juil - 15:34

Raymond

Raymond
Admin
Comme je possède le premier fascicule de Moustache et Trottinette édité par l'O.V.I.P.. je vais continuer pendant quelques jours à vous présenter l'histoire de Moustache et Trottinette au Moyen-Âge, dont la première page se trouve déjà ci dessus. Cela me permettra de discuter certains aspects de cette BD.

La première remarque qui s'impose, c'est que Calvo a cette fois bien intégré l'emploi des phylactères et des récitatifs et que les textes s'équilibrent parfaitement avec les dessins. Les images présentent moins de petits détails et le dessinateur se concentre surtout sur les personnages. La transition du récit d'une case à l'autre est très fluide et la compréhension de l'histoire par le lecteur est immédiate.

Voici la page 2

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy10


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

414Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 25 Juil - 14:57

Raymond

Raymond
Admin
Planche 3

Même si les suites d'images Moustache et Trottinette sont très bien pensées, je ne peux m'empêcher de regretter les magnifiques grandes cases remplies de petits détails ironiques que l'on trouvait dans "Patamousse" ou dans la "Bête est morte". Les compositions savantes et les surprises sont devenues très rares et la page ci-dessous présente quatre bandes soigneusement équilibrées qui ont presque l'apparence d'un gaufrier.


Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy11


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

415Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Dim 26 Juil - 11:14

Raymond

Raymond
Admin
Planche 4

La rencontre de Moustache et Trottinette est traitée de façon humoristique et je suis à nouveau frappé par cette fluidité de la narration dont fait preuve Calvo dans cette page. Cette séquence est racontée un peu à la manière de Peyo, si j'ose faire cette comparaison, car le créateur des Schtroumpfs était lui aussi un maître de la clarté du récit et de l'humour bienveillant dans ses bandes dessinées généralement très enfantines.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy12


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

416Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Lun 27 Juil - 12:05

Raymond

Raymond
Admin
Par moment, les décors amusants et les hommes réapparaissent mais l'histoire reste très focalisée sur Moustache et Trottinette. Les animaux se parlent entre eux, malgré leurs différences d'espèces, comme dans les dessins animés de Walt Disney, et l'auteur est encore en train de construire le petit monde qui va entourer ses deux personnages.

Page 5


Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy13


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

417Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Mar 28 Juil - 13:13

Raymond

Raymond
Admin
Les planches racontant des scènes d'action ou de poursuite sont assez rares dans Moustache et Trottinette, mais Calvo excelle toujours dans cet exercice. Trottinette est donc partie à l'aventure dans le château et la pauvrette rencontre des hommes. Ceux-ci engagent une petite de chasse qui sombre très vite dans le grotesque, et c'est en fait le genre de page que je préfère dans cette série. Smile

Planche 6


Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy14


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

418Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Jeu 30 Juil - 9:51

Raymond

Raymond
Admin
A la décharge de Calvo, il faut signaler qu'il ne faisait pas tout ce qu'il voulait dans cette BD.  La rédaction de Femmes d'Aujourd'hui exerçait en effet une censure assez vigilante, aussi bien sur les images que le texte. Le Catalogue d'Angoulême a incorporé dans ses pages une lettre adressée par le journal à Calvo en avril 1957, qui contient une longue liste de reproches sur son travail, alors que ce dernier dessinait "Le siège de Kouglofbourg". Que ce soit à cause de la longueur excessive et de la grossièreté des textes, ou de la présence de dessins choquants et macabres, Calvo s'y retrouve sommé de faire des corrections (quand celles-ci ne sont pas effectuées par le journal). Il lui était donc impossible d'introduire dans sa BD la verdeur, la vivacité et les inventions qui étaient présentes dans "la Bête est morte".

La planche 7 de Moustache et Trottinette est par contre tout-à-fait conventionnelle ... pour ne pas dire cucul la praline.   Wink

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Mt-moy15


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

419Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Mar 4 Aoû - 13:50

Raymond

Raymond
Admin
A partir de 1953, Calvo disperse beaucoup moins sa production et il se concentre sur les revues Pierrot et Femmes d'Aujourd'hui. Il publie cependant encore quelques BD ça et là, comme par exemple quelques planches dans l'Almanach du Foyer Rural en 1953. En voici une page, qui abandonne les habituels histoires animalières.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Almana10


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

420Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Ven 7 Aoû - 23:06

Raymond

Raymond
Admin
Cette chronique touche maintenant à sa fin !  

Nous arrivons maintenant en 1957. Calvo continue inlassablement à dessiner Moustache et Trottinette, dont il publie chaque semaine une nouvelle planche dans Femme d'Aujourd'hui. Il commence toutefois à avoir des ennuis de santé et voici comment Marijac raconte sa dernière rencontre avec lui :

Je l'ai vu pour la dernière fois 48 heures avant sa mort. Il m'a dit : "mon vieux, je n'ai que le sort que je mérite." C'est rare que les gens reconnaissent cela.

Malheureusement, Marijac ne nous en dit pas plus car il continue son discours en parlant de Saint-Ogan.  Rolling Eyes  Il était comme cela, Marijac ! Mais ce que l'on peut toutefois retenir de son discours, c'est que Calvo faisait preuve sur la fin d'une véritable dignité.

Calvo meurt d'une "artérite" le 11 octobre 1957, alors qu'il dessinait un 10ème épisode de ses deux héros intitulé Trottinette a perdu Moustache. Cette histoire sera pieusement terminée par Mat et Jean Trubert, mais le cœur n'y était plus vraiment.

Malgré les rééditions et adaptations successives de ses œuvres par Marijac pendant les années 60, son nom est peu à peu oublié. Et lorsque son Patamousse est réédité par Futuropolis en 1974, presque plus personne ne sait qui était Calvo.

Les choses ont maintenant bien évolué. Calvo est reconnu comme un des grands auteurs de BD de l'après-guerre, et certains de ses albums sont plus ou moins régulièrement réédités. Il est temps de le redécouvrir.

Et je crois que je vais me mettre à la recherche des albums de Moustache et Trottinette.  Wink

Sinon, pour terminer cette chronique, je vais vous montrer une belle photo un peu nostalgique, qui réunit "les Coq Hardis" à la fin des années 40. C'est en fait comme cela que Marijac nommait le club des fans de son journal, mais aussi les collaborateurs qui y travaillaient.

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Calvo-18

Debout au dernier rang, de droite à gauche, on peut reconnaître (plus ou moins facilement) Calvo, Saint-Ogan, Joe Hamman (habillé en indien), Erik, Trubert, Frick (je ne sais pas qui c'est), Le Rallic et Mat. Marijac est absent de la photo.

C'était une belle équipe !


_________________
Et toujours ... Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

421Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Ven 7 Aoû - 23:36

arsen33


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Je viens de voir sur Gallica que "Moustache et Trottinette" a également été publiée dans la page du jeudi de La Bourgogne Républicaine".
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32715503p/date&rk=21459;2
Malheureusement certains numéros ne sont visibles que sur la partie payante de Gallica, Retronews.

422Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 8 Aoû - 11:35

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Il y a plusieurs Frick .
Je pense que celui-ci est Jean Frick ; scénariste de "Laurel et Hardy pour Mat dans Cri-Cri .

423Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 31 Oct - 18:48

Delan

Delan
license ès BD
license ès BD
Je cherchais sur gallica les couvertures que Calvo a réalisées pour le journal Fillette en 1939 et 40 lorsque je suis tombé sur cette couverture:

Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Jobbzo10

Non ce n'est pas du Calvo mais ça m'y fait furieusement penser, non ? J'ai peu d'information sur son auteur Félix-Pol Jobbé-Duval si ce n'est qu'il a fait de très nombreuses couvertures pour Fillette avant que Calvo ne prenne le relais.
Calvo ne pouvait certainement pas ignorer le travail de ce dessinateur et je dirais qu'il l'a probablement influencé. Pourtant je n'ai jamais vu son nom mentionné dans les études sur Calvo.
Qu'en pensez-vous ?

424Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Sam 31 Oct - 20:07

arsen33


bédéphile pointu
bédéphile pointu
Calvo le Normand aurait été inspiré par le Breton Jobbé-Duval. Que nenni!!! Tu devrais avoir honte de suggérer une telle chose... Wink

Bon trêve de plaisanterie. Évidemment, Calvo devait connaitre les dessins de Jobbé-Duval. Difficile de passer à côté, il était un peu partout.
On retrouve des filiations entre les dessins de Jobbé-Duval et de nombreux dessinateurs de l'époque. J'avais fait d'ailleurs une remarque sur des attitudes caractéristiques du dessin de Jobbé-Duval que l'on retrouve également chez Cazanave.

425Calvo ou le talent protéiforme - Page 17 Empty Re: Calvo ou le talent protéiforme le Dim 1 Nov - 19:25

2J

2J
membre de l'académie
membre de l'académie
Un bon article sur Jobbé-Duval :
http://www.bd-nostalgie.org/DIVERS/02_auteurs_Jobb%E9-Duval.htm

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 17 sur 17]

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum