Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Votre première découverte d'Alix

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
oh oui alors!

http://alixmag.canalblog.com/

Lion de Lisbonne

avatar
grand maître
grand maître
Vraiment Exclamation

BERENICE21

avatar
compagnon
compagnon
Ma première lecture d'Alix était Le sphinx d'or (c'est pourquoi cet album figure dans mon top 5). J'étais en classe de 4ème. J'avais 13 ans. C'était en novembre 1981. J'étais très malade. Entre deux perfusions et quelques vomissements, j'ai pu découvrir l'univers de J Martin. Une découverte qui m'a sans doute donné mon goût pour l'histoire. Je me souviens m'être endormi en train de lire cet album, et de m'être réveillé en sursaut, en pliant le bras. A l'époque, on avait la bonne idée de fixer la perfusion dans le creux du bras. D'où une très mauvaise surprise au réveil. Malgré tout, cette lecture reste un bon souvenir, car elle m'a permis de m'évader de ma chambre... Je crois qu'il y avait aussi dans les livres que l'on m'avait offert un ou deux albums des Tuniques bleus I love you

http://christophe-lefevre21.blogs.allocine.fr/

BERENICE21

avatar
compagnon
compagnon
Je précise que j'ai toujours l'album en question, et qu'il est en excellent état... pouce

http://christophe-lefevre21.blogs.allocine.fr/

Raymond

avatar
Admin
Tiens, c'est très proche de ce que nous a raconté Vilain Goton (pour le même album). Ce n'est pas vraiment un beau souvenir. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

31 Re: Votre première découverte d'Alix le Mer 13 Juil - 23:47

Bzh22

avatar
compagnon
compagnon
Chacun y va de son histoire, je vous fait part de la mienne....

J'avais 9 ou 10 ans, étant à l'école primaire, et notre petit bourg possédant une bibliothèque municipale, je me devais d'aller avec ma maman chercher un livre.
Et c'est ainsi que j'ai découvert les histoires d'Alix....Pas de souvenir d'un album en particulier.
Il me tardait à la fin de ces histoires, de retourner à la source pour découvrir les nouvelles aventures de mon compagnon de lecture..
La vie se faisant, et plus de 25 ans après, une folle envie d'un retour dans un monde ou tout va bien s'est fait ressentir, d'ou mon retour à mes premières lectures...
Voilà.

32 Re: Votre première découverte d'Alix le Ven 15 Juil - 22:34

Raymond

avatar
Admin
Il faudra que tu nous racontes ces retrouvailles avec la BD à l'âge adulte. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

33 Re: Votre première découverte d'Alix le Ven 15 Juil - 23:08

Bzh22

avatar
compagnon
compagnon
Raymond a écrit:Il faudra que tu nous racontes ces retrouvailles avec la BD à l'âge adulte. Cool

Pour être honnête...j'en ai rêvé la nuit qui a suivi ma lecture de l'album d'"Alix l'intrépide"...et cela remonte à 2 jours.... Embarassed
Passion...quand tu nous tiens !!!

34 Re: Votre première découverte d'Alix le Sam 16 Juil - 10:31

Raymond

avatar
Admin
Ce genre de rêverie est caractéristique de l'effet "madeleine de Proust".

C'est comme cela qu'on devient un addict ! Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

rbo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
ma rencontre avec alix viens de mon père passionné d'histoire,il ma fait aimer les moments historiques de notre monde.
Mon père avait prédit que je serait lecteur assidu des aventures d'alix et il avait bien prédit.
J'ai découvert ce gaulois vers 13 ans,plus je lisais ses aventures et plus je m’intéressait à l'antiquité romaine et l'architecture.
Alors Je me suis passionné sur l'architecture antique et je croit que les héros vivant dans l'antiquité de Jacques Martin m'ont fait aimer l'architecture.
J'ai entrepris de faire une formation en taille de pierre depuis pas mal d'année,maintenant je peux tailler toute sorte d'architecture en pensant au histoire d'Alix.

36 Re: Votre première découverte d'Alix le Dim 17 Juil - 10:21

Raymond

avatar
Admin
Je ne savais pas. C'est ton métier ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

37 Re: Votre première découverte d'Alix le Dim 17 Juil - 22:23

rbo

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
oui ça été mon métier mais pour problème de santé j'ai arrêté avec grande déception.
Mais je me fait tout le temps plaisir je taille la pierre chez moi quand j'ai l'occasion,je me suis reconvertit dans la restaurions cela à rien avoir.

38 Re: Votre première découverte d'Alix le Dim 17 Juil - 23:30

Patrick Essa


alixophile
alixophile
Nous sommes en été, il fait beau et le soleil luit à travers la cage d'escalier que je descends quatre à quatre pour aller chercher le dernier numéro de Tintin. L'ami du rez de chaussée me le prête après l'avoir lu et je sais que je vais le dévorer de la première à la dernière ligne. Les vacances valaisannes sont paisibles et entre parties de ballons, "brisolées" de châtaignes et piscine municipale, j'ai le temps de plonger mes yeux ébahis dans les aventures de mes personnages favoris. Parmi celles ci l'histoire dure et sombre des légions perdues me facine. Transitions entre rigidité d'une discipline militaire de corps et sauvagerie d'une bande de combattants égarés; visage glabre et pilosité virile; Romains de Gaule et Gaulois de Rome...enfin une histoire poignante et vraie. Tellement différente des autres. Si intense que la nuit je me rêve à cheval, au milieu d'une riviére, un glaive à la main avec un nom en "ix" contre des soldats en "us". Ahhh mes amis Alix c'est le parfum d'une enfance qui s'éloigne, la naissance de sentiments contradictoires, la découverte d'un monde qui peut être complexe et rude, la fin de l'innocence aussi...Jacques Martin ne me quittera plus.

http://www.dégustateurs.com

39 Re: Votre première découverte d'Alix le Lun 18 Juil - 14:20

Raymond

avatar
Admin
Je comprends bien cette émotion, car j'ai moi aussi découvert Alix grâce aux Légions perdues, dans le journal Tintin. J'ai même dû attendre 3 ans avant d'en connaître la fin.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
En février 68. Dans ce numéro 1007 de Tintin, le premier que j'ai acheté.

Dans ce numéro, pas mal de choses... Mais surtout le Tombeau Étrusque, vers la page 25 ou 26. La scène de la poursuite sur la plage par les Molochistes et (cette idiote de) Lydia qui se fait choper.

Plongeon d'Alix pour la retrouver. Vite, la semaine suivante, j'adore instantanément... Des souvenirs qui marquent. Séquence nostalgie...



"1 franc le numéro...

Une couverture d'Hermann et à l'intérieur plusieurs séries comme Michel Vaillant ("Km 357", pas le meilleur), "Jugurtha" d'Hermann, donc, Ric Hochet et surtout "le tombeau étrusque", de Jacques Martin que j'allais longtemps confondre avec l'animateur, épaté par un gars capable de mener de front deux métiers avec tant de succès... J'ai ensuite rencontré ces auteurs que j'admirais en 68. J'aurais même pu travailler sur Alix, ce qui aurait été certainement un rêve de môme impossible à imaginer à l'époque.

Le contenu de ce numéro de mes 11 ans d'alors (séquence nostalgie...): Jugurtha, Taka Takata, Modeste et Pompon, Ric Hochet, Luc Orient, Strapontin, Tounga, Doc Silver, Chick Bil, Michel Vaillant, Indésirable Désiré, Alix et Dan Cooper"

http://erikarnoux.blogspot.com

Raymond

avatar
Admin
Il est vrai que c'était une belle époque du journal Tintin ! sunny


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
La meilleure, je crois. Mais comme on a quasiment le même âge, nous le savons déjà tous deux, hein... J'imagine que vous connaissez tous ce site sur le journal Tintin, malheureusement le passionné qui s'en occupait nous a quitté il y a deux ans, mais grâce à la famille, on y trouve toujours des merveilles...

http://erikarnoux.blogspot.com

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Eh bien, venant à mon tour évoquer ma première rencontre avec Alix, je m'aperçois que très curieusement, je n'en ai aucun souvenir précis et suis incapable de dire quel album j'ai lu en premier. Je suppose que ce devait être dans les années 70 vers l'âge de 12 ou 13 ans, vraisemblablement en vacances par des albums empruntés à la bibliothèque du gros village le plus proche de notre lieu estival favori. Il me semble que j'ai dû lire à cette époque La Griffe noire, La Tiare d'Oribal, et peut-être l'Île maudite. Alix l'intrépide, certainement, et d'autres albums parmi les dix premiers, mais je ne me souviens pas de ma première lecture de chacun d'entre eux.
Ensuite, j'ai lu à nouveau Alix dans les années 1980 dont les albums de cette époque, jusque au Cheval de Troie, puis plus aucun autre album nouveau - je relisais plutôt de temps en temps, à intervalles espacés ceux que j'avais déjà - jusque à cette année qui a été pour moi celle de la grande redécouverte d'Alix, de Lefranc et de Jhen !

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Belle année alors Very Happy

http://alixmag.canalblog.com/

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
stephane a écrit:Belle année alors Very Happy

C'est vrai, cette année 2014 est pour moi liée à une une grande joie parmi d'autres joies : celle du seuil rouvert vers toutes ces séries aimées de mon enfance et mon adolescence et la découverte de tout ce qui a été publié depuis que j'ai cessé de les suivre ! D'où aussi mon inscription à ce beau site où je viens souvent pour le simple plaisir de lire ce qu'on a écrit et dit de tel ou tel aspect de l'univers de Jacques Martin.



Dernière édition par Draculea le Lun 8 Sep - 16:35, édité 1 fois

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Comme beaucoup, j'ai découvert Alix dans le journal Tintin. Cependant, j'ai eu avec lui des relations à éclipse.
Curieusement je ne me souvient plus exactement à quel moment nous avons fait connaissance, j'ai le souvenir de quelques images, le tombeau étrusque, la scène dans la tombe avec la sœur d'Octave, le dernier spartiate avec la révolte des esclaves. Et puis, je l'ai abandonné avec mes lectures d'enfant.
Deuxième découverte chez des amis dans les années 80. Ils avaient tous les albums, ainsi que ceux de Lefranc et Jhen. Si à leur âge (plus de 30ans!) mes amis lisaient Alix, aucune raison de ne pas m'y replonger et j'ai tout relu  d'un bloc, décomplexé. Puis, deuxième abandon
Quinze ans plus tard, la cinquantaine, je passe devant la vitrine d'un bouquiniste, nostalgie? recherche de sensations oubliées? Je rentre. Oubliée la crainte de passer pour un attardé avec mes BD (et m.... à mon âge, j'assume!) J'ai racheté tous les albums... et suivi Alix jusqu'à la mort de Jacques Martin.
La dernière étape a été mon inscription au Forum... que je ne regrette pas, on y apprend plein de choses et on peut y discuter et débattre sans se prendre le chou (comme on dit Smile ).

Tarmac

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Un peu plus jeune que certains Very Happy je n'ai pas découvert Alix dans le journal Tintin, mais dans les années 1974-1975. Mon père me les achetait lorsque je ramenais de bons bulletins scolaires à la maison. J'avais également droit aux Lefranc, et puis Jhen par la suite.
Je me souviens avoir été très impressionné par "Le Tombeau étrusque" "Le spectre de Carthage" ou "La griffe noire" L'homme réduit en cendre dans le spectre de Carthage, la défiguration de Brutus. Un enfant ne peut l'oublier, tout comme le ragard maléfique du mage Rafa. pale J'en ai fait des cauchemars la nuit.
Dans un pensionnat religieux, je ne rentrais à la maison que le week-end. Je me levais très tôt le samedi matin, caché avec ma petite lampe, au pied du lit, sans que mes parents le sachent, pour dévorer ces BD magiques sur l'univers martinien. Very Happy
Je ne saurais dire quel album, j'ai lu en premier, à l'âge de 7 ans, cela commence à remonter.
J'ai perdu de vue Alix,Lefranc,Jehn,Vasco.. Vers le cheval de Troie, j'étais déjà étudiant. Et comme pour beaucoup, j'ai retrouvé mes amis d'enfance bien plus tard, à l'époque de O Alexandrie, La Camarilla.. Et depuis, la magie opère, la passion ne s'éteindra jamais plus cheers

Draculea

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je trouve très émouvant le récit de ta découverte, Tarmac. L'initiation par l'intermédiaire des albums offerts par ton père et les lectures très matinales en cachette avec ta petite lampe de poche relèvent de ces initiations qu l'on n'oublie jamais. Je me souviens par exemple à propos de Tintin et non d'Alix que, lorsque mes parents m'ont offert mon premier album signé Hergé, vers probablement l'âge de sept ans, il s'agissait des Bijoux de la Castafiore, j'ai été d'autant plus fasciné que je croyais qu'il s'agissait d'un album original qu'ils avaient lu dans leur enfance, et je me sentais donc d'autant plus honoré par ce cadeau, (j'ai toujours cet album, quoique il soit un peu fatigué). Cette curieuse supposition est due au fait que pendant des années, chez ma grand-mère j'ai lu et relu le premier album du Journal de Mickey contenant le numéro 1, album qui avait appartenu à ma mère petite fille. Hélas de cet album mythique il ne reste rien : je l'avais tellement lu que les pages tombaient, se désagrégeaient et se mélangeaient si bien que ma grand-mère, exaspérée de devoir sans cesse ranger les pages de cet album démantibulé, sans se douter de ce qu'elle faisait a fini un jour par le mettre à la poubelle. Si elle avait songé une seconde à sa valeur, je suppose qu'elle ne me l'aurait jamais laissé en mains et ne l'aurait pas ainsi fait disparaître ! C'est un des grands regrets de mon enfance, d'où le fait qu'aujourd'hui je prends un soin maniaque de mes bandes dessinées !

Tarmac

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je pense que nous avons en dénominateur commun le fait d'appartenir peu ou prou à la même génération, celle du Baby-boom, et l'on se comprend forcément lorsque l'on parle des années 70, avec tout ce que cela peut induire en terme de nostalgie Crying or Very sad
J'ai la chance que ma mère ait gardé ces albums d'enfance,qui sont désormais collectors. Ils affichent en effet le prix au crayon à papier du libraire, à une époque où le Gencode EAN13 n'existait pas..Autant le dire, à mes yeux, ces albums ont une valeur inestimable.. Ils me relient à un monde et à un univers enchantés. Very Happy

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Pendant les vacances de juillet, à Ostende, j'avais demandé à ma mère de m'acheter des soldats romains en plastique gris monochrome (seules les chairs étaient coloriée en orange, et le cimier en rouge). Je me demande encore pourquoi ils avaient attiré mon attention. Mektoub ! ("C'était écrit !").
Juste après (8 août 1956) il y a eu la catastrophe du charbonnage du Bois du Cazier(*), à Marcinelle, pas bien loin d'où j'habitais - autant dire au bout de ma rue...
Chez une tante dont le mari était sauveteur à la mine, j'ai découvert parmi les épluchures ménagères des pages d'un hebdomadaire familial - BONNE NOUVELLE ou un titre comme ça - où paraissait chaque numéro une page de L'ILE MAUDITE. J'étais fasciné, faisant la relation entre mes figurines et les soldats de l'album, leurs arbalètes, et ces flèches explosives (que je croyais "atomiques"). A la rentrée scolaire, dans mon manuel d'histoire - 3e primaire - on parlait de la conquête de la Belgique par Jules César. Une gravure illustrait le combat des Romains contre les Gaulois à la "bataille de la Sambre" (une identification discutable de la Sabis, où furent vaincus les Nerviens de Boduognat : mais comme la Sambre traversait ma ville de Charleroi, j'étais convaincu que tout ça s'était passé près de chez moi).
L'histoire rejoignait la fiction bédéique, ce qui lui donnait une saveur toute spéciale !

En 1957 ou 58, j'ai découvert l'Antiquité grâce aux péplums, et en même temps que les Contes et Légendes de chez Nathan (ah ! les superbes illustrations de J. Kühn-Régnier) j'ai trouvé les albums du Lombard chez le bouquiniste où je m'approvisionnais aussi en "Bob Morane". ALIX L'INTREPIDE etc. Je les ai lus, puis les ai revendus car mes parents déménageaient souvent, au détriment de ma petite bibliothèque...

Vers 1970, j'ai redécouvert avec étonnement Alix, cette fois dans le désordre d'une pile de TINTIN à disposition dans la salle d'attente d'un médecin (LES LEGIONS PERDUES et/ou LE TOMBEAU ETRUSQUE). En 1972, je travaillais chez un distributeur de pockets anglais, aussi quelle ne fut pas ma surprise d'y découvrir une pile d'Alix Casterman oubliés en haut d'une étagère. Je me demande encore ce qu'ils faisaient là; ce n'était pas le genre de la maison. Mais j'ai tout racheté à mon employeur et, depuis, ai suivi les nouvelles parutions en album.
Et chez un autre bouquiniste, j'ai un par un retrouvé tous les Lombard EO en assez  bon état !
_________
(*) Qui a partiellement inspiré le Guy Lefranc "NOEL NOIR". Le tonton-sauveteur nous a rapporté de la mine un "craya", un bloc d'argile calciné qui trône encore dans mon living. Enfant, j'étais persuadé que des cendres humaines y étaient mêlées.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum