Lefranc, Alix, Jhen ... et les autres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-24%
Le deal à ne pas rater :
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX 77″ OLED 4K UHD (modèle ...
3799 € 4999 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Je viens de lire

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas  Message [Page 16 sur 17]

376Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Mer 9 Sep - 18:47

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonsoir

Les frères Rubinstein est une vaste fresque historique allant de 1927 à 1948 et prévue en neuf tomes.  Elle décrit la vie de deux frères, Salomon et Moïse, de religion juive, pris dans les tourments de ces années si terribles pour leur communauté. La série est scénarisée par Brunschwig (Le pouvoir des innocents) et dessinée par Le Roux (les personnages) et Chevallier (les décors). Les deux premiers opus sont prévus pour cette rentrée : Shabbat Shalom, sorti le 28 août, et Le coiffeur de Sobibor, annoncé pour le 14 octobre.

Je viens de lire - Page 16 Rubin_10

Trois lignes spatio-temporelles s’entrelacent dans Shabbat Shalom. Le scénariste nous amène tout d’abord en 1942 avec l’arrivée d’un train de déportés dans le camp d’extermination de Sobibor (https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_d%27extermination_de_Sobibor).

Je viens de lire - Page 16 Rubin_12

En contrepoint, nous assistons à une discussion dans un cabaret de Californie en 1932.

Je viens de lire - Page 16 Rubin_11

Enfin, nous plongeons dans la France ouvrière et plus particulièrement minière de 1927 où la difficile jeunesse des deux héros nous est contée.

Je viens de lire - Page 16 Rubin_13

L’intrigue tourne clairement autour de l’antisémitisme, ordinaire en 1927 et meurtrier en 1942. La tristesse est donc de mise. Mais Brunschwig est bien plus qu’un historien. Il met en scène non seulement la vie quotidienne des juifs à cette période, mais aussi les relations fraternelles entre Salomon et Moïse. Et il traite également de justice sociale dans des scènes d'anthologie (la remise du prix du meilleur élève) qui se veulent filles de Germinal.

Le tandem de dessinateurs fonctionne très bien et a contrario d’un Hergé qui refusait de faire apparaître ses aides dans le « générique », Le Roux annonce clairement la couleur. Et c’est ma fois un beau couple car tant les graphismes (réalistes) sont criants de vies, tant ceux des personnages que ceux des décors.

J’ai été bouleversée par cette œuvre qui fait clairement partie des phares de la rentrée. N’hésitez pas  Very Happy .

Eléanore

377Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 12 Sep - 12:26

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Je viens de lire - Page 16 Couv_401539

New-York Cannibals est une BD scénarisée par Charyn et dessinée par Bouq.

Cette BD est la suite de Little Tulip parue en 2014. L’intrigue se situe 20 années après. Pavel / Paul, ancien détenu du Goulag, et ayant émigré aux Etats-Unis, tient toujours son salon de tatouage. Sa protégée, Azami, est devenue policière et culturiste. Lors d'une intervention, elle découvre un bébé abandonné dans une poubelle. Sans enfant, elle décide de l’adopter. Sauf que ce nourrisson est au cœur d’un trafic de de sang, orchestré par une ancienne codétenue de Paul, Anna, et derrière elle par le FBI. Pour protéger son bébé, Azami, aidée de Paul vont remonter la piste, dans une étrange quête mêlant le passé russe du tatoueur et le présent de la policière.

Cet ouvrage mélange les bas-fonds new-yorkais (Charyn est né dans la Big Apple), le complotisme (le FBI drogue les barons industriels américains), la politique (le régime soviétiques et les goulags servent de toile de fond), le fantastique (les tatouages sont vivants) et le vampirisme (Anna se nourrit de sang)… Une mixture pour le moins détonnante ! Je confie ne pas avoir été totalement séduite par ce cocktail même si tout se tient et que j’apprécie toujours les fins heureuses… et puis les personnalités des héros sont très touchantes (l'Albatros...). Mais je ne vous en dirai pas plus  Smile !

Le dessin de Bouq est superbe. Les corps sont magnifiés et la représentation des extrêmes, que ce soient les culturistes, les junkies ou encore les vampires est criante de vie. Signalons aussi le contraste entre le bébé d'Azami et son imposante maman qui est fort touchant ! Et les scènes d’action sont toujours aussi dynamiques. Quant aux décors, ayant vécu à New-York, je trouve que le dessinateur a la dent dure mais il est vrai que la ville présente beaucoup de contrastes.  

Je viens de lire - Page 16 3028_P7

Quoiqu’il en soit, la BD plaît aux critiques puisque l’ouvrage est en couverture du magazine bimestriel du réseau Canal BD et bénéficie de l’appui de France Inter (https://www.franceinter.fr/culture/boucq-et-charyn-new-york-cannibals-la-suite-tres-reussie-de-little-tulip). Je suis plus réservée, néanmoins New-York Cannibals présente un certain charme. A vous de voir. Et la fin ouvre la voie à un troisième opus.

Je viens de lire - Page 16 3028_P4


Je viens de lire - Page 16 3028_P13

Je viens de lire - Page 16 3028_P15

Eléanore



Dernière édition par eleanore-clo le Sam 12 Sep - 20:05, édité 1 fois

378Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 12 Sep - 14:47

Murakami

Murakami
lecteur émérite
lecteur émérite
Une vingtaine de planches commentées de cette nouvelle collaboration entre Boucq et Charyn sont au sommaire du Casemate de ce mois.


Je viens de lire - Page 16 Revue_39805

379Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 12 Sep - 19:32

Raymond

Raymond
Admin
C'est probablement un de ces "blockbuster" bien réalisés et presque inévitables qui apparaissent à chaque automne. Je verrai cela à mon retour de vacances.   Cool

Merci pour tes commentaires, eleanore-clo !  pouce


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

380Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Lun 14 Sep - 13:25

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

J'ai profité de la fin de semaine pour lire Little Tulip, le premier opus de la série, publié en 2014.

Grâce à cette lecture à rebrousse-temps ( Smile ), j'ai découvert que New-York Cannibals reprend une grande partie des recettes de "son géniteur". Finalement, mis-à-part le vampirisme, les deux BD sont des sœurs jumelles Laughing .
J'en profite d'ailleurs pour signaler l'omniprésence de la violence dans ces ouvrages.

Il me semble que nous sommes là devant une série policière âpre qui peut plaire aux amateurs d'action. Ce n'est pas ma tasse de thé en tout cas Rolling Eyes .

Eléanore

381Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Lun 14 Sep - 18:15

Raymond

Raymond
Admin
Merci pour tes commentaires.
À mon retour, il faudra que je mette tout ça dans le sujet dédié à Boucq. 😉


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

382Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Ven 25 Sep - 21:22

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonsoir

Malgré tout est une romance de Jordi Lafebre.

Je viens de lire - Page 16 Malgrz10

Ana, la soixantaine, ancienne maire d'une petite ville, femme dynamique et entreprenante, vient d'avoir un malaise. Elle décide alors de renouer avec l'amour de sa vie, Zéno, un vieux libraire, titulaire d'un doctorat en physique quantique !

Jusque-là, la BD n'a rien d'original sauf... qu'elle est à rebrousse temps et que, chapitre après chapitre, nous allons remonter le temps jusqu'à la rencontre des deux amoureux.

Jordi Lafebre a beaucoup travaillé avec Zidrou. Leur collaboration a débuté sur Lydie, un petit chef d’œuvre que je recommande vivement. Puis, elle s'est poursuivie par la série des Beaux étés. Ici, Lafebre est seul à la barre et pourtant, on sent clairement la filiation avec le scénariste belge. Malgré tout est une superbe chronique sociale et humaine.  

Saint-Exupéry disait : Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction. Et un proverbe célèbre affirme : Loin des yeux, loin du cœur. Et bien Lafebre prend l'exact contrepied de ces deux maximes. Car Ana et Zéno s'aiment à la folie, sans jamais avoir les mêmes projets et sans jamais ou presque se croiser ! Elle dirige sa ville durant plusieurs mandats, et lui part étudier les aurores boréales pour peaufiner sa thèse.
Ce pourrait être triste mais c'est exactement le contraire. Et on s'amuse beaucoup dans une BD très légère, très fraiche, où les (très) rares disputes (à distance) des deux amoureux sont noyées dans un océan de tendresse. Les dialogues sont jubilatoires et chaque phrase ou presque prononcée par les héros est ambiguë car derrière le propos officiel ou scientifique se cache un mot pour l'aimé(e). La même ambivalence se retrouve dans le pont, imaginée par Ana pour résoudre un problème urbain, calculé par Zéno, et qui symbolise en fait leur relation ! Il en est de même pour la thèse de Zéno, sur la physique quantique et le temps que l'on peut remonter. C'est bien évidemment une image de sa relation avec Ana.
Un esprit chagrin pourrait dire qu'Ana trompe son mari, mais dans ce conte de fée, cet époux modèle ne voit aucun mal dans la relation platonique et extraconjugale de son épouse car il place le bonheur de celle-ci au-dessus de tout et lui accorde une totale confiance.

Le trait de Lafebre est précis, réaliste et il multiplie les cadrages pour mieux nous faire partager la complicité entre Ana et Zéno. Le dessinateur réussit aussi parfaitement le défi de représenter les héros à tous les âges de la vie. Et les couleurs sont douces à l'image des traits et de l'histoire.

Je viens de lire - Page 16 PlancheA_401078

Je viens de lire - Page 16 3030_P13

Je viens de lire - Page 16 3030_P5

Je viens de lire - Page 16 3030_P19

Je souhaite terminer ce billet par la couverture de l'album, pétillante d'intelligence. L'illustration représente le reflet d'Ana et Zéno. Ils se promènent en se tenant tendrement le bras et on comprend qu'ils s'aiment  I love you . Derrière eux, les parapluies dessinent bien évidemment un cœur ! Sauf que ce n'est qu'un reflet, l'image de ce qui aurait pu être et n'est jamais arrivé. Quoique, comme Zidrou, Lafebre laisse la porte ouverte à toutes les fins possibles.

Voilà donc une BD réjouissante en ces temps sinistres de deuxième vague. N'hésitez pas  Very Happy . Derrière la possible étiquette d'une "BD à l'eau de rose", ou encore derrière la phrase éculée sur "le cœur ou la raison", se cache une réflexion sur la vie, sur les choix assumés ou regrettés, et plus généralement sur le projet amoureux. Que voulons nous en nous donnant à l'autre ? Un instant de passion ou une vie remplie de projets ?

Eléanore

383Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Ven 25 Sep - 23:15

Raymond

Raymond
Admin
Zidrou est un merveilleux scénariste que j'aime beaucoup, aussi bien lorsqu'il ressuscite une série célèbre que lorsqu'il écrit une œuvre originale. Je vais d'ailleurs bientôt parler de lui dans mon sujet consacré à Spirou ... qui traîne un peu en longueur, j'en suis bien désolé.

Avec Jordi Lafebre, Zidrou a créé de très belles BD comme "Lydie" ou "la Mondaine", et puis j'ai adoré la mini-série "Les Beaux étés", dont dont je n'ai manqué aucun titre. Il y a presque toujours un point de départ peu conventionnel dans ses scénarios, et le pitch que tu nous dévoiles (deux personnes qui s'aiment et qui n'ont rien de commun mais qui sont heureux quand même) lui ressemble complètement.

Je ne vais donc pas manquer ce nouvel opus.  pouce


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

384Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Lun 28 Sep - 18:52

Raymond

Raymond
Admin
Tout comme eleanore clo, Gilles Ratier a beaucoup apprécié Malgré tout de Jordi Lafèbre.

Je viens de lire - Page 16 Malgrz10

"Jordi Lafebre nous conte la passion platonique, mais éternelle, entre deux sexagénaires", nous dit-il :

http://bdzoom.com/159759/actualites/%c2%ab%e2%80%89malgre-tout%e2%80%89%c2%bb-une-histoire-d%e2%80%99amour-a-rebours-signe-jordi-lafebre%e2%80%89/


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

385Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Mer 30 Sep - 15:05

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

L'Alcazar de Simon Lamouret est la BD RTL du mois : https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/l-alcazar-de-simon-lamouret-est-la-bd-rtl-du-mois-de-septembre-2020-7800845383. Cela ne pouvait que me tenter  Smile  !

Je viens de lire - Page 16 Couv_401659

Le roman graphique, épais de presque 200 pages, raconte la construction d'un immeuble à Bangalore. Bon, vous allez me dire que c'est une oeuvre pour un lectorat très ciblé : les architectes ou encore les promoteurs immobiliers Laughing. Et bien non. C'est en fait une analyse ethnographique de la société moderne indienne !

En effet, l'immeuble n'est qu'un prétexte pour évoquer une société figée, grouillante, pauvre et corrompue. De très nombreux thèmes sont abordés comme la condition féminine dans le sous-continent, l’orthodoxie religieuse et la cohabitation compliquée entre musulmans et hindouistes, les rapports humains au travail, etc.
Les héros sont touchants. Ils se débrouillent de leur mieux pour survivre dans une ville de contrastes, où les plus riches résident dans de somptueux appartements carrelés de marbre et les plus pauvres vivent sous une tente de fortune.  
L'humour est toujours présent et les situations les plus cocasses émergent de cette tragédie collective où le fatalisme est roi.

Le style est très proche de celui de Harari : très épuré avec des perspectives parfaites. Les visages sont caricaturaux mais toujours très parlants.

Je viens de lire - Page 16 3027_P12
Je viens de lire - Page 16 3027_P6

A mille lieues de l'image du Taj Mahal (https://fr.wikipedia.org/wiki/Taj_Mahal), mais plutôt dans la veine du film Slumdog Millionnaire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Slumdog_Millionaire), Lamouret nous emmène dans les entrailles d'une ville qu'il connait bien pour y avoir vécu.

Eléanore

386Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 10 Oct - 10:34

Raymond

Raymond
Admin
J'ai lu hier soir Malgré tout de Jordi Lafèbre et j'ai été épaté. C'est une formidable BD !

Je viens de lire - Page 16 Malgrz11

La principale performance de l'auteur est à mon avis la réalisation du scénario. "Malgré tout" est l'histoire d'une relation amoureuse inaccomplie et néanmoins heureuse, ce qui est déjà inhabituel. Mais surtout, l'intrigue nous est racontée totalement à rebours. Le récit commence en effet avec le chapitre 20, lorsque les deux amants sont âgés (et qu'ils ont pris leur retraite) et il se poursuit après cela à rebrousse temps, en racontant leur relation tout au long de leur vie jusqu'au moment de leur première rencontre, qui correspond au chapitre 1. Un tel procédé aurait pu être artificiel, et il aurait aussi pu rendre inutilement pénible la lecture du récit, mais ce choix narratif induit au contraire un plaisir très particulier, voir même (il faut le reconnaître) une légère jubilation. En fait, ce récit à l'envers nous montre sans arrêt des événements dont l'explication n'est donnée qu'au chapitre suivant (ou plutôt au chapitre précédent ... mais comme il est placé après celui qu'on vient de lire ... Wink ) et cette méthode crée une véritable tension dans la narration. L'auteur nous oblige donc à lire immédiatement le chapitre suivant pour tout comprendre. Et ce livre devient un peu ce que certains appellent un "page turner", à savoir un album dont on tourne impatiemment les pages pour connaître la suite et dont ne se détache pas avant d'avoir pu lire la fin !

A part cela, l'intrigue est très subtile puisque cette relation amoureuse est racontée d''une manière heureuse, alors qu'elle devrait logiquement être triste. C'est certainement le deuxième exploit de l'auteur. D'une façon malicieuse, Jordi Lafèbre réussit envers et contre tout à nous persuader que les deux amants restent heureux malgré leurs longues années de séparation, en utilisant de moyens logiques et crédibles. Sur le fond, cette histoire est totalement irréelle, il faut bien l'admettre, mais l'auteur y croit un peu et il réussit surtout à nous le faire croire. Et la crédibilité de cette histoire irréelle réveille un petit sentiment de bonheur.    Very Happy

Le dessin souple, fantaisiste et expressif de Jordi Lafebre souligne à merveille les nuances et l'ironie du scénario. Cette BD n'est en effet pas une histoire vraie ! Ce récit est essentiellement un jeu avec la vérité et toutes les images sont construites en fonction de ce principe. Les dessins sont donc pleins d'humour et de surprises, d'une manière totalement cohérente avec le récit, et il n'y a pas d'effet gratuit.

Lire cet album a été un vrai bonheur !   Very Happy

Tout comme eleanore-clo, je ne peux donc que vous recommander cet album. C'est une des belles lectures de cet automne !


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

387Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 10 Oct - 17:58

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Moments extraordinaires sous faux applaudissements est une BD de Gipi.

Je viens de lire - Page 16 Couv_404529

Nous suivons plusieurs destinées. La plus importante est celle d'un humoriste, d'un spécialiste des spectacles en solo, qui se rend à l'hôpital pour visiter sa mère mourante. Mais l'auteur nous invite ailleurs. Ainsi, des cosmonautes partent à la découverte d'une planète mystérieuse. Côté réalisme, nous assistons aux aventures d'un homme préhistorique et des GI s'apprêtent à débarquer sur la plage d'Omaha Beachet. Enfin, un enfant nous invite à renouer avec nos racines. Quel patchwork me direz-vous ? Et bien non. Tout est parfaitement cohérent et toutes ces intrigues se résument à une seule que, bien évidemment, je ne vous révèlerai pas  Smile .

Gipi est un auteur exigeant comme en témoignait déjà La terre des fils, prix de la meilleure bande dessinée de science-fiction aux festival des Utopiales, prix Ouest-France Quai des Bulles et Grand Prix RTL de la bande dessinée. Pouvait-il donc faire mieux ? je le crois et cet album, encore plus réfléchi, encore plus émouvant, pourra aisément briguer un prix ABCD ou un Fauve d'or, à moins que ce dernier ne soit pas décerné en 2021 du fait de l'annulation du festival.

L'auteur aborde de très nombreux thèmes comme la culpabilité, la pudeur, l'accompagnement des malades en fin de vie, l'enfance heureuse, la difficile cohabitation de le vie professionnel avec la vie privée, le réconciliation avec soi-même, le paradoxe sur le comédien (https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_sur_le_com%C3%A9dien)etc. Chaque thème est abordé à travers une des intrigues. Par exemple, l'humoriste utilise le thème de sa mère mourante dans un de ses spectacles. L'assistance rit ne comprenant pas que le drame est réel et non fictif. Quant au comédien, il franchit la ligne si bien définie par Diderot pour interpréter son propre rôle, sans prise de recul aucune.
Et une fois la dernière page de la BD tournée, sa relecture devient encore plus signifiante. Et nous en arrivons là à l'exploit de l'œuvre: une narration extrêmement complexe et dans laquelle pourtant on ne se perd pas.  

La fin est heureuse mais ce n'est pas l'essentiel qui est plutôt le parcours initiatique ou plutôt le voyage intérieur de chacun des héros et surtout celui de l'humoriste.

J'ai apprécié le graphique ou plutôt le patchwork de graphiquez car le dessin est bien évidemment à l'unisson du scénario. On passe ainsi du noir et blanc à l'aquarelle. Gipi témoigne d'ailleurs d'une belle maitrise de chaque technique. Et je confie retrouver un écho du célèbre Impression, soleil levant de Monet dans les des deux vignettes ci-dessous.

Je viens de lire - Page 16 Gipi10

Je viens de lire - Page 16 PlancheA_404529

Je viens de lire - Page 16 Gipi11

En résumé, Moments extraordinaires sous faux applaudissements est une BD exigeante, non immédiatement accessible, presque intellectualiste mais toujours profondément humaine. L'équivalent d'une Palme d'or  Very Happy . A vous de voir si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure !

Eléanore

388Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Jeu 15 Oct - 18:18

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Le deuxième tome des Frères Rubinstein est sorti. Il s'intitule : Le coiffeur de Sobibor.  

Je viens de lire - Page 16 Couv_402391

Brunschwig entremêle toujours deux lignes temporelles. La plus forte, la plus dramatique, se déroule dans le camp d'extermination de Sobibor (https://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_d%27extermination_de_Sobibor) en 1942. Moïse y a été déporté. Il réussit à sauver sa vie en devenant le coiffeur des officiers SS. La seconde ligne temporelle nous ramène à Paris, dans les années 20, où Moïse se cache suite à une accusation infondée, dans une société gangrénée par l'antisémitisme. Il bénéficie heureusement de l'appui sans faille de son frère Salomon, le roi de la débrouillardise.

Brunschwig est un excellent conteur d'histoire et la qualité est au rendez-vous : un scénario prenant, des personnages attachants et un suspens à couper le souffle.
Le dessin de Le Roux est parfaitement léché et les couleurs sombres mises en œuvre par Elvire De Cock se marient parfaitement avec le destin tragique des deux frères. Pour m'être recueillie à Auschwitz, je puis témoigner que les dessins de baraquements sont parfaitement conformes à la triste réalité de la Shoah.

Je viens de lire - Page 16 FreresRubinsteinT2_Page_1
Je viens de lire - Page 16 FreresRubinsteinT2_Page_2
Je viens de lire - Page 16 FreresRubinsteinT2_Page_3

Toujours côté graphique, il me semble que Salomon présente une ressemblance avec Goscinny. Est-ce volontaire ?

En tout cas, dans la production très abondante de cet automne (un rattrapage d'avril-mai ?), cet album mérite le détour. J'ai été en tout cas très heureuse de vous en parler.

Eléanore

389Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Ven 16 Oct - 9:19

Raymond

Raymond
Admin
Je crois que je commencerai plutôt avec l'album de Gipi ! Wink


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

390Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Sam 24 Oct - 10:16

Raymond

Raymond
Admin
Une des bonnes lectures de cette semaine :  Castelmaure par Lewis Trondheim (scénario) et Alfred (dessin)

Je viens de lire - Page 16 Castel10

C'est un conte médiéval très bien raconté, qui parait au départ plutôt classique. On découvre en effet un roi et une reine qui souhaitent avoir un enfant, et qui vont bien sûr utiliser tous les moyens possible pour y arriver.

Je viens de lire - Page 16 Castel11

Bien sûr, ils finissent par demander de l'aide à une vilaine sorcière, qui va troubler l'ordre des choses. Dès lors, tout se complique et je ne vous dévoilerai bien sûr pas de quelle manière. Il y a en fait de belles idées dans ce récit de chevalerie, qui est captivant de bout en bout.

Je viens de lire - Page 16 Castel12

Les images simples et très aérées d'Alfred conviennent à merveille à ce récit qui devient par moment surprenant. Le dessinateur évite soigneusement tout effet gratuit et il se met efficacement au service de l'intrigue. Le récit, qui est par moment un peu complexe, devient ainsi très facile à suivre et ce n'est pas du tout désagréable.

Sinon l'album présente d'évidentes ressemblances avec d'autres beaux contes médiévaux qui sont déjà parus cette année. Je pense par exemple à "Peau d'homme", ou aussi à "Géante", deux albums qui offrent le même plaisir : celui du conte féérique dans lequel tout semble possible, dans un monde médiéval fascinant, à la fois si proche et si différente du nôtre. Peut-être s'agit-il d'une nouvelle mode ?


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

391Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 25 Oct - 9:59

Raymond

Raymond
Admin
Je n'ai toujours pas lu la Dernière Rose de l'été dont eleanore-clo a pourtant dit beaucoup de bien. Il faut dire aussi que chaque samedi, je me demande vraiment ce que je vais acheter car les tentations sont multiples.

Je viens de lire - Page 16 Harrar17

ActuaBD en sort une bonne critique et je ne doute pas trop que ce soit une B^bonne BD. Mais voilà, il faut faire des choix.

https://www.actuabd.com/La-Derniere-Rose-de-l-ete-de-Lucas-Harari-Sarbacane-un-polar-aux-allures


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

392Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 25 Oct - 10:05

Raymond

Raymond
Admin
Relevons aussi la belle critique de Philippe Tomblaine sur l'album Castelmaure, beaucoup plus détaillée que le mienne qui est plutôt laconique. Embarassed

Je viens de lire - Page 16 Castel13

Vous saurez tout sur cet album à cette page : Wink

http://bdzoom.com/160258/lart-de/%c2%ab-castelmaure-%c2%bb-alfred-et-lewis-trondheim-refont-le-conte/


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

393Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Lun 26 Oct - 14:10

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Je fais aussi partie des invitées et ai lu Castelmaure.  Merci Raymond  Very Happy . C'est une belle découverte. La BD regarde du côté du conte, bien plus que Géante ou Peau d'homme. Elle est plus intemporelle, moins politique. Et la narration est bien plus habile, en entremêlant diaboliquement le passé et le présent, avec plusieurs lignes qui convergent à la toute fin. Enfin, le recours à une mise en abyme magnifie l'ouvrage. J'ai ainsi particulièrement apprécié le personnage du mythographe, sorte de Charles Perrault en herbe, qui recueille les légendes pour en faire des récits.

Le style graphique est voisin de celui des deux autres ouvrages. Il effraiera les tenants du réalisme et présente même un certain charme par ses exagérations caricaturales. C'est du Alfred pur jus ! A titre personnel, je reste quand même sur ma faim. Un peu plus de réalisme serait le bienvenu et produire rapidement des planches et des planches est bon économiquement mais parfois moins bon artistiquement. Cocteau, lorsqu'il tourne La belle et la bête, s'est plié à une certaine esthétique, et j'eus aimé qu'Alfred fasse de même. Bon, on peut toujours rêver !

Au final, malgré un dessin peu adapté, je garderai le souvenir d'un excellent scénario. Aussi, je me permets de décerner à Trondheim la médaille en chocolat (au lait car la fin est onctueuse) du plus beau conte 2020.

Eléanore

394Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Ven 30 Oct - 9:07

Raymond

Raymond
Admin
Je n'ai toujours pas lu l'Alcazar de Simon Lamouret, malgré les commentaires élogieux d'eleanore-clo (voir le post 385 de ce sujet). Il est difficile de tout suivre.

Je viens de lire - Page 16 Alcaza10

Frédéric Hojlo dit beaucoup de bien de ce voyage aux Indes par la BD !

https://www.actuabd.com/L-Alcazar-de-Simon-Lamouret-Sarbacane-une-immersion-dans-la-societe-indienne


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

395Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 1 Nov - 12:06

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Le baron est une BD écrite, dessinée et coloriée par Masbou.

Je viens de lire - Page 16 Couv_403185

L'histoire est une adaptation en bande dessinée des Aventures du baron de Münchhausen, roman écrit par Raspe. Le baron de Münchhausen est un personnage historique, un militaire de carrière ayant vécu au XVIIIème siècle. Sa vie a été enjolivée, vue à travers le prisme de la truculence et du merveilleux. Masbou lie ensemble des anecdotes toutes aussi amusantes, exagérées  et affabulatrices les unes que les autres. Nous avons ainsi droit à la balle qui tue 10 canards, au cheval coupé en deux que le tailleur recoud, etc. L'histoire célèbre du baron chevauchant un boulet est bien évidemment reprise à la toute fin de l'ouvrage.

Je viens de lire - Page 16 Munch1

L'œuvre est légère, un peu antiféministe, mais plaisante à lire en cette période sportive. Masbou est un scénariste honnête même si on peut regretter l'absence de son habituel comparse Ayroles, qui eut probablement rajouté de l'émotion, de la tension et du suspens.

Les dessins sont beaux, dans la lignée de De cape et de crocs, un mélange de réalisme et d'imagination caricaturale. Du très professionnel. Les visages sont merveilleusement expressifs et les paysages font rêver. Et le dessinateur aime cet époque, cela se send car le rendu historique (l'architecture, les costumes, etc.) fleure bon le XVIIIème siècle.

Je viens de lire - Page 16 3071_P7

Je viens de lire - Page 16 3071_P11

On peut aussi noter un hommage discret au style de Gustave Doré, le premier illustrateur des Aventures du baron de Munchhausen.

Je viens de lire - Page 16 3071_P5

Je viens de lire - Page 16 800px-Gustave_Dor%C3%A9_-_Baron_von_M%C3%BCnchhausen_-_035

Voilà donc une BD honnête à lire pendant les longues journées de (re) confinement  Smile

Eléanore



Dernière édition par eleanore-clo le Mer 11 Nov - 10:53, édité 1 fois

396Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 1 Nov - 13:15

Raymond

Raymond
Admin
Peut-être faut-il se dépêcher de l'acheter avant la fermeture des librairies ?  Wink

Je l'ai vu hier mais il y avait tellement de "musts" (Alix Senator, l'Epervier par Pellerin, le dernier Gipi et le nouveau Marc-Antoine Mathieu) que je l'ai laissé sur les rayons.  deso


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

397Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 1 Nov - 13:28

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
En France, les librairies sont fermées sans vraiment l'être. Ainsi, le réseau Canal BD a parfaitement su tirer son épingle du jeu. Il est possible de réserver des livres à l'avance par téléphone, par courriel ou sur le site web. Il suffit alors d'aller récupérer sa commande à la librairie où un comptoir, généralement implanté à l'entrée de la boutique, permet le règlement et l'échange. Et, comme d'habitude, les nouveautés y sont disponibles une à deux journées avant la date officielle de sortie  Smile . En fait, contrairement à ce que disent les médias, c'est la FNAC qui va beaucoup y perdre Laughing

Eléanore

398Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Dim 1 Nov - 14:25

Raymond

Raymond
Admin
Une librairie de BD à Lausanne (la dernière en fait) avait fait un peu la même chose pendant le confinement du mois d'avril en Suisse. Mais eux, ils allaient même jusqu'à livrer les BD à domicile.   Cool


_________________
Et toujours ... Je viens de lire - Page 16 Charli10
http://lectraymond.forumactif.com

399Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Mar 10 Nov - 17:43

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Raymond a écrit:J'ai lu hier soir Malgré tout de Jordi Lafèbre et j'ai été épaté. C'est une formidable BD !

Tout comme eleanore-clo, je ne peux donc que vous recommander cet album. C'est une des belles lectures de cet automne !

Un autre avis (suisse) très positif Wink

https://www.lematin.ch/story/une-bd-a-lenvers-ca-bouleverse-forcement-781033611328

Eléanore

400Je viens de lire - Page 16 Empty Re: Je viens de lire le Mer 11 Nov - 10:50

eleanore-clo

eleanore-clo
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Bonjour

Messire Guillaume est une série inachevée écrite par Gwen De Bonneval, dessinée par Matthieu Bonhomme et coloriée par Walter.

Je viens de lire - Page 16 Couv_53009

Je viens de lire - Page 16 MessireGuillaume02_62307

Je viens de lire - Page 16 MessireGuillaume3_24012009_142211

L'intrigue se déroule dans un moyen âge fantastique. Le père de Guillaume a disparu et sa recherche à travers toutes sortes de contrées, y compris mythologiques, constitue une quête permettant au jeune homme de progresser en maturité. Le contexte politique de l'histoire est important car la mère de Guillaume s'est remariée avec un homme ambitieux qui rêve de gouverner le pays.

Le scénario s'inspire de la Complainte des landes perdues mais il est plus poétique. De Bonneval se positionne clairement sur le registre du merveilleux voire de la légende. Ainsi, le deuxième tome met en scène un bestiaire fabuleux dont l'usage renforce d'ailleurs l'humanisme de la trilogie.

Le vrai attrait de ma série me semble les dessins de Matthieu Bonhomme. Je confie avoir pensé aux peintures flamandes, même si la comparaison est trop forte.

Je viens de lire - Page 16 1280px-La_rentr%C3%A9e_des_troupeaux_Pieter_Brueghel_l%27Ancien

Je viens de lire - Page 16 1280px-Pieter_Bruegel_the_Elder_-_The_Fall_of_the_Rebel_Angels_-_Google_Art_Project

Les couleurs automnales de Walter génère une tonalité nostalgique parfaitement adaptée à l'intrigue.

Au final, cette trilogie est une belle découverte et je remercie Raymond pour l'avoir présentée dans le message 174 du fil "Références et monographies d'auteur" (http://lectraymond.forumactif.com/t2013p150-references-et-monographies-d-auteurs).

Eléanore

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 16 sur 17]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum