Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Je viens de lire

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 10]

126 Re: Je viens de lire le Lun 18 Fév - 23:14

Raymond

avatar
Admin
Mmmm ... il n'a pas un format standard. Je dirais volontiers le format album mais c'est légèrement plus petit, ou alors le format comic-book mais c'est un peu plus grand. Pour être plus précis, il mesure 28 x 18,5 cm de surface et il est assez épais (250 pages).

Sinon, je ne dirais pas qu'il y a une imbrication entre le réel et l'imaginaire, mais plutôt que ce livre est "brechtien". Je ne sais pas si tu connais bien le théâtre de Berthold Brecht, mais ce sont en tout cas des oeuvres qui poussent à la réflexion. Le concept de "Daytripper" me parait relever un peu de la même tendance, même si Brecht n'a probablement pas exercé d'influence les auteurs du livre.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

127 Re: Je viens de lire le Mar 19 Fév - 18:18

sylvain-

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
une sorte d'aspect didactique donc ? de la réflexion plus que de l'identification .. je vois un peut pouce

ça me branche beaucoup et le sujet est fascinant je trouve, en tout cas assez inédit.

128 Re: Je viens de lire le Jeu 21 Fév - 11:23

sylvain-

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je vois mieux pour le format pouce je viens de l'acheter cet après midi.
lecture ce Week end probablement!

129 Re: Je viens de lire le Dim 24 Fév - 11:06

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
J'ai aussi été séduit par cet "indispensable 2012" qui m'a pourtant été conseillé par un fan de comics, comme quoi il faut toujours se méfier des a priori...
On ne peut que se féliciter qu'Urban comics sorte des sentiers battus.
J'ai cru comprendre que cette maison était tenue par un ancien de "Pavillon rouge".

http://planbd.blogspot.com

130 Re: Je viens de lire le Mer 6 Mar - 10:25

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Il y a des livres qui me séduisent dès que je les ouvre. Ceci a été le cas de "Crève Saucisse", le nouvel album de Pascal Rabaté et Simon Hureau.



La bande dessinée peut-elle mener au crime ? Je pense que non, mais elle peut parfois donner de fulgurantes inspirations au meurtrier. Celui-ci, en l'occurence, est un brave boucher au visage sympathique, marié à une femme légère, qui aime par moment s'attarder dans sa belle bibliothèque de BD. Ce collectionneur aux petits plaisirs délicats m'a semblé d'emblée sympathique.



Pendant des années, la vie était belle pour lui. Il travaillait avec entrain, jusqu'au jour où il a découvert l'étendue de son malheur, en contemplant son épouse qui le trompait avec son meilleur ami. Sa vie va dès lors basculer.



Tandis qu'il relit La Voiture Immergée, un classique de Tillieux, un plan diabolique lui vient en tête. Il commence dès lors à s'arranger pour aller passer les vacances d'été à Noirmoutier avec son épouse, et avec son traître d'ami.



Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue dont vous pouvez (peut être) déjà deviner le déroulement. Le naïf bédéphile devient un perfide meutrier, et cette sombre histoire est paradoxalement racontée avec beaucoup de fraicheur. L'album se lit en effet assez agréablement au premier degré, grâce à une intrigue menée de façon subtile et à des personnages bien sentis. Le dessin rond et lisible de Simon Hureau (qui rend d'ailleurs le meutrier plutôt sympathique) contribue à créer une atmosphère équivoque. Remarquons que ce dessinateur a su modifier son style, et que son graphisme se met étrangement à ressembler à celui des derniers albums de Rabaté.

Si vous vous sentez un peu perdu devant l'avalanche des nouveautés, et que vous ne savez pas quoi choisir, et que vous êtes amateur de Tillieux, vous apprécierez probablement cette histoire. Wink


Ecoutons la parole de Simon Hureau... http://expressbd.fr/2013/03/01/simon-hureau-dessinateur-de-creve-saucisse/

131 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 13:39

Raymond

avatar
Admin
Ce début d'année 2013 semble présenter une légère accalmie pour les nouveautés (quoique ...). J'essaie donc de rattraper le retard !

J'ai ainsi choisi d'acheter "en Silence", un album d'Audrey Spiry qui a obtenu un certain succès critique pendant l'année dernière. Cette BD avait d'ailleurs été signalée par Bruno dans sa liste des meilleurs albums de l'année 2012 (ICI). Un bon conseil n'est donc jamais perdu. pouce



Le scénario parait au départ assez simple. Deux familles partent un jour d'été faire une expédition de canyoning, dans une rivière dont le nom n'est pas précisé. L'album d'Audrey Spiry se contente de raconter d'une façon presque documentaire leur expédition et leurs sensations. C'est en fait un récit plutôt "physique", qui invente peu de péripéries, pour mieux nous plonger dans un monde de sensations.

Précisons-le d'emblée, c'est le genre d'expérience que notre monde contemporain adore, mais c'est aussi le genre de comportement à risque qui peut m'irriter au plus haut point. Cette façon gratuite de tester ses propres limites (le canyoning peut être dangereux), en étant par ailleurs accompagné de deux petits enfants, fait partie du snobisme actuel. C'est un paradoxe moderne que cette tendance à construire (à coups de lois et d'interdits) un monde de plus en plus sécuritaire (voir même "fliqué"), et en même temps de s'adonner gratuitement (voir même bêtement) à une recherche de sensations fortes sans se soucier du danger. La société nous oblige ainsi à porter la ceinture de sécurité (au prix d'une amende) et elle permet en même temps à des skieurs inconscients de se promener dans des couloirs à avalanches. Cela m'énerve .... cela m'énerve ... mais abrégeons ! Evil or Very Mad

Relevons d'ailleurs qu'Audrey Spiry ne passe pas sous silence les aspects dangereux du caynoning. Elle montre à plusieurs reprises ses personnages en mauvaise posture, et leur aventure aurait pu se terminer fort mal.



Bref ! Une fois passée cette première antipathie instinctive pour le scénario, je me suis plutôt intéressé au style très inhabituel de cette BD. Sur le plan graphique, Audrey Spiry déploie une technique étonnante. Elle utilise de grosses masses de couleur vives, sans utiliser le dessin au trait. Elle produit ainsi des formes simples, et même si certaines cases se situent parfois à la limite de l'art abstrait, l'illustratrice parvient tout de même à garder un dessin figuratif. Rehaussées de couleurs vives, ses images me font beaucoup penser aux tableaux des peintres "fauves".



Par ailleurs, Audrey Spiry utilise très peu le texte, et la narration s'appuie esssentiellement sur les suites d'images. Il n'y a en effet pas de commentaire ni de récitatif, et les dialogues restent souvent brefs et peu informatifs. Il faut donc "lire" soigneusement certaines cases, dont le sens n'apparait pas forcément d'emblée.



D'une façon curieuse, l'eau prend parfois un aspect anthopomorphe, et cette image exprime bien sûr une métaphore. L'eau, de même que la nature, devient une entité vivante que les voyageurs cherchent à apprivoiser. Elle est aussi une source de plaisir et tout l'album raconte d'abord une suite de sensations physiques.



De cet affrontement avec la nature découlent bien sûr une bouffée de sensations fraîches, mais aussi quelques découvertes intérieures. L'héroïne principale revoit ainsi sa relation amoureuse sous un autre jour, et son amant n'a pas toujours le beau rôle. Cette journée d'immersion dans un univers liquide et dangereux marque t-elle la fin d'une relation ?



Tel est donc cet album qui frappe d'abord par son originalité. Il n'est pas toujours facile à lire (c'est d'ailleurs le cas de tous les livres dont la narration s'appuie sur des images plutôt que sur un texte) mais l'intrigue semble n'avoir qu'un rôle secondaire. Cette BD procure en fait une suite de sensations neuves, proches de celles que doivent ressentir les "canyoneurs". Cette histoire pleine de vitalité et de fraîcheur possède d'ailleurs un charme spontané, qui nait de son style plutôt que de son scénario. Certaines pages sont de toute beauté et il y a là un plaisir pictural qui nous ramène à l'attrait fondamental de la BD.



D'emblée, avec cet album au style très personnel, Audrey Spiry est devenue un auteur à suivre. "En Silence" est en tout cas un album qu'il ne faut pas manquer. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

132 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 13:52

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
Je n'ai pas trouvé ce livre difficile. C'est d'ailleurs mon album préféré pour 2012.

http://planbd.blogspot.com

133 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 13:59

Raymond

avatar
Admin
Mmm ... je trouve que si, en tout cas pour les lecteurs de BD traditionnelle (dans mon genre) où le moindre détail est expliqué par un texte abondant. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

134 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 14:10

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître


Un excellent "peplum noir" super bien écrit par Appollo, admirablement servi par le trait bien crade et "charbonneux" de Tanquerelle lui même sublimé par les couleurs d'Isabelle Merlet, hélas non créditée sur la couverture. ça sent bon la sueur, le fauve, le sang séché et le sable chaud.
Le ton cynique m'a rappelé les meilleurs scénarios de Yann, du temps de la collection "Sale caractère".

http://www.dargaud.com/voleurs-de-carthage/album-5721/le-serment-du-tophet/



Dernière édition par Totoche Tannenen le Dim 10 Mar - 15:31, édité 2 fois

http://planbd.blogspot.com

135 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 14:16

Raymond

avatar
Admin
J'ai vu hier cet album en rayons, mais je ne me suis pas trop attardé devant. Je retiens le conseil ! pouce


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

136 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 14:43

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître
C'est déjà un "indispensable 2013" !
(Ne répète surtout pas aux autres membres du forum que je n'ai toujours pas lu Le Spectre de Carthage ou je vais encore me faire allumer).



Dernière édition par Totoche Tannenen le Dim 10 Mar - 14:49, édité 1 fois

http://planbd.blogspot.com

137 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 14:47

Raymond

avatar
Admin
Sinon, pour en terminer avec Audrey Spiry ...



... voici quelques sites qui interviewent l'auteur.

Il y a d'abord Actua BD, qui propose un bon entretien, où la dessinatrice expose son parcours.

http://www.actuabd.com/Audrey-Spiry-En-Silence-Avoir-un

Et puis, il y a cet entretien filmé, sur You Tube :

http://www.youtube.com/watch?v=trMuz-bLi4M

Et puis encore le site web du "Nouvel Obs". Audrey Spiry y explique très bien sa manière de travailler, avec Photoshop :

http://bibliobs.nouvelobs.com/bd/20120808.OBS9201/photoshoppez-c-est-gagne.html

Il y a sinon un très grand nombre de blogs et de sites qui critiquent cet album. Ils sont généralement tous très élogieux. En voici quelques exemples :

http://www.planetebd.com/bd/casterman/en-silence/-/16394.html

http://www.soupedelespace.fr/leblog/en-silence-audrey-spiry/

http://aproposdelivres.canalblog.com/archives/2012/12/09/25769269.html

Et puis, il y a bien sûr le billet de Totoche, qui aime beaucoup ! Very Happy

http://planbd.blogspot.ch/2012/11/plein-mes-yeux.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

138 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 15:25

Totoche Tannenen

avatar
grand maître
grand maître


http://www.paquet.li/bd/catalogue/836-gung-ho-grand-format-11
http://gungho.fr/
http://www.gungho-blog.blogspot.de/

J'ai craqué pour l'édition grand format du premier tome de Gung Ho, édité par Paquet.
C'est un récit post-cataclysmique qui fait un peu penser à Jérémiah sauf que ça se passe en Europe, peut-être en Allemagne dont sont natifs les auteurs.
Difficile de juger le scénario de Benjamin Von Eckartsberg (qui participe aussi au design) sur ce premier tome qui n'est qu'une introduction plantant le décor (superbe) et présentant les personnages.
On y voit deux jeunes orphelins rebelles (remember Kurdy et Jeremiah), Archibald et Zacharias, dit "Zack" (Zack était le magazine allemand -cousin de Super As- pour lequel fut créer Jérémiah) débarquer dans une colonie où sont retranchés des "survivants" menacés par un "mystérieux danger".



Le ton est plutôt "ado", mais c'est surtout le dessin et le rendu des couleurs, tous deux numériques, de Thomas Von Kummant qui m'ont fait flasher, avec des lumières et des ambiances qu'on n'a pas trop l'habitude de voir en BD traditionnelle et qui devrait séduire les jeunes, amateurs de jeux vidéos en "réalité virtuelle"...
Personnages super bien campés, cadrages très cinématographiques, casting éblouissant et sexy, luxe de détails dans les décors (justifiant le grand format) ; ici l'informatique n'est pas un simple cache misère : le travail de Von Kummant est tout simplement prodigieux !
Seul hic : la série est prévue en 5 tomes de 80 pages ou 10 tomes grand-format de 40 +20 de making-of. A 25 € le tome, il va falloir faire des choix...

http://planbd.blogspot.com

139 Re: Je viens de lire le Dim 10 Mar - 15:34

Raymond

avatar
Admin
Gasp ! Si les allemands s'en mêlent, et qu'ils frappent lourd (à coup de gros bouquins), rien ne va plus ! Very Happy + affraid


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

140 Re: Je viens de lire le Sam 6 Avr - 19:13

Raymond

avatar
Admin
Totoche Tannenen a écrit:

Un excellent "peplum noir" super bien écrit par Appollo, admirablement servi par le trait bien crade et "charbonneux" de Tanquerelle lui même sublimé par les couleurs d'Isabelle Merlet, hélas non créditée sur la couverture. ça sent bon la sueur, le fauve, le sang séché et le sable chaud.
Le ton cynique m'a rappelé les meilleurs scénarios de Yann, du temps de la collection "Sale caractère".

http://www.dargaud.com/voleurs-de-carthage/album-5721/le-serment-du-tophet/

J'ai acheté cet album cet après-midi, et je l'ai trouvé intéressant.

J'ai été surpris par l'aspect graphique de ce livre. Il est en effet assez inhabituel qu'une BD historique "sérieuse" (c'est à dire privilégiant l'aventure) soit dessinée dans un style aussi caricatural. Dans ce cas précis, cependant, le dessin de Tanquerelle fonctionne très bien.

L'attrait principal cet album (qui est la première partie d'un dyptique) provient justement de son genre hybride. Il mélange en effet l'humour, l'action, la férocité et les faits historiques avec une vision assez réaliste de l'Antiquité.

Remarquons aussi que ce récit se situe à un moment historique important, puisqu'il raconte tout simplement la chute de Carthage devant son adversaire romain en -146. Sur ce que je connais, Apollo (le scénariste) semble respecter assez scrupuleusement les faits historiques.

C'est donc une bonne découverte. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

141 Re: Je viens de lire le Mar 7 Mai - 12:47

Raymond

avatar
Admin
Ce week-end, je me suis laissé tenté par un "livre pour adultes", dont le sujet est très sérieux. C'est une BD semi-documentaire, qui présente le zoroastrisme actuel et qui s'intitule "Ainsi se tut Zarathoustra".



La religion de Zorosastre est peu connue, mais il s'agit pourtant de la première grande religion monothéiste de l'histoire. Elle a connu ses heures de gloire au temps de l'Empire Perse de Darius, et les romains l'ont ensuite adaptée sous le nom du "Culte de Mithra". Elle subsiste encore aujourd'hui dans certaines régions désertiques de l'Iran, bien que l'islam y soit de plus en plus intolérant, et le premier intérêt de cet album est bien de découvrir l'histoire et les dogmes de cette minorité religieuse méconnue.



Nicolas Wild, l'auteur-dessinateur de ce livre, est un grand globe-trotter et il nous emmnène avec lui à la découverte de cet Iran qui reste méconnu chez nous. Ce grand pays reste certes dominé par les mollahs mais il se révèle très composite, et le peuple qui l'habite se montre plein de vie et de malice ! L'auteur raconte ainsi avec précision les petites mésaventures et les rencontres inattendues que peut faire un voyageur en Iran. Bien que qu'il précise en fin de volume que cette histoire est une fiction, on devine sans peine qu'il s'inspire principalement de choses qu'il a vues ou vécues.





L'assassinat d'un des grandes personnalités du culte de Zarathoustra va servir de point de départ à une enquête qui analyse en finesse ce monde religieux. Heureusement, bien que le sujet de départ soit fort sérieux, Nicolas Wid utilise un ton simple et familier, un peu comparable à celui de Guy Delisle. Il multiplie et les anecdotes et les digressions, et n'hésite d'ailleurs pas à introduire quelques anecdotes humoristiques qui rendent son récit moins pesant. Les personnages sont par ailleurs bien campés et l'on se prend jusqu'au bout au jeu du "who dunnit" (pourquoi cet haute figure du zoroastrisme a t-elle été assassinée?).

Au total, c'est un livre bien fait, même s'il n'est probablement pas indispensable. C'est une de ces BD pour adultes comme il y a en beaucoup aujourd'hui , qui intéresse le lecteur par son sujet plutôt que par son style, et qui permet de penser que tout (ou presque) peut être raconté sous la forme d'une BD. Cool


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

142 Re: Je viens de lire le Mer 8 Mai - 10:51

Raymond

avatar
Admin
Quelques articles sur le Web, à propos du livre de Nicolas Wild :

http://chezmo.wordpress.com/2013/04/13/ainsi-se-tut-zarathoustra-wild/

http://www.la-boite-a-bulles.com/fiche_album.php?id_album=103

http://www.actualitte.com/critiques-bd/ainsi-se-tut-zarathoustra-iran-mon-amour-2064.htm

L'auteur a aussi été interviewé par Express BD !

http://expressbd.fr/2013/04/16/nicolas-wild-auteur-de-la-bd-ainsi-se-tut-zarathoustra/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

143 Re: Je viens de lire le Dim 12 Mai - 12:42

Raymond

avatar
Admin
Il y a des "pavés" qui nous découragent, et puis il y en a d'autres qui sont tentants. C'est ainsi que j'ai osé acheter Terra Australis, un gros album de 500 pages, dessiné par Philippe Nicloux et raconté par Laurent François Bollée.



Ce roman graphique raconte le début de la colonisation de l'Australie par les anglais. Divisé en trois gros chapitres, il expose d'abord l'origine de cette entreprise, et explique en particulier pourquoi les premiers côlons étaient des bagnards. Le deuxième chapitre raconte ensuite le long voyage en bateau vers les terres australes, et le troisième présente les premiers pas des colons dans leur nouveau pays.



Véritable roman historique, cette BD présente une suite d'événements pour la plupart authentiques, vus par quelques personnages fictifs (John Hudson, un jeune enfant abandonné, ou Caesar, un ancien esclave noir des Amériques) mais aussi par des personnages historiques (Arthur Philipp, le capitaine de l'expédition ou La Pérouse, le fameux explorateur français). Le récit de leurs destinées produit un récit assez touffu, qui tient à la fois de la critique sociale et du livre de voyages, mais aussi d'une épopée romanesque qui se révèle passionnante à découvrir.

En complément de ce scénario, qui est solidement documenté et efficacement construit, il y a le dessin de Philippe Nicloux qui est caricatural et expressif. Ce dernier ne cherche pas à "faire joli" et se met au service d'un récit dont l'ambiance est souvent sombre et cruelle. Il use toutefois avec habileté de la technique au lavis et arrive à créer de jolis paysages.



Tout cela donne une "BD qui se lit" plutôt qu'elle ne se regarde (si j'ose dire), et que j'ai parcourue avec un grand plaisir. Laurent François Bollée a certainement créé sa "grande oeuvre" et son travail mérite en tout cas une certaine admiration. Bien sûr, il faut prendre son temps pour arriver au bout des 500 pages, mais si vous avez un week-end pluvieux devant vous, ou si vous devez faire un long voyage en train, l'acquisition de ce bouquin peut être un excellent choix. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

144 Re: Je viens de lire le Lun 20 Mai - 15:22

Raymond

avatar
Admin
Il y a parfois des découvertes inattendues, voir même des petits miracles de la bande dessinée. C'est le sentiment que j'ai ressenti en lisant "Cachés", un album récemment traduit, qui est dessiné par la néo-zélandaise Mirranda Burton.



Mirranda Burton est avant tout une illustratrice, mais elle a aussi animé pendant plusieurs années un atelier d'art destiné aux autistes ou aux personnes intellectuellement déficientes. Cette rencontre avec le monde de la psychiatrie a été une expérience émouvante, qui est maintenant mise en BD avec une grande intelligence. Cette oeuvre décrit en effet avec sensibilité les difficultés à communiquer avec ce monde en perpétuel déséquilibre, de même que l'humanité qui peut se cacher derrière certains handicaps trompeurs.



"Cachés" est une suite de portraits qui sont présentés sur un ton à la fois étonné et empathique. Que ce soit Eddie l'autiste, qui applique inlassablement sur une feuille un ensemble de points noirs, Julie la timide, que l'on veut placer dans une école normale, ou Steve le trisomique, qui a été abandonné par ses parents, chaque personnage se distingue par un subtil mélange de carences relationnelles et de sensibilité exacerbée. Cette oeuvre vériste se distingue ainsi par la subtilité de ses descriptions, mais aussi par la force de certaines émotions.



Tandis que le texte s'interroge sur les singularités de ces personnages handicapés, le dessin se distingue par sa sobriété et son efficacité. Il est vrai que l'investigation de ce monde aliéné est susceptible de remettre en cause certaines convictions, et la simplicité de certaines images prend alors la force d'une évidence. L'auteure accumule ainsi les observations pertinentes et les détails incongrus qui révèlent à la longue un monde souvent touchant, et parfois désespéré.



Ce livre est en fait un petit miracle d'équilibre et de justesse, et il m'est venu à l'idée que seule une BD pouvait parvenir à ce résultat. Serait-on arrivé à une telle qualité d'émotion si l'oeuvre avait été un recueil de nouvelles ou un documentaire filmé ? J'ai bien l'impression que non, et j'ai l'intuition qu'il faut atteindre un savant mélange de styles, en visant un équilibre subtil entre le dessin et le texte, pour créer une oeuvre aussi qui soit forte et efficace que "Cachés".

Bref ! Vous l'avez compris ! "Cachés" est une résussite totale, et certainement une oeuvre ue je placerai dans mon "top ten" la la fin de l'année. Ne manquez donc pas cette BD, avant qu'elle ne disparaisse des rayons ! Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

145 Re: Je viens de lire le Lun 20 Mai - 15:38

Raymond

avatar
Admin
Relevons encore que Mirranda Burton a son propre site web, ainsi qu'un blog, et cela se trouve à cette adresse :

http://www.pawpedaller.com/nav.html

Et puis, il y a aussi eu quelques échos sur cet album dans certains blogs, ainsi que dans Actua BD :

http://www.actuabd.com/Caches-Par-Mirranda-Burton

http://madmoizelle.com/carnets/bd/2013/04/22/caches/


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

146 Re: Je viens de lire le Ven 24 Mai - 21:24

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Raymond a écrit:Je suis toujours dans les séances de rattrapage. C'est ainsi qu'après avoir lu "en Silence" sur conseil de Bruno, j'ai découvert "Highlands" sur conseil de Treblig.



Very Happy


J'ai commencé à lire le tome 2. cheers







Dernière édition par Treblig le Lun 27 Mai - 11:19, édité 1 fois

147 Re: Je viens de lire le Lun 27 Mai - 11:17

Pierre

avatar
vieux sage
vieux sage
Déjà, belles couvertures.

148 Re: Je viens de lire le Lun 27 Mai - 13:53

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
On retrouve dans ce deuxième volume la qualité scénaristique constatée dans le précédent : Philippe Aymond a construit un habile récit où l'intensité de l'action le dispute à des rebondissements de l'intrigue savamment dosés.

Sur le plan du dessin, on saluera comme il se doit sa magnifique aptitude à restituer magistralement des scènes de champs de bataille. pouce

Cette première incursion dans le genre historique est un véritable coup de maître que j'ai personnellement beaucoup apprécié et qui démontre à l'évidence que nous nous trouvons là en présence d'un auteur complet, selon l'expression consacrée . clap

149 Re: Je viens de lire le Lun 27 Mai - 21:17

Raymond

avatar
Admin
J'ai également lu ce 2ème tome dès sa sortie, avec le même plaisir qu'il y a quelques mois pour le premier.

Je n'ai pas fait d'autre commentaire plus détaillé car ce deuxième album confirme simplement tout le bien que j'ai pu dire après la première lecture. Wink


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

150 Re: Je viens de lire le Dim 16 Juin - 17:57

Raymond

avatar
Admin
J'ai lu ce week-end ce nouvel album consacré à Maurice Tillieux, ou plutôt à "M'sieur Maurice"





Ma première impression de lecture est plutôt mitigée. Il y a certes l'intérêt de découvrir une nouvelle "BD qui raconte la BD", et aussi le plaisir d'avoir pour la première fois des petites histoires sur Maurice Tillieux, mais j'ai l'impression que le livre ne va pas jusqu'au bout de son sujet. 

Au départ, l'auteur (le dessinateur Bazile) procède le plus simplement du monde. Il accumule une suite de petites anecdotes, réelles ou inventées (on ne sait pas toujours), sans se soucier de construire un véritable scénario. Cette suite d'historiettes est dessinée dans un style très évocateur des "années 50", car il est colorié au moyen d'une belle bichromie. Seules quelques voitures invariablement coloriées en jaune se détachent de ce fond rouge et gris, et je me suis demandé si cela avait une signification. En fait, j'ai plutôt l'impression que cet effet est simplement décoratif. Rolling Eyes





Après ce premier plaisir visuel, on s'intéresse au personnage dont l'album nous raconte l'existence et ... on devient un peu plus dubitatif. Les anecdotes ne nous aprennent pas toujours grand chose sur la psychologie du héros, et le héros reste avant tout une simple silhouette. L'auteur s'est de plus protégé en ne dévoilant aucun nom de famille, et seul le sticker sur la couverture nous précise qu'il s'agit bien de Maurice Tillieux. D'autres dessinateurs apparaissent par ailleurs autour du personnage principal, et on ne sait pas toujours de qui il s'agit. Le seul détail qui frappe (mais est-il véridique ?), c'est la manière de rire de M'sieur Maurice. Elle ressemble fort à au rire homérique de Libellule (l'adjoint de Gil Jourdan) et je présume que ce détail n'est pas inventé.





Sinon, cette BD nous permet de découvrir un dessinateur à la fois doué et insouciant, qui trouve son inspiration en observant les curiosités du monde d'une façon détachée. M'sieur Maurice semble être un jouisseur de l'instant présent, qui réagit souvent de façon instinctive. Tillieux était-il capable de dépenser sans scrupule un budget devant être consacré à la documentation d'un futur album ?  Ou de dédicacer un album dessiné par Hergé ? Il est probable que ces anecdotes sont vraies, mais cela ne nous explique pas l'originalité et le génie du dessinateur.





Tout ces petites histoires sont donc très amusantes, et même parfois intéressantes, mais ellles restent malheureusement incomplètes. Cette BD aurait peut être bénéficié de l'intervention d'un véritable scénariste, qui assume mieux l'aspect biographique de l'album. Malgré cette succession d'anecdotes amusantes, et parfois révélatrices, la silhouette de Tillieux garde aujourd'hui une grande partie de son mystère. Il faudra bien qu'un jour, un écrivain nous raconte la véritable histoire de ce dessinateur, en essayant d'être moins craintif, et en visant une certaine exhaustivité, tout en assumant ses opinions.


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum