Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les écorcheurs

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 12:31

Raymond

avatar
Admin
Selon le récent sondage qui a été fait dans le forum, les Ecorcheurs serait le meilleur album de Jhen. C’est un résultat qui me ravit, bien sûr. J’adore cette histoire dont la simplicité, le punch et  la vraisemblance touchent à la perfection  

Au départ, Jacques Martin s’est inspiré d’un phénomène dramatique survenu à la fin de la Guerre de Cent Ans. En se désengageant progressivement d’un conflit qui paraissait sans issue, les rois de France et d’Angleterre s’étaient débarrassés d’une partie de leurs mercenaires. Des compagnies entières de soldats se retrouvèrent sans ressource et se transformèrent aussitôt en hordes de pillards qui ravagèrent les campagnes françaises. Devant la cruauté de ces guerriers, l’histoire leur a laissé le nom d’écorcheurs et Jacques Martin décrit avec réalisme le comportement sanguinaire de ces bandes de soudards.



C’est ainsi que Jhen se retrouve sollicité par un seigneur qui souhaite renforcer les murailles de sa cité. La vile se retrouve très vite encerclée par une armée d’écorcheurs et l’aventure devient simplement le récit d’un siège militaire, puis d’une succession d’assauts qui se poursuivent pendant plusieurs semaines. Le récit prend par moments un caractère didactique. Ceci permet à Jean Pleyers de dessiner avec sa minutie coutumière les murailles, le déploiement des soldats et les machines de jets qui zèbrent le ciel de leurs projectiles.



Comme d’habitude, Jean Pleyers multiplie les détails qui précisent les décors et des costumes. Certaines  cases pourraient d’ailleurs apparaître surchargées mais la sophistication du dessin ne lui enlève pas sa lisibilité. La progression toute simple d’une armée en pleine campagne acquiert ainsi l’ampleur et l’élégance d’un tableau.



Loin de se contenter de faire de belles images, le tandem Martin - Pleyers  joue aussi avec la mise en page. Les auteurs explorent les possibilités du 9e art et on découvre quelques séquences audacieuses. Il y a par exemple cet assaut nocturne des remparts qui est  décrit par une succession de grandes cases étroites et verticales. Elles s’étendent sur toute la hauteur de la page et on devine dans cette BD la jubilation de la création.



Un bon récit doit aussi présenter des personnages forts et Jacques Martin crée à cette occasion quelques caractères marquants. Les alliés sont aussi dangereux que les adversaires et Conrad Tierstein, le terrible chef des écorcheurs, parait presque un peu tendre en face du féroce Gilles de Rais. Le sire de la Méhargne, prévôt royal, apparait encore plus ambigu même si son rôle reste finalement effacé. Par  un bel effet de contraste, le rôle vedette ne revient pas aux prédateurs mais à un simple couple d’amoureux. Parfait et Ariana  vivent une brève et tragique histoire d’amour dans ce monde en guerre et cette intrigue secondaire apporte une nuance d’humanité.



Finalement, le siège se termine grâce l’intervention de Gilles de Rais, qui est venu à la rescousse de son architecte. Les  méfaits de Barbe Bleue reprennent le devant de la scène et Jhen découvre de nouvelles abominations contre lesquelles il reste étrangement impuissant. Il ne se rebellera qu’au cours de l’album suivant, intitulé Barbe Bleue, mais c’est une autre histoire.

Tel est cet album que je place donc (moi aussi) en toute première place dans la série. En fait, les Ecorcheurs sont une parenthèse bienvenue au milieu de la longue et sinistre saga de Gilles de Rais. Jacques Martin nous y fait découvrir le royaume de France qui est épuisé à la fin de la Guerre de Cent Ans, et il décrit un Moyen Âge élégant et sanguinaire qui dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer. Les moeurs de Gilles de Rais n'étaient au fond que le résultat de son époque, et le connétable n'avait pas le monopole de la férocité.   Rolling Eyes



Dernière édition par Raymond le Dim 10 Aoû - 23:56, édité 1 fois


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

2 Re: Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 13:39

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Un excellent album...qui aurait plus sa place dans la section JHEN! Wink

http://alixmag.canalblog.com/

3 Re: Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 15:56

Raymond

avatar
Admin
C'est fait ! Wink

Il faut dire aussi que ma connection Internet s'interrompt à tout moment et que j'ai dû mettre le sujet en ligne à toute vitesse, sans vérifier. Rolling Eyes


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

4 Re: Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 17:02

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
(Raymond, une petite parenthèse, as-tu eu l'occasion de comparer cette histoire de Jacques Martin/Jean Pleyers avec celle de Marijac/Kline intitulée "Roland, Prince des Bois" où les Ecorcheurs de Bourgogne étaient aussi bien présents)

5 Re: Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 18:43

Raymond

avatar
Admin
Je n'ai que des fragments de cette BD de Kline et Marijac, mais je vais essayer de comparer. Je doute cependant que la présentation des Ecorcheurs y soit aussi féroce. Marijac faisait de la BD pour enfants, tout de même. Very Happy


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

6 Re: Les écorcheurs le Dim 2 Jan - 19:52

Treblig


Double prix Nobel
Double prix Nobel
Si je comprends bien, tu ne possèdes pas les numéros de la Revue "L'introuvable" qui a réédité cette bande dessinée en 1984 mais qui a cessé de paraître tout de suite après. Wink

7 Re: Les écorcheurs le Mar 4 Jan - 19:55

Raymond

avatar
Admin
C'est exactement ça, mais je possède plusieurs reliures de Coq Hardi où l'on trouve "Roland Prince des Bois". Cool

Je regarde dès que j'ai un peu de temps. Y'a du boulot cette semaine. siffle


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

8 Re: Les écorcheurs le Sam 3 Nov - 18:35

Raymond

avatar
Admin
Sur le blog de Stéphane, on peut voir le story board que réalisait Jacques Martin pour une planche des Ecorcheurs.

C'est ici :

http://alixmag.canalblog.com/archives/2012/10/29/25454072.html


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

9 Re: Les écorcheurs le Sam 3 Nov - 20:40

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je partage l'analyse de Raymond sur cet album que je viens de relire sunny. C'est pour moi aussi, le meilleur album de Jhen. Tout y est, dessin, mise en scène avec un Pleyers au meilleur de sa forme (à comparer avec l'ombre des cathares Neutral) un scénario qui tient la route, des références historiques cohérentes. Avec une vision du moyen âge bien plus cru et réaliste que celle de l'antiquité d'Alix. D'ailleurs Jhen aurait-il pu devenir un Murena médiéval?

10 Re: Les écorcheurs le Dim 4 Nov - 10:43

Raymond

avatar
Admin
Il est vrai que Jacques Martin s'est toujours davantage "lâché" dans les scénarios de Jhen. C'est peut être à cause de la présence de Gilles de Rais. Dans les histoires d'Alix, la violence et le sexe ne sont jamais aussi clairement exposés que dans Jhen.

Il faut toutefois noter que les Ecorcheurs n'ont pas été pré-publiés dans Tintin. Serait-ce une autre explication ?


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

11 Re: Les écorcheurs le Dim 4 Nov - 12:48

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Pour moi, la seule explication, est que le Lombard ne pouvait édider Jhen, sachant que Martin & Pleyers contre cet éditeur à cette m^me époque.

http://alixmag.canalblog.com/

12 Re: Les écorcheurs le Jeu 23 Oct - 16:31

stephane

avatar
vieux sage
vieux sage
Recherches de la ville de la Gore, par Jacques Martin!

http://alixmag.canalblog.com/

13 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 9:40

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Je viens d’aller zieuter la DATABASE de Jhen : http://lectraymond.forumactif.com/t354-database-des-oeuvres-concernant-jhen
Je constate l’absence de prépublications dans TINTIN ou ailleurs. Est-ce correct ? Quelqu’un peut-il nous rafraîchir la mémoire sur les circonstances de la création de cette série ? Je me rappelle que les deux premiers albums, au Lombard ont été sous le nom de XAN (rebaptisé JHEN chez Casterman).

Cette série est beaucoup plus adulte qu’ALIX (entendez sexe + violence). Pleyers s’est lâché, et puis il dessine les femmes mieux que Martin !  affraid   pig

Mais ce qui m’avait marqué - à l’époque de XAN - c’était la sulfureuse ambiance pédophile entourant les plaisirs de Gilles de Rais. Ca m’a serré la gorge. Mais c’était avant l’affaire Dutroux ; ça a d’ailleurs été gommé dans les scénarios suivants. Dans ma communication à propos de la série VAE VICTIS (Rocca & Mitton) (*), j’avais fait un rapprochement entre les deux premiers Jhen et les jeux préférés du méchant de service, l’immondissime Critovax. A noter qu’il en était déjà question dès les premières pages du tome 1, LE BANQUET DE CRASSUS, relativement soft, pour revenir régulièrement et de manière plus explicite plus loin dans la série. Bien sûr, VAE VICTIS – série que j’adore – visait un public adulte, avec son héroïne à poil une vignette sur quatre.
Risquait pas d’être publié dans TINTIN, qui d’ailleurs avait cessé de paraître. La BD de papa était passée de mode…
C’aurait été marrant de voir Alix scénarisé pareil à Jhen, au lieu de dégouliner de bons sentiments boy-scout. Les seules images explicites se trouvent dans les folios de L’ODYSSEE D’ALIX !

Jacques Martin a expliqué dans ses interviews qu’il avait découvert Gilles de Rais en lisant LA-BAS de Huysmans, pendant la guerre, quand il était déporté STO. Il avait même monté une pièce de théâtre sur le Seigneur de Retz ! Il était littéralement fasciné par l’enfance maltraitée, comme le prouve le thème des sacrifices d’enfants à Moloch, dans Salammbô. Un thème récurrent dans ALIX, qui apparaît dans quatre ou cinq albums (si l’on inclus le « Voyage » consacré à Carthage). Je considère du reste Brutus, dans LE TOMBEAU ETRUSQUE, comme un premier brouillon de son Gilles de Rais, la pédophilie en moins car... dans TINTIN… Hem!
(Au juste l’enfance maltraitée est une constante des contes de fée, qui se passent dans Moye Age imaginaire. Le Petit Poucet est abandonné dans la forêt parce que ses parents n’on pas de quoi le nourrir. Et Martin explique dans une interview qu’un marmot avait moins de valeur qu’un veau ou un cochon.)

Pascal Ory dans son étude sur LE TEMERAIRE (illustré collaborationniste) a rapproché un certain article traitant des crimes rituels sur les enfants, dont le culte de Moloch. Martin a toujours farouchement nié en avoir eu connaissance, comme si le fait de l’avoir lu portait préjudice à son honorabilité (moi j’ai lu MEIN KAMPF et aussi LES PENSEES DE MAO, et ça prouve quoi ?). Mais peut-être le passé des créateurs du JOURNAL TINTIN le gênait-il. Moi qui ai eu en mains ce fameux numéro du TEMERAIRE (mais oui), je constate qu’en regard de l’article sur les Crimes rituels, il y en avait un autre sur ceux de Gilles de Rais - le tout sous une couverture assez impressionnante où l’on voyait Gilles tenant un garçonnet par les cheveux et le menaçant d’un poignard.
Une image qui ne vous laisse pas indemne.
Et qui explique peut-être la récurrence des images molochistes dans Alix, puis les premiers albums de Jhen.  scratch

_________
(*) Actes du Colloque de Pau sur la BD historique, organisé par Julie Gallego. Ca devrait sortir de presse fin janvier 2015.

14 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 10:40

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Très intéressante comparaison entre Brutus et le Gilles de Rais de Martin dans "les écorcheurs". j'avoue que je n'y avais pas pensé. Maintenant c'étaient des époques cruelles, en parler en édulcorant n'apporte rien et je n'y vois pas de mal dans l'absolu, ni de complaisance. on tuait, on écorchait on sacrifiait. Depuis que le monde est monde...

http://erikarnoux.blogspot.com

15 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 10:43

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
AJAX a écrit:Je viens d’aller zieuter la DATABASE de Jhen : http://lectraymond.forumactif.com/t354-database-des-oeuvres-concernant-jhen
Je constate l’absence de prépublications dans TINTIN ou ailleurs. Est-ce correct ? Quelqu’un peut-il nous rafraîchir la mémoire sur les circonstances de la création de cette série ? Je me rappelle que les deux premiers albums, au Lombard ont été sous le nom de XAN (rebaptisé JHEN chez Casterman).


'Les écorcheurs" et 'Barbe bleue' sont deux albums qui ont été édités la même année en 1984.
On peut supposer que c'était du au litige avec le Lombard, ce dernier avait promis de sortir un album de Xan 5 ans après sa prépublication dans le journal (1978, 2 histoires), ce qui n'a pas été fait.
Comme Martin était déjà Casterman, c'était logique qu'il s'était tourné vers eux.
Le changement de nom est du au fait qu'au moment du passage de Lefranc chez Casterman, Le Lombard en avait profité pour innonder le marché avec un stock retrouvé du personnage afin de court-circuiter les rééditions de Casterman, et ces derniers ne voulaient pas connaître la même mésaventure.

16 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 10:53

Erik A

avatar
martinophile distingué
martinophile distingué
Ethan: j'avais acheté les deux albums à la sortie, mais je me souviens aussi avoir eu celui du Lombard sous l'autre nom de personnage... Les histoires avec les éditeurs, toute la carrière de JM en a fait son miel. ça me rappelle la comtesse de Ségur, elle aussi souvent très remontée envers son et ses éditeurs d'antan. éternelle querelle, avec des intérêts parfois conjugués, parfois divergents...

http://erikarnoux.blogspot.com

17 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 11:02

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
En effet, Le Lombard a profité que Casterman sortent 'Les écorcheurs' et 'Barbe bleue' pour enfin sortir les deux histoires prépubliées dans le journal Tintin 'L'or de la mort' et 'Jehanne de France' mais sous sa première appellation.

18 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 11:41

Raymond

avatar
Admin
AJAX a écrit:Je viens d’aller zieuter la DATABASE de Jhen : http://lectraymond.forumactif.com/t354-database-des-oeuvres-concernant-jhen
Je constate l’absence de prépublications dans TINTIN ou ailleurs. Est-ce correct ? Quelqu’un peut-il nous rafraîchir la mémoire sur les circonstances de la création de cette série ? Je me rappelle que les deux premiers albums, au Lombard ont été sous le nom de XAN (rebaptisé JHEN chez Casterman).
(...)  

Les deux premiers épisodes de Jhen ont été prépubliés dans le journal Tintin à la fin des années 70, sous le titre de Xan, bien sûr.

A noter que l'Or de la Mort ne se présentait pas sous la forme d'une histoire à suivre, mais comme une suite de récits complets. Cela signifie que l'on voyait plutôt Xan comme une œuvre de débutant, dont il fallait d'abord tester la valeur, ainsi que l'intérêt pour les lecteurs. Le deuxième épisode était en revanche une histoire à suivre.

Tu trouveras plus de détails sur cette page du site "BD oubliées" :

http://www.bdoubliees.com/journaltintin/series6/xan.htm


_________________
Et toujours ...
http://lectraymond.forumactif.com

19 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 12:06

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Woaw ! Les deux Xan ont été prépubliés dans TINTIN en 1978 !? C'est quand même bien dans un de ces deux albums que l'on voit Gilles jouer avec la tête coupée d'un garçonnet, puis la poser sur la cheminée en parlant de la "poutounner" (un mot qui m'a bien fait rire). Ou était-ce dans le troisième, BARBE-BLEUE ? En tout cas les vignettes "torrides" auxquelles je pense... j'ai rétrospectivement du mal à les imaginer dans LE JOURNAL TINTIN.

Faudra que je rouvre les cartons "Martin", ce qui m'ennuie car la bibliothèque destinée à les recevoir n'est pas encore prête. Ou tout au moins aller fouiller mes notes dans l'autre ordi, à l'étage.

20 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 12:39

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Erik A a écrit:c'étaient des époques cruelles, en parler en édulcorant n'apporte rien et je n'y vois pas de mal dans l'absolu, ni de complaisance. on tuait, on écorchait on sacrifiait. Depuis que le monde est monde...

Il n'y a que dans les albums pour les tout-tout-tout petits que "tout le monde il est gentil" !!!

Une bonne histoire ne peut raconter que des trucs dégueulasses, des crimes, des massacres, des tortures, des exactions etc. Mmmmmm... Dans le domaine du péplum, il n'y en a que pour Néron, Caligula, Domitien, Commode etc. Mais des empereurs aussi ennuyeux que Nerva, Trajan, Hadrien (malgré la facette "Antinoüs") ou Marc Aurèle (qu'on ne voit à l'écran qu'en préambule des méfaits de son fils Commode)... tout le monde s'en fiche. Rien de juteux.

Si les "crimes hétéros et/ou bi" peuvent se trouver un large public amateur de cinéma de sexploitation, qui se les déguste les paupières mi-closes (le genre ILSA LA LOUVE DES SS, ou le cinéma de Jess Franco),  dès qu'on touche à la sexualité ce qui touche aux enfants reste tabou - je ne parle bien évidemment pas, ici, du pauvre et édifiant DAVID COPPERFIELD, axé sur la misère sociale des orphelinats, ou GERMINAL, où l'on voit une pauvre jeune fille obligée de descendre dans la mine.

Bien sûr, Jacques Martin/Jean Pleyers travaillaient dans la retenue, de même Mitton pour VAE VICTIS (il s'est rattrapé depuis avec ses hard-core MESSALINA chez un éditeur spécialisé), mais je suis néanmoins sidéré par les premiers épisodes de Xan/Jhen... et le fait qu'ils ont été publiés dans TINTIN et/ou au Lombard, Casterman etc. Rolling Eyes

21 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 13:02

Sébastien

avatar
lecteur émérite
lecteur émérite
AJAX a écrit:Woaw ! Les deux Xan ont été prépubliés dans TINTIN en 1978 !? C'est quand même bien dans un de ces deux albums que l'on voit Gilles jouer avec la tête coupée d'un garçonnet, puis la poser sur la cheminée en parlant de la "poutounner" (un mot qui m'a bien fait rire). Ou était-ce dans le troisième, BARBE-BLEUE ? En tout cas les vignettes "torrides" auxquelles je pense... j'ai rétrospectivement du mal à les imaginer dans LE JOURNAL TINTIN.

Faudra que je rouvre les cartons "Martin", ce qui m'ennuie car la bibliothèque destinée à les recevoir n'est pas encore prête. Ou tout au moins aller fouiller mes notes dans l'autre ordi, à l'étage.

C'est dans Barbe Bleue et j'en parlais justement dans le sujet du même nom l'autre jour, en m'interrogeant sur le fait de savoir comment Jhen pouvait faire copain-copain avec un type aux goûts si douteux... berk

22 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 13:22

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Merci Sébastien (je vérifierai de toute façon, à l'occasion). Que Jhen soit pote avec Gilles est interpellant, en effet. Je n'ose imaginer Alix sympatisant avec Brutus.

Mais c'est surtout l'idée que ces images auraient été publiées dans TINTIN qui me tracassait (on n'est pas si loin de l'époque où, dans LES PROIES DU VOLCAN, Malua - la petite effrontée - montrait ses seins ravissants, au grand dam de la Ré(d)action).

Est-ce que BARBE-BLEUE a été prépublié ? Et dans quel Mag ?

23 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 13:46

Ethan

avatar
grand maître
grand maître
AJAX a écrit:

Est-ce que BARBE-BLEUE a été prépublié ? Et dans quel Mag ?

Non, je ne crois pas ou alors dans un journal régional.
Je trouve que cette série (du moins pour les 4 premiers épisodes) aurait eu sa place dans "A suivre" !!!
Scénaristiquement, c'est la série la plus adulte de Martin, mais actuellement, je vois mal un auteur créer une série avec un héros qui a comme 'compagnon' un pédophile. Evil or Very Mad

24 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 15:47

AJAX

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Ethan a écrit:

Scénaristiquement, c'est la série la plus adulte de Martin, mais actuellement, je vois mal un auteur créer une série avec un héros qui a comme 'compagnon' un pédophile. Evil or Very Mad

Ce n'est pas tellement le fait que Jhen soit "ami" avec Gilles de Rais-pédophile (d'ailleurs il est bien pire que ça, c'est aussi un tortionnaire sadique et un assassin) qui me heurte, si tant est que ça me heurte.  Evil or Very Mad  C'est juste le fait qu'on évoque cette perversion d'une manière relativement très précise, dans une BD pour ados... en fait pour adultes, plutôt.

Bon, ceci dit, il faut relativiser la pédophilie.
Même légalement condamnée, elle sévissait depuis longtemps dans l'indifférence générale. Il a fallu certaines affaires dans les années '90 - que tout le monde a aujourd'hui en mémoire - pour susciter l'indignation générale et même une sorte de chasse aux sorcières (prêtres, instituteurs, et même braves pères de famille qui n'avaient aucune conscience du mal qu'ils faisaient en cédant à leurs instincts).

Comme le note très bien Jacques Martin dans ses interviewes à propos de JHEN, il existait autrefois - et même jusqu'à il n'y a pas si longtemps - un "non-amour des enfants" en vertu duquel on les astreignait à des travaux pénibles aux champs, dans les charbonnages etc. On exigeait d'eux qu'ils se conduisent en adultes qu'ils n'étaient pas (on est actuellement passé à l'excès inverse : l'enfant-roi... qui tyrannise ses géniteurs).

Le sexe est et restera longtemps encore un formidable tabou dans notre société judéo-chrétienne, confite dans le temple de l'hypocrisie. Il n'y a pas si longtemps encore, l'adultère et l'homosexualité étaient considérés comme des crimes. Et que dire de la zoophilie qui faisait les délices du marquis de Sade... sinon des pauvres gens dans leur chaumière...
Pourtant, elle s'étale dans la peinture classique (Léda et le Cygne, Pasiphaé et le Taureau...) et jusque dans les contes de fée et ses produits dérivés (le prince changé en ours ou en crapaud, bref la belle et la bête)... study

En fait si Jhen est ami de Gilles de Rais, c'est sans doute parce que Martin a pris de la bouteille. A l'origine Alix était un redresseur de torts, un héros actif. Puis, avec le temps, il est devenu un héros passif, un témoin de son temps, et très démuni contre les puissants de ce monde ! Cela aurait déteint sur Jhen. Sait-il seulement les crimes de Gilles ? Des ragots malveillants ? Ou une certaine indifférence de sa part, ce qui historiquement tient la route. Après tout, ce ne sont pas ses crimes sadiques qui ont conduit le Seigneur de Laval au bûcher... plutôt des histoires de gros sous.

25 Re: Les écorcheurs le Ven 24 Oct - 17:24

Monocle

avatar
docteur honoris causa
docteur honoris causa
Justement, sans vouloir innocenter le personnage,est-ce que, a l'époque, on n'a pas forcé la dose sur les crimes sadiques pour faire passer au second plan les histoires de gros sous et que la condamnation laisse moins de prise aux polémiques?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum